Revenir en haut
Aller en bas


 

- Beauty and the beast -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Moira VeraldiToujours frais après un litre de café
Moira Veraldi
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t5248-moira-why-so-serious http://www.ciao-vecchio.com/t5255-moira-crazy-for-you
Faceclaim : Alicia Vikander ©isleys
Messages : 791 - Points : 593
Beauty and the beast A8gIkGEX_o
Âge : 29 ans
Métier : ambulancière-secouriste
Beauty and the beast Empty
Sujet: Beauty and the beast ( le Ven 28 Juin 2019 - 17:37 )
C'est bien sa chance, ça ! Seulement doit-elle regretter le fait de s'être fait piquer par un insecte, ou bien de ne pas avoir le bon sens de se terrer chez elle, à l'abri des regards, le temps que son visage désenfle ? Car le malotru sur pattes ne lui a pas occasionné qu'une seule piqûre évidemment, mais trois : une sur son front, une autre à gauche de son menton, et une dernière sur le nez ! Et voilà donc comment elle se retrouve avec le visage passablement déformé, certainement de quoi profiter d'une belle après-midi de repos. Quelle idée aussi, de s'être accordée cette sieste en pleine air ? L'idiote ne s'est rendue compte de rien à son réveil évidemment, et ce n'est que lorsque l'amie qui l'accompagnait a posé deux yeux ronds sur sa frimousse qu'elle a soupçonné l'entourloupe. Mais ça, c'était il y a une heure déjà, quand depuis les piqûres ont eu l'occasion d'enfler plus encore, et les démangeaisons auxquelles elle a (parfois) cédé n'ont certainement rien arrangé. Pourtant, elle est loin de se faire discrète malgré tout. Là voilà qui en est même à se balader dans les rues de Naples, bien incapable de s'en tenir à la solitude de son logement dès l'instant où son colocataire ne s'y trouve pas. Elle préfère se fondre dans la masse des passants, et attarder son œil sur la moindre distraction. C'est qu'elle n'est jamais timide pour aborder des inconnus, et lorsque la beauté d'une étrangère ravit soudainement son attention, ses pas s'aventurent déjà dans sa direction. L'inconnue ne l'a pas remarqué encore, alors qu'elle semble concentrée sur cette devanture en travaux, et ce n'est que lorsqu'elle l'interpelle de sa voix que leurs regards se croisent finalement.
- Oh ! On se connaît non ? Avec un sourire aux lèvres, Moira étire ses traits d'une expression chaleureuse – tout en oubliant au passage les ravages qu'a causé un insecte sur son visage. À quoi doit-elle ressembler à présent ? Et si elle ne l'effraye pas momentanément avec son visage disgracieux, c'est peut-être avec son manque de subtilité qu'elle s'apprête à le faire. Enfin non on se connaît pas, pardon pour cette réplique ringarde. Mais vous êtes très jolie. C'est ce que j'aurais dû dire : Oh que vous êtes belle ! Définitivement de quoi lui donner l'envie de s'attarder pour se ravir les yeux. Vraiment, vraiment très belle... Elle s'égare un instant dans la contemplation de ses traits gracieux, avant d'avoir la présence d'esprit de réaliser combien elle pourrait sembler flippante à force. Wow, j'espère que je vous fais pas peur au moins ? Je m'appelle Moira. Comme si l'existence de son prénom suffisait à prouver qu'elle était saine d'esprit.


DON'T THREATEN ME
WITH A GOOD TIME
Revenir en haut Aller en bas
Louise Bellecour10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Louise Bellecour
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t5572-louise-nobody-puts-baby-in-a-c http://www.ciao-vecchio.com/t5608-louise-sweet-dreams-are-made-of-this
Faceclaim : Sarah Gadon @ultraviolences
Messages : 106 - Points : 300
Beauty and the beast Tumblr_inline_o1fl3sDY731rifr4k_250
Âge : 33 printemps (17/12/86)
Métier : Ancienne danseuse étoile, elle a tout laissé tomber pour s'acheter un fond de commerce et faire son petit salon de thé.
Beauty and the beast Empty
Sujet: Re: Beauty and the beast ( le Mer 3 Juil 2019 - 21:12 )
Les yeux levés vers l’écriteaux, Louise hoche la tête en voyant les lettres peintes dans un vert anglais. C’est un hommage parfait à son ancienne nourrice, et la blonde est encore plus heureuse d’avoir fait le travail elle-même. Un foulard dans les cheveux et de la peinture sur les doigts, l’ancienne danseuse imagine déjà les familles assises sur les chaises en bois, les enfants se dandinant en attendant leur boisson. Elle peut déjà entendre la musique sortir des enceintes et les rires s’élever. Oui, ce salon de thé sera son havre de paix. Il y a le petit jardin à l’arrière pour les journées ensoleillées, et un pan de mur recouvert par des livres. Certains sur la danse, d’autres sur la cuisine, et enfin des histoires pour tous les âges. Louise travaille tellement dur pour voir ce rêve se réaliser, elle a l’impression qu’elle touche son but du bout des doigts. Encore quelques efforts et elle sera officiellement propriétaire de sa boutique.  

C’est une jeune femme qui détourne l’attention de la blonde. Elle tourne les yeux de la devanture du salon pour croiser le regard de son interlocutrice. Elle ne peut pas manquer les enflures et elle s’inquiète directement. Peut-être a-t-elle besoin d’aide ? Mais la suite la déstabilise grandement. Louise est plutôt douée pour se souvenir des visages, et celui-ci ne lui dit rien. Et alors que le compliment tombe, la danseuse ouvre grand les yeux. Ne sachant pas vraiment quoi répondre, elle se racle la gorge alors que l’inconnue le dévisage. Elle est jolie dans sa salopette tachée, ses cheveux en bataille et ses doigts colorés ? « On ne peut pas dire que je sois sur mon 31 »  Et finalement, elle se met à rire. Un rire sincère qui vient briser le côté étrange de la situation. « Louise » Elle pointe du doigt l’écriteaux qu’elle vient de peindre  Chez Louise   avant de rire d’avantage. « Si jamais tu oublies, c’est écrit juste ici ! » La danseuse a déjà été abordée, mais jamais dans ces conditions. Peut-être le fait que ce soit une femme change aussi la donne. « Et bien Moira, on peut dire que tu vas directement à l’essentiel hein ? En tout cas, merci, c'est adorable.» La situation est cocasse, hilarante même. Souriant de plus belle, Louise hausse les épaules. « Je ne veux pas être grossière, mais j’ai un remède de grand-mère qui pourrait peut-être empêcher ton visage d’enfler encore plus ! »


Million dreams

≈ Sometimes, life gives you a second chance

Revenir en haut Aller en bas
Moira VeraldiToujours frais après un litre de café
Moira Veraldi
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t5248-moira-why-so-serious http://www.ciao-vecchio.com/t5255-moira-crazy-for-you
Faceclaim : Alicia Vikander ©isleys
Messages : 791 - Points : 593
Beauty and the beast A8gIkGEX_o
Âge : 29 ans
Métier : ambulancière-secouriste
Beauty and the beast Empty
Sujet: Re: Beauty and the beast ( le Jeu 25 Juil 2019 - 18:48 )
- Comme si tu avais besoin de ça ! Nulle nécessité d'être bien apprêtée pour attirer l'attention avec cette beauté-là, quand l'évidence frappe toujours l’œil malgré les tâches de peinture ou les cheveux qui s'égarent – et elle qui a si souvent cette habitude, elle n'a pas le sentiment d'exagérer un seul instant pour une fois. Tu vas pas me dire que je suis la première à m'arrêter rien que pour m'extasier ? Et sa camarade peut bien en rire, elle s'en tient à un sourire pour mieux ne pas la quitter un instant du regard (oui, elle est charmée à ce point-là). Louise... enchanté. Et si ce seul mot ne lui en donne pas l'assurance, son air conquis se chargerait de le lui confirmer. À contre-cœur, ses yeux se détournent néanmoins sur la devanture qu'elle lui désigne, pour s'amuser à son tour de son trait d'esprit.
- Je crois pas que tu sois de celles qu'on oublie, même si on le voulait. Et puis cet accent... Grrr est précisément la pensée qui traverse son esprit, mais qu'elle se garde de porter à voix haute – c'est vrai qu'elle s'est montrée subtile jusqu'à présent, ça serait dommage de tout gâcher maintenant. D'ailleurs, pour tenter de mesurer sa lourdeur, elle en revient à cet accent et fait entendre sa curiosité cette fois-ci. Tu viens d'arriver à Naples ? Qu'est-ce que tu nous prépares de beau Chez Louise ? En tout cas, elle ne peut qu'espérer que son arrivée en ville est récente en effet, parce qu'elle s'en voudrait autrement de ne pas avoir fait sa rencontre plus tôt. C'est adorable peut-être, mais c'est surtout la vérité. Et elle serait bien capable d'intercepter le premier passant venu, pour qu'il le confirme. Seulement à la place de ça, la belle lui rappelle qu'elle n'a rien d'une beauté à cet instant, alors qu'elle en aurait presque oublié les piqûres d'insectes qui vallonnent son visage.
- Moi qui pensait que ça avait son charme... Que faire, si ce n'est en plaisanter ? Car elle sourit toujours dans un même temps, bien incapable de prendre son cas au sérieux. T'inquiètes, j'aurais pas l'idée de me vexer même si tu me traitais de Quasimodo ! Bien qu'il lui manque encore le dos bossu, pour ça. Moira peut se ravir de la voir s'intéresser à sa personne cependant, quand d'autres auraient certainement préféré s'en éloigner à la première occasion donnée. C'est gentil. En quoi il consiste ton remède ? Parce que tout ce que je connais, c'est celui qui fait passer la gueule de bois et c'est pas très ragoûtant ! Feuilles de pissenlit mixées avec des noix et une moitié de pamplemousse, qui en veut ?

Spoiler:
 


DON'T THREATEN ME
WITH A GOOD TIME
Revenir en haut Aller en bas
Louise Bellecour10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Louise Bellecour
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t5572-louise-nobody-puts-baby-in-a-c http://www.ciao-vecchio.com/t5608-louise-sweet-dreams-are-made-of-this
Faceclaim : Sarah Gadon @ultraviolences
Messages : 106 - Points : 300
Beauty and the beast Tumblr_inline_o1fl3sDY731rifr4k_250
Âge : 33 printemps (17/12/86)
Métier : Ancienne danseuse étoile, elle a tout laissé tomber pour s'acheter un fond de commerce et faire son petit salon de thé.
Beauty and the beast Empty
Sujet: Re: Beauty and the beast ( le Sam 3 Aoû 2019 - 13:01 )
Les compliments continuent de pleuvoir et les joues de Louise s’empourprent. Et si, même si cela semble surprendre la jeune femme, elle est bien la première à s’arrêter de la sorte. Quand Louise était danseuse, elle avait l’habitude d’être accostée dans la rue. Mais c’était plutôt à la fin d’un spectacle, par un fan attendant spécialement sa sortie à l’arrière du théâtre. Depuis son arrivée à Naples, l’ancienne danseuse à retrouvé un certain anonymat, ce qui est loin de lui déplaire. Il arrive que quelqu’un la reconnaisse, mais sans son tutu et son chignon tirés aux quatre épingles, beaucoup ne réalisent pas qu’il s’agit d’une grande ballerine. Alors la blonde tourne tout ça à la rigolade, n’hésites pas à donner son nom à la demoiselle en pointant l’enseigne fraîchement peinte. « Je suis arrivée il y a un peu plus d’un an maintenant. Tout droit de France » Son accent est différent oui, on lui fait souvent la remarque. Louise ne le prend pas mal, elle sait que ça fait simplement partie de sa personne. Cela lui rappelle ses origines françaises et elle espère même que cela fasse une bonne publicité pour le salon de thé. « Mais je suis souvent cachée là-dedans, il faut l’avouer » Elle hausse les épaules tout en montrant d’un signe de tête l’intérieur du bâtiment. Et alors que Moira lui demande des informations sur le salon de thé, le visage de Louise s’illumine. « Oh . Les meilleures pâtisseries françaises. Accompagnées d’un thé pouvant faire voyager jusqu’en Inde, évidemment » Elle se met à rire, un rire cristallin qui s’envole dans les airs alors qu’elle pose les yeux sur la jeune femme. « Mais si je redeviens modeste, ce sera un salon de thé »

Voyant que l’atmosphère est légère, Louise se permet de faire une remarque sur son visage enflé. « Oh ! Mais ça à un charme fou voyons ! C'est comme... Une peinture moderne!» Encore une fois son sourire s’élargit « Dis toi qu’au moins, toi ce n’est pas permanent ! Le pauvre Quasimodo par contre… » En l’entendant, Louise s’adosse contre le mur du futur salon de thé. Elle n’a jamais eu besoin de remède contre les gueules de bois…Tout simplement parce qu’elle n’a jamais assez bu pour en avoir. Le code de vie stricte des danseuses interdit ce genre de folie. Le corps doit toujours être en forme, l’alcool n’aide pas à ce niveau. Alors Louise a appris à se délecter d’un verre de vin, occasionnellement. « Quand j’étais petite, j’ai entendu ma nourrice dire que les feuilles de persils et les fleurs de géranium aident grandement suite aux piqûres. Ça évite le gonflement... Ou du moins l’atténue » Elle réfléchit avant de se redresser « Cependant, je n’ai jamais essayé ! Ce qui veut dire que je ne connais pas les effets secondaires possibles ! » Il serait donc dangereux de tenter le diable, même sur le visage d’une femme qu’elle vient juste de rencontrer. Louise se passe les doigts sur ses lèvres, pensive. « Mais… Je viens de recevoir quelques bouquets de fleurs pour décorer le salon… » Cela est-il étrange ? Louise se fichait de la bienséance. Et puis on ne peut pas dire que leur rencontre est banale de toute manière ! La danseuse n’est pas farouche, alors autant se faire une amie au passage... Ou du moins une anecdote drôle à raconter.

Spoiler:
 


Million dreams

≈ Sometimes, life gives you a second chance

Revenir en haut Aller en bas
Moira VeraldiToujours frais après un litre de café
Moira Veraldi
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t5248-moira-why-so-serious http://www.ciao-vecchio.com/t5255-moira-crazy-for-you
Faceclaim : Alicia Vikander ©isleys
Messages : 791 - Points : 593
Beauty and the beast A8gIkGEX_o
Âge : 29 ans
Métier : ambulancière-secouriste
Beauty and the beast Empty
Sujet: Re: Beauty and the beast ( le Ven 9 Aoû 2019 - 18:10 )
Elle rougit ? L'inconnue – non, Louise – rougit ? En voilà une réaction qui fait sourire l'idiote l'ayant gênée, et en la matière Moira n'aurait pas l'idée de cacher son plaisir. Aurait-elle également la tentation de chercher à enflammer davantage ses joues ? Non, il faut croire qu'elle n'a pas pour motivation d'embarrasser à tout prix ses interlocuteurs, quand c'est seulement son manque de retenue qui fait (encore) des siennes. La charmée peut se soulager en tout cas, dès lors que la belle qui ravit ses yeux n'est effectivement dans son pays que depuis un an, et qu'elle n'a pas ainsi manqué de maintes opportunités de la rencontrer. Elle lui précise alors qu'elle vient tout droit de France, et forcément la trublionne ne peut pas rater une occasion de s'exprimer dans la langue des amoureux, histoire de se montrer plus subtile encore avec son expression conquise.
- Oh enchanté mademoiselle. Est-ce qu'elle pousse le ridicule un peu plus loin, en s'attachant toujours à une langue qu'elle ne maîtrise pas ? Quand elle peut déjà s'estimer heureuse si la française a compris ces deux seuls mots, avec le massacre de sa prononciation. Mieux vaut encore en revenir à des valeurs sûres avec sa langue natale. Et alors, tu as pu voir du pays un peu ? Ou tu as vite posé tes valises à Naples ? Qu'est-ce qui a pu l'amener ici d'ailleurs ? L'amour peut-être, et dans ce cas Moira n'a plus qu'à remballer ses airs séduits. La jeune femme semble ici pour rester en tout cas, puisqu'elle lui présente son salon de thé en devenir, et après avoir eu les oreilles un instant obnubilées par son rire, elle s'efforce de se re-concentrer sur son projet. Oh il faut pas me dire ça ! J'ai un estomac jamais rassasié, qui se réveille et gronde à la moindre mention de nourriture. Oubliez Moira, vous pouvez m'appeler Fiona dans ces moments-là. Après Notre-Dame-de-Paris, Shrek... de quoi bien faire voir sa culture. Elle rit franchement d'ailleurs, à entendre le trait d'esprit qui ferait d'elle une peinture moderne.
- Pour ne pas dire Picasso ? Elle le dit cependant, quand sa camarade se soucie néanmoins du bien-être de son visage, dès l'instant où elle lui propose bientôt un remède pour ses piqûres. Eh ! si ce n'est pas à avaler, ça me fait pas si peur. Au moins, ses papilles gustatives seraient épargnées au passage. Quant aux effets secondaires... Je crois pas que ça peut être pire de toute façon, si ? Après tout, c'est Louise qui a sous ses yeux le magnifique spectacle de ses gonflements et rougeurs. Pourquoi pas, merci ! Ce que je ne ferais pas pour qu'on m'offre des fleurs, hein ? Ou plutôt pour faire entendre une boutade, alors que le naturel revient toujours au galop. Ce n'est pas elle qui refuserait une quelconque occasion de s'attarder en sa compagnie en tout cas, mais ne risque-t-elle pas de l'interrompre plus encore dans ses rénovations ? Et le pensant, elle ne manque pas d'attarder un regard plus attentif sur la devanture et l'intérieur qu'elle devine par la porte laissée ouverte. Ça a l'air de bien avancer par ici. L'ouverture est pour bientôt ?


DON'T THREATEN ME
WITH A GOOD TIME
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Beauty and the beast Empty
Sujet: Re: Beauty and the beast ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Beauty and the beast -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut