Revenir en haut
Aller en bas

-34%
Le deal à ne pas rater :
LaCie 4 To Disque Dur Externe portable – USB 3.0
94.99 € 144.99 €
Voir le deal
Le deal à ne pas rater :
Antivirus NORTON 360 Deluxe – 3 Appareils – 1 an (clé ...
4.99 €
Voir le deal

 

- [terminé] Taquiner les boules. (Adriano) -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Declan O'Reilly10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Declan O'Reilly
https://www.ciao-vecchio.com/t4363-ames-sensibles-s-abstenir https://www.ciao-vecchio.com/t4368-le-connard-de-service-a-votre-service#139421
Faceclaim : Vinnie Woolston © hedgekeye (vava) / Meelan crackships (sandrine)
Messages : 1481 - Points : 2963
[terminé] Taquiner les boules. (Adriano) - Page 2 Tumblr_ozmvhxyFd01wivd1lo6_250
Âge : 32 ans né le 17/02/1988 à Dublin
Métier : Agent animalier au zoo Di Napoli
[terminé] Taquiner les boules. (Adriano) - Page 2 Empty
Sujet: Re: [terminé] Taquiner les boules. (Adriano) ( le Ven 6 Déc 2019 - 16:43 )
Blood of Ireland flows in our veins. Uniting our hearts.
adriano & declan

Je taquine mon cousin, c'est une de mes activités favorites. C'est comme manger une bonne tarte à la crème. J'en salive d'avance. Mais il pousse le bouchon un peu trop loin avec ses idées à la con qui me font voir rouge. Je le regarde immobile, n’appréciant guère le jeu dans lequel il se lance. Aedan sait parfaitement que certains sujets sont tabous, alors les mettre en parie, s’avère encore plus dangereux. Le jeu risque fort de devenir une infection virale que je ne pourrais plus contrôler s'il continue sur sa lancé. Heureusement que je sais qu'il changera son fusil d'épaule faisant une autre sélection de gages si je viens à perdre. Mais au delà de cette partie de billard que je vais gagner, d'ailleurs je mettrais dans un cadre le résultat. Je sens qu'il y a autre chose. Un sujet plus sombre, qui tourmente mon cousin. Parler serait surement un acte de libération, je serais l'écouter, il le sait. Mais le sujet rester houleux, parler de mon oncle sujet bien épineux. Un goudron bien épais dans lequel on s'enlise si on ne reste pas accroché à un point d'ancrage.

Je lui balance ma façon de penser, pas la peine de passer par quatre chemins. Son père n'est pas pire qu'un communiste, mais il est borné et n'accorde aucune liberté à son fils. Il le tient en laisse comme on le ferait avec un toutou. Attendant qu'il rapporte sagement le jouet qu'on lui a jeté. Pour moi certains actes s'effacent d'un simple coup de main. Comme le matin quand on essuie le visage avec une serviette, pour faire disparaître les marques de la nuit. Mais Aedan ne le voit pas de cet œil, en même temps je ne peux lui en vouloir. « C'est à moi que tu parles de conséquences à ses actes. » Moi qui paie chèrement les actes de mon beau-père encore et encore chaque jour que Dieu fait. Comme s'ils étaient notés à l'encre de mon sang sur une affiche postée en grand sur le mur de ma vie. « Je ne dis pas ça. Je comprends qu'avoir les moyens de soigner ta mère est important et non négociable. Mais il ne peut pas non plus jouer avec toi de cette façon. Tu ne peux pas accepter encore cette situation. Il va te détruire. » Le ton de ma voix marque combien cela me touche. Parce que je sais que Aedan fonce tout droit dans le mur. Comme moi même j'y ai foncé avant de tuer celui qui me pourrissait la vie. La discussion n'empêche pas mon cousin de jouer loin de là, j'avais oublié un temps le tapis vert. Mais j'y reviens dessus suite à sa remarque sur les tresses africaines. « Traitre va. » Je vois les boules entrer dans les trous. « Tu en as profité. » C'est alors qu'il fait une remarque sur ma mère, c'est à mon tour d'attraper mon verre et qui avale rapidement quelques gorgées. « Non pas avec ce qu'elle m'a laissé vivre Aedan. Elle a bousillé mon enfance .. La mort était tout ce qu'elle méritait. » Ma voix c'est plus grave sur le coup. « Je comprends pour ta mère. Et ton père te tient par ce biais. Ne te laisse pas avoir. On a qu'une vie.  Ta situation est différente .. mais penses y. » Même si mon oncle pourrit la vie de son fils il est présent, alors que le mien a préféré se tirer. Me laissant aux mains de ma mère et à celui qu'elle avait choisi de mettre dans son lit. Je boue au fond de moi en pensant à toute l'histoire de mon enfance. Mais je n'éclate pas. Je reprends ma queue de billard et me remets à jouer. Extrêmement calme en surface. L'esprit moins joyeux qu'au début, mais prêt à essayer de faire basculer les points que Aedan a d'avance.


vmicorum. / Dublín & Lannisters


Espoir
Doucement laisser les blessures se cicatriser. Et voir la lumière au bout du sombre tunnel.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
[terminé] Taquiner les boules. (Adriano) - Page 2 Empty
Sujet: Re: [terminé] Taquiner les boules. (Adriano) ( le Jeu 12 Déc 2019 - 12:58 )
Blood of Ireland flows in our veins. Uniting our hearts.
adriano & declan

Adriano sent bien l'atmosphère devenir plus lourde. Lorsqu'il parle des conséquences des actes de leurs pères, il touche à un sujet épineux. Alors il a envie de faire marche arrière. Mais c'est trop tard. «Ouais, t'as raison, c'est pas à toi que je dois faire comprendre ce genre de choses... » Ils ont chacun leur vécu. Celui de Declan remonte au passé, un passé douloureux. Celui d'Adriano se joue, là, dans le présent. Sa mère est au bord du précipice et Adriano vend son âme sans savoir si cela peut changer quoique ce soit. Mais il ne se le pardonnerait pas s'il n'essayait pas. «Ouais, probablement... Mais soit il me détruit, soit j'accepte de perdre Eilis. » Cette mère qu'il aime tant, cette femme qui est aussi la tante de Declan. C'est elle qui forme le lien entre eux, elle qui crée leur parenté. Il n'a pas besoin de le lui rappeler. Declan a beau être un enfoiré, il tient aux gens qui ont un coeur. Eilis en fait partie.

«Taître? » Adriano joue les innocents. « Mais, cher cousin, ça fait partie du jeu. Je pense qu'on est là pour ça, non? Mettre les boules dans les trous! » Il rit en pensant à tout ce que cette phrase pourrait signifier. Il fut un temps où Declan aurait fait une remarque grivoise pour ponctuer cette réplique. Le sujet de la mère de Declan refaisant surface, Adriano se pince les lèvres. Il sait que c'est délicat mais elle continue d'être sa mère. Ils ont des avis dissidents parfois et Adriano se demande s'il n'est pas un peu en désaccord avec son cousin. Il évite d'en parler et préfère aller dans son sens, en relançant le sujet autrement. «T'aimerais pas qu'elle soit là pour que tu lui dises tout ce que t'as sur le coeur justement? » Une seconde chance avec Declan, c'est pas gagné. Il pressent la réponse à venir, mais on ne sait jamais. «Oui.» Il y pensait constamment. Il n'arrêtait pas. Il commande une autre bière et regarde les boules sur la table, cherchant les siennes. Alors, il comprend avec un sourire narquois. «Mais dis donc, cousin, j'ai le sentiment que la partie est finie? » Ce n'est pas vraiment une interrogation, il sait ce qu'il affirme. Il sourit à pleines dents, regardant la crinière de l'irlandais. «T'es prêt à aller chez le coiffeur? » Tous sourires, il sort un billet de son portefeuille pour payer leurs consommations lorsque la serveuse leur apporte leurs bières.


vmicorum. / Dublín & Lannisters
Revenir en haut Aller en bas
Declan O'Reilly10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Declan O'Reilly
https://www.ciao-vecchio.com/t4363-ames-sensibles-s-abstenir https://www.ciao-vecchio.com/t4368-le-connard-de-service-a-votre-service#139421
Faceclaim : Vinnie Woolston © hedgekeye (vava) / Meelan crackships (sandrine)
Messages : 1481 - Points : 2963
[terminé] Taquiner les boules. (Adriano) - Page 2 Tumblr_ozmvhxyFd01wivd1lo6_250
Âge : 32 ans né le 17/02/1988 à Dublin
Métier : Agent animalier au zoo Di Napoli
[terminé] Taquiner les boules. (Adriano) - Page 2 Empty
Sujet: Re: [terminé] Taquiner les boules. (Adriano) ( le Mer 1 Jan 2020 - 11:49 )
Blood of Ireland flows in our veins. Uniting our hearts.
adriano & declan

Je me mets sur mes gardes quand Adriano parle des conséquences de nos actes. De suite le ton de ma voix change. Je sais que mon cousin ne cherche pas à me blesser, mais difficile de retenir ma réaction. La colère est là et elle sort sans que je ne puisse l'en empêcher. Toute ma haine cumulée pendant ses années sans jamais avoir trouvé le repos, ou une porte de sortie. C'est plus fort que moi, même si je le regrette après. Même si je me dis qu'Adriano ne sera jamais mon ennemi. Je m'en veux mais les mots sont dits. Nos vécus sont différents, je peux comprendre son point de vu. Mais la discussion reste délicate, parce qu'elle touche des blessures pas encore cicatrisées. Et qui ne cicatriseront surement jamais. « Pas grave. Je sais que ce n'est pas volontaire. Et je suis désolé pour Eilis. » Elle reste ma tante et elle a bon cœur. La savoir gravement malade me crève le cœur. Tout comme le fait que mon cousin doive encaisser ce que lui impose son père pour permettre à ma tante d'avoir son traitement. « Ce n'est pas logique de devoir vivre cette situation. Ton père reste un homme sans cœur. A croire que nos pères ne nous méritaient pas. » Ils n'ont ce titre de père que parce qu'ils ont mêlé leurs sangs à celui de nos mères. Et on en supporte chaque jour les conséquences. Putain de vie.

Et en plus Adriano a profité de cette discussion pour placer ses boules. Se disant que le sujet me détournerait de mon but premier la victoire. « C'est ça joue les innocents. On te donnerait presque le Bon Dieu sans confession avec ta gueule d'ange. Mais cela ne prend pas avec moi. » Même si sur le coup je me suis fais avoir comme un débutant. J'aurais du être plus vigilant. Et en plus mon adorable cousin joue avec les mots. « Profites-en bien. » Je fronce les sourcils. « Mais n'abuse pas trop en me titillant sur le sujet sinon ... » Je le regarde essayant de faire le méchant. « Je pourrais te castrer. » Je lâche un peu de leste et donne à ma voix un ton plus déconneur. Même si ma voix garde une part de gravité. Puis on parle de nos mères, décidément la famille cela reste un sujet délicat de n'importe quel sens on le tourne. « J'en sais rien. Vu qu'elle n'a rien fait au moment ou j'avais besoin d'elle. Elle m'a juste traité de menteur et le préférant lui à moi. Alors pas sur que pouvoir lui parler aujourd'hui aurait changé la donne. » De toute façon le mal est fait. Et même si je ne tirerais jamais un trait sur cette histoire, si je resterais au fond de moi un enfant blessé et détruit. Je me dois d'avancer. Même si cela me coûte. Mon regard se voile un peu, je ne sais pas si Aedan a un jour saisi l'ampleur de ma blessure et de la souffrance qu'elle engendre chaque jour et ce depuis des années.

Mais je redeviens attentif vu que la partie semble finie. Et surtout semble perdue pour moi comme me le fait remarquer mon cousin. « Quand je dis que tu es un traite. » Je lui colle une tape dans le dos alors que je regarde le tapis vert. En effet ses boules ne sont plus sur la table. Il m'a embobiné avec ses mots et a mis à profit ce temps là pour mettre toutes ses boules dans les trous. « Parce que tu crois que tu vas t'en tirer comme ça !! Parce que tu gagnes une partie, tu crois que je vais aller chez le coupe tif. » Je fais non avec mon doigt. « Je ne compte pas rester sur un échec. Alors on remet ça et si tu gagnes la seconde et bien on avisera pour mes cheveux. » C'est là que la serveuse apporte nos bières. « Merci. » Je la détaille parce qu'elle est plutôt jolie. « Tu vois le temps qu'on boit notre nouvelle bière on peut relancer une partie. » Je récupère les boules et les réinstalle sur le tapis. « On va voir si c'était un coup de chance ou si c'est parce que tu commences à devenir doué ? » Et je lui embrouille les cheveux avant de casser le triangle. C'est repartie pour une nouvelle partie, mais cette fois je vais me concentrer d'avantage. Et puis j'ai envie de profiter et de ne pas me prendre la tête.


vmicorum. / Dublín & Lannisters


Espoir
Doucement laisser les blessures se cicatriser. Et voir la lumière au bout du sombre tunnel.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
[terminé] Taquiner les boules. (Adriano) - Page 2 Empty
Sujet: Re: [terminé] Taquiner les boules. (Adriano) ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- [terminé] Taquiner les boules. (Adriano) -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2