Revenir en haut
Aller en bas

-22%
Le deal à ne pas rater :
-200€ sur la TV LG 55NANO86 55″ NanoCell 100Hz (modèle 2020)
699.99 € 899.99 €
Voir le deal
Le deal à ne pas rater :
Chargeur sans fil – Samsung – Intérieur Noir (ODR 20€)
4.99 €
Voir le deal

 

- [Terminé] Etiam _ promenade nocturne. (Flashback). -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Flora CasaroliLa jeunesse dorée et éclatante
Flora Casaroli
http://www.ciao-vecchio.com/t7539-flora-_-3-0-liberee-delivree http://www.ciao-vecchio.com/t4312-flora-_-ses-petits-liens
Faceclaim : Alycia Debnam Carey. ☆ Tearsflight ( Avatar ). ☆ Tumblr ( Gifs ).
Messages : 5325 - Points : 4143
[Terminé] Etiam _ promenade nocturne. (Flashback).  - Page 3 0bde1b1dc7ce1a39d4091f0a2a30b1214a19ac52
Âge : Elle a 23 ans (17.05.1997).
Métier : En recherche d'emploi et ne songe pas à s'inscrire à une quelconque formation dans l'immédiat.
[Terminé] Etiam _ promenade nocturne. (Flashback).  - Page 3 Empty
Sujet: Re: [Terminé] Etiam _ promenade nocturne. (Flashback). ( le Mer 18 Mar 2020 - 0:15 )
C’est de la triche ce qu'il vient de faire, là. Cela ne se fait pas de prendre la main de quelqu'un dans le but de conclure un deal en changeant les termes sans que l'autre soit en mesure de dire ou de faire quoique ce soit. Elle secoue légèrement la tête en levant les yeux au ciel avec un petit sourire inscrit sur les lèvres. Ce n'est pas très grave en soit. Bien que ce ne soit pas très juste. A la base, c'était sa récompense. Il l'a accepté lorsqu'elle le lui a proposé et maintenant, il refuse. Elle se demande quand même pourquoi est-ce que ça le dérange tant qu'elle le masse. Il a peut être peur qu'elle lui fasse mal, si c'est quelque chose de possible bien sûr. Et il aurait peut être raison. A moins qu’il fasse partie de ces gens qui font un métier qu’ils aiment pratiquer mais, dont ils ne se mettraient jamais à la place de leurs clients. Comme les infirmières qui n’aiment pas les piqûres, par exemple. Ce n'est sûrement pas ça mais, il doit forcément en avoir une. Une autre que le simple fait qu'elle en a plus besoin que lui. Après tout, elle a accepté à l'instant qu'il la masse et ce n'est vraiment pas rien. Autrement dit, il n'y a rien qui le retient d'en avoir un lui aussi. A moins encore qu'il ne comprenne vraiment pas qu'un massage ce n'est pas seulement fait pour soulager quelqu'un d'une quelconque douleur physique. Un massage ça peut seulement être quelque chose fait pour faire plaisir à quelqu'un. Ils ont tous les deux une bonne raison de vouloir en faire un à l'autre alors va falloir qu'il accepte qu'elle le masse lorsqu'il aura fini. De toute façon, il n'aura pas le choix. Elle trouvera bien un moyen de le convaincre. Elle a tout le temps de son massage pour trouver les arguments qu’il faut, ceux qui le convaincront. Mais pour l’instant, c’est le stress qui monte progressivement en s’imaginant, pensant au mal que le massage pourrait engendrer au niveau de son dos déjà bien douloureux. Il la rassure en lui assurant que ça ne doit pas être le cas.  Enfin plus ou moins, puisqu’il lui dit tout de même de lui dire si jamais, c’est l’inverse. « Oui, d’accord. Je te dirai. » Mais en fait, non. Flora ne dira absolument rien. En plus, cela paraît même logique qu’au départ ce ne soit pas très agréable comme sensation ou que possiblement cela fasse légèrement mal selon l’état de la personne qui se retrouve sur la table et à la merci des mains d’un professionnel plus ou moins compétent. Quoiqu’il en soit, aucune plainte ne sortira de la bouche de Flora. Il ne va pas avoir d’autres choix que d’adapter la pression des mouvements qu’il exercera sur son corps en fonction des réactions incontrôlées de ce dernier ou encore, s’il arrive à apercevoir une grimace sur ses lèvres. Une fois en position, il dégage son dos de ses cheveux trempés et, Flora fut légèrement surprise en sentant le premier contact de ses lèvres sur sa peau et, finalement un sourire apparaît sur ses lèvres alors qu’il remonte le long de sa colonne, sentant que les frissons parcourent son épiderme. Il s’arrête, une fois à son cou ou après, elle sent son souffle près de son oreille. Fermant les yeux et pressant ses lèvres l’une contre l’autre, elle acquiesce légèrement d’un signe de la tête lorsqu’il la prévient qu’il va détacher son soutien gorge. Enfin, non. Il ne la prévient pas vraiment. Bien que ce soit logique dans un contexte professionnel alors que là, vu la relation qui les lie il n’y en aurait pas forcément besoin, il lui demande en fait son autorisation. Plus encore même, il la rassure même en précisant que ce n’est que pour le temps du massage, qu’il le l’attachera de nouveau une fois le massage finit. Et Flora le remercie intérieurement de l’avoir fait. « Oui, d’accord. Vas y. » Il a eu le droit à un signe de la tête mais, là au moins il n’y a pas vraiment de doutes. Il ne peut pas en avoir sur son accord ou pas. C’est important. A vrai dire, il l’aurait fait sans rien lui demander ou sans lui dire parce que ça lui paraissait normal ou qu’il pensait ne pas avoir besoin d’un accord si officiel de sa part, Flora n’aurait sans doute rien dit. Surement surprise sur le coup, quand même. Mais, ça aurait été tout. Alors que son coeur bat la chamade dans sa poitrine, Etiam commence le massage. D’abord des caresses et tout ce que sent Flora, ce sont les frissons qui la parcourent. Cela pourrait être tout simplement le froid, le contact de la brise de vent sur cette partie de son corps découvert. Mais, elle sait que ce n’est pas ça. En tout cas, pas seulement. C’est, lui. C’est le contact de ses mains sur sa peau. C’est même plutôt ça qui cause ses frissons que la brise de vent. Si elle est légèrement tendue avec toujours la peur d’avoir mal plus que le contraire lorsqu’il commence à la masser vraiment, sa nuque, ses épaules, Flora se détend finalement. Bien que ce soit vraiment de façon progressive. Elle finit même par sentir que son cœur et sa respiration s’apaisent tout deux totalement. Si bien que du coup, elle en vient même à profiter réellement de son massage. Surement parce qu’elle se rend compte que ses douleurs disparaissaient au fur et à mesure des mouvements répétitifs d’Etiam dessus. Alors que ses mains atteignent son crâne, elle se dit même qu’elle serait capable de s’endormir là maintenant tout de suite. Mais à un moment, sans qu’elle sache vraiment combien de minutes de son écoulées, Etiam ralenti et le massage en vient à progressivement prendre fin. Et ça devient réel que lorsqu’il raccroche son soutien gorge et qu’il repositionne la couverture de sorte qu’elle soit de nouveau totalement couverte. Du coup, doucement elle se remet en position assise et se tourne vers lui. « Merci. C’était .. » Un sourire aux lèvres, ses yeux ancrés dans le sien, Flora se retrouve « bête », ne trouvant pas le ou les mots justes. Si bien que le début de sa phrase reste en suspens quelques secondes. « Merci. » C’est peut être lui, le bon mot. Celui qui est le plus sincère, celui qui traduit le mieux ses pensées. Et finalement, elle pose sa main sur la nuque d’Etiam et ses lèvres viennent rencontrer les siennes. Sans qu’elles se séparent, elle le pousse doucement de sorte qu’il soit bien assit et, passe ses jambes de chaque côté de lui, s’asseyant sur lui. A bout de souffle, Flora met finalement fin au baiser. Elle pose son front contre le sien. « C’est mon tour, maintenant. Laisse moi te masser, s’il te plaît. » Une supplication quasiment contre ses lèvres. Elle lui vole même un nouveau baiser. « Tu n’as pas le droit de me le refuser. » Une petite moue toute mignonne en plus de plusieurs petits baisers volés dans l’espoir qu’il craque. Peu importe que la fatigue soit de nouveau bel et bien là, il y a le droit à son massage et Flora tient a lui faire. C'était le deal, après tout.


« la seule réelle prison est la peur et la seule vraie liberté est de se libérer de la peur. »
Revenir en haut Aller en bas
Etiam Galliano10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Etiam Galliano
http://www.ciao-vecchio.com/t4367-lost-soul http://www.ciao-vecchio.com/t4370-face-off
Faceclaim : Matthew Daddario, moeux (avatar) & hellfire + ki4 & blackcanary (gifs)
Messages : 2617 - Points : 1256
[Terminé] Etiam _ promenade nocturne. (Flashback).  - Page 3 7y5z
Âge : 31 ans (18 avril 1989 à Naples)
Métier : Massothérapute. (Etiam) est actuellement mis à pied du centre de bien-être, suite à une plainte infondée. Il lui est interdit de pratiquer la massothérapie, professionnellement, le temps de l’enquête. / (Theo) Escorte, donneur d'orgasmes.
[Terminé] Etiam _ promenade nocturne. (Flashback).  - Page 3 Empty
Sujet: Re: [Terminé] Etiam _ promenade nocturne. (Flashback). ( le Jeu 23 Avr 2020 - 11:41 )
Etiam aime son travail. Celui de massothérapeute, à tout le moins. Pouvoir offrir bien-être, et confort, ou simplement un instant de pur détente, à ces gens tendus. Une clientèle parfois prisent dans un tourbillon de douleurs, chroniques. Et pour cette raison, il ne refuse jamais d’offrir ses mains, à son entourage endoloris. Seulement, il n’a pas forcément l’habitude qu’on le lui offre, malgré que la massothérapie soit une profession bien plus physique, et demandante, que les gens peuvent le penser. En contrepartie, lorsqu’on le lui offre, il est plutôt mal à l’aise, de l’accepter. Rien à voir, donc, avec Flora, qui souhaite lui rendre la faveur. Sans le le verbaliser, Etiam parvient à la convaincre.

Ils s’installent donc de façon à ce qu’elle puisse profiter du massage. Et l’expert constate rien qu’à la regarder, à quel point elle appréhende, angoisse presque à cette idée. Elle l’interroge, même, à ce sujet. Le grand brun tente de la rassurer. Il lui offrira un massage de détente, et non une séance thérapeutique. Ainsi, il ira bien évidemment détendre certaines tensions, et délier certains noeuds, mais, sans plus. Il ne devrait donc pas y avoir de douleurs. De toute manière, Etiam a toujours privilégié une approche tout en douceur, plutôt que d’user de force et engendrer des courbatures dans les heures qui suivent. Il préfère écouter et travailler avec le corps. Et si sa belle amie refuse de se plaindre, s’il advenait qu’elle en souffre, le professionnel saura tout de même le deviner, par les réactions naturelles des muscles, de son corps. Il lui conseil tout de même de communiquer avec lui. De lui transmettre son ressenti, ses préférences au niveau de la pression, par exemple.

L’italien procède au massage. Caresse, puis masse le corps tant désiré, en surface, puis en profondeur. Il en oublierait presque le froid, par sa douceur et sa chaleur. Il en oublierait presque le temps, aussi, par le plaisir partagé. Mais, les caresses et son rythme ralentit. Les lèvres d’Etiam remplace ses mains, dans le cou puis les épaules détendues de sa petite fleur. Et il fini par mettre fin officiellement à la séance improvisée, rattachant le soutien-gorge de la jeune femme, avant de la recouvrir. « C’est terminé, mon ange » qu’il lance, avant qu’elle ne se relève, puis se retourne vers lui. « Merci. C’était .. Merci. » Flora vient embrasser le brun, le poussant ensuite légèrement afin qu’il s’assoit et qu’elle puisse prendre place sur ses genoux. « C’est mon tour, maintenant. Laisse moi te masser, s’il te plaît. » Et elle lui vole un autre baiser, comme si elle devinait que ce n’est pas encore suffisant pour Etiam, l’accro. Elle lui en prend quelques uns de plus, trop brefs à son goût. Il contemple la moue qu’elle lui offre ensuite, en retirant ses mains du sols, et en les déposant sur les cuisses de Flora. Il les massent, légèrement. Et il sourit, contre les lèvres de la belle italienne.

« D’accord » qu’il chuchote, avant de capturer une nouvelle fois les lippes de Flora. Cette bouche pulpeuse et si désirable, que le trentenaire doit a nouveau se faire violence, pour s’en séparer. « Mais, pas maintenant. Pas ici. » La nuit se refroidit, plus le temps passe. Et la fraicheur pénètre leur épiderme jusqu’à l’os, sans qu’ils ne puissent réellement s’en protéger. Leurs vêtements ne sèchent évidemment pas, au clair de lune. Au contraire, ils se tendent, gelés qu’ils sont. « On rentre d’abord à la maison, bien au chaud, puis, si tu as toujours envie de me masser, je te laisserais faire. Ça t’vas ? » Ses mains remontent jusqu’aux hanches de Flora, puis dans son dos. Ses lèvres viennent rejoindre celles de l’italienne. Il la serre contre lui, la garde dans ses bras et il reprend, lorsqu’il la libère. « On y va ? » Un regard complice et elle accepte. Etiam attrape les vêtements trempés au sol, alors que Flora se relève à son tour. Ils quittent la plage, chacun à moitié nu, emmitouflés dans des plaids. Une promesse de massage, en suspens.


When u say nothing at all
It's amazing how you can speak right to my heart. Without saying a word, you can light up the dark. Try as I may I could never explain, what I hear when you don't say a thing. ▬ All day long I can hear people talking out loud. But when you hold me near, you drown out the crowd. Try as they may they can never define, what’s been said between your heart and mine.
Revenir en haut Aller en bas
 
- [Terminé] Etiam _ promenade nocturne. (Flashback). -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3