Revenir en haut
Aller en bas


 

- Beauty and the beast -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Moira VeraldiToujours frais après un litre de café
Moira Veraldi
http://www.ciao-vecchio.com/t5248-moira-why-so-serious http://www.ciao-vecchio.com/t5255-moira-crazy-for-you
Faceclaim : Alicia Vikander ©saaya
Messages : 1832 - Points : 1215
Beauty and the beast - Page 2 DiCUpMQ9_o
Âge : 30 ans
Métier : ambulancière-secouriste
Beauty and the beast - Page 2 Empty
Sujet: Re: Beauty and the beast ( le Sam 23 Nov 2019 - 12:45 )
Pour une fois la trublionne voit juste, et peut ainsi en apprendre davantage sur sa rencontre au passage. Que demander de plus, lorsqu'elle ne semble plus avoir d'yeux et d'oreilles que pour elle ?
- Oui c'était sympa ! Enfin j'étais un peu trop saoule si tu veux tout savoir... je me souviens y être allé ça c'est sûr, mais une fois sur place j'ai comme un trou noir. Elle fait alors mine d'y réfléchir un instant, comme si elle va vraiment s'en souvenir ici et maintenant, avant de finir par en rire. Quant à cette visite guidée parisienne... Fais attention, je vais te prendre au mot là aussi ! Comme si ce n'était pas possible de plaisanter sans engagement avec une idiote comme elle, quand elle le fait sans cesse. Mais c'est une boutade là encore – bien qu'elle ne demanderait rien de moins que de ravir la compagnie de sa camarade, qu'importe le prétexte. À défaut, elle se contente déjà de se ravir de sa compagnie au présent, et l'écoute volontiers parler un peu plus d'elle et de son passé de danseuse. Et voilà qu'elle se retrouve avec une envie de la voir danser, même si ce n'est que sur youtube, effectivement. Dans ce cas je peux me permettre de te demander ton nom ? Histoire de s'assurer que sa recherche aboutisse, car il y a peut-être plus d'une Louise qui a posté ses exploits virevoltants sur ce fameux site.
Il est ensuite question d'elle et de ce que la demoiselle croit deviner de sa personnalité, et Moira préfère aussitôt corriger le tableau plutôt flatteur qu'elle fait de sa personne, pour mieux en plaisanter – quelle surprise !
- Et tête en l'air ? Et irresponsable ? C'est néanmoins avec un sourire qu'elle accepte son compliment, avant de manquer de gaffer sur les histoires de cœurs de la blonde. Mais cette dernière lui affirme que le malaise n'est pas dû à elle, si bien que l'ambulancière hésite un instant à la relancer pour savoir de quoi il en retourne. Finalement, elle fait le choix raisonnable de clore le sujet. En tout cas, qui que soit ce Shrek, il serait bien con de te laisser filer ! Elle la complimente donc à nouveau, seulement lorsqu'il s'agit de réagir à ceux qu'elle lui adresse, elle ne peut s'empêcher de tourner son cas en dérision (encore). Le courage de se faire vomir dessus et de mettre des pansements ? Certes, elle exagère... un peu, beaucoup. Mais c'est vrai qu'elle n'est pas de celles à tirer de la fierté de cette "noble" vocation : elle ne la voit pas plus estimable qu'une autre. Quand tu veux ! Non pas qu'elle souhaite qu'elle se blesse pour ainsi venir à son secours... elle l'aura comprise. Et dès lors qu'il s'agit de donner des anecdotes croustillantes sur sa vie professionnelle passée, elle saute aussitôt sur l'occasion ! Comme la fois où après quelques minutes à chauffer le mec au bout du fil, j'ai compris que c'était mon frère ? ... Non je plaisante ! Enfin j'ai bien un frère, mais il n'est pas adepte du téléphone rose. Ou pas que je sache en tout cas. Et là voilà qui hausse les sourcils, pour les faire rester sur ce mystère.
Seulement très vite, il s'agit davantage de la sœur de Louise, puisque la trublionne n'est toujours pas prête à renoncer à cette beauté qui doit être de famille. Kidnappée par le charme de la belle française, ça elle l'est définitivement, oui mais... Karma regrettable, dès lors que la concernée se trouve certainement à des centaines de kilomètres d'elle.
- Surtout tu me fais signe si elle te rend visite ! Cette sœur se retrouve vite chassée de ses pensées cependant, lorsque ses yeux rivés sur Louise finissent par remarquer quelque chose. Oh tu as un peu de peinture là, attends... Parce que son premier réflexe n'est pas de la laisser s'en débarrasser seule, mais plutôt de venir lécher le bout de son pouce, avant de frotter sa joue pour espérer faire disparaître la tâche. Pas sûr que la jeune femme apprécie de se retrouver avec sa bave sur sa peau... Mais elle poursuit la conversation comme si de rien n'était, maintenant que sa généreuse nouvelle amie en a fini avec son masque. Alors, combien de temps je dois rester avec ce truc sur la figure ? J'ai l'air de quoi, dis ? Et forcément, elle laisse voir son plus beau sourire.


who's right, who's wrong
WHO REALLY CARES ?
Revenir en haut Aller en bas
Louise Bellecour10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Louise Bellecour
https://www.ciao-vecchio.com/t5572-louise-nobody-puts-baby-in-a- https://www.ciao-vecchio.com/t5608-louise-sweet-dreams-are-made-of-this
Faceclaim : Sarah Gadon @magma
Messages : 364 - Points : 669
Beauty and the beast - Page 2 Tumblr_inline_o1fmfq71UK1rifr4k_500
Âge : 33 printemps (17/12/86)
Métier : Ancienne danseuse étoile, elle a tout laissé tomber pour s'acheter un fond de commerce et faire son petit salon de thé.
Beauty and the beast - Page 2 Empty
Sujet: Re: Beauty and the beast ( le Mer 1 Jan 2020 - 14:18 )
Les méfaits de l’alcool, Louise ne les connaît pas. Ce n’est pas avec son adolescence stricte et ses répétitions de danse qu’elle a pu passer des nuits à goûter aux différentes boissons alcoolisées. Un inconvénient qu’elle a plutôt bien vécu, même s’il lui ait arrivé d’être jalouse de sa petite sœur en la voyant rentrer de soirée avec ses amies. « J’avoue ne jamais avoir été saoule jusqu’au point d’en oublier ma soirée » Elle s’arrête généralement à un verre de vin pour accompagner le repas. Habitude qui pourrait changer maintenant que la blondinette à plus de libertés. Peut-être qu’elle s’autorisera à un écart un soir, que les événements lui feront goûter aux folies inattendues après quelques verres de trop. Cela le fit d’ailleurs sourire. « Mais qui sait, ça peut encore arriver ! Et on se retrouvera avec un billet d’avion pour Paris sans même le réaliser » Enfin, il faudrait vraiment qu’elle abuse sur la boisson pour en venir à acheter un ticket pour sa ville d’origine. La discussion vire sur l’ancien métier de la Française – à savoir la danse – et sa nouvelle amie semble bien intéressée. « Louise Bellecour, enchantée » Elle tente une révérence en riant, se présentant comme les grandes dames de l’époque.

Et alors que la Française s’autorise quelques compliments, la demoiselle tourne le tout à l’auto-dérision. « Personne n’est parfait ! Si tu veux savoir je suis bien trop exigeante, tête en l’air également et impatiente » Et la liste serait bien plus longue si Louise se décidait à énumérer tous ses défauts. Balancés par de qualités bien sûr, mais ils restent des défauts. Syjad sur le tapis, Louise ne peut retenir le rouge de lui monter aux joues. Prude de ses sentiments, elle n’a jamais vraiment eu d’amies proches à laquelle parler de ce genre de chose. Peut-être que d’avoir une personne nouvelle devant elle change justement la donne. Et à y réfléchir, c’est plutôt la blonde qui a laissé filer le brun. « Je me dis surtout que ça se fera si ça doit se faire. Je ne pousse pas le destin, il sait déjà bien nous jouer des tours quand on s’y attend le moins. »

Ambulancière ? Ca la surprend la blondinette. Comme quoi les apparences peuvent être trompeuses. Elle grimace un peu avant de réfléchir « Vu comme ça… C’est vrai que c’est moins attrayant ! » Puis elle déteste le sang, n’a jamais aimé l’hémoglobine. « Mais c’est rassurant de savoir que j’ai quelqu’un à appelé si je me coupe en cuisine ! » Voilà, autant voir le côté positif, même si elle est du genre à faire attention quand elle a un couteau entre les mains. Réflexion qui s’envole quand Moira parle de son anecdote. Louise ouvre grand les yeux et s’apprête à rire quand la demoiselle parle de son frère. « Tu imagines si ça avait été vrai ! Le malaise au prochain repas de famille » A moins qu’ils en aient simplement rit. « Je ne suis pas tellement proche avec ma sœur, mais si elle vient, je n’hésiterai pas à te faire signe »

Le masque de beauté improvisé terminé, Moira passe son pouce sur la joue de la blondinette qui la laisse faire. Pas farouche la Française. « J’aurai besoin d’une bonne douche oui. Mais on peut commencer par une toilette de chat ! » Et quand sa nouvelle amie la questionne, Louise prend un air sérieux. « Hum… D’après mon vieux grimoire de sorcière… » Elle regarde l’état du visage qui ne semble pas avoir bougé « Je dirais… 10 minutes » Elle tente de se faire convaincante. Rend le sourire à la brunette. « Ça te vas à ravir. Tu gagnerais un concours de beauté haut la main. » Autant en rire « En tous cas, je suis contente que tu te sois arrêtée tout à l’heure » Le courant passe bien, la blonde se sent à l’aise devant la jeune femme. « J’aime toujours rencontrer de nouvelle personne. Et puis je n’ai pas fait beaucoup de connaissances depuis mon arrivé » Même si elle n’est pas constamment seule non plus.


Million dreams

≈ Sometimes, life gives you a second chance

Revenir en haut Aller en bas
Moira VeraldiToujours frais après un litre de café
Moira Veraldi
http://www.ciao-vecchio.com/t5248-moira-why-so-serious http://www.ciao-vecchio.com/t5255-moira-crazy-for-you
Faceclaim : Alicia Vikander ©saaya
Messages : 1832 - Points : 1215
Beauty and the beast - Page 2 DiCUpMQ9_o
Âge : 30 ans
Métier : ambulancière-secouriste
Beauty and the beast - Page 2 Empty
Sujet: Re: Beauty and the beast ( le Sam 25 Jan 2020 - 12:20 )
- Jamais... jamais ?? Mais comment c'est possible ? Voilà une confidence qui a le don de faire tomber la trublionne des nus et les traits de son visage ne lui cachent rien de sa surprise, car à ce sujet, la modération n'est pas une habitude qu'elle connaît bien – surtout en matière d'alcool. Non pas qu'elle juge mieux que la française les expériences qu'elle se doit de connaître, mais en tout cas elle est prompte à se proposer si elle cherche à remédier à son manque d'ivresse. Mais oui ! Eh ça peut arriver ce soir même ! Je connais un petit bar sympa pas trop loin de l'aéroport, si tu veux qu'on mette toutes les chances de notre côté, ajoute-t-elle avec un sourire malin. Toutes les chances de leur côté pour se réveiller demain à Paris, sans se souvenir comment elles sont arrivées là-bas donc ? Et si elles parlent de s'envoler ensemble pour la ville des amoureux, il est toujours temps que les présentations soient faites en bonne et due forme : elle s'appelle ainsi Louise, Louise Bellecour, et Moira reste un instant appréciatrice devant sa révérence, avant d'en sourire (charmée, évidemment).
- Belle ? Son français est sommaire certes, mais ce mot-là elle saurait le traduire dans sa langue natale. Bella. Bella, ovviamente. Le pense-t-elle assez fort pour que la jeune femme l'entende ? La lueur de son œil pourrait presque la trahir, avant qu'elle n'en revienne à son propre cas. J'ai bien peur que mon nom ne soit pas aussi charmant. Moira Veraldi, je suis la plus enchantée de nous deux. Et elle s'attache à imiter la révérence de ces messieurs, alors qu'elle prétend un instant ôter ce chapeau imaginaire de sa tête. De quoi amuser la belle française ? La trublionne s'y essaye en l'occurrence. Et si sa camarade clame ne pas être parfaite comme tout le monde, jusqu'à mettre en évidence certains de ses défauts, l'ambulancière remarque surtout qu'elle a la prévenance de ne pas la laisser seule dans cet autoportrait critique. Et pour la remercier, la maladroite ne trouve rien de mieux à faire que de l'embarrasser sur la question de ses amours... Moira aimerait bien en savoir davantage pour sûr, mais elle a (pour une fois) la réserve de ne pas surenchérir, pour mieux laisser le choix à l'ancienne danseuse de se perdre en confidences ou non. Elle, lui apprend son métier en tout cas, et ne manque pas l'occasion de réagir au quart de tour cette fois-ci.
- Mais oui n'hésites pas ! Tiens, voici mon numéro. C'est qu'elle ne perd pas une opportunité de le lui donner, ça non. Et ne te sens pas obligée de m'appeler que lorsque tu te blesses ! Ça serait dommage de ne pas saisir le moindre prétexte pour se revoir plutôt. Quant à la question d'avoir eu son frère au bout du fil quand elle travaillait pour le téléphone rose... Eh mais c'est peut-être vrai et je ne le sais pas ! C'est pas toujours évident de reconnaître la voix de nos proches au téléphone après tout. Ou elle en plaisante en l'occurrence, et sourit à la perspective que Louise puisse la prévenir de la venue de sa sœur en ville. Heureusement qu'elle ne la rencontre pas à cet instant d'ailleurs, avec ses boutons et ce masque qu'elle doit encore porter dix minutes selon la jeune femme. Et si elle pourrait soi-disant emporter ce concours de beauté haut la main...
- Seulement si tu ne fais pas partie des concurrentes alors. Elle, la flatter ? Elle le pense surtout, et ne peut que rire de sa plaisanterie, avant d'acquiescer d'un large sourire au plaisir de leur rencontre. Tout le plaisir est pour moi ! Et dans ce cas faut y remédier... ça ne serait pas la première fois qu'elle aiderait un nouveau venu à élargir son lot de connaissances à Naples en tout cas – d'autant qu'elle ne semble avoir aucune réserve à l'idée de se balader ainsi dans les rues napolitaines. Tu as dit dix minutes ? Ça nous laisse le temps d'aller faire un tour par le bar de Francesca ça, juste au coin de la rue ! Avec un peu de chance, Giuseppe et Pio seront là, tu vas voir c'est des marrants ! Et elle ne plaisante pas de toute évidence, alors qu'elle se lève et semble prête à emboîter le pas de sa nouvelle amie en direction de la sortie.


HJ: Ma réponse peut faire office de clôture si ça te va Beauty and the beast - Page 2 4210718188


who's right, who's wrong
WHO REALLY CARES ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Beauty and the beast - Page 2 Empty
Sujet: Re: Beauty and the beast ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Beauty and the beast -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2