Revenir en haut
Aller en bas


 

- │VALENTINA│Un flash aveuglant : des conséquences. -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Lilwenn BoschettiToujours frais après un litre de café
En ligne
Lilwenn Boschetti
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4992-lilwenn-boschetti-evitez-l-aig http://www.ciao-vecchio.com/t5756-lilwenn-boschetti-la-mort-est-prematuree-a-tout-age#182086
Faceclaim : J'ai pour célébrité Blake Lively AKA S. Mon avatar est signé lux aeterna, ma signature est signée ANAPHORE & le texte de celle-ci est issu de la chanson «Helium», chantée par Sia.
Je suis absent-e : PR jusqu'à fin août.
Messages : 1220 - Points : 1363
│VALENTINA│Un flash aveuglant : des conséquences.  I9qe
Âge : La trentaine est arrivée, puisque j'ai cette année 30 ans tout rond. Je suis née à Paris, le 18 juin de l'année 1989.
Métier : Je suis bibliothécaire et je travaille dans le cœur de Naples, à la bibliothèque Vittorio Emanuele III.
│VALENTINA│Un flash aveuglant : des conséquences.  Empty
Sujet: │VALENTINA│Un flash aveuglant : des conséquences. ( le Sam 20 Juil 2019 - 2:00 )
VALENWENN ♔ Un flash aveuglant : des conséquences.
Il n'y a que le son du vent et des vagues. Me berçant, je me trouve blesser, me demandant comment parvenir à garder la tête hors de l'eau. Perdue dans mes pensées, je songe à ma Barbara, ma Babou, qui de jour en jour s'amaigrit. Je suis impuissante face à la situation puisque je ne peux rien faire, ce qui semblent être également le cas des médecins avec les mois qui défilent. Nous a-t-on averti d'une fin relativement proche ? Oui et non. « Pas toi ma Babou. Ne m'abandonne pas toi aussi. » Je souffle, ayant mes pieds dans le sable, scrutant sans m'en rendre véritablement compte l'immensité qui s'offre à moi, sous mes yeux, chaque jour que Dieu fait. Poussant un long soupire, croisant les bras par le vent qui s'engouffre dans ma chevelure, qui caresse ma peau, me faisant ainsi frissonner, je retrouve la terre ferme lorsque j'entends mon iPhone sonner. « Oui ? » Je réponds, lorsque j'entends la voix de ma Babou. Un sourire s'inscrivant sur mon visage, je l'écoute, levant les yeux au ciel. « Je te l'ai dit, je n'ai pas le dernier Avengers Babou. Je ne télécharge pas illégalement sur Internet. » Je réponds, faisant mine d'être agacé, puisqu'elle me le demande depuis un moment. J'agis ainsi afin de l'amuser, puisque lorsque je le suis véritablement, je me montre froide et tranchante. « Babou… Quoi ? » Je prononce, quand elle me fait part de l'heure. « Put… » M'arrêtant de justesse, j'évite de prononcer un gros mot, puisque lorsque je le fais devant ma chère sœur, je dois réaliser une sorte de défi, ce qui la fait rire. C'est par ailleurs pour cette raison que je réalise tout ce qu'elle me demande, puisque seul son bonheur compte à mes yeux. « Je n'ai pas dit le gros mot ! Je me suis arrêtée à temps. » J'affirme, quand elle me prie de me rendre chez mon amie. « Merci de m'avoir appelé miss rappel et calendrier. » Je souffle, dans un sourire, avant de lui dire que je l'aime. « Au revoir ma Babou. » Je prononce, bien qu'elle ait déjà raccroché.

Me garant rapidement, n'habitant pas bien loin de chez mon amie Valentina puisque nous résidons dans le même quartier, je m'empare de mon sac afin de rejoindre sa maison, puisqu'il est convenu que je reste chez elle ce soir, afin que nous passions du temps entre copines. « Valentina, je suis devant ton chez-toi. Tu peux m'ouvrir s'il te plaît ? » Je demande, sur sa boite vocale, puisqu'elle doit être au téléphone ou occuper, que sais-je. « Tu ne sais pas à quel point tu me sauves. » Je prononce dans un murmure, puisque grâce à son idée de m'inviter à dormir chez elle, j'évite de rester dans l'immense demeure où je dois cohabiter avec mon « père », cet homme pour lequel je ne ressens que de l'amertume ainsi qu'une immense colère qui ne désemplira jamais. « Pense à autre chose Lily. » Je souffle, lorsque j'arrive devant la porte d'entrée de chez mon amie. « Valentina. » Je prononce, lorsqu'elle m'ouvre, afin de m'accueillir. « Tu ne sais pas à quel point je suis contente de te voir. » Je dis, la prenant dans mes bras.  


@VALENTINA BASINI



{ Help me out of this hell }
I never wanted to need someone. Yeah, I wanted to play tough, thought I could do all this on my own, but even when I've hit the ground.
Revenir en haut Aller en bas
 
- │VALENTINA│Un flash aveuglant : des conséquences. -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut