Revenir en haut
Aller en bas


 

- Is there happy endings? || PV Rosa -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Hôpital de Maria di Loreto Nuovo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Minerva Di Vicenzi10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Minerva Di Vicenzi
http://www.ciao-vecchio.com/t5501-minerva-love-does-not-delight- http://www.ciao-vecchio.com/t5502-minerva-let-all-that-you-do-be-done-with-love
Faceclaim : Jodie Whittaker (Chrysalis)
Messages : 93 - Points : 337
I'm lost
Âge : 36 ans
Métier : Pédiatre
Is there happy endings? || PV Rosa Empty
Sujet: Is there happy endings? || PV Rosa ( le Mar 11 Juin 2019 - 19:54 )
J’avais du retard. Et je ne voulais pas dire pour le travail. Quatorze jours de retard.

Je savais ce que ça voulait dire : j’étais médecin après tout.
Ce n’était pas la première fois que ça m’arrivait.
Mais c’était la toute première fois que je ne voulais pas que ça m’arrive.


Depuis que j’étais adolescente, j’étais régulière comme une horloge. Réglée à tous les vingt-neuf jours. Cinq ou six petits boutons sur le visage, une humeur un peu plus maussade qui se gérait très bien avec un pot de glace, un mal de tête qui précédait l’entrée en scène de dame nature dans toute sa splendeur. Et étant la sixième fille d’une fratrie de neuf enfants (bon j’avais un frère plus vieux, mais il ne compte pas), je savais que c’était normal. Avoir du retard, ça ne voulait pas nécessairement dire que j’étais…

Non ! Je ne l’étais pas.
J’étais médecin.
Mon examen diagnostic était clair.
Non.


Je savais aussi que Dame Nature est capricieuse. Et qu’un choc émotionnel pouvait déréglé le système hormonal fragile. Et disons que niveau choc au courant du dernier mois, j’en avais bavé. Bavé assez pour me convaincre que ça ne pouvait pas être Dieu qui me donnait une chance mais juste mon esprit qui, absorbant lentement mais surement le choc de la disparition de Clemente avait choisi de remettre à une date ultérieure non-déterminée pour le moment l’arrivée de Dame Nature. Voilà ! C’était simple.

Même médecin, on peut être plutôt con parfois.
Les médecins font parfois les pires patients.


La fatigue ? Le responsable étant sans nul doute le canapé de cet ami sur lequel je m’étais installé. Voilà ! Je ne dormais pas bien. C’était tout. Il ne faut pas chercher midi à quatorze heures. Les sautes d’humeur ? Je vous renvoie à ce que je viens de dire… Je suis seule. Mon mari est on-ne-sait-trop-où et on-ne-sait-si-en-vie. Alors si ce n’est pas une bonne raison pour peut-être avoir un peu les nerfs en boule, j’attend le premier qui m’en donne une bonne raison.

Je ne fais pas exception. Je suis une mauvaise patiente.
Je suis la reine d’une île qui s’appelle déni.
J’ai récemment été promu : de princesse à reine.


Je profitais d’une petite accalmie entre deux patients pour faire un détour vers la salle de bain. Je passais lentement un peu d’eau dans mon cou dans l’espoir que ça fasse disparaître la légère nausée qui m’habitais depuis sept jours… Un peu long pour un gastro. Et puis aucun des autres sur le personnel de l’équipe ne l’avait. Mon teint passa du rose à blanc craie et je laissais mon corps rendre le peu que j’avais avalé ce matin dans la cuvette.

Ah ! Non ! Ce n’était pas un signe d’un quelconque appel de la nature.
Pas un autre indice taille affiche de Times Square.
Pointant directement vers un mot que j’aimais presque autant que je redoutais maintenant.


Je pris un instant avant de me relever. Quelqu’un qui toquait à la porte de la cuvette me convainquit que de rester assis sur le sol ne serait pas une bonne option. Je tirais la chasse d’eau, passais un peu d’eau dans mon visage. J’avais repris des couleurs un peu. Bien décidée à éviter d’admettre devant mes collègues fraichement retrouvé que je n’allais peut-être pas aussi bien, je remis sur mon beau visage mon sourire et je repris ma ronde de l’étage guidé par les différents appels selon où j’étais demandé sur l’aile pédiatrique alternant presque avec une facilité désarmante entre cette petite marche rapide et me laisser glisser dans mes baskets à roulettes le long des couloirs comme une enfant.

Mon nom fut appelé pour une consultation aux urgences. J’optais pour prendre l’escalier. Je n’avais pas vu le panneau qui affichait clairement plancher mouillé. Mon pied dérapa à trois marches de l’étage. Je m’effondrais sur le sol avec un coup. Ma cheville droite avait fait un petit tour sur elle-même et m’élançait déjà drôlement. Mais ce n’était pas ce qui me fit fondre en larme sur l’impact. J’avais une petite pensée pour cette idée qui se trouvait quelque part dans ma tête en arrière-plan. Celle que je ne voulais pas nécessairement admettre : et si j’étais enceinte… Je restais immobile par terre en retenant à peine un grand sanglot qui avait un goût de peur, de panique et de tristesse mais pas le goût de douleur.



   
Love is patient, love is kind
♛ It does not envy, it does not boast, it is not proud. It does not dishonor others, it is not self-seeking, it is not easily angered, it keeps no record of wrongs. Love does not delight in evil but rejoices with the truth. It always protects, always trusts, always hopes, always perseveres. Love never fails.
Revenir en haut Aller en bas
Rosa ViscontiLe vin est un puissant lubrifiant social
Rosa Visconti
http://www.ciao-vecchio.com/t5233-rosa-she-believed-she-could-so http://www.ciao-vecchio.com/t5514-just-a-drop-of-water-in-an-endless-sea-rosa
Faceclaim : Rosario Dawson + ©ealitya
Messages : 148 - Points : 184
Is there happy endings? || PV Rosa Tumblr_nnl1n1O9Ds1rdk1oto5_400
Âge : 40 ans
Métier : Médecin urgentiste, à l’hôpital de Naples.
Is there happy endings? || PV Rosa Empty
Sujet: Re: Is there happy endings? || PV Rosa ( le Mar 11 Juin 2019 - 21:25 )
Minerva x Rosa

is there happy endings?


« Heure du décès, quatorze heures trente-deux. » On pourrait croire qu’avec les années d’expérience, Rosa se serait habituée à ce genre d’échec. Lorsqu’on travaille aux urgences, on voit souvent les gens qui se pointent sans rendez-vous pour régler leurs petits soucis, mais ce qu’ils ignorent alors qu’ils se plaignent du temps d’attente, c’est ce qui se passe en coulisses. Les vraies urgences – carambolages violents, tentatives de meurtre, accidents de travail… Combien de fois avait-elle dû tout abandonner pour courir vers l’ambulance, parce que chaque seconde était trop précieuse? Elle venait de s’acharner pendant plus de trois heures avec Nicola sur un corps qui ne demandait qu’à vivre, avant que l’électrocardiogramme ne montre sa ligne droite fatidique. Deux tentatives de réanimation plus tard, Rosa prononçait le décès, le cœur lourd. En silence, les mâchoires serrées, elle tire le drap sur le visage de l’homme qui s’est fait happer par une voiture quelques heures plus tôt. D’ici quelques minutes, elle devra faire face à la famille, leur expliquer que le cœur n’a pas tenu le coup. Que l’hémorragie interne était trop puissante, que les organes étaient trop abimés. Mais, pour l’heure, elle a besoin d’un moment seule pour absorber le choc.

Filant vers la cage d’escaliers, histoire d’éviter la salle d’attente où elle ne saura affronter le regard des proches de la victime, Rosa dévale les escaliers dans l’intention de se rendre à l’extérieur prendre une bouffée d’air frais pour s’insuffler un peu de courage. C’est alors qu’elle remarque une tête blonde, une femme recroquevillée sur elle-même. Mais c’est surtout le sanglot qui s’échappe de ses lèvres qui la prend au cœur.

S’approchant d’elle, Rosa fléchit les genoux pour poser une main sur l’épaule de la femme. C’est alors qu’elle reconnaît ses traits – Minerva. Fut un temps où elles étaient amies, avec Clemente. Les aléas de la vie ont voulu qu’ils se perdent de vue, mais en apprenant la tragédie qui s’était passée, Rosa avait aussitôt eu le réflexe de vouloir contacter Minnie, sans toutefois en avoir les moyens. C’était le pur hasard qui l’avait mise sur son chemin aujourd’hui, mais l’heure n’était pas aux retrouvailles. Ce qu’elle avait en face d’elle, c’était une femme en détresse. Rosa se reconnaissait dans ce sanglot qui crevait le cœur. « Hey… Ça va aller, viens là… », souffle-t-elle d’une voix basse, s’approchant doucement pour serrer Minerva dans ses bras. Dans un geste presque maternel, une main vient se poser sur sa nuque, caressant doucement ses cheveux, souhaitant ainsi lui apporter un peu de réconfort.


AVENGEDINCHAINS


All we are is dust in the wind.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Minerva Di Vicenzi10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Minerva Di Vicenzi
http://www.ciao-vecchio.com/t5501-minerva-love-does-not-delight- http://www.ciao-vecchio.com/t5502-minerva-let-all-that-you-do-be-done-with-love
Faceclaim : Jodie Whittaker (Chrysalis)
Messages : 93 - Points : 337
I'm lost
Âge : 36 ans
Métier : Pédiatre
Is there happy endings? || PV Rosa Empty
Sujet: Re: Is there happy endings? || PV Rosa ( le Mar 11 Juin 2019 - 22:10 )
Il n’y avait que quand le responsable du camps était venu me voir pour me dire que mon cher Clemente n’était pas trouvable sur le site que j’avais fondu en larme. En proie à une panique plus grande que moi (remarquez que ce n’était pas très difficile à battre – mais ce n’était pas une question de taille). C’était plus grand que ce que mon corps était capable de supporter. Ils m’avaient donné des anxiolytiques et m’avaient mis sur le premier vol de retour. Il m’avait fallu un peu moins d’une semaine à tourner en rond sur le canapé d’un ami pour retourner toquer à la porte de l’hôpital. Je voulais un poste pour ne pas penser. Je voulais côtoyer les enfants des autres parce que les sourires, même de ceux qui étaient malades étaient essentiel pour ne pas que je perde la tête.

Je n’avais pas pleuré. C’était comme si j’avais repoussé au plus profond de moi le besoin que j’avais de fondre sous le poids de la tristesse qui m’habitait toute entière. J’étais toute seule en étant complètement entourée. Mes frères, mes sœurs, mes parents, les proches de Clemente, mes amis… Ils disaient tous qu’ils étaient là et qu’ils attendaient que je sois prête à parler de ce qui s’était passé. Mais j’avais choisi de faire comme si rien ne s’était passé. Mon mari reviendrait. Dieu ne pouvait pas me l’avoir enlevé. Il était trop jeune pour mourir. Remarquez qu’Il m’avait aussi enlevé mes bébés avant. Et d’autres enfants qui n’avaient pas tous accompli sur cette terre.

La barricade avait cédé et les larmes coulaient chaudes et empreintes d’une panique certaine. Tellement que je n’avais entendue la porte s’ouvrir à l’étage en haut. Doucement une main se dépose contre moi. Je relève à peine les yeux pour m’accrocher sur le regard de Rosa qui a un jour été la supérieure de Clemente quand il faisait sa résidence ici même. Elle m’attira doucement vers elle. Comme un bébé koala, je m’accrochais doucement à son uniforme. « Je… Je suis tom… tombée… La marche… ét… était mouillée. » Le son de ma voix avait quelque chose d’enfantin. Je sonnais exactement comme mes patients assez grand pour être capable de m’expliquer ce qui s’était passé pour les amener dans l’hôpital, ce grand lieu aseptisé qui faisait peur quand on n’a que trois ans. Les sanglots entrecoupaient ma parole. Comme si les mots étaient trop nombreux à vouloir sortir de ma bouche en même temps. Comme si j’avais besoin de me justifier parce que je pleurais seule comme un animal blessé dans le milieu d’une cage d’escalier. « Je… ne l’ai pas… pas vu… J’ai… j’ai glissé… Ça fait de moi… une mauv… mauvaise… » ah non ! le mot maman je n’allais pas me l’autoriser. J’avais appris à ne pas le dire pour me désigner. Six fois… Donc une fois qui m’avait laissé tellement traumatisé. « Il va pa… partir… » rajoutais-je en étant complètement incapable de préciser qui était ce « il » à voix haute, pas devant une autre personne que Clemente.



   
Love is patient, love is kind
♛ It does not envy, it does not boast, it is not proud. It does not dishonor others, it is not self-seeking, it is not easily angered, it keeps no record of wrongs. Love does not delight in evil but rejoices with the truth. It always protects, always trusts, always hopes, always perseveres. Love never fails.
Revenir en haut Aller en bas
Rosa ViscontiLe vin est un puissant lubrifiant social
Rosa Visconti
http://www.ciao-vecchio.com/t5233-rosa-she-believed-she-could-so http://www.ciao-vecchio.com/t5514-just-a-drop-of-water-in-an-endless-sea-rosa
Faceclaim : Rosario Dawson + ©ealitya
Messages : 148 - Points : 184
Is there happy endings? || PV Rosa Tumblr_nnl1n1O9Ds1rdk1oto5_400
Âge : 40 ans
Métier : Médecin urgentiste, à l’hôpital de Naples.
Is there happy endings? || PV Rosa Empty
Sujet: Re: Is there happy endings? || PV Rosa ( le Dim 23 Juin 2019 - 14:13 )
Minerva x Rosa

is there happy endings?


Alors que Minerva s’accroche à elle, Rosa resserre son étreinte, tentant d’insuffler à la blonde une dose de réconfort. Elle se sent bien impuissante, désemparée face à la douleur qui semble happer Minerva. Sa complainte la saisit droit au cœur, et Rosa dépose un tendre baiser sur le sommet de son crâne, la laissant pleurer tout son soûl. « Ça va aller.. », répète-t-elle, sans trop comprendre où la blonde veut en venir. Une mauvaise quoi? « C’est un accident, c’est tout… Je peux t’ausculter, vérifier que tu n’as rien de cassé. Tout ira bien. » C’est bien elle, de parler ainsi. Si elle sait être empathique, elle est surtout pragmatique. Vouloir s’assurer que Minerva est en bon état physique malgré sa chute, que rien de grave n’est arrivé. Ce n’est sans doute pas ce dont la pédiatre a besoin en ce moment, mais Rosa ne peut s’en empêcher. Déformation professionnelle, on dira. « Qui… Qui va partir? », souffle-t-elle en entendant les mots de la jeune femme, calmant ses réflexes de médecin pour laisser place à plus de douceur.

« Allez, viens… Tu peux te lever? », demande-t-elle en se redressant, tendant les deux mains à la jeune femme pour l’aider à se lever à son tour. Puis, passant un bras dans son dos, elle marche doucement vers la porte de la cage d’escalier, s’assurant que Minerva est en état. Par chance, elle repère une salle vide tout près, et y entraîne la pédiatre, l’aidant à s’installer tout en lui adressant un sourire bienveillant. « Ça va aller, tu as mal quelque part en particulier? Tu veux quelque chose à boire, de l’eau, un thé..? » Puis, posant son regard sur elle, Rosa est happée par l’image qu’elle projette, ressentant aussitôt le besoin irrépressible de la protéger. « Sinon, je peux juste m’assoir avec toi, et tu peux pleurer autant que tu le voudras. Ça peut régler bien des maux, ça aussi.. », dit-elle d’une voix douce, posant une main sur l’épaule de la jeune femme.

AVENGEDINCHAINS


All we are is dust in the wind.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Minerva Di Vicenzi10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Minerva Di Vicenzi
http://www.ciao-vecchio.com/t5501-minerva-love-does-not-delight- http://www.ciao-vecchio.com/t5502-minerva-let-all-that-you-do-be-done-with-love
Faceclaim : Jodie Whittaker (Chrysalis)
Messages : 93 - Points : 337
I'm lost
Âge : 36 ans
Métier : Pédiatre
Is there happy endings? || PV Rosa Empty
Sujet: Re: Is there happy endings? || PV Rosa ( le Dim 23 Juin 2019 - 15:35 )
Si une partie de mon cerveau était en mesure de raisonner, elle semblait définitivement avoir disparu. Douce, Rosa me serrait assez pour que je sente lentement la paniquer se calmer. J’étais dans un hôpital alors elle allait faire son métier et s’occuper de voir. J’articulais le mot bébé dans un de mes sanglots comme une réponse à la question de Rosa sur qui allait partir, mais c’était comme si mes poumons n’avaient pas compris que le mot pour qu’il soit compris par Rosa. Quand mes sanglots se calmèrent un peu, elle me proposa de la suivre pour qu’elle puisse m’osculter. J’hochais doucement la tête lorsqu’elle me demanda si je pouvais me lever. Mes joues rougies par les larmes.

Je n’étais pas capable de mettre du poids sur ma cheville qui avait décidé de faire un ravissant petit tour sur elle-même. Je me retrouve assise sur la table d’auscultation en fixant doucement la peau basanée de la brunette. Machinalement, j’essuie le coin de mes yeux avec le tissu de ma manche. Je n’ai pas la force de sourire lorsqu’elle me pose les questions pour savoir si j’ai mal ou que je veux quelque chose à boire et qu’elle me propose de simplement s’assoir à côté de moi pour que je puisse pleurer. « Ma cheville droite a… tourné quand j’ai chuté. Elle ne me permet que je mette mon poids dessus. » Ma voix était clinique dans son analyse. Presque rien qui ne laissait transparaitre cet océan de larmes que j’avais réussi à ravaler d’un petit coup.

Mes yeux baissèrent vers ses chaussures et ma voix trembla lorsque je murmurais ce que j’avais cherché à rendre clair dans la tempête. « Je.. ’suis en… » Je butais tristement sur le mot. Je repris mon souffle pour me murmurer à peine assez fort pour qu’il soit humainement compréhensible « enceinte… » Ça me semblait un peu trop ambitieux de le dire sans même avoir fait l’effort de faire un test de grossesse avant. Je rajoutais donc en un couinement de souris : « peut-être » parce que bon… Pas de test pas le droit de retirer le statut hypothétique. « il va partir parce que je suis tombée. » rajoutais-je d’une voix blanche en évitant le regard de Rosa.



   
Love is patient, love is kind
♛ It does not envy, it does not boast, it is not proud. It does not dishonor others, it is not self-seeking, it is not easily angered, it keeps no record of wrongs. Love does not delight in evil but rejoices with the truth. It always protects, always trusts, always hopes, always perseveres. Love never fails.
Revenir en haut Aller en bas
Rosa ViscontiLe vin est un puissant lubrifiant social
Rosa Visconti
http://www.ciao-vecchio.com/t5233-rosa-she-believed-she-could-so http://www.ciao-vecchio.com/t5514-just-a-drop-of-water-in-an-endless-sea-rosa
Faceclaim : Rosario Dawson + ©ealitya
Messages : 148 - Points : 184
Is there happy endings? || PV Rosa Tumblr_nnl1n1O9Ds1rdk1oto5_400
Âge : 40 ans
Métier : Médecin urgentiste, à l’hôpital de Naples.
Is there happy endings? || PV Rosa Empty
Sujet: Re: Is there happy endings? || PV Rosa ( le Jeu 8 Aoû 2019 - 19:45 )
Minerva x Rosa

is there happy endings?


Un peu prise au dépourvu face au chagrin de Minerva, Rosa lui caresse doucement la tête, glissant ses doigts dans sa chevelure blonde, replaçant au passage une mèche derrière son oreille. Ses réflexes de médecin toujours en alerte, elle hoche brièvement la tête lorsque sa patiente du moment lui parler de sa cheville, déjà prête à faire quelques tests pour s’assurer que rien n’est brisé. À l’œil, elle voit bien une petite enflure, se doute bien qu’il ne s’agit que d’une entorse. Il faudra peut-être faire des radiographies pour s’en assurer, puis sans doute poser un pansement pour limiter les mouvements de la cheville. Un peu perdue dans son esprit analytique, elle ne réagit pas tout de suite aux paroles de la blonde, le temps que les mots se fraient un chemin dans son esprit. « Oh. », souffle-t-elle alors, avant de hausser les sourcils. « Peut-être? Tu veux qu’on fasse un test? Une prise de sang? » Elle doit bien avoir quelques tests d’urine dans une armoire, mais l’analyse sanguine reste toujours le moyen le plus sûr de vérifier.

En comprenant les craintes de son amie, le visage de Rosa d’adoucit, alors qu’elle secoue la tête. « Mais non, ta petite crevette ne partira pas. Elle va s’accrocher à toi, parce que t’es la meilleure mère qu’il ou elle pourrait avoir. » En temps normal, Rosa s’assure de ne jamais faire de promesses vides à ses patients, préférant au contraire se montrer le plus honnête possible. Mais les circonstances sont délicates, Minerva a manifestement besoin d’un peu de réconfort, et Rosa préfère lui en apporter dans l’immédiat, quitte à devoir réparer les pots cassés plus tard. « Pour ça aussi, on peut faire quelques tests. S’assurer que la crevette va bien. » Cherchant le regard de Minerva du sien, Rosa hoche doucement la tête, tentant de se montrer la plus rassurante possible.


AVENGEDINCHAINS


All we are is dust in the wind.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Minerva Di Vicenzi10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Minerva Di Vicenzi
http://www.ciao-vecchio.com/t5501-minerva-love-does-not-delight- http://www.ciao-vecchio.com/t5502-minerva-let-all-that-you-do-be-done-with-love
Faceclaim : Jodie Whittaker (Chrysalis)
Messages : 93 - Points : 337
I'm lost
Âge : 36 ans
Métier : Pédiatre
Is there happy endings? || PV Rosa Empty
Sujet: Re: Is there happy endings? || PV Rosa ( le Mar 13 Aoû 2019 - 22:16 )
De l’extérieur, ça pouvait sembler étrange que je m’effondre de la sorte comme une maison de paille sur laquelle le loup avait soufflé trop fort. J’avais l’habitude de maintenir cette apparence professionnelle. La preuve c’était que la majorité de mes collègues ne remarquaient même pas que j’avais l’impression d’étouffer, de perdre le contrôle de ma tête tellement ce que je vivais était omniprésent. J’étais d’une nature sensible et mon cœur avait souffert de ces pertes silencieuses, de cette disparition soudaine qui me faisait découvrir une solitude à laquelle je n’étais pas habituée. Je n’étais pas un crabe solitaire qui faisait sa vie seule. J’étais plus proche du suricate qui vivait dans un essaim familial. J’avais besoin de présence autour de moi. Je n’avais jamais vraiment dormi seule ce qui était mon cas actuellement. Même quand mes finances n’étaient pas les plus fortes, cette fameuse époque où je me confondais dans la foule des étudiants, j’avais toujours réussi à me trouver un clan, un groupe d’appartenance. Et voilà que j’étais seule devant ce qui était le parfait mélange entre ma plus grande peur et mon plus grand désir : l’épée de Damoclès dont j’avais ardemment souhaité l’attaque. Et pourtant, je n’osais qu’à peine regarder Rosa en avouant ce que je me doutais être une réalité.

La question me frappa d’un bloc avec son petit oh de surprise. Est-ce que je voulais vraiment faire un test ? À quoi ça servait de me donner espoir si c’était pour qu’un médecin me l’enlève à la quinzième ou vingtième semaine de grossesse si je me rendais jusqu’à là ? J’avais rarement eu autant envie d’avoir mon mari à mes côtés qu’en ce moment avec le parfum épicé de Rosa tout près qui me chatouillait les narines. Elle se faisait rassurante en me disant que ma crevette ne partirait pas pour ça. Je fermais doucement les yeux pendant quelques secondes. « Je veux bien le test sanguin. » dis-je en relevant doucement les yeux. « Mais ne me donnes pas des faux espoirs… ça ne sera pas la première fois que ça m’arrive. » Elle le savait après tout, elle était la supérieur de Clemente quand je l’avais perdu à vingt-quatre semaines de grossesse. « Ça serait la septième fois. Et les tests génétiques ne peuvent être fait avant la quatorzième semaines de grossesse. Ça serait la seule chose qui pourrait réellement me rassurer. » rajoutais-je sans oser la regarder encore une fois. Ma voix était clinique. Trahissant cette lassitude. Après un long soupire, je relevais doucement les yeux. « Je m’excuse d’avoir l’air pessimiste et de m’être effondrée de la sorte. » continuais-je. J’avais regagné le contrôle de ma tempête personnelle.



   
Love is patient, love is kind
♛ It does not envy, it does not boast, it is not proud. It does not dishonor others, it is not self-seeking, it is not easily angered, it keeps no record of wrongs. Love does not delight in evil but rejoices with the truth. It always protects, always trusts, always hopes, always perseveres. Love never fails.
Revenir en haut Aller en bas
Rosa ViscontiLe vin est un puissant lubrifiant social
Rosa Visconti
http://www.ciao-vecchio.com/t5233-rosa-she-believed-she-could-so http://www.ciao-vecchio.com/t5514-just-a-drop-of-water-in-an-endless-sea-rosa
Faceclaim : Rosario Dawson + ©ealitya
Messages : 148 - Points : 184
Is there happy endings? || PV Rosa Tumblr_nnl1n1O9Ds1rdk1oto5_400
Âge : 40 ans
Métier : Médecin urgentiste, à l’hôpital de Naples.
Is there happy endings? || PV Rosa Empty
Sujet: Re: Is there happy endings? || PV Rosa ( le Sam 7 Sep 2019 - 13:06 )
Minerva x Rosa

is there happy endings?


Rosa a le cœur lourd, de voir Minerva si fragile. N’ayant jamais été particulièrement douée dans les relations humaines, elle ignore quelle attitude adopter, a peur de faire un faux pas. Ce qu’elle fait sans doute d’ailleurs, en tentant de se montrer optimiste. Chose qu’elle ne fait généralement pas avec ses patients, préférant au contraire être le plus réaliste possible. Mais Minerva n’est pas sa patiente, elle appartient plutôt à la catégorie amicale, et prouve une fois de plus qu’un médecin ne devrait jamais traiter l’un de ses proches. Lorsque la blonde lui fait remarquer que ses encouragements ne sont en fait que de faux espoirs déguisés, Rosa hoche la tête, esquissant un sourire d’excuse. Sourire qui s’étiole alors qu’elle apprend que la jeune femme a fait sept fausses couches. « Je suis désolée de l’apprendre, vraiment. », dit-elle, sincère.

« Écoute… Je ne suis pas spécialiste, dans ce domaine. Je peux faire ta prise de sang, mais on peut aussi t’amener aux urgences, te faire consulter un gynécologue le plus rapidement possible. Pour s’assurer que tout va bien, pour qu’il puisse t’épauler durant la grossesse. », suggère-t-elle alors qu’elle s’affaire à préparer une seringue stérile. Attrapant une languette de caoutchouc, elle attache celle-ci sur le bras de Minerva, puis attrape un tampon imbibé d’alcool pour désinfecter l’intérieur du coude. « Prête? », demande-t-elle avant d’insérer l’aiguille dans la veine, recueillant une fiole de sang qu’elle étiquette aussitôt, puis installe un diachylon sur le bras de la jeune femme. « Je peux l’envoyer au labo tout de suite, demander à ce que ce soit analysé en priorité. Je vais attendre avec toi. Tu veux que j’appelle un collègue, pour faire d’autres tests? »


AVENGEDINCHAINS


All we are is dust in the wind.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Minerva Di Vicenzi10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Minerva Di Vicenzi
http://www.ciao-vecchio.com/t5501-minerva-love-does-not-delight- http://www.ciao-vecchio.com/t5502-minerva-let-all-that-you-do-be-done-with-love
Faceclaim : Jodie Whittaker (Chrysalis)
Messages : 93 - Points : 337
I'm lost
Âge : 36 ans
Métier : Pédiatre
Is there happy endings? || PV Rosa Empty
Sujet: Re: Is there happy endings? || PV Rosa ( le Lun 16 Sep 2019 - 21:43 )
Mon cœur est une fragile construction qui a subi les durs coups que la vie lui menait ces dernières semaines. Ma vie de jeune adulte, je l’avais passé dans les bouquins (pas de passage à la discothèque. J’étais une scientifique dans l’âme : rationnelle et posée… Mais pour moi, aimer la science ne voulait pas pour autant dire se séparer de ces émotions. Je pouvais être clinique. J’admirais ceux qui choisissait des disciplines comme la médecine d’urgence ou la médecine légale. En pédiatrie, on pouvait voir de la magie, invoquer les fées pour que les médicaments fonctionnent. La mort y était présente, mais les enfants étaient résilients. J’avais un cœur d’artichaud depuis que j’étais toute petite : il ne rebondissait pas comme s’il avait été fait en gélatine. Et les éléments des dernières semaines l’avait transformer en un cœur de ciment qui ne savait pas flotter. Je m’en voulais un peu qu’une situation aussi stupide que cette petite chute dans l’escalier puisse m’amener au fond de mon trou. Mais si je regardais plus profondément que je m’attardais sur le relief sur ces petits détails anodins, je savais que ce que je venais de vivre y était pour beaucoup. J’avais les nerfs à vif et j’avais peut-être raison. Ce qui n’excusait pas que l’épaule de Rosa avait eu l’air d’un égouttoir pour une vaisselle trop mouillée, ni que j’avais balancé relativement durement de ne pas me donner de faux espoir.

J’hochais doucement la tête quand elle s’excusa. « On ne l’a pas crié sur les toits après celle pendant notre résidence. » dis-je avec mon timbre de voix tout doux. Elle était la supérieure de Clemente et la situation avait beau avoir près de dix ans, moi, je n’avais pas oublié et j’avais de la misère à croire que dans le tumulte de la vie des autres ce bébé perdu à 25 semaines s’oubliait… Mais c’était peut-être simplement parce que mon cœur ne s’en était jamais vraiment remis.

Je la regardais doucement préparer une aiguille, me poser le garrot et me demander si je suis prête. Je hochais doucement la tête comme simple réponse. « C’est la première fois que je veux me tromper et pas être enceinte. Je… ne suis pas prête à devenir maman sans Clemente. » Parce que c’était un rêve à deux. Ça faisait sans doute cliché comme ces sondage bidons que l’on trouve dans les médias. « Oui pour la priorité et que tu restes avec moi, surtout qu’il faudrait selon moi au moins que l’on pose une bande élastique sur mon pied… mais non pour la consultation… je prendrai rendez-vous avec mon gynécologue si c’est positif… » dis-je doucement. Je rentrais dans la catégorie des grossesse à risque et je n’avais pas envie de détailler l’ensemble de mon historique à un médecin. Je l’avais fait trop souvent et je savais que j’étais dans la catégories où je jouais dangereusement. Doucement je la regardais en réalisant que nous n’avions pas pris le temps de parler depuis mon retour. Peut-être pour meubler le silence de cette attente, je demandais doucement : « Comment tu vas toi ? »



   
Love is patient, love is kind
♛ It does not envy, it does not boast, it is not proud. It does not dishonor others, it is not self-seeking, it is not easily angered, it keeps no record of wrongs. Love does not delight in evil but rejoices with the truth. It always protects, always trusts, always hopes, always perseveres. Love never fails.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Is there happy endings? || PV Rosa Empty
Sujet: Re: Is there happy endings? || PV Rosa ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Is there happy endings? || PV Rosa -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Hôpital de Maria di Loreto Nuovo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut