Revenir en haut
Aller en bas


 

- {Hot} (Jalexandre) Méprise rime avec surprise. -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: San Calisto
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Jacinthe MartinelliLe vin est un puissant lubrifiant social
Jacinthe Martinelli
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t5597-jaja-tu-veux-qu-on-s-emboite-t http://www.ciao-vecchio.com/t5605-jaja-soyons-honnete-le-sexe-cest-comme-une-partie-de-tetris-tu-finis-par-decoller-avec-ta-fusee-grace-a-une-foutue-barre-bien-placee
Faceclaim : La très jolie Emma Watson (lipslikeamorphine)
Je suis absent-e : PR jusqu'au 17/09
Messages : 388 - Points : 566
{Hot} (Jalexandre) Méprise rime avec surprise.  - Page 4 K7ac
Âge : 29 ans (née le 18 septembre 1989)
Métier : Elle est journaliste d'investigation à la Repubblica et envoie ses articles par email. T'as cru qu'elle allait se déplacer ou quoi ?
{Hot} (Jalexandre) Méprise rime avec surprise.  - Page 4 Empty
Sujet: Re: {Hot} (Jalexandre) Méprise rime avec surprise. ( le Jeu 18 Juil 2019 - 18:38 )
Il avait raison. J’avais un caractère de feu. Insolente durant ma jeunesse, impulsive pendant mes années de jeune adulte et volcanique maintenant que j’approchai de la trentaine. Tout le monde le savait au journal qu’il ne fallait pas m’emmerder et que je réagissais à l’instinct. Si je me pliais aux exigences de mon rédacteur en chef, c’était avant tout dans le but de retourner sur le terrain. Sur des lieux où passait la mort, où les gens étaient affamés, auprès des démunis, des catastrophes. J’étais accro à l’adrénaline. A ce frisson que l’on ressentait lorsqu’on était au plus proche du danger. La testa bruciata comme m’appelaient les collègues. Tête brûlée. Têtue, acharnée, je ne lâchai jamais le morceau quitte à m’étouffer avec. On pourrait croire que les coups portés par Rémi m’ayant permis de frôler la mort une première fois ou la balle qui m’avait transpercé auraient pu me calmer. Mais grave erreur. « Attention aux brûlures alors, dis-je alors que mes lèvres s’étirèrent dans un sourire. » Gilbert Montagné ne disait-il pas que l’on pouvait s’aimer à s’en brûler la peau ? Je ne suis pas miss cucul qui va tomber en pamoison devant son mec (ou un mec d’ailleurs) et qui va devenir que minauderies et niaiseries. S’aimer peut prendre bien des significations comme par exemple le plaisir charnel où l’on aime quelqu’un pour une seule nuit. Ou alors aimer dans le sens maternel, familial. Il y avait tant de significations que l’on pourrait aisément perdre la tête. Ou alors faire comme tous les philosophes qui écrivent dessus et brassent tellement d’air qu’ils sont un aéroport à eux seuls. Je me penche donc pour venir capturer ses lèvres à nouveau. Un geste fait à multiples reprises mais qui pouvait signifier tellement plus. Seul le temps serait capable de nous le dire. « Oh je suis certaine que tu n’es pas autant de pierre que tu peux l’affirmer. » j’avais soufflé ceci contre ses lèvres. Plus séductrice que jamais. Après tout, je ne portais pas de pseudo faux ongles de pétasse et je pouvais aisément me mettre à gratter toutes les couches pour voir ce qu’il se cachait au-dessous. Un corps d’athlète sans doute. Je me love donc pour me perdre un instant dans son regard clair. Similaire à la fois à de la glace et de l’eau. Il avait différentes tonalités de bleu dans ses yeux. Je pourrais passer une éternité à geler ou me noyer dedans. Vue la situation, je pencherai plus sur la noyade. Mais mon surfeur aux allures de David Charvey dans Alerte A Malibu pourrait venir me secourir. Je ne serai pas contre une petite séance de bouche à bouche. « Ah non, je suis unique. Les autres journalistes ne sont que des rats. Et je bosse de chez moi parce que travailler en équipe n’est pas mon truc. » Qu’il ne se méprenne pas mais il n’y a qu’un seul modèle. et heureusement pour la Terre entière parce que ça serait synonyme de la fin du monde. Mes mains se perdent sur son torse alors que je lui offre de venir me rejoindre dans la chambre. Alors que mes yeux suivent mes gestes, je ne peux m’empêcher d’avoir la bouche sèche devant tant de… muscles ? Ok les filles, qu’on soit honnêtes, on ramène un mec gras à la maison parce qu’on ne peut pas avoir le mec de la pub entre ses cuisses. Mais quand on l’a entre les cuisses, on fait comment ? Je me relève légèrement intimidée. Déjà parce que si tout est proportionnel, j’allais finir empalée sur le poteau qui lui servait de pénis. Et ensuite, il a déjà une gueule d’ange mais si le corps suit : j’étais foutue. Qu’on soit toutes d’accord : un mec pareil, on l’accroche au radiateur et on évite de le laisser filer. Comme les orgasmes, ils sont rares. Je me sens pâlir à mesure que je parle tandis qu’Alexandre déplie sa large silhouette pour venir se planter devant moi. La tension et le désir que j’ai pour lui risquent d’atteindre le plafond. Alors qu’il pose une main sur mon épaule, je me perds dans le bleu de ses yeux comme si j’avais hypnotisé par Kaa en personne. Ses mains puissantes se perdent sur mon corps pour venir palper mes fesses et je grogne alors qu’il mentionne ma cellulite. Je m’apprête à rétorquer alors qu’il pose son doigt sur mes lèvres. Il avait intérêt à dire vite ce que qu’il avait en tête s’il ne voulait pas que je lui croque son putain de membre. Je reste le regard perdu dans le sien alors qu’il continue de parler. Sa voix est si grave, si chaude que je pourrais me liquéfier sur place. Je pouvais sentir le fourmillement sur ma peau alors qu’un chair de poule s’empara de moi. Je le laissais s’approcher un peu plus. Doucement mon corps se cala auprès du sien alors que la respiration vint à me manquer. Son baiser n’avait plus rien de tendre ou de timide. Sortant de ma torpeur, je m’agrippe à lui, passant mes mains dans ses cheveux avant de gémir un peu. Je laissai ses doigts courir sur la naissance de mes seins au-dessus du kimono. Je consens même à ce qu’ils passent en-dessous. Les miens se perdent sur ce torse musclé, sur cette statue grecque qui se tient devant moi. Ce n’est que lorsque l’air commence à nous manquer que je reprends totalement mes esprits. Punaise, y’a pas à dire, il sait rouler des pelles le blond. « Il t’en remercie. » Quoique ça pourrait presque devenir aussi douloureux. Une femme en proie à l’excitation peut avoir mal si on ne la soulage pas. Ou si elle ne le fait pas elle-même. « Et si tu me montrais ses fameuses choses, murmurai-je sur un ton de défi, plutôt que de parler d’aller te baigner. » J’arquai un sourcil alors que ma main se referma sur son membre au-dessus de son pantalon (y’a pas de raison puisqu’il est en train de me peloter les seins). « Sauf si tu veux prendre un bain de minuit mais j’ai un voisin voyeur. » Ainsi donc, tout était proportionnel. Et s’il n’avait pas eu de femmes depuis les attentats de Nice…
Merde, j’allais déguster.




you shall not pass
Jalexandre ☽ Je suis le Serviteur du Feu Secret, je détiens la flamme d'Anor. Le feu sombre ne vous servira a rien, flamme d'Udun! Regagnez l'Ombre! Vous ne passerez pas!


(si tu veux me mp, fais-le sous Bianca Lampedusa)
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre LecomteLe vin est un puissant lubrifiant social
Alexandre Lecomte
Voir le profil de l'utilisateur
Faceclaim : Chris Hemsworth
Messages : 218 - Points : 1031
Âge : 35 ans
Métier : Inspecteur de Police
{Hot} (Jalexandre) Méprise rime avec surprise.  - Page 4 Empty
Sujet: Re: {Hot} (Jalexandre) Méprise rime avec surprise. ( le Jeu 18 Juil 2019 - 23:36 )

On lui avait raconté pas mal de choses sur la brune. Mais au final, ce que les gens savaient sur les autres n'étaient jamais que de petites choses insignifiantes, délicieux ragots nécessaires pour alimenter l'industrie des « on dit » et des conneries en tout genre. En règle général, si Alexandre aimait à se renseigner sur les gens, c'était avant tout pour se faire une idée générale de la personne qu'il aurait en face de lui, mais il se réservait seul – en véritable égoïste qu'il était – le droit de juger et de se faire son propre avis. Avec la journaliste, c'était exactement ce qu'il s'était passé. Il était parti avec plusieurs à priori sur elle, et finalement, voilà qu'elle levait le rideau sur une personne plus ou moins différente. Oui, si on regardait rapidement et qu'on s'attardait seulement à la personne en générale, elle pouvait paraître grossière, insolente, sans se soucier véritablement des autrs – quoique il en doutait – et surtout, elle paraissait véritable croqueuse d'hommes, accroc aux appolons qui peuplaient la ville et prête à se faire sauter par le moindre gars qu'elle trouverait à son goût. La réalité et surtout le temps qu'il avait passé avec elle avait dévoilé une femme légèrement différente. Elle aimait le sexe, certes, surtout y faire allusion, mais elle ne se laissait pas facilement avoir. Bonne chance Léonardo pour monter sur la planche, car Gandalf gardait fermement l'embarcation. Ce caractère de feu qu'il lui attribuait sans souci, elle le confirma par ses simples mots : Elle le prévint de faire attention… aux brûlures.
- On va être deux à devoir se méfier alors… La glace brûle dans un certain sens. Fit-il, on ne peut plus réaliste. Or, face à lui qui était très réaliste, voilà qu'elle se mettait à lui affirmer qu'il n'était pas aussi « rocher » que ce qu'il pouvait l'affirmer. Il pouffa un instant. Si seulement. Il n'était pas avenant, frôlait même l'impolitesse parfois, et il ignorait si les conversations qu'il menait étaient aussi stérile qu'une brique en raison d'un lien apparenté avec une pierre ou à cause de l’inattention qu'il portait aux gens. Peut-être un peu des deux. Elle était la seule qui semblait échapper à la règle… Aller savoir. Non pas à cause d'un joli petit cul et de son beau minois, non. Plutôt parce qu'il la trouvait plus intelligente que la moyenne. Parce que sa manière qu'elle avait de lui répondre lui plaisait et parce que son insolence venait le chercher de telle sorte qu'il ne pouvait pas tourner le dos et faire comme si de rien n'était. Elle méritait qu'on lui réponde. Juste pour la faire chier. Mais là, c'était parce qu'ils jouaient comme deux idiots et qu'ils allaient se brûler les ailes.

Leurs gestes le prouvaient d'ailleurs. Les mains de la brune qui venaient le dévêtir alors qu'elle affirmait être unique – rendons grâce au ciel qu'il n'y en ait pas deux comme elle – et que les autres journalistes étaient des rats. Une haute opinion d'elle-même qui, il le nota, bossait en solo. Ils étaient deux.
- Je bosse également en solo… Quand on m'impose pas de partenaires. Par contre de chez moi… C'est impossible. Termina-t-il. Il ne savait pas vraiment dans quoi il s'embarquait pour cette soirée, il ignorait où cela l'entraînerait, et pourtant, à chaque geste qu'il faisait, il ne se sentait pas coupable. Il ne ressentait pas non plus de honte, ni même de timidité. Et le baiser qui vint conclure sa tirade acheva de prouver qu'il désirait peut-être plus que ce qu'il avait bien voulu admettre tandis que le gémissement de la belle brune, son corps se lovant contre le sien venait conclure ses pensées à elle : Elle en voulait plus elle aussi. Au lieu de cela, ils se freinaient, Ils faisaient comme si leur petit jeu ne déboucherait sur rien.Et a chaque fois, ils franchissaient une nouvelle étape. Leurs lèvres s'étaient rencontrées, désormais, leurs mains se baladaient sur leurs corps. Il sentait les doigts fins de la brune, ses mains chaude, qui venait caresser son torse, quitte à palper ses muscles alors qu'il ne se gênait pas pour peloter les seins de la jeune femme. En tout bien tout honneur, non ? Finalement, elle le remercia d'épargner Gandalf et il eut un sourire. Cela risquait de la suivre. Il n'hésiterait pas à le lui rappeler en tout cas. Il se demandait juste si elle tiendrait. Finalement, elle adopta alors un air de défi, lui demandant de lui montrer les fameuses choses dont il parlait, venant poser sa main sur le tissu de son pantalon, pile à l'endroit que sa virilité marquait de sa présence par une bosse. Comme par hasard, hein ? Il eut un petit mouvement de surprise, mais il ne put le nier : Le contact n'était pas déplaisant, plutôt excitant même. Si elle avait un gandalf, il avait le bâton du magicien lui. Il ne put s'empêcher de sourire à cette pensée avant de répondre à propos de son voisin voyeur.
- Au moins il aura le droit à un beau spectacle non ? Fit-il joueur. Imagine si il est de l'autre bord… Susurra-t-il à l'oreille de la brune comme pour lui laisser imaginer si il était du genre à aimer la gente masculine. Il donna alors une petite claque sur la fesse droite de Jacinthe avant de déclarer :
- Pour les petites choses… Ma foi… J'ai bien peur qu'il ne faille aller dans ta chambre, tes colocs pourraient être jalouses ! Finalement, il la renversa sur le canapé et vint se placer juste au dessus d'elle, l'empêchant de se relever juste par son corps puissant posé contre le sien.
- T'es confortable comme fille… Au cas où on te l'aurait pas dit… La cellulite sert à quelque chose comme quoi! Fit-il avec humour.

Revenir en haut Aller en bas
Jacinthe MartinelliLe vin est un puissant lubrifiant social
Jacinthe Martinelli
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t5597-jaja-tu-veux-qu-on-s-emboite-t http://www.ciao-vecchio.com/t5605-jaja-soyons-honnete-le-sexe-cest-comme-une-partie-de-tetris-tu-finis-par-decoller-avec-ta-fusee-grace-a-une-foutue-barre-bien-placee
Faceclaim : La très jolie Emma Watson (lipslikeamorphine)
Je suis absent-e : PR jusqu'au 17/09
Messages : 388 - Points : 566
{Hot} (Jalexandre) Méprise rime avec surprise.  - Page 4 K7ac
Âge : 29 ans (née le 18 septembre 1989)
Métier : Elle est journaliste d'investigation à la Repubblica et envoie ses articles par email. T'as cru qu'elle allait se déplacer ou quoi ?
{Hot} (Jalexandre) Méprise rime avec surprise.  - Page 4 Empty
Sujet: Re: {Hot} (Jalexandre) Méprise rime avec surprise. ( le Ven 19 Juil 2019 - 13:45 )
Je le dévisage longuement, imprimant ses traits dans mon esprit pour qui sait... une soirée en solitaire ? Il avait un visage vraiment harmonieux avec sa mâchoire carrée. Il devait avoir du sang allemand ou finlandais dans les veines. Pour être blond comme ça, aux yeux bleus et avec une carrure aussi impressionnante: un viking. Je souris alors avant de lui montrer mes doigts. «Je n’ai pas peur de me brûler un peu, susurrai-je du bout des lèvres. » et dire qu’il y a quatre heures, il a failli s’en prendre une dans la tronche. Avec son arrogance et son sourire, il pouvait en faire tomber plus d’une. Tandis que mes mains continuent de le dévêtir. Lentement. Je sais faire durer les choses. Nous n’étions pas pressés et nous avions la nuit devant nous. Si ce n’est plus. Une question me brûle cependant les lèvres. Il avait admis ne pas avoir cédé pendant presque 4 ans. Alors « pourquoi moi ? Je veux dire... » Je vins me pincer la lèvre. « Je jure comme un charretier, j’ai une réputation pas très flatteuse. Alors pourquoi tu m’as cédé à moi et pas à miss parfaite. » Parfaito-pouffiasse comme je les nommai. Alors qu’il me fit part de son besoin de solitude. Je ne pouvais qu’approuver. Je ne bossais qu’avec Syphilis qui était ma photographe attitrée mais en tant que journaliste j’avais forcément une équipe derrière moi. Plusieurs fois on m’avait approché pour que je fasse de la télé mais j’étais mieux derrière mon écran avec mes recherches et mon anonymat. Personne à Naples ne savait ce que j’avais écrit et c’était mieux ainsi. Chacun a notre manière, nous avions besoin d’avoir le dernier mot. De dominer l’autre, de le pousser dans ses retranchements. Mes doigts parcoururent l’immensité de ce torse alors que mes lèvres se perdaient contre les siennes, dans son cou où son odeur vint chatouiller mes narines. Une odeur musquée propre à l’homme mêlé à la testostérone libérée par l’excitation. C’était ce qui rendaient les hommes excitants pour les femmes (ou les gays). Alors que ma main se posa sans gêne sur son penis (un prêté pour un rendu) je fus surprise de la taille. Nullement intimidée cependant. Ce n’était pas ma première corrida et aussi gros fût le taureau, je n’avais pas peur de le saisir par les cornes. Sans forcément le mettre à mort. Je risquai d’en avoir encore besoin par la suite. « Il est hétéro. Monsieur désagréable aime me regarder en train de me changer. Je l’ai fait tomber de mon rebord de fenêtre une fois. » J’avais dit ceci sans réfléchir. Car je m’en foutais de ce type. Je ne pus retenir un petit cri sous la claque donnée sur mon séant. Il est vrai que sous l’excitation s’est plutôt agréable. « Quelle arrogance monsieur Lecomte. » Je ne pus réprimer un rire alors qu’il me colla sur le canapé. Comme si je n’étais qu’une brindille. Ma main toujours à sa place j’entrepris de la faire remonter pour m’attaquer à la ceinture. « Tu sais ce qu’elle te dit ma cellulite, murmurai-je avant de venir mordiller sa lèvre inférieure, c’est sur que toi t’es aussi confortable qu’un bloc de marbre. » Je vins perdre ma main vacante le long de ce dos musclé tandis que dans un geste victorieux, je fis sauter la ceinture.




you shall not pass
Jalexandre ☽ Je suis le Serviteur du Feu Secret, je détiens la flamme d'Anor. Le feu sombre ne vous servira a rien, flamme d'Udun! Regagnez l'Ombre! Vous ne passerez pas!


(si tu veux me mp, fais-le sous Bianca Lampedusa)
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre LecomteLe vin est un puissant lubrifiant social
Alexandre Lecomte
Voir le profil de l'utilisateur
Faceclaim : Chris Hemsworth
Messages : 218 - Points : 1031
Âge : 35 ans
Métier : Inspecteur de Police
{Hot} (Jalexandre) Méprise rime avec surprise.  - Page 4 Empty
Sujet: Re: {Hot} (Jalexandre) Méprise rime avec surprise. ( le Sam 20 Juil 2019 - 16:15 )
Elle n'avait pas peur de se brûler. La réponse était celle qu'il attendait, celle qu'il espérait venant d'elle. Elle ne le décevait pas. Si il ne la connaissait pas depuis longtemps, il avait pourtant l'impression d'avoir déjà cerné certaines facettes de sa personnalité au point de pouvoir prédire ses réponses ou alors ses réactions. Elle était franche, grande gueule, et surtout n'avait pas peur de faire des étincelles. Aucun sujet ne semblait taboo avec elle, sauf peut-être quand on grattait un peu sur son passé, mais qui ne l'était pas à ce ce niveau? Mais en plus de le dire, elle le prouvait par ses caresses. Elle ne le connaissait que depuis quelques heures, et pourtant, il sentait que déjà elle explorait son corps de ses doigts en plus de le fixer longuement et de se laisser aller à d'agréables baisers. Au diable la prudence, ils verraient bien de quoi serait fait demain une fois qu'ils y seraient, pour l'heure, seul le moment présent importait, le reste autour n'avait plus réellement d'importance. Elle osa alors demander pourquoi il cédait devant elle. Elle afficha une fois de plus son honnêteté, et cela lui plut. Oui, comme elle le disait si bien, elle jurait comme un charretier, et sa réputation n'était plus à faire. Il prit le temps de réfléchir un instant. La question avait le mérite d'être posée et la réponse devrait être sérieuse et réfléchie.
- Tu aurais préféré que je cède devant une autre? Fit-il alors, un sourire en coin avant de répondre honnêtement. Je l'ignore en fait. Des miss-parfaites comme tu dis... J'en ai pas vraiment rencontré. Il doit y en avoir, mais elle ne m'ont pas frappé dans l'oeil il faut croire. Il arrêta un instant ses caresses avant de reprendre. Peut-être parce que j'aime ta franchise. Parce que sous ta carcasse d'emmerdeuse se cache une femme bien plus étonnante que ce qu'on pourrait l'imaginer. Parce que tu sais tenir tête aux gens... Et tu te moques des on dit... Tu vis pour toi... J'admire cela. Termina-t-il n la regardant sans lui retourner la question. Il aurait pu. Mais au final, il n'avait pas envie de savoir. Il n'avait pas envie de l'entendre dire que c'était juste pour le tas de muscles qu'il représentait et pour ses beaux yeux. Il préférait de loin la taquiner sur son voisin dont elle confirma qu'il était hétéro et qu'elle l'avait même poussé du rebord de la fenêtre.
- Il a la chance d'avoir ce spectacle tous les matins lui? Je vais déménager moi... Fit-il joueur alors que la brune lui soufflait qu'il était plein d'arrogance. Non, pas d'arrogance, il était réaliste non? Bon, peut-être que la modestie l'avait légèrement quitté, mais il n'y avait pas de mal à être fier de soit de temps à autres... Et de son physique. Après tout, il n'allait pas seulement à la salle ou à la boxe pour le seul plaisir de l'odeur de la transpiration. Il la taquina sur sa cellulite alors qu'il sentit qu'elle s'attaquait à sa ceinture, tentant de la déboucler pour s'offrir un peu plus que ce à quoi elle avait déjà goûté. Il la laissa le mordiller avant de répondre.
- Je suppose qu'elle m'emmerde ta cellulite non? Fit-il avant de répliquer quand au "marbre" qu'il était. Ma foi... Les filles aiment quand c'est dur. Tu n'aimes pas quand c'est dur toi? Lâcha-t-il on ne peut plus joueur alors que elle parvenait à lui retirer sa ceinture. La nuit risquait bien d'être longue... Il risquait d'arriver en retard demain matin... Mais tant pis, il était prêt à assumer.

Revenir en haut Aller en bas
Jacinthe MartinelliLe vin est un puissant lubrifiant social
Jacinthe Martinelli
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t5597-jaja-tu-veux-qu-on-s-emboite-t http://www.ciao-vecchio.com/t5605-jaja-soyons-honnete-le-sexe-cest-comme-une-partie-de-tetris-tu-finis-par-decoller-avec-ta-fusee-grace-a-une-foutue-barre-bien-placee
Faceclaim : La très jolie Emma Watson (lipslikeamorphine)
Je suis absent-e : PR jusqu'au 17/09
Messages : 388 - Points : 566
{Hot} (Jalexandre) Méprise rime avec surprise.  - Page 4 K7ac
Âge : 29 ans (née le 18 septembre 1989)
Métier : Elle est journaliste d'investigation à la Repubblica et envoie ses articles par email. T'as cru qu'elle allait se déplacer ou quoi ?
{Hot} (Jalexandre) Méprise rime avec surprise.  - Page 4 Empty
Sujet: Re: {Hot} (Jalexandre) Méprise rime avec surprise. ( le Sam 20 Juil 2019 - 17:51 )




you shall not pass
Jalexandre ☽ Je suis le Serviteur du Feu Secret, je détiens la flamme d'Anor. Le feu sombre ne vous servira a rien, flamme d'Udun! Regagnez l'Ombre! Vous ne passerez pas!


(si tu veux me mp, fais-le sous Bianca Lampedusa)
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre LecomteLe vin est un puissant lubrifiant social
Alexandre Lecomte
Voir le profil de l'utilisateur
Faceclaim : Chris Hemsworth
Messages : 218 - Points : 1031
Âge : 35 ans
Métier : Inspecteur de Police
{Hot} (Jalexandre) Méprise rime avec surprise.  - Page 4 Empty
Sujet: Re: {Hot} (Jalexandre) Méprise rime avec surprise. ( le Sam 20 Juil 2019 - 21:50 )
Revenir en haut Aller en bas
Jacinthe MartinelliLe vin est un puissant lubrifiant social
Jacinthe Martinelli
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t5597-jaja-tu-veux-qu-on-s-emboite-t http://www.ciao-vecchio.com/t5605-jaja-soyons-honnete-le-sexe-cest-comme-une-partie-de-tetris-tu-finis-par-decoller-avec-ta-fusee-grace-a-une-foutue-barre-bien-placee
Faceclaim : La très jolie Emma Watson (lipslikeamorphine)
Je suis absent-e : PR jusqu'au 17/09
Messages : 388 - Points : 566
{Hot} (Jalexandre) Méprise rime avec surprise.  - Page 4 K7ac
Âge : 29 ans (née le 18 septembre 1989)
Métier : Elle est journaliste d'investigation à la Repubblica et envoie ses articles par email. T'as cru qu'elle allait se déplacer ou quoi ?
{Hot} (Jalexandre) Méprise rime avec surprise.  - Page 4 Empty
Sujet: Re: {Hot} (Jalexandre) Méprise rime avec surprise. ( le Dim 21 Juil 2019 - 11:24 )




you shall not pass
Jalexandre ☽ Je suis le Serviteur du Feu Secret, je détiens la flamme d'Anor. Le feu sombre ne vous servira a rien, flamme d'Udun! Regagnez l'Ombre! Vous ne passerez pas!


(si tu veux me mp, fais-le sous Bianca Lampedusa)
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre LecomteLe vin est un puissant lubrifiant social
Alexandre Lecomte
Voir le profil de l'utilisateur
Faceclaim : Chris Hemsworth
Messages : 218 - Points : 1031
Âge : 35 ans
Métier : Inspecteur de Police
{Hot} (Jalexandre) Méprise rime avec surprise.  - Page 4 Empty
Sujet: Re: {Hot} (Jalexandre) Méprise rime avec surprise. ( le Lun 22 Juil 2019 - 21:06 )
Revenir en haut Aller en bas
Jacinthe MartinelliLe vin est un puissant lubrifiant social
Jacinthe Martinelli
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t5597-jaja-tu-veux-qu-on-s-emboite-t http://www.ciao-vecchio.com/t5605-jaja-soyons-honnete-le-sexe-cest-comme-une-partie-de-tetris-tu-finis-par-decoller-avec-ta-fusee-grace-a-une-foutue-barre-bien-placee
Faceclaim : La très jolie Emma Watson (lipslikeamorphine)
Je suis absent-e : PR jusqu'au 17/09
Messages : 388 - Points : 566
{Hot} (Jalexandre) Méprise rime avec surprise.  - Page 4 K7ac
Âge : 29 ans (née le 18 septembre 1989)
Métier : Elle est journaliste d'investigation à la Repubblica et envoie ses articles par email. T'as cru qu'elle allait se déplacer ou quoi ?
{Hot} (Jalexandre) Méprise rime avec surprise.  - Page 4 Empty
Sujet: Re: {Hot} (Jalexandre) Méprise rime avec surprise. ( le Mar 23 Juil 2019 - 15:17 )




you shall not pass
Jalexandre ☽ Je suis le Serviteur du Feu Secret, je détiens la flamme d'Anor. Le feu sombre ne vous servira a rien, flamme d'Udun! Regagnez l'Ombre! Vous ne passerez pas!


(si tu veux me mp, fais-le sous Bianca Lampedusa)
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre LecomteLe vin est un puissant lubrifiant social
Alexandre Lecomte
Voir le profil de l'utilisateur
Faceclaim : Chris Hemsworth
Messages : 218 - Points : 1031
Âge : 35 ans
Métier : Inspecteur de Police
{Hot} (Jalexandre) Méprise rime avec surprise.  - Page 4 Empty
Sujet: Re: {Hot} (Jalexandre) Méprise rime avec surprise. ( le Jeu 1 Aoû 2019 - 15:20 )
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
{Hot} (Jalexandre) Méprise rime avec surprise.  - Page 4 Empty
Sujet: Re: {Hot} (Jalexandre) Méprise rime avec surprise. ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- {Hot} (Jalexandre) Méprise rime avec surprise. -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: San Calisto
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant