Revenir en haut
Aller en bas


 

- Papotage. [ ft Louise -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples :: Voyager dans le passé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Satine VasilisLe vin est un puissant lubrifiant social
Satine Vasilis
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t5582-ca-fait-tellement-du-bien-daim http://www.ciao-vecchio.com/t5609-for-freedom-beauty-truth-and-love-satine
Faceclaim : Angelina Jolie © .Zuz' (vava) & ASTRA (sign) & Padawan (crakships)
Messages : 472 - Points : 668
Papotage. [ ft Louise Tumblr_ojueeuF0SM1utowypo3_r1_500
Âge : 44 ans née le 02/06/1975 à Mytilène en Grèce.
Métier : Chorégraphe et metteur en scène au théâtre San Carlo quartier Spagnoli
Papotage. [ ft Louise Empty
Sujet: Papotage. [ ft Louise ( le Mar 18 Juin 2019 - 16:56 )

Savoir écouter pour comprendre et aider.
LOUISE & SATINE
Tu sors tes cookies de ton four. C'est la dernière fournée, bon tu n'es pas une super pâtissières mais tu aimes bien faire des cookies. Demain tu en amèneras la plus part pour les répétitions au théâtre, tu sais qu'ils feront le bonheur de l'équipe. Ta Bonnie apportera des jus de fruits fait maison. Cela fait partie de vos petites habitudes. Pour les fournées d'aujourd'hui tes cookies vont être goutés par la jolie Louise, une ancienne danseuse étoile avec qui tu as eu la chance de travailler. Elle est arrivée à Naples depuis peu. Et vu qu'au fil des années vous êtes devenues amies, tu l'as invité à passer chez toi pour papoter. Elle a pris pas mal de décision qui l'ont un peu chamboulé, pas toujours évident de changer de carrière, de se remettre en question. Il faut dire que danseuse étoile demande beaucoup de sacrifice et il est parfois complexe de les accepter. Même quand on aime la danse et le plaisir qu'elle procure. Tu comprends la demoiselle. Toi qui est également dans ce milieu tu sais combien il est difficile de subir la pression d'une carrière pour rester en haut de l'affiche. Et tu es loin d'avoir à subir ce qu'une danseuse doit subir. Même si en tant que chorégraphe tu surveilles ta ligne et que tu entretiens ton corps. Il faut que tu sois capable de montrer ce que tu attends des danseurs. Et encore plus quand tu te charges de la mise en scène du spectacle. Même si tu en ce moment tu es à fond dans les comédies musicales. D'ailleurs tu étais à Londres il y a peu, ce qui t'a permis de retrouver ton Clyde pour quelques semaines.

Tu soupires tout en rangeant les cookies froids dans une boite à gâteau. Ta relation entre ta Bonnie et ton Clyde finira par te tuer. Mais les perdre est impensable. Leur dire te paraît insensé. Alors tu fais avec et tu profites comme tu peux de l'un puis de l'autre séparément, même si tu aimerais rendre ces deux relations plus évidente à vivre en n'en faisant qu'une et à la vue de tous. Mais bon à croire que tes deux amants ne voient rien. Ou qu'ils ne veulent rien voir. Ou alors tu es depuis des années une bonne comédienne. Ce secret creuse ta tombe et finira par d'y faire tomber. Mais un pacte et un pacte et pas question de trahir tes deux amis. Enfin tu verras ce problème plus tard. Repousser pour mieux sauter. Tu finis de ranger deux trois affaires et la sonnette de la porte résonne. Alors tu t'empresses d'aller ouvrir. Oubliant pour un temps ta Bonnie et ton Clyde, enfin oublier, tu ne les oublies jamais vraiment. Ils restent tous les deux bien présent dans ta tête et dans ton cœur. La vie serait bien vide et pâle sans ces deux êtres que tu aimes passionnément.

« J'arrive » Mot que tu envoies dans une voix enjouée et heureuse. Tu ouvres la porte te présentant pieds nus à ton invité. Des chaussures tu n'en portes que lorsque tu ne peux pas faire autrement. Chez toi tu es toujours pieds nus, durant les répétitions aussi. C'est tellement agréable. Tu portes une longue tunique, un vêtement dans lequel tu te sens bien, à ton aise. Libre. « Bonjour Louise. Que je suis heureuse de te voir. » Et tu la prends dans tes bras pour l'étreindre. Une accolade amicale et sincère. « Tu sembles en forme ? » Tu fais entrer Louise en te décalant sur le côté pour la laisser passer. « Alors tu t'habitues à l'air de Naples ? Tu as eu le temps de visiter un peu la ville ? » Tu la débarrasses de ses affaires et tu la conduis vers le salon. « Installe toi. Je vais nous chercher de quoi nous désaltérer et grignoter. Tu tombes bien .. c'est le jour des cookies, j'en préparais pour les répétitions de demain du coup j'ai fais du rab pour nous. » Tu lui souris. « Tu vois boire quoi quelque chose de frais ou quelque chose de chaud? » Tu lui proposes du café, du thé, du jus de fruit et de la citronnade maison. Tu attends que Louise te réponde et tu ramènes le tout sur la table basse du salon. Et puis tu t'installes sur le canapé aux côtés de ton amie prête à l'écouter. Tu sais qu'elle a des choses à te dire. Qu'elle doute de certaines de ses décisions et tu feras de ton mieux pour l'épauler et la guider.


(fiche) drvgns. / (ava)
cosmic light & Zuz'


bonnie clyde
Il est ton premier amour, j'attendrai d'être ton dernier. Peu importe le temps que ça prendra.

   


Dernière édition par Satine Vasilis le Mer 3 Juil 2019 - 16:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Louise Bellecour10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Louise Bellecour
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t5572-louise-nobody-puts-baby-in-a-c http://www.ciao-vecchio.com/t5608-louise-sweet-dreams-are-made-of-this
Faceclaim : Sarah Gadon @ultraviolences
Messages : 106 - Points : 300
Papotage. [ ft Louise Tumblr_inline_o1fl3sDY731rifr4k_250
Âge : 33 printemps (17/12/86)
Métier : Ancienne danseuse étoile, elle a tout laissé tomber pour s'acheter un fond de commerce et faire son petit salon de thé.
Papotage. [ ft Louise Empty
Sujet: Re: Papotage. [ ft Louise ( le Ven 21 Juin 2019 - 17:20 )
Louise pousse la dernière valise sous le lit et replace une mèche de ses cheveux derrière son oreille. Voilà, elle est officiellement installée dans son nouvel appartement. Elle adore déjà cet endroit, regarde avec bonheur la vue de sa fenêtre. La rue agitée de Naples, les touristes qui se bousculent, les habitants sur les terrasses, la danseuse pourrait passer des heures à flâner contre la vitre de son salon. Elle a tenté de décorer l’endroit pour se sentir chez elle. Elle a trouvé des bibelots chez un vieux marchant du quartier. Elle aime ça, l’odeur de l’ancien et les bouquins posés sur l’étagère. Pas de clowns ou de poupées de porcelaine, non, elle trouve ça bien trop effrayant. Elle chine avec bonheur pour rapporter un trésor digne de sa collection. C’est cosy, c’est …chez elle. Elle n’a pas vraiment eu un cocon juste à elle avant. Elle est passée de chez ses parents aux hôtels, voyageant trop souvent pour pouvoir appeler un endroit : maison. Elle avait des pieds-à-terre, au mieux.

Sa gorge se serre en pensant à ce qu’elle a laissé derrière. Les sacrifices ont été nombreux pour la danseuse. Il y a sa famille, ses amis également...Et puis son fiancé. Même si leur vie n’était pas parfaite, la blonde tenait au jeune homme. Quitter un pays du jour au lendemain, sans fête d’au revoir, cela peut être déstabilisant. C’est probablement la raison pour laquelle Louise a été voir Satine lors de son arrivée en Italie. Un visage connu dans une foule. Une présence rassurante quand les questions pèsent trop lourdement sur ses fines épaules. Levant les yeux vers l’horloge, la blonde tire sur son chemisier pour l’ajuster. Il lui reste justement 30 minutes avant le rendez-vous avec la chorégraphe. Trop occupée avec le ménage et l’agencement de l’appartement, la matinée est passée à une vitesse folle. C’est toujours ainsi quand elle met la main à la pâte, elle se perd facilement dans les tâches et ne relève les yeux que plusieurs heures plus tard.

Une petite robe à rayure enfilée, ses sandales aux pieds, la Française sort de chez elle en direction de chez son amie. Elle s’arrête chez le fleuriste en bas de la rue, n’oubliant pas ses bonnes manières. « Je vais prendre ce bouquet, s’il vous plaît » Dans un Italien encore un peu hésitant, elle pointe une composition florale de saison. Satine devrait aimer l’attention, les couleurs ne peuvent que briller dans son salon. Le tout payé, elle reprend son chemin, espérant que son Italien sera moins rouillé d’ici quelques semaines. Quelques rues pavées plus loin, et là voilà devant chez son amie de longue date. Elle attend patiemment en entendant la voix de la chorégraphe et lui lance un sourire une fois la porte ouverte. « Je suis heureuse aussi, c’est tellement rafraîchissant de te voir » Elle répond à l’étreinte avant d’entrer dans le corridor, tendant le bouquet à Satine. « Tiens, j’ai pensé à toi en les voyant » Elle se retient de dire qu’elles sentent divinement bons, la brune s’en rendra rapidement compte. « J’ai pu me balader dans le quartier, mais toutes ces nouveautés…C’est aussi enivrant qu’effrayant, je dois l’avouer » Elle qui a toujours eu une vie carrée, contrôlée par sa mère et ses grandes ambitions, elle ne sait pas toujours comment agir maintenant qu’elle prend les décisions. « J’ai surtout pris le temps de m’installer. J’adore déjà cet appartement tu sais ? Maintenant qu’il est présentable, je serais heureuse de t’y accueillir » Parce qu’elle adore jouer l’hôte, préparer des petits biscuits et travailler sur une décoration parfaite. C’est de là que vient tout son projet de salon de thé.

Ajustant de nouveau sa robe, Louise s’assoit sur le canapé. « Je vais goûter ta citronnade, si ça ne te dérange pas » Fait maison, voilà quelque chose qui attise sa curiosité. Et des cookies, elle se sent spécialement chanceuse. « On dirait que j’ai choisi le jour parfait pour te rendre visite alors » Sourire sincère alors que la Grecque s’assoit à son tour. « Ça me fait tellement de bien de voir un visage familier tu sais ? Je me pose beaucoup de questions depuis mon arrivée » Louise s’était déjà confiée à son amie, il y a de cela plusieurs années alors qu’elle exerçait encore son ancien métier. « Je me sens pousser des ailes avec tant de libertés, mais j’ai peur de faire de mauvais choix. De regretter plus tard. Tu vois ce que je veux dire ? »


Million dreams

≈ Sometimes, life gives you a second chance

Revenir en haut Aller en bas
Satine VasilisLe vin est un puissant lubrifiant social
Satine Vasilis
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t5582-ca-fait-tellement-du-bien-daim http://www.ciao-vecchio.com/t5609-for-freedom-beauty-truth-and-love-satine
Faceclaim : Angelina Jolie © .Zuz' (vava) & ASTRA (sign) & Padawan (crakships)
Messages : 472 - Points : 668
Papotage. [ ft Louise Tumblr_ojueeuF0SM1utowypo3_r1_500
Âge : 44 ans née le 02/06/1975 à Mytilène en Grèce.
Métier : Chorégraphe et metteur en scène au théâtre San Carlo quartier Spagnoli
Papotage. [ ft Louise Empty
Sujet: Re: Papotage. [ ft Louise ( le Lun 24 Juin 2019 - 15:39 )

Savoir écouter pour comprendre et aider.
LOUISE & SATINE
Tu essaies de te libérer de tes pensées. Pour te concentrer sur l'instant présent, sur ce moment que tu vas partager avec Louise. Même si c'est compliqué parce que tes deux amants sont toujours bien présent. Difficile de les oublier quand ils ornent certains de tes cadres à photo. Ou il apparaît leur tendre complicité et leur amour toujours aussi fort. Il n'y a qu'à regarder la photo de leur mariage et puis celle de dernier nouvel an. Pourquoi a t-il fallu que ton cœur se fasse kidnapper par ces deux êtres merveilleux ? Et que surtout ils se lient avec autant de sincérité. Même faire des cookies ne t'apportent pas autant de joie que tu ne le voudrais. Même marcher pieds nus n'apaise pas cette douleur muette et pourtant bien vive. L'amour que tu éprouves pour ta Bonnie et ton Clyde creuse ta tombe chaque jour. Mais tu te dis que tu as de la chance d'avoir ces deux personnes dans ta vie. Que c'est un cadeau même s'il semble empoisonné. Il a tellement d'attrait quand tu y penses. Enfin .. La sonnette résonne comme pour te ramener à la réalité. Tu jettes un coup d’œil à la dernière photo ou votre trio est réuni. Ni l'un, ni l'autre se doute de ce que tu es au delà des aspect de l'amitié. Combien de temps cela durera ?

Et tu ouvres la porte, trouvant une Louise rayonnante et pleine de vie. Elle te tend un bouquet de fleurs et instinctivement tu viens les sentir. « Quelle délicate attention, elles sont superbes et quel parfum ! » Les couleurs sont vives et s'accorderont à merveille dans ton intérieur. « Tu m'étonnes Naples se développe à une vitesse folle. Je pourrais jouer les guides si tu veux. N'hésite surtout pas à me demander et cela sera un vrai plaisir pour moi. » Le courant est passé dés votre première rencontre. Tu as beaucoup d'admiration pour la danseuse que Louise était. Et pour la femme aussi qui se cache au delà des apparences. Et tu sais que c'est réciproque. « Oui je comprends, vivre dans les cartons ce n'est jamais amusant. On est toujours à chercher les petites choses. Et c'est important de ce sentir bien chez soit. Je serais ravi de voir comment tu es installée. » Tu récupère dans un de tes meubles du salon un vase pour mettre les fleurs que Louise t'a porter. « Va pour deux citronnades. » Et tu files dans la cuisine laissant ton amie s'installer dans le canapé. Tu prépares un plateau ou tu déposes une assiette de cookies, deux verres et la pichet de citronnade. Tu mets les fleurs dans l'eau. « C'est vrai que niveau timing tu as été au top. » Tu fais un premier voyage avec le plateau que tu poses sur la table basse et puis tu ramènes le vase qui trouve sa place sur le meuble télé. « Il est parfait là. Tu as vraiment très bien choisi. » Tu t'installes à ton tour, te posant en face de Louise.

Tu la regardes et tu souris à sa remarque. C'est vrai qu'il est toujours agréable d'avoir un point de repère quand on arrive en terre inconnue. « C'est un grand chamboulement dans ta vie, mais tu vas y arriver et tu peux compter sur moi tu le sais. Je pourrais même organiser un barbecue avec des amis pour que tu fasses d'autre connaissances. Et puis tu peux passer au théâtre. » Même si tu te doutes que cela pourrait bien secouer le cœur de l'ancienne danseuse étoile de se retrouver dans ce genre d'endroit. « C'est normal. Et certaines ne trouveront peut être pas de réponse tout de suite. Mais il faut que tu te fasses confiance. » Tu la sens un peu perdue, arrêter une carrière pour avoir plus de liberté, puis partir sur autre chose à mille lieux de ce qu'on connait. Reste complexe. Et les hésitations comme les peurs sont tout à fait normale et humaine. « C'est sur que la vie que tu as choisi te débarrasse du carcan que tu portais en tant que danseuse. Je comprends tout à fait, tes doutes. Parce que passer de la danse à la pâtisserie et bien il y a un grand fossé, même si cela reste de l'art. Tu auras peut être des regrets plus tard. On en a tous à un moment ou un autre. » Toi même tu en as parfois refusé de travailler pour de grands artistes ou dans des lieux mythiques, parce que ta vie à ce moment là te mener sur un autre chemin. Mais bon ce que tu as fais t'a comblé et les regrets se sont doucement effacés. «  Mais faut que tu écoutes ton cœur et que tu fasses ce que tu as vraiment envie. Tu pourras toujours danser. Quel opéra ou théâtre ne sera pas heureux de t'avoir en VIP pour une soirée de bienfaisance ou autre. Tu ne laisseras jamais tomber cette part de toi. Même moi je serais ravie de prévoir quelque chose avec toi. Danser juste pour le plaisir sans prise de tête. » Tu sers les citronnades et tu tends l'assiette de gâteau à Louise. « Faut surtout que tu sois heureuse de faire ce que tu vas faire. Que cela t'apporte la sérénité et l'apaisement. Même si le commerce ne doit pas non plus tous les jours être évident. » Tu bois quelques gorgées de ta citronnade. « Alors comment tu la trouves? » Tu la laisses aussi gouter les cookies. « Est ce que tu crois en ce nouveau projet ?  Est ce que tu crois en toi ? » Ce sont les questions les plus importantes avant de se lancer.


(fiche) drvgns. / (ava)
cosmic light & Zuz'


bonnie clyde
Il est ton premier amour, j'attendrai d'être ton dernier. Peu importe le temps que ça prendra.

   
Revenir en haut Aller en bas
Louise Bellecour10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Louise Bellecour
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t5572-louise-nobody-puts-baby-in-a-c http://www.ciao-vecchio.com/t5608-louise-sweet-dreams-are-made-of-this
Faceclaim : Sarah Gadon @ultraviolences
Messages : 106 - Points : 300
Papotage. [ ft Louise Tumblr_inline_o1fl3sDY731rifr4k_250
Âge : 33 printemps (17/12/86)
Métier : Ancienne danseuse étoile, elle a tout laissé tomber pour s'acheter un fond de commerce et faire son petit salon de thé.
Papotage. [ ft Louise Empty
Sujet: Re: Papotage. [ ft Louise ( le Sam 29 Juin 2019 - 13:20 )
La relation entre Satine et Louise a rapidement évolué du professionnalisme à l’amitié. La Française sait que certains metteurs en scène tentent de se lier avec leurs danseurs pour leur demander ensuite plus de travail, prendre sur leurs heures de repos et finalement les pousser à cette recherche continuelle de perfection. Mais pour Satine, c’est différent. La blonde sait que ce qui les lie est véritable, un échange sain qui dure depuis de nombreuses années maintenant. Quand Louise a rencontré la Grecque, elle n’était qu’une jeune danseuse, n’ayant aucune idée de la vie qu’elle allait mener. Elle avait déjà des doutes concernant sa carrière cependant, des doutes qu’elle n’avait pas hésité à partager après quelques rencontres. Satine a toujours été d’excellent conseils. Et une fois les questions l’assaillant de nouveau en arrivant en Italie, c’est évidemment vers son amie qu’elle s’est tourné.

Lui tendant les fleurs, elle sourit avant d’entrer dans la villa. La taille de son habitation est immense comparée à celle de la danseuse, alors elle laisse son regard traîner sur les lieux curieusement. « Je commence doucement à me repérer dans les environs. Il y a encore beaucoup de quartiers qui me sont inconnus. Et si tu es disponible une après-midi, je serai heureuse de découvrir Naples avec toi » Ou un matin d’ailleurs, Louise peut facilement arranger son emploi du temps. Les travaux du salon de thé avancent doucement, elle préfère ne pas se presser et penser à chaque éventualité. C’est ainsi qu’elle a été élevée. Bientôt arriveront les décisions plus amusantes telles que la décoration, ou la carte. Même si l’aspect manuel ne la dérange pas, ce n’est pas là qu’elle se sent le plus à l’aise. « C’est petit, il n’y a que deux chambres. Mais tu sais, c’est amplement suffisant pour le moment » Elle sourit en haussant les épaules, s’adossant sur le dossier du canapé « Je préfère avoir un beau salon de thé qu’un grand appartement » Elle espère surtout que les bénéfices de la boutique lui permettront dans le futur de louer plus grand. Mais présentement, elle se sentirait bien seule dans une grande maison.

Le plateau posé sur la table basse et les fleurs sur le meuble du salon, Louise hoche la tête. « J’avoue qu’elles sont parfaites. Je n’aurais pas pu choisir meilleur bouquet » Elle attrape le verre de citronnade et commence malgré elle à parler de ses doutes. Satine doit la penser bien faible à toujours se questionner ainsi. Mais encore une fois, la Grecque trouve les mots juste pour rassurer la danseuse. « Je vais passer au théâtre oui, j’ai toujours aimé ce que tu faisais. » Ce n’est pas parce qu’elle a arrêté la danse qu’elle ne prend plus de plaisir à regarder un ballet « Un barbecue ? Ce serait génial vraiment. Même si mon Italien est encore un peu rouillé » Elle sait cependant qu’après quelques semaines supplémentaires, elle communiquera bien plus facilement.

Plus Louise écoute ton amie et plus son cœur s’allège. Qu’elle douce sensation. « J’ai toujours aimé la pâtisserie. Et je pense que je me serais dirigée vers cette voix si la danse n’avait pas été plus forte » Ou les ambitions de sa mère, mais les deux sont indubitablement liées. « Même si ça se passe mal, j’aurais regretté de ne pas avoir essayé. Et comme tu le dis, je peux toujours me tourner vers les théâtres ou les galas en cas de coups durs ». Bien plus confiante, elle boit une gorgée de la citronnade. « Elle est délicieuse, merci » Peut-être qu’elle devrait lui demander son secret car c’est vraiment l’une des meilleures limonades maison qu’elle a goûté. Elle s’autorise par la même occasion à prendre un cookie. « Je devrais t’embaucher au salon ! Ils sont les supers bons également ! » Elle sourit « Semblerait que tu ais un talent caché » Réfléchissant quelques secondes à la question de son amie, elle hoche la tête, affirmative. « J’ai ce projet depuis de nombreux mois. C’est devenu une obsession. Je n’avais plus la tête à la danse »  Il était temps en somme de changer de vie, complètement. Elle ne pensait simplement pas en avoir un jour le courage, pas de cette façon. « Cela ne veut pas dire que je coupe les ponts avec ce que j’étais non. Mais je crois que je préférerais enseigner. À des enfants. » Elle hausse les épaules avant de reprendre une gorgée « Dans tous les cas, c’est une nouvelle aventure. Et c’est ainsi que je le prends. On verra bien où ça mène. »


Million dreams

≈ Sometimes, life gives you a second chance

Revenir en haut Aller en bas
Satine VasilisLe vin est un puissant lubrifiant social
Satine Vasilis
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t5582-ca-fait-tellement-du-bien-daim http://www.ciao-vecchio.com/t5609-for-freedom-beauty-truth-and-love-satine
Faceclaim : Angelina Jolie © .Zuz' (vava) & ASTRA (sign) & Padawan (crakships)
Messages : 472 - Points : 668
Papotage. [ ft Louise Tumblr_ojueeuF0SM1utowypo3_r1_500
Âge : 44 ans née le 02/06/1975 à Mytilène en Grèce.
Métier : Chorégraphe et metteur en scène au théâtre San Carlo quartier Spagnoli
Papotage. [ ft Louise Empty
Sujet: Re: Papotage. [ ft Louise ( le Mer 3 Juil 2019 - 16:28 )

Savoir écouter pour comprendre et aider.
LOUISE & SATINE
Retrouver une personne avec qui tu as eu la chance de travailler est toujours un réel plaisir. Tu es quelqu'un de rigoureux et d'exigeant dans ton boulot. Tu ne souhaites pas te mettre à dos les danseurs ou les acteurs qui croisent ta vie professionnelle, mais tu aimes que tout soit clair et net. Tu sais également faire la part des choses quand il le faut. Certains ne font que passer à cause de ton caractère, préférant largement s'éloigner de toi une fois le contrat rempli. Et d'autres s'attardent tout comme Louise, même quand la distance vous sépare. Tu as rapidement vu le potentiel énorme de la jeune femme. Et tu as fais de ton mieux pour le mettre en valeur dans les moments ou tu en as eu l'occasion. Mais l'avoir comme amie te tient beaucoup à cœur. Et tu fais tout pour préserver ce lien particulier. Alors il est des plus normal pour toi de la recevoir chez toi et de lui faire part du fait qu'elle peut compter sur toi. Arriver dans une nouvelle ville, repartir de zéro n'est jamais très évident. Surtout quand on compte changer sur toute la ligne et même revoir son avenir professionnel. Ce n'est pas le genre de chose qui t'effleure l'esprit mais tu te doutes que la route doit être sinueuse et compliquée.

Tu trouves l'attention du bouquet de fleurs adorable. En plus elles sont autant colorées qu'elles embaument. Tu la laisses faire connaissance avec ta demeure, sans spécialement lui faire visiter, peut être plus tard. Tu proposes plus de lui faire découvrir la ville qui cache pas mal de coins sublimes. C'est sur que cela ne vaut pas la Grèce et ta belle île de Mytilène, mais Naples a pas mal d'atouts qui devraient plaire à Louise. Notamment un beau théâtre qui serait prêt à l’accueillir si un jour elle veut remonter sur scène, même en vedette VIP. « Parfait alors je vais te concocter une visite guidée aux petits oignons. » Tu prends également des nouvelles sur son installation. Tu te souviens quand tu es arrivée à Naples avec ta Bonnie, il y presque vingt-cinq ans maintenant, vous aviez que vos valises. Tu ne pensais pas spécialement rester. Tu voulais juste t'évader de la douleur que la mort de tes parents avaient causée. Mais tu y a fais ton nid et tu aimes bien la vie que tu mènes ici. « Quand c'est trop grand on passe trop d'heure au ménage. » Tu dis cela en riant. Même si ta maison est grande tu n'en as pas trop de nettoyage vu que tu passes plus de temps en dehors qu'entre tes murs. Dés qu'il fait beau tu es dans ton jardin. Et quand tu invites du monde chacun met la main à la pâte. « J'ai hâte de voir comment avance ton projet. » Projet bien loin de l'univers de la danse et des paillettes de la scène. Mais parfois envoyer tout valser pour recommencer peut être tout autant plaisant et enrichissant. Et puis Louise aura un contact avec les gens bien différent que celui qu'elle avait en tant que danseuse. Tu t'occupes de mettre les fleurs dans l'eau et de porter une collation sur la table basse du salon. La discussion sera bien plus agréable en grignotant et en se désaltérant. « C'est comme ma deuxième maison le théâtre et quand je n'y suis pas c'est qu'en principe je suis à l'étranger. Parfait dans ce cas je vais organiser une soirée sympa autour de la piscine, et selon quand elle se déroule tu pourras parler de ton salon de thé. Peut être même faire découvrir tes pâtisseries. Un peu de pub pour te lancer cela ne fera pas de mal. » Autant allier l'utile à l'agréable. Et puis c'est aussi une façon pour toi de donner un petit coup de pouce à Louise avant l'ouverture de son salon de thé. « Et c'est comme le vélo une fois remise en selle tu retrouveras le rythme. »

Bien entendu si le tableau dressé semble superbe, il y a toujours quelques petites imperfections qui font que Louise se pose des questions. Les doutes de ne pas faire le bon choix, les peurs de ne pas réussir. Des questions logiques et qui trouveront leurs réponses qu'une fois les choses vraiment avancées et l'aventure bien tentée. « Je crois que dans certains cas il faut écouter son cœur et ce qu'il nous dicte. La danse a devancé la pâtisserie à un moment de ta vie. Car c'est de cet univers donc tu avais envie ou besoin. Mais il y a les contraires pas toujours aisées à admettre et à appliquer. Du coup la pâtisserie est revenue dans la course et tu dois lui laisser sa chance. Même si c'est également un univers compliqué et fatiguant, qui va te demander beaucoup d'énergie. Mais je suis sure que tu y arriveras. Tu es une acharnée du travail, une jeune femme consciencieuse, faut que tu crois en toi. » Tu sais que ce choix va également lui demander de l'énergie, mais Louise est pour toi capable de braver ce changement et de scintiller aussi comme elle l'a fait quand elle était danseuse étoile.Tu souris à sa remarque sur tes cookies. « Je te filerais la recette si tu veux, j'ai quand même fait quelques ratés avant d'arriver à ce résultat. Mis la persévérance fait partie de mes qualités. Et si ma carrière part en vrille je viendrais te rejoindre au salon de thé. » Tu sais que dans ce monde de paillettes et de gloire rien n'est éternel. Une mauvaise critique, une lassitude et tout peut s'écrouler. Même si tu as plusieurs cordes à ton arc dans le métier. « Il ne faut jamais se forcer et encore plus dans la danse tu aurais fini par te blesser ou par être dégouter en faisant ainsi tu t'offres la possibilité de revenir sur scène. De prendre encore du plaisir à danser. Et c'est très important de garder cela en vu. » On a besoin de changer de voie dans la vie, tu le sais et c'est pour cette raison que tu joues sur deux tableaux celle de la création de chorégraphie et la mise en scène de spectacle, de danse comme de théâtre. Pour ne pas faire toujours la même chose. Pour te remettre en question à chaque instant. Et ne pas te lasser d'un métier qui te tient au cœur et aux tripes. « Vu comme tu vibrais quand tu dansais tu ne peux couper les ponts. C'est écrit dans ton sang et on ne peut effacer ce genre de passion. Mais enseigner peut être également une belle chose, passer le flambeau est tout autant enrichissant. Et tu pourrais même combiner l'enseignement avec le salon de thé. En faire plus une passion qu'un véritable métier si ton commerce marche bien. Ou en effet en faire une porte de sortie si le salon de thé n'est pas une réussite. Tu as plein de possibilité Louise et quoi que tu choisisses je serais là si tu as besoin d'un coup de main. » C'est ta vision de l'amitié, parce que oui un ami c'est bien quand tout va bien. Mais cela devient précieux quand tout va mal. « Alors à cette nouvelle aventure qu'elle te mène sur une belle mer calme et paisible et te fasse découvrir d'autre facette de la vie. » Tu es sincère et tu viens prendre Louise dans tes bras, heureuse qu'elle soit venue vers toi pour parler de ses doutes. Qu'elle se confie. Parfois tu voudrais pouvoir parler de certaines choses aussi facilement. Dire à Bonnie combien tu l'aimes. Dire à Clyde combien tu l'aimes. Et avouer à ces deux êtres combien tu voudrais vivre avec eux. Mais tu n'en as pas encore trouvé le courage. Trop peur de les perdre à jamais tous les deux. Un jour peut être tu feras comme Louise tu oseras.


(fiche) drvgns. / (ava)
cosmic light & Zuz'


bonnie clyde
Il est ton premier amour, j'attendrai d'être ton dernier. Peu importe le temps que ça prendra.

   
Revenir en haut Aller en bas
Louise Bellecour10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Louise Bellecour
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t5572-louise-nobody-puts-baby-in-a-c http://www.ciao-vecchio.com/t5608-louise-sweet-dreams-are-made-of-this
Faceclaim : Sarah Gadon @ultraviolences
Messages : 106 - Points : 300
Papotage. [ ft Louise Tumblr_inline_o1fl3sDY731rifr4k_250
Âge : 33 printemps (17/12/86)
Métier : Ancienne danseuse étoile, elle a tout laissé tomber pour s'acheter un fond de commerce et faire son petit salon de thé.
Papotage. [ ft Louise Empty
Sujet: Re: Papotage. [ ft Louise ( le Dim 21 Juil 2019 - 18:39 )
Louise n’a pas choisi Naples par pur hasard, petite elle arpentait déjà les rues de cette magnifique ville avec ses parents. Même si sa mère préférait la douceur de son Allemagne natale, Louise appuyait toujours la décision de son père quand il s’agissait des départs en vacances. Il y a une atmosphère qu’elle ne trouvait nulle part ailleurs, déjà enfant. Elle est tombée amoureuse de ses rues pavées et des clapotis des vagues alors qu’elle courait sur le sable de la plage italienne. Comment en pas tomber sous le charme de ses habitations colorées et du soleil quasi-quotidien ? Plus tard, alors qu’elle parcourait le monde grâce à son métier, la danseuse a eu la chance de revenir dans ce petit coin de paradis. Mais elle voyait souvent les mêmes choses, traversait les mêmes places et fréquentait les mêmes cafés. C’était sa faute bien sûr, garder un brin de routine la rassurait autrefois. Aujourd’hui, elle se sent prête à découvrir bien plus. Et le faire en compagnie de son amie n’en serait que plus agréable. « J’ai entendu parler d’un joli quartier près du littoral. J’adore la mer et pourtant je n’ai pas encore eu le temps d’y mettre les pieds. On pourra s'y balader, et peut-être manger quelque-part aussi. » Ce genre de programme l’enchante déjà

Louise parle ensuite de son appartement, de sa nouvelle vie et de tout les doutes qui viennent avec. Elle savait pourtant en partant qu’il y aurait des journées plus difficiles que d’autres. Elle semble se trouver en ce moment dans une passade un peu plus maussade, mais Satine trouve les mots pour la réconforter. Pour reprendre confiance en elle et son projet de grande envergure. « La salle de répétition a été ma maison durant des années. Mon intérieur ne m’importait que peu, car je ne le voyais jamais » Elle comprend donc que pour la metteuse en scène, ce soit similaire. Les métiers passions prennent aux tripes, mais il y a des inconvénients dans chaque activité. « Mes pâtisseries et ta merveilleuse limonade. Je crois que ce serait un bon mix pour une réception réussie » L’ancienne danseuse se sent déjà plus légère alors que ses lèvres trempent de nouveaux dans la boisson sucrée. « Je pensais prendre quelques cours en arrivant, juste pour me rappeler les bases. Mais je suis tellement en contact avec les artisans du salon de thé qu’au final… l'italien semble revenir naturellement » Ce qui fut une chance pour monter son business. La barrière de la langue aurait pu être un gros problème.

Les mots de Satine réchauffent le cœur de la Française, et un sourire sincère vient s’installer sur son visage de poupée. « Et si mon projet ne marche pas, je viendrai nourrir ta troupe avec les meilleures pâtisseries françaises ! » Elle en rit même avant de croquer dans le cookie. Elle n’en fait d’ailleurs que deux bouchées. « Le problème c’est que je dansais plus pour ma mère et mon fiancé que moi-même les dernières années » Elle relève les yeux vers la brune avant de continuer « Quand j’ai parlé à Antoine de mon envie de quitter le milieu, il est devenu fou » C’était bien la première fois qu’elle le voyait aussi énervé, les yeux verts de son futur mari semblaient lancer des éclairs. « Il disait que nous serions finis si j’arrêtais » Elle souffle en se remémorant ce mauvais souvenir. Antoine n’avait pas été un fiancé particulièrement mauvais, il semblait simplement aimer «la danseuse » plus que Louise elle-même.

Balayant d’un signe de main ce sujet douloureux, Louise termine son verre. « Je pense faire ça oui. Enseigner une fois par semaine, et avoir le salon de thé à côté. » C’est un programme chargé, Louise en est consciente « Je n’aime pas me tourner les pouces, j’ai l’impression de perdre mon temps » Elle ajoute cela en levant les yeux vers son amie, ayant l’impression de devoir justifier ses journées chargées. « Tu sais, le simple fait de pouvoir venir et parler librement est une aide énorme. Je ne pourrais jamais assez te remercier du soutien que tu as été pour moi » Et qu’elle est toujours, en voilà la preuve.

En voyant son amie se lever, Louise fait de même pour la serrer doucement dans ses bras. « Tu es adorable. Merci » Et elle le pense réellement. « Et si tu me faisais visiter cette charmante maison ? Je peux déjà voir qu’elle est décorée avec goût » Ce n’est pas une chose qui surprend la Française « Avec ta classe, je n’en attendais pas moins cependant »


Million dreams

≈ Sometimes, life gives you a second chance

Revenir en haut Aller en bas
Satine VasilisLe vin est un puissant lubrifiant social
Satine Vasilis
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t5582-ca-fait-tellement-du-bien-daim http://www.ciao-vecchio.com/t5609-for-freedom-beauty-truth-and-love-satine
Faceclaim : Angelina Jolie © .Zuz' (vava) & ASTRA (sign) & Padawan (crakships)
Messages : 472 - Points : 668
Papotage. [ ft Louise Tumblr_ojueeuF0SM1utowypo3_r1_500
Âge : 44 ans née le 02/06/1975 à Mytilène en Grèce.
Métier : Chorégraphe et metteur en scène au théâtre San Carlo quartier Spagnoli
Papotage. [ ft Louise Empty
Sujet: Re: Papotage. [ ft Louise ( le Dim 28 Juil 2019 - 16:58 )

Savoir écouter pour comprendre et aider.
LOUISE & SATINE
Tu te proposes à jouer les guides pour que Louise découvre d'avantage Naples. Même si elle a eu l'occasion d'y mettre déjà les pieds, il a surement un tas de coin qu'elle n'a jamais vu. Des petites merveilles cachées qui font la joie des habitants et également des visiteurs quand ils peuvent y avoir accès. « Superbe idée et puis vu les températures on pourra toujours faire un tour à la plage, un peu de bronzette ne fait aucun mal au teint. » De plus tu es du genre lézard et la chaleur tu aimes. Tu as bien une piscine à la villa mais tu aimes aussi profiter de la plage, à cause des odeurs d'iode salées. Et puis pour la vue des belles courbes en maillot de bain. « Okay, on met cette journée dés que tu as du temps libre, moi je peux facilement me libérer les lundis vu que c'est relâche. Mais s'il y a besoin d'un autre jour je m'arrangerais. » Tu peux donner des directives et louper un jour de répétitions. Votre conversation part ensuite sur le nouvel appartement de Louise, qu'elle aménage peu à peu comme un nid douillet. « En plus avec nos métiers vu que l'on voyage pas mal, quand on est à l'hôtel on ne pense pas au ménage. Enfin j'aime passer du temps au théâtre mais j'avoue que j'aime me retrouver chez moi. Le calme de ma villa me fait du bien après l'euphorie de la foule. » Tu as décoré ton intérieur avec goût, rien de clinquant parce que tu ne t'y sentirais pas bien. Même si c'est épuré cela reste chaleureux et accueillant. Il y a des meubles qui viennent de Grèce, et puis des souvenirs glanés lors de tes voyages. La plus part pour ton métier. Métier que tu ne quitterais pour rien au monde. « Parfait je vais nous organisez une petite soirée bien amicale en réunissant des gens qui vont adorer tes pâtisseries et qui seront faire marcher le bouche à oreille. Et pour la limonade si tu veux je te donnerais la recette. Faut surtout avoir de très bons citrons. » Tu lui donneras ton fournisseur, et puis faut une belle dose d'amour. Mais tu es certaine que Louise en a à revendre. « C'est sur que pratiquer la langue directement avec les gens du cru c'est la meilleure des solutions pour revoir les bases et se remettre dans le bain. »

Tu sens Louise un peu inquiète, même si son projet l'emballe, elle a peur de ne pas avoir fait les bons choix. C'est toujours difficile de se lancer surtout que la danse et la pâtisserie, sont des arts bien différents. Alors tu fais de ton mieux pour la rassurer, tu lui proposes même des solutions pour combler les manques qui pourraient se faire sentir. Ou si dans le pire des cas son affaire ne marchait pas comme elle le souhaitait. « La porte du théâtre te sera toujours ouverte. Avec ou sans pâtisserie. » Faudrait pas non plus que tes danseurs ou tes acteurs prennent des kilos en trop, entre les gâteaux de Louise et tes cookies. « Quand on en arrive là ce n'est plus la peine. A la base c'est le genre de métier qu'il faut faire pour soi et par pour les autres. Même si beaucoup vivent ce que tu vivais les dernières années. Combien de talents prometteurs j'ai vu glisser vers l'abime parce que leurs familles les poussaient. Tu as pris la bonne décision. » Tu poses ta main sur la sienne quand elle te parle des réactions de son ex fiancé. « Il ne te méritait pas. Quand on aime quelque on l'aide dans ce genre de décisions on ne l'enfonce pas. » Tu ne supporterais pas qu'un homme ou une femme s'opposent à tes choix autant dans ta vie privée que professionnelle. C'est peut être pour cela que tu es célibataire, même si ton cœur appartient à ta Bonnie et à ton Clyde. « Et tu sais que tu peux compter sur moi en cas de coup dur. » Tu l'épauleras si elle a besoin. Tu ne laisses jamais tomber tes amies.  

Puis vous revenez vers la danse, cette passion là Louise l'a au fond des tripes, tu le sais et tu l'as vu à chaque fois qu'elle était sur scène. Tu sais qu'elle ne pourra pas se passer des pointes et des tutus. De cet univers ou elle a été bercé depuis pas mal d'année. Mais elle aura diverses solutions pour s'enivrer de la danse sans avoir les pressions d'une danseuse étoile. « Je pense que c'est parfaitement réalisable et compatible. Mais tu verras avec le temps que se poser parfois fait énormément de bien et permet aussi de revenir encore plus en forme. » Toi aussi tu as vécu à cent à l'heure enchaînant les heures sans même t'accorder du répit. Et c'était pire quand il y avait le décalage horaire. Mais à présent tu savoures à rester tranquille chez toi allongée au bord de ta piscine. Bon tu ne fais pas ce genre de chose durant une semaine d'affilé mais deux ou trois jours c'est profitable. Et cela te permet de travailler sur de futur spectacle. « Et comme la porte du théâtre celle de ma villa te sera toujours ouverte. Tu seras toujours la bienvenue même en pleine nuit si tu en as besoin. » Tu te doutes que les premières semaines vont être difficile, le temps que tout se mette en place. De s'assurer que son projet va marcher et de réaliser que vraiment elle a bien fait. Puis Louise se lève en même temps que toi pour partager une accolade. « Avec plaisir. J'ai mis un bout du monde un peu dans chaque pièce. Même s'il y a pas mal de ma Grèce natale. Tu vas aussi retrouver la France, les USA, l'Espagne, la Russie, l'Orient. Et bien entendu une part est dédié à mon métier, je voulais surtout que la maison me ressemble. »

Du coup tu commences par la terrasse vu que vous êtes au salon. La grande baie vitrée s'ouvre sur le jardin ou est cachée ta piscine à débordement. Un coin barbecue avec tout le nécessaire pour accueillir une bonne vingtaines d'amis. Puis la cuisine américaine aménagé pour avoir de l'espace pour cuisiner et pour manger autour de l'ilot central. « Avec cette cuisine quand je reçois des amis ils peuvent participer, ce qui permet de vraiment profiter de la soirée. » Souvent les artistes viennent après une première et chacun met la main à la pâte. « J'aime quand tout est convivial. Je ne veux pas être une maitresse de maison isolée de ses invités. » Puis vous avancez dans le couloir. « La c'est mon bureau. » Un pièce dédiée au œuvre que tu as mise en scène, à celles que tu admires. Des photos des artistes avec qui tu as travaillé, des lieux ou tu les as joué. Une pièce dédié à l'art de la danse et du théâtre. Bien entendu des photos de Louise sont présentes au milieu des autres artistes. Puis tu passes aux chambres, la tienne qui semble tout droit sortie de la Grèce antique. Avec une salle de bain accolée. Puis les chambres d'amis au thème différent, les îles, la nature, les astres, le futur. « Mes invités peuvent choisir où ils veulent dormir. » Elles sont toujours faites et prêtes à recevoir. Puis il y a le spa avec jacuzzi et hammam. Et pour finir une mini salle de sport avec un grand miroir et une barre. Parce que oui tu aimes aussi pouvoir interpréter tes chorégraphies avant de les proposer à tes danseurs. « Voilà pour le tour du propriétaire. » Et vous retournez au salon.  


(fiche) drvgns. / (ava)
cosmic light & Zuz'


bonnie clyde
Il est ton premier amour, j'attendrai d'être ton dernier. Peu importe le temps que ça prendra.

   
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Papotage. [ ft Louise Empty
Sujet: Re: Papotage. [ ft Louise ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Papotage. [ ft Louise -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples :: Voyager dans le passé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut