Revenir en haut
Aller en bas


 

- Moments entre père et fils. // Constello -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Jack Delaney10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
En ligne
Jack Delaney
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t5126-felicitations-tu-vas-bientot-t http://www.ciao-vecchio.com/t5136-la-vie-est-un-reve-effrayant-james
Faceclaim : Tom Hiddleston ©red-i-ctive
Messages : 361 - Points : 1159
Moments entre père et fils. // Constello Tumblr_inline_o4uwmnRHEh1qm0wjz_500
Âge : 35 ans
Métier : Médecin légiste
Moments entre père et fils. // Constello Empty
Sujet: Moments entre père et fils. // Constello ( le Jeu 15 Aoû 2019 - 20:42 )
Jack était assis sur le canapé. Son portable sur la table basse, son regard était fixé sur l’écran éteint. Il attendait un appel du détective privé qu’il avait engagé pour retrouver Mia et qu’il avait également mis sur la piste de Calliope. Sans le dire évidemment à Rowtag, mais il voulait sincèrement aider cet homme qui avait perdu sa raison de vivre comme lui. Ils devaient se serrer les coudes pour survivre, pour rester fort et intègre en attendant que leurs princesses reviennent ensoleiller leur vie. Selon le dernier message de l’homme : il y avait du nouveau sur Mia. Une piste, plus récente que les autres : de quoi le faire espérer comme jamais. C’était la première trace stable depuis sa disparition. Jack savait pertinemment que plus les mois s’écoulaient et moins il y avait de chance de la retrouver. Vive ou morte… Il en était complètement conscient et l’idée qu’elle souffre seule le tuait à petit feu. Au moins, cependant, si jamais son corps était retrouvé : alors il aurait une bonne raison de mettre fin à la mascarade de sa vie. Oui, ils laisseraient les orphelins derrière lui. Ainsi que Michelangelo et sa mère d’adoption sans oublier Ebba… Mais il savait qu’il ne serait pas en mesure de respirer sans avoir l’espoir que chaque inspiration et expiration le rapprochait de sa fille. Sa Mia. Les mains croisées, ses coudes posés sur ses genoux : il caressait avec l’ongle de son pouce sa lèvre inférieure. Il leva son regard pour regarder la dernière photo de Mia et lui. Prise lors d’un fou rire comme ils en avaient beaucoup. Le père et la fille avaient toujours été complices. Il jouait volontiers le rôle de la maman alors que cette dernière mettait en avant sa carrière plutôt que sa fille. Jack avait tenté, il avait fait son possible, pour ne pas la tenir responsable de la disparition de leur fille, mais il avait échoué. C’est probablement pour cette raison que, comme l’avait si bien dit Ebba, il n’y avait pas de Jane Doe dans la vie de John Doe.
Quand son portable vibra, il sursauta et se redressa pour regarder l’écran. Malheureusement, ce n’était qu’un message pour lui annoncer qu’il y avait une course ce soir. Il ne pourrait pas y aller de toute façon : ce soir il avait rendez-vous. Ce n’était pas avec la belle blonde qui rendait ses nuits plus supportables et ses pensées moins sombres, mais son père. Un fait encore étrange pour lui. Il ne se faisait pas à cette idée. Probablement parce qu’il avait passé la majeur partie de sa vie à nier le fait qu’il en avait un. Qu’il était mieux sans lui-même. Comme il s’était fourvoyé. Il avait besoin d’un père. Il en avait toujours eu besoin. Si des figures masculines ont marqué sa vie : un géniteur inconnu restait tout de même un gros point d’interrogation qui rendait les autres interactions avec les hommes plus mûres fades. Une fois avoir répondu au sms, il reposa le téléphone et se laissa tomber dans le canapé. Il révulsa sa tête pour regarder le plafond et laissa Frank Sinatra envahir la pièce de sa voix. Il allait devoir se ressaisir. Il ne voulait pas accabler Constello de ses problèmes. Pas tout de suite. Une part de lui voulait l’impressionner et non lui montrer qu’il était détruit comme le soir de leur rencontre même s’il l’avait vu dans un de ses pires états.

On sonna à l’interphone, il se leva et alla décrocher avant d’ouvrir la porte en entendant que cela était le comédien. Il alla dans la cuisine et servit deux verres d’un vin rouge qui avait été ouvert il y a une heure de cela le temps qu’il s’aère. Ils avaient prévu de cuisiner ensemble et il était évident que la chose ne se ferait pas sans un bon vin. Les quelques coups sur la porte le firent revenir dans l’entrée et il ouvrit la porte avant de sourire à Constello :

“Bonsoir.” Pourquoi est-ce que le poids sur ses épaules sembla immédiatement plus léger ? “Merci d’être venu.” Il n’en revenait toujours pas, il faut dire. Jack n’aurait pas été étonné que cet homme ne vienne pas ce soir. Que tout cela ne soit qu’un mensonge. Mais non, il était bel et bien là. “Entre, entre je t’en prie.” Il referma la porte derrière lui : “Je ne savais pas ce que tu voulais cuisiner, alors j’ai fais un plein de courses pour que tu n’ais que l’embaras du choix.” Jack ne serait pas chef ce soir, juste commis. Il était temps qu’il apprenne quelque chose de lui qui avait manqué à sa vie.


Alone with your nightmares.
Alone with her ghost.
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
 
- Moments entre père et fils. // Constello -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut