Revenir en haut
Aller en bas


 

- [terminé] Every little thing is gonna be alright || PV Ebba -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Hôpital de Maria di Loreto Nuovo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Minerva Di Vicenzi10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Minerva Di Vicenzi
http://www.ciao-vecchio.com/t5501-minerva-love-does-not-delight- http://www.ciao-vecchio.com/t5502-minerva-let-all-that-you-do-be-done-with-love
Faceclaim : Jodie Whittaker (Chrysalis)
Messages : 96 - Points : 347
I'm lost
Âge : 36 ans
Métier : Pédiatre
[terminé] Every little thing  is gonna be alright  || PV Ebba - Page 2 Empty
Sujet: Re: [terminé] Every little thing is gonna be alright || PV Ebba ( le Mar 3 Sep - 3:27 )
Ebba avait été une des premières mamans de patients que j’avais vu en revenant de mes trois jours de vacances après avoir perdu mon deuxième bébé. Il y avait eu dans sa présence automatiquement quelque chose qui avait su me rassurer pour que je ne m’effondre pas au tout début de cette première journée de retour au travail complètement entouré des enfants des autres. Je savais qu’en l’amenant avec moi, j’avais fait un bon choix. Le meilleur de tous les choix possibles. Parce qu’en me retrouvant dans ses bras à l’entendre me dire que c’était la bonne, je me sentais presque rassurée. J’aurais naturellement tout donné pour que les bras sont plutôt ceux de mon mari et grand complice. Mais je ne pouvais également qu’être heureuse de la joie contagieuse de la blonde. J’avais besoin de ce retour positif pour ne pas me mettre en position de défense face à la bonne nouvelle. Parce qu’au cours des années, j’en étais venue à penser (pire à savoir) que mes œufs qui étaient problématiques dans toute cette histoire. Pas seulement moi, Clemente était aussi responsable que moi. J’avais besoin, juste pour aujourd’hui, de tourner les angles ronds pour oublier une partie de mon histoire, qui n’aurait pu n’être qu’une seule feuille dans tout mon dossier médical mais qui en était une bien plus grande quantité pour des raisons évidentes.


Son aide si gentiment proposée me faisait sourire à grandes dents. Je savais que ce n’était pas le genre de promesse qui nous faisait dire : « si j’avais eu un dollar à chaque fois que… ». Non, elle serait présente autant que faire se pouvait parce que je savais qu’elle avait ses responsabilités. « Je vais garder ton numéro bien au chaud alors pour la prochaine fois que j’ai un coup de blues. Je te promets d’essayer de ne pas penser au pire constamment… et de même manger tous mes légumes dans mon assiette, même le brocolini. C’est te montrer comment je veux être prudente. » déclarais-je avec un petit sourire enfantin en hochant la tête énergiquement. Oui, j’avais peut-être cette tendance à me faire des scénarios catastrophes.

Le soleil qui brille dehors me donne presque envie de danser sur le son de la tondeuse qui passe les quelques parties de terrain vert de l’hôpital sous son clipper attentif. Installées dans sa voiture (moins chaude qu’une chaudière après être resté en plein soleil), elle me demande où je veux aller précisément. J’ai beau vivre théoriquement à Naples depuis près de 18 ans, je ne suis toujours pas douée pour repérer les boutiques… la majorité de ma garde-robe est vieux ou de seconde main parce que je suis toujours partie vers ce ailleurs. « Le centre-ville pourrait être une bonne option… Il me faudrait peut-être un pantalon ajustable disons. » déclarais-je en pouffant doucement de rire, bon, ce n’était pas encore trop visible, mais me contortionner pour rentrer dans ma seule paire de pantalon qui m’acceptait encore deviendrait vraiment un peu plus difficile sous peu. Elle devait l’avoir remarquer quand j’avais presque fait du baladi pour le remonter juste un peu. « Parce que niveau scrubs, j’ai dans toutes les tailles et en mode élastique donc ça, ça ira… Mais je te laisse le libre choix du restaurant parce qu’ils doivent potentiellement avoir trop changé depuis mon dernier départ. » dis-je avec un enthousiasme qui rappelait cette insouciance que je perdais trop souvent et qui venait avec le fait d’avoir une vraie confiance en Ebba.



   
Love is patient, love is kind
♛ It does not envy, it does not boast, it is not proud. It does not dishonor others, it is not self-seeking, it is not easily angered, it keeps no record of wrongs. Love does not delight in evil but rejoices with the truth. It always protects, always trusts, always hopes, always perseveres. Love never fails.
Revenir en haut Aller en bas
Ebba JacobsenToujours frais après un litre de café
Ebba Jacobsen
http://www.ciao-vecchio.com/t5073-une-vie-trop-tranquille-est-un http://www.ciao-vecchio.com/t5112-pour-gagner-il-faut-risquer-de-perdre
Faceclaim : Katheryn Winnick © praimfaya (avatar) + crack in time (sign) / Ingrid (crackships)
Messages : 916 - Points : 1426
[terminé] Every little thing  is gonna be alright  || PV Ebba - Page 2 K1iFeZ7i_o
Âge : Née en Norvège (Trondheim) le 1er mars. 40 ans à bruler mes ailes à l'adrénaline de l'ivresse de la vitesse.
Métier : Psychologue à la prison de Poggioreale. / Occasionnellement pilote dans des courses illégales de quoi bien arrondir les fins de mois.
[terminé] Every little thing  is gonna be alright  || PV Ebba - Page 2 Empty
Sujet: Re: [terminé] Every little thing is gonna be alright || PV Ebba ( le Jeu 12 Sep - 19:00 )

Ce qui compte, c’est pas la force des coups que tu donnes, c’est le nombre de coups que tu encaisses tout en continuant d’avancer. Ce que tu arrives à endurer tout en marchant la tête haute.

Minerva & Ebba
Partager ce moment intense avec Minerva me fait battre le cœur à vive allure. Je sais à quel point ces moments là sont précieux, pour une future maman. Et encore plus pour mon amie, c'est le genre de moment qu'on veut vivre avec la personne aimée, la plus part du temps le père de du bébé ou bien sa maman. Mais pour Minerva vu son passé et sa situation actuelle, elle m'avait choisi moi. Alors je fais tout mon possible pour la rassurer, lui insuffler la dose d'espoir pour qu'elle reste positive. La moindre petite anicroche pourrait transformer ce moment de joie immense en un torrent de larmes amères. Et ce n'est pas ce que je souhaite pour la belle. Vu que pour l'instant elle veut garder cette nouvelle secrète, ce que je comprends parfaitement, elle veut éviter les fausses joies et préserver les siens. Je lui promets d'être là à chaque instant autant de jour que de nuit. Pas pour jouer au infirmière, elle est parfaitement capable de tenir ce rôle. Mais pour être la voix rassurante et apaisante en cas de doutes ou de sombres nuits. Pour être l'aide dans les instants compliqués. Et ce n'est pas une parole en l'air, je suis sincère. « Tu as intérêt et le brocolis c'est parfait pour la santé. Faut penser aussi à la soupe pour faire pousser ce petit bouton de rose. » Je pointe de mon doigt son petit ventre arrondi. Ma voix est enjouée et légèrement taquine, surtout quand je parle de la soupe. Mes parents me le répétaient souvent enfant que la soupe cela faisait grandir. Et puis quand j'ai été enceinte et bien ma mère me le glisser aussi aux oreilles. « Et la positivité est la base pour que tout se passe bien. » Je peux comprendre que pour Minerva rester positive sera compliqué mais je me fais le serment en sortant de l'hôpital pour que mon amie garde cet optique. Pas question de la lâcher ou de la laisser perdre pied. Ce bébé allait grandir aux creux des entrailles de Minerva et se gorger d'amour qu'il pourrait à sa naissance redonner en retour. Et je vais m'appliquer chaque jour à ce que ce petit bout de vie est cette dose d'amour et mon amie aussi.

Pas question de rentrer tout de suite à la maison, après ce moment d'émotions intenses, profiter du beau temps est ce qui a de mieux à faire. Et puis un peu de shopping ne nous fera pas de mal. Je lui laisse le choix de l'endroit où les roues de ma voiture vont nous conduire. « Banco pour le centre-ville alors. Oui faut que tu te sentes à ton aise et même si encore c'est discret, cela peut vite changer en une semaine. » Je le vois bien si je me réfère à mes grossesses. Elles ont été très différentes l'une de l'autre, si pour Matthis mon ventre ne c'est vu qu'à partir du cinquième mois pour Lisa au bout de trois mois on me savait enceinte. « On va te relooker pour que tu sois belle mais que cela reste discret vu que c'est ce que tu veux. Pour le restaurant j'en ai découvert un il y a pas longtemps ils font même des plats végans. Leur carte est assez large niveau choix et les prix sont vraiment corrects et c'est moi qui t'invite pour célébrer cette magnifique nouvelle. » Je la regarde avec un grand sourire et je démarre, vraiment heureuse de cette journée qui a si bien commencé.

Pour être tranquille je me gare dans un parking sous terrain. Au moins la voiture sera au frais et je n'aurais pas à regarder ma montre contrairement à un parking avec horodateur. Je veux que l'on prenne notre temps. On sort du parking et on s'avance dans les rues commerciales et justement on passe devant le restaurant. « Tiens c'est là regarde la carte et si elle te convient je vais réserver une table. Comme ça si on traine un peu pas de souci pour avoir une place. » Puis je regarde l'heure. « Sauf si tu commences à avoir faim. » Minerva n'a peut être pas trop déjeuner avant de partir de chez elle. Trop stressée par cet examen. Et je ne veux pas prendre le risque d'un malaise si son ventre se met à crier famine. « Ou si tu veux te poser un peu avant de partir faire les magasins. » Se ménager est aussi primordial pour une future maman. Même si être enceinte est loin d'être une maladie. Faut juste dans certains cas prendre plus de précautions que dans d'autre. J'ai vécu mes deux grossesses les deux doigts dans le nez, me sentant du début à la fin parfaitement en forme. Mais tout le monde ne vit pas les jours de la même façon. Alors je me calerais sur son rythme.


drvgns.


“ La plus grande vérité qu’on puisse apprendre un jour est qu’il suffit d’aimer et de l’être en retour.”
Revenir en haut Aller en bas
Minerva Di Vicenzi10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Minerva Di Vicenzi
http://www.ciao-vecchio.com/t5501-minerva-love-does-not-delight- http://www.ciao-vecchio.com/t5502-minerva-let-all-that-you-do-be-done-with-love
Faceclaim : Jodie Whittaker (Chrysalis)
Messages : 96 - Points : 347
I'm lost
Âge : 36 ans
Métier : Pédiatre
[terminé] Every little thing  is gonna be alright  || PV Ebba - Page 2 Empty
Sujet: Re: [terminé] Every little thing is gonna be alright || PV Ebba ( le Lun 23 Sep - 16:48 )
Ebba n’agissait pas comme ma mère l’aurait fait. Ma mère aurait sans doute chercher à me couvrir de papier bulle pour m’empêcher de mettre à risque ce bébé. Elle avait conscience de combien cette deuxième fausse-couche avait modifié ma manière de voir la maternité. J’avais cette nervosité qui prenait toute sa place dans mon ventre. Je préférais ce ton taquin qui me parlait de l’importance de manger de la soupe pour le faire pousser ce petit bouton de rose. « T’es certaine que c’est pas un petit tubercule à la place ? Il en a la taille… Je te promets que je vais faire de la soupe et la manger pour qu’il devienne aussi gros d’une pastèque. » déclarais-je avec un petit éclat de rire tout léger. J’avais tellement envié le ventre rond de mes sœurs et de mes belles-sœurs quand elles avaient l’air d’avoir avaler tout rond un ballon de volley-ball. Et le simple fait d’avoir entendu le rythme cardiaque de mon bébé avait réussi à rassurer le médecin en moi pour le moment. Il jouait de la percussion bien au chaud dans mon ventre alors, j’allais sagement profiter de ce soulagement que je ressentais.

En m’installant dans sa voiture, je n’oubliais pas de boucler ma ceinture – parce qu’il y avait plus à casser qu’un petit humérus. « C’est surtout que je veux être certaine que son cœur est fonctionnel avant que les gens ne soient au courant… Je ne veux pas avoir à expliquer pourquoi elle n’est pas menée à terme encore une fois. » dis-je doucement ma main le protégeant. Mon cœur se transformerait en zombie si jamais je ne pouvais pas… Mais chassant ce doux négativisme qui s’était doucement inséré sur le dessus de ma tête, je me concentrais sur le restaurant qu’elle mentionna : « Tu sais que je suis toujours partante pour découvrir des nouvelles tables et tu n’es pas obligée de m’inviter. Tu paies déjà pour l’essence. » déclarais-je avec un petit sourire doux.

N’ayant jamais eu de voiture (ni même le permis) je n’étais peut-être pas la mieux placée pour comprendre le prix d’une voiture : j’en aurais probablement pu me le permettre et ça serait sans doute une meilleure option pour quand le bébé serait là. Je n’avais jamais vraiment été le genre (comme un cousin à moi) à vouloir le beurre et l’argent du beurre… Sauf que je devrais peut-être admettre que ça pourrait être utile parce que ça serait plus simple. Bref, en marchant en plein cœur de Naples, j’admirais la chaleur du soleil et la beauté du temps… Ebba attira mon œil sur le menu du restaurant et mon petit déjeuner express (en raison des nausées qui étaient toujours présentes) me sembla bien loin. Mon estomac protesta justement en un grognement qui me fit pouffer de rire : « Je pense que l’on pourrait commencer par manger avant d’aller faire une expédition. Parce que je dois avouer que ça a l’air délicieux. » dis-je avant de me mettre dans la file en l’entrainant avec moi.



   
Love is patient, love is kind
♛ It does not envy, it does not boast, it is not proud. It does not dishonor others, it is not self-seeking, it is not easily angered, it keeps no record of wrongs. Love does not delight in evil but rejoices with the truth. It always protects, always trusts, always hopes, always perseveres. Love never fails.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
[terminé] Every little thing  is gonna be alright  || PV Ebba - Page 2 Empty
Sujet: Re: [terminé] Every little thing is gonna be alright || PV Ebba ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- [terminé] Every little thing is gonna be alright || PV Ebba -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Hôpital de Maria di Loreto Nuovo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2