Revenir en haut
Aller en bas


 

- Tea Time (+) Loulian -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Celian Andrei10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Celian Andrei
http://www.ciao-vecchio.com/t3187-celian-le-monde-est-plein-de-c http://www.ciao-vecchio.com/t3233-celian-l-extraordinaire-est-une-chose-le-mystere-en-est-une-autre
Faceclaim : Benedict Cumberbatch + © Wildavatars + © Sherlollyressources + © Thescienceofsherlolly +© Sara'h
Messages : 496 - Points : 1379
Tea Time (+) Loulian 55qr
Âge : 37 ans à boire du thé à 17h précises (24/12/1981)
Métier : Directeur d'un laboratoire de recherches pharmaceutiques, situé à l'extérieur de la ville. C'est son hommage personnel et caché à son paternel dévoré par la maladie
Tea Time (+) Loulian Empty
Sujet: Tea Time (+) Loulian ( le Sam 27 Juil - 14:55 )

Life is like a cup of tea… It’s all in how you make it… Loulian

Tea Time

En un jour son statut avait changé du tout au tout. En un jour, sa vie avait été bouleversé. En un jour, ils sont devenus quatre à partager son appartement à Santa Lucia et non plus deux. En un jour et après maintes péripéties, connues sous le nom de panne de voiture, dépanneuse ou assurance, Celian était devenu papa. Papa de deux jumeaux : Amelia et Charly. Une fille et un garçon. Deux prénoms que les nouveaux parents avaient mis du temps à choisir mais qui avaient recueillis l’unanimité sur la liste qu’ils avaient préparé. Il avait encore du mal à le réaliser. A réaliser qu’il endossait ce rôle, lui qui avait toujours eu une vision de la famille brisée, chaotique voire même pessimiste. Lui qui n’y avait jamais cru. Lui qui avait toujours été considéré comme le marginal dans la sienne : celui ne respectant pas les règles. Celui qui était différent et que l’on mettait sur la touche pour cela. Celui qui ne se fondait pas dans le décor. Celui qui n’était pas désiré par tout ce pan londonien de sa famille. Heureusement, la Brunette qui l’accompagnait, avait une toute autre vision, même si celle-ci avait été bousculée et entachée, elle n’en restait pas moins positive et unie. Et c’était en suivant son exemple et cette base qu’il souhaitait construire quelque chose. Pourtant une chose était bien réaliste pour lui. Une chose était bien tangible : ses nuits s’étaient transformées en un véritable cauchemar. Les cris, les pleurs et la faim avaient raison de leur sommeil qui était fragmenté en cycle de 2h, voire de 3h lorsqu’ils avaient un petit peu de chance. Alors à chaque fois, il se levait avec Adelina pour pouvoir les calmer. Il était encore plus que maladroit, mais cette même maladresse semblait attendrir ses propres enfants qui en souriaient. Même si Celian et ses connaissances savaient que ce sourire n’était pas dû de leur propre chef, mais qu’il n’était que le simple miroir de la réaction d’Adelina, cela le faisait rire en retour. Ainsi en quelques jours des cernes, plus communément appelées sous le terme de valise, s’étaient installées sous ses yeux. Ce matin encore, il baillait de cette nuit pseudo-réparatrice où il n’avait pu dormir que quelques heures. Avoir un enfant, lui avait déjà semblé si compliqué alors lorsqu’il avait appris que la jeune femme attendait des jumeaux, il n’avait pu qu’en rire nerveusement. Malgré toute sa bonne volonté, le Brunet avait encore du mal à se projeter. Il avait encore du mal à se sentir légitime à cette place de père.

Pourtant en ce matin qui sonnait comme une douce accalmie, le Britannique dut sortir : il était chargé de faire quelques courses, car leur frigo ne contenait plus grand-chose pour eux. Avec la liste qu’elle lui avait préparé, il s’assura que tout était prêt et que la jeune femme pourrait gérer seule en son absence, même s’il n’était pas sûr qu’il soit d’une très grande aide, elle savait gérer bien mieux que lui, il s’éclipsa. Celian n’était pas le genre à être dissipé, avec lui les courses alimentaires ainsi que pour la maison étaient capables d’être bouclées un quart d’heure chrono en main. Même dans cet état de fatigue, même s’il avait le temps, car pour la première fois de sa vie il était en congés, il n’en démordeait pas et sortit rapidement du magasin avec le sachet de courses. Il avait entre autre acheté de quoi faire des pâtes pour au moins une semaine. Simple, rapide et efficace, il en revenait à ses basiques : lui qui lorsqu’il était seul, se nourrissait exclusivement de pâtes et de thé. Instinctivement, le Brunet s’arrêta dans sa marche, devant une devanture obstruée par un échafaudage qui était censé être là pour accrocher la nouvelle enseigne. Il savait pertinemment où il était. Il savait pertinemment devant quel établissement, ou du moins futur établissement il était. Adelina lui avait dit de prendre son temps pour faire les courses, de prendre l’air pour récupérer un peu maintenant que les deux jumeaux étaient calmes. Alors il suivit son conseil au pied de la lettre.

Changeant de destination, il bifurqua vers cette devanture encore en travaux : la porte semblait être à moitié ouverte et il se permit de pousser cette dernière. Un léger tintement se fit entendre : elle avait déjà installé une clochette. Louise ? Je me suis permis d’entrer, la porte était entrouverte. La voix de Celian retentissait dans ce futur salon de thé encore en travaux à l’intérieur également. Un thé en bonne compagnie ne lui ferait pas de mal pour se revigorer. En réalité, Celian avait besoin de parler, lui qui était toujours si instable dans sa légitimité : chose plus qu’inhabituelle pour lui. Il avait besoin de parler avec quelqu’un d’autre que Minerva leur pédiatre et amie qui se retrouvait être son prof particulier, qu’Adelina sa petite amie, Stephen ou Anabela ses amis proches, et Louise semblait être la meilleure désignée dans ce rôle. Il avait besoin d’un autre regard.
(c) crackle bones




Je ne savais pas qu'ensemble bientôt, on créerait un nous. Ton coeur est tout ce que j'ai et dans tes yeux, tu tiens le mien. Suivons notre chemin, je vois mon futur dans tes yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Louise Bellecour10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Louise Bellecour
http://www.ciao-vecchio.com/t5572-louise-nobody-puts-baby-in-a-c http://www.ciao-vecchio.com/t5608-louise-sweet-dreams-are-made-of-this
Faceclaim : Sarah Gadon @lux aeterna
Messages : 276 - Points : 576
Tea Time (+) Loulian Tumblr_inline_o1fl3sDY731rifr4k_250
Âge : 33 printemps (17/12/86)
Métier : Ancienne danseuse étoile, elle a tout laissé tomber pour s'acheter un fond de commerce et faire son petit salon de thé.
Tea Time (+) Loulian Empty
Sujet: Re: Tea Time (+) Loulian ( le Sam 3 Aoû - 11:17 )

Tea time @Celian Andrei.

Louise déposa un vase vide sur l’une des tables du futur salon de thé avant de se reculer de deux pas et hocher la tête, conquise. Elle tourna la tête pour avoir une vue d’ensemble sur ce qui serait bientôt la pièce principale de son petit commerce, détailla la moindre étagère pour trouver ce qu’elle pouvait changer ou ajouter. L’ancienne danseuse espérait pouvoir ouvrir avant la fin du mois d’août, ce qui lui laissait un mois avant de pouvoir tourner la pancarte du côté « ouvert » et de laisser entrer le premier client. Bien sûr, elle ferait une soirée d’inauguration avant l’ouverture officielle. Elle avait déjà une petite liste d’invité, rédigée sur son carnet fourre-tout. Elle avait même écrit de jolies invitations, fait main, sur un papier cartonné couleur sable. Louise aurait bien pu passer quelques coups de téléphones mais elle aimait faire les choses bien. C’est une habitude que lui avait donnée sa nourrice, alors qu’elle n’était qu’une enfant. Alors dans la semaine, elle s’occuperait de poster certaines invitations, ou d’en donner d’autres en mains propres. C’était le genre de chose qu’elle trouvait excitante dans cette nouvelle aventure. Elle devrait aussi aller commander les fleurs afin qu’elles soient livrées quelques heures avant l’inauguration. Les compositions de la fleuriste en bas de sa rue étaient absolument fantastiques et Louise savait déjà qu’elle irait commander là-bas. Et alors que dans sa tête tout devenait plus clair sur l’emploi du temps des jours à venir, un sourire satisfait s’afficha sur son visage de poupée.

Reposant son carnet dans un tiroir de l’arrière-cuisine, Louise entendit la sonnette retentir, signe que quelqu’un était entré dans le salon. Elle reconnu rapidement la voix de son ami et poussa la porte pour l’accueillir, un grand sourire aux lèvres. « Celian ! Quel plaisir de te voir ! Comment va… » Elle plissa les yeux en voyant l’air fatigué de l’anglais. Elle qui voulait demander comment allait Adelina – et les futurs jumeaux – elle pensait avoir sa réponse. Comprenant que l’homme lui faisant face était maintenant un jeune papa, elle plaqua les deux mains sur sa bouche en signe de surprise. « Quelle excellente nouvelle ! » Louise espérait sincèrement qu’il puisse lire dans ses pensées comme elle pouvait lire les traits fatigués de son visage. « Assieds-toi, je crois que tu as besoin d’un thé noir. Quelque chose pour te revigorer un instant » Et aussi pour fêter l'arrivée des bébés. Elle sautilla jusqu’aux étagères, visiblement aux anges, avant d’attraper une boite et mettre les feuilles de thé dans la théière. Tout en s’activant, elle releva les yeux vers son ami. « Comment va Adelina ? Et toi alors ? » Elle n’avait pas d’enfants, ni de nièces ou neveux. À vrai dire, elle, n’avait très peu d’expérience avec les bébés, mais fondait littéralement devant leurs regards curieux et leurs joues potelées. « Laisse-moi deviner ? Ils sont absolument adorables » L’eau bouillante dans le récipient, elle apporta le plateau sur la table et s’assit en face de Celian avant de lui donner sa tasse. « Tu as du lait juste ici si tu veux » Elle mit elle-même un peu de sucre avant de le regarder, prête à écouter toutes ses péripéties.

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




Million dreams

≈ Sometimes, life gives you a second chance

Revenir en haut Aller en bas
Celian Andrei10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Celian Andrei
http://www.ciao-vecchio.com/t3187-celian-le-monde-est-plein-de-c http://www.ciao-vecchio.com/t3233-celian-l-extraordinaire-est-une-chose-le-mystere-en-est-une-autre
Faceclaim : Benedict Cumberbatch + © Wildavatars + © Sherlollyressources + © Thescienceofsherlolly +© Sara'h
Messages : 496 - Points : 1379
Tea Time (+) Loulian 55qr
Âge : 37 ans à boire du thé à 17h précises (24/12/1981)
Métier : Directeur d'un laboratoire de recherches pharmaceutiques, situé à l'extérieur de la ville. C'est son hommage personnel et caché à son paternel dévoré par la maladie
Tea Time (+) Loulian Empty
Sujet: Re: Tea Time (+) Loulian ( le Mer 7 Aoû - 7:28 )

Life is like a cup of tea… It’s all in how you make it… Loulian

Tea Time

Cette devanture encore en travaux et qui n’attendait que la pose de la nouvelle enseigne pour ouvrir, il ne la connaissait que trop bien. Ce n’était ni la première fois qu’il passait devant, ni la première fois qu’il s’y arrêtait. Il avait déjà pu pousser ces mêmes portes alors que le salon de thé était bien plus en travaux qu’il ne l’était actuellement. Il semblait même pouvoir ouvrir dans un futur proche au vu de ce qu’il pouvait en voir. Une pensée à laquelle le Britannique sourit, lui qui y avait participé dans une moindre mesure. Dans la moindre mesure de ses connaissances en matière de thé et de ses conseils. Dans la moindre mesure de son soutien indéfectible : Louise avait un projet de salon de thé en lequel, Celian ne pouvait que croire. Ainsi, il s’y était investi à sa manière : la conseillant à chacune de ses questions sur les différents thés et lui divulguant même ses propres secrets pour réaliser son thé et pour l’harmoniser au mieux. Alors lorsqu’il aperçut la porte entrouverte, il saisit cette opportunité pour y faire un crochet avant de rentrer à l’appartement. Prend ton temps. Va prendre l’air le temps de faire les courses. Après tout, c’était bien les propres conseils d’Adelina. Suivant ses conseils, il poussa rapidement la porte pour se retrouver à l’intérieur où il remarqua que la devanture reflétait maintenant plutôt bien son intérieur : il ne semblait rester que des ajustements à faire, annonçant une ouverture imminente qui se concrétisait. Annonçant son arrivé, sa réponse ne se fit pas attendre : en effet, Louise sortit de l’arrière-cuisine pour l’accueillir avec son sourire radieux. Celian ! Quel plaisir de te voir ! Comment va… La Blondine s’arrêta dans son élan. Surpris, il haussa légèrement les sourcils, ne comprenant cette brusque interruption. L’instant d’après, la jeune femme changea d’expression du tout au tout. Quelle excellente nouvelle ! Déconcerté par ses propos, il rétorqua : La bonne nouvelle … ? Quoi, je t’ai déjà mise au courant ? La mémoire hypermnésique du Brunet était quelque peu malmenée en ce moment, notamment parce qu’il ne faisait pas attention à ce qu’il faisait. L’exemple tout simple, était l’annonce de la naissance des jumeaux. Il avait prévenu un peu tardivement et quelque peu maladroitement Anabela et Stephen, leurs deux amis proches et désignés marraine et parrain. Il n’avait pas eu le réflexe de prévenir d’autres amis ou membres de la famille, principalement d’Adelina, et cette dernière avait eu le chic de le lui rappeler. Il avait fini par envoyer un message, un copier-coller à toute la liste que sa petite amie lui avait fournie. Peut-être que machinalement, le nom de Louise y était passée également.

Alors que la réponse était simple : il n’avait pas pensé à ses cernes, meilleur indice parmis tous pour attester de cette nouvelle. Assieds-toi, je crois que tu as besoin d’un thé noir. Quelque chose pour te revigorer un instant. Elle visait juste, même plus que juste. Avec grand plaisir ! En tout cas, ton intérieur a pris des couleurs depuis que je suis venu la dernière fois. Tu prévois une ouverture bientôt, j’imagine ? Posant doucement le sac au sol, il s’installa à l’une des tables, alors que son amie s’activait. Comment va Adelina ? Et toi alors ? Laisse-moi deviner ? Ils sont absolument adorables. Energique est le mot qui lui venait toujours à l’esprit en repensant à la frimousse des deux jumeaux. Plateau en main, Louise finit par venir s’installer avec lui : Tu as du lait juste ici si tu veux. Quand il s’agissait de thé noir, Celian y ajoutait toujours un nuage de lait, mais cela ne l’étonnait pas que la Blondine s’en souvienne. Merci. Expirant d’un coup, le Britannique se lança dans les réponses aux questions de son amie : Adelina va bien, l’accouchement s’est bien passé… Enfin si on oublie le fait que je sois arrivé en retard. Pas intentionnellement, je te coupe de suite, mais dû à un problème de voiture. Un problème qui avait moins d’un pourcent de probabilité de se produire à ce moment précis, ce jour bien précis. Celian y tenait à sa probabilité et il était fixé dessus. On est rentré, il y a quelques jours avec les jumeaux Amelia et Charly. Adorables, oui, mais ils sont surtout déjà très énergiques et malmènent notre sommeil à tous les deux. Ce qui le fit rire. Il sortit son portable de sa poche, sélectionnant une photo des deux jumeaux en question avant de faire glisser le téléphone sur la table en la direction de Louise. Il en profita pour boire une gorgée de thé. En ce qui me concerne, je vais bien… Du moins, je crois… Enfin, je m’acclimate encore… A ça… A avoir une famille... Unie. Les paroles du Britannique étaient décousues car s’il y avait bien un sujet sur lequel il n’était pas confiant, c’était celui-ci. Celui-ci de la famille. Lui qui avait vécu dans une famille brisée dès son plus jeune âge. Dans une partie britannique qui ne souhaitait pas de lui, une partie dont il était le marginal, mais qu’il avait dû rejoindre par contrainte à son adolescence.

(c) crackle bones




Je ne savais pas qu'ensemble bientôt, on créerait un nous. Ton coeur est tout ce que j'ai et dans tes yeux, tu tiens le mien. Suivons notre chemin, je vois mon futur dans tes yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Louise Bellecour10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Louise Bellecour
http://www.ciao-vecchio.com/t5572-louise-nobody-puts-baby-in-a-c http://www.ciao-vecchio.com/t5608-louise-sweet-dreams-are-made-of-this
Faceclaim : Sarah Gadon @lux aeterna
Messages : 276 - Points : 576
Tea Time (+) Loulian Tumblr_inline_o1fl3sDY731rifr4k_250
Âge : 33 printemps (17/12/86)
Métier : Ancienne danseuse étoile, elle a tout laissé tomber pour s'acheter un fond de commerce et faire son petit salon de thé.
Tea Time (+) Loulian Empty
Sujet: Re: Tea Time (+) Loulian ( le Ven 30 Aoû - 13:11 )

Tea time @Celian Andrei.

« La bonne nouvelle … ? Quoi, je t’ai déjà mise au courant ? » Devant le désarroi visible du nouveau père, Louise éclata de rire. Non il ne l’avait pas prévenu, il avait probablement eu d’autres choses plus importantes à penser. Louise ne lui en voulait absolument pas, elle était incapable de savoir comment elle réagirait elle-même à l’arrivée de jumeaux. Tout ce qu’elle savait, c’est qu’elle serait débordée par les couches, les pleurs et toute la nouvelle organisation. Un bébé semblait déjà beaucoup de responsabilités…Alors deux ?! « Tu n’as pas besoin de me prévenir Celian. Avec les valises que tu traînes sous les yeux, je l’ai vite deviné » Elle lui lança un sourire avant de lui montrer une table du doigt. Qu’il se repose, il en a bien besoin. Et alors qu’il s’assoit, l’ancienne danseuse prépare le nécessaire pour une tasse de thé corsé.

Et alors que l’anglais parle de son intérieur, Louise hocha la tête en versant l’eau dans la théière. « J’espère ouvrir dans 2 semaines oui ! » Toute guillerette, son sourire s’agrandit « D’ailleurs, j’ai une invitation toute spéciale pour toi ». Lui et toute sa petite famille évidemment. Louise serait ravie de voir Adelina et les bébés pour la soirée d’ouverture. « J’irai te chercher la carte tout à l’heure » Pour l’instant, elle avait les mains occupées par le plateau qu’elle déposait sur la table. Elle était bien plus curieuse pour les jumeaux, l’invitation pouvait attendre.

Un sucre et un nuage de lait plus tard, Louise tournait sa petite cuillère dans sa tasse tout en écoutant attentivement les péripéties de son ami. Elle arqua un sourcil quand il dit avoir été en retard, mais ne le coupa pas. Il fut de toute façon bien rapide pour donner une explication. Elle décida de ne pas se concentrer sur ce fâcheux détail. « N’y penses plus. L’important c’est que tu sois près d’eux pour les voir grandir » Elle lui offrit un sourire sincère avant de prendre le portable entre ses mains. « Oh… Regardes ces petites bouilles ! » Elle agrandit la photo avant de tourner le regard vers Celian « Je me demande s’ils auront l’habitude de boire le thé à 17h comme leur papa ! » Cela la fit rire « Puis pour le manque de sommeil… Comment leur en vouloir quand on voit ces sourires hein ? » Bien sûr, elle n’était pas celle qui devait se lever plusieurs fois par nuit.

Mais en entendant la suite, Louise remarqua bien les peurs de Celian. Elle lui redonna son téléphone avant de poser une main réconfortante sur son bras. Elle avait elle-même pas eu l’enfance dont elle aurait rêvé, bien que ce soit pour des raisons tout à fait différentes. « Tu sais. Le simple fait que tu te poses tant de questions prouve que tu tiens déjà énormément à eux » Elle enleva sa main pour prendre une gorgée de son thé « Je suis certaine que tout deviendra rapidement naturel pour toi, un quotidien dans lequel tu trouveras ta place » Elle hocha la tête, sûre de ses paroles « Et puis vous êtes deux. Je n’ai pas besoin de vous voir pour être sûre que vous êtes déjà d’excellents parents ! »

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




Million dreams

≈ Sometimes, life gives you a second chance

Revenir en haut Aller en bas
Celian Andrei10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Celian Andrei
http://www.ciao-vecchio.com/t3187-celian-le-monde-est-plein-de-c http://www.ciao-vecchio.com/t3233-celian-l-extraordinaire-est-une-chose-le-mystere-en-est-une-autre
Faceclaim : Benedict Cumberbatch + © Wildavatars + © Sherlollyressources + © Thescienceofsherlolly +© Sara'h
Messages : 496 - Points : 1379
Tea Time (+) Loulian 55qr
Âge : 37 ans à boire du thé à 17h précises (24/12/1981)
Métier : Directeur d'un laboratoire de recherches pharmaceutiques, situé à l'extérieur de la ville. C'est son hommage personnel et caché à son paternel dévoré par la maladie
Tea Time (+) Loulian Empty
Sujet: Re: Tea Time (+) Loulian ( le Sam 14 Sep - 7:02 )

Life is like a cup of tea… It’s all in how you make it… Loulian

Tea Time

Celian n’était pas encore habitué à ce nouveau rôle de paternel. Tout lui semblait nouveau. Il semblait tout avoir à apprendre. Il se retrouvait dans une position dans laquelle, il ne s’était jamais imaginé avant. Avant d’être avec Adelina. Avant d’être happé par ses idéaux et par sa façon de voir les choses. Ainsi devant la déduction de la Blondine, le jeune papa crut qu’il l’avait déjà mise au courant. Après tout, Adelina lui avait fourni une liste de personnes à contacter : à qui annoncer la bonne nouvelle de leur arrivée. Il finit par comprendre, lorsque la jeune femme éclata de rire, qu’elle ne devait peut-être pas faire partie de cette liste : Tu n’as pas besoin de me prévenir Celian. Avec les valises que tu traînes sous les yeux, je l’ai vite deviné Instinctivement, il porta la main à son visage, comme pour vérifier ses dires : pour vérifier si ses cernes étaient plus creusées qu’habituellement. Comme s’il était capable de le voir avec le toucher. Oh, d’accord. Si leurs situations avaient été inversé, si Louise avait été la jeune maman et lui l’ami, le Britannique n’aurait certainement pas été aussi prompt à la réflexion. Aussi prompt à comprendre la situation et à réagir en conséquence. L’invitant à s’installer à l’une des tables, la décoration de l’intérieur plus qu’avancée lui signala qu’elle devait être prête à ouvrir son salon de thé incessamment sous peu. Une déduction bien plus simple pour lui qu’il n’hésita pas à lui faire partager. J’espère ouvrir dans 2 semaines oui ! Cette simple date semblait sonner comme l’accomplissement et la réalisation d’un projet auquel il avait un tant soit peu participé. Un projet dans lequel il s’était investi. Un projet totalement autre que ceux qu’il avait pu mener au laboratoire. Dans un sens, il partageait sa fierté de pouvoir dire : “le salon sera bientôt ouvert au public”. D’ailleurs, j’ai une invitation toute spéciale pour toi. J’irai te chercher la carte tout à l’heure. Il hocha la tête : bien entendu qu’il serait ravi de venir pour l’inauguration.

L’instant d’après, Louise arriva avec le thé et déposa un mug devant lui, avant qu’il ne se lance dans le récit de cette journée si particulière à la maternité. Notamment avec sa panne de voiture. N’y penses plus. L’important c’est que tu sois près d’eux pour les voir grandir. Oh… Regardes ces petites bouilles ! Son téléphone entre ses mains, elle découvrait les deux petits perturbateurs de son sommeil. Je me demande s’ils auront l’habitude de boire le thé à 17h comme leur papa ! Puis pour le manque de sommeil… Comment leur en vouloir quand on voit ces sourires hein ? Il laissa échapper un rire, personne ne pouvait rester insensible face à ces grands yeux. Pas même lui. Avec un tant soit peu de sang britannique, j’espère bien qu’ils prendront l’habitude de 17h ! Toujours est-il que tu as raison, il est impossible de leur en vouloir, même pour moi. Pourtant leurs sourires ne suffisaient pas toujours à repousser ses angoisses. Celles concernant sa capacité à occuper sa place de père. Des angoisses qu’il verbalisa face à son amie qui posa sa main sur le bras du Britannique. Tu sais. Le simple fait que tu te poses tant de questions prouve que tu tiens déjà énormément à eux. Je suis certaine que tout deviendra rapidement naturel pour toi, un quotidien dans lequel tu trouveras ta place. Et puis vous êtes deux. Je n’ai pas besoin de vous voir pour être sûre que vous êtes déjà d’excellents parents ! Retirant sa main, elle hocha la tête pour accompagner ses propos : sûre de ces derniers.

Elle était bien plus sûre qu’il ne l’avait jamais été. Et lui devait arriver à trouver ses mots pour s’exprimer. Pour lui faire comprendre la légitimité de ses angoisses. Je l’espère... J’espère pouvoir affirmer un jour que j’ai tenu correctement ce rôle… Je n’ai aucun doute pour Adelina, elle est toute autant une belle personne qu’une belle maman. C’était la certitude qu’il avait. J’ai un passif familial de marginal tout autant qu’une famille brisée, dont la moitié britannique ne m’apprécie pas, justement. Ni moi, ni mes choix… Du coup, j’ai… Peur : le mot était le bon, pourtant, il n’arrivait pas à sortir de sa bouche. Je ne souhaite pas, qu’un jour mes enfants éprouvent le même ressentiment envers moi que j’ai toujours à l’heure actuelle envers ma propre famille et ma propre mère. Même si cette dernière relation semblait s’être quelque peu déliée depuis leur visite à Londres, elle ne pourrait jamais être réparée. Je me rends compte que c’est plus qu’inhabituel pour moi : ce souci constant qui m’habite. C’est… Drôle. Bizarre… Lui qui s’était refermé pendant plus de vingt ans, pendant les années qui avaient précédées son retour en Italie, il se retrouvait plus que submergé par toutes ces émotions et sentiments. Chose avec laquelle il allait devoir apprendre à vivre, à revivre. Car aussi inhabituel que cela puisse encore lui paraître, cela est son quotidien depuis un an maintenant et cela le sera jusqu’à la fin.
(c) crackle bones




Je ne savais pas qu'ensemble bientôt, on créerait un nous. Ton coeur est tout ce que j'ai et dans tes yeux, tu tiens le mien. Suivons notre chemin, je vois mon futur dans tes yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Louise Bellecour10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Louise Bellecour
http://www.ciao-vecchio.com/t5572-louise-nobody-puts-baby-in-a-c http://www.ciao-vecchio.com/t5608-louise-sweet-dreams-are-made-of-this
Faceclaim : Sarah Gadon @lux aeterna
Messages : 276 - Points : 576
Tea Time (+) Loulian Tumblr_inline_o1fl3sDY731rifr4k_250
Âge : 33 printemps (17/12/86)
Métier : Ancienne danseuse étoile, elle a tout laissé tomber pour s'acheter un fond de commerce et faire son petit salon de thé.
Tea Time (+) Loulian Empty
Sujet: Re: Tea Time (+) Loulian ( le Dim 29 Sep - 10:07 )

Tea time @Celian Andrei.

Assise en face de Celian, Louise se rappela rapidement son invitation. Évidemment qu’elle avait pensé à son ami anglais pour l’inauguration du salon de thé. Le brun avait été d’une grande aide pour certains choix concernant le menu ou la confection des thés. Et puis la Française aimait simplement sa compagnie, étant toujours heureuse de passer quelques heures à discuter. Mais aujourd’hui, c’est bien les jumeaux qui étaient au centre de la conversation. Ils seraient même au centre de la vie du couple jusqu’à la fin de leurs jours. Louise pensait souvent à la maternité. L’envie était présente : l’horloge maternelle comme on dit. Elle n’avait simplement pas trouvé l’homme parfait. Il ne s’agit pas simplement de choisir un homme voulant en faire, il faut d’abord être certaine qu’il serait un papa solide pour une future famille. Antoine, son ex fiancé, n’avait malheureusement pas été le gros lot, mais Louise ne désespérait pas. Après tout, elle avait encore le temps.

Posant ses yeux sur l’écran du téléphone, un sourire attendrit se dessina sur son visage. Comment ne pas craquer devant ces petits êtres aux grands yeux plein d’innocence ? Elle rendit le portable au jeune père avant de remuer la cuillère dans sa tasse. « Oh tu sais, s’ils ne prennent pas l’habitude, tu pourras les envoyer en stage ici. 17h pétante ils auront leur tasse sur la table ! » Cela la faisait rire. Les jumeaux n’avaient même pas quelques mois que les deux amis imaginaient déjà leurs futurs. Mais voilà que la conversation devenait plus sérieuse. Celian avait des doutes concernant sa faculté à prendre soin des enfants, à être un bon père. Voilà des questions que beaucoup devaient se poser, quelque soit la situation familiale dans laquelle on a grandi. Louise tenta de le rassurer, posant sa main sur le bras de l’anglais. Elle était certaine qu’il s’en sortirait très bien. Celian était avenant, Louise avait rapidement décelé une certaine douceur chez lui. Elle était sûre qu’il l’utiliserait pour élever ses enfants de la meilleure manière possible. « Je l’espère… J’espère pouvoir affirmer un jour que j’ai tenu correctement ce rôle… Je n’ai aucun doute pour Adelina, elle est tout autant une belle personne qu’une belle maman ». Portant la tasse à ses lèvres, Louise souri davantage. Elle était toujours touchée d’entendre Celian parler ainsi de sa belle. « Alors fais lui confiance à elle. Si vous avez décidé d’agrandir la famille c’est parce qu’elle t’en a pensé capable. Et si à ses yeux tu l’es… Elle ne doit pas avoir tort. »

Celian se confiait et la Française écoutait d’une oreille attentive tout en buvant le breuvage encore chaud. « Je pense qu’ayant toi-même ce sentiment, tu feras en sorte qu’ils ne le ressentent jamais. » Elle le regardait, sérieuse « Et je ne t’imagine pas les dénigrer à cause d’un choix professionnel ou personnel » Elle mit une mèche de ses cheveux derrière son oreille avant de continuer « Tu feras des erreurs, comme tous les parents. C’est le rôle le plus difficile au monde et je comprends que tu aies peur de mal faire » Elle serait probablement pareille à sa place. « Dis-toi que c’est que du positif. Tu as une magnifique famille et vous en tirerez tous une bonne dose de bonheur » Louise avait hâte de les voir tout les 4 d’ailleurs. « Et si jamais vous avez besoin d’aide, tu sais que tu as des amis prêt à vous prêter main forte » Elle accompagna sa phrase d’un sourire, lui faisant comprendre qu’elle serait heureuse de donner un coup de main durant une période un peu plus difficile.

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




Million dreams

≈ Sometimes, life gives you a second chance

Revenir en haut Aller en bas
Celian Andrei10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Celian Andrei
http://www.ciao-vecchio.com/t3187-celian-le-monde-est-plein-de-c http://www.ciao-vecchio.com/t3233-celian-l-extraordinaire-est-une-chose-le-mystere-en-est-une-autre
Faceclaim : Benedict Cumberbatch + © Wildavatars + © Sherlollyressources + © Thescienceofsherlolly +© Sara'h
Messages : 496 - Points : 1379
Tea Time (+) Loulian 55qr
Âge : 37 ans à boire du thé à 17h précises (24/12/1981)
Métier : Directeur d'un laboratoire de recherches pharmaceutiques, situé à l'extérieur de la ville. C'est son hommage personnel et caché à son paternel dévoré par la maladie
Tea Time (+) Loulian Empty
Sujet: Re: Tea Time (+) Loulian ( le Lun 14 Oct - 15:18 )

Life is like a cup of tea… It’s all in how you make it… Loulian

Tea Time

Voir ce petit salon de thé, le projet de Louise dans lequel il s’était investi à sa manière : en la conseillant sur le menu, les scones ainsi que sur la confection de thé, qui était sur le point d’aboutir, lui donnait un véritable sourire. Il avait hâte de pouvoir assister à l’inauguration dans quelques semaines. Surtout que dans son attention, elle avait décidé de l’inviter lui et sa nouvelle petite famille. Terme qui sonnait encore bizarre à ses oreilles lorsqu’il devait décrire sa vie à l’heure actuelle. Jamais il n’aurait pu imaginer qu’il aurait la sienne un jour. Pourtant, aujourd’hui dans ce salon de thé encore fermé au public, le Britannique était venu pour tout autre chose, pour pouvoir discuter et essayer de comprendre ce sentiment qui l’emparait. Celui qui lui intimait que ses jumeaux, ses enfants ne devraient jamais connaître la même famille brisée qu’il avait connu avec la sienne. Cette peur qu’il avait de faillir. De ne pas être le parent dont les jumeaux avaient besoin. De ne pas être à la hauteur, tout simplement. Lui qui ne voulait pas qu’une seule même erreur se répète, il avait peur que par inadvertance, dans sa plus grande des maladresses, cela puisse arriver. Une peur sur laquelle il n’arrivait à mettre de mot pour l’instant. Un sujet qu’il n’avait encore abordé avec personne, hormis maintenant avec la Blondine. Après avoir découvert la bouille de ses deux petits chenapans, comme il aimait les appeler, elle lui rendit son portable. Oh tu sais, s’ils ne prennent pas l’habitude, tu pourras les envoyer en stage ici. 17h pétante ils auront leur tasse sur la table ! Un petit rire s’échappa de ses lèvres : il savait pouvoir compter sur elle pour appuyer une éducation sur l’importance du thé à ses enfants. Pourtant à l’heure actuelle, Celian était plus emparé de doutes qu’autre chose, dont il fit part à son amie : marque de l’importance qu’il accordait à leur amitié. Celian n’était pas du genre à s’étendre sur son ressenti, voir même à s’exprimer sur lui-même de manière générale. Alors fais lui confiance à elle. Si vous avez décidé d’agrandir la famille c’est parce qu’elle t’en a pensé capable. Et si à ses yeux tu l’es… Elle ne doit pas avoir tort.

A chaque fois qu’il n’était pas sûr de lui-même, quelqu’un d’autre prenait le relais pour lui. Il ne se rendit compte qu’à ce moment à quel point, il était entouré. Je pense qu’ayant toi-même ce sentiment, tu feras en sorte qu’ils ne le ressentent jamais. Et je ne t’imagine pas les dénigrer à cause d’un choix professionnel ou personnel. Et Louise faisait plus que partie de cet entourage. Tu feras des erreurs, comme tous les parents. C’est le rôle le plus difficile au monde et je comprends que tu aies peur de mal faire. Dis-toi que c’est que du positif. Tu as une magnifique famille et vous en tirerez tous une bonne dose de bonheur. Le regard plongé dans sa tasse, il releva le dernier mot qu’elle utilisa : Du... Bonheur ? Un mot qui caractérisait sa situation actuelle mais qu’il n’avait réussi à trouver par lui-même : il était heureux avec cette famille qu’ils avaient construit Adelina et lui. Et si jamais vous avez besoin d’aide, tu sais que tu as des amis prêt à vous prêter main forte. Un sourire apparut sur son visage alors qu’il affirma : Merci Louise.

Prenant une gorgée de son thé, il ajouta : Je suis persuadé que tu feras une excellente maman un jour si tu le décides. Ses remarques étaient toujours aussi spontanées et franches. Je crois que tu as raison : je suis mieux placé que n’importe qui pour ne pas reproduire ces erreurs. Erreurs dont l’une d’entre elles a déjà pu être évitées : je n’ai pas abandonné mes enfants car ma famille avait décidé que leur mère n’était pas un assez bon parti. Il se souvenait de la réaction de son cousin, de celui qui avait essayé de lui présenter quelqu’un d’autre à la place d’Adelina. Il sentait encore son impulsivité revenir : couler dans ses veines. Il est temps que… J’arrête de m’accrocher à ce qui m’est arrivé il y a vingt ans. Que j’arrête de m’accrocher à cette… Comment on appelle cela ? Rancoeur, non ? Un mot que la Brunette avait déjà utilisé notamment lorsqu’ils étaient partis retrouver sa Mère à Londres, suite à son dernier appel. Il est temps que je me refocalise sur le présent et sur ce que je construis à l’heure actuelle : je crois… Je crois qu’il est temps que je sois un peu égoïste. Celian se surprenait lui-même à tenir ce genre de discours : il y avait quelques années, il ne se serait jamais entendu dire cela. Ton salon de thé a quelque chose de magique. Scientifiquement parlant bien entendu, la magie n’existe pas : ce ne sont toujours que des faits par un raisonnement rationnel. Mais tout de même assez pour que je puisse comprendre cela : comprendre cette évidence que tu m’exposes. Et Louise comme tous, était au fait que Celian et la compréhension des sentiments n’était pas forcément son point fort. Voire même pas du tout.
(c) crackle bones




Je ne savais pas qu'ensemble bientôt, on créerait un nous. Ton coeur est tout ce que j'ai et dans tes yeux, tu tiens le mien. Suivons notre chemin, je vois mon futur dans tes yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Louise Bellecour10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Louise Bellecour
http://www.ciao-vecchio.com/t5572-louise-nobody-puts-baby-in-a-c http://www.ciao-vecchio.com/t5608-louise-sweet-dreams-are-made-of-this
Faceclaim : Sarah Gadon @lux aeterna
Messages : 276 - Points : 576
Tea Time (+) Loulian Tumblr_inline_o1fl3sDY731rifr4k_250
Âge : 33 printemps (17/12/86)
Métier : Ancienne danseuse étoile, elle a tout laissé tomber pour s'acheter un fond de commerce et faire son petit salon de thé.
Tea Time (+) Loulian Empty
Sujet: Re: Tea Time (+) Loulian ( le Dim 1 Déc - 5:34 )

Tea time @Celian Andrei.

En voyant que les doutes de son ami ne se dissipaient pas devant la tasse fumante, Louise tenta de le rassurer avec des mots. Elle avait confiance en Celian, voyait bien sa douceur au quotidien quand il se trouvait avec Adelina. « Du…Bonheur ? » La blondinette hocha la tête en lui offrant un sourire. Après tout, l’arrivée des jumeaux le rendait heureux. Malgré les cernes sur son visage, elle avait remarqué la fierté lorsqu’il avait montré les photos des deux adorables bébés. Comment ne pas l’être ? Leurs grands yeux bleus pouvaient déjà renverser la terre entière. Elle assura par la suite qu’elle les aiderait au besoin. Et bien sûr, il n’y avait pas qu’elle qui serait prête à leur donner main forte, elle en était certaine.

« Je suis certain que tu feras une excellente maman un jour, si tu le décides ». Louise avait déjà pensé à la maternité. A vrai dire, quand elle se trouvait encore dans les bras de son ex-fiancé, elle en avait même parlé. Ce dernier avait tout de suite réfuté l’idée : la famille et leur travail n’étaient pas compatibles. Ils étaient trop jeunes, trop inconscients. Tout un tas d’excuses qui changeaient selon la situation. Et même si à l’époque ce genre de discours avait le don de blesser la blondinette, aujourd’hui elle en était reconnaissante. Antoine n’était pas « le bon ». Il le serait probablement pour quelqu’un d’autre, Louise ne détestait pas son ex, se focalisant sur les bons souvenirs plutôt que sur les mauvais. Il avait de l’ambition, savait être gentil et attentionné. Mais les deux Français n’avaient plus les mêmes envies, leur chemin avait donc divergé. Une expérience qu’elle gardait dans son cœur, jamais encline à voir les points négatifs. « Une fois que j’aurai trouvé monsieur parfait, oui » Pas besoin d’être si parfait, tant qu’il l’était aux yeux de la Française. Quand on aime, certains défauts se changent en qualité, elle le savait. « Et quand ce sera le cas, ce sera à moi de venir te voir pour de précieux conseils ». Elle remua un peu plus le thé avant d’en boire une gorgée.

Le reste de la conversation la fit franchement sourire. Celian semblait réaliser qu’il avait lui aussi le droit d’être heureux. Son passé – aussi difficile soit-il à gérer – ne devait pas noircir le joli tableau qu’il peignait chaque jour avec Adelina. Il s’en sortirait, même si certains jours seraient plus compliqués que d’autres. « Il est temps que… j’arrête de m’accrocher à ce qui m’est arrivé il y a vingt ans. Que j’arrête de m’accrocher à cette… Comment on appelle cela ? Rancœur, non ? » Louise hocha la tête. Elle ne pouvait pas plus approuver les paroles de son ami. Elle releva d’ailleurs les yeux. « Tu as tellement d’autres choses auxquelles te raccrocher à présent. Des personnes qui t’apportent chaque jour un peu plus de force » Elle sourit malicieusement « Ou de la fatigue, mais d’ici quelques mois ce ne sera qu’un vague souvenir » Elle se souvenait des pleurs de sa petite sœur durant les premiers mois de sa vie. Et même si c’était sa nourrice qui s’en chargeait, Louise aimait passer du temps avec la petite dernière de la famille. Une complicité qui ne s’est malheureusement pas renforcée avec le temps, au contraire.

Égoïste ? Bien sûr qu’il avait le droit de l’être après tout. Et si cela le dérangeait, Louise saurait lui faire voir les avantages. « Cet égoïsme ne rendra que plus heureuse ta famille. Si tu es bien dans tes baskets, tes enfants le ressentiront, Adelina aussi. »

Les pupilles couleurs de l’océan de Louise se baladèrent sur les murs de la boutique en souriant. Le pragmatisme de son ami la fit rire. « Moi, j’ai toujours un peu cru à la magie » Elle savait qu’elle ne pourrait jamais le convaincre, elle n’essayait même pas de lui faire changer d’avis à vrai dire. « Je pense surtout qu’il n’y a pas que la magie qu’on nous présente sur scène, avec un chapeau et un lapin ». Et sur ce fait, peut-être qu’elle rejoignait l’idée globale de Celian. « Je suis certaine que dans 1 an ou deux, quand les jumeaux seront en train de courir partout, tu me diras : t’avais raison Louise, c’est pas sorcier finalement » Elle prit d’ailleurs un accent anglais pour imiter son ami, même si elle n’était pas la meilleure pour ça.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




Million dreams

≈ Sometimes, life gives you a second chance

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Tea Time (+) Loulian Empty
Sujet: Re: Tea Time (+) Loulian ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Tea Time (+) Loulian -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut