Revenir en haut
Aller en bas


 

- Taquiner les boules. (Adriano) -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Declan O'Reilly10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Declan O'Reilly
http://www.ciao-vecchio.com/t4363-ames-sensibles-s-abstenir http://www.ciao-vecchio.com/t4368-le-connard-de-service-a-votre-service#139421
Faceclaim : Vinnie Woolston © lux aeterna. (vava) / Meelan crackships (sandrine)
Messages : 1051 - Points : 2018
Taquiner les boules. (Adriano) Tumblr_oz0g6eZJHW1smbe8no3_400
Âge : 31 ans né le 17/02/1988 à Dublin
Métier : Agent animalier au zoo Di Napoli
Taquiner les boules. (Adriano) Empty
Sujet: Taquiner les boules. (Adriano) ( le Sam 27 Juil 2019 - 11:41 )
Blood of Ireland flows in our veins. Uniting our hearts.
adriano & declan

Il y a des choses qui sont éternelles. Des sensations qui nous poursuivent jusqu'au bout du monde, parce qu'elles sont gravées à même notre chair. Comme mes racines. L'Irlande, mon cœur c'est déchiré lorsque j'ai du quitter mon pays et la ville qui avait bercé mon enfant. Aussi pourri et violente soit-elle cela m'a fait mal. J'aimais les grands espaces que ce pays m'offrait. J'aimais ses odeurs de liberté. Ses légendes profondes. Je les aime toujours et je prends parfois plaisir à y replonger. Histoire de ne pas totalement oublier l'irlandais que je suis. Celui que je resterais au fond malgré tout ce que j'ai subi. Un jour, peut être, quand le mal sera passé, quand la blessure se refermera j'y retournerais. Mais pas avant d'avoir fait table rase de mon douloureux passé. Et ce n'est pas prêt d'arriver. Je le vois encore dans mes cauchemars, dans mes colères moteur de la haine que j'y porte encore. Je n'ai pas tiré un trait sur ce que j'ai vécu dans le pays de mon enfant.

Mais mon sang irlandais je ne peux le retirer de mes veines, ni de mon cœur. Alors je partage dés que je peux un moment avec Aedan, mon cousin germain liés par nos mères, liés par le sang. Ici il se fait appeler Adriano, mais moi j'y arrive jamais avec ce putain de prénom italien. Ou un irlandais modifie son prénom pour faire plaisir aux autres ? Moi jamais j'opterais pour une solution pareille. Et pourtant parfois je voudrais effacer le Declan meurtri, blessé, sali, brisé. Mais je sais qu'au fond même si je l'apaise il restera à jamais. Avec Aedan c'est assez épique. On se prend la tête pour n'importe quoi. Faut dire qu'avec nos caractères bien trempés et bien pas facile de ne pas pousser le bouchon un peu loin. On se gueule dessus quand ce genre d'incident arrive. On gueule fort, à faire péter les tympans des voisins. Mais on a en rien à foutre, on est les rois des 400 coups. On a peur de rien. On fonce tête baissée comme quand on était môme. Et putain cela fait du bien, de retrouver nos rires teintés d'une innocence que personne ne nous enlèvera. Aedan me remet à ma place aussi quand je deviens un peu lourd. On est pas d'accord sur certains points. Mais une fois l'orage passé et bien on se retrouve et on a tout oublié. On repart comme des chiens fous, parlant par moment irlandais juste pour se moquer de la gueule des ces foutus italiens. On les aime quand même. De toute façon on dit qui aime bien châtie bien. C'est une définition parfaite de ce que nous sommes Aedan et moi.

Ce soir on se retrouve dans un bar au cœur de Naples. Un bar où la bière irlandaise coule à flot. Rien à voir avec les bars qu'on trouve chez nous. Où il y a sur les murs tous les symboles qui font de nous ce que nous sommes. Mais il est plutôt chouette l'endroit et plus il y a un billard. Et pour tout vous dire c'est un bar où ma tête n'est pas fichée. Oui du genre le mot WANTED, n'est pas écrit sur du papier avec une prime en gros notée dessous. C'est vrai que j'ai déconné dans pas mal de bar de la ville, l'alcool aidant, un regard de travers et boum c'est la débandade. Le connard rapplique au grand galop avec ses poings et ses mots teintés d'acide. Ici je me tiens. Ici c'est un peu comme un bout de mon Irlande. Alors j'évite de jouer au gros con homophobe et irascible. Et pour le moment cela marche. Quand j'arrive Aedan n'est pas encore là. Du coup je m'installe contre le mur et allume une clope en l'attendant. Je suis un peu en avance, donc dans la logique il n'est pas en retard.

Puis je vois sa gueule d'irlandais. Et mon cœur s'emballe parce que même si j'y pourris sa vie parfois, et bien je l'aime mon putain de cousin. Et ils sont peu nombreux les gens que j'aime. Parce que l'amour même familial je ne sais pas le donner. J'en ai été tellement privé que je ne connais plus les codes. Mais avec Aedan, rien ne sait perdu. Et cela réchauffe mon pauvre cœur malade. « Salut cousin tu as failli me faire attendre. » Je balance mes mots en irlandais avec un sourire à la con figé sur mes lèvres. On tombe dans les bras l'un de l'autre pour une accolade en bon et du forme. « Alors quoi de neuf depuis la dernière fois ? Combien de belles sont tombés sous ton charme envoutant ? » Je le charrie, j'aime bien le taquiner. Et puis faut être honnête niveau gueule lui comme moi on est bien servi. Faut pas se mentir on est des beaux gosses. Trouve un italien aussi canon que deux irlandais. Faut creuser profond. Et on rentre dans le bar, un salut s'échappe de nos lèvres. On passe commande. « Une Guinness. S'il vous plait. » Aedan commande à son tour. « Bon prêt à te faire ratatiner au billard ? » Vu qu'on est autant doué l'un que l'autre dans l'art de manier la queue ... de billard, cela va être encore un combat de titan. Et une soirée de folie.







drvgns. / Dublín & Lannisters


Meelan
Meena apporte la lumière dans son regard sombre. Elle fait battre son cœur avec force et rage. Et il aime ça Declan.


Pour réchauffer Meena. Taquiner les boules. (Adriano) 3203843487 Merci Sandrine. Taquiner les boules. (Adriano) 3858275945 :
 
Revenir en haut Aller en bas
Adriano Rocca10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Adriano Rocca
http://www.ciao-vecchio.com/t5748-dove-c-e-ombra-c-e-luce-adrian http://www.ciao-vecchio.com/t5763-dans-les-tenebres-de-mon-coeur-adriano#182167
Faceclaim : Richard Madden
Messages : 320 - Points : 763
Taquiner les boules. (Adriano) 05fc33960cfc9db71846f6dde561f5b086e0a4c2
Âge : 33 ans
Métier : Mécanicien pour voitures et petits avions. Ainsi que pilote pour courtes distances
Taquiner les boules. (Adriano) Empty
Sujet: Re: Taquiner les boules. (Adriano) ( le Mar 30 Juil 2019 - 10:46 )
Blood of Ireland flows in our veins. Uniting our hearts.
adriano & declan

La famille était ce qui préoccupait le plus Adriano. Sa mère avant tout, Padma ensuite et non loin derrière, Declan. Cet enfoiré irlandais qui vivait tout comme lui en Italie. Declan était l'homme qu'Adriano n'aurait pas voulu voir tourner autour de sa soeur. Il connaissait le phénomène et préférait ne pas le recommander aux femmes auxquelles il tenait. Pourtant, il savait très bien que son cousin était juste un homme écorché par son passé. Et c'est pour ça que, malgré les remontrances, Adi ne pouvait détester l'énergumène.

Attendu au bar pour faire un billard entre cousins, Adriano était d'abord passé à la banque. Il fallait toujours du cash pour payer leurs parties de boules et du fric pour rembourser les pots cassés. C'était assez courant qu'après un verre ou deux, Declan pète une case. Adriano ne se gênait pas pour lui crier ses quatre vérités en face et lui dire qu'être un déchet de la société ne l'aiderait en rien. Mais les deux cousins s'aimaient trop que pour garder cela en tête. Au contraire, le fait qu'Adi ose lui dire la vérité rendait leur relation plus réelle. Et le fait que Declan en redemande et lui permette d'être franc servait à ce qu'ils puissent être tous les deux eux-mêmes et sans filtre dans la compagnie l'un de l'autre.

Arrivé devant le bar du centre où ils avaient rendez-vous, Adriano sourit en voyant les portes du pub irlandais. C'était d'un cliché. Mais il aimait ce genre de clichés. Les gens qui étaient assis sur la terrasse étaient italiens pour la plupart. Quelques touristes s'y trouvaient probablement aussi. Les anglais aimaient encore bien aller se cacher dans un endroit qui leur était plus familier. Mais Adriano ne les y voyait pas ce soir. Cependant, une tête brûlée l'attendait non loin. « Pour une fois que je suis plus en retard que toi! » Adriano lui adressa un sourire complice. C'était toujours la même rengaine. Une accolade fraternelle plus tard, il s'entassa à l'intérieur avec son cousin. « Trop pour être comptées! » Un rire joyeux s'échappa de son gosier. Il tapait dans le dos de Declan avec plaisir pour lui renvoyer la question. « Et toi? Tu as rallongé ta liste de Don Juan de combien? » C'était leur manière de communiquer. Deux hommes virils qui faisaient les comptes sur leur tableau de chasse. Adriano aimait cela même s'il était plus sage que son cousin. Déjà dans le passé, il ne séduisait pas à tout va. Adriano était plus du genre à avoir des aventures mais pas mille en une semaine. Et cela dépendait aussi de son appétit sexuel. Avant, il avait Satine et cette femme d'expérience lui suffisait amplement. « Deux! » rajouta Adi à l'intention du barman. « Ratatiner?» Adriano souleva le triangle autour des boules avec un regard perfide. « J'ai une revanche à prendre et je compte bien la prendre!» Leur dernière partie avait tourné à la catastrophe pour le roux. Declan avait fait un de ses meilleurs scores. Le reste de la soirée avait quelque peu dégénéré mais Adriano préférait ne pas pousser ses souvenirs aussi loin. Il lui tendit la queue « Vas-y, commence, honneur aux ex-gagnants! » Il tourna autour du tapis vert, analysant les boules. Des gens les regardaient depuis leur table. « Quel est l'enjeu du soir? Un petit défi te tente?» Les yeux d'Adriano brillaient. Il aimait se mettre en danger car Declan était le seul qui se fichait des conséquences et qui osait lui donner des challenges dangereux ou honteux.







drvgns. / Dublín & Lannisters


astra —C'est dans la puissance d'un regard que réside la noirceur de son âme. C'est dans la froideur du sien que j'ai trouvé du sens à ma vie. @j.v
Revenir en haut Aller en bas
Declan O'Reilly10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Declan O'Reilly
http://www.ciao-vecchio.com/t4363-ames-sensibles-s-abstenir http://www.ciao-vecchio.com/t4368-le-connard-de-service-a-votre-service#139421
Faceclaim : Vinnie Woolston © lux aeterna. (vava) / Meelan crackships (sandrine)
Messages : 1051 - Points : 2018
Taquiner les boules. (Adriano) Tumblr_oz0g6eZJHW1smbe8no3_400
Âge : 31 ans né le 17/02/1988 à Dublin
Métier : Agent animalier au zoo Di Napoli
Taquiner les boules. (Adriano) Empty
Sujet: Re: Taquiner les boules. (Adriano) ( le Ven 2 Aoû 2019 - 17:23 )
Blood of Ireland flows in our veins. Uniting our hearts.
adriano & declan

J'attends tranquillement mon cousin devant le pub, en savourant ma cigarette. Je sais par avance que la soirée que nous allons partagée va être très amusante. Comme tous les instants que nous passons tous les deux. Même si la vie nous a séparé et fait prendre des chemins bien différents, nous restons très liés. On se chamaille encore comme des gamins. Aeden se permet de me remonter les bretelles parfois, il joue de son droit d’aînesse, même si on est pas frère. Ce qui me fait plus rire qu'autre chose car il sait être très sérieux quand il me fait la leçon. Bien entendu à peine il est à ma hauteur je le taquine sur le fait qu'il arrive après moi. Il rebondit directement dessus, je n'en attendais pas moi de lui. « Je ne suis jamais en retard moi. » Et j'insiste bien sur le moi. Avant de venir lui faire une accolade fraternelle. Pas question de passer à côté de nos petites habitudes. Premier sujet de conversation les filles et nos conquêtes. « Trop pour être comptées ? Tu n'es pas censé être sage ? » Je sifflote pensant sur le coup à ses futures fiançailles. Tout en étant pas spécialement certain que se soit ce qu'il lui faut. Ayant remarquer des choses, sans oser pour le moment lui en parler. Je me fais surement des films et je ne veux pas lui apporter des emmerdes. Déjà que dans ce jeu là, je suis le meilleur ami et pas le cousin germain irlandais. Pas la peine de rajouter une couche de plus, surtout qu'Adriano est un mec droit et honnête en principe. « Plutôt calme en ce moment côté conquêtes.» Meena occupant pas mal de mes pensées, bouleversant mon être d'une drôle de façon. Sans que j'en comprenne la raison. Parce que pour moi je suis incapable de ressentir envers la gente féminine une bribe de sentiment. « J'ai eu pas mal de boulot. » Je préfère dire une connerie que de parler de Meena. Et je me suis aussi frité avec des connards de pédés. Bon cette remarque je vais l'éviter il pourrait bien me tirer les oreilles. Puis on entre dans le pub.

On s'installe au bar et on commande deux Guinness. Le cliché complet mais on ne va pas cracher sur nos racines. J'en profite pour embrayer sur l'animation de la soirée, notre partie de billard. Partie que je compte bien encore gagner. On récupère nos bières et on se dirige vers la table. Adriano soulève le triangle pour libérer les boules et vu sa phrase il ne compte pas me rendre la tâche facile ce soir. « Monsieur à manger du lion c'est pour ça. Parce que moi je te verrais bien perdre une nouvelle fois. » Je dis cela dans un grand sourire, d'un ton plein de provocation. Prêt à mordre comme un jeune loup. Et voilà que mon cousin en rajoute. « Ex gagnant. Attends toi à devenir un nouveau perdant plutôt. » Je récupère une queue de billard et enduit le bout de craie bleu. Mais voilà qu'Adriano me propose de pimenter le jeu en se laissant tenter par un défi. « Pourquoi pas ? Tu as une idée derrière la tête ? Ou tu veux que je balance un truc de fou ? » Mon regard se pose dans le sien. Le soutenant quelques secondes. Je suis capable de tout, du meilleur comme du pire dans ce genre de provocation. Et mon cousin le sait. « Attention si tu me laisses choisir tu pourrais finir au pied du mur. Ou à poil dans la rue. » J'éclate de rire. Cherchant ce que je pourrais imaginer pour rendre la partie encore plus intéressante. « Remarque si tu gagnes tu ne risqueras rien. » Je choisis de tirer dans le côté gauche du triangle. Et je frappe mon premier coup dans la boule blanche qui part éclater les quinze boules restantes. Sans en mettre une dans un trou, à vrai dire je l'ai fais un peu exprès. « Ah toi et tu as réfléchis à l'enjeu ? Ou tu me laisses choisir ? » Ce qui pourrait lui couter cher. Pas en fric mais en honneur. « Parce que si c'est moi qui gagne demain tu viens à six heures au zoo et tu nettoies les box. Et je peux te dire que certains le matin te coupe l'appétit quand tu n'y es pas habitué. Après si c'est moi qui perds et bien je te laisse choisir. » A voir si Adriano sera plus fou que moi.



vmicorum. / Dublín & Lannisters


Meelan
Meena apporte la lumière dans son regard sombre. Elle fait battre son cœur avec force et rage. Et il aime ça Declan.


Pour réchauffer Meena. Taquiner les boules. (Adriano) 3203843487 Merci Sandrine. Taquiner les boules. (Adriano) 3858275945 :
 
Revenir en haut Aller en bas
Adriano Rocca10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Adriano Rocca
http://www.ciao-vecchio.com/t5748-dove-c-e-ombra-c-e-luce-adrian http://www.ciao-vecchio.com/t5763-dans-les-tenebres-de-mon-coeur-adriano#182167
Faceclaim : Richard Madden
Messages : 320 - Points : 763
Taquiner les boules. (Adriano) 05fc33960cfc9db71846f6dde561f5b086e0a4c2
Âge : 33 ans
Métier : Mécanicien pour voitures et petits avions. Ainsi que pilote pour courtes distances
Taquiner les boules. (Adriano) Empty
Sujet: Re: Taquiner les boules. (Adriano) ( le Mar 13 Aoû 2019 - 11:04 )
Blood of Ireland flows in our veins. Uniting our hearts.
adriano & declan

Les deux cousins étaient comme cul et chemise quand tout allait bien. Mais le côté taquin ne les quittait jamais. Les remarques sur l'heure d'arrivée d'Adriano étaient d'ailleurs un boulevard offert par le roux pour quelques piques. « Evidemment.» Adriano esquissa un sourire qui en disait long sur ce qu'il pensait. Sacré Declan! « Moi? Je suis la sagesse incarnée oui... Malheureusement. » Ce simple petit mot révélait son désespoir de devoir épouser la richissime Emilia. Il aurait préféré courtiser les demoiselles et récupérer sa liberté. Surtout qu'une jeune femme avait éveillé sa curiosité. Mais il préférait ne pas penser à elle. De toute façon, elle n'était pas une possibilité. « Calme?» Ce mot ne correspondait pas à O'Reilly. Il était tout sauf calme. « Ne me dis pas que tu es amoureux!» Le ton employé faisait clairement comprendre qu'Adriano n'y croyait pas. C'était une simple boutade pour embêter Declan. Declan amoureux, c'étaient deux mots qui ne collaient pas ensemble non plus. Et Declan confirma qu'il s'agissait de boulot seulement. « Je me disais aussi.»  Un clin d'oeil ponctua cette affirmation.


Un rire échappa à Adriano. Leur tendre rivalité faisait de sa vie une vie plus douce à mener. Declan était exaspérant quand il perdait le contrôle. Mais pendant le reste du temps, c'était un de ses meilleurs amis. Leur lien de famille les rendait très proches. « Du lion? Regarde mes cheveux cousin, je suis un lion!» De nouveau, il rit avant de le contredire. « Non, je compte l'emporter cette fois! » Il contourna le billard pour saisir une queue dont il attisa le bout tandis qu'il écoutait les suggestions de Declan. Il opina du chef pour le laisser chercher un défi de fou. « Je n'ai pas peur.»  Adriano arborait un regard décidé mais en vérité, il craignait tout de même les bêtises que pouvaient trouver le cerveau perfide de Declan. « Je te laisse choisir en premier.» C'était moins dangereux dans ce sens. S'il passait avant, Declan lui lancerait un défi beaucoup plus chien que s'il craignait lui aussi les répercussions de son choix. « Ca me va!» A son tour, Adriano tire tout en réfléchissant tant à son coup qu'au pari. Le regard pressant de Declan se veut déconcertant mais il s'oblige à prendre son temps. Quand la première boule entre dans un trou, il se tourne vers Declan en lui disant « Si tu perds, on prend le premier nom de femme qui apparaît dans ton répertoire et tu vas chez elle pour lui présenter des excuses. » Adriano s'apprête à tirer à nouveau et rate. « Le premier nom de femme qui correspond à une ex, évidemment.» Il a un sourire satisfait. Ce n'est pas quelque chose de très compliqué mais Declan est quelqu'un de fier et qui n'accepte pas facilement de se remettre en question. Puis un éclair traverse l'esprit d'Adriano. « Oublie tout, si tu perds, tu roules une pelle à un homme de mon choix. Non négociable.  » Un sourire victorieux s'affiche sur le visage du cousin germain. L'homophobe ne peut que détester cet enjeu.


vmicorum. / Dublín & Lannisters

Spoiler:
 


astra —C'est dans la puissance d'un regard que réside la noirceur de son âme. C'est dans la froideur du sien que j'ai trouvé du sens à ma vie. @j.v
Revenir en haut Aller en bas
Declan O'Reilly10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Declan O'Reilly
http://www.ciao-vecchio.com/t4363-ames-sensibles-s-abstenir http://www.ciao-vecchio.com/t4368-le-connard-de-service-a-votre-service#139421
Faceclaim : Vinnie Woolston © lux aeterna. (vava) / Meelan crackships (sandrine)
Messages : 1051 - Points : 2018
Taquiner les boules. (Adriano) Tumblr_oz0g6eZJHW1smbe8no3_400
Âge : 31 ans né le 17/02/1988 à Dublin
Métier : Agent animalier au zoo Di Napoli
Taquiner les boules. (Adriano) Empty
Sujet: Re: Taquiner les boules. (Adriano) ( le Jeu 22 Aoû 2019 - 11:13 )
Blood of Ireland flows in our veins. Uniting our hearts.
adriano & declan

Je suis heureux de retrouver Adriano, tellement heureux que je le titille d'entré de jeu sur l'heure de son arrivé, comme sur la remarque qu'il fait par rapport au nombre de ses conquêtes. Il se donne lui même le bâton pour se faire battre, alors pas question de passer à côté. Foi d'irlandais. Le bel Adriano ne va pas s'en sortir aussi facilement que ça, mais à ce petit jeu il est autant doué que moi et voilà que mes questions se retournent illico presto sur moi. Parfois je me dis que face à lui je devrais fermer ma grande gueule. J'essaie de ne pas m'étouffer avec ma salive quand il me parle d'être amoureux. Non mais il m'a regardé en face le cousin. Moi amoureux. C'est comme voir une vache volée dans le ciel italien. Même si je dois reconnaître que Meena m'a envouté. Mais c'est peut être trop tôt pour parler d'amour, de réelle relation même. Du coup je balance que c'est le boulot qui m'empêche de jouer les Don Juan à tour de bras. « Tu seras le premier averti le jour ou l'amour viendra frapper mon cœur. Enfin faut qu'il le trouve avant. » Et le coup du "trop de boulot" à l'air de passer crème. Je ne veux pas vendre la peau de l'ours trop rapidement. Après tout vu mon comportement débile et violent, je pourrais perdre Meena en un claquement de doigt. Je suis conscient que ce qui me fait vriller est encore là au fond de moi. Et que le moindre écart pourrait tout simplement la faire fuir. Alors pas question de parler de mon ensorceleuse avant que dans ma tête, mon cœur et mes tripes l'orage ne se calme vraiment.

On passe commande et puis vu que le billard nous tend les bras on s'y colle. Et là encore on se taquine. Comme si Adriano avait une chance de gagner. Je compte bien l'écraser comme la fois dernière qu'il est mangé du lion ou pas. « Attention que je ne tonde pas ta crinière cousin. » Petit clin d'oeil appuyé pour bien lui faire comprendre que je serais assez con pour le faire. Mais il doit bien s'en douter. « Tu n'as pas peur !! » Ni froid aux yeux vu comme il me nargue, du coup je balance un défi. Où serait le plaisir du jeu s'il n'y avait pas un peu de piment pour rendre la partie plus intéressante ? Nulle part. Et dans ce genre de jeu, je suis plutôt culotté. Mais Adriano n'a rien à m'envier. « Parce que tu crois que je demande le numéro de téléphone aux femmes qui croisent ma route. Même à mes ex. Putain Aeden tu crois encore au Père Noël ? Non alors et puis elles n'ont, pour la plupart, pas du tout envie de me revoir. » Les femmes me goutent une fois et puis plus rien. Remarque au moins je ne me lasse pas. Enfin il y a quand même le numéro de Meena dans mon téléphone et je n'ai pas envie qu'il le voit. « Bon on joue. Au lieu de raconter des conneries. » Vu que mon cousin a loupé son coup je prends le relais. Et voilà qu'il me balance un truc. Quel con !! A ses mots ma queue de billard par en sucette, et bien entendu je loupe la boule. Je serre les poings et lui lance un regard noir. « Tu veux une mise à mort immédiate Adriano. » Je l'appelle rarement par son prénom italien. Mais là pas possible de l'appeler Aeden. Pour moi c'est comme une trahison cette proposition. Il sait l'aversion que j'ai pour ce genre de chose. Je m'approche et viens glisser à son oreille. « Tu vas te retrouver avec une bouse d'éléphant sur la tronche tu regretteras d'être sorti du ventre de ta mère. Pas question que je fasse ce genre d'horreur. » Je tremble de tout mon être rien que d'y penser. J'en ai même envie de gerber. « Sache que si tu gagnes je ne ferais jamais ce défi négociable ou pas. » Je le fixe droit dans les yeux. « C'est à toi de jouer petit con vu qu'avec tes mots tu m'as fais loupé le trou. » Et je m''éloignes mais mes traits sont tendus. Je bois quelques gorgées de ma bière pour essayer de faire passer ma colère. Putain mais quel con.



vmicorum. / Dublín & Lannisters


Meelan
Meena apporte la lumière dans son regard sombre. Elle fait battre son cœur avec force et rage. Et il aime ça Declan.


Pour réchauffer Meena. Taquiner les boules. (Adriano) 3203843487 Merci Sandrine. Taquiner les boules. (Adriano) 3858275945 :
 
Revenir en haut Aller en bas
Adriano Rocca10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Adriano Rocca
http://www.ciao-vecchio.com/t5748-dove-c-e-ombra-c-e-luce-adrian http://www.ciao-vecchio.com/t5763-dans-les-tenebres-de-mon-coeur-adriano#182167
Faceclaim : Richard Madden
Messages : 320 - Points : 763
Taquiner les boules. (Adriano) 05fc33960cfc9db71846f6dde561f5b086e0a4c2
Âge : 33 ans
Métier : Mécanicien pour voitures et petits avions. Ainsi que pilote pour courtes distances
Taquiner les boules. (Adriano) Empty
Sujet: Re: Taquiner les boules. (Adriano) ( le Ven 6 Sep 2019 - 12:07 )
Blood of Ireland flows in our veins. Uniting our hearts.
adriano & declan

Adriano doutait fortement de la capacité de son cousin à trouver l'amour. Non pas qu'il ne l'aurait pas souhaité à Declan mais ce dernier semblait incapable de se stabiliser quelques jours. Or pour vivre une histoire d'amour, il fallait être capable de faire face aux sursauts d'une relation sans être soi-même un sursaut. Alors quand Declan lui raconte qu'il n'a personne, il gobe l'information sans aucun souci. Puis, aussi bizarre que cela paraisse, Adriano ne voyait pas de raison à ce que son cousin cache une information aussi capitale. Pourtant, de son côté Adriano évitait de parler des choses réelles qu'il ressentait. Mais en vérité, il se les cachait à lui-même.

« Arrête tes conneries, je n'ai plus de crinière! » Il pointa ses cheveux d'un doigt fier. « T'as même pas remarqué? » Ils étaient plus courts d'un centimètre. Declan lui avait déjà dit plus d'une fois qu'il avait l'air d'un malpropre avec ses cheveux longs. L'ironie le faisait rire. Declan qui avait les cheveux les plus longs qu'il connaisse dans la gent masculine, se permettait de critiquer son cousin. Pourtant, Adriano avait coupé ses cheveux récemment et était heureux de les exhiber en espérant que le cousin en dirait du bien. « Peur de toi? » Le ton était presque méprisant mais il ne l'était pas. Ils aimaient se taquiner tous les deux. En vérité, Declan faisait parfois peur à Adri mais le cousin germain avait appris à faire face au dur à cuire. Et même s'il craignait ses accès de colère, Adriano n'avait pas peur de se battre avec si nécessaire. Ils s'étaient déjà tapé sur la figure une ou deux fois dans le passé.

Le premier défi semblait ne pas plaire à Declan. Pourtant, s'il avait su, il n'aurait pas crié qu'il n'avait personne dans son répertoire. Car Aedan avait d'autres idées farfelues à lui proposer. Et la réaction de Declan ne se fit pas attendre. Adriano éclata de rire un bon coup avant de lui taper dans le dos. « Tu as raté ton coup parce que t'es pas assez bon, ça n'a rien avoir.  » Il sourit malicieusement avant de faire tomber la bille numéro 7 dans le trou et d'enchaîner avec la 13. « Tu sais que tu vas perdre, sinon tu n'aurais pas peur d'accepter le défi, quel qu'en soit l'enjeu! » Il lui fit un clin d'oeil avant de rater et de lui tendre la perche au propre et au figuré. Adriano savait qu'il irritait fortement Declan mais le voir dans cette posture en était presque jouissif. La fierté irlandaise combattait son homophobie. Il était quasiment certain de savoir qui gagnerait. Mais pour le plaisir d'exaspérer Declan, il ne changeait pas le sujet.


vmicorum. / Dublín & Lannisters

Spoiler:
 


astra —C'est dans la puissance d'un regard que réside la noirceur de son âme. C'est dans la froideur du sien que j'ai trouvé du sens à ma vie. @j.v
Revenir en haut Aller en bas
Declan O'Reilly10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Declan O'Reilly
http://www.ciao-vecchio.com/t4363-ames-sensibles-s-abstenir http://www.ciao-vecchio.com/t4368-le-connard-de-service-a-votre-service#139421
Faceclaim : Vinnie Woolston © lux aeterna. (vava) / Meelan crackships (sandrine)
Messages : 1051 - Points : 2018
Taquiner les boules. (Adriano) Tumblr_oz0g6eZJHW1smbe8no3_400
Âge : 31 ans né le 17/02/1988 à Dublin
Métier : Agent animalier au zoo Di Napoli
Taquiner les boules. (Adriano) Empty
Sujet: Re: Taquiner les boules. (Adriano) ( le Lun 16 Sep 2019 - 12:05 )
Blood of Ireland flows in our veins. Uniting our hearts.
adriano & declan

Je ne mens pas à Adriono par plaisir ou par crainte qu'il balance un peu partout que j'avais au final peut être un cœur. Je mens parce que moi même je ne sais pas comment qualifier ce qui m'arrive avec Meena. Parce que je suis paumé face à ce que je ressens quand mes yeux plongent dans ses grands yeux sombres. Quand mes lèvres goutent à ses lèvres. Et que mes mains frôlent sa chair. Et puis il m’assommerait de questions, pas pour avoir les détails croustillants, mais pour comprendre ce qu'elle avait de plus que les autres. Mais ce plus je ne saurais le décrire parce que cette attraction va au delà des mots. Alors je préfère parler de boulot. Je sais qu'il va gober tout cru l’œuf balancé. Et puis on est là pour jouer au billard pas pour papoter comme deux copines qui ne se sont pas vus depuis des lustres. Enfin tout cela ne m'empêche pas de le taquiner, je sais qu'il adore ça. Et de voir en lui la symbolique de Simba le roi du royaume animal qui a besoin de se faire dompter la crinière, est jouissif. Chose bien entendu qu'il rejette aussi sec en pointant ses cheveux du bout de son doigt. Obligé de constater que oui il y avait eu un tout petit peu de changement dans ce domaine. « Okay au lieu de faire crinière de lion là tu fais crinière de lionceau. Va falloir que je te surveille d'avantage petit Simba. » Et boum s'il comptait que sa coupe allait lui servir, et bien elle m'aide au contraire à enfoncer le clou. Adriano va rire jaune. Et moi je ris tout court. Je sais parfaitement qu'il n'a pas peur de moi. On se connait trop et puis nous taquiner c'est comme se câliner, cela s 'écrit presque pareil et quand les taquineries sont pleines d'amour. Cela peut donner le même résultat. « Mais non tu es beau comme ça. Tu vas faire fureur. » Je le regarde plus en détail, enfin surtout sa nouvelle coupe. « Cela te fais plus mature, moins gamin. » Bon une petite dose de compliments mais sans oublier de plaisanter un peu.

Et puis on passe aux choses sérieuses. La partie de billard. Et voilà qu'on l'agrémente de défi, un peu de piment ne fait jamais de mal à personne. Sauf que sur le coup ce qu'Adriano met en défi est loin de me plaire. Et il connait très bien cet aversion. A croire qu'il cherche la bagarre. « Non j'ai raté pour te laisser une chance de marquer quelques points. Alors profite au lieu de tergiverser. » Je ne compte pas lui laisser l'avantage trop longtemps. « Si tu continues à me chercher je vais je faire la boule à zéro. Tu connais Kojak et bien tu pars pour lui ressembler. » Pas sérieux pour deux sous. Mais pour le déstabiliser je vais un peu une grosse voix. Comme si je réprimandais un gamin. Ce qui est illogique vu qu'on a le même âge. Je me doute vu son petit regard en coin que mon cousin ne va pas lâcher l'affaire aussi facilement que ça. « Non je ne vais pas perdre. Et je suis prêt à accepter un défi, mais pas un déshonneur suite à une horreur. Tu dois bien pouvoir mettre autre chose sur la table que cet idée pourrie. » Du coup je me mets en place et tire à mon tour. Mettant bien entendu la boule dans le trou. « Tu vois que je sais me concentrer et garder les avantages. » Je viens coller une tape amicale dans le dos de mon cousin. Je recommence mais avec moins de chance cette fois. Enfin j'ai peut être un peu fait exprès de louper pour voir s'il est capable de gagner pour une fois. « A toi l'honneur. »  




vmicorum. / Dublín & Lannisters


Meelan
Meena apporte la lumière dans son regard sombre. Elle fait battre son cœur avec force et rage. Et il aime ça Declan.


Pour réchauffer Meena. Taquiner les boules. (Adriano) 3203843487 Merci Sandrine. Taquiner les boules. (Adriano) 3858275945 :
 
Revenir en haut Aller en bas
Adriano Rocca10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Adriano Rocca
http://www.ciao-vecchio.com/t5748-dove-c-e-ombra-c-e-luce-adrian http://www.ciao-vecchio.com/t5763-dans-les-tenebres-de-mon-coeur-adriano#182167
Faceclaim : Richard Madden
Messages : 320 - Points : 763
Taquiner les boules. (Adriano) 05fc33960cfc9db71846f6dde561f5b086e0a4c2
Âge : 33 ans
Métier : Mécanicien pour voitures et petits avions. Ainsi que pilote pour courtes distances
Taquiner les boules. (Adriano) Empty
Sujet: Re: Taquiner les boules. (Adriano) ( le Lun 23 Sep 2019 - 0:02 )
Blood of Ireland flows in our veins. Uniting our hearts.
adriano & declan

Cette comparaison avec un lion était plus propice à coller au caractère de Declan que d'Adriano. Celui qui rugissait à tous moments, c'était l'irlandais homophobe et non celui avec des envies suicidaires apparemment. Quelle drôle d'idée que de lui proposer un pareil pari. Declan préférait parler de sa crinière de bébé lion que d'accepter de se soumettre au risque de devoir embrasser un homme. Et Adriano avait eu sa tranche de rire alors il savait qu'il ne le relancerait plus. « Ca va, ça va, petit joueur va. » Il le regarda et une idée lui vint en tête. Puisqu'il n'arrêtait pas de parler de coupes de cheveux, Adriano s'empara de ses mots pour lui dire « A moi l'honneur. Et si tu perds, monsieur je n'accepte pas les termes du pari, tu te feras des tresses indiennes sur la tête et tu devras les garder pendant toute une semaine! » Adriano était fier. Il positionna la queue sur le tapis en visant la boule numéro 10 afin de la faire ricocher et... bim, la boule désirée s'engouffra dans le trou visé. « Et je veux une photo de ta tête d'africain tous les jours de la semaine, en preuve de ta bonne volonté! » Il riait comme un enfant tout en continuant à regarder le tapis vert. « On verra bien qui de nous deux est le roi de la savane à ce moment-là, graou. » Il riait avec vivacité et cela l'empêcha de viser correctement. Cette erreur, c'était cadeau. « Tiens, allez, sauve tes cheveux! » lui dit-il en lui tendant la queue.

Les deux cousins partageaient des moments pareils depuis toujours. Et Adriano réalisait alors à quel point il était déconnecté de la famille du côté de son père. Il aurait voulu pouvoir se chamailler avec. Mais là, il devait se taire et faire face au glacier riche et snob qu'était Stefano. « Dis, toi qui aimes les trucs dangereux? Tu crois que je serais dans de sales draps si je me mettais mon père à dos? » Declan était l'expert de ce genre de situations. Adriano n'en pouvait plus de jouer les BCBG. Les chemises Armani le faisaient étouffer. Et Declan était le seul à pouvoir comprendre ce qu'on ressent quand on souhaite être libre des préjugés de la société et vivre comme on l'entend.


vmicorum. / Dublín & Lannisters


astra —C'est dans la puissance d'un regard que réside la noirceur de son âme. C'est dans la froideur du sien que j'ai trouvé du sens à ma vie. @j.v
Revenir en haut Aller en bas
Declan O'Reilly10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Declan O'Reilly
http://www.ciao-vecchio.com/t4363-ames-sensibles-s-abstenir http://www.ciao-vecchio.com/t4368-le-connard-de-service-a-votre-service#139421
Faceclaim : Vinnie Woolston © lux aeterna. (vava) / Meelan crackships (sandrine)
Messages : 1051 - Points : 2018
Taquiner les boules. (Adriano) Tumblr_oz0g6eZJHW1smbe8no3_400
Âge : 31 ans né le 17/02/1988 à Dublin
Métier : Agent animalier au zoo Di Napoli
Taquiner les boules. (Adriano) Empty
Sujet: Re: Taquiner les boules. (Adriano) ( le Dim 6 Oct 2019 - 11:46 )
Blood of Ireland flows in our veins. Uniting our hearts.
adriano & declan

Je me mets à montrer les dents quand Adriano s'emballe pour un défi fou. Comme si j'avais la gueule à embrasser un mec, même si ma vie en dépendait je ne le ferais pas. Plutôt crever que de m'abaisser à faire ce genre de truc dégueulasse. Alors je lui montre vite comment pourrait finir Simba s'il cherchait trop la merde. C'est bien mon cousin mais les lèvres d'un mec restent un putain d'affront que je ne peux accepter. Du coup il semble se calmer. Adriano tient à ses cheveux et surtout à sa vie. Je ne lui ôterais pas, parce que je l'aime ce petit con imprudent qui joue avec mes nerfs, mais je lui ferais passer l'envie de me titiller avec des sujets interdits. « Tu sais ce qu'il te dit le petit joueur. » Discrètement je lui fais un doigt d'honneur avant que l'histoire des cheveux ne se retourne contre moi. « Des tresses indiennes pendant une semaine ? N'importe quoi. » Je le regarde mettre la boule au fond du trou. « Okay mais pour ça faut que tu gagnes Simba et bon tu n'as pas l'air de partir dans ce sens. » Et un raté, ce qui m'arrange car je ne compte pas porter des tresses pendant une semaine. Même si c'est bien mieux que ce qu'il avait proposé au départ. « Je crois qu'après cette partie de billard va falloir que je joue Rafiki pour te montrer qui est le roi de la savane. » Avec ma queue de billard je fais semblant de lui taper sur la tête. « Tu vois un truc dans le genre mais avec l'impact en plus. » Adriano dit tellement de conneries qu'il rit aux larmes, bon je ne suis pas mieux. Parce que oui entre nous c'est plus souvent de bonnes parties de rigolade que des engueulades. Et cela porte ses fruits il loupe le trou. « A vouloir trop faire le couillon et bien on se loupe. Attention aux tiens. »

Cela me fait de bien de le voir rire, de le voir détendu. Je sais que pour lui ce n'est pas évident tous les jours. Que le rôle que lui impose son père l'étouffe plus qu'autre chose. Qu'il voudrait pouvoir faire ce qu'il veut de sa vie alors que là tout semble dicter par son patriarche. Au final on est pas aidé avec nos pères, le mien a préféré se tirer et me laisser entre les mains d'un obsédé et celui d'Adriano est aussi froid qu'un iceberg. Il pourrait couler bien plus que le Titanic. Et justement monsieur glaçon entre dans la conversation, qui jusqu'à présent avait été légère. Je me concentre d'abord sur ma boule avant de lui répondre. Entendant parfaitement le message que veux faire passer mon cousin. Bien entendu la boule rentre gentiment dans sa maison. Je m'approche d'Adriano et pose un main sur son épaule. « Tu veux vraiment mon avis Aeden ? » Si jusqu'à présent j'avais fait l'effort de l'appeler par son putain de prénom italien imposé, là je lui donnais son vrai prénom. Celui reçu à sa naissance. Je le regarde droit dans les yeux. «  Je pense qu'il n'apprécierait pas. Mais tu devrais l'envoyer chier sans te préoccuper que cela lui plaise ou non. » Je suis sincère. « Tu n'es plus un gosse et tu as parfaitement le droit d'avoir ta vie. Tu as un boulot, un appart. Alors envoie le chier. Prends ta vie en main et dévore la. S'il a besoin d'un patin, il a qu'à s'acheter une poupée.» Ma voix est un peu rageuse parce que je ne supporte pas ce genre de mec père ou non, qui se croit tout permis. « Et je serais toujours de ton côté et présent pour t'aider. Nous c'est à la vie à la mort tu le sais Aeden. » Adriano est tout ce qui me reste de ma famille, ma mère étant morte pour moi le jour ou elle a laissé le diable entrer dans ma vie. Alors je ne compte pas le lâcher même s'il se heurte à son père. Mon oncle j'en ai rien à foutre également. Seul Aeden compte.



vmicorum. / Dublín & Lannisters


Meelan
Meena apporte la lumière dans son regard sombre. Elle fait battre son cœur avec force et rage. Et il aime ça Declan.


Pour réchauffer Meena. Taquiner les boules. (Adriano) 3203843487 Merci Sandrine. Taquiner les boules. (Adriano) 3858275945 :
 
Revenir en haut Aller en bas
Adriano Rocca10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Adriano Rocca
http://www.ciao-vecchio.com/t5748-dove-c-e-ombra-c-e-luce-adrian http://www.ciao-vecchio.com/t5763-dans-les-tenebres-de-mon-coeur-adriano#182167
Faceclaim : Richard Madden
Messages : 320 - Points : 763
Taquiner les boules. (Adriano) 05fc33960cfc9db71846f6dde561f5b086e0a4c2
Âge : 33 ans
Métier : Mécanicien pour voitures et petits avions. Ainsi que pilote pour courtes distances
Taquiner les boules. (Adriano) Empty
Sujet: Re: Taquiner les boules. (Adriano) ( le Ven 15 Nov 2019 - 17:27 )
Blood of Ireland flows in our veins. Uniting our hearts.
adriano & declan

La situation est d'un comique sans nom. Adriano avait vraiment besoin de ce moment de déconnexion. L'air de rien, Declan est vraiment le seul avec qui il peut faire ça. Puis surtout, Declan est le seul à savoir ce qui se trame dans la vie d'Adriano. Certes, Padma aussi mais c'est plus compliqué de communiquer avec sa meilleure amie car elle, c'est une femme. Et sans aucune discrimination, Adriano sait qu'elle doit voir les choses en tant que telle. Alors que Declan, avec sa dose de testostérone, sait aborder ce qu'il se passe comme un homme. Sauf que si lui serait prêt à tout envoyer balader, Adriano voit les choses différemment. Passée la crise de fou rire, Adri ose se lancer dans une conversation plus sensée. Certes, il sait que Declan n'est pas une référence pour des conseils avisés. Après tout, il est le premier à foncer tête baissée et à faire n'importe quoi. Pourtant, ce soutien soudain de la part de son cousin réconforte le rouquin. Cela fait du bien de sentir qu'i y a quelqu'un qui, à sa manière, comprend sa détresse. Alors, il opine du chef lorsque ce dernier lui demande s'il veut son avis. «Facile à dire... » Aedan le regarde tout en se concentrant sur le tapis vert où les boules commencent progressivement à disparaître. Il reprend la queue en main, cherchant à se persuader que ce qui l'agace c'est de ne pas savoir comment viser pour mettre les deux balles dans le trou sans que la boule blanche ne tombe avec. Mais ce n'est pas ça qui l'énerve réellement. Il se redresse sans avoir tiré. « Putain Declan, fais pas comme si c'était juste une décision à prendre. Y a des conséquences à nos actes. A tous nos actes. » Il pose la queue du billard sur le meuble et chope la Guinness dans sa main droite tout en fixant le mur de l'autre côté du bar. «Si je me rebelle maintenant, je vais me couvrir de dettes. Et surtout... maman n'aura plus aucun soutien pour ses soins d'hôpitaux. Tu trouves que ma liberté à porter des jeans troués est plus importante que la chance qu'elle a de vivre encore quelques mois dans de bonnes conditions? » Il dépose la chope sur le coin du bar avant de reprendre le baton pour jouer. Il sourit faiblement avant de jeter un regard bienveillant à Declan. «Je sais que tu seras là. Et... » il vise et met les deux billes dans le trou sans trop savoir comment il est parvenu à faire ce coup de maître. «... tu seras là avec des tresses africaines. » Adriano ricane un bon coup avant de viser à nouveau et de s'interrompre. «Sérieusement. Ta mère serait toujours vivante et tu aurais une chance de la sauver, tu n'endosserais pas une saleté de costume tous les jours pour essayer de lui donner un espoir? » Adriano savait que ce n'était pas aussi facile que ça non plus pour Declan. Se conformer aux ordres des autres, il détestait cela. Mais quand on aime, ne devient-on pas quelqu'un de différent?


vmicorum. / Dublín & Lannisters


astra —C'est dans la puissance d'un regard que réside la noirceur de son âme. C'est dans la froideur du sien que j'ai trouvé du sens à ma vie. @j.v
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Taquiner les boules. (Adriano) Empty
Sujet: Re: Taquiner les boules. (Adriano) ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Taquiner les boules. (Adriano) -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2  Suivant