Revenir en haut
Aller en bas


 

- (Adilas) Mariage à l'espagnol -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples :: Le reste du monde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Lilas MartinToujours frais après un litre de café
Lilas Martin
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4995-lilas-la-fleur-qui-s-epanouit- http://www.ciao-vecchio.com/t4996-lilas-certaines-femmes-depriment-mais-moi-je-me-rappelle-que-j-habite-avec-brad-pitt#157335
Faceclaim : Emma Stone (moses) crackships (Padawan)
Je suis absent-e : PR jusqu'au 17/09
Messages : 1206 - Points : 1302
(Adilas) Mariage à l'espagnol 1557263927-155665680836801069-6
Âge : 31 ans
Métier : étudiante en informatique en échange Erasmus et youtubeuse gaming sous le nom de Squirrel
(Adilas) Mariage à l'espagnol Empty
Sujet: (Adilas) Mariage à l'espagnol ( le Sam 6 Juil 2019 - 19:19 )
Un mariage en Espagne, franchement Maman. Je l’avais directement rejointe en revenant de l’E3, abandonnant Stella pour les derniers préparatifs. Et nous y étions. Le jour J. Ma mère se remariait une seconde fois alors que je ne le ferai sans doute jamais. Certes, avec Adonis, tout se passait bien mais il a déjà été marié par le passé et vu son ex-femme, il n’a pas envie de remettre le couvert. J’ai trente ans, un enfant dont mon petit-ami n’est pas le père et un petit-ami divorcé extrêmement canon. J’avais enfilé ma robe de demoiselle d’honneur et faite ma coiffure avant de prendre Mélody et de la coller dans le siège conducteur. Je ne m’y ferai pas à cette voiture de location. Je préférai de loin mon Impala qui était restée en Italie. J’allais devoir m’y faire à ses voitures à boite automatique. Je conduisis péniblement jusqu’à l’aéroport avant de me poster devant la voiture pour allumer une cigarette en attendant qu’il atterrisse. Mélody était dans son siège à l’arrière et dormait. J’avais l’air fine dans cette robe de danseuse de tango avec une rose rouge dans mes cheveux. Soit-disant parce que ça mettait mon teint en valeur. Je soupirai avant de consulter mon téléphone pour voir que je n’avais aucun message. Et s’il ne venait pas ? Et s’il en avait assez de moi ? Je ne l’avais pas vu depuis quinze jours donc le doute était permis. Mon cœur s’emballa aussitôt alors que je tirai négligemment sur ma cigarette, surveillant le moindre sms.
Qui ne venait pas.


the fools who dream
Here's to the ones who dream. Foolish as they may seem. Here's to the hearts that ache. Here's to the mess we make ▬ she smiled


(si tu veux me mp, fais-le sous Bianca Lampedusa)
Revenir en haut Aller en bas
Adonis Contini10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Adonis Contini
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t5395-j-aurais-du-cette-lettre-ne-pa http://www.ciao-vecchio.com/t5408-quand-le-rideau-tombe-adonis
Faceclaim : Ben Barnes ©.EXORDIUM. & Alaska (moon of my life)
Messages : 118 - Points : 442
(Adilas) Mariage à l'espagnol Tumblr_inline_nzh72b9rlv1rifr4k_500
Âge : 38 ans
Métier : Ancien danseur professionel, aujourd'hui Barista au Lorella & Tiziano aka Coffee Artist
(Adilas) Mariage à l'espagnol Empty
Sujet: Re: (Adilas) Mariage à l'espagnol ( le Dim 14 Juil 2019 - 19:20 )
Adonis avait pris une semaine de congé et avait prit son billet dès que Lilas lui avait proposé d’aller au mariage de sa maman. Il redoutait la confrontation avec la famille de la belle. Et si ces derniers ne croyaient pas à son innocence ? Est-ce qu’ils allaient laisser la jolie rousse continuer de le voir ? De toute façon, le danseur ne laisserait plus rien se mettre entre eux. Ils avaient trop longtemps attendu d’être ensemble pour se laisser marcher sur les pieds par le premier problème. Cela faisait plus d’une semaine qu’ils ne s’étaient pas vu et le temps avait semblé interminable pour Adonis. C’est que cette tornade avait chamboulé sa vie et sans elle : son quotidien était bien moins gai. Son sac fait, il embrassa sa mère et serra la main de son père à l’aéroport avant d’embarquer. Il n’avait pas pris l’avion depuis plus de dix ans et s’il ne le montrait pas : il était terrifié en dedans. S’accrochant au siège et fermant les yeux à l'atterrissage ainsi qu’au décollage : le reste du trajet se passa sans encombre. Arrivé à destination, il ralluma son portable avant de découvrir que ce dernier n’avait plus de batteries. Le voilà donc dans un pays dont il ne parle pas la langue : sans moyen de prendre contact avec Lilas qui allait probablement s’inquiéter qui plus est. Poussant un long soupire, il attendit que son voisin se réveille pour descendre à son tour de l’avion.

Le passage à la frontière effectuée, il regarda l’heure : Lilas devait être dehors normalement et l’attendre au parking. Suivant les indications de l’aéroport, il trouva facilement la sortit et ne mit pas de temps à reconnaître les magnifiques cheveux roux de sa belle. Il lui fit de grands signes avant de la rejoindre. Il prit appuie sur la portière et enleva ses lunettes de soleil pour dire d’un air charmeur :

“Mademoiselle, je ne me souvenais pas que vous étiez aussi jolies.” Il jeta un coup d’œil derrière et vit Mélody endormit : “Et votre fille à toujours ses adorables joues.” Il se baissa un peu plus pour passer sa tête à travers la vitre et l’embrasser : “Tu m’as manqué. Vous m’avez manqué.” Son français était rouillé, mais il retrouvait petit à petit ses mots grâce à Lilas.

Il s’éloigna et ouvrit le coffre pour y déposer sa valise et son costume avant de le refermer le plus doucement possible pour ne pas réveiller la petite. Une fois le tout charger, il fit le tour et s’installa sur le siège passager :

“Comment était la E3 ? Tu t’es bien amusée ?” Il s’attacha et remit ses lunettes : “J’ai vu ta vidéo, tu avais l’air dans ton élément Squirrel.”


Mais moi, j'aime ce genre de jeu
You're the one that I want, oh, honey, the one that I want. If you're filled with affection, you're to shy to convey. Better take my direction, feel your way.
© alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Lilas MartinToujours frais après un litre de café
Lilas Martin
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4995-lilas-la-fleur-qui-s-epanouit- http://www.ciao-vecchio.com/t4996-lilas-certaines-femmes-depriment-mais-moi-je-me-rappelle-que-j-habite-avec-brad-pitt#157335
Faceclaim : Emma Stone (moses) crackships (Padawan)
Je suis absent-e : PR jusqu'au 17/09
Messages : 1206 - Points : 1302
(Adilas) Mariage à l'espagnol 1557263927-155665680836801069-6
Âge : 31 ans
Métier : étudiante en informatique en échange Erasmus et youtubeuse gaming sous le nom de Squirrel
(Adilas) Mariage à l'espagnol Empty
Sujet: Re: (Adilas) Mariage à l'espagnol ( le Mer 17 Juil 2019 - 18:56 )
Je me détendis alors que je vis sa silhouette élancée passer la porte de l’aéroport. Je pris le loisir de l’admirer de loin. Son corps d’Apollon m’avait manqué. Des fois, je n’en revenais qu’un mec pareil puisse être avec une fille comme moi. la nuit, je me réveillai pour le regarder dormir -toujours sans l’ombre d’un tissu sur lui- et faire quelques photographies mentales. Putain, jamais, je n’aurai cru être aussi niaise. A croire qu’il déteignait sur moi. Lui l’était par contre et même si au début, ça m’avait fait levé les yeux au ciel, je m’étais rendue compte que c’était agréable. Je lui rendis son signe avant de lui montrer la voiture d’un signe de tête. je ne pouvais pas laisser Mélody pour lui sauter dans les bras. Et je risquerai de froisser ma robe de demoiselle d’horreur. « Mauvaise mémoire alors, argaui-je avec un sourire. » Je laissai mes lèvres se perdre sur les siennes, laissant au passage une trace de rouge à lèvres avant d’étouffer un rire avec ma main. Quelle pintade je fais. « Tu m’as manqué aussi. » Je lui laissai le loisir de mettre son sac dans le coffre avant de venir s’asseoir à mes côtés. Avec ses chaussures, je n’arriverai à rien. Je me baissai donc laissant entrevoir mon décolleté pour les troquer contre mes crocs. « C’est moche mais je peux conduire avec ça et pas avec ces assassins pédestres. » Je les posai derrière pour me tourner vers lui. « graaaave c’était trop cool. L’année dernière j’avais déprimé comme une malade parce que je ressemblai déjà à une baleine. » J’avisai Mélody qui dormait dans son siège. Elle avait tellement grandi. Dans sa petite robe d’enfant d’honneur. Je n’approuvais pas les mariages. Enfin pas les remariages. Sans doute parce que j’étais aussi romantique qu’un pied de table. « Ahahaha, ouais Casse-noisette mais mon mec me manquait trop. D’ailleurs si tu le vois, dis-lui qu’il m’accompagnera l’année prochaine. » Je démarrai avant de lui sourire. « De gré ou de force. » Comme à mon habitude, je conduisais mal et trop vite. J’étais tellement habituée avec l’Impala. Et puis nous devions aller à l’hôtel pour qu’il se change, sans doute qu’on se retrouve de manière charnelle avant d’aller à ce truc à la con. « Je te préviens, ma mère est légèrement tarée. En même temps se marier avec son prof de zumba… » Je levai les yeux au ciel. « A croire que nous avons un faible pour les danseurs dans cette famille. » Je lui glissai un clin d’œil avant de prendre l’autoroute en direction de Rosas. Histoire qu’on arrive à temps, je devais mettre le pied au plancher.


the fools who dream
Here's to the ones who dream. Foolish as they may seem. Here's to the hearts that ache. Here's to the mess we make ▬ she smiled


(si tu veux me mp, fais-le sous Bianca Lampedusa)
Revenir en haut Aller en bas
Adonis Contini10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Adonis Contini
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t5395-j-aurais-du-cette-lettre-ne-pa http://www.ciao-vecchio.com/t5408-quand-le-rideau-tombe-adonis
Faceclaim : Ben Barnes ©.EXORDIUM. & Alaska (moon of my life)
Messages : 118 - Points : 442
(Adilas) Mariage à l'espagnol Tumblr_inline_nzh72b9rlv1rifr4k_500
Âge : 38 ans
Métier : Ancien danseur professionel, aujourd'hui Barista au Lorella & Tiziano aka Coffee Artist
(Adilas) Mariage à l'espagnol Empty
Sujet: Re: (Adilas) Mariage à l'espagnol ( le Sam 20 Juil 2019 - 21:13 )
Adonis n’avait plus l’habitude de prendre l’avion, pourtant, il ne pouvait pas réprimander un petit sourire sur son visage. Il était tout simplement heureux. De pouvoir faire ce qu’il voulait. De pouvoir à nouveau voyager. D’avoir la chance d’avoir trouvé une femme incroyable qui l’attendait au bout du trajet. Il espérait ne pas être en retard, il n’aimait pas se faire attendre et devait encore se préparer avant la cérémonie : n’ayant pas réussi à avoir un jour de congé la vieille. Avant de passer la frontière, son portable tomba en panne de batterie : il ne pouvait donc pas prévenir sa belle. Ni une, ni deux, le danseur fit son possible pour se dépêcher. Heureusement, il n’avait pas de bagages en soute : rendant le passage encore plus facile.

“Vous concernant, je veux bien avoir la mémoire courte pour les années à venir. Comme cela, je suis certain que vous resterez jamais loin de moi pour me rappeler au combien vous êtes belle.”
Oui, il était romantique et disait de temps en temps des choses mielleuses. Surtout en français, parce que tout passait mieux dans cette langue, même les insultes. L’embrassant doucement, il ne pouvait pas s’empêcher de sourire. Il se joignit à son rire : “Tu en as fait exprès pour me marquer avoue ?” Il plissa ses yeux, prit soudainement un air offusqué : “Je ne suis pas du bétail, mademoiselle.” Avant de rire à nouveau, volant un autre baiser au passage.

Dans la voiture, il ne put empêcher son regard de se poser sur une Melody endormie. Elle allait être en forme pour la journée au moins. Il adorait sincèrement cette petite fille avec qu’il partageait une complicité évidente. Son regard fut rapidement attiré vers le décolleté de sa belle. Évidemment qu’il prit un plaisir certain à le regarder. Il n'était qu’un homme, on lui pardonnera ce travers. Attaché, les lunettes de soleil sur le bout de son nez, il s’empressa de demander comment était l’E3.

“La plus belle des baleines.” Corrigea-t-il en levant son doigt. Il savait que Lilas n’avait pas une grande confiance en elle, il ne cessait donc de la rassurer comme il le pouvait. Il était sincère de toute façon et ne saurait pas mentir sur ce genre de choses. “Si je le vois, je lui fais passer le message promis.” Il sourit : “Heureusement, j’ai son numéro personnel, je devrais pouvoir le joindre facilement et lui faire promettre de prendre des jours de congé pour venir.”

Il laissa Lilas conduire, s’accrochant de temps à autre alors qu’elle doublait d’un peu trop près à son goût, mais il s’y faisait petit à petit. Elle avait une conduite sportive, Adonis devait juste s’habituer : lui qui roulait d’une façon bien plus raisonnable. Quand elle compara la zumba à une danse, il tourna lentement sa tête vers elle. D’un air sérieux, il articula :

“Ce n’est pas la même chose. On ne mélange pas les torchons et les serviettes. La danse demande bien plus de discipline que de gesticuler en écoutant de la musique.”
Que les choses soient claires. “Ce n’est pas de la dance.” Il n’y avait pas beaucoup de sujets sur lequel il était impassible, mais sa passion était au cœur de sa vie.

Pourtant, il retrouva rapidement un sourire : “Ils savent quoi de moi, ta famille ? Que je sache à quoi m’attendre.” Il se tourna de trois-quarts pour la regarder. “Que je sache s’ils vont tout de suite me détester, avoir peur de moi ou si j’ai des tours d’échauffements avant que ça n’arrive.”


Mais moi, j'aime ce genre de jeu
You're the one that I want, oh, honey, the one that I want. If you're filled with affection, you're to shy to convey. Better take my direction, feel your way.
© alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Lilas MartinToujours frais après un litre de café
Lilas Martin
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4995-lilas-la-fleur-qui-s-epanouit- http://www.ciao-vecchio.com/t4996-lilas-certaines-femmes-depriment-mais-moi-je-me-rappelle-que-j-habite-avec-brad-pitt#157335
Faceclaim : Emma Stone (moses) crackships (Padawan)
Je suis absent-e : PR jusqu'au 17/09
Messages : 1206 - Points : 1302
(Adilas) Mariage à l'espagnol 1557263927-155665680836801069-6
Âge : 31 ans
Métier : étudiante en informatique en échange Erasmus et youtubeuse gaming sous le nom de Squirrel
(Adilas) Mariage à l'espagnol Empty
Sujet: Re: (Adilas) Mariage à l'espagnol ( le Sam 3 Aoû 2019 - 11:19 )

Je ne pus que sourire à sa remarque. Il le savait que je n’étais pas niaise ou romantique comme lui. La preuve, je ne lui avais pas encore dit les mots. Ceux qui commencent par Je et qui finissent par aime. Ce n’est pas que je ne les pensais pas, c’est juste que je voulais attendre le bon moment. Le moment parfaitement adéquat. « J’avoue. » Je me mets à rire, à glousser même. je n’aime pas trop cette facette de moi. cette facette naïve, niaise, romantique. Je ne l’ai jamais été par le passé et je me rappelle avoir houspillée Lilwenn parce qu’elle était aussi amoureuse de son bellâtre qui a d’ailleurs disparu. « Non t’es mon mien à moi, murmurai-je. » J’aimais parler en français et son accent rendait la chose irrésistible. Je profite du sommeil de ma fille pour prolonger le baiser un peu. Je savais que j’allais avoir des retouches maquillage à faire de toute manière. Il faisait tellement chaud que j’avais l’impression de fondre comme neige au soleil. Je ne suis pas habituée à cette voiture. Mon Impala était puissante et celle-là n’avançait à rien. elle n’avait rien dans le sac. Si nous n’avions pas eu la petite, j’aurai sorti la moto du garage. Mais je suis en Espagne, avec mon copain -putain ça me fait toujours bizarre de dire ça- et je devais me rendre au mariage de ma mère. Son second. « T’en as déjà vu des baleines au moins ? Autre qu’à la télé ? » Je me mis à sourire avant de virer à gauche pour suivre la direction de Barcelone. « Ça va, il a un an pour s’organiser. » Je virai de nouveau avant de jeter un coup d’œil dans le rétroviseur. L’heure de la siete. Elle allait avoir la dalle en ouvrant les yeux. « Tu lui diras à son mec que c’est un torchon tiens. Il ne comprendra rien à ton baragouinage. » J’éclatai de rire pour me diriger vers l’autoroute. Il était d’un présomptueux quand on parlait de danse. Mais qui pourrait lui en vouloir ? C’était toute sa vie. Et je pourrais rester des heures à le regarder danser. Juste parce que ses fesses dans un collant, ça vaut le coup. « C’est plus du fitness en rythme. Mais c’est costaud. J’en ai fait avec lui quand je suis arrivée, j’ai encore des courbatures. Et il m’a soumis quelques idées de choré pour ma vidéo. Donc tu verras même s’il ne fait que gesticuler, il est très sympa. » J’avais clâmé ceci d’une voix douce, presque mielleuse avant que ma main ne quitte le levier de vitesse pour venir caresser sa joue. « Ma mère sait tout. Les autres savent juste que tu es mon compagnon. Je n’aime pas parler de la vie privée de quelqu’un d’autre en son absence. » Virage à droite. Celui de devant n’avance à rien donc je décide de le doubler. « Ils vont t’aimer. T’es propre sur toi, bien élevé et tu as de la conversation. Arrête de stresser, il n’y a que moi qui mord et qui griffe, amour* » Tiens, c’est nouveau ça. ça sort d’où ?


the fools who dream
Here's to the ones who dream. Foolish as they may seem. Here's to the hearts that ache. Here's to the mess we make ▬ she smiled


(si tu veux me mp, fais-le sous Bianca Lampedusa)
Revenir en haut Aller en bas
Adonis Contini10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Adonis Contini
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t5395-j-aurais-du-cette-lettre-ne-pa http://www.ciao-vecchio.com/t5408-quand-le-rideau-tombe-adonis
Faceclaim : Ben Barnes ©.EXORDIUM. & Alaska (moon of my life)
Messages : 118 - Points : 442
(Adilas) Mariage à l'espagnol Tumblr_inline_nzh72b9rlv1rifr4k_500
Âge : 38 ans
Métier : Ancien danseur professionel, aujourd'hui Barista au Lorella & Tiziano aka Coffee Artist
(Adilas) Mariage à l'espagnol Empty
Sujet: Re: (Adilas) Mariage à l'espagnol ( le Mar 6 Aoû 2019 - 22:29 )
Adonis rigola doucement alors qu’elle affirmait qu’il était à elle, à personne d’autre. Il lui vola même un baiser par la même occasion. Elle n’avait pas de soucis à se faire. Il était un homme loyal et fidèle qui savait quand la perle rare était dans sa vie. Lilas l’était à ses yeux. Elle était cette flamme, cette folie qui lui plaisait tant. Ouais, il était heureux et après la catastrophe qu’à été son mariage : autant dire qu’il n’en espérait pas autant venant de la vie. Il monta dans la voiture et quand elle lui demanda s’il avait déjà vu une baleine, il ne put que dire la vérité :

“Eh oui ma petite dame ! En croisière quand j’étais petit avec mes parents. Crois-moi : tu n’es pas une baleine.” Elle était magnifique et il se promettait à lui-même de la faire sentir belle tant qu’elle voulait bien de lui.

Demandant comment était l’E3, il affirmait pouvoir être en contact avec son bellâtre qui cette année avait fait faux bond. Il faut dire qu’avec son nouveau travail : il ne voulait pas prendre le risque de perdre sa source de revenue ne sachant pas quand il pourrait remonter sur scène et vivre de son art.

“Ne me mets pas au défi, au pire, je trouverais une façon cordiale de lui dire s’il commence à bavasser concernant cette “danse”.” Et il fit les circonflexes avec ses doigts. Non. Il n’en démordrait pas. “Oh je ne remet pas en cause que c’est intense, mais il faut appeler un chat un chat. Point.” Et pour un danseur comme lui : cela était important de faire la différence. C’est alors qu’il répéta dans sa tête ce que Lilas venait de lui dire : “Attends…” Il leva sa dextre pour l’arrêter avant de la glisser sur sa barbe de quelques jours : “Tu vas prendre ses idées de zumba ? Tu sais que si tu veux de vrais conseils : tu peux venir me demander hein. Je te la fais ta chorégraphie sans problème.” Il savait quoi dire pour la faire craquer : “Je la ferais même torse-nu rien que pour toi avec mon legging que tu aimes tant…” Oui, celui qui lui faisait un beau fessier selon les dires de sa douce.

Adonis devait savoir maintenant ce que sa famille savait de lui. Il ne voulait pas arriver comme un cheveu sur la soupe non et il se passerait bien des regards habituels que les gens ont quand ils apprennent qu’il était en prison. Il voulait passer une bonne journée et non-devoir parler du passé et de son temps derrière les barreaux. Il souffla de soulagement quand elle le rassura. Il sourit bêtement en le qualifiant d’amour :

“Je n'ai juste pas envie de te faire honte.”
Les premières impressions étaient bonnes. Il le savait. Il regarda le paysage, savoura le vent sur son visage, il ferma même les yeux : “Si tu savais comme c’est agréable d’être libre…” Adonis ré apprenait à vivre. Encore plus avec Lilas dans son quotidien. “Il y a combien de personnes qui viennent au mariage ?” Demanda-t-il finalement en rouvrant les yeux.

En entendant Melody bouger, le danseur se tourna et lui sourit doucement en posant sa main sur sa jambe nue pour la caresser :

“Bonjour Princesse.” Elle lui offrit un grand sourire et rire. Adonis était aux anges qu’elle le reconnaisse maintenant. “Tu as bien dormi ?” Elle ne pouvait pas répondre, mais il ne pouvait pas s’en empêcher : il était gaga de cette enfant. Il tourna sa tête vers Lilas : “Ma maman m’a donné le berceau et le lit dans lequel je dormais enfant. Je l’ai installé chez moi. Comme ça, la prochaine fois tu pourras venir avec elle.”


Mais moi, j'aime ce genre de jeu
You're the one that I want, oh, honey, the one that I want. If you're filled with affection, you're to shy to convey. Better take my direction, feel your way.
© alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Lilas MartinToujours frais après un litre de café
Lilas Martin
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4995-lilas-la-fleur-qui-s-epanouit- http://www.ciao-vecchio.com/t4996-lilas-certaines-femmes-depriment-mais-moi-je-me-rappelle-que-j-habite-avec-brad-pitt#157335
Faceclaim : Emma Stone (moses) crackships (Padawan)
Je suis absent-e : PR jusqu'au 17/09
Messages : 1206 - Points : 1302
(Adilas) Mariage à l'espagnol 1557263927-155665680836801069-6
Âge : 31 ans
Métier : étudiante en informatique en échange Erasmus et youtubeuse gaming sous le nom de Squirrel
(Adilas) Mariage à l'espagnol Empty
Sujet: Re: (Adilas) Mariage à l'espagnol ( le Jeu 8 Aoû 2019 - 13:23 )
Je plisse le regard avant d’esquisser un sourire en coin. « j’adore quand tu me fais des compliments. Ça gonfle mon ego. » Je ris à ma remarque avant d’accélerer sur l’autoroute. Je conduis trop vite. Je le savais. On en vient à parler de Ricardo de la Pampa comme je surnomme le mec de ma mère qui est prof de zumba. Disons qu’il a levé ma mère après qu’elle est levée la cuisse. Je suis toujours d’une telle classe. Je ris à nouveau à sa remarque. « j’aime quand tu es prétentieux. Ça me donne envie de faire des trucs. » Surtout qu’on ne s’était pas vus depuis un moment donc il faut dire que notre séjour n’allait pas être aussi chaste que la cérémonie à l’Église. Suis-je une mauvaise fille d’avoir fantasmée sur le fait de faire ça dans le confessionnal ? « Amour, je fais une chorégraphie déguisée en Écureuil en chantant les mérites de ma chaîne. Donc faire des entrechats avec un costume qui pèse plus que mon poids risquerait de donner l’équivalent de Maïté sur des patins à glace. » Lorsqu’il me parle de son legging, je déglutis. Oui bon d’accord. « Mais je suis toujours pour te regarder danser dans ton legging. » Je le gratifie d’un clin d’œil avant de venir poser ma main sur sa cuisse. Vive les automatiques. Je lève les yeux au ciel. « Mais tu ne vas pas me faire honte. Ma mère est superficielle, elle ne verra que ta belle tronche et va sans doute m’interroger sur tes performances sexuelles. Donc, j’ai dit que tu étais prof de danse. » Ma main se perd dans sa nuque alors qu’il ferme un instant les yeux. « J’allais dire un truc niais mais je vais le garder pour moi. » Je grimaçai car je n’étais pas le genre liqueur, guimauve, love love, krkr. Je suis plus sceptique. Et pour cause, je ne lui avais toujours pas dit les petits mots. J’attendais la bonne occasion. Certes, j’ai failli lui sortir après mon premier orgasme mais ça aurait biaisé les choses. « Nous sommes une cinquantaine je crois. Elle a invité toutes ses copines, le peu de famille qu’il lui reste et nous. » C’est vrai que c’était une grande étape pour moi de présenter Adonis à ma mère. Je me gare sur le parking de l’hotel avant de voir que Mélody était éveillée. Mélody poussa un cri de contentement avant de tendre les bras vers mon copain. Comme pour qu’il la prenne. Je les regarde attendrie, un instant avant de me pencher pour déposer un baiser sur sa joue. « Tu sais que tu es le premier copain que je présente à ma mère. » Je caresse doucement ses cheveux avant de détacher ma ceinture. « On dirait que tu es attaché à elle. » J’ai un petit rire. « Comment tu vas réagir le jour où elle va t’appeler Papa ? Parce qu’elle ne va pas tarder à ouvrir sa bouche. » Je me mordille un instant la lèvre par réflexe avant de soupirer. « Je ne sais pas trop ce que… enfin, j’ai conscience que t’imposer un enfant qui n’est pas le tien c’est pas très… » Merde, une phrase. « Si tu te barres pas en courant après avoir rencontré ma mère, je t’en ferai peut-être un, un jour. Quand la crapule derrière aura sans doute un ou deux ans. Si tu arrives toujours à me supporter après un ou deux ans. »


the fools who dream
Here's to the ones who dream. Foolish as they may seem. Here's to the hearts that ache. Here's to the mess we make ▬ she smiled


(si tu veux me mp, fais-le sous Bianca Lampedusa)
Revenir en haut Aller en bas
Adonis Contini10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Adonis Contini
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t5395-j-aurais-du-cette-lettre-ne-pa http://www.ciao-vecchio.com/t5408-quand-le-rideau-tombe-adonis
Faceclaim : Ben Barnes ©.EXORDIUM. & Alaska (moon of my life)
Messages : 118 - Points : 442
(Adilas) Mariage à l'espagnol Tumblr_inline_nzh72b9rlv1rifr4k_500
Âge : 38 ans
Métier : Ancien danseur professionel, aujourd'hui Barista au Lorella & Tiziano aka Coffee Artist
(Adilas) Mariage à l'espagnol Empty
Sujet: Re: (Adilas) Mariage à l'espagnol ( le Dim 11 Aoû 2019 - 16:43 )
Adonis sourit : il s’était donné pour mission de redonner confiance en elle-même à Lilas. Alors, chaque compliment qu’il lui disait : il le pensait sincèrement. Elle était tout bonnement magnifique et savait être sexy : attisant son désir une fois les portes fermées.

“Est-ce de la prétention si c’est un fait avéré ?”
Demanda-t-il en rigolant : “Mais si cela peut te donner des idées, alors je le serai juste pour ce prétexte.” Il était de plus en plus évident qu’ils n’allaient pas être prêts tout de suite à aller au mariage. “Non, mais pas besoin de faire des pas compliqués. Il te faudrait plusieurs mois pour maîtriser les bases de la danse classique. Cependant, il y a des mouvements plus simple qui… Oh et puis crotte hein.” Il lui tira la langue : “Je vois bien que tu ne veux pas de mon aide.” Sa mine boudeuse ne surcévu pas longtemps, il rigola : “Tu fais bien ce que tu veux, tant que tu ne prends pas des pas de zumba.” Là, il risquerait d’être blessé dans son égo de danseur. Il avait de toute façon, en cas de dernier recours, une carte de grand secours. Son leggings que sa douce aimait tant.

Le danseur posa sa main sur celle de Lilas et la serra doucement.Il était inquiet de ne pas être à la hauteur en rencontrant sa famille. Alors, les paroles de la rouquine étaient les bienvenues pour apaiser son esprit troublé.

“Je ne suis pas certain que j’aime l’idée que ta mère sache comment je suis au lit…”
Il sourit en coin et ferma les yeux : savoura le contact de sa main dans sa nuque. “Alors ne dit rien et remet donc tes deux mains sur le volant et regarde devant hm ?” Il sourit : “Tentons d’arriver en un seul morceau à bon port.” Non pas qu’il n’avait pas confiance dans les talents de Lilas pour conduire, mais il serait plus rassuré si ses deux mains étaient sur le volant.

Arriver à l’hôtel, la petite puce derrière se fit entendre. Le moteur couper, Adonis ne se fit pas prier et décrocha sa ceinture pour se redresser. Il sourit en sentant sa belle l’embrasser. Il détourna même sa tête pour lui voler un baiser avant d’enlever de détacher Melody pour pouvoir la sortir. Surpris de la confession, il regarda Lilas en souriant, sans rien ajouter. “Je vais me sentir… Incroyablement vieux, mais chanceux.”

Adonis prit la petite fille qui rigola quand il embrassa ses joues avant de les manger. Il ouvrit la portière, mais s’arrêta en entendant Lilas. Il coinça Melody contre lui, tendit son bras pour attraper sa main : “Tu ne m’imposes rien du tout. Ta princesse est adorable et on s’entendre plutôt bien. Hein Mademoiselle ?” Il regarda Melody qui posa ses mains sur les joues Adonis en gazouillant : “Je crois qu’en langage de bébé ça veut dire oui.” Il se pencha pour embrasser Lilas : “Je resterais avec toi aussi longtemps que tu voudras de moi. Ne t’en fais pas.” Puis il sortit, il ouvrit le coffre et sortit sa valise : continuant de porter l’enfant dans ses bras. “Je suppose qu’on dort ensemble ce soir hm…?” Il lui fit un clin d’oeil : “Je te suis jusqu’à notre chambre bella.”


Mais moi, j'aime ce genre de jeu
You're the one that I want, oh, honey, the one that I want. If you're filled with affection, you're to shy to convey. Better take my direction, feel your way.
© alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Lilas MartinToujours frais après un litre de café
Lilas Martin
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4995-lilas-la-fleur-qui-s-epanouit- http://www.ciao-vecchio.com/t4996-lilas-certaines-femmes-depriment-mais-moi-je-me-rappelle-que-j-habite-avec-brad-pitt#157335
Faceclaim : Emma Stone (moses) crackships (Padawan)
Je suis absent-e : PR jusqu'au 17/09
Messages : 1206 - Points : 1302
(Adilas) Mariage à l'espagnol 1557263927-155665680836801069-6
Âge : 31 ans
Métier : étudiante en informatique en échange Erasmus et youtubeuse gaming sous le nom de Squirrel
(Adilas) Mariage à l'espagnol Empty
Sujet: Re: (Adilas) Mariage à l'espagnol ( le Ven 23 Aoû 2019 - 19:58 )
Je ris à sa remarque avant de rougir. Je n’étais pas habituée à avoir des relations sexuelles régulières. Et surtout pas avec lui. parce qu’en l’espace de quatre ans, je n’aurai pas cru possible de pouvoir poser ma main sur sa joue ou sur son torse. Je sais que je devrais lui dire. je sais que je devrais avouer mes sentiments mais je faisais le blocage et j’attendais le bon moment. Je ne savais pas encore quand mais sans doute par orgueil n’osais-je pas me lancer ? « Tu sais bien que je suis aussi délicate qu’un éléphant dans un magasin de porcelaine donc tu peux jurer tant que tu veux. » J’éclatai de rire avant de me tourner vers lui non sans vérifier que Mélo dormait toujours au passage. « oh je sais, t’es jaloux ! Je te rappelle que je fais de la zumba depuis des années donc forcément je reprends des pas. » C’est sans doute l’un des seuls sports qui m’intéresse. Le vélo, la course à pieds sans intérêt. Je respirai à nouveau alors que mon compagnon posa sa main sur la mienne. « Avec ma mère nous avons une relation particulière. Je suis l’adulte et elle l’enfant. » Je fis une moue enfantine bien malgré moi. « Je n’ai pas le droit de me vanter sur la taille de ton pénis, c’est ça ? » Je poussais un soupir sonore avant de remettre les mains sur mon volant non sans lever les yeux au préalable. La pudeur d’Adonis était charmante. Et je pense que je m’inquiéterai également le jour où il me présentera à sa famille. « Je conduis très bien. Jamais un accident ni un retrait de point sur mon permis. » Bon il est vrai que les limitations de vitesse n’étaient pas faites pour moi. heureusement que je n’avais plus la moto parce que je ne suis pas certaine que ça lui plaise. Je le laissais prendre Mélody car je devais travailler de concert avec cette foutue robe. Je la haïssais d’avoir choisie des trucs aussi moulants. Mélody était bien éveillée et me regardait me dépêtrer dans cet accoutrement. « c’est bien beau de me forcer à apprendre le flamenco, pestai-je, mais mettre des trucs aussi près du corps. » Je secouai la tête avant de me relever pour regarder l’hôtel. Ainsi que ma montre. Le voir ainsi interagir avec Mélody me donna un sourire niais. Je m’approchai de lui pour me mettre sur la pointe des pieds pour venir poser mes lèvres sur les siennes. « Te quiero, murmurai-je de manière audible avant de m’éloigner, et je compte bien qu’on dorme ensembles. On a plus quinze ans et tes performances de danse privée m’ont manqué. » Je rejetai mes cheveux en arrière avant de m’avancer jusqu’à notre chambre et sortir la clé. « Bon tu t’habilles en vitesse, dis-je en prenant mon bébé de ses bras, et je m’occupe d’elle. Sinon on va être en retard. »


the fools who dream
Here's to the ones who dream. Foolish as they may seem. Here's to the hearts that ache. Here's to the mess we make ▬ she smiled


(si tu veux me mp, fais-le sous Bianca Lampedusa)
Revenir en haut Aller en bas
Adonis Contini10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Adonis Contini
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t5395-j-aurais-du-cette-lettre-ne-pa http://www.ciao-vecchio.com/t5408-quand-le-rideau-tombe-adonis
Faceclaim : Ben Barnes ©.EXORDIUM. & Alaska (moon of my life)
Messages : 118 - Points : 442
(Adilas) Mariage à l'espagnol Tumblr_inline_nzh72b9rlv1rifr4k_500
Âge : 38 ans
Métier : Ancien danseur professionel, aujourd'hui Barista au Lorella & Tiziano aka Coffee Artist
(Adilas) Mariage à l'espagnol Empty
Sujet: Re: (Adilas) Mariage à l'espagnol ( le Lun 26 Aoû 2019 - 17:42 )
“C’est ce qui fait ton charme.” Adonis trouvait cela charmant à dire vrai. “Et je me suis habituée maintenant.” Cela lui manquerait de ne pas l’entendre grommeler ou bien de gueuler à pleins poumons des noms d’oiseaux. “Je ne suis pas jaloux, alors là, tu te trompes. Je sais juste différencier danse et l’art de gesticuler en musique pour faire n’importe quoi.” Même si Lilas en faisait, Adonis ne pouvait pas changer d’avis si facilement quand il était question de danse.

Posant sa main sur la sienne, il écoutait attentivement Lilas lui parler de sa mère en hochant la tête. Il ne pouvait même pas dire qu’il comprenait car il n’avait pas à vivre ça, cependant, il pouvait imaginer supposer que cela devait être lourd à la longue.

“Si tu me dis que c’est une enfant… J’aurais peur qu’elle aille le crier sur tous les toits et disons que j’aimerais que les femmes de ta famille, de son mariage me regardent dans les yeux et non plus au Sud si tu vois ce que je veux dire.” Il aurait l’impression d’être jugé et rien que cette idée le mettait mal à l’aise. “Je le sais bien, c’est mon côté vieux jeux qui n’aiment pas aller contre la loi qui ressort.” Probablement parce que l’envie de retourner en prison n’était pas là. Il avait déjà assez donné.

Arrivé à l’hôtel, Adonis se tourna et contempla Melody qui venait de se réveiller. Sans hésiter, il la détacha et la prise doucement dans ses bras. Il était complètement gaga de cette enfant et secrètement il espérait qu’un jour elle l’appel : ‘papa’. Même si elle n’était pas sa fille, il avait l’impression qu’elle était un peu de lui quand même pour avoir suivi toute l’évolution de la grossesse par des lettres. Adonis tourna sa tête et rigola :

“Tu sais danser le flamenco ?” Il était surpris oui. “Tu m’apprendras ?” Après tout, il était toujours désireux d’apprendre de nouvelles danses. Sauf la zumba.

Il ouvrit le coffre et tout en portant Melody qui tentait de pincer la peau de son cou : il sortit la valise. Il embrassa Lilas et en l’entendant dire les deux mots en Espagnol : posa ses affaires pour glisser sa main libre dans sa nuque et l’embrasser à nouveau.

“Je t’aime.” Dit-il en français avant de l’embrasser plusieurs fois. Il caressa sa joue : “Cela tombe bien, je ne compte pas non plus dormir seul.” Il s’éloigna et la laissa mener la danse.

Adonis rentra dans la chambre, il laissa Lilas prendre Melody : “Moi qui pensais qu’on aurait un peu de temps pour se retrouver…” Il fit une mine faussement déçu et alla poser sa valise sur le lit puis attacha son costume à la penderie. Il le sortit de sa protection et commença à se déshabiller. En caleçon, il alla dans la salle de bain se rafraîchir : ayant pris une douche ce matin, puis ressortit et enfila le costume trois pièces bleu marine. “Ca va comme ça ? Je mets la cravate ou le nœud papillon en bois ou aucun des deux ?” Il tenait entre ses mains les deux options.


Mais moi, j'aime ce genre de jeu
You're the one that I want, oh, honey, the one that I want. If you're filled with affection, you're to shy to convey. Better take my direction, feel your way.
© alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(Adilas) Mariage à l'espagnol Empty
Sujet: Re: (Adilas) Mariage à l'espagnol ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- (Adilas) Mariage à l'espagnol -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples :: Le reste du monde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut