Revenir en haut
Aller en bas

-37%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur la Trottinette électrique GoRide Pro – Larges roues ...
219.99 € 349.99 €
Voir le deal
-38%
Le deal à ne pas rater :
PHILIPS SCD301/02- Lot de 4 biberons Natural + sucette, goupillon et ...
30.99 € 49.99 €
Voir le deal

 

- [terminé} Une pause bien méritée. // Demetrio -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Santa Lucia :: Clarizio Entreprises
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Vera VenezzioLe vin est un puissant lubrifiant social
Vera Venezzio
http://www.ciao-vecchio.com/t1068-in-nomine-patris-et-fil http://www.ciao-vecchio.com/t1108-some-people-steer-some-people-follow-vera
Faceclaim : Gal Gadot @praimfaya
Messages : 1535 - Points : 2497
[terminé} Une pause bien méritée. // Demetrio Tumblr_psn25khaCW1wygd7so1_500
Âge : 34 ans
Métier : Chanteuse d'Opéra
[terminé} Une pause bien méritée. // Demetrio Empty
Sujet: [terminé} Une pause bien méritée. // Demetrio ( le Dim 23 Juin 2019 - 13:31 )
Vera avait passé la matinée aux fourneaux. Elle avait la chance d’avoir pour professeur le chef Rinaldi alors elle avait fait des progrès ces derniers mois, encore plus depuis qu’elle avait du temps à tuer. Sa voix n’était pas du tout revenu à sa gloire passée, et même si on lui répétait encore et encore d’être patiente : elle n’en pouvait plus. Elle perdait un peu plus chaque jour l’espoir de remonter sur scène, d’être à nouveau sous le feu des projecteurs. Briller aux yeux de tous, retrouver sa vie… Ce rêve s’éloignait bien malgré elle pour laisser l’amertume de la réalité et d’un quotidien morose : elle qui avait une vie réglée comme du papier millimétré se trouvait en chute libre depuis l’annonce de son cancer. Si elle avait battu ce dernier, rien n’était rentré dans l’ordre, bien au contraire. Sa vie semblait encore plus chaotique. Alors, aujourd’hui, elle avait décidé de donner un coup-de-poing dans la morosité en prenant la décision d’aller voir Demetrio et de lui apporter un déjeuner fait avec amour.
Elle avait évidemment fait des plats rapide à manger, sachant qu’il était un homme d’affaire occuper, mais également sain et bon pour le coeur. Cet organe vital que son frère avait donné généreusement parmi tant d’autres pour que des patients puissent vivre et ainsi profiter de sa mort tragique. Vera lui en avait voulu, de démanteler son corps, même si elle était redevable qu’il n’est pas donné ses yeux : elle n’aurait pas supporté reconnaître un jour son regard dans un inconnu. Demetrio avait hérité de son coeur et il serait mentir qu’apprendre à le connaître, voir au combien il était un homme bon et stable n’avait pas rassuré la cantatrice. Winston avait raison : certaines personnes méritaient de vivre. Vera, qui n’avait jamais eu trop d’espoir en l’espèce humaine - notamment les hommes - avait admis depuis longtemps ses torts et décider de se lier d’amitié avec celui qui portait dans sa poitrine une relique de son frère. Demetrio était devenu bien plus et chaque fois qu’elle le quittait : elle comptait les jours où elle pourrait le revoir. Il apportait un vent de fraîcheur, il lui redonnait les forces qui lui manquaient bien souvent : ne pouvant pas toujours se reposer sur Augusto. Alessio ne faisant plus partit de l’équation, elle avait besoin de l’homme d’affaires pour lui montrer que tous les lendemains n’étaient pas forcément triste.

Une fois la nourriture dans un panier, elle mit deux bouteilles de thé vert glacé avec les plats cuisinés et sortit de chez elle pour mettre le tout dans la voiture. Conduisant prudemment, elle arriva rapidement à l’entreprise de Demetrio et une fois la sécurité passée : se retrouva avec sa secrétaire qui, après avoir regardé dans l’agenda, confirma qu’elle pouvait rentrer. Après avoir remercié la jeune femme, elle poussa la porte du bureau de Demetrio en arborant un immense sourire. Vêtue d’une robe bleu marine avec des fleurs or et argent : sa perruque cachait la repousse lente de ses cheveux mais au moins son visage avait retrouvé quelques couleurs.

“Hey, comment tu vas ?” Elle s’approcha de lui pour déposer un baiser sur sa joue : “J’espère que tu as faim.” Elle leva le panier avant de se diriger de la table basse entourée de siège pour poser le panier : “Je t’ai fait onigiri avec du Saumon mariné dans une sauce teriyaki ; des raviolis de pois chiches, haricots rouges et maïs cuit dans de l'huile d’olive et en dessert des petites tartelettes à la grenade et au chocolat noir.” Elle leva son doigt : “Les pâtes des raviolis et des tartelettes sont faites maison.” Elle lui sourit : “Augusto m’a donné des leçons. J’espère que ça sera bon…”


You make me weak, you make me strong
Tu ne connais pas le sens de la perte, parce qu’on ne peut le comprendre que lorsque l’on aime quelqu’un plus que soi-même.
Will Hunting by Wiise


Dernière édition par Vera Venezzio le Dim 27 Oct 2019 - 16:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Demetrio ClarizioLe vin est un puissant lubrifiant social
Demetrio Clarizio
http://www.ciao-vecchio.com/t393-demetrio-o-la-terre-tour http://www.ciao-vecchio.com/t455-demetrio-o-take-a-sad-song-and-make-it-better
Faceclaim : Sean O'Pry ©art acide + Laura (image / gif profil Magdem)
Messages : 1133 - Points : 3960
[terminé} Une pause bien méritée. // Demetrio Tumblr_ngr5g8BQiO1u2hh13o9_250
Âge : trente-trois ans.
Métier : multimilliardaire, PDG de plusieurs entreprises. En Italie, il est principalement connu pour sa multinationale de construction navale. Ses bateaux servent le plus souvent aux expéditions, croisières. Il détient également le bar Dolce Vita à Posillipo.
[terminé} Une pause bien méritée. // Demetrio Empty
Sujet: Re: [terminé} Une pause bien méritée. // Demetrio ( le Dim 7 Juil 2019 - 21:29 )
Mila a écrit:
Je peux passer ce soir ?

Texto reçu il y a une heure déjà et Demetrio hésite. Il ignore quoi répondre à sa sœur jumelle avec qui il est en froid depuis leur dernière conversation. Depuis leur dispute, ils s’adressent à peine quelques mots. C’est très banal, bien pire que lorsque deux inconnus font connaissance pour la première fois en ne sachant pas quel sujet mettre sur le tapis pour qu’il n’y ait aucun malaise. Il déteste pourtant ce qui se passe entre elle et lui, mais sa façon de percevoir les choses, de lui parler des événements graves qui l’ont traumatisé à vie l’enrage à chaque fois qu’il y songe. D’un côté, il a cette rancœur qui l’anime et de l’autre, il y a ces foutus liens du sang qui lui soufflent de répondre par la positive. Il sait que ce ne sera plus jamais comme avant, que l’alchimie qu’ils partageaient autrefois est rompue. L’italien espérait bien mieux et en quelques phrases, il a perdu toute l’estime qu’il ressentait à son égard. Peu importe qu’elle n’ait pas vécue ce qu’il a subi, il s’attendait à un peu de compréhension, qu’elle prenne sa défense également. Peut-être parce qu’il aurait fait la même chose à sa place. Peut-être parce que l’amour qu’il lui porte est bien plus puissant que les siens. Il est perdu, déçu également et ignore s’il doit attendre quelque chose de leur relation ou tirer un trait définitivement dessus.

Demetrio a écrit:
Rien de grave ?

Mila a écrit:
On peut juste se parler ?

Là encore, il hésite. Au fond, il n’a pas la moindre envie de revenir sur ce qui a été dit, surtout si c’est pour se prendre la tête comme la dernière fois. Mais est-ce une solution de laisser les choses empirer ? Demetrio commence à rédiger la réponse, puis supprime les caractères et commence de nouveau une phrase pour l’effacer par la suite. Lorsque la porte s’ouvre sur Vera, il abandonne très vite l’idée et pose son téléphone sur la table. « Bonjour. » dit-il, sans quitter la jeune femme qui dépose un baiser sur sa joue. Il ne s’attendait pas à cette visite surprise. « Nous devions nous voir ? » Si tel est le cas, il n’en a aucun souvenir. Il a pourtant une bonne mémoire, mais tellement de choses à gérer qu’il n’est pas à l’abri d’un oubli. Il arbore néanmoins un sourire, ravi de voir son amie qu’il dévisage sans aucune gêne, afin de constater de lui-même son état. Elle est plus en forme qu’elle ne l’était. Il se lève, observe le panier tout en l’écoutant parler. « A t’entendre, ça a l’air déjà très bon. Mais en quel honneur ? » l’interroge-t-il, en tirant la chaise pour s’y installer. Même si ce rendez-vous est imprévisible, qu’il ne s’y attendait pas, il est content. En peu de temps, Vera s’est frayé un chemin dans son cœur, sa vie et fait aujourd’hui partie de ses amis les plus chers.


Demetrio & Magda
Je le sens, je le sais, quand t'as mal à l'autre bout de la terre. Quand tu pleures, pendant des heures, sur mon cœur. Je pourrais hurler, le jurer même si je ne vois rien. D'où je suis, je sens ton chagrin. Quand je me vois sans tes mains, sans tes bras, je ne peux plus respirer. Et j'entends si souvent le chant du vent qui vient pour me ramener vers tes Landes. Quitter ma vie sans préavis, je le ferais. Si tu m'aimes.
Revenir en haut Aller en bas
Vera VenezzioLe vin est un puissant lubrifiant social
Vera Venezzio
http://www.ciao-vecchio.com/t1068-in-nomine-patris-et-fil http://www.ciao-vecchio.com/t1108-some-people-steer-some-people-follow-vera
Faceclaim : Gal Gadot @praimfaya
Messages : 1535 - Points : 2497
[terminé} Une pause bien méritée. // Demetrio Tumblr_psn25khaCW1wygd7so1_500
Âge : 34 ans
Métier : Chanteuse d'Opéra
[terminé} Une pause bien méritée. // Demetrio Empty
Sujet: Re: [terminé} Une pause bien méritée. // Demetrio ( le Dim 14 Juil 2019 - 19:06 )
Vera hocha négativement la tête. "Je voulais te faire la surprise et m'assurer que tu manges correctement." Elle déposa un baiser sur sa joue d'une familière. Il faut dire qu'ils l'étaient devenus. "Mais si tu es trop occupé ou que tu n'as pas envie : je peux partir hein. Je te déposais juste de quoi grignoter." Elle ne serait nullement vexée s'il lui demandait de partir. "Loin de moi l'envie de m'imposer." Conclut elle en souriant.

Posant le panier pleins de vivres sur la table du bureau, elle commença à énumérer ce qu'elle avait cuisiné.

"Ai-je réellement besoin d'une raison ?" Elle redressa sa tête. "Je voulais juste te faire plaisir et passer un peu de temps avec toi si tu en as envie. Je vais devenir folle à force de me focaliser sur mon incapacité à chanter." Cela la tourmentait plus que de raison oui. Elle sortit les couverts et les assiettes qu'elle disposa. "Je savoure les instants que la vie me donne, je lui dois bien ça." Vera avait échappé de justesse à la patte griffue de la mort.

Elle posa le panier vide par terre et ouvrit les divers tupperware.

"Vas-y sers toi." Elle posa ses bras délicatement sur la table le temps que Demetrio commence à manger. "Comment tu vas ?"


You make me weak, you make me strong
Tu ne connais pas le sens de la perte, parce qu’on ne peut le comprendre que lorsque l’on aime quelqu’un plus que soi-même.
Will Hunting by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Demetrio ClarizioLe vin est un puissant lubrifiant social
Demetrio Clarizio
http://www.ciao-vecchio.com/t393-demetrio-o-la-terre-tour http://www.ciao-vecchio.com/t455-demetrio-o-take-a-sad-song-and-make-it-better
Faceclaim : Sean O'Pry ©art acide + Laura (image / gif profil Magdem)
Messages : 1133 - Points : 3960
[terminé} Une pause bien méritée. // Demetrio Tumblr_ngr5g8BQiO1u2hh13o9_250
Âge : trente-trois ans.
Métier : multimilliardaire, PDG de plusieurs entreprises. En Italie, il est principalement connu pour sa multinationale de construction navale. Ses bateaux servent le plus souvent aux expéditions, croisières. Il détient également le bar Dolce Vita à Posillipo.
[terminé} Une pause bien méritée. // Demetrio Empty
Sujet: Re: [terminé} Une pause bien méritée. // Demetrio ( le Dim 28 Juil 2019 - 17:26 )
« Que je mange correctement ? » répète-t-il, amusé. S’il y a bien quelqu’un qui fait attention à son alimentation, c’est lui. Il ne va pas jusqu’à compter ses calories, mais il a pris l’habitude de ne pas manger n’importe quoi, ou au moins pas aussi régulièrement que ceux qui grignotent à longueur de journée. Sa greffe lui permet de faire beaucoup de choses, mais il tient à maintenir son cœur en bonne santé. Déjà qu’il faute avec la cigarette électronique dès qu’il est trop angoissé… Et qu’il ne devrait pas le faire. « Non, ta visite me fait plaisir et je ne suis pas plus occupé que d’habitude. » Ce qu’il faut comprendre, c’est qu’il peut bien s’arrêter un moment pour son amie. « Tu peux te le permettre, mais je te conseille de m’envoyer un message, la prochaine fois. Au moins pour que tu ne te retrouves pas ici, sans moi. » Le souci avec les hommes d’affaires, c’est que pour prévoir une surprise, c’est parfois très difficile. Ou alors il faut contacter son secrétariat dans le plus grand des secrets et mener bien sa barque… qui peut très bien couler en cas d’imprévus.

Demetrio jette un œil à tout ce qu’elle a apporté, puis secoue la tête. « Non. C’est juste qu’on m’habitue rarement à de telles visites sans raison. » Son père, quand il vient, a toujours une idée en tête. Pas de spontanéité ou de visite pour le simple visite de le voir. Rowtag ne met pas souvent les pieds dans son entreprise. Quant à Magda, les choses ne sont plus à l'ordre du jour. Il pique dans un onigri au saumon et le dispose dans son assiette. « Ca va. Certaines choses évoluent et je ne suis pas encore tout à fait au point, mais ça va. Et toi ? Comment tu te sens ? Tu te reposes ? Tu sais qu’il ne faut pas que tu forces, n’est-ce pas ? » Difficile de s’arrêter lorsqu’on ne le désire pas, mais elle est passée par des moments difficiles et ce serait dommage d’envoyer valser toutes les étapes franchies, bien qu’il comprenne tout à fait que ce soit compliqué à gérer. Lui-même serait dingue si, du jour au lendemain, on le privait de travailler.


Demetrio & Magda
Je le sens, je le sais, quand t'as mal à l'autre bout de la terre. Quand tu pleures, pendant des heures, sur mon cœur. Je pourrais hurler, le jurer même si je ne vois rien. D'où je suis, je sens ton chagrin. Quand je me vois sans tes mains, sans tes bras, je ne peux plus respirer. Et j'entends si souvent le chant du vent qui vient pour me ramener vers tes Landes. Quitter ma vie sans préavis, je le ferais. Si tu m'aimes.
Revenir en haut Aller en bas
Vera VenezzioLe vin est un puissant lubrifiant social
Vera Venezzio
http://www.ciao-vecchio.com/t1068-in-nomine-patris-et-fil http://www.ciao-vecchio.com/t1108-some-people-steer-some-people-follow-vera
Faceclaim : Gal Gadot @praimfaya
Messages : 1535 - Points : 2497
[terminé} Une pause bien méritée. // Demetrio Tumblr_psn25khaCW1wygd7so1_500
Âge : 34 ans
Métier : Chanteuse d'Opéra
[terminé} Une pause bien méritée. // Demetrio Empty
Sujet: Re: [terminé} Une pause bien méritée. // Demetrio ( le Sam 3 Aoû 2019 - 15:18 )
Vera hocha la tête. Elle se doutait que Demetrio prenait soin de lui, mais puisqu’il semblait falloir une excuse pour venir voir le PDG : cela lui semblait être une bonne raison. Heureusement de savoir que l’homme d’affaires semblait tout aussi ravie qu’elle de passer un bon moment autour d’un déjeuner : elle fit ni plus, ni moins comme chez elle. En l’entendant affirmer qu’elle devrait appeler à l’avenir, elle se redressa et fit une croix sur son cœur :

“Je le promets.” Elle n’avait pas enlevé la risette sur son visage. C’était un combat de tous les jours, mais Vera tenait à retrouver un quotidien presque normal.

Le tout installé sur la table, elle fronça les yeux : surprise que cela ne soit pas une habitude. “Si tu le veux, on peut tenter de se caler ce genre de pause une fois par mois. Comme ça, c’est prévu à l’avance et tu ne pourrais pas y échapper.” Elle pencha sa tête sur le côté avant de dire d’une voix perplexe : “Sauf si je ne savais vraiment pas cuisiner, mais au pire on commandera quelque chose.” Ils trouveraient un moyen.

“Je suis certaine que ça va aller. Prends un problème à la fois.”
Elle se servit à son tour : “Tu es réussi jusque-là, pourquoi s’arrêter en si bon chemin ?” Elle mangea, ne répondant pas tout de suite aux questions de Demetrio. Elle avala sa bouchée et servit le thé. “Ma voix n’est pas encore revenue… Pas totalement tout du moins.” Elle perdit un peu son sourire : “On me répète de ne pas m’inquiéter, mais… Je ne sais toujours pas ce que je ferai si je ne peux plus chanter.” Elle sentit ses entrailles faire des nœuds et cela lui donna la nausée. “Dans deux semaines, je suis censée partir en croisière pour faire des récitals et une part de moi à peur de ne pas être prête. Malgré toute ma bonne volonté. Malgré tous mes efforts.”


You make me weak, you make me strong
Tu ne connais pas le sens de la perte, parce qu’on ne peut le comprendre que lorsque l’on aime quelqu’un plus que soi-même.
Will Hunting by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Demetrio ClarizioLe vin est un puissant lubrifiant social
Demetrio Clarizio
http://www.ciao-vecchio.com/t393-demetrio-o-la-terre-tour http://www.ciao-vecchio.com/t455-demetrio-o-take-a-sad-song-and-make-it-better
Faceclaim : Sean O'Pry ©art acide + Laura (image / gif profil Magdem)
Messages : 1133 - Points : 3960
[terminé} Une pause bien méritée. // Demetrio Tumblr_ngr5g8BQiO1u2hh13o9_250
Âge : trente-trois ans.
Métier : multimilliardaire, PDG de plusieurs entreprises. En Italie, il est principalement connu pour sa multinationale de construction navale. Ses bateaux servent le plus souvent aux expéditions, croisières. Il détient également le bar Dolce Vita à Posillipo.
[terminé} Une pause bien méritée. // Demetrio Empty
Sujet: Re: [terminé} Une pause bien méritée. // Demetrio ( le Sam 7 Sep 2019 - 12:27 )
L’idée de devoir bloquer un créneau chaque mois, un midi, pour profiter d’une pause avec Vera le réjouit, si bien qu’il ne tarde pas à acquiescer de la tête, avec un sourire en coin. C’est une charmante attention et ça leur permet de se connaître davantage. En faisant sa rencontre, Demetrio savait qu’il garderait un bon contact, mais il ne se doutait pas qu’ils seraient proches à ce point. « Ce serait bien. J’en parlerai à mon assistante, elle bloquera ça. Avec tes repas ou une commande chez un restaurateur du coin. Les deux me conviennent. » Et il ne souhaite pas que ça devienne une obligation pour elle de préparer à chaque fois quelque chose pour leur rendez-vous. « Je peux également mettre la main à la pâte. » Demetrio ne trouve pas ça déplaisant… C’est juste qu’il ne trouve pas le temps de cuisiner, ou ne le prend pas.

« Peut-être parce que… ça ne concerne pas ma vie professionnelle. » admet-il, dans un souffle. C’est si compliqué. Sa carrière, il l’a gérée, bien mieux qu’il n’aurait pu le penser. En voyant son empire, Demetrio a parfois du mal à réaliser qu’il a fait tout ça, mais il en est fier. Le reste, en revanche, ça ne suit pas toujours, parce qu’il ne contrôle rien et ça l’agace. « C’est terminé avec Magda. » dit-il, sur un ton monocorde, tout en se remémorant les derniers événements. Une dispute concernant de la lingerie qui avait fini par les séparer. Le manque de confiance, le fait qu’elle ne soit pas prête, toutes ces choses qui font qu’aujourd’hui, ils ne forment plus un « nous ». En ont-ils déjà formé un ? Non, mais ce jour-là, il espérait très fort que ce soit le cas, avant que tout parte en vrille. « Je réussis les choses, mais pas ça, visiblement. » Ses sentiments pour elle sont pourtant très forts et il n’arrive pas à se la sortir de la tête. Magda a pris une place trop importante pour qu’il puisse oublier leur histoire semée d’embûches. Néanmoins, Demetrio affiche un sourire pour alléger l’ambiance pesante qu’il a lui-même instaurée avec cette révélation. « Il te faut peut-être un peu plus de temps, pour que ça rétablisse. D’ailleurs, es-tu sûre que ce soit le bon moment ? » Cette croisière, avec ce qu’on lui demande. Et si elle en ressortait déçue ? « Tu as répété ? Où en es-tu exactement ? »


Demetrio & Magda
Je le sens, je le sais, quand t'as mal à l'autre bout de la terre. Quand tu pleures, pendant des heures, sur mon cœur. Je pourrais hurler, le jurer même si je ne vois rien. D'où je suis, je sens ton chagrin. Quand je me vois sans tes mains, sans tes bras, je ne peux plus respirer. Et j'entends si souvent le chant du vent qui vient pour me ramener vers tes Landes. Quitter ma vie sans préavis, je le ferais. Si tu m'aimes.
Revenir en haut Aller en bas
Vera VenezzioLe vin est un puissant lubrifiant social
Vera Venezzio
http://www.ciao-vecchio.com/t1068-in-nomine-patris-et-fil http://www.ciao-vecchio.com/t1108-some-people-steer-some-people-follow-vera
Faceclaim : Gal Gadot @praimfaya
Messages : 1535 - Points : 2497
[terminé} Une pause bien méritée. // Demetrio Tumblr_psn25khaCW1wygd7so1_500
Âge : 34 ans
Métier : Chanteuse d'Opéra
[terminé} Une pause bien méritée. // Demetrio Empty
Sujet: Re: [terminé} Une pause bien méritée. // Demetrio ( le Mer 18 Sep 2019 - 21:32 )
Heureuse de voir Demetrio accepter, son sourire s’étire un peu plus chassant en quelques secondes les rides de fatigues qui semblaient au fil des jours prendre une position permanente sur son visage. Depuis qu’elle était remise, elle n’arrêtait pas de bouger. À droite, à gauche : tentant désespérément de rattraper le temps perdu. Elle était en vie, elle respirait encore et son corps se remettait : que pouvait-elle demander de plus hormis passer un peu de temps avec ceux qui comptent ; ceux qui sont restés à ses côtés durant tout son combat ; ceux qu’elle n’a pas dû quitter. Ils se comptaient sur les doigts d’une main, mais Vera avait toujours misé la qualité, sacrifiant volontiers la quantité. Cela ne comptait pas et au fond elle ne s’attardait pas sur ceux qui ne sont plus dans sa vie. Elle avait appris durant sa maladie à mettre de côté ce qui n’est pas important. Cela était le seul moyen à dire vrai de garder la tête hors de l’eau.

“C’est entendu, faisons ça. On prévoira si l’un de nous cuisine une semaine avant : comme ça nous pourrons trouver le temps de bien tout organiser.” Comme cela enchantait Vera. Cela la forcerait à faire une pause tout comme Demetrio. Elle ne devait pas trop en faire.

La conversation prit une autre tournure, pourtant, elle ne garde une risette. Plus faible, certes, mais elle est bien là : prêt à porter secours à son ami. Elle pouvait sentir sa détresse émotionnelle, comme elle le comprenait. Vera avait réussi sa carrière, avait un fils incroyable, mais sa vie en tant que femme était bien triste et monotone. Elle avait pourtant essayé plusieurs choses pour la changer, rien n’y faisait. Elle se faisait petit à petit à l’idée qu’elle finirait probablement seul. Cela ne serait pas un mal, au moins elle serait pour toujours maîtresse de sa joue : personne ne la contrôlerait. Il en était hors de questions. Elle posa ses couverts et posa sa main sur l’avant-bras de son ami :

“Parfois, la vie ne semble pas vouloir tout nous accorder. Je ne peux même pas dire que ça va s’arranger : je n’aime pas faire ce genre de promesse. Pourtant… J’aime croire que si ça ne s’est pas fait avec quelqu’un : c’est que ce n’était tout simplement pas la bonne personne.” Vera se rendit compte au combien cela pouvait sembler moralisateur : “Tu es un homme intelligent, beau qui plus est et qui connaît ses manières : tu trouveras escarpins à ton pied.” Voir le verre à moitié plein, la cantatrice le faisait bien souvent pour les autres. Très peu pour elle. “Et au pire, tu n’auras qu’à faire comme moi et à penser à rentrer dans les ordres.” Dit-elle d’une voix mi-sérieuse, mi-amusée.

Elle n’avait pas mis de temps à avouer à Demetrio la possibilité de faire la croisière. Quelque chose qu’elle aimerait de tout son cœur, mais qui serait peut-être impossible. Il se pourrait que plus jamais elle puisse chanter.

“Je ne sais pas s’il y aura un bon moment tu sais ? Plus le temps avance : plus je redoute d’utiliser ma voix à nouveau, je stresse à l’idée de remonter sur scène et je ne te parle pas du petit traque avant le spectacle.” Elle avala sa salive. “J’ai fait quelques gammes et arpèges, cela n’a pas été concluant… Mais il me reste quelques semaines avant de donner une réponse définitive alors : je verrais bien. Je ne forcerais pas, si c’est ce qui t’inquiète.” Elle enleva sa main de son avant-bras pour reprendre ses couverts et manger. “Les cordes vocales sont des muscles qui doivent être travaillé, comme après une blessure alors… Je me dis que j’ai encore une chance de pouvoir retrouver ma voix.” Le nez plongé dans son assiette, elle rajouta à voix basse : “Et si jamais ça ne revient pas, alors j’aviserais.”


You make me weak, you make me strong
Tu ne connais pas le sens de la perte, parce qu’on ne peut le comprendre que lorsque l’on aime quelqu’un plus que soi-même.
Will Hunting by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Demetrio ClarizioLe vin est un puissant lubrifiant social
Demetrio Clarizio
http://www.ciao-vecchio.com/t393-demetrio-o-la-terre-tour http://www.ciao-vecchio.com/t455-demetrio-o-take-a-sad-song-and-make-it-better
Faceclaim : Sean O'Pry ©art acide + Laura (image / gif profil Magdem)
Messages : 1133 - Points : 3960
[terminé} Une pause bien méritée. // Demetrio Tumblr_ngr5g8BQiO1u2hh13o9_250
Âge : trente-trois ans.
Métier : multimilliardaire, PDG de plusieurs entreprises. En Italie, il est principalement connu pour sa multinationale de construction navale. Ses bateaux servent le plus souvent aux expéditions, croisières. Il détient également le bar Dolce Vita à Posillipo.
[terminé} Une pause bien méritée. // Demetrio Empty
Sujet: Re: [terminé} Une pause bien méritée. // Demetrio ( le Dim 6 Oct 2019 - 1:39 )
« Faisons comme ça. » Chose étonnante ; dans son milieu professionnel, il n’a d’autre choix que de prévoir ses rendez-vous, conférences sur le long terme, mais par désir de ne pas s’avancer, il prend le soin de ne jamais se projeter dans sa vie privée. Toujours voir le jour même au cas où il lui arriverait malheur, mais il doit bien admettre que ça évolue. Il vit dans l’ignorance, a cette peur de ne pas se réveiller et n’espère jamais voir la fin de semaine afin de garder la tête froide et d’être constamment dans la maîtrise de soi, mais il y a des choses qui changent et il le sent. Pas toujours en bien, malheureusement. Magda. Cette histoire à laquelle il tenait bec et oncles. S’il lui en veut de ne pas lui avoir fait confiance, il sent intérieurement que cette séparation l’insupporte, lui fait beaucoup de mal. « C’est ce que l’on dit pour faire passer la pilule. » Pour soutenir. Et il apprécie son geste, sa façon de l’épauler, mais ce n’est pas ce dont il a besoin d’entendre. Magda et lui, c’était compliqué, explosif. Il fallait souvent se battre pour se comprendre, mais il aimait ça. Elle le poussait à bout, l’agaçait et lui la poussait dans ses retranchements, mais même avec toutes les maladresses, ça fonctionnait. C’est la première fois qu’il ressent de telles choses à l’égard d’une femme, qu’il tombe réellement amoureux. Il pensait aimer Charlotte, mais leur histoire, à côté de ce qu’il vivait avec la métisse, ce n’est rien. Il a conscience d’avoir perdu quelque chose qui lui tenait à cœur. « Tu ne comprends pas. Ce n’est pas de la présence d’un autre escarpin dont j’ai besoin. » Il ne s’est jamais autant battu pour une femme qu’elle et pourtant, il est là, à baisser les bras, par orgueil, parce qu’il n’a pas aimé ses doutes, la manière dont elle l’a traité sans même prendre le temps de l’écouter. Il était le coupable et elle lui passait la corde au cou. Sa touche d’humour ne réussit pas à le dérider. Il se contente d’afficher un rictus sans joie qui disparaît aussitôt.

Plutôt que se focaliser uniquement sur son problème, il préfère discuter du sien. Ca le touche, parce qu’il s’agit de son état, mais ça ne l’atteint pas directement en plein cœur comme cette séparation qui le bouffe de l’intérieur. « Pour le moment, repose-toi et entraîne-toi, seule, jusqu’à ce que tu te sentes suffisamment prête pour faire face à ton public. Mais tu sais très bien que tu es aimée et que le trac partira dès les premières notes. Parce que tu es faite pour ça. Chanter. » dit-il, en soutenant son regard, alors qu’il jette un œil à ce qu’elle a préparé pour en prendre une bouchée. « Si tu sens que ce n’est pas le moment pour ce spectacle, alors ne le fais pas. Si tu ressens trop de pression, tu n’es pas obligée de leur répondre. Tu as le temps. Le principal est de te remettre et parfois, il faut bien plus que quelques mois pour guérir. » Même s’il est soulagé de l’entendre lui dire qu’elle ne forcera pas, il ne peut s’empêcher de s’inquiéter. Est-ce qu’il la croit capable d’être raisonnable à 100 % ? Pas une seconde. « Laisse-toi du temps. Garde espoir. » Là, il saisit son menton afin de l’obliger à relever les yeux vers les siens. « Moi et tes proches te soutenons. »


Demetrio & Magda
Je le sens, je le sais, quand t'as mal à l'autre bout de la terre. Quand tu pleures, pendant des heures, sur mon cœur. Je pourrais hurler, le jurer même si je ne vois rien. D'où je suis, je sens ton chagrin. Quand je me vois sans tes mains, sans tes bras, je ne peux plus respirer. Et j'entends si souvent le chant du vent qui vient pour me ramener vers tes Landes. Quitter ma vie sans préavis, je le ferais. Si tu m'aimes.
Revenir en haut Aller en bas
Vera VenezzioLe vin est un puissant lubrifiant social
Vera Venezzio
http://www.ciao-vecchio.com/t1068-in-nomine-patris-et-fil http://www.ciao-vecchio.com/t1108-some-people-steer-some-people-follow-vera
Faceclaim : Gal Gadot @praimfaya
Messages : 1535 - Points : 2497
[terminé} Une pause bien méritée. // Demetrio Tumblr_psn25khaCW1wygd7so1_500
Âge : 34 ans
Métier : Chanteuse d'Opéra
[terminé} Une pause bien méritée. // Demetrio Empty
Sujet: Re: [terminé} Une pause bien méritée. // Demetrio ( le Dim 13 Oct 2019 - 21:49 )
La perspective de prendre l'habitude de venir manger avec Demetrio avait toutes les raisons de la faire sourire et de lui faire plaisir. C'est qu'il avait un peu pris la place de son frère. Ils étaient certes moins complices, mais elle escomptait bien continuer de passer les années à venir non loin de lui. Ils étaient sur la bonne route. C'était déjà ça. Elle permet de faire un petit commentaire sur Magda mais comprend rapidement qu'elle aurait mieux fait de garder le silence. Cela lui apprendra à vouloir se mêler des affaires des autres. On ne l'y reprendra pas.

"C'est de la bonne chaussure dont tu as besoin." Souffla-t-elle ne pouvait qu'approuver. Ce n'est comme si elle la cherchait aussi. Au fond.

Vera n'insista pas : ne voulant pas braquer son ami. Elle préférait se taire. Demetrio n'avait pas besoin de mettre des mots, elle comprenait quand elle devait arrêter de parler. De toute façon, un autre sujet arriva sur la table. Celui de sa santé. Encore précaire, mais sur la bonne voie. Il ne restait plus qu'à attendre, mais surtout garder le moral. Elle pouvait rechuter, elle le savait. Demetrio lui demandait de prendre soin d'elle, de ne pas trop ne faire : mais cela était bien difficile. Vera avait toujours appris à donner le meilleur d'elle-même : notamment dans le chant.

"Je l'espère… C'est ce que je me dis. C'est la seule chose bien que je sache faire alors… si je ne peux pas faire ça au moins…" Elle s'arrêta et prit une gorgée de thé. "Je suppose que cela sera du bon stress le moment venu." Elle mangea en continuant d'écouter la bienveillance de son ami. "Ce ne sont pas les autres qui mettent la pression. Ils ont tous le même discours que toi. C'est moi qui veux y retourner. Mette tout ça derrière moi. Ne plus y penser. Tu comprends ? Retrouver un quotidien normal où le cancer ne serait plus qu'un lointain souvenir."

En parlant, elle avait baissé la tête que Demetrio releva pour qu'elle se plonge dans son regard. Elle pouvait la sentir la sincérité de ses mots à travers la chaleur de ses yeux. Elle sourit en coin et posa sa main sur la sienne.

"Je sais. Et je suis chanceuse. J'en, suis consciente." Elle soupira. "C'est probablement pour cela que j'ai survécu et que nous pouvons prévoir ces repas." Elle lui sourit puis pointa du menton l'assiette de Demetrio. "Mange donc, ça va te faire du bien. Ça va te donner les forces nécessaires pour finir ta journée." Vera s'était appliquée à faire de bons plats qui étaient excellents pour la condition de son ami.


You make me weak, you make me strong
Tu ne connais pas le sens de la perte, parce qu’on ne peut le comprendre que lorsque l’on aime quelqu’un plus que soi-même.
Will Hunting by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Demetrio ClarizioLe vin est un puissant lubrifiant social
Demetrio Clarizio
http://www.ciao-vecchio.com/t393-demetrio-o-la-terre-tour http://www.ciao-vecchio.com/t455-demetrio-o-take-a-sad-song-and-make-it-better
Faceclaim : Sean O'Pry ©art acide + Laura (image / gif profil Magdem)
Messages : 1133 - Points : 3960
[terminé} Une pause bien méritée. // Demetrio Tumblr_ngr5g8BQiO1u2hh13o9_250
Âge : trente-trois ans.
Métier : multimilliardaire, PDG de plusieurs entreprises. En Italie, il est principalement connu pour sa multinationale de construction navale. Ses bateaux servent le plus souvent aux expéditions, croisières. Il détient également le bar Dolce Vita à Posillipo.
[terminé} Une pause bien méritée. // Demetrio Empty
Sujet: Re: [terminé} Une pause bien méritée. // Demetrio ( le Mar 15 Oct 2019 - 1:00 )
Pour montrer son exaspération, Demetrio souffle fort. Il comprend que ça part d’une bonne intention et que ses mots sont là pour le rassurer, qu’elle essaie de le réconforter, mais ce n’est pas de ça dont il a besoin. Cette bonne chaussure dont il parle, si elle est différente de Magda, il s’en fiche bien. A travers la métisse, il est d’ailleurs convaincu d’avoir trouvé une personne capable de le faire évoluer et en se remémorant ces derniers mois, il en a la preuve absolue. C’est la première fois qu’il s’ouvre autant à une femme, la première fois qu’il se projette enfin, qu’il oublie ses craintes et de se prendre en pleine face que c’est fichu, qu’elle n’a aucune confiance en lui, ça le heurte… Même s’il peut comprendre qu’elle ne soit pas prête à eux, ça le blesse.

Demetrio ne revient néanmoins pas sur la discussion, sachant très bien à son attitude qu’il risquerait d’être cassant et bien qu’il aimerait qu’elle saisisse toute l’ampleur de son lien avec Magda, il n’a pas la moindre envie d’être désagréable avec son amie. « Tu exagères. Tu as sans doute d’autres talents ailleurs, des qualités que tu ne soupçonnes pas, mais ta passion est là, j’entends bien. » C’est sa vocation et l’abandonner serait une torture. Il espère que tout se passera bien, mais il ne veut pas entendre qu’elle est uniquement douée dans le chant. Un exemple concret qu’il a pu constater de ses propres yeux est sa manière d’élever son enfant. Elle le fait bien, alors qu’elle est toute seule. C’est difficile d’élever en étant l’unique parent et c’est littéralement ça : elle n’a personne pour lui venir en aide. D’un signe de tête, l’italien acquiesce. Bien sûr qu’il comprend. Il sait ce que c’est de vouloir retourner au front, de ne pas écouter son corps, sa santé, préférer sa tête, l’obstination à la raison, mais parfois, il faut lâcher du lest. « Je sais ce que c’est, mais je sais aussi que tu ne devrais pas forcer. Ce n’est pas seulement un conseil d’ami que je te donne, c’est également celui d’un homme qui a dû prendre son mal en patience avant de quitter un hôpital suite à une opération. Et c’était frustrant, comme toi, mais c’était ce qu’il fallait que je fasse et je l’ai fait. » Ce n’est pas agréable à entendre et il a conscience que ce sera difficile pour elle de le comprendre, tant elle semble être butée, mais il fallait qu’il insiste. Vera se met une pression monstrueuse, alors qu’elle ne le devrait pas. « Ah, tu me donnes des conseils sans approuver le mien, maintenant ? » lance-t-il, avec légèreté, en piquant sa fourchette dans son plat pour en manger une bouchée.


Demetrio & Magda
Je le sens, je le sais, quand t'as mal à l'autre bout de la terre. Quand tu pleures, pendant des heures, sur mon cœur. Je pourrais hurler, le jurer même si je ne vois rien. D'où je suis, je sens ton chagrin. Quand je me vois sans tes mains, sans tes bras, je ne peux plus respirer. Et j'entends si souvent le chant du vent qui vient pour me ramener vers tes Landes. Quitter ma vie sans préavis, je le ferais. Si tu m'aimes.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
[terminé} Une pause bien méritée. // Demetrio Empty
Sujet: Re: [terminé} Une pause bien méritée. // Demetrio ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- [terminé} Une pause bien méritée. // Demetrio -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Santa Lucia :: Clarizio Entreprises
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2  Suivant