Revenir en haut
Aller en bas


 

- (Jasare) Quand gueule de bois rime avec Jaja. -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples :: Voyager dans le passé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Jacinthe MartinelliLe vin est un puissant lubrifiant social
Jacinthe Martinelli
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t5597-jaja-tu-veux-qu-on-s-emboite-t http://www.ciao-vecchio.com/t5605-jaja-soyons-honnete-le-sexe-cest-comme-une-partie-de-tetris-tu-finis-par-decoller-avec-ta-fusee-grace-a-une-foutue-barre-bien-placee
Faceclaim : La très jolie Emma Watson (lipslikeamorphine)
Je suis absent-e : PR jusqu'au 17/09
Messages : 388 - Points : 566
(Jasare) Quand gueule de bois rime avec Jaja.  - Page 2 K7ac
Âge : 29 ans (née le 18 septembre 1989)
Métier : Elle est journaliste d'investigation à la Repubblica et envoie ses articles par email. T'as cru qu'elle allait se déplacer ou quoi ?
(Jasare) Quand gueule de bois rime avec Jaja.  - Page 2 Empty
Sujet: Re: (Jasare) Quand gueule de bois rime avec Jaja. ( le Jeu 1 Aoû - 18:46 )
Je ris à son show de marionnettes avant de lever les yeux au ciel. Mouais, il pouvait être pas trop mal quand il n’était pas occupé à être con. Mais malheureusement, sa connerie était plus grosse que son humour. Et pour avoir déjà entraperçu son pénis, je peux dire qu’il était aussi massif que son égo. Je haussai un sourcil alors qu’il essaya tant bien que mal de m’attaquer sur mon physique. Je ne suis pas débile, je sais que je lui plais. Tout comme la réciproque physique est vraie. S’il n’avait pas été mon voisin, je pense que j’aurai pu laisser aller Gandalf et que je lui aurai permis d’avoir un entretien privé avec mon vagin. Seulement, je grimaçai avant de m’approcher. « Oh c’est pas beau de mentir. » Je me hissai sur la pointe des pieds avant de venir caresser son nez du bout de mon doigt. « Il va s’allonger. Il est déjà bien assez grand. » C’est à ce moment-là que Titus choisit de faire son irruption en sortant de la piscine et en venant se secouer en-dessous de mon charmant. Je ris avant de détacher mes cheveux pour voir la tête qu’il faisait. Puis, je me baissais pour caresser mon chien. « Cherche pas à le nier, Monsieur Désagréable. Tu m’as dans la peau. Dommage que ça ne soit pas réciproque. Quant à la mi-molle, j’en ai rien à faire si t’es impuissant. C’est ton fardeau, pas le mien. » Je ris à nouveau avant de me mordiller la lèvre inférieure et de chasser une mèche de cheveux rebelle. « Bye mon grand. J’ai rendez-vous avec un mec. Un vrai mec, capable de bander. »




you shall not pass
Jalexandre ☽ Je suis le Serviteur du Feu Secret, je détiens la flamme d'Anor. Le feu sombre ne vous servira a rien, flamme d'Udun! Regagnez l'Ombre! Vous ne passerez pas!


(si tu veux me mp, fais-le sous Bianca Lampedusa)
Revenir en haut Aller en bas
Cesare Corso10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Cesare Corso
Voir le profil de l'utilisateur
Faceclaim : Luke Evans, photoshoot de Charlie Gray, trouvé sur Pinterest
Messages : 32 - Points : 194
Âge : 41
Métier : Journaliste
(Jasare) Quand gueule de bois rime avec Jaja.  - Page 2 Empty
Sujet: Re: (Jasare) Quand gueule de bois rime avec Jaja. ( le Mer 7 Aoû - 22:44 )

Quand Gueule de bois rime avec Jaja

- "Bye mon grand. J’ai rendez-vous avec un mec. Un vrai mec, capable de bander." Fit-elle, tournant les talons.
- "Ah, c'est vous qui mentez, maintenant. Et par deux fois, en plus." Conclut Cesare, qui lui aussi s'éloignait de la haie pour retourner chez lui. "Vous seriez pas capable de faire bander un mec, d'une. Et de deux, ça m'étonnerait beaucoup que vous ayez de toutes façons rendez-vous avec qui que ce soit, à part peut-être un gynéco qui cous retirera les toiles d'araignées qui vous encombrent en bas, ha !"

Le journaliste eut un rire, mais marqua un temps d'arrêt après qu'il fut rentré, hésitant. Peut-être était-il allé un peu loin avec cette dernière pique... Eh, quoi, elle l'avait traité d'impuissant d'un ton taquin, il pouvait bien faire de même et proférer des suppositions infondées et ridicules sur l'état de son vagin ? C'était de bonne guerre. Et de toutes façons, il finirait bien par faire lui même l'état des lieux dudit vagin : elle pouvait bien frimer et dire qu'il la trouvait jolie (ce qui était vrai...), il commençait à se dire que c'était réciproque et que le sourire de sa voisine avait l'air un peu plus sincère lorsqu'elle s'adressait à lui, ohoho...

~*~

Corso mena une vilaine offensive quelques jours plus tard, alors qu'il s'ennuyait comme un rat mort chez lui parce qu'on l'avait collé sur un article chiant comme la pluie et qu'il n'avait absolument pas envie d'écrire. Il n'arrivait pas à se concentrer et n'en avait aucune envie, et occupait son temps à faire tout à part ce pour quoi il était payé. Il avait rangé son lave-vaisselle, trié ses chaussettes, perdu son temps sur internet, bref, avait trouvé une multitude de choses à faire autre que d'écrire son foutu papier.
Là, il était en train de tourner sur sa chaise de bureau, se collant un brin mal à la tête par la même occasion. En pleine révolution sur son siège, il plaqua son pied sur le sol pour stopper sa rotation et regarda à travers sa fenêtre, distrait par sa voisine (encore). De là où il était, Cesare ne voyait pas tout, mais il l’aperçut en train de sortir une robe d'été de sa penderie pour la poser près de sa fenêtre ouverte avant de se diriger vers sa salle de bain.

Cesare se remit devant son écran et posa ses mains sur son clavier. Soit sérieux, Corso, bosse... Commence pas à imaginer un truc débile... Arrête...

Le journaliste, pas sage, se leva de sa chaise et descendit au rez-de-chaussée, choppant au passage un escabeau et son balai qui avait le mérite d'avoir un manche dévissable et qui permettait de l'allonger si on avait besoin d'atteindre les toiles d'araignées au plafond. Discrètement, un peu courbé comme un soldat franchissant les lignes ennemis, il traversa son jardin et déplia l'escabeau, essayant de le faire grincer le moins possible avant de grimper dessus. De là, il étendit le manche de son balai et, tirant la langue par réflexe car la tâche était ardue, il partit à la pêche.
Après deux essais infructueux, le stress commença à poindre : la douche de la voisine n'allait pas durer mille ans, et il fallait aller vite. La troisième tentative fut couronnée de succès et il attrapa, au bout du manche à balai, la robe que la demoiselle comptait porter. C'était débile, c'était gamin, et elle devait avoir d'autres fringues à se mettre dans son armoire, mais Cesare s'était tellement fait chier à procrastiner sur son article que cette petite basses le fit rire.

Il rentra les chez lui et remonta à l'étage pour nouer les cordons aux épaules de la robe sur le manche à balai. Lorsque sa jolie voisine sortit de sa douche, Corso avait ouvert la fenêtre et avait fait passer son balai par la fenêtre, le vêtement de sa voisine battant au vent au bout tel un drapeau. Regardant la demoiselle, ceinte d'une serviette de bain, Cesare se força à garder un air extrêmement sérieux et lui fit un salut militaire.

Garde à vous !

(c) princessecapricieuse
Revenir en haut Aller en bas
Jacinthe MartinelliLe vin est un puissant lubrifiant social
Jacinthe Martinelli
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t5597-jaja-tu-veux-qu-on-s-emboite-t http://www.ciao-vecchio.com/t5605-jaja-soyons-honnete-le-sexe-cest-comme-une-partie-de-tetris-tu-finis-par-decoller-avec-ta-fusee-grace-a-une-foutue-barre-bien-placee
Faceclaim : La très jolie Emma Watson (lipslikeamorphine)
Je suis absent-e : PR jusqu'au 17/09
Messages : 388 - Points : 566
(Jasare) Quand gueule de bois rime avec Jaja.  - Page 2 K7ac
Âge : 29 ans (née le 18 septembre 1989)
Métier : Elle est journaliste d'investigation à la Repubblica et envoie ses articles par email. T'as cru qu'elle allait se déplacer ou quoi ?
(Jasare) Quand gueule de bois rime avec Jaja.  - Page 2 Empty
Sujet: Re: (Jasare) Quand gueule de bois rime avec Jaja. ( le Jeu 8 Aoû - 13:05 )
Je devais sortir aujourd’hui. Sans doute retrouver le gang des morues dans un bar. Il commençait sérieusement à faire chaud à Naples et je n’aimais pas ce genre de chaleur. Certes, je viens de Nice mais là, c’est plus sec. La France me manquait pas mal. Je fouillai dans mon dressing pour hésiter entre deux robes. J’avais le choix entre la petite noire classique qui était à coups sûrs pour pécho à tous les coups ou la bleue nuit qui faisait plus classe et tomberait parfaitement sur ma peau hâlée. Baiser ou ne pas baiser, telle est la question. Je soupirai avant de poser la bleue nuit sur le lit pour m’attacher les cheveux et aller jusqu’à ma douche. Bon on ne va pas se mentir mesdames : mais en fait, quand on prend la « douche » on se rase les jambes, les aisselles, le maillot. On utilise la brosse anticellulite, on se lave le visage, on se maquille. Ça prend environ une heure pour avoir l’air naturel. Je sors de la chambre pour marquer un temps d’arrêt. Je fronçai les sourcils avant de voir que ma robe n’était plus là. je l’avais sorti pourtant. Je restai sceptique avant d’entendre un bruit et de voir que ma robe -à 400€- pendait sur ce qui semblait être un manche à balais, aux yeux de tous. Et le pire que tout, le voisin me regardait avec un air de défi. Je soupirai avant de fermer ma fenêtre, mes rideaux et de défaire ma serviette pour finalement mettre la noire. Elle me faisait un décolleté sa mère ! Je pouvais féliciter Monsieur désagréable. J’enfile mes talons avant de prendre la tangente. Je n’ai pas le temps pour ses conneries. Je sors donc avec mon sac, bien coiffée, bien habillée. Puis, je pars sonner pour me tenir appuyée sur le chambranle de porte avant d’attendre qu’il ne vienne d’ouvrir. Puis une fois que c’est fait, je le pousse pour monter récupérer mon bien. « Chut, tu te tais. » Je l’avise de haut en bas. Dieu qu’il est canon mais je ne laisserai mes hormones prendre le dessus. « La prochaine fois que tu t’introduis chez moi pour voler une robe qui coûte plus cher que les frusques que tu portes sur toi, j’appelle la police pour signaler une violation de domicile. » Je me mets sur la pointe des pieds pour déposer un baiser sur sa joue rugueuse. « Bonne soirée, monsieur désagréable. » J’avise un clin d’œil avant de jeter la robe par-dessus mon épaule. « Et merci pour le choix de la robe, je suis encore plus canon dans celle-là. Tu peux admirer mon cul quand je sors car c’est la seule chose que tu auras de moi, bébé. » Je lui envoie un salut avant d’aller jusqu’à ma voiture. Pour me souvenir que je n’avais pas pris mes clés. Mais quelle conne.




you shall not pass
Jalexandre ☽ Je suis le Serviteur du Feu Secret, je détiens la flamme d'Anor. Le feu sombre ne vous servira a rien, flamme d'Udun! Regagnez l'Ombre! Vous ne passerez pas!


(si tu veux me mp, fais-le sous Bianca Lampedusa)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(Jasare) Quand gueule de bois rime avec Jaja.  - Page 2 Empty
Sujet: Re: (Jasare) Quand gueule de bois rime avec Jaja. ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- (Jasare) Quand gueule de bois rime avec Jaja. -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples :: Voyager dans le passé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2