Revenir en haut
Aller en bas


 

- Cry her a river - Dria -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Lia Solano10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Lia Solano
http://www.ciao-vecchio.com/t4366-la-foi-dans-l-avenir-est-peut- http://www.ciao-vecchio.com/t4669-lia-solano-a-broken-soul
Faceclaim : Kat Babe Graham; credit VOCIVUS (IC).
Messages : 205 - Points : 347
Âge : 34 ans
Métier : assistante administrative à la police.
Cry her a river - Dria Empty
Sujet: Cry her a river - Dria ( le Mar 6 Aoû 2019 - 18:50 )
Je ne suis plus que l'ombre de moi-même depuis qu'Amina nous a quitté. Durant l'espace de quelques semaines, j'ai dû assimiler sa maladie, puis faire avec son décès. Je ne sais pas si ce qui est le plus douloureux a été son absence durant toutes ces années ou le fait qu'elle soit revenue ici et que je n'ai pas eu le temps de profiter d'elle avant sa mort. Je n'arrive pas à digérer son décès et je ne sais pas si un jour j'y arriverais. J'ai des milliers de questions qui traversent mon esprit en boucle tous les jours, mais pas de réponse, car aucune réponse ne sera suffisante à mes yeux.

Je voudrais revenir en arrière et lui dire à quel point je l'aime, que je ne lui en veux pas pour m'avoir tourné le dos. Je voudrais pouvoir lui donner ma vie pour qu'elle soit encore présente et moi ailleurs. Je souhaiterais tellement de choses qui ne sont malheureusement pas possible, alors je trouve le réconfort dans l'alcool parfois je touche à certaine substance qu'on me refile en boîte de nuit. Je suis sortie ces deux derniers jours et je dois dire que je ne me rappelle plus vraiment comment j'ai réussi pour arriver chez moi, mais l'essentiel c'est que j'y suis arrivée.

J'ai même réussi à me rendre au boulot tel un zombie, mais j'ai bel et bien accomplie les tâches que j'avais à faire. De nature persévérante et pro-active, je suis en temps normal plus énergique, mais c'est loin d'être le cas à présent. Je fais le strict minimum et laisse entendre à qui veut que mon âme est partie avec Amina, enfin Mia lorsque je suis sur mon lieu de travail.

De retour chez moi, j'envoie un message à Dria en lui ordonnant presque de rentrer aussi vite que possible, car j'ai besoin de mon acolyte pour continuer la soirée. À peine arrivée dans notre appartement, j'enlève talon, soutien-gorge et pantalon, je reste en simple lingerie avec un débardeur. Je vais farfouiller dans notre cuisine et en ressors avec une bouteille de vodka à la main. J'essaie de changer, pour ne pas devenir accro à une seule boisson, vous voyez j'ai encore un tantinet de lucidité. Hier, c'était le rhum, aujourd'hui la vodka! Je m'assoie à même le sol dans notre salon, le regard dans le vide, l'espoir infime que Dria rentre rapidement et que je me sente moins seule, car en attendant ma seule amie sera cette bouteille devant moi.



@Daria Mancini


       

       
       
“She has fought many wars, most internal. The ones that you battle alone, for this, she is remarkable. She is a survivor.”
       
CRACKLE BONES
Revenir en haut Aller en bas
Daria ManciniToujours frais après un litre de café
Daria Mancini
http://www.ciao-vecchio.com/t5340-daria-que-se-passe-t-il-quand- http://www.ciao-vecchio.com/t5387-daria-comment-on-appelle-un-rassemblement-d-aveugles-un-festival-de-cannes#171169
Faceclaim : Logan Browning : ealitya + signa : astra
Messages : 154 - Points : 596
Cry her a river - Dria Tumblr_inline_owmh0wKZOd1qhv088_500
Âge : 33 ans
Métier : Aide-soignante à domicile
Cry her a river - Dria Empty
Sujet: Re: Cry her a river - Dria ( le Dim 11 Aoû 2019 - 23:59 )
Elle avait bien vu le message de son amie, mais étant avec une patiente, la jeune femme avait préféré attendre avant de répondre. Concentrée dans son boulot – du moins jusqu’à une certaine capacité parce que son cerveau n’était pas toujours optimal – Daria s’est dépêchée de terminer pour pouvoir rentrer chez elle. Derrière le volant alors qu’elle s’apprêtait enfin à répondre à Lia, elle s’aperçut que son téléphone s’était déchargé. Pour éviter de perdre plus de temps, elle lâcha un simple juron avant de démarrer la voiture pour rejoindre son amie. Elle profita du calme du trajet pour réfléchir à ce qu’elle pouvait faire pour aider cette dernière. Elle voyait bien qu’elle allait mal depuis le décès de sa sœur, et pour cause, qui ne le serait pas. Même Daria qui ne connaissait pourtant pas très bien Mia, s’était sentie chamboulée lors de l’annonce de son décès. Pourtant elles n’avaient pas vraiment échangées pendant le temps où elle était chez les filles. A cause de la maladie qui terminait son court, la métisse n’était même pas certaine que Mia ait une fois une conscience de son existence. Mais peu importe, Daria elle le savait. Et elle était là pour Lia. En fait, c’était peut-être parce qu’elle était confrontée à la douleur d’une personne à qui elle tenait qu’elle était aussi affectée par cette histoire. Daria n’avait jamais vraiment perdu qui que ce soit. Enfin, elle avait perdu une poule une fois parce que son père ne voulait pas qu’elle la garde et l’avait donné à quelqu’un avec un jardin, mais ce n’était pas la même chose. Elle devait faire quelque chose pour remonter le moral de son amie, sans pour autant étouffer sa peine ou lui dire ce qu’elle devait faire. Ce qui s’annonçait être une tâche difficile étant donné que cette dernière s’était tournée vers l’alcool comme solutionneur de ses problèmes.

Arrivée devant chez elle, elle se gara et récupéra ses affaires avant de monter les escaliers par deux pour arriver chez elle le plus rapidement possible. Une fois devant la porte, Daria prit tout de même une profonde inspiration et enfonça sa clé dans la serrure avant d’ouvrir la porte. « Je suis rentrée ! » S’exclama la métisse comme s’il y avait besoin qu’elle précise qu’elle était là. Elle déposa ses affaires à l’entrée et s’avança jusqu’au salon où elle y trouva Lia, à même le sol avec une bouteille dans les mains. Eh bah, ça commençait bien. « Tu te prends pour une carpette maintenant ? Enfin, au moins tu restes hydratée à ce que je vois… » Elle essayait de faire de l’humour, même si elle n’était pas certaine que ça prenne ici. « J’ai reçu ton message mais je n’ai pas pu y répondre… ça va ? »


astra; bb — i have galaxies hidden between my bones and i will love you until the stars burn out. ;; @unknow
Revenir en haut Aller en bas
Lia Solano10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Lia Solano
http://www.ciao-vecchio.com/t4366-la-foi-dans-l-avenir-est-peut- http://www.ciao-vecchio.com/t4669-lia-solano-a-broken-soul
Faceclaim : Kat Babe Graham; credit VOCIVUS (IC).
Messages : 205 - Points : 347
Âge : 34 ans
Métier : assistante administrative à la police.
Cry her a river - Dria Empty
Sujet: Re: Cry her a river - Dria ( le Sam 17 Aoû 2019 - 1:08 )
Une gorgée, deux gorgées, puis trois et avant même que je m'en rende compte la moitié de la bouteille est déjà entamée. La musique est à fond dans l'appartement et je chante à tue-tête, enfin non j'hurle, car je n'ai plus la notion de mon chant. Je suis en transe, écoutant cette musique qui se répète en boucle depuis plus d'une heure. “BABY OOOOH, CAN I DRINK YOUR WATER”. Parfois, il m'arrive de me lever et de danser, comme si je me trouvais dans une savane, parfois je me retrouve allongée sur le sol, les larmes coulants sans même m'en rendre compte. Ce qui me réconforte à chaque fois est une gorgée de cette boisson. Cela commence par me brûler la gorge, puis, je fais une grimace, avant que cela parvienne jusqu'à mon estomac. Après une légère grimace, je me remets à danser et à chanter, toujours ma bouteille à la main avant de m'allonger sur le sol de notre salon.

Je ferme les yeux et sens le sang battre contre la tempe de mon crâne. J'ai l'impression d'être en lévitation. J'aimerais plus, tellement plus, me sentir encore plus loin, encore plus près des étoiles, plus proche d'elle, mais je ne sais pas comment y parvenir. Je voudrais pouvoir m'envoler dans les cieux et lui tenir la main pour une dernière fois, la serrer contre moi et lui dire combien je l'aime. J'aurais donné ma vie pour elle et la voilà partie, bien trop tôt et bien trop injustement. J'ai pourtant prié tous les soirs depuis notre arrivée dans ce pays. Même lorsqu'elle est partie sans un mot, lorsqu'elle m'a tourné le dos. Je ne lui ai jamais souhaité du mal, car c'était ma petite Amina et que si être loin de moi la rendait heureuse, alors je pouvais vivre ainsi. Je pensais que mes prières la protégeraient quitte à ce que les malheurs m'atteignent moi, c'est ce que j'avais fait toute ma vie. Me prendre les coups de bâtons, de ceintures et d'objets encore plus horribles à citer. Le mariage forcé, l'avortement de mon fils, les coups de poings, les étranglements de mon mari et parfois de notre grand-frère. Si j'avais à subir tout cela à nouveau, je le referais, si cela permettrait de l'atteindre un peu moins. “Aminaaaaaaa.” Son visage est juste au côté du mien, elle a l'air fatiguée et faible, j'arrive presque à deviner ses os sous sa peau.

Puis, plus rien, si ce n'est cette voix familière au loin. Mes paupières s'ouvrent tant bien que mal et je réalise que je suis allongée par terre. J'esquisse un petit sourire, du moins je pense qu'il s'agit d'un sourire, peut-être que Dria me dira que c'est une grimace. “Au top!” Répondis-je à sa question, bien que mon monde se soit effondré, je n'aime pas paraître négative. Vous me direz que mon comportement reflète totalement le contraire, cela est très certainement le cas, mais je ne vais pas pour autant dire que je ne vais pas bien. “La plus belle femme du monde vient d'entrer dans la pièce.” Je me redresse et caresse le visage de mon amie, une des seules personnes qu'il me reste à présent.


       

       
       
“She has fought many wars, most internal. The ones that you battle alone, for this, she is remarkable. She is a survivor.”
       
CRACKLE BONES
Revenir en haut Aller en bas
Daria ManciniToujours frais après un litre de café
Daria Mancini
http://www.ciao-vecchio.com/t5340-daria-que-se-passe-t-il-quand- http://www.ciao-vecchio.com/t5387-daria-comment-on-appelle-un-rassemblement-d-aveugles-un-festival-de-cannes#171169
Faceclaim : Logan Browning : ealitya + signa : astra
Messages : 154 - Points : 596
Cry her a river - Dria Tumblr_inline_owmh0wKZOd1qhv088_500
Âge : 33 ans
Métier : Aide-soignante à domicile
Cry her a river - Dria Empty
Sujet: Re: Cry her a river - Dria ( le Jeu 5 Sep 2019 - 16:07 )
Les sourcils légèrement froncés, se sentant concernée par l’état de son amie, la jeune femme se sentit ridicule à peine les mots avaient franchit la barrière de ses lèvres. Bien sûr qu’elle n’allait pas. Et elle n’avait même pas besoin de le lui dire pour qu’elle le sache ou le comprenne. Sa façon de se comporter était bien plus bruyant que n’importe quelle parole. Mais elle connaissait Lia. Elle savait qu’elle ne voudrait pas que Daria s’en fasse pour elle ou qu’elle montre même un changement de comportement vis-à-vis d’elle. Un sourire fendit son visage à la réponse de la métisse, pas parce qu’elle était ravie d’entendre cette réponse, mais parce qu’elle ne voulait pas relever qu’elle était en train de lui mentir. Une part de Daria aurait aimé lui dire qu’elle avait le droit de se sentir mal et de se laisser aller, mais elle n’était pas certaine de ce que donnerait cette situation. Elle ne voulait pas qu’elle étouffe sa tristesse. Elle ne voulait pas non plus qu’elle se laisse submerger au point qu’elle se laisse aller. Elle voulait juste que son amie aille bien, et pour ça… elle n’avait aucune potion magique. Au commentaire de Lia, Daria tourna aussitôt la tête pour regarder derrière elle. Plus belle femme du monde ? Où ? « Beyoncé n’est pas là. » Commenta la métisse le ton presque déçu. C’était stupide mais pour elle, Beyoncé était la plus belle femme du monde – après sa mère – et elle n’aimait pas qu’on plaisante sur ce genre de chose. Elle était une membre officielle de la Beyhive et s’amusait à balancer des CD de Giselle sur les gens qui disaient du mal d’elle. Un jour, Lia avait failli se prendre Lemonade dans le coin de la tête mais elle su se maîtriser. Daria emprisonna les doigts de Lia et au lieu de la laisser dire des bêtises, elle la conduit jusqu’au canapé en récupérant la bouteille en passant. Une fois posées, elle s’envoya une rasade d’alcool. Son visage grimaça tandis que l’alcool brula quasi tout sur son passage, mais ça en valait la peine. D’un geste tendre, elle tendit la bouteille à son amie avant de glisser ses doigts fins dans les cheveux de cette dernière. « Hum, ma chérie. » Commença Daria. « Je veux bien que tu sois désespérée, mais là on dirait que ta wig est posée comme une casquette sur ta tête, faut se reprendre. » C’était ça leur amitié, de la bêtise pour faire passer le chagrin. « Tu veux que je te coiffe ? »  


astra; bb — i have galaxies hidden between my bones and i will love you until the stars burn out. ;; @unknow
Revenir en haut Aller en bas
Lia Solano10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Lia Solano
http://www.ciao-vecchio.com/t4366-la-foi-dans-l-avenir-est-peut- http://www.ciao-vecchio.com/t4669-lia-solano-a-broken-soul
Faceclaim : Kat Babe Graham; credit VOCIVUS (IC).
Messages : 205 - Points : 347
Âge : 34 ans
Métier : assistante administrative à la police.
Cry her a river - Dria Empty
Sujet: Re: Cry her a river - Dria ( le Mar 17 Sep 2019 - 21:21 )
Lorsque j’entends la voix de mon amie, je ne sais pas trop dire depuis combien de temps je suis étalée sur notre sol. Je me demande même si j’ai dormi ou pas, beaucoup de confusion, chose qui résume en peu de mot le train de vie que je mène depuis que Amina nous a laissé. La musique m’a totalement envoutée, ou peut-être l’alcool, mais je me sens comme ailleurs, flottant au-dessus des nuages, tous mes soucis semblent comme évaporés et bien loin de moi.
Je souhaiterais être ainsi pour toujours, ne plus penser à ce qui me blesse, à ce qui me fait pleurer en ce moment.

Cet instant de bonheur s’arrête lorsque j’entends une voix familière. Cette voix m’extirpe même un léger sourire lorsqu’elle dit “Beyoncé n’est pas là.” C’est typiquement le genre de phrase que cette femme aime dire. “C’est normal qu’elle ne soit pas là, elle a bien trop peur de la concurrence que je peux être.”  Je me redresse lentement, mais surement, je ne comprends pas trop ce qu’elle veut dire et on peut le lire sur mon visage. Elle vient s’installer à mes côtés et me fait une réflexion sur ma wig, ce qui me fait rire, car j’imagine qu’elle doit être mal posée comme celle de Donald Trump. “Si tu veux...ou tu peux tout simplement me l’enlever.” J’ai de très beaux cheveux et je n’ai pas peur de sortir dans la rue avec mes cheveux naturels. Mais j’aime tellement changer de coupe et de couleur, que je préfère porter des perruques pour ne pas abîmer mes cheveux. Cela peut sembler étrange pour les personnes qui n’ont pas l’habitude de ça, mais dans la culture noire, cela est très commun. Pratiquement, toutes les célébrités afro-américaines en portent, ce n’est pas une honte, ou une question de cacher ses cheveux, juste une question de praticité. “Au fait, on a reçu du courrier que j’ai mis sur le comptoir.” En temps normal, j’aurais bien volontiers ouvert le courrier, mais je n’ai pas envie de gérer cela en ce moment, pour le plus grand regret de Dria très certainement. Je me place entre les cuisses de mon amie et pose ma tête sur l’une d’entre elle. Sentir sa peau contre la mienne me réconforte et ainsi elle pourra s’occuper de mes cheveux sans problème. “Tu sais que tu es la meilleure ?” Je dépose un baiser sur sa jambe et rigole.


       

       
       
“She has fought many wars, most internal. The ones that you battle alone, for this, she is remarkable. She is a survivor.”
       
CRACKLE BONES
Revenir en haut Aller en bas
Daria ManciniToujours frais après un litre de café
Daria Mancini
http://www.ciao-vecchio.com/t5340-daria-que-se-passe-t-il-quand- http://www.ciao-vecchio.com/t5387-daria-comment-on-appelle-un-rassemblement-d-aveugles-un-festival-de-cannes#171169
Faceclaim : Logan Browning : ealitya + signa : astra
Messages : 154 - Points : 596
Cry her a river - Dria Tumblr_inline_owmh0wKZOd1qhv088_500
Âge : 33 ans
Métier : Aide-soignante à domicile
Cry her a river - Dria Empty
Sujet: Re: Cry her a river - Dria ( le Sam 28 Sep 2019 - 0:36 )
Sans se faire prier, elle hocha doucement la tête en entendant le feu vert de son amie pour qu’elle joue dans ses cheveux. Daria avait toujours aimé jouer aux coiffeuses. Elle le faisait avec ses cheveux à elle depuis toute petite et s’était plusieurs fois risquée à le faire sur les cheveux de ses camarades de classe. Malheureusement, ce ne fut qu’après le massacre qu’elle se rendit compte qu’elles n’avaient pas la même texture de cheveux et que certaines coiffures n’allaient pas à certaines personnes. Oui. Elle pensait fort que les coiffures afros et compagnie n’allaient pas aux blancs. D’un geste habile, elle enleva la perruque de Lia pour aller la placer sur une tête à coiffer en sécurité avant de récupérer le nécessaire pour prendre soin de la jeune femme et de prendre le courrier au passage. Elle n’allait pas le lire tout de suite mais elle voulait tout de même se donner bonne conscience en l’ayant sous la main. En parlant de bonne conscience… « Je me suis fais 150 euros hier. J’ai dit à une blanche que je pouvais lui faire des tresses africaines avec des vrais cheveux qui viennent de la Terre Mère. » Elle ricana doucement en racontant ça parce que c’était la meilleure arnaque montée jusque-là. « J’ai juste réutilisé deux paquets de mèches synthétiques. Elle a rien vu et ce soir c’est moi qui paye à manger. » Une certaine fierté résidait dans sa voix et pour cause. En s’installant le canapé alors qu’elle laissait son amie en faire de même entre ses jambes, un sourire se dessina au coin des lèvres de la métisse. « Je sais. » Répondit-elle. « Mais comme on fonctionne en package deal, toi aussi t’es la meilleure. » Précisa Daria qui déposa un baiser sur le haut du crâne de son amie avant de prendre de l’huile qu’elle badigeonna sur ses mains, prête à masser le crâne de sa colocataire. « Pendant que je m’occupe de toi, rends-toi utile et ouvre le courrier. J’espère que j’ai des lettres d’un admirateur secret. Tu me connais, moi j’ai besoin d’amour. Des bisous des câlins j’en veux tous les jours. »  


astra; bb — i have galaxies hidden between my bones and i will love you until the stars burn out. ;; @unknow
Revenir en haut Aller en bas
Lia Solano10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Lia Solano
http://www.ciao-vecchio.com/t4366-la-foi-dans-l-avenir-est-peut- http://www.ciao-vecchio.com/t4669-lia-solano-a-broken-soul
Faceclaim : Kat Babe Graham; credit VOCIVUS (IC).
Messages : 205 - Points : 347
Âge : 34 ans
Métier : assistante administrative à la police.
Cry her a river - Dria Empty
Sujet: Re: Cry her a river - Dria ( le Mar 8 Oct 2019 - 16:51 )
Je porte que très rarement mes cheveux naturels, non pas par gêne, mais parce que je ne veux pas les abîmer et qu’avec ma texture de cheveux, il est bien plus évident de porter des perruques pour avoir des coupes tendances et pour pouvoir changer de tête que de le faire sur mes propres cheveux. Il ne s’agit pas de moumoute à la Trump, ce sont généralement de vraies cheveux qui donne un effet naturel, alors oui ça coûte un peu d’argent, mais je n’ai pas l’air d’avoir une serpillère sur la tête. Le revers de la médaille, c’est qu’il faut entretenir tout ça et qu’il faut prendre du temps pour rendre tout cela beau. À l’évidence, ce n’est pas le cas actuellement, car mon amie me propose de remettre ça en place, ce qui me fait légèrement rire, car je ne dois pas avoir l’air très futée ainsi.

Lorsque la métisse se met à me raconter ses exploits j’éclate de rire. “ C’est fous ce qu’ils sont cons!” Je ne suis pas raciste, loin de là, je ne pourrais pas me le permettre. Cependant, il y a quelque chose que je ne comprends vraiment pas comment des personnes peuvent être aussi incultes. Parfois, j’ai l’impression que d’être noir est un mystère pour certaine personne. La peau ébène n’est pas connu, les cheveux sont comme une découverte, c’est angoissant et malaisant parfois. “Et dans trois jours, ses tresses se seront barrées, car ces cheveux sont trop fin….et en plus c’est quoi pour elle la Terre Mère?” Je me remets à rire suite à l’absurdité de tout cela, mais au moins, ça nous fait 150 euros en plus pour finir le mois. “Ohhhh, qu’est-ce qu’on va bien pouvoir se commander de bon?” Je commence déjà à réfléchir à ce qui me fera plaisir et mon ventre commence à s’agiter un peu. “Je ferais en sorte de nous ramener de l’argent demain aussi pour ce faire un autre repas grandiose.” Mes yeux pétillent, car c’est comme un défit pour moi, réussir à faire aussi bien que mon amie, réussir à trouver quelqu’un qui sera prêt à débourser de l’argent pour une de mes lubies. “Je suis la meilleure après toi!” Je m’installe confortablement sachant pertinemment que mon amie va me dorloter et puis j’adore qu’on me touche le cuir chevelu. Je soupire lorsqu’elle me demande d’ouvrir le courrier, cela me ramène à notre vie, à la dure réalité et je n’en ai pas envie. “Bon d’accord…” Je saisis la pile et commence à ouvrir les lettres une par une balayant en diagonale ce qui est écrit, des factures, des factures et encore des factures. “Tu sais très bien que je suis ta seule admiratrice secrète arrête de rêver!”

Un rictus sort de ma bouche avant que j’ouvre une prochaine lettre. Il s’agit d’une invitation, mais elle n’est pas à mon nom. “Regarde!!!  Je suis invitée à un événement VIP et j’ai le droit d’y amener quelqu’un. Tu viens avec moi? Il y aura des petits-fours à gogo et du mousseux.” Je regarde l’invitation de plus près et me rend compte que l’invitation n’est pas à nom. “Enfin, Katarina Lipolli est invitée, mais j’ai une tête de Katarina non?” Je dis cela avec un accent d'aristocrate. “Quel nom tu vas prendre toi?” Ils n’avaient qu’à ne pas se tromper de nom ou d’adresse, je serais Katarina Lipolli point barre.


Je m’empare enfin de la dernière lettre et tout mon enthousiasme retombe. Je relis plusieurs fois avant de tendre le courrier à ma colocataire.
“Holly Shit! Lis-ça!” Je m’écarte un peu d’elle afin de voir sa réaction et vraiment constater si je suis en train de planer ou si ce que j’ai lu est bien correct.


@Daria Mancini


       

       
       
“She has fought many wars, most internal. The ones that you battle alone, for this, she is remarkable. She is a survivor.”
       
CRACKLE BONES
Revenir en haut Aller en bas
Daria ManciniToujours frais après un litre de café
Daria Mancini
http://www.ciao-vecchio.com/t5340-daria-que-se-passe-t-il-quand- http://www.ciao-vecchio.com/t5387-daria-comment-on-appelle-un-rassemblement-d-aveugles-un-festival-de-cannes#171169
Faceclaim : Logan Browning : ealitya + signa : astra
Messages : 154 - Points : 596
Cry her a river - Dria Tumblr_inline_owmh0wKZOd1qhv088_500
Âge : 33 ans
Métier : Aide-soignante à domicile
Cry her a river - Dria Empty
Sujet: Re: Cry her a river - Dria ( le Lun 21 Oct 2019 - 0:03 )
Daria rigola face aux paroles de sa colocataire. C’était de voir à quel point elles étaient toutes les deux sur la même longueur d’onde. « Tu peux choisir, c’est moi qui offre j’ai dit. On prendra même des desserts. » D’avance, elle en salivait. Mais pour l’instant elle devait se concentrer sur les cheveux de son amie tandis que cette dernière s’occupait du courrier. D’une main experte, elle récupéra l’huile qu’elle frotta ses mains, lâchant un nouveau rire lorsque Lia prit la parole. « C’est vrai. Ma seule admiratrice et mon seul amour. » La métisse déposa un baiser sur le haut du front de la jeune femme et reprit son massage du bout de ses doigts sans agresser son cuir chevelu. Attentive à ce qu’elle lui disait, Daria écouta ce que lui disait sa colocataire. « T’as une bonne tête de Katarina, ouais. Pour de la bouffe gratuite t’as même une bonne tête de Eustache. » Elle plaisantait à moitié. Pour de la nourriture gratuite Daria était prête à beaucoup de choses et elle savait que c’était la même chose pour Lia. « Moi ça va être Regina Phalange, on change pas une équipe qui gagne. » Haussant les épaules, elle lâcha un rire. Ca sentait le plan foireux mais son cerveau qui s’imaginait déjà la nourriture, était trop occupé à penser à comment elle allait faire pour ramener les petits fours sans se faire prendre. Elle allait sûrement devoir se trimballer avec un sac à poubelles dans son sac pour le remplir au maximum et faire croire à la fin de la réception qu’elle sortait les poubelles. Elle verrait bien. Ce fut la voix de Lia qui ramena Daria à l’instant présent. « Arrête de bouger toi. » Prête à lui donner un coup dans la tête pour la maintenir en place, elle fronça les sourcils lorsque son amie lui tendit une lettre pour qu’elle la lise. Le regard soudainement sérieux, elle observa un instant la lettre sans la toucher, avant de poser à nouveau ses yeux sur son amie, puis la lettre. Délicatement, elle la saisit et laissa ses yeux glisser sur le papier pour voir de quoi il s’agissait. Une première lecture ne suffit pas à Daria pour comprendre le contenu de la lettre. Une seconde lecture non plus. « Attends quoi ? » Pas convaincue par les mots couchés sur le papier, elle lu une troisième puis une quatrième fois pour être certaine de tout comprendre. « Mais… » Elle n’en revenait pas. C’était un avis d’expulsion. « Putain ! » Lâcha Daria qui se leva d’un bond pour souligner son incompréhension. « Mais comment c’est possible, on a toujours payé non ? Jamais à l’heure je sais, mais quand même… » Elle s’éloigna de la jeune femme assise par terre et marcha jusqu’au bout de la pièce comme si ce simple mouvement suffirait à tout éclaircir. « Non mais doit y avoir une erreur. Y a marqué qu’on doit trois mois de loyer, on doit pas tout ça… si ? » Elle ne savait plus. Toutes les deux ne roulaient pas sur l’or mais elles s’assuraient au moins de payer le loyer. Et même lorsqu’elles ne payaient pas à la date convenue, elles s’arrangeaient toujours pour le payer quoi qu’il arrive. « Comment c’est possible ? » Demanda-t-elle finalement en s’adressant à Lia, le regard perdu.


astra; bb — i have galaxies hidden between my bones and i will love you until the stars burn out. ;; @unknow
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Cry her a river - Dria Empty
Sujet: Re: Cry her a river - Dria ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Cry her a river - Dria -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut