Revenir en haut
Aller en bas


 

- (augusto&azkadelio) jour j -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Azkadelio MelchiorreLe vin est un puissant lubrifiant social
Azkadelio Melchiorre
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3418-azkadelio-melchiorre-fiche-de- http://www.ciao-vecchio.com/t3431-azkadelio-melchiorre-fiche-de-liens
Faceclaim : Ricardo Baldin + ©Sadja
Messages : 534 - Points : 893
(augusto&azkadelio) jour j Tumblr_nan3lb9fUH1qfg9xxo2_250
Âge : 32 ans
Métier : Horloger-bijoutier
(augusto&azkadelio) jour j Empty
Sujet: (augusto&azkadelio) jour j ( le Ven 12 Juil 2019 - 18:17 )
Mes mains parcourent le corps de mon homme, cherchent ses reliefs avec envie alors que nos lèvres sont soudées entre elles. L’appartement du cuisinier est plongé dans un silence uniquement perturbé par le bruit de mon plaisir alors que mes doigts jouent avec les mèches de cheveux brunes.

Puis tout se termine dans une osmose intense. Je suis à bout de souffle alors que le corps d’Augusto s’étend à mes côtés. Mes bras viennent encercler sa taille, collant mon torse contre son dos musclé. Je viens embrasser son épaule tout en reprenant une respiration normale. “Tu m’as manqué mon coeur.” Je souris tout en relâchant mon étreinte pour me lever. “Je vais prendre une douche. Oublie pas qu’il faut être prêt d’ici une demi-heure Gus.

Pour mon retour de vacances, j’avais organisé une surprise pour le cuisinier. Il était temps que ce soit à moi de le surprendre et lui préparer une sortie romantique. Je voulais lui faire plaisir et ces derniers jours passés sans lui n’ont fait que me confirmer la dépendance que je ressens envers lui. Ma valise n’était toujours pas défaite, nos corps se sont appelés au moment où nos regards se sont croisés.

Je souris bêtement alors que l’eau vient s’écouler en cascade sur mon corps. Elle est un peu fraîche, mais cela me faisait le plus grand bien. J’ai juste envie d’être enfin au restaurant, avec lui, pour le faire rêver quelques heures. J’ai envie que tout se passe bien entre nous, mais pour ça, il faut que j’arrive à passer outre les événements traumatisants de ma vie. Heureusement, j’ai un homme qui fait tout pour cela. “Chéri ? Tu peux me passer le savon s’il te plaît ?” Quel meilleur prétexte pour l’attirer dans mes filets...


Revenir en haut Aller en bas
Augusto Rinaldi10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Augusto Rinaldi
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1700-comment-vivre-quand-une http://www.ciao-vecchio.com/t1709-tous-ces-moments-se-perdront-dans-loubli-comme-des-larmes-dans-la-pluie-gus
Faceclaim : Jon Kortajarena © mistspell (vava) frimelda (sign) / Ingrid (crackship)
Messages : 3633 - Points : 7940
(augusto&azkadelio) jour j Tumblr_psss57Iu7w1wbmcc5o1_540
Âge : 31 ans né le 17/09/1987
Métier : Restaurateur. Il a repris l'affaire familliale.
(augusto&azkadelio) jour j Empty
Sujet: Re: (augusto&azkadelio) jour j ( le Lun 22 Juil 2019 - 12:22 )
L'absence rend savoureuse la présence.feat Azkadelio
La séparation des deux hommes a rendu leurs retrouvailles sensuelles. Gus sent Azka moins préoccupé par tous les tracas qu'ils l'ont traversé ces temps derniers.
Même s'il va rester attentif.
Après tout son homme vient juste de rentrer de quelques jours d'absence chez sa mère. Et ils n'ont pas encore parler de comment ces jours se sont passés. Avant son départ il lui avait donné la carte que Sullivan lui avait filé lors de l'examen suite à son agression. Mais le restaurateur ne sait pas si Azka a pris rendez vous. S'il est allé parler de toutes ses angoisses.
Et si ce n'est pas le cas.
Il ne sait pas comment il va à nouveau réagir maintenant qu'il est revenu à Naples. Son homme semble confiant et en forme.
Mais n'est ce pas une façade ?
Façade qui pourrait s'effriter comme un rien au moindre bouleversement.

Enfin Gus verra au fur et à mesure, il se pose pas mal de question. Il s'en est posé durant l'absence d'Azka. Ne sachant trop comment agir. Ne sachant comment interpréter les signes. Surtout que là il va y avoir cette histoire de croisière avec Vera. Bon à la base c'est pour du boulot et un boulot pareil ne se refuse pas. Parce que c'est une occasion rêvée pour propulser ses idées culinaires encore plus haut.
Mais il ne va pas embêter Azka avec cela tout de suite.
Là ils finissent de savourer le moment partagé. Gus se laisse griser par les dernières effluves du plaisir et les frissons qui en sont nés. Parce que l'après est aussi bon que tout ce qu'il y a eu avant.
« Toi aussi. Oui je vais accélérer le mouvement. » Même s'il trainerait bien quelques minutes de plus entre les draps. Il regarde Azka s'envoler vers la salle de bain. Il profite pour aller fumer une cigarette à la fenêtre de sa chambre. Laissant son regard divaguer sur le paysage. Il se sent bien et se demande pourquoi il faut qu'ils soient prêts dans trente minutes.
Que lui réserve Azka ?

Gus file ensuite à la cuisine se faire un café, besoin de sa dose de caféine après celle de nicotine. C'est là qu'il entend Azka lui demander de venir lui passer le savon. Il sourit sachant que c'est une arme à double tranchant s'il entre dans la salle de bain. Il y va, mais reste sur le pas de la porte, ne se gênant pour mater la silhouette dénudée de son homme.
« Je croyais qu'il fallait que l'on soit prêt dans une demi heure. Là on est mal barré et tu le sais. Est ce que c'est prudent monsieur Melchiorre de faire une proposition aussi indécente alors que notre temps est limité ? »
Il sourit, il n'est pas habillé non plus alors rejoindre son homme son la douche ne sera pas un problème. Surtout qu'il comptait en prendre une aussi.
« Remarque cela réduirait la consommation d'eau en venant te rejoindre. Enfin pas sur  !! »
C'est tentant et il ne dirait pas non à l'idée.
« Si on arrive en retard c'est grave ou pas ? » Remarque là c'est Gus qui perd du temps. Du coup il entre dans la douche. Après tout si c'est juste pour se laver, il ne leur faudra pas trois heures non plus.
« Juste pour te passer le savon Et si on prend du retard et bien tu en seras le principal coupable. »
Bien entendu Gus taquine Azka. Il prend un peu de savon dans sa main et commence à en passer dans le dos de son homme. Ils ne se sont pas vu depuis quelques jours ils peuvent bien en profiter un peu et jouer les gourmands. S'ils partent dans trente-cinq minutes ou bien quarante, cela ne sera pas trop grave.
Enfin c'est ce que pense Gus.



Azkadelio

L'autre moitié de son cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Azkadelio MelchiorreLe vin est un puissant lubrifiant social
Azkadelio Melchiorre
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3418-azkadelio-melchiorre-fiche-de- http://www.ciao-vecchio.com/t3431-azkadelio-melchiorre-fiche-de-liens
Faceclaim : Ricardo Baldin + ©Sadja
Messages : 534 - Points : 893
(augusto&azkadelio) jour j Tumblr_nan3lb9fUH1qfg9xxo2_250
Âge : 32 ans
Métier : Horloger-bijoutier
(augusto&azkadelio) jour j Empty
Sujet: Re: (augusto&azkadelio) jour j ( le Lun 22 Juil 2019 - 15:56 )
Tu sais à quel point j’aime quand tu l’accélères…” Je souris d’un air aguicheur avant de me rendre dans la salle de bain et de me glisser sous l’eau fraîche. Je me sentais bien. Pour la première fois depuis longtemps, je me sentais serein sans le moindre soucis à l’horizon. Si ce n’est l’épisode du musée. Augusto a semblé agacé par la situation que je vivais et j’ai l’impression qu’on a pris un virage un peu compliqué entre nous. Il semblait m’en vouloir d’agir comme ça, mais c’était plus fort que moi.
J’en avais longuement parlé avec ma mère, la seule qui puisse me comprendre en dehors de mon homme. Je n’ai aucunement l’envie de perdre à jamais le cuisinier et je savais que pour cela, je devais me bouger le cul et faire des efforts. J’avais juste envie de recoller les morceaux avec lui, lui prouver qu’il était plus qu’essentiel dans ma vie.
Ce que je ressens depuis plus de dix ans lorsque nos yeux se croisent, je ne l’ai ressenti avec personne d’autre. Dire que je suis amoureux de Augusto Rinaldi est bien trop faible pour exprimer tous les sentiments que je vis au contacte de ses yeux, de ses lèvres, de son corps.

J’ai envie de passer le temps avec lui, chaque minute qui passe. Je le rappelle vers moi pour qu’il me passe le savon, mais il n’est pas tant question du savon que de le sentir près de moi. Pas nécessairement pour un instant charnel, mais déjà l’avoir à mes côtés.
Je l’observe alors que son regard est rivé sur mon corps humide. Je me mords la lèvre amusé par cette scène. “Il faudrait apprendre à vous tenir Monsieur Rinaldi.” Je lui tends la main pour qu’il vienne me rejoindre. “Exactement, c’est bon pour l’écologie…” Je ris légèrement alors qu’il arrive à mes côtés, nous sommes plongés sous la cascade d’eau qui s’écoule du pommeau. “Il n’y a pas spécialement de timing, mais je suis pas sûr de pouvoir tenir plus longtemps et j’ai faim.” Je viens embrasser le creu de son cou. “De nourriture cette fois.
Je l’observe prendre un peu de savon dans sa main et je me tourne pour lui offrir l’accès à mon dos. “Ah ça fait du bien d’être un peu dorloté par l’homme qu’on aime.” Je souris tout en me détendant sous ses caresses. “Tu as fait quoi ces derniers jours hormis pleurer mon absence ?” Je taquine le cuisinier, je sais pertinemment qu’il n’est pas du genre à voir son monde s’écrouler quand je ne suis pas là, bien au contraire. Il a ce côté indépendant qui m’a toujours inspiré une énorme admiration.

Une fois la douche terminé, je lui indique de se faire plus sexy que jamais. Mettre le parfum que j’adore sentir sur lui, de se coiffer, se raser même s’il en a envie. J’en fais de même de mon côté. Je revêts une chemise bleu ciel et un costume blanc. Je porte comme toujours la chaîne qu’il m’avait offert. J’attache une montre à mon poignet, j’entrouvre de deux boutons ma chemise et me parfume d’un spray de Bleu de Channel.
J’attends patiemment mon homme sur le canapé, ayant hâte de voir le résultat final. J’ai, de mon côté, retaillé un peu ma barbe pour mieux la structurer et j’ai laissé mes cheveux lâchés. Je joue nerveusement avec mes doigts, sourire aux lèvres et désireux de passer du temps avec le cuisinier dont je suis amoureux.


Revenir en haut Aller en bas
Augusto Rinaldi10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Augusto Rinaldi
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1700-comment-vivre-quand-une http://www.ciao-vecchio.com/t1709-tous-ces-moments-se-perdront-dans-loubli-comme-des-larmes-dans-la-pluie-gus
Faceclaim : Jon Kortajarena © mistspell (vava) frimelda (sign) / Ingrid (crackship)
Messages : 3633 - Points : 7940
(augusto&azkadelio) jour j Tumblr_psss57Iu7w1wbmcc5o1_540
Âge : 31 ans né le 17/09/1987
Métier : Restaurateur. Il a repris l'affaire familliale.
(augusto&azkadelio) jour j Empty
Sujet: Re: (augusto&azkadelio) jour j ( le Ven 26 Juil 2019 - 11:00 )
L'absence rend savoureuse la présence.feat Azkadelio
« C'est ça nargue moi. Pour la peine je vais trainer au lit. »
Gus s'étire tranquillement alors qu'Azka rejoint la salle de bain. Puis il finit par se lever pour fumer et préparer son café.
Même s'il a senti son homme détendu, il a toujours cette crainte qui c'est éveillé plusieurs et qui le titille. Le fait qu'Azka soit dans le négatif et qu'il se sente observer de tous au moindre faits et gestes qu'ils partagent. Il a du mal avec cette peur. Et même s'il c'est fait tabassé, personne ne l'empêchera de tenir son mec par la main ou de l'embrasser en plein rue.
Il n'a pas honte de cette relation, il n'en a pas peur non plus.
Il sait qu'Azka a pris de la distance, en allant chez sa mère à cause de ce qui c'est passé lors de leur dernière soirée.
Bon les événements ont joué contre eux, il en est conscient.
Mais il a besoin que son homme se sente en confiance à ses côtés qu'il ne voit pas le mal quand un regard se pose sur eux. Enfin il verra bien comment va se passer cette journée et puis celles qui suivront.
En attendant il va à la salle de bain puisqu'on le réclame.

Gus le regarde un instant, plaisante sur le fait qu'une douche à deux ferait plaisir à la planète puis il rejoint Azka sous le jeu d'eau. Ils pourraient s'attarder un peu, s'embraser aussi. Mais son homme a faim de nourriture. Du coup il passe sagement le savon, tout en s'amusant à le troubler. Il le dorlote comme Azka le dit si bien avant de se faire dorloter.
« C'est sur que ce genre de douche est très plaisante. On en sortirait pas. Mais si tu as faim on ne va pas s'attarder. »
Azka lui demande comment il a occupé ses journées durant son absence. « Pas mal de boulot. J'en ai profité pour essayer de nouvelles recettes. J'ai vu Vera et Wisnton ils sont venus manger à la trattoria. »
Il évite de parler de l'histoire avec la gamine, pas la peine de perdre du temps sur cette broutille vu comment elle c'est terminée.
« J'étais heureux de la voir en pleine forme. Elle en a tellement baver ses temps derniers. »
Il hésite alors qu'Azka sort de la douche.
« Et elle m'a fait une proposition très alléchante. Un projet qui me permettrait de me faire connaître un peu plus en tant que chef cuisinier. J'avoue que l'idée est des plus tentante. »
Mais s'il dit oui il va y avoir au moins un mois de séparation, le temps de la croisière.
« J'attends les derniers détails pour voir si cela vaut vraiment le coup. »
Il en a parlé à ses parents et à ses employés, bien entendu tout le monde est d'accord pour qu'il se jette à l'eau. C'est une opportunité qu'il n'aura pas deux fois comme lui ont dit son père et sa mère. Même s'il sait qu'en acceptant il devra faire des sacrifices. Mais bon quatre semaines ce n'est pas non plus l'enfer.
« Okay pas de souci je me fais sexy. »

Gus prend donc le temps de se raser correctement, de dompter ses cheveux et de se parfumer avec une touche de Azzaro. Puis il file dans la chambre s'habiller, il n'a aucune idée de ce qu'il l'attend mais comme Azka lui a demandé il se fait beau. Un pantalon beige en lin, une chemise noire manche courte, par dessus laquelle il met un gilet assorti à son pantalon. Il fait trop chaud pour mettre une veste. Il jette un coup d’œil dans le miroir. Il se trouve classe et sexy.
Il espère plaire à son compagnon.
Sinon il sortira en tenue d'Adam, là il est sur de taper juste. Après par certain que selon ce qu'a prévu Azka la tenue d'Adam soit propice à la situation. Gus le rejoint dans le salon ou il est sagement assis sur le canapé.
« Voilà je suis prêt. Est ce que je plais à monsieur Melchiorre ? Ou il faut que j'opte pour une autre tenue ? »
Il attend le verdict et si tout est okay ils pourront se mettre en route pour la fameuse surprise.



Azkadelio

L'autre moitié de son cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Azkadelio MelchiorreLe vin est un puissant lubrifiant social
Azkadelio Melchiorre
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3418-azkadelio-melchiorre-fiche-de- http://www.ciao-vecchio.com/t3431-azkadelio-melchiorre-fiche-de-liens
Faceclaim : Ricardo Baldin + ©Sadja
Messages : 534 - Points : 893
(augusto&azkadelio) jour j Tumblr_nan3lb9fUH1qfg9xxo2_250
Âge : 32 ans
Métier : Horloger-bijoutier
(augusto&azkadelio) jour j Empty
Sujet: Re: (augusto&azkadelio) jour j ( le Dim 4 Aoû 2019 - 20:47 )
C’est ça, rejette la faute sur moi !” Je souris tout en lui demandant ce qu’il avait fait pendant que je n’étais pas là. “Ah ils vont bien ? Il faudra que tu me fasses goûter tes nouvelles recettes du coup !” Il poursuit son histoire tandis que je l’écoute d’une oreille attentive tout en frottant son magnifique dos au savon, mes mains lui massant les épaules ainsi que le bas du dos au cas où il aurait des courbatures. “Ah merde. Ca s’est arrangé pour elle au moins ?” On se rince et je sors de la douche, prenant une serviette au passage pour m’essuyer. “Alors fonce si c’est ce dont tu as envie mon coeur. Qu’est-ce que t’attends ?” Je lui souris alors qu’il annonce attendre les derniers détails. Je m’approche de lui doucement pour l’embrasser sensuellement alors que ma mains caresse du bout de doigts sa cuisse. “Pourquoi tu m’as pas parlé de tout ça quand on s’est eu au téléphone ?” Puis il était temps de partir enfin se préparer de notre côté.

Ma préparation fut plus rapide que celle du cuisinier, alors je l’attends dans le salon, assis sur le canapé jusqu’à ce qu’il arrive. J’observe mon homme qui entre dans la pièce en souriant. Il avait suivi les instructions que je lui ai donné et ça me fait plaisir. Il était habillé de façon très élégante tout en restant décontracté. Je me lève pour rejoindre Augusto et ainsi pouvoir passer mes bras autour de sa taille. Mes lèvres viennent se déposer avec amour sur les siennes alors que mes yeux le dévorent tout en souriant. “Sans ton gilet, tu serais parfait.” Je ris légèrement avant de mordiller brièvement le coin de sa mâchoire. “J’ai envie de te manger.” Mes doigts se glissent contre les siens et nous voilà partis main dans la main jusqu’au restaurant où j’ai réservé il y a de cela trois jours.

Une fois arrivés sur place, je gare la voiture sur le parking et nous descendons pour aller jusqu’à la réception tout sourire. Je voulais le surprendre ce soir. “Une table pour deux réservée au nom de Melchiorre, s’il vous plaît.” Je me retourne vers mon homme pour voir comment il va, lui lançant un petit regard complice. Puis je passe ma main dans le bas de son dos alors que le serveur nous dirige vers la table. “J’espère que ma petite surprise te plaît.” Je le regarde, plein d’étoiles dans les yeux alors que je pose ma main sur la table pour qu’il puisse y glisser la sienne à l’intérieur.



Revenir en haut Aller en bas
Augusto Rinaldi10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Augusto Rinaldi
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1700-comment-vivre-quand-une http://www.ciao-vecchio.com/t1709-tous-ces-moments-se-perdront-dans-loubli-comme-des-larmes-dans-la-pluie-gus
Faceclaim : Jon Kortajarena © mistspell (vava) frimelda (sign) / Ingrid (crackship)
Messages : 3633 - Points : 7940
(augusto&azkadelio) jour j Tumblr_psss57Iu7w1wbmcc5o1_540
Âge : 31 ans né le 17/09/1987
Métier : Restaurateur. Il a repris l'affaire familliale.
(augusto&azkadelio) jour j Empty
Sujet: Re: (augusto&azkadelio) jour j ( le Mer 7 Aoû 2019 - 10:40 )
L'absence rend savoureuse la présence.feat Azkadelio
Une fois sous la douche, Gus taquine Azka, faisant retomber le risque de retard sur lui. Ils se savonnent à tour de rôle, profitant  des courbes de l'autre. Sans non plus trop s'attarder pour ne pas éveiller un nouveau désir, vu qu'ils doivent partir. Le cuisinier aborde le fait qu'il a vu Vera et Winston.  
« Oui elle va bien, juste sa voix encore qui a besoin de temps pour revenir. Mais c'est en bonne voie. Et puis Vera est une femme forte. »
Il glisse également le projet de croisière sans trop en dire non plus, de toute façon il n'est pas au courant de tout. Il appréhendait un peu la réaction d'Azka, vu qu'il va y avoir séparation et ce durant plusieurs semaines.
« C'est ce que mes parents et mon personnel m'ont dit de foncer. »
Et qu'est qu'il attend, il ne sait pas trop Gus.
« Peut être ton accord parce que bon ce n'est pas une semaine que je vais partir. »
C'est vrai que c'est une opportunité sur laquelle il faut sauter. Il répond au baiser et frissonne sous la caresse de la main de son homme qui frôle sa cuisse. Alors que la sienne effleure le bas de ces reins.
« Je me suis dis que c'était mieux d'en parler de vive voix. Je ne voulais pas te contrarier alors que tu étais chez ta mère. » Surtout qu'Azka y était allé pour décompresser après l'histoire du musée. Alors Gus n'a pas voulu prendre le risque de l'entendre mal réagir au bout du fil, préférant l'avoir en face. Une manière de mieux s'expliquer si la discussion tournait au vinaigre.
Enfin là il semble qu'il n'y aura pas d’émule.

Ils se prépare chacun de leur côté, Gus traine un peu plus. Puis il rejoint enfin Azka dans le salon. Celui-ci vient l'enlacer et il donne ensuite son avis sur la tenue du cuisinier.
« Tu trouves que le gilet est en trop ? Cela ne fait pas assez classe avec ? »
Pourtant il pensait que son gilet ajoutait une touche supplémentaire à sa tenue, mais vu les mots d'Azka il l'enlève sans attendre.
« Me manger n'est plus au programme. Faudra attendre la fin de la journée. »
Et vu qu'il c'est fait mordiller la mâchoire, il riposte en titillant le lobe de l'oreille de l'horloger.
« Aller on y va sinon cela va mal finir. » Gus sourit.
Is sortent main dans la main, pour rejoindre la voiture. Une fois garé ils entrent dans le restaurant qu'Azka semble avoir réservé. Le cuisinier sent la main de son homme dans son dos. Cela le titille, lui si mal à l'aise en sa compagnie en public, fait preuve de plus de confiance.
Est ce un leurre ? Pour cacher son mal être.
Ou bien un réel effort pour leur couple ?
Gus verra au fur et à mesure de la soirée. Pour l'instant il sourit et suit le serveur qui les amène à leur table.
« Tu sais moi dés que je peux mettre les pieds sous une table et me faire servir .. J'adore. »
C'est vrai qu'avec son métier, sortir au restaurant reste un moment que Gus apprécie vraiment. Ils s'installent.

Le cuisinier voit alors la main de son homme se poser sur la table comme en attente de la sienne. Il y a plein de monde autour d'eux. Il regarde Azka, cherchant à comprendre, il semble assez à son aise. Gus pose donc sa main dans celle de son homme. Guettant ses réactions. Ne comprenant ce qu'il a pu se passer pour le faire agir de la sorte. Pas que ses gestes lui déplaisent, c'est juste qu'ils l'interpellent. Vu comment était Azka lors de leurs dernières sorties. Il ne s'attendait pas à ça.
«  Il y a une raison particulière à tout ça ? Il c'est passé quoi chez ta mère ? Parce que tu sembles différent. »
Gus ne saurait pas l'expliquer. Il a surtout peur que tout lui saute à la gueule à un moment donné. Que les peurs reviennent. Que les regards posés sur eux perturbent à un moment ou à un autre Azka.
Parce qu'ils sont exposés aux regards des autres.
Et il sait que ce genre de chose son homme ne le supporte pas. Qu'il le vit très mal. Et il sait très bien qu'il n'est pas allé voir la personne donc Sullivan avait donné la carte. Alors quoi ?
Est ce qu'il va y avoir un retour frustrant dans cette joie intense ?
Genre une douche glacée ou une claque en pleine tronche, enfin au figuré. Gus s'attend à tout. Même au pire.



Azkadelio

L'autre moitié de son cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Azkadelio MelchiorreLe vin est un puissant lubrifiant social
Azkadelio Melchiorre
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3418-azkadelio-melchiorre-fiche-de- http://www.ciao-vecchio.com/t3431-azkadelio-melchiorre-fiche-de-liens
Faceclaim : Ricardo Baldin + ©Sadja
Messages : 534 - Points : 893
(augusto&azkadelio) jour j Tumblr_nan3lb9fUH1qfg9xxo2_250
Âge : 32 ans
Métier : Horloger-bijoutier
(augusto&azkadelio) jour j Empty
Sujet: Re: (augusto&azkadelio) jour j ( le Mer 7 Aoû 2019 - 11:27 )
Ca me fait plaisir d’entendre Augusto me donner des nouvelles  de sa meilleure amie. Je sens dans sa voix qu’il est heureux et soulagé qu’elle aille mieux. “De ce que tu m’en dis à chaque fois, il semblerait bien.” Je lui souris alors qu’il me parle d’un projet professionnel qui pourrait l’aider à s’élever dans le monde de la cuisine. Ca me ravit de le savoir et je l’encourage à s’engager dans cette voie-là. Mais la suite me surprend. “Partir ? Où ça ?” Je suis un peu perplexe, mais je ne peux pas vraiment le blâmer, je viens de partir deux semaines chez ma mère, à lui de partir à son tour. Nos lèvres se rejoignent alors que ma main caresse sa cuisse avec envie, rejointe très rapidement par la sienne dans le bas de mes reins. “C’est une décision importante pour ton travail Gus, t’es censé pouvoir tout me dire…” Je l’embrasse une nouvelle fois avant de finir de me sécher. Mes plans pour ce soir se verraient-ils compromis ?

Augusto me rejoint dans le salon, vêtu et parfumé, attendant mon approbation. “Non, pas là où on va mon coeur.” Je lui souris, resserrant mon étreinte sur sa taille. Puis j’attaque sa mâchoire avec envie, mais le cuisinier tente d’y échapper pour ne pas succomber à ses pulsions de désir. Toutefois, ses dents viennent prendre mon lobe d’oreille. “Tu ne disais pas cela y a vingt minutes sous la douche…” Je ris légèrement alors qu’il dit d’y aller avant que ça ne dérappe trop.

On part donc jusqu’au restaurant, parlant sur le trajet de tout et de rien. Une fois dans le restaurant, je demande la table à mon nom et nous y sommes dirigés par un charmant serveur. Cependant, je n’ai d’yeux que pour mon homme et ma main vient se poser contre ses reins jusqu’à ce que nous arrivions à la table. Je tire sa chaise pour qu’il s’installe avant de prendre place en face de lui, le dévorant des yeux tout en lui demandant si ma surprise lui allait. “Bah la prochaine fois, on se fera un McDo’ dans ce cas.” Je ris tout en tendant ma main vers lui. Je le vois un peu perplexe face à ce geste. Disons que j’ai envie de faire un effort pour sauver ce qu’il reste à sauver de notre couple, même si cela implique faire face aux regards des autres pour lui. “Différent, carrément ?” Je ris légèrement. “J’ai simplement écouté ce que tu me reproches, alors je fais simplement des efforts pour te séduire de nouveau mon amour.” Sa main se glisse dans la mienne et je la porte à mes lèvres pour l’embrasser. “Je vous aime Augusto Rinaldi.” Je lui souris, le regard empli d’un amour inconditionnel pour le cuisinier.


Revenir en haut Aller en bas
Augusto Rinaldi10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Augusto Rinaldi
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1700-comment-vivre-quand-une http://www.ciao-vecchio.com/t1709-tous-ces-moments-se-perdront-dans-loubli-comme-des-larmes-dans-la-pluie-gus
Faceclaim : Jon Kortajarena © mistspell (vava) frimelda (sign) / Ingrid (crackship)
Messages : 3633 - Points : 7940
(augusto&azkadelio) jour j Tumblr_psss57Iu7w1wbmcc5o1_540
Âge : 31 ans né le 17/09/1987
Métier : Restaurateur. Il a repris l'affaire familliale.
(augusto&azkadelio) jour j Empty
Sujet: Re: (augusto&azkadelio) jour j ( le Ven 9 Aoû 2019 - 11:15 )
L'absence rend savoureuse la présence.feat Azkadelio
Gus profite de la douche avec son homme, certains sujets sont abordés comme la visite de Vera à la trattoria et le projet qui se met en place par rapport à son avenir professionnel. Il ne sait pas si c'est trop le moment pour développer vu qu'ils sont censés partir. Et il veut prendre le temps de parler de la croisière correctement.
« Je n'en ai pas parler durant nos conversations téléphoniques parce que comme je te l'ai dis je n'avais pas tous les détails. Mais c'est une croisière d'au moins un mois, avec une clientèle de choix. C'est un projet privé, tout le gratin sera là. Et l'organisateur souhaitait un chef qui puisse allier la cuisine italienne au modernisme. Et mes essaies leurs ont plus. Mais on en parlera plus tranquillement plus tard.  » Pas qu'il veut éviter le sujet. Mais s'ils s'attardent un peu trop, tous les deux savent comment cela risque de finir.
Azka sort de la douche en premier et se prépare.
Gus le rejoint quelques minutes après et son avis sur sa tenue tombe rapidement.
« Okay j'enlève le gilet alors. Faut que je prévois une veste ? Parce qu'à la base c'est un costume trois pièce. » Il pensait que pantalon et gilet assortis feraient bien, mais s'il faut qu'il mette la veste à la place, il le fera. Même si les températures sont suffisamment agréable pour se balader en chemise. C'est à son tour de presser un peu son homme.
« Oui mais là on est plus sous la douche. »
Sa voix est taquine et il appuie ses mots d'un clin d’œil.

Ils arrivent au restaurant, on les installe. Azka tire même la chaise de Gus. « Merci. »
L'endroit est très sélect.
« C'est cool aussi les McDo. » Il se met à rire. « Non je plaisante ce n'est pas ma tasse de thé la mal bouffe. »
Même si comme tout le monde il lui arrive d'en manger, mais à choisir il préfère se laisser aller devant son frigo en dévorant n'importe quoi qu'aller chez McDo.
Gus ne peut s'empêcher de remarquer et de relever la différence qu'il voit chez Azka. Être entouré de monde et faire des gestes de couple reste compliqué pour l'horloger. Mais il semble être prêt à faire des efforts pour éviter que leurs soirées communes ne finissent comme celle du musée. « Ce n'étaient pas des reproches Azka, juste des constatations. Et j'ai dis cela pour ton bien. Pour le notre. Pas pour te blesser ou te mettre à mal. Je ne veux te forcer à rien. Je veux juste que le fait qu'on soit ensemble ne te panique pas. »
Il le regarde alors que son homme porte sa main contre ses lèvres pour l'embrasser.
« J'apprécie tes efforts. Tout ce que je veux c'est que tu te sentes bien. Moi aussi monsieur Melchiorre. »
Gus essaie de se détendre pour passer une bonne soirée l'esprit en paix. Mais il reste au fond de lui cette petite appréhension de la perte de contrôle. Azka a l'air d'aller bien, son regard pétille, mais le cuisinier garde encore une goût amer des derniers moments entourés de monde. Pour l'instant ils sont juste au début de leur soirée, ce bien être va t'il durer ? Ou bien ..

Enfin Gus préfère éviter de penser il ne veut pas enfoncer le clou, il verra au court de la soirée comment tout se passe. Et comment ce changement se répercute sur les jours et les semaines à venir. Il ne faut pas crier victoire trop vite. Il en a fait souvent l'expérience par le passé, quand la mort de son jumeau m'avait mis à mal. Il sentait parfois que tout allait mieux, se disant qu'il était sorti de l'enfer.
Et puis il replongeait à cause de pas grand chose parfois. Un bruit, une image, une phrase. Alors il va jouer la prudence et voir venir. Il va rester prêt à toute éventualité, au cas ou la peur frappe encore son homme.
« Et ta mère elle va bien ? Elle était heureuse de t'avoir quinze jours ? Vous avez fait quoi tous les deux ? »
Puis on vient leur porter la carte.
« Merci. » Gus l'ouvre pour commencer à la lire.
« On prend un apéritif pour commencer ? »
Il regarde les menus, les différents plats à la carte. Tout paraît des plus appétissants.



Azkadelio

L'autre moitié de son cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(augusto&azkadelio) jour j Empty
Sujet: Re: (augusto&azkadelio) jour j ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- (augusto&azkadelio) jour j -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut