Revenir en haut
Aller en bas


 

- Etiam _ promenade nocturne. (Flashback). -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Flora CasaroliLa jeunesse dorée et éclatante
Flora Casaroli
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4303-flora-_-petite-actualisation-_ http://www.ciao-vecchio.com/t4312-flora-_-ses-petits-liens
Faceclaim : Alycia Debnam Carey. L'avatar est de Chrysalis et les gifs sont de Mexico21, Tumblr et Ealitya.
Messages : 4236 - Points : 3159
Etiam _ promenade nocturne. (Flashback).  - Page 2 Tumblr_oxmogcveyY1vv0ly5o1_500
Âge : Elle est venue au monde le 17 mai 1997 à Naples. + Elle a 22 ans.
Métier : Elle se prostitue a nouveau pour ses parents ( - septembre 2018 ) après environ 10 mois d'arrêt.
Etiam _ promenade nocturne. (Flashback).  - Page 2 Empty
Sujet: Re: Etiam _ promenade nocturne. (Flashback). ( le Dim 1 Sep 2019 - 22:57 )
Le « cap vs. pas cap » d'une baignade est un simple subterfuge de la part de Flora. Elle ne veut tout simplement pas être blessante en le rejetant d'un seul coup alors ses gestes précédents reflétaient le contraire. Comme la dernière fois, notamment. Elle n'a tout simplement pas envie de le blesser involontairement encore une fois parce que sa tête a pris le dessus sur cet organe qui bat dans sa poitrine. Elle ne veut simplement pas prendre le risque que l'une de ses dernières barrières avec Etiam ne disparaisse pas. Il ne s'agit absolument pas d'une absence quelconque de désir, de sentiments quels qu'ils soient ou encore de sensations qui l'envahissent d'un coup lorsqu'ils sont l'un contre l'autre, que leurs lèvres se rencontrent que ce soit dans un baiser qu'il soit plutôt chaste ou langoureux ou encore lorsque ses doigts ou les siens parcourent sagement le corps de l'autre. Conscience qu'un refus de sa part n'est pas envisageable parce qu'il risquerait de ne pas le comprendre et donc, de ne pas le prendre bien même s'il ferait en sorte que ça ne se voit pas trop, Flora accepte son invitation à le rejoindre. Maintenant, les regrets sont presque là. A cause de la raison de sa réticence qu'Etiam apprend là maintenant, Flora se dit avec le recul qu'entre une baignade en pleine nuit alors que ses bases en natation sont inexistantes et un moment de tendresse avec le risque que ses mauvais réflexes reviennent, son choix n'aurait pas été le même que là. Face a face, Etiam rompt totalement la distance qui les séparent et l'embrasse sur le front. Après une légère hésitation reflétant sa surprise plus que la recherche d'une réponse, Flora acquiesce d'un hochement de la tête, laissant un petit sourire sincère apparaître sur ses lèvres. Évidemment, qu'il a son entière confiance. Cela fait déjà un long moment qu'il l'a. Elle ne la même jamais remis en cause depuis qu'ils se connaissent et surtout depuis qu'il l'a obtenu. Ce qui en regardant bien a été fait extrêmement rapidement. Touchée bien que déjà au courant, Flora sent son coeur qui se comprime légèrement dans sa poitrine. C'est ce qu'il essaie tant bien que mal de faire ces derniers mois en la payant gracieusement un a plusieurs soirs dans la semaine simplement dans le but que son corps ne devienne pas l'objet sexuel d'hommes et que ceux qui récupèrent l'argent soient satisfaits parce que l'alcool, la drogue et les factures coûtent chers. Cela même si Flora a encore et toujours un peu de mal avec ça et encore plus depuis ces dernières semaines. Au point même que cet argent dort sagement dans une enveloppe sous le matelas de sa chambre. Alors qu'il caresse ses cheveux et son visage tendrement de sa main libre, sa bouche s'ouvre légèrement mais se ferme dès lors qu'Etiam fait apparaître une porte de sortie dans l'équation de ce qu'il a en tête. Mais, Flora la refuse en secouant la tête. Quand en reculant, il l'entraîne avec lui ce ne sont pas les regrets qui l'envahissent mais, une panique interne qui ne transparaît qu'à travers l'emprise de ses doigts qui se referment un peu plus sur les siens. Si bien que la pause est la bienvenue parce que cela lui permet de se détendre légèrement. Son corps se crispe et les frissons parcourent son épiderme au contact de sa main fraiche et humide sur certaines parties de son corps encore sèches. Alors qu'ils s'éloignent a nouveau, la main libre de Flora s'enroule autour du bras d'Etiam. Signe, que la panique causée par l'angoisse que d'un seul coup ses pieds ne touchent plus le fond de l'eau augmente dangereusement. En plus, Etiam étant tout de même beaucoup plus grand, ses pieds toucheront logiquement le fond plus longtemps que les siens ce qui ne la rassure alors pas. Mais, il semble être en alerte et surtout maître de la situation. A un moment il se stoppe et la guide de sorte a être en position horizontale alors que ses bras se glissent sous le corps hésitant de Flora. Elle se laisse faire mais, la cadence dans sa poitrine est infernale. Si bien qu'il n'a le droit qu'a un petit mouvement de la tête de haut en bas lorsqu'il tente d'être rassurant et un dans l'autre sens dans la foulée lorsqu'il prend la température de l'état dans lequel Flora se trouve là tout de suite. Dès qu'il le dit, ses yeux se ferment et les inspirations et les expirations se succèdent gentiment dans l'espoir de se détendre. Mais de nouveau, dans sa poitrine son coeur se comprime légèrement parce que le fait qu'il ne compte pas la lâcher dépasse très certainement la situation qu'ils vivent là. Dans la minute qui suit, Flora ouvre plus ou moins discrètement les yeux a plusieurs reprises dans le seul but d'être sure et certaine qu'Etiam est toujours là. Et ça, même en sentant toujours ses bras sous son corps. Si bien que très rapidement sa main tâtonne jusqu'au bras d'Etiam et prennant appuit dessus, Flora se redresse et ses bras se glissent autour de son cou aussitôt. « Je ferai un nouvel essai la prochaine fois. » Une invitation a peine implicite, un sourire inscrit sur les lèvres. C'est bel et bien le signe que l'expérience en sa compagnie est loin d'être mauvaise bien que pas encore totalement bonne. Puis, ses lèvres capturent tendrement les siennes et ses jambes l'emprisonnent doucement.


« la seule réelle prison est la peur et la seule vraie liberté est de se libérer de la peur. »
Revenir en haut Aller en bas
Etiam Galliano10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Etiam Galliano
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4367-lost-soul http://www.ciao-vecchio.com/t4370-face-off
Faceclaim : Matthew Daddario, Nympheas (avatar) & hellfire + ki4 (gifs)
Messages : 1961 - Points : 757
Âge : 30 ans (18 avril 1989 à Naples)
Métier : Massothérapute. (Etiam) est actuellement mis à pied du centre de bien-être, suite à une plainte infondée. Il lui est interdit de pratiquer la massothérapie, professionnellement, le temps de l’enquête. / (Theo) Escorte, donneur d'orgasmes.
Etiam _ promenade nocturne. (Flashback).  - Page 2 Empty
Sujet: Re: Etiam _ promenade nocturne. (Flashback). ( le Mar 3 Sep 2019 - 15:36 )
Incapable de bien comprendre son amie, et ses souhaits les plus chers - en général, mais aussi, ses attentes envers lui, Etiam se pose mille et une questions. Peut-être est-ce cela, qui l’empêche de voir les signes, ceux qu’il n’a jamais su reconnaître. Peut-être est-ce aussi dû à son travail - et celui de Flora, aux conséquences que leur métier respectif a sur leur vie amoureuse et sexuelle.

Le trentenaire est conscient que chaque aspect de sa vie privé en est affectée. Il a le coeur et la sexualité biaisée. Il ne sait plus ce qu’est vraiment la normalité. Pourtant, il profite de chaque instant, de sa compagnie, même s’il ignore quel rôle il tient et ce qu’il peut réellement lui offrir. Etiam tombe amoureux d’elle à chacun de ses sourires, chaque fois que son rire cristallin lui parvient. À chaque fois qu’elle s’émerveille devant une banalité, comme une enfant. À chaque fois qu’elle a le courage d’essayer quelque chose de nouveau, de vaincre une de ses peurs. Et il retombe amoureux chaque fois qu’elle s’endort dans ses bras ou qu’elle lui demande de la rejoindre au lit. Chaque fois qu’elle lui prend la main, qu’elle se blotti contre lui, ou fait le premier pas... même si ça signifie qu’elle doit reculer ensuite de trois. Et même si en une fraction de seconde, elle lui reprend tout, Etiam est amoureux. Seulement, lorsqu’elle le fait, son coeur se tord et sa tête cherche des réponses qui jamais ne viennent.

Et pourtant, elle peut être surprenante la belle Flora. En une fraction de seconde, elle lui annonce qu’elle ne sait pas nager, et décide tout de même de le rejoindre, l’impressionnant une fois de plus. Etiam sourit, embrasse son front puis lui lance un nouveau défi. Elle accepte à nouveau de se prêter au jeu. Le jeune homme n’a pas l’habitude d’enseigner la natation, mais, il fait de son mieux en y allant une étape à la fois. Il suppose néanmoins qu’il n’est pas nécessaire de faire des exercices avec les bras. Il préfère lui apprendre à aimer l’eau, et la légèreté et le bien-être qu’elle peut offrir, de façon à ce qu’elle l’apprivoise. Et puis, il considère aussi qu’il s’agit d’une alternative plus sécuritaire, considérant l’obscurité. Et plus agréable, peut-être ?

Ainsi, ils se retrouvent un peu plus en mer. Flora est silencieuse. Le brun devine que tout se bouscule dans sa tête, qu’elle est nerveuse, qu’elle a peur. Il diminue donc un peu la distance entre eux, de façon à ce qu’elle ne se sente pas seule ou en danger. « C’est bien, ma petite fleur » qu’il l’encourage, impressionné par son audace et sa bravoure. La chaleur du soleil étant absente, Etiam tente de rendre l’immersion de Flora dans l’eau fraiche plus agréable, en humectant légèrement sa peau. Elle se laisse faire et le suit une fois qu’il se remet à reculer. La belle se tient solidement à lui, mais, le suit sans broncher. Elle s’allonge même dans l’eau, de façon à pouvoir flotter dans l’eau. Etiam n’en dit rien, mais, il est probablement aussi nerveux qu’elle. Il ne veut surtout pas lui faire du tort, et amplifier sa peur.

Le corps de Flora lui échappe, alors qu’elle décide de se redresser. Etiam l’accompagne dans ses mouvements. Ses mains glissent innocemment sur les cuisses de la belle. La première s’arrête rapidement, dès la hanche atteinte. La seconde, par contre, frôle sa fesse callipyge, finissant par se poser en haut de celle-ci, sur son lombaire. Cela, sans jamais la quitter des yeux. Même lorsque le visage angélique de la brune se retrouve à quelques centimètres du sien, l’italien soutien son regard puis sourit lorsqu’elle annonce qu’elle compte retenter l’expérience. « Y a rien qui t’y oblige, mais, si tu souhaite apprendre à nager ou simplement apprivoiser la mer, tu peux compter sur moi ! »

Ses prunelles émeraudes, ses cheveux détrempés contre son épaule gauche, dégageant parfaitement son visage et son cou appétissant. Etiam est envoûté. Et il se laisse embrasser, volontiers, déjà en manque de ses baisers savoureux. Il ferme les yeux pour mieux en profiter. Immobile un instant, le massothérapeute fini par faire quelques pas à l’avant, maintenant toutefois Flora, tout contre lui, prolongeant encore un peu ce baiser divin. Il s’arrête une fois la profondeur diminuée, de façon à pouvoir s’asseoir au sol. Ainsi, l’eau recouvre son corps en partie, sa peau est protégée de froid. La plus séduisante des sirènes se trouve toujours sur ses cuisses, ses jambes de chaque côté de sa taille. Etiam en profite pour la serrer un peu contre lui, et lui voler quelques fugaces baisers. Sa main gauche au sol, la droite parcourt le dos de Flora, remontant vers sa nuque. Totalement accro à sa bouche charnue, à ses baisers délectables, le brun est incapable d’y mettre fin et capture ses lèvres. Un baiser plus appuyé, qui le transporte une fois de plus.

« T’es incroyable. J’suis fier de toi, tu sais ? » et pas seulement pour la natation et ce bain de minuit, mais pour l’évolution dont il est témoin chaque jour. « Et je... Tu me rend heureux, Flora » qu’il murmure presque. « Cette nuit... » C’est magique. « Le ciel étoilé, la plage, le reflet de la lune sur l’eau, le bruit des vagues...Toi ! Pouvoir t’embrasser, te serrer contre moi. C’est parfait, presque trop beau. Et toi, aussi. T’es si belle... » Il baisse les yeux, frotte son dos de haut en bas. Et il rougit, bien que la noirceur lui permette de le cacher. « Tu m’fais perdre le nord... le sud, aussi, et la tête, en fait.  » Et il ne sait pas comment conclure, encore moins ce qu’il fait. « Le sol se met à trembler, et mon coeur veut exploser dès que tu m’embrasse... » et il se tait, réalisant peu à peu qu’il en a peut-être trop dit.


we belong together
The strands in your eyes that color them wonderful. Stop me and steal my breath. Emeralds from mountains thrust towards the sky, never revealing their depth. Tell me that we belong together, dress it up with the trappings of love. ▬ i’ll be captivated, i’ll hang from your lips. I’ll be your cryin’ shoulder, and the greatest fan of your life.
Revenir en haut Aller en bas
 
- Etiam _ promenade nocturne. (Flashback). -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2