Revenir en haut
Aller en bas


 

- Harcelée par un flic... [Erio] -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Octavia SolomosLa jeunesse dorée et éclatante
Octavia Solomos
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4115-octavia-solomos-too-late-for-r http://www.ciao-vecchio.com/t4117-es-tu-completement-normal-octavia-solomos
Faceclaim : Blanca Suarez (©CLASS WHORE STUFF)
Messages : 395 - Points : 654
Harcelée par un flic... [Erio] Tumblr_inline_o8pdvmNW661qf0bzr_250
Âge : 28 ans
Métier : Stripteaseuse
Harcelée par un flic... [Erio] Empty
Sujet: Harcelée par un flic... [Erio] ( le Lun 22 Juil 2019 - 13:00 )


Harcelée par un flic...

Et même lorsque tu te sens en danger, il y a toujours quelqu'un pour te rappeler que tu n'es pas seul... Ash'


Je marchais, mon portable dans les mains, un joint entre les lèvres. Je me préparais moralement à affronter cet pseudo entretien avec mon patron. Légalement, il était obligé de faire ça. En réalité, on ne faisait pas grand chose. Nous étions donc en pleine journée, il faisait terriblement doux. Je portais un croc-top assez simple et un short en jean avec des petites baskets basses discrètes et féminines. Jenna et cet affaire retournait dans mon esprit régulièrement. Si j'y étais allée à sa place... Peut-être aurais-je pu lui échapper ? Peut-être que si je l'avais accompagné, j'aurai pu la sauver de ce moment. Je me sentais d'autant plus coupable en me sentant soulager... Soulager de ne pas y être aller. Soulager de ne pas avoir été à sa place. C'était même la raison de ma principale culpabilité. Je me sentais coupable rien que par le fait de ressentir ce soulagement de ne pas avoir été ce soir-là... Je n'étais pas courageuse. C'était pour cette raison, d'ailleurs, que je refusais de revoir ce flic. Une seule fois avait suffit pour me faire comprendre que je ne valais pas grand chose. Je ne souhaitais pas lui dire ce que je savais, ni même lui expliquer les éléments qui lui manquaient. Ca me retomberait ça pour sûr. Je le méritais après tout. Tant que je pouvais m'échapper d'un second interrogateur avec ce flic désagréable... Je continuerai. Je mènerai ma propre enquête. Il finira bien par m'avoir, de toute manière...  « Cette chaleur... J'aurais du emmener ma crème solaire... » Parce que si je n'avais pas une peau nickel, je risquais de mettre vraiment en colère notre patron. Depuis la mort de Jenna, il se reposait beaucoup sur mes capacités... J'écrivais alors un sms à Flora pour lui expliquer, pour lui dire tout ce que je ressentais. Elle, qui rassurait mon âme torturée. J'avais ce profond mauvais pressentiment, comme quelque chose m'arrivera bientôt et que j'en serais aucune la meneuse. Tout en continuant à écrire ce sms, un frisson me parcourait le dos. Merde. J'avais peur. Peur de marcher seule dans la rue même en pleine journée... Et si... Si il s'en prenait à moi ? « Fais chier... »


Code by Sleepy


Le souffle d'un renouveau
Même dans l'obscurité, je continuerai de courir. Ca ne sert à rien de ralentir, on apprend toujours en chutant. Personne ne peut mieux se relever qu'une personne trop de fois tomber.
Revenir en haut Aller en bas
Erio MazzeiToujours frais après un litre de café
Erio Mazzei
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t5675-erio-o-i-don-t-want-to-live-wi http://www.ciao-vecchio.com/t1460-erio-i-m-not-a-perfect-person
Faceclaim : Jesse Soffer ©.sassenach
Messages : 1069 - Points : 3822
Âge : trente-trois ans.
Métier : lieutenant de police à la brigade criminelle.
Harcelée par un flic... [Erio] Empty
Sujet: Re: Harcelée par un flic... [Erio] ( le Mar 30 Juil 2019 - 23:28 )
« Te fatigue pas. » La voix de son collègue Dario résonne dans le téléphone, accompagné d’un soupir qui témoigne de sa lassitude. Il ne peut que comprendre ce ton blasé, seulement, ce n’est pas dans ses habitudes de baisser les bras après quelques refus. Son ami sait mieux que personne qu’Erio est buté, déterminé, surtout dans une telle affaire sensible, alors s’il doit redoubler d’efforts pour obtenir les informations qu’il recherche, il le fera. Cette femme qui l’évite comme la peste semble être la plus proche de sa victime. C’est avec elle qu’elle échangeait avant son rendez-vous et les nombreuses photos sur son Smartphone ne trompent pas. Un jour, elle devra bien lui faire face, lui parler et il espère que ce sera aujourd’hui. « M’fatigue pas, toi. » lâche-t-il, en râlant, supportant mal qu’on lui dise ce qu’il a à faire. C’est alors qu’à quelques mètres de là, il la voit enfin. « J’te laisse. » dit-il, en raccrochant, alors qu’il sort de sa voiture. Ca fait bien une heure qu’il attend qu’elle se pointe, avec l’espoir de la toper avant qu’elle n’entre dans son club et il compte bien sauter sur l’occasion. Il s’approche vivement, saisit son poignet pour l’inciter à se retourner. « Faut qu’on s’cause. » Son ton est affirmé, son regard sûr de lui, ferme. « Au lieu de m’balader, peut-être qu’on pourrait en finir ? » C’est brusque comme méthode, mais ça va avec sa personnalité. Il a été patient, beaucoup trop à son goût et ce, juste pour obtenir quelques malheureuses réponses qui, si ça se trouve, ne le feront même pas avancer, mais il n’est pas prêt à prendre le risque de les laisser filer sous prétexte que madame n’a pas envie de parler à un flic. « C’est quoi ton problème au juste ? T’as pas envie qu’on coffre ce type ? » Si Dario était là, il lèverait les yeux au ciel, avant de tempérer la situation. Lui est son contraire, parle bien moins sèchement, essaie d’être compatissant. Ce qui pourrait être son cas, mais agacé par la façon dont elle le fait tourner en bourrique, le rend bien moins agréable. Ce n’est pas écrit crétin sur son front.


Erio Mazzei
Don't make it bad, take sad song and make it better. Remember to let her into your heart, then you can start to make it better. And anytime you feel the pain, refrain. Don't carry the world upon your shoulders, by making his world a little colder.
Revenir en haut Aller en bas
Octavia SolomosLa jeunesse dorée et éclatante
Octavia Solomos
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4115-octavia-solomos-too-late-for-r http://www.ciao-vecchio.com/t4117-es-tu-completement-normal-octavia-solomos
Faceclaim : Blanca Suarez (©CLASS WHORE STUFF)
Messages : 395 - Points : 654
Harcelée par un flic... [Erio] Tumblr_inline_o8pdvmNW661qf0bzr_250
Âge : 28 ans
Métier : Stripteaseuse
Harcelée par un flic... [Erio] Empty
Sujet: Re: Harcelée par un flic... [Erio] ( le Mer 31 Juil 2019 - 12:52 )


Harcelée par un flic...

Et même lorsque tu te sens en danger, il y a toujours quelqu'un pour te rappeler que tu n'es pas seul... Ash'


La scène tournait dans ma tête, son enterrement aussi. Les larmes et cris de désespoir de sa mère me fendaient un peu plus le cœur lorsque j'y pensais. Mon regard s'arrêtait sur mon écran, tout me semblait vide ce dernier temps malgré les likes que je recevais encore sur Instagram de ma dernière photo. Cela se limitait à ça, un faux qui paraissait beau. Ce faux qui finissait par me faire mourir, ce faux qui me coûtait un passage à l'hôpital ou encore cette peur au ventre que cet enfoiré revienne pour moi, pour me tuer... Peut-être que c'était son but, au final, de tuer toutes les femmes qui ne se respectaient plus.

Jenna... Jenna n'était pas comme moi. Elle souhaitait se sortir de là... Injustice. Une main vint se saisir de mon poignet, mon corps était tant sous tension depuis... Depuis que je craignais pour ma vie, qu'un petit cri de peur filait d'entre mes lèvres. Je me retournais avec ce regard effrayé, une larme bordant mon œil. C'était rapide et brutal, la brutalité de sa saisie voulait ce que je retenais, la pression de sa main contre mon poignet, je plaquais ma main contre son cou. Je ne mourrais pas.

Et si je devais me battre pour ça, je n'hésiterais pas. Je devais lui faire honneur. Mon rythme cardiaque avait augmenté, j'étais déjà essoufflée rien que par la peur. « Bordel de... » Je suffoquais presque en remarquant que je venais de plaquer ma main sur la gorge d'un flic, celui qui me suivait tels un prédateur sexuel depuis plusieurs temps. Il semblait avoir compris ma proximité avec la victime... Une amie, pas une victime. Mon amie.

« Mais pour tout les diables, tu sors d'où, toi ? » Je ne pouvais m'empêcher de rouler des yeux en laissant ma main desserrée son emprise, la laissant ballotter le long de mon corps. J'avais eu peur... Si peur que je pouvais sans doute en pleurer. J'essuyais du dos de ma main libre, la larme qui menaçait de couler le long de ma joue. Je me penchais en avant, appuyais sur mes genoux afin de reprendre mon souffle et calmer mon corps tremblant. « Je te trouve bien tactile pour un flic. Tu comptes me lâcher ou tu as peur que je coure plus vite que toi ? » C'était uniquement à la fin de ma phrase que je relevais la tête vers lui, retrouvant l'éclair de malice dans mon regard.

Je l'écoutais sans trop rien dire. Mon problème ? Mon problème était que si vous vouliez l'arrêter ce gars-là.. Il sera déjà mort. Si.. Si vous pouviez vraiment nous sauver, la sauver, elle ne serait pas morte, ce soir-là. Et si je n'étais pas capable de tous ça, si je ne l'avais pas conduit jusqu'à là... Rien de tout cela ne se serait passé. Rien. C'était ma propre culpabilité qui me rendait coupable de ce crime. « Si vous pouviez vraiment le coffrer, tu ne serais pas en train de harceler une strip-teaseuse et mon amie ne serait pas morte. » Merde.

Je venais de lui dire par moi-même que j'étais liée à Jenna. Je regrettais un peu plus chacune de mes paroles. « Combien de victimes il va encore faire avant que la police bouge son cul ? » C'était méchant. Je n'avais jamais menti sur ma nature, malgré l'espoir qu'on mettait encore en moi, j'étais méchante. Foncièrement et simplement méchante, peu importait les efforts que j'investissais à être quelqu'un de bien, je ne l'étais pas. « Qu'est-ce que tu me veux au juste ? » Je soupirais, bien sûr que je savais ce qu'il souhaitait obtenir. La vérité de ce soir-là.

« Je ne vois pas trop comment je pourrais t'aider à le faire coffrer. Je suis autant coupable que lui. » Je regardais autour de moi. Peut-être qu'il nous regardait en ce moment-même. Je sentais cette tension et cette paranoïa constante. « Laisse tomber. Je ne suis pas obligée de te parler, je connais mes droits. Et tu ne comprendrais pas. »

Code by Sleepy


Le souffle d'un renouveau
Même dans l'obscurité, je continuerai de courir. Ca ne sert à rien de ralentir, on apprend toujours en chutant. Personne ne peut mieux se relever qu'une personne trop de fois tomber.
Revenir en haut Aller en bas
Erio MazzeiToujours frais après un litre de café
Erio Mazzei
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t5675-erio-o-i-don-t-want-to-live-wi http://www.ciao-vecchio.com/t1460-erio-i-m-not-a-perfect-person
Faceclaim : Jesse Soffer ©.sassenach
Messages : 1069 - Points : 3822
Âge : trente-trois ans.
Métier : lieutenant de police à la brigade criminelle.
Harcelée par un flic... [Erio] Empty
Sujet: Re: Harcelée par un flic... [Erio] ( le Dim 4 Aoû 2019 - 22:31 )
La main de la brune autour de son cou lui fait froncer les sourcils un peu plus, alors qu’elle défait son emprise. Par peur, elle a serré un peu fort, au point d’y avoir mis un peu de pression, mais pas au point de lui avoir fait le moindre mal. Par automatisme, il passe ses doigts sur sa gorge, tandis qu’il balaye sa question d’un revers de main. Elle n’a aucune importance. Erio est juste là, ne compte pas s’en aller, même si elle le lui demandait en hurlant des choses désagréables et qui ne l’effraient pas. Lui-même a un sale caractère et en répondant par des jurons ou avec un ton sec, il est habitué à recevoir un retour de bâton. « Fais pas genre t’es surprise. » Octavia devait bien se douter qu’à force de l’éviter et sa détermination, à lui, qu’ils se parleraient un jour pour mettre sur le tapis les liens qui l’unissent à Jenna, ainsi que tout ce qu’elle connait sur cette fille. Il a besoin de comprendre. Et si ça ne vient pas d’elle, alors il fouinera ailleurs. C’est son job et il le fait correctement. Quitte à reprendre contact avec la famille qui ne semble pas avoir eu de nouvelles d’elle depuis si longtemps, ou à fouiller dans la vie de chaque client.

A sa remarque, il lâche un soupir et râle dans sa barbe en la lâchant. Il a bien compris qu’elle était déjà dans un sale état. Ses larmes en sont la preuve, mais il n’est pas là pour faire des sentiments. S’il ne compte pas la malmener, il est bien décidé à la bousculer un peu pour qu’elle crache ce qu’il ignore. « Et pour ça, il m’faut tous les éléments, mais t’es tellement débile que tu t’casses à chaque fois que j’essaie de te causer. » Il faut donc bien qu’il la harcèle. Qui serait-il pour baisser les bras parce que mademoiselle préfère tourner le dos à la police ? Erio resserre la mâchoire, se sentant attaqué. C’est lui et son équipe qui travaillent sur cette enquête et le problème est que les indices se font si faibles, si pauvres, qu’il n’y a aucun moyen de tomber le bon gars. Ils ont pourtant vu énormément de types, reçus des témoignages, ont pris des choses au sérieux, dont certaines pistes qui n’étaient que de simples blagues. « Que tu m’répondes, au lieu d’jouer ta connasse bornée, ce s’rait déjà un bon point. » Il serre les points et ajoute, agacé : « J’te demande juste de me répondre putain ! Pas d’faire mon taf ! » C’est à lui de trouver de qui il s’agit, pas quelqu’un d’autre, mais si elle pouvait l’aiguiller avec ce qu’elle détient, ça l’aiderait sans doute beaucoup. Il souffle, exaspéré, passe sa main sur sa nuque, tandis qu’elle parle de culpabilité et alors qu’il s’apprête à lui demander pourquoi, elle se renferme. « T’es vraiment une chieuse, hein. » lâche-t-il, en prenant sur lui. « T’as peur de quoi ? » Parce qu’il s’agit de peur, n’est-ce pas ? Elle est effrayée. Pourquoi ?


Erio Mazzei
Don't make it bad, take sad song and make it better. Remember to let her into your heart, then you can start to make it better. And anytime you feel the pain, refrain. Don't carry the world upon your shoulders, by making his world a little colder.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Harcelée par un flic... [Erio] Empty
Sujet: Re: Harcelée par un flic... [Erio] ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Harcelée par un flic... [Erio] -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut