Revenir en haut
Aller en bas


 

- Beauty and the beast -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Moira VeraldiToujours frais après un litre de café
Moira Veraldi
http://www.ciao-vecchio.com/t5248-moira-why-so-serious http://www.ciao-vecchio.com/t5255-moira-crazy-for-you
Faceclaim : Alicia Vikander ©beloved
Messages : 1692 - Points : 1062
Beauty and the beast Xyi8VzI6_o
Âge : 30 ans
Métier : ambulancière-secouriste
Beauty and the beast Empty
Sujet: Beauty and the beast ( le Ven 28 Juin 2019 - 17:37 )
C'est bien sa chance, ça ! Seulement doit-elle regretter le fait de s'être fait piquer par un insecte, ou bien de ne pas avoir le bon sens de se terrer chez elle, à l'abri des regards, le temps que son visage désenfle ? Car le malotru sur pattes ne lui a pas occasionné qu'une seule piqûre évidemment, mais trois : une sur son front, une autre à gauche de son menton, et une dernière sur le nez ! Et voilà donc comment elle se retrouve avec le visage passablement déformé, certainement de quoi profiter d'une belle après-midi de repos. Quelle idée aussi, de s'être accordée cette sieste en pleine air ? L'idiote ne s'est rendue compte de rien à son réveil évidemment, et ce n'est que lorsque l'amie qui l'accompagnait a posé deux yeux ronds sur sa frimousse qu'elle a soupçonné l'entourloupe. Mais ça, c'était il y a une heure déjà, quand depuis les piqûres ont eu l'occasion d'enfler plus encore, et les démangeaisons auxquelles elle a (parfois) cédé n'ont certainement rien arrangé. Pourtant, elle est loin de se faire discrète malgré tout. Là voilà qui en est même à se balader dans les rues de Naples, bien incapable de s'en tenir à la solitude de son logement dès l'instant où son colocataire ne s'y trouve pas. Elle préfère se fondre dans la masse des passants, et attarder son œil sur la moindre distraction. C'est qu'elle n'est jamais timide pour aborder des inconnus, et lorsque la beauté d'une étrangère ravit soudainement son attention, ses pas s'aventurent déjà dans sa direction. L'inconnue ne l'a pas remarqué encore, alors qu'elle semble concentrée sur cette devanture en travaux, et ce n'est que lorsqu'elle l'interpelle de sa voix que leurs regards se croisent finalement.
- Oh ! On se connaît non ? Avec un sourire aux lèvres, Moira étire ses traits d'une expression chaleureuse – tout en oubliant au passage les ravages qu'a causé un insecte sur son visage. À quoi doit-elle ressembler à présent ? Et si elle ne l'effraye pas momentanément avec son visage disgracieux, c'est peut-être avec son manque de subtilité qu'elle s'apprête à le faire. Enfin non on se connaît pas, pardon pour cette réplique ringarde. Mais vous êtes très jolie. C'est ce que j'aurais dû dire : Oh que vous êtes belle ! Définitivement de quoi lui donner l'envie de s'attarder pour se ravir les yeux. Vraiment, vraiment très belle... Elle s'égare un instant dans la contemplation de ses traits gracieux, avant d'avoir la présence d'esprit de réaliser combien elle pourrait sembler flippante à force. Wow, j'espère que je vous fais pas peur au moins ? Je m'appelle Moira. Comme si l'existence de son prénom suffisait à prouver qu'elle était saine d'esprit.


went to the store, sat on Santa's lap, asked him to bring my friends – ALL KINDS OF CRAP –
Revenir en haut Aller en bas
Louise Bellecour10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Louise Bellecour
http://www.ciao-vecchio.com/t5572-louise-nobody-puts-baby-in-a-c http://www.ciao-vecchio.com/t5608-louise-sweet-dreams-are-made-of-this
Faceclaim : Sarah Gadon @lux aeterna
Messages : 276 - Points : 576
Beauty and the beast Tumblr_inline_o1fl3sDY731rifr4k_250
Âge : 33 printemps (17/12/86)
Métier : Ancienne danseuse étoile, elle a tout laissé tomber pour s'acheter un fond de commerce et faire son petit salon de thé.
Beauty and the beast Empty
Sujet: Re: Beauty and the beast ( le Mer 3 Juil 2019 - 21:12 )
Les yeux levés vers l’écriteaux, Louise hoche la tête en voyant les lettres peintes dans un vert anglais. C’est un hommage parfait à son ancienne nourrice, et la blonde est encore plus heureuse d’avoir fait le travail elle-même. Un foulard dans les cheveux et de la peinture sur les doigts, l’ancienne danseuse imagine déjà les familles assises sur les chaises en bois, les enfants se dandinant en attendant leur boisson. Elle peut déjà entendre la musique sortir des enceintes et les rires s’élever. Oui, ce salon de thé sera son havre de paix. Il y a le petit jardin à l’arrière pour les journées ensoleillées, et un pan de mur recouvert par des livres. Certains sur la danse, d’autres sur la cuisine, et enfin des histoires pour tous les âges. Louise travaille tellement dur pour voir ce rêve se réaliser, elle a l’impression qu’elle touche son but du bout des doigts. Encore quelques efforts et elle sera officiellement propriétaire de sa boutique.  

C’est une jeune femme qui détourne l’attention de la blonde. Elle tourne les yeux de la devanture du salon pour croiser le regard de son interlocutrice. Elle ne peut pas manquer les enflures et elle s’inquiète directement. Peut-être a-t-elle besoin d’aide ? Mais la suite la déstabilise grandement. Louise est plutôt douée pour se souvenir des visages, et celui-ci ne lui dit rien. Et alors que le compliment tombe, la danseuse ouvre grand les yeux. Ne sachant pas vraiment quoi répondre, elle se racle la gorge alors que l’inconnue le dévisage. Elle est jolie dans sa salopette tachée, ses cheveux en bataille et ses doigts colorés ? « On ne peut pas dire que je sois sur mon 31 »  Et finalement, elle se met à rire. Un rire sincère qui vient briser le côté étrange de la situation. « Louise » Elle pointe du doigt l’écriteaux qu’elle vient de peindre  Chez Louise   avant de rire d’avantage. « Si jamais tu oublies, c’est écrit juste ici ! » La danseuse a déjà été abordée, mais jamais dans ces conditions. Peut-être le fait que ce soit une femme change aussi la donne. « Et bien Moira, on peut dire que tu vas directement à l’essentiel hein ? En tout cas, merci, c'est adorable.» La situation est cocasse, hilarante même. Souriant de plus belle, Louise hausse les épaules. « Je ne veux pas être grossière, mais j’ai un remède de grand-mère qui pourrait peut-être empêcher ton visage d’enfler encore plus ! »


Million dreams

≈ Sometimes, life gives you a second chance

Revenir en haut Aller en bas
Moira VeraldiToujours frais après un litre de café
Moira Veraldi
http://www.ciao-vecchio.com/t5248-moira-why-so-serious http://www.ciao-vecchio.com/t5255-moira-crazy-for-you
Faceclaim : Alicia Vikander ©beloved
Messages : 1692 - Points : 1062
Beauty and the beast Xyi8VzI6_o
Âge : 30 ans
Métier : ambulancière-secouriste
Beauty and the beast Empty
Sujet: Re: Beauty and the beast ( le Jeu 25 Juil 2019 - 18:48 )
- Comme si tu avais besoin de ça ! Nulle nécessité d'être bien apprêtée pour attirer l'attention avec cette beauté-là, quand l'évidence frappe toujours l’œil malgré les tâches de peinture ou les cheveux qui s'égarent – et elle qui a si souvent cette habitude, elle n'a pas le sentiment d'exagérer un seul instant pour une fois. Tu vas pas me dire que je suis la première à m'arrêter rien que pour m'extasier ? Et sa camarade peut bien en rire, elle s'en tient à un sourire pour mieux ne pas la quitter un instant du regard (oui, elle est charmée à ce point-là). Louise... enchanté. Et si ce seul mot ne lui en donne pas l'assurance, son air conquis se chargerait de le lui confirmer. À contre-cœur, ses yeux se détournent néanmoins sur la devanture qu'elle lui désigne, pour s'amuser à son tour de son trait d'esprit.
- Je crois pas que tu sois de celles qu'on oublie, même si on le voulait. Et puis cet accent... Grrr est précisément la pensée qui traverse son esprit, mais qu'elle se garde de porter à voix haute – c'est vrai qu'elle s'est montrée subtile jusqu'à présent, ça serait dommage de tout gâcher maintenant. D'ailleurs, pour tenter de mesurer sa lourdeur, elle en revient à cet accent et fait entendre sa curiosité cette fois-ci. Tu viens d'arriver à Naples ? Qu'est-ce que tu nous prépares de beau Chez Louise ? En tout cas, elle ne peut qu'espérer que son arrivée en ville est récente en effet, parce qu'elle s'en voudrait autrement de ne pas avoir fait sa rencontre plus tôt. C'est adorable peut-être, mais c'est surtout la vérité. Et elle serait bien capable d'intercepter le premier passant venu, pour qu'il le confirme. Seulement à la place de ça, la belle lui rappelle qu'elle n'a rien d'une beauté à cet instant, alors qu'elle en aurait presque oublié les piqûres d'insectes qui vallonnent son visage.
- Moi qui pensait que ça avait son charme... Que faire, si ce n'est en plaisanter ? Car elle sourit toujours dans un même temps, bien incapable de prendre son cas au sérieux. T'inquiètes, j'aurais pas l'idée de me vexer même si tu me traitais de Quasimodo ! Bien qu'il lui manque encore le dos bossu, pour ça. Moira peut se ravir de la voir s'intéresser à sa personne cependant, quand d'autres auraient certainement préféré s'en éloigner à la première occasion donnée. C'est gentil. En quoi il consiste ton remède ? Parce que tout ce que je connais, c'est celui qui fait passer la gueule de bois et c'est pas très ragoûtant ! Feuilles de pissenlit mixées avec des noix et une moitié de pamplemousse, qui en veut ?

Spoiler:
 


went to the store, sat on Santa's lap, asked him to bring my friends – ALL KINDS OF CRAP –
Revenir en haut Aller en bas
Louise Bellecour10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Louise Bellecour
http://www.ciao-vecchio.com/t5572-louise-nobody-puts-baby-in-a-c http://www.ciao-vecchio.com/t5608-louise-sweet-dreams-are-made-of-this
Faceclaim : Sarah Gadon @lux aeterna
Messages : 276 - Points : 576
Beauty and the beast Tumblr_inline_o1fl3sDY731rifr4k_250
Âge : 33 printemps (17/12/86)
Métier : Ancienne danseuse étoile, elle a tout laissé tomber pour s'acheter un fond de commerce et faire son petit salon de thé.
Beauty and the beast Empty
Sujet: Re: Beauty and the beast ( le Sam 3 Aoû 2019 - 13:01 )
Les compliments continuent de pleuvoir et les joues de Louise s’empourprent. Et si, même si cela semble surprendre la jeune femme, elle est bien la première à s’arrêter de la sorte. Quand Louise était danseuse, elle avait l’habitude d’être accostée dans la rue. Mais c’était plutôt à la fin d’un spectacle, par un fan attendant spécialement sa sortie à l’arrière du théâtre. Depuis son arrivée à Naples, l’ancienne danseuse à retrouvé un certain anonymat, ce qui est loin de lui déplaire. Il arrive que quelqu’un la reconnaisse, mais sans son tutu et son chignon tirés aux quatre épingles, beaucoup ne réalisent pas qu’il s’agit d’une grande ballerine. Alors la blonde tourne tout ça à la rigolade, n’hésites pas à donner son nom à la demoiselle en pointant l’enseigne fraîchement peinte. « Je suis arrivée il y a un peu plus d’un an maintenant. Tout droit de France » Son accent est différent oui, on lui fait souvent la remarque. Louise ne le prend pas mal, elle sait que ça fait simplement partie de sa personne. Cela lui rappelle ses origines françaises et elle espère même que cela fasse une bonne publicité pour le salon de thé. « Mais je suis souvent cachée là-dedans, il faut l’avouer » Elle hausse les épaules tout en montrant d’un signe de tête l’intérieur du bâtiment. Et alors que Moira lui demande des informations sur le salon de thé, le visage de Louise s’illumine. « Oh . Les meilleures pâtisseries françaises. Accompagnées d’un thé pouvant faire voyager jusqu’en Inde, évidemment » Elle se met à rire, un rire cristallin qui s’envole dans les airs alors qu’elle pose les yeux sur la jeune femme. « Mais si je redeviens modeste, ce sera un salon de thé »

Voyant que l’atmosphère est légère, Louise se permet de faire une remarque sur son visage enflé. « Oh ! Mais ça à un charme fou voyons ! C'est comme... Une peinture moderne!» Encore une fois son sourire s’élargit « Dis toi qu’au moins, toi ce n’est pas permanent ! Le pauvre Quasimodo par contre… » En l’entendant, Louise s’adosse contre le mur du futur salon de thé. Elle n’a jamais eu besoin de remède contre les gueules de bois…Tout simplement parce qu’elle n’a jamais assez bu pour en avoir. Le code de vie stricte des danseuses interdit ce genre de folie. Le corps doit toujours être en forme, l’alcool n’aide pas à ce niveau. Alors Louise a appris à se délecter d’un verre de vin, occasionnellement. « Quand j’étais petite, j’ai entendu ma nourrice dire que les feuilles de persils et les fleurs de géranium aident grandement suite aux piqûres. Ça évite le gonflement... Ou du moins l’atténue » Elle réfléchit avant de se redresser « Cependant, je n’ai jamais essayé ! Ce qui veut dire que je ne connais pas les effets secondaires possibles ! » Il serait donc dangereux de tenter le diable, même sur le visage d’une femme qu’elle vient juste de rencontrer. Louise se passe les doigts sur ses lèvres, pensive. « Mais… Je viens de recevoir quelques bouquets de fleurs pour décorer le salon… » Cela est-il étrange ? Louise se fichait de la bienséance. Et puis on ne peut pas dire que leur rencontre est banale de toute manière ! La danseuse n’est pas farouche, alors autant se faire une amie au passage... Ou du moins une anecdote drôle à raconter.

Spoiler:
 


Million dreams

≈ Sometimes, life gives you a second chance

Revenir en haut Aller en bas
Moira VeraldiToujours frais après un litre de café
Moira Veraldi
http://www.ciao-vecchio.com/t5248-moira-why-so-serious http://www.ciao-vecchio.com/t5255-moira-crazy-for-you
Faceclaim : Alicia Vikander ©beloved
Messages : 1692 - Points : 1062
Beauty and the beast Xyi8VzI6_o
Âge : 30 ans
Métier : ambulancière-secouriste
Beauty and the beast Empty
Sujet: Re: Beauty and the beast ( le Ven 9 Aoû 2019 - 18:10 )
Elle rougit ? L'inconnue – non, Louise – rougit ? En voilà une réaction qui fait sourire l'idiote l'ayant gênée, et en la matière Moira n'aurait pas l'idée de cacher son plaisir. Aurait-elle également la tentation de chercher à enflammer davantage ses joues ? Non, il faut croire qu'elle n'a pas pour motivation d'embarrasser à tout prix ses interlocuteurs, quand c'est seulement son manque de retenue qui fait (encore) des siennes. La charmée peut se soulager en tout cas, dès lors que la belle qui ravit ses yeux n'est effectivement dans son pays que depuis un an, et qu'elle n'a pas ainsi manqué de maintes opportunités de la rencontrer. Elle lui précise alors qu'elle vient tout droit de France, et forcément la trublionne ne peut pas rater une occasion de s'exprimer dans la langue des amoureux, histoire de se montrer plus subtile encore avec son expression conquise.
- Oh enchanté mademoiselle. Est-ce qu'elle pousse le ridicule un peu plus loin, en s'attachant toujours à une langue qu'elle ne maîtrise pas ? Quand elle peut déjà s'estimer heureuse si la française a compris ces deux seuls mots, avec le massacre de sa prononciation. Mieux vaut encore en revenir à des valeurs sûres avec sa langue natale. Et alors, tu as pu voir du pays un peu ? Ou tu as vite posé tes valises à Naples ? Qu'est-ce qui a pu l'amener ici d'ailleurs ? L'amour peut-être, et dans ce cas Moira n'a plus qu'à remballer ses airs séduits. La jeune femme semble ici pour rester en tout cas, puisqu'elle lui présente son salon de thé en devenir, et après avoir eu les oreilles un instant obnubilées par son rire, elle s'efforce de se re-concentrer sur son projet. Oh il faut pas me dire ça ! J'ai un estomac jamais rassasié, qui se réveille et gronde à la moindre mention de nourriture. Oubliez Moira, vous pouvez m'appeler Fiona dans ces moments-là. Après Notre-Dame-de-Paris, Shrek... de quoi bien faire voir sa culture. Elle rit franchement d'ailleurs, à entendre le trait d'esprit qui ferait d'elle une peinture moderne.
- Pour ne pas dire Picasso ? Elle le dit cependant, quand sa camarade se soucie néanmoins du bien-être de son visage, dès l'instant où elle lui propose bientôt un remède pour ses piqûres. Eh ! si ce n'est pas à avaler, ça me fait pas si peur. Au moins, ses papilles gustatives seraient épargnées au passage. Quant aux effets secondaires... Je crois pas que ça peut être pire de toute façon, si ? Après tout, c'est Louise qui a sous ses yeux le magnifique spectacle de ses gonflements et rougeurs. Pourquoi pas, merci ! Ce que je ne ferais pas pour qu'on m'offre des fleurs, hein ? Ou plutôt pour faire entendre une boutade, alors que le naturel revient toujours au galop. Ce n'est pas elle qui refuserait une quelconque occasion de s'attarder en sa compagnie en tout cas, mais ne risque-t-elle pas de l'interrompre plus encore dans ses rénovations ? Et le pensant, elle ne manque pas d'attarder un regard plus attentif sur la devanture et l'intérieur qu'elle devine par la porte laissée ouverte. Ça a l'air de bien avancer par ici. L'ouverture est pour bientôt ?


went to the store, sat on Santa's lap, asked him to bring my friends – ALL KINDS OF CRAP –
Revenir en haut Aller en bas
Louise Bellecour10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Louise Bellecour
http://www.ciao-vecchio.com/t5572-louise-nobody-puts-baby-in-a-c http://www.ciao-vecchio.com/t5608-louise-sweet-dreams-are-made-of-this
Faceclaim : Sarah Gadon @lux aeterna
Messages : 276 - Points : 576
Beauty and the beast Tumblr_inline_o1fl3sDY731rifr4k_250
Âge : 33 printemps (17/12/86)
Métier : Ancienne danseuse étoile, elle a tout laissé tomber pour s'acheter un fond de commerce et faire son petit salon de thé.
Beauty and the beast Empty
Sujet: Re: Beauty and the beast ( le Sam 31 Aoû 2019 - 17:49 )
L’inconnue tente de parler la langue de Molière, cela fait rire Louise qui trouve tout de même l’essai touchant. « Si c’est la première fois, ce n’est pas si mauvais ». Mais elle ne s’y attarde pas, parle de son arrivée dans ce pays. Italie, terre de promesse et de renouveau pour la jeune femme. « Je suis venue directement à Naples. Je suis tombée amoureuse de cette ville y a longtemps déjà » Elle se passa une main dans ses cheveux défait avant de continuer « J’ai vu Venise, jamais Rome par contre. Il y a encore beaucoup de choses à découvrir » Mais une chose à la fois. Maintenant que la Française vit ici, elle peut organiser un week-end pour assouvir sa soif de culture. « Et toi ? Tu es née ici ? » Louise l’imagine Italienne, ou alors elle a un accent excellent, ce qui indique qu’elle vit ici depuis longtemps. « Alors j’espère te voir passer quand ce sera ouvert ! Je me souviendrais forcément de toi, et tu auras une pâtisserie offerte par la maison ! » Et voilà qu’elle promettait encore des produits gratuits. A ce stade, Louise allait simplement faire faillite. Mais elle s’en fichait, elle adorait partager, simplement.

Espérant ne pas offusquer Moira, Louise lui parla de son visage. Elle n’allait quand même pas prétendre ne pas remarquer. La jeune femme devait savoir qu’on ne pouvait pas louper son visage quelque peu… boursouflé ? Le tout passa sous une touche d’humour qui fit rire les deux femmes. « Je ne peux pas te promettre des miracles, mais je peux au moins promettre de faire mon maximum ! » Et après tout ses beaux compliments, Louise pouvait quand même l’inviter à l’intérieur quelques minutes non ? C’était la moindre des choses à ses yeux « Et les plus belles fleurs du quartier ! Tu es chanceuse crois-moi ! » Elle sourit avant de relever les yeux vers la devanture « ça avance doucement oui. Trop doucement à mon goût. Mais d’ici quelques semaines se sera officiellement ouvert »

L’invitant à l’intérieur, Louise poussa la porte du magasin « Désolé, il y en a un peu partout » Mais les fleurs elles étaient bien là « Assieds-toi, je t’en prie » Elle lui montra une table « Tu veux quelque chose à boire ? » S’attardant devant un bouquet elle arracha quelques feuilles des géraniums « Tu es certaine de vouloir être la première à essayer ce remède de grand-mère ? » Cela la fit rire « Il faut couper les feuilles et les mélanger avec de l’huile apparemment » Elle releva les yeux vers la demoiselle « Et ensuite… faut appliquer sur le visage » Elle pouffa de rire « Tu auras vraiment la couleur de Fiona comme ça ! »



Spoiler:
 


Million dreams

≈ Sometimes, life gives you a second chance

Revenir en haut Aller en bas
Moira VeraldiToujours frais après un litre de café
Moira Veraldi
http://www.ciao-vecchio.com/t5248-moira-why-so-serious http://www.ciao-vecchio.com/t5255-moira-crazy-for-you
Faceclaim : Alicia Vikander ©beloved
Messages : 1692 - Points : 1062
Beauty and the beast Xyi8VzI6_o
Âge : 30 ans
Métier : ambulancière-secouriste
Beauty and the beast Empty
Sujet: Re: Beauty and the beast ( le Lun 9 Sep 2019 - 18:34 )
La première fois qu'elle se ridiculise avec ses maigres notions de français ? Si seulement la trublionne avait ce genre de retenue-là ! Mais, puisqu'à l'inverse, elle n'en a aucune à aborder tous celles et ceux qui peuvent un jour lui taper dans l’œil...
- Naaah, j'essaye souvent de parler la langue de l'amour comme on dit, maiiis y'a que moi qui me comprends au final ! Déjà qu'on ne comprend pas toujours mon italien, à parler trop vite. Mais toi, tu parles très bien la nôtre. C'est toujours un avantage, pour vivre en Italie depuis un an. La jeune femme évoque ensuite son récent périple italien, et Moira ne peut que se subjuguer à nouveau de sa beauté en l'écoutant – ne peut-elle pas être celle qui lui passe la main dans les cheveux ? J'espère que tu ne nous quitteras plus dans ce cas, c'est vrai que notre ville a du charme ! J'ai toujours vécu ici oui, et je doute de vraiment aller voir ailleurs un jour. Mais qui sait ? Ce qu'elle sait par contre, c'est qu'elle ne peut s'empêcher de saisir la perche qu'elle croit entendre à son invitation – ou plutôt, saisir la moindre occasion pour rappeler qu'elle lui plaît. Te souvenir de moi... parce que tu me trouves à ton goût ? Ou parce qu'elle a le visage – si ce n'est le dos bossu – de Quasimodo ? Comme si ces quatre mots sous-entendaient vraiment un sens caché... Mais avec plaisir ! Je n'oublierais, pour la pâtisserie. Et c'est avec une lueur complice, qu'elle le lui confirme.
L'attention se reporte vite sur son visage cependant, et elle peut ainsi constater combien l'inconnue est serviable et bienveillante.
- C'est l'intention qui compte, n'est-ce-pas ? Ce n'est pas elle qui risque de lui faire un scandale en tout cas, si elle finit avec le visage plus rouge encore. Et chanceuse ? Je ne vais pas dire le contraire ! Et ne t'inquiète pas, c'est encore pire chez moi et c'est même pas en travaux ! Désordonnée, elle ? Et pas qu'un peu ! C'est la première fois que tu lances ta propre affaire comme ça ? demande-t-elle, tandis qu'elle fait à présent ses premiers pas dans le salon de thé en devenir, et qu'elle finit par s'asseoir à une des tables à l'invitation de Louise. Tu as déjà ces thés qui font voyager jusqu'en Inde ? Car c'est là la première boisson à laquelle elle pense, quand elle lui propose ensuite quelque chose à boire. Et lorsqu'elle lui précise un peu plus cette fameuse recette de grand-mère, elle ne peut que (toujours) en plaisanter. De quoi bien me parfumer... Mais oui, je fais volontiers de moi ton cobaye, et tu es toute pardonnée si je n'en ressors pas indemne ! Avec un sourire, la voici ainsi qui l'aide à arracher d'autres feuilles de géraniums, et elle ne peut que rire à son allusion de Fiona l'ogresse. J'ai déjà le bouton qui a fait doubler de volume mon nez, c'est parfait ! Y'aura bien un Shrek pour moi quelque part. D'ailleurs, à ce sujet... elle finit par reprendre, comme si de rien n'était (ou presque). Et toi alors, tu l'as déjà trouvé ? Subtile, comme toujours. Bien joué Moira !

Spoiler:
 


went to the store, sat on Santa's lap, asked him to bring my friends – ALL KINDS OF CRAP –
Revenir en haut Aller en bas
Louise Bellecour10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Louise Bellecour
http://www.ciao-vecchio.com/t5572-louise-nobody-puts-baby-in-a-c http://www.ciao-vecchio.com/t5608-louise-sweet-dreams-are-made-of-this
Faceclaim : Sarah Gadon @lux aeterna
Messages : 276 - Points : 576
Beauty and the beast Tumblr_inline_o1fl3sDY731rifr4k_250
Âge : 33 printemps (17/12/86)
Métier : Ancienne danseuse étoile, elle a tout laissé tomber pour s'acheter un fond de commerce et faire son petit salon de thé.
Beauty and the beast Empty
Sujet: Re: Beauty and the beast ( le Mer 25 Sep 2019 - 22:26 )
Louise regarde la demoiselle, toujours aussi amusée par son comportement. Elle ne se moque pas non, trouve plutôt agréable de tomber sur quelqu’un avec autant d’entrain. Certain pourrait trouver cela déconcertant mais ce n’est pas le cas de la Française qui continue la conversation. Une pause bien méritée durant la journée à avancer les travaux du salon de thé. « Je ne crois pas que je vais quitter Naples de sitôt non » Pas avec ce projet déjà bien avancé. Louise en a marre de ne jamais se poser, elle a besoin d’avoir un chez soi, un endroit qu’elle considère vraiment comme sa maison. Elle veut connaître ses voisins, avoir ses habitudes dans les magasins du quartier. C’est peut-être naïf, mais elle imagine vraiment sa vie ainsi à présent. Elle se met même à rêver d’un homme pour l’accompagner, mais pas n’importe lequel. Elle ne veut pas se tromper de nouveau. « Je te conseille de visiter Paris si tu n’y as jamais été. Le quartier Latin est absolument magnifique » La danseuse a arpenté les ruelles des centaines de fois quand elle vivait dans la Capitale.

Mais bien rapidement, le sujet revient sur le salon de thé…Ou les pâtisseries qui y seront bientôt vendues. Le sourire de Louise s’agrandit « J’ai toujours eu un faible pour les Picasso » et le sourire devient un rire cristallin alors qu’elle met la main devant ses lèvres rosées. Bien sûr qu’elle se souviendra de la demoiselle, comment pourrait-elle oublier cette rencontre ? « Je peux dire que tu sais comment faire une entrée …remarquable. Et je te remercie, c’est une excuse pour faire une pause sans que je me sente coupable !»

Les deux femmes dans le bâtiment, Louise s’active. Elle n’est pas vraiment certaine de ce qu’elle fait mais au moins c’est dans la bonne humeur. « C’est la première fois oui. Avant j’étais danseuse » Elle ne s’étale cependant pas plus sur son ancien métier, même si elle n’en a pas honte « Autant dire que c’est un changement total ! » La française hoche la tête et après les feuilles du géranium arrachée, elle se dirige vers les boites de thé. « Tu m’en diras des nouvelles ». Laissant la boisson infuser, Louise explique à sa nouvelle amie cette fameuse recette de grand-mère. « Je suis certaine que Shrek a de remarquables qualités » Pas physique non, mais il n’y a pas que ça. Les feuilles trempant maintenant dans l’huile d’amande, la Française relève les yeux. Ses joues s’empourprent de nouveau. Avec son teint clair, elle n’a jamais été capable de cacher ses émotions. « Moi … ? Je… Peut-être. Je ne sais pas trop à vrai dire » Ses retrouvailles avec Syjad ont eu le don de la chambouler. Elle trempe son doigt pour attraper une feuille et la colle doucement sur le visage de Moira en rigolant. « Avec ce masque de beauté, tu le trouveras ton shrek ! » Gardant son sourire, elle réitère le geste « Et toi alors ? A part chercher la perle rare, tu fais quoi dans la vie ? » Curieuse ? Oui. « Attends laisse-moi deviner … » Elle plisse les yeux et prend un air sérieux. « Hum… Je te vois… bosser dans un théâtre » Elle est sûrement à côté de la plaque


Million dreams

≈ Sometimes, life gives you a second chance

Revenir en haut Aller en bas
Moira VeraldiToujours frais après un litre de café
Moira Veraldi
http://www.ciao-vecchio.com/t5248-moira-why-so-serious http://www.ciao-vecchio.com/t5255-moira-crazy-for-you
Faceclaim : Alicia Vikander ©beloved
Messages : 1692 - Points : 1062
Beauty and the beast Xyi8VzI6_o
Âge : 30 ans
Métier : ambulancière-secouriste
Beauty and the beast Empty
Sujet: Re: Beauty and the beast ( le Dim 6 Oct 2019 - 22:57 )
Ne pas quitter Naples de si tôt ? L'énergumène Veraldi s'en contentera bien de cette durée indéfinie, à défaut de la savoir toujours en ville quand elle aura soixante-dix ans – et n'aura de toute façon plus beaucoup de charme à user pour se faire des conquêtes. Et puis c'est évident qu'avec ce salon de thé en devenir, elle ne va pas repartir pour d'autres horizons tout de suite.
- Paris ? Ah, si seulement ! Je ne suis allé qu'à Lyon, pour un festival de lumières. Des lumières, c'est ça ? Mais si un jour tu veux m'emmener, je dis pas non ! Louise et elle, dans les ruelles parisiennes ? Moira peut bien tenter sa chance... ou surtout manquer de subtilité, dès lors qu'elle est séduite par la belle française. D'ailleurs, elle ne peut qu'avoir un franc sourire aux lèvres quand celle-ci dit avoir un faible pour les Picasso, car ça la vise forcément avec sa figure disproportionnée, non ? Ne pas prendre ses rêves pour des réalités, puisqu'il peut tout aussi bien s'agir d'une boutade, mais... garder un peu d'espoir malgré tout, surtout lorsque la mélodie de son rire vient charmer son oreille au passage. Et si elle est la parfaite excuse pour que la jeune femme s'accorde une pause, elle peut bien s'attarder encore un peu à ses côtés, non ? D'ailleurs il est bientôt question de soigner ses piqûres, tout en faisant davantage connaissance. Danseuse ? Je regrette de ne pas t'avoir vu sur scène maintenant ! Elle ne doute pas qu'elle en aurait eu des étoiles plein les yeux, alors que sa grâce est déjà frappante au naturel. Oui, j'imagine que ça doit donner quelques sueurs froides de se lancer comme ça ! C'est courageux. Moi j'en serais incapable en tout cas : on ne dirait pas comme ça, mais je suis pas vraiment la plus responsable qui soit. Étonnant, vraiment, venant de son cas de trublionne ?
Moira peut ensuite se perdre dans ses grands bleus, quand elle semble sur le point d'appliquer sa potion magique sur son visage. Enfin, avant ça, elle peut surtout la voir rougir, et tomber ainsi une nouvelle fois sous son charme ! Mais mauvaise nouvelle : si elle rougit, c'est qu'elle aborde la question de ses amours, et elle a peut-être bien déjà trouvé son Shrek – et non sa Fiona.
- Oh, j'aurais mieux fait de me taire ? Tu peux me bâillonner tu sais, pour te faciliter la tâche. Car c'est que Louise tente donc de lui appliquer ces feuilles sur le visage, et ce n'est pas toujours évident avec une boute-en-train qui ne tient pas en place comme elle – mais au moins, elle n'a toujours pas quitté son siège. Ou ma Fiona ! À cet instant, ça lui semble important de préciser qu'elle joue sur les deux bords, pour que celle qui la charme ne se méprenne pas. Dans une autre vie, cette dernière aurait presque pu voir juste sur sa profession en tout cas. Ah mais oui tiens, je crois bien que j'ai manqué ma vocation ! Comédienne, en voilà un job qui lui serait aller à ravir, avec ses bêtises et son naturel extraverti. Mais non malheureusement, je suis coincée dans une ambulance. Enfin, depuis deux ans maintenant. Avant ça, j'ai fait un peu de tout... et surtout n'importe quoi ! J'ai même fait un peu de téléphone rose à un moment. Elle pousse la confidence trop loin ? Difficile en même temps de suivre le fil de ses pensées, lorsque Louise est à présent si proche, et qu'elle ne peut que toujours rester admirative de sa beauté. Dis-moi, tu n'aurais pas un frère ou une sœur célibataire par hasard ? Parce que si tu es prise, je veux bien que tu me présentes quand même à ta famille !


went to the store, sat on Santa's lap, asked him to bring my friends – ALL KINDS OF CRAP –
Revenir en haut Aller en bas
Louise Bellecour10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Louise Bellecour
http://www.ciao-vecchio.com/t5572-louise-nobody-puts-baby-in-a-c http://www.ciao-vecchio.com/t5608-louise-sweet-dreams-are-made-of-this
Faceclaim : Sarah Gadon @lux aeterna
Messages : 276 - Points : 576
Beauty and the beast Tumblr_inline_o1fl3sDY731rifr4k_250
Âge : 33 printemps (17/12/86)
Métier : Ancienne danseuse étoile, elle a tout laissé tomber pour s'acheter un fond de commerce et faire son petit salon de thé.
Beauty and the beast Empty
Sujet: Re: Beauty and the beast ( le Mer 13 Nov 2019 - 22:52 )
Louise sourit à la prononciation française de la demoiselle. Il y a toujours quelque chose d’exotique lorsqu’on entend un étranger parler sa langue maternelle. « C’est ça, la fête des lumières » Elle se souvient elle-même y avoir assisté étant plus jeune, en compagnie de ses parents et de sa petite sœur. Elle ne devait pas avoir plus de 15ans à l’époque, mais les projections et l’ambiance générale de la ville lui avait beaucoup plu. « Et tu as aimé ? Je me suis rendue à Lyon plusieurs fois. J’adore cette ville » Elle se met alors à rire « Visite guidée de Paris ! Je te montrerais évidemment les meilleures pâtisseries ! » Elle a ses adresses, certains endroits dont elles s’inspirent d’ailleurs pour faire son salon de thé. Autant regarder les établissements qui sont toujours complets !

Avançant dans la boutique encore en travaux, Louise parle de son ancienne vie. Bien différente de celle qu’elle a aujourd’hui, mais pas forcément mieux. C’est d’ailleurs pour cela qu’elle a tout quitté. « J’adorais ça. Vraiment. Mais les passions ne sont pas toujours faites pour devenir un métier » Du moins pas à long terme. Les sacrifices sont grands, parfois trop pour en être pleinement heureux. « Mais si tu y tiens, tu pourras toujours trouver des vidéos sur Youtube » La Française n’a pas honte de son parcours, au contraire. Et elle sait pertinemment qu’il n’est pas difficile de la trouver à l’œuvre sur le fameux site.

Le cocktail magique fin prêt, Louise se concentre plutôt pour tenter de soigner le visage de sa nouvelle connaissance. Qu’elle drôle de rencontre quand on y pense ! « Je suis certaine que tu en serais capable. Tu m’as l’air d’avoir de l’entrain et du courage » Du moins, c’est ce qu’elle pense en ayant été abordée de la sorte. Mais à peine la question des amours sur le tapis que la Blonde se met à rougir. En parler à une nouvelle tête ne la dérange pas du tout, mais elle ne sait pas quoi penser. Le retour de Syjad laisse la Française dans tout ses états. Il est drôle, attentionné, charmant…Et pourtant. Pourtant quoi d’ailleurs ? Elle a peur d’encore tout gâcher, de filer en brisant un nouveau cœur. Elle ne veut pas lui faire du mal à l’Egyptien, surtout qu’elle voit bien dans ses grands yeux brun toute l’admiration qu’il lui porte. « Oh non, ce n’est pas toi ne t’en fais pas » Elle relève les yeux pour croiser le regard de la jeune femme « C’est que je suis un peu perdue. Je ne sais même pas quoi te répondre »

Ambulancière ? Voilà le genre de métier que Louise serait incapable de faire. Trop empathique, elle perdrait ses moyens devant une personne blessée. « Tu sais que j’admire ton courage. Je n’en serais définitivement pas capable. Et puis sur la route…Je ne suis pas très douée de toute manière » Elle souri en coin « Mais heureuse de savoir que j’ai une héroïne si j’ai besoin d’aide » La réplique sur le téléphone rose le fait rire « Oh wow, tu dois en avoir des histoires drôles à raconter ! »

Se redressant, une fois le masque de fortune terminé, Louise arque un sourcil. « J’ai une petite sœur si tu es intéressée. Mais je ne pourrais pas te dire si elle est célibataire. Et…Elle vit toujours en France » Autant donner les points négatifs tout de suite. « Mais merci pour l’intérêt ! Si ça ne marche pas avec mon Shrek, je saurais où te trouver ! » Bien sûr elle riait la Française, elle ne tombait malheureusement pas sous le charme des femmes. Mais Moira devait s’en douter, n’est-ce pas ?


Million dreams

≈ Sometimes, life gives you a second chance

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Beauty and the beast Empty
Sujet: Re: Beauty and the beast ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Beauty and the beast -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2  Suivant