Revenir en haut
Aller en bas


 

- Pour le plaisir. | ft Calliope -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Satine VasilisLe vin est un puissant lubrifiant social
Satine Vasilis
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t5582-ca-fait-tellement-du-bien-daim http://www.ciao-vecchio.com/t5609-for-freedom-beauty-truth-and-love-satine
Faceclaim : Angelina Jolie © .Minako (vava) & ASTRA (sign) & Padawan (crakships)
Messages : 600 - Points : 799
Pour le plaisir. | ft Calliope Tumblr_ojueeuF0SM1utowypo3_r1_500
Âge : 44 ans née le 02/06/1975 à Mytilène en Grèce.
Métier : Chorégraphe et metteur en scène au théâtre San Carlo quartier Spagnoli
Pour le plaisir. | ft Calliope Empty
Sujet: Pour le plaisir. | ft Calliope ( le Sam 24 Aoû 2019 - 17:48 )

Le feu de l'âme. Le brasier du cœur.
BONNIE & SATINE
Ta Bonnie t'a averti que son mari était en voyage pour quelques jours. Tu fais la surprise, même si tu le savais déjà vu que son mari est ton Clyde adoré. En principe vous profitez de ses voyages pour vous voir et laisser vos corps se mêler, s'entremêler. Mais ton travail te retient à Naples, tu es en pleine préparation de ton spectacle avec Consello. Alors, à regret bien entendu, tu lui as dis que tu ne pourrais le rejoindre. Mais tu lui as promis de veiller sur sa femme Calliope, ta Bonnie. D'ailleurs tu fais cela depuis des années, quand tu ne peux pas partir en même temps que ton Clyde tu veuilles sur sa femme qui est avant tout ton amie, mais aussi ta belle et ton amante. Tu es parfois surprise au bout de toutes ces années que ni l'un ni l'autre n'aient vu à quel point vous trois vous étiez liés. Et bien au delà d'une amitié. Bon tu essaies quand tu es en leurs compagnies de ne pas éveiller les soupçons, jouant avec habilité pour que les doutes ne naissent pas dans leurs esprits. Même si cela te plairait qu'au final ils comprennent que tu es leurs amantes à tous les deux. Et que ton rêve le plus secret c'est de pouvoir les aimer librement en même temps. Avoir vos trois corps étendus nus sur le même lit, désir extrême que juste tes rêves te procurent. Du moins pour le moment.

Enfin pour ce soir tu te contenteras du corps de la belle Calliope. De cette blonde douce et sensuelle que tu aimes ensorceler de tes baisers et de tes caresses. Avec elle la nuit se pare d'une douceur suave et exquise. Qui te fait perdre pied et d'entraine vers des horizons délicieux. Tu prépares quelques affaires avant de la rejoindre. Tu comptes bien profiter des moments que l'absence de ton Clyde t'offre. Il aura surement les oreilles qui sifflent le beau gosse au cours de son voyage. Car vous allez parler de lui. Même si dans les mots de Calliope tu ne reconnais pas toujours l'homme que tu connais. Avec toi il est si différent. Comme si son côté démon ne se livrait qu'à ton doux regard. Alors qu'il offre à sa femme son côté ange. Cette double personnalité te plait et attise tes désirs les plus secrets. Qu'en sera t-il si un jour le destin vous réunit dans un lit ? Jouera t-il également de ses deux facettes ? Angélique avec Callipe et démoniaque avec toi ? Toutes ces idées te font saliver. Et te donne encore plus envie de retrouver ton amie. Alors tu accélères le mouvement et en un rien de temps tu frappes à sa porte avec un sourire charmeur sur les lèvres. Tu sais que ta présence ne mettra pas la puce à l'oreille au prés de ses voisins. Tu viens si souvent, autant quand la belle est seule, que lorsque le couple est réunit. Tu as toujours fais attention à ne pas dévoiler ce qui se passe entre les murs de cette demeure quand vous êtes toutes les deux. Tu sonnes et la belle vient t'ouvrir. « Bonjour ma douce. Que je suis contente de te voir. » Tu la prends dans tes bras et l'enlace. Posant un délicat baiser sur ses joues. Rêvant de sa bouche contre la tienne. Tu entres et refermes la porte.

Une fois la porte fermée c'est une toute autre Satine qui vient l'enlacer. Tu poses ton sac au sol et tes bras enserre sa taille. Ton regard plonge dans le sien. « J'aime quand ton homme me laisse le champs libre. » Tu souris avant de venir quémander un baiser beaucoup moins sage que tes bises. Mais rien de provocant ou d'indécent. L'échange reste sensuel mais suffisant érotique pour faire vibrer ton corps. Titillant chaque parcelle de ton être. Éveillant des frissons le long de tes courbes. Alanguissant ta féminité de caresses intimes. « Friedrich est parti pour combien de jour ? » Ta voix se fait impatiente même si tu le sais, tu en fais la demande. Tout doit être parfait pour donner le change et que rien ne paraisse suspect. Même si tous tes mensonges sont parfois lourds à porter, changeant ton amour en culpabilité. Tout serait bien plus facile si tu avouais. Si tu leurs disais. Mais la peur de les perdre tous les deux, te fait retarder cet instant. Cela peut paraitre égoïste, mais tu ne te vois pas les perdre, ou même les voir se séparer parce que tu as été leurs maitresses respectives. Et qu'ils voient dans cet acte une trahison alors que cela n'en est pas une. Vu que tu penses toujours à l'autre quand tu es dans les bras de Calliope ou de Friedrich. Le baiser se prolonge un peu, vos mains s'égarent, signe de votre envie de vous retrouver. Mais comme à votre habitude vous allez y aller avec douceur parce que c'est l'identité de vos joutes charnelles.


(fiche) vmicorum. / (ava)
praimfaya & subrosa


bonnie clyde
Il est ton premier amour, j'attendrai d'être ton dernier. Peu importe le temps que ça prendra.

   
Revenir en haut Aller en bas
 
- Pour le plaisir. | ft Calliope -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut