Revenir en haut
Aller en bas


 

- (hot) Pour le plaisir. | ft Calliope -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Satine VasilisLe vin est un puissant lubrifiant social
Satine Vasilis
http://www.ciao-vecchio.com/t5582-ca-fait-tellement-du-bien-daim http://www.ciao-vecchio.com/t5609-for-freedom-beauty-truth-and-love-satine
Faceclaim : Angelina Jolie © .ultraviolences (vava) & ASTRA (sign) )
Messages : 914 - Points : 962
(hot) Pour le plaisir. | ft Calliope Tumblr_inline_nmq5pzG8Gy1sx0yxq_500
Âge : 44 ans née le 02/06/1975 à Mytilène en Grèce.
Métier : Chorégraphe et metteur en scène au théâtre San Carlo quartier Spagnoli
(hot) Pour le plaisir. | ft Calliope Empty
Sujet: (hot) Pour le plaisir. | ft Calliope ( le Sam 24 Aoû - 17:48 )

Le feu de l'âme. Le brasier du cœur.
BONNIE & SATINE
Ta Bonnie t'a averti que son mari était en voyage pour quelques jours. Tu fais la surprise, même si tu le savais déjà vu que son mari est ton Clyde adoré. En principe vous profitez de ses voyages pour vous voir et laisser vos corps se mêler, s'entremêler. Mais ton travail te retient à Naples, tu es en pleine préparation de ton spectacle avec Consello. Alors, à regret bien entendu, tu lui as dis que tu ne pourrais le rejoindre. Mais tu lui as promis de veiller sur sa femme Calliope, ta Bonnie. D'ailleurs tu fais cela depuis des années, quand tu ne peux pas partir en même temps que ton Clyde tu veuilles sur sa femme qui est avant tout ton amie, mais aussi ta belle et ton amante. Tu es parfois surprise au bout de toutes ces années que ni l'un ni l'autre n'aient vu à quel point vous trois vous étiez liés. Et bien au delà d'une amitié. Bon tu essaies quand tu es en leurs compagnies de ne pas éveiller les soupçons, jouant avec habilité pour que les doutes ne naissent pas dans leurs esprits. Même si cela te plairait qu'au final ils comprennent que tu es leurs amantes à tous les deux. Et que ton rêve le plus secret c'est de pouvoir les aimer librement en même temps. Avoir vos trois corps étendus nus sur le même lit, désir extrême que juste tes rêves te procurent. Du moins pour le moment.

Enfin pour ce soir tu te contenteras du corps de la belle Calliope. De cette blonde douce et sensuelle que tu aimes ensorceler de tes baisers et de tes caresses. Avec elle la nuit se pare d'une douceur suave et exquise. Qui te fait perdre pied et d'entraine vers des horizons délicieux. Tu prépares quelques affaires avant de la rejoindre. Tu comptes bien profiter des moments que l'absence de ton Clyde t'offre. Il aura surement les oreilles qui sifflent le beau gosse au cours de son voyage. Car vous allez parler de lui. Même si dans les mots de Calliope tu ne reconnais pas toujours l'homme que tu connais. Avec toi il est si différent. Comme si son côté démon ne se livrait qu'à ton doux regard. Alors qu'il offre à sa femme son côté ange. Cette double personnalité te plait et attise tes désirs les plus secrets. Qu'en sera t-il si un jour le destin vous réunit dans un lit ? Jouera t-il également de ses deux facettes ? Angélique avec Callipe et démoniaque avec toi ? Toutes ces idées te font saliver. Et te donne encore plus envie de retrouver ton amie. Alors tu accélères le mouvement et en un rien de temps tu frappes à sa porte avec un sourire charmeur sur les lèvres. Tu sais que ta présence ne mettra pas la puce à l'oreille au prés de ses voisins. Tu viens si souvent, autant quand la belle est seule, que lorsque le couple est réunit. Tu as toujours fais attention à ne pas dévoiler ce qui se passe entre les murs de cette demeure quand vous êtes toutes les deux. Tu sonnes et la belle vient t'ouvrir. « Bonjour ma douce. Que je suis contente de te voir. » Tu la prends dans tes bras et l'enlace. Posant un délicat baiser sur ses joues. Rêvant de sa bouche contre la tienne. Tu entres et refermes la porte.

Une fois la porte fermée c'est une toute autre Satine qui vient l'enlacer. Tu poses ton sac au sol et tes bras enserre sa taille. Ton regard plonge dans le sien. « J'aime quand ton homme me laisse le champs libre. » Tu souris avant de venir quémander un baiser beaucoup moins sage que tes bises. Mais rien de provocant ou d'indécent. L'échange reste sensuel mais suffisant érotique pour faire vibrer ton corps. Titillant chaque parcelle de ton être. Éveillant des frissons le long de tes courbes. Alanguissant ta féminité de caresses intimes. « Friedrich est parti pour combien de jour ? » Ta voix se fait impatiente même si tu le sais, tu en fais la demande. Tout doit être parfait pour donner le change et que rien ne paraisse suspect. Même si tous tes mensonges sont parfois lourds à porter, changeant ton amour en culpabilité. Tout serait bien plus facile si tu avouais. Si tu leurs disais. Mais la peur de les perdre tous les deux, te fait retarder cet instant. Cela peut paraitre égoïste, mais tu ne te vois pas les perdre, ou même les voir se séparer parce que tu as été leurs maitresses respectives. Et qu'ils voient dans cet acte une trahison alors que cela n'en est pas une. Vu que tu penses toujours à l'autre quand tu es dans les bras de Calliope ou de Friedrich. Le baiser se prolonge un peu, vos mains s'égarent, signe de votre envie de vous retrouver. Mais comme à votre habitude vous allez y aller avec douceur parce que c'est l'identité de vos joutes charnelles.


(fiche) vmicorum. / (ava)
praimfaya & subrosa


bonnie clyde
Il est ton premier amour, j'attendrai d'être ton dernier. Peu importe le temps que ça prendra.

   


Dernière édition par Satine Vasilis le Mar 29 Oct - 17:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Calliope McKinneyLe vin est un puissant lubrifiant social
Calliope McKinney
http://www.ciao-vecchio.com/t5741-calliope-mckinney-moi-bonnie-j http://www.ciao-vecchio.com/t5771-calliope-muse-de-la-poesie-epique
Faceclaim : Diane Kruger + FA
Messages : 104 - Points : 150
(hot) Pour le plaisir. | ft Calliope 190718091658695166
Âge : 44 ans
Métier : Costumière au théâtre San Carlos
(hot) Pour le plaisir. | ft Calliope Empty
Sujet: Re: (hot) Pour le plaisir. | ft Calliope ( le Jeu 19 Sep - 11:37 )

POUR LE PLAISIR


J’étais impatiente et ce, depuis que mon Amour m’avait annoncé qu’il partait en déplacement pour le boulot, à l’étranger. Je savais bien ce que cela voulait dire, cela voulait dire que j’aurais le champ libre pour retrouver la femme qui faisait battre mon cœur, retrouver celle qui était devenue ma maîtresse. Je ne m’explique toujours pas cette histoire, c’est plus fort que des mots, plus forts que toutes les étiquettes que l’on veut mettre sur le dos des gens, c’est au-delà de tout cela. Je n’aurais même jamais cru devenir celle qui tromperait son mari, je ne suis tellement pas cette femme-là… Je n’aurais jamais cru tomber amoureuse d’une femme, j’avais toujours été attirée par les hommes mais Satine était différente. Satine était mon âme sœur depuis toujours, déjà quand nous étions en Grèce. Il m’est impossible de vivre sans elle, je n’imagine pas ma vie sans elle. Elle connait tout de moi et c’est avec elle que je peux montrer mes faiblesses, elle est bien la seule à les connaître. Je ne voulais pas les montrer parce que depuis toute petite, il fallait que je me montre forte pour mon frère et ma sœur, ils avaient eu besoin de moi et je ne pouvais pas être faible. C’est ainsi que j’ai grandie et encore aujourd’hui, l’adulte que je suis devenue se montre toujours plus forte que jamais.

Quand j’entends la sonnette de la porte se mettre en marche, je suis heureuse. Un sourire s’installe sur mon visage parce que je sais ce que cela veut dire : ma Satine est arrivée. Je me regarde une dernière fois dans le miroir, remet mes cheveux en place – je veux être parfaite pour ma douce – et je lui ouvre la porte. Elle me prend dans ses bras pour me saluer et je lui rends la pareille.

« C’est bon de te voir ! »

Je lui réponds simplement alors que je ferme les yeux pour profiter de l’instant et de son odeur enivrante. Nous sommes dans la retenue parce que les voisins ne sont jamais très loin, toujours à l’affût du prochain potin. Il est hors de question que mon histoire avec Satine soit le prochain potin et si un jour mon Amour devait être au courant de cette incartade, je voulais que ce soit de ma propre voix qu’il l’entende et pas de celle des voisins… Une fois à l’intérieur, les choses sont différentes, nous nous rapprochons, Satine pose son sac par terre et m’enserre à la taille. Evidemment, je me laisse faire et je souris parce que je peux enfin profiter de la peau de ma meilleure amie. Son regard qui plonge en moi est pénétrant et me donne des frissons d’excitation, comme à chaque fois. Je vois tellement d’amour et de passion dans son regard que je suis à mon tour pleine d’amour et de passion pour elle.

« Et moi j’aime bien quand tu es disponible quand il n’est pas là ! »

Il n’y a pas de sous-entendus derrière, j’étais juste heureuse de pouvoir avoir quelqu’un à mes côtés quand l’un ou l’autre n’est pas là. Parfois, ils partaient tous les deux à la même période et je me retrouvais bien seule. Nous échangeons un long baiser parce qu’il me semble que cela fait une éternité que je n’ai pas goûté à ses douces lèvres, j’en suis complètement accro à ces lèvres pulpeuses… Satine s’arrache à mes lèvres pour me demander combien de temps Friedrich restait à l’étranger et je suis un peu déçue, non pas qu’on parle de mon mari mais plutôt de ne pas pouvoir continuer notre petite étreinte. Nos mains continuent à jouer ensemble, comme aimantées les unes les autres, tout notre corps joue de ses charmes envers l’autre, sans même qu’elles s’en rendent compte tant ils avaient l’habitude de se mêler et de s’entremêler.

« Presque deux semaines ! Je vais avoir besoin d’une épaule pour cette loooooongue période sans lui ! »

Lui dis-je dans une sorte de jeu de séduction, j’espérais bien qu’elle accepte de rester avec moi pendant cette période. Nous n’aurions jamais passé autant de temps sans mon mari dans les parages… Je reprends notre baiser là où je l’avais laissé, nos langues se mêlent l’une à l’autre, cherchant le contact. Mes mains touchent son visage et descendent le long de sa colonne vertébrale alors que je sens des frissons parcourir tout mon corps. Cela faisait longtemps que je ne l’avais plus eue pour moi toute seule… Je suis impatiente de parcourir à nouveau son corps… Et cela se ressent…

:copyright: nightgaunt


Bonnie & (Satine) & Clyde.

J'voudrais qu'ça dure cent ans [...] Jusqu'à ce qu'un jour nos deux yeux s'éteignent

Revenir en haut Aller en bas
Satine VasilisLe vin est un puissant lubrifiant social
Satine Vasilis
http://www.ciao-vecchio.com/t5582-ca-fait-tellement-du-bien-daim http://www.ciao-vecchio.com/t5609-for-freedom-beauty-truth-and-love-satine
Faceclaim : Angelina Jolie © .ultraviolences (vava) & ASTRA (sign) )
Messages : 914 - Points : 962
(hot) Pour le plaisir. | ft Calliope Tumblr_inline_nmq5pzG8Gy1sx0yxq_500
Âge : 44 ans née le 02/06/1975 à Mytilène en Grèce.
Métier : Chorégraphe et metteur en scène au théâtre San Carlo quartier Spagnoli
(hot) Pour le plaisir. | ft Calliope Empty
Sujet: Re: (hot) Pour le plaisir. | ft Calliope ( le Mar 1 Oct - 15:05 )

Le feu de l'âme. Le brasier du cœur.
BONNIE & SATINE
Retrouver Calliope est quelque chose que tu apprécies particulièrement. Surtout quand elle se retrouve seule et que tu as le champs libre pour profiter d'elle comme tu aimes. Bien entendu tu penseras à ton Clyde, ou du moins au mari de ton amie. Tu imagineras surement lors de vos caresses, de vos baisers, qu'il est là à vous regarder. Voir à participer. Ton rêve ultime mais tu ne peux que fantasmer sur ce trio que tu voudrais créer. Tu sais que ce serait fabuleux, comment pourrait-il en être autrement ? Ta Bonnie et ton Clyde sont unis dans l'amour et tu es unie à eux même si c'est indépendamment. Enfin pour le moment ce trio n'est qu'un rêve utopique, qui parfois te réveille la nuit avide de désir et résonnante de plaisir. Pour le moment tu te contenteras de ta belle, c'est déjà bien. Peut être que tu t'échapperas pour rejoindre ton Clyde durant ce temps ou il sera loin de Naples.

Tu reviens à l'instant présent. A celui ou tes formes frôlent les courbes de ta blonde. A celui ou son parfum vient titiller de son odeur délicieuse ton nez. Tu te laisses enivrer. Une première étreinte douce pour ne pas éveiller les soupçons des voisins. Tu ne te caches pas, affirmant clairement des penchants autant avec les femmes, que les hommes. Mais là c'est plus par rapport au fait que Calliope est mariée. Et puis elle ne veut pas que son mari sache qu'elle est attirée les femmes. Enfin juste par une femme Toi. Tu es l'exception. Comme tu es l'exception de Clyde dans le fait qu'il trompe Calliope. « Oui tellement bon. » Tu ajoutes dans une voix suave, et puis la porte se referme sur vous et là l'étreinte devient celle de deux amantes qui sont heureuses d'unir leurs lèvres.

Tes mains trouvent leurs places et deviennent fébriles sous le contact du corps de ton amante. Comme cela te manque de ne pas pouvoir la toucher de cette façon tous les jours que Dieu fait. Bien sur d'autres femmes passent dans ton lit, comme des hommes. Tu t'attardes parfois dans une relation, mais ce n'est jamais sérieux. C'est juste sexuel, une façon de combler tes pulsions sans combler ton cœur et ton âme. Une façon de ne pas souffrir en offrant à ta chair d'autres ivresses. Même si ta préférée reste celles que te donnent ta Bonnie et ton Clyde. Vos yeux se capturent, et tu te laisses glisser dans la douceur de son regard. Une de tes mains remontent le long de son dos alors que l'autre effleure l'arrondi de ses fesses. Que tu serres un peu plus pour la coller d'avantage contre toi. C'est presque une torture de ne pas venir gouter à son triangle d'or à cet instant. Tu laisserais bien ta main s'aventurer au creux de ses cuisses et voir l'effet que tu lui fais. Mais la patience rendra la joute dés plus savoureuse. « Et c'est quoi que tu aimes le plus quand je suis disponible durant l'absence de ton homme ? » Tu la titilles de ta voix, de ton souffle qui s'égare au creux de son cou. Tu la libères de tes lèvres le temps de savoir combien de temps tu vas pouvoir profiter de ta Bonnie. « Quinze jours !! Mais c'est le paradis. » De quoi vous offrir des moments de luxure plus passionnés les uns que les autres. « Je peux envahir ton espace tous les jours si tu le souhaites ? » Tu ne parles pas du fait que peut être tu t'éloigneras un peu pour raison professionnelle. Surtout pour retrouver Clyde. Tu verras ce détail plus tard, là tu reviens à l'assaut de ses lèvres tentatrices et exquises.

Vos langues s'amourachent alors que vos mains cherchent à faire frissonner vos peaux. Tu gémis contre sa bouche en pressant ton corps un peu plus contre le sien. Tu aimes la retrouver, elle te manquait. Même si tu la vois tous les jours pour le travail ou même par amitié, pouvoir retrouver Calliope de façon charnelle est tellement enivrant et délicieux. Tes caresses contre ses fesses se font plus coquines, ta main vient ensuite sur sa hanche, puis son ventre. Alors que l'autre se pose contre sa nuque pour approfondir votre baiser. Tu sens une vague de chaleur se saisir de tes entrailles, de tes reins pour finir par incendier ton entre jambe. C'est le manque de souffle qui vient rompre le baiser. « Et si on se mettait à notre aise. » Tu l'entraines sur le canapé. Et là tu commences à libérer Calliope de ses vêtements. En douceur, tout en sensualité. Tu savoures le fait de redécouvrir les lignes de son corps, le finesse de sa peau. Tu la frôles au travers du tissu que tu fais tomber peu à peu. « Tu es tellement belle ma douce. Tellement .. sexy. » Un homme dirait surement bandante. Ta belle est rapidement en sous-vêtement et sous l'emprise de tes baisers impatients et de tes caresses sulfureuses. Du bout des doigts tu titilles ses points sensibles, cherchant à la faire doucement chavirer vers le plaisir. Tu y vas avec lenteur, tournant autour de ses trésors pour la rendre plus avide de ton toucher. Tu veux que ses seins et son jardin secret te réclament. Qu'ils réclament tes doigts et ta bouche. De quoi te rendre encore plus gourmande contre sa bouche. Tu la désires avec force, mais tu prends ton temps. De toute façon vous avez tout le temps.


(fiche) vmicorum. / (ava)
praimfaya & subrosa


bonnie clyde
Il est ton premier amour, j'attendrai d'être ton dernier. Peu importe le temps que ça prendra.

   
Revenir en haut Aller en bas
Calliope McKinneyLe vin est un puissant lubrifiant social
Calliope McKinney
http://www.ciao-vecchio.com/t5741-calliope-mckinney-moi-bonnie-j http://www.ciao-vecchio.com/t5771-calliope-muse-de-la-poesie-epique
Faceclaim : Diane Kruger + FA
Messages : 104 - Points : 150
(hot) Pour le plaisir. | ft Calliope 190718091658695166
Âge : 44 ans
Métier : Costumière au théâtre San Carlos
(hot) Pour le plaisir. | ft Calliope Empty
Sujet: Re: (hot) Pour le plaisir. | ft Calliope ( le Mar 29 Oct - 16:41 )

POUR LE PLAISIR





:copyright: nightgaunt


Bonnie & (Satine) & Clyde.

J'voudrais qu'ça dure cent ans [...] Jusqu'à ce qu'un jour nos deux yeux s'éteignent

Revenir en haut Aller en bas
Satine VasilisLe vin est un puissant lubrifiant social
Satine Vasilis
http://www.ciao-vecchio.com/t5582-ca-fait-tellement-du-bien-daim http://www.ciao-vecchio.com/t5609-for-freedom-beauty-truth-and-love-satine
Faceclaim : Angelina Jolie © .ultraviolences (vava) & ASTRA (sign) )
Messages : 914 - Points : 962
(hot) Pour le plaisir. | ft Calliope Tumblr_inline_nmq5pzG8Gy1sx0yxq_500
Âge : 44 ans née le 02/06/1975 à Mytilène en Grèce.
Métier : Chorégraphe et metteur en scène au théâtre San Carlo quartier Spagnoli
(hot) Pour le plaisir. | ft Calliope Empty
Sujet: Re: (hot) Pour le plaisir. | ft Calliope ( le Dim 3 Nov - 18:51 )

Le feu de l'âme. Le brasier du cœur.
BONNIE & SATINE



(fiche) vmicorum. / (ava)
praimfaya & subrosa


bonnie clyde
Il est ton premier amour, j'attendrai d'être ton dernier. Peu importe le temps que ça prendra.

   
Revenir en haut Aller en bas
Calliope McKinneyLe vin est un puissant lubrifiant social
Calliope McKinney
http://www.ciao-vecchio.com/t5741-calliope-mckinney-moi-bonnie-j http://www.ciao-vecchio.com/t5771-calliope-muse-de-la-poesie-epique
Faceclaim : Diane Kruger + FA
Messages : 104 - Points : 150
(hot) Pour le plaisir. | ft Calliope 190718091658695166
Âge : 44 ans
Métier : Costumière au théâtre San Carlos
(hot) Pour le plaisir. | ft Calliope Empty
Sujet: Re: (hot) Pour le plaisir. | ft Calliope ( le Ven 15 Nov - 14:22 )

POUR LE PLAISIR




:copyright: nightgaunt


Bonnie & (Satine) & Clyde.

J'voudrais qu'ça dure cent ans [...] Jusqu'à ce qu'un jour nos deux yeux s'éteignent

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(hot) Pour le plaisir. | ft Calliope Empty
Sujet: Re: (hot) Pour le plaisir. | ft Calliope ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- (hot) Pour le plaisir. | ft Calliope -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut