Revenir en haut
Aller en bas


 

- { Mini-Situation 2 : Crainte de l'obscurité } -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: San Calisto
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Brigitta GhionaVieille fille et blogueuse désespérée
Brigitta Ghiona
http://www.ciao-vecchio.com/t82-brigitta-o-la-blogueuse-d http://www.ciao-vecchio.com/t82-brigitta-o-la-blogueuse-desesperee
Faceclaim : Alison Brie ©.liloo_59
Messages : 5665 - Points : 2065
{ Mini-Situation 2 : Crainte de l'obscurité } Tumblr_inline_o0c3x513wl1rifr4k_500
Âge : Trente-quatre ans, au bout de sa vie à la moindre ride qui s'accumule sur son visage.
Métier : Professeur en école maternelle et blogueuse dépressive à son temps perdu.
{ Mini-Situation 2 : Crainte de l'obscurité } Empty
Sujet: { Mini-Situation 2 : Crainte de l'obscurité } ( le Mar 27 Aoû 2019 - 22:43 )
Crainte de l'obscuritédans le noir complet
EvénementLe souffle court, le corps paralysé, Marco est bloqué dans l’entrée du San Calisto. Lorsque sa petite amie lui a parlé de cette soirée pour faire face à sa peur de l’obscurité, il ne songeait pas à une telle situation. A quoi s’attendait-il ? A ce qu’il y ait une petite lumière au plafond, au moins pour pouvoir mettre un pied devant l’autre sans craindre de heurter une personne ou un tabouret ? Toujours est-il qu’il se retrouve confronté au noir le plus complet et c’est avec appréhension qu’il laisse sa compagne le guider.


En savoir plus• L'action se situe au San Calisto, à 20 heures. Le bar se trouve dans le noir le plus complet. Pour servir les clients, les employés sont munis de lunettes à vision nocturne.

• Le but de cette soirée, en plus de faire face à l'obscurité, c'est aussi d'apprendre à faire confiance à la personne qui t'accompagne, ou que tu rencontreras sur place. Le défi lancé est de laisser cette dernière prendre une décision à votre place, la laisser mener la danse pendant une courte période, ou une plus longue, selon ce que tu auras décidé.

• Un fond sonore rythme la soirée. Les genres musicaux pop et folk sont mis en avant.
Revenir en haut Aller en bas
Aisha Njoya10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Aisha Njoya
http://www.ciao-vecchio.com/t5857-aisha-emancipate-yourself-from http://www.ciao-vecchio.com/t5868-aisha-bigger-than-the-picture-they-framed-us-to-see
Faceclaim : Berta Vazquez : ealitya
Messages : 400 - Points : 846
{ Mini-Situation 2 : Crainte de l'obscurité } Giphy
Âge : 29 ans
Métier : Femme à tout faire
{ Mini-Situation 2 : Crainte de l'obscurité } Empty
Sujet: Re: { Mini-Situation 2 : Crainte de l'obscurité } ( le Mer 28 Aoû 2019 - 23:57 )
Aisha et ses idées de merde. Dans un coin de sa tête, elle entendait déjà Erio lui faire ce commentaire. Il n’aimait rien de toute façon donc même si elle avait proposé autre chose, il aurait trouvé le moyen de râler. Sauf que là… Il était en droit de le faire. Plongés dans le noir, ils se retrouvaient comme deux couillons à essayer de survivre la soirée en  ne voyant rien. Pourquoi avait-elle décidé de participer à cet événement ? Elle-même ne saurait pas donner une vraie réponse. Elle avait juste envie de goûter à cette liberté qu’elle commençait peu à peu à gagner auprès du lieutenant de police. Aussi étrange que cela puisse paraître, après la première nuit passée dans son appartement, la jeune femme n’avait pas l’intention d’y retourner. Même si, elle devait avouer qu’en presque dix ans dans ce pays, c’était la vraie bonne première nuit qu’elle passait. Pas une seule fois elle ne s’était sentie en danger dans le canapé de cet étranger qui avait décidé de la garder pour la nuit sans rien attendre en retour. Son cœur lui n’était pas tranquille depuis qu’elle avait perdu le collier de sa mère, pourtant elle avait remarqué qu’à ses côtés il avait trouvé un nouveau rythme pour lui donner des instants de répits. Ses battements étaient toujours aussi saccadés voire déréglés, mais ils avaient trouvé cette cadence qu’elle n’avait jamais su trouver en presque trente ans sur cette terre. Peut-être que l’Italien était celui qu’elle avait attendu toute sa vie. Peut-être même, il était cet espoir qui l’avait guidé jusqu’en Italie pour le retrouver. C’était exagérer. Mais c’était une pensée qu’Aisha ne pouvait s’enlever de la tête. Elle pouvait faire semblant de ne pas apprécier le jeune homme, mais elle ne pouvait pas nier qu’elle se sentait si bien à ses côtés. Peut-être même un peu trop pour le coup.

Les mains tendues devant elle comme pour se repérer dans le noir, elle pouvait presque entendre son courage prendre la fuite pour la laisser dans la merde. « Erio ? » Souffla doucement Aisha. « Toi pas aller loin hein. » C’était presque un ordre mais dans sa bouche, ça sonnait comme une supplication. Déglutissant difficilement, elle sentit un frisson parcourir son dos à l’idée d’être plongée dans l’obscurité pendant des heures. En temps normal, elle aurait rigolé face à une telle expérience stupide, mais depuis qu’elle avait donné l’autorisation à ses voisins d’organiser une séance de ouija dans son studio avec elle en hôte, elle rigolait un peu moins. Il n’y avait pas eu de résultat très concluant et était persuadée qu’un de ses amis avait bougé l’objet, mais elle avait décidé d’écourter sa séance pour se rendre chez Erio. Et depuis, elle était persuadée que quelque chose allait lui arriver parce qu’elle n’avait pas dit au revoir aux esprits. Aisha n’avait naturellement pas fait part de cette expérience au lieutenant parce qu’il ne comprendrait pas, mais elle était plus que prête à se servir de lui comme bouclier si besoin. En sentant quelque chose lui effleurer la jambe dans le noir, elle poussa un cri avant de sursauter et de tourner sur elle-même. Pourquoi ? Parce que son cerveau est con. « QUOI CA ? » Lâcha l’Ethiopienne qui s’accrocha à la première personne qu’elle croisa, peu certaine qu’il s’agisse d’Erio. « ERIO ???? » Hurla-t-elle ensuite comme un cri d’alerte au cas où elle était accrochée à un inconnu. Qu’il vienne la chercher.  



Step out your estimate
If you feel insignificant, you better think again. You better wake up cause you're part of something way bigger. Not just a speck in the universe, not just some words in the Bible verse. You are the living word. Bigger than you, bigger than me. Bigger than the picture they framed us to see.   ~ byendlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
Luna PrimaveraToujours frais après un litre de café
Luna Primavera
https://www.ciao-vecchio.com/t4153-les-trous-noirs-c-est-comme-u https://www.ciao-vecchio.com/t4158-la-blessure-cicatrisee-on-oublie-la-douleur-luna#131616
Faceclaim : Irina Shayk © all souls .(ava) Miss Pie (sign)
Messages : 2221 - Points : 3388
{ Mini-Situation 2 : Crainte de l'obscurité } 1553515517-155231261451006263-27
Âge : 35 ans qu'elle fête le 1er mai. Trouvée en 1994 dans les rues de Naples. On lui a donné 10 ans. A partir de là sa date de naissance a été définie. (1/05/1984)
Métier : Assistante administrative au cinéma le Modernissimo
{ Mini-Situation 2 : Crainte de l'obscurité } Empty
Sujet: Re: { Mini-Situation 2 : Crainte de l'obscurité } ( le Dim 1 Sep 2019 - 16:19 )
Luna n'a pas spécialement peur du noir, du coup quand elle a entendu parler de cette soirée au Sans Calisto, elle s'est dit que cela pouvait être une idée de soirée avec Léo. Une façon d'apprendre à se faire confiance vu qu'ils devront s'appuyer l'un sur l'autre pour avancer. Depuis l'après midi passé au garage et les baisers échangés, son cœur ne cesse de faire des bons quand elle pense à Léo. Et puis il y a cette journée qui approche avec la brocante et le pique-nique. Du coup là cette soirée fait un peu l'intermédiaire entre l'une et l'autre. Du coup elle est pile à l'heure devant le bar et elle envoie un message à Léo pour lui dire qu'elle est arrivée et qu'elle l'attend pour entrer. Parce que si elle s'engouffre dans l'établissement sans tenir Léo par la main, il leurs sera compliqué de se retrouver après. Pour la soirée, elle a prévu une tenue dans laquelle elle va se sentir à son aise, un jean et une chemise fleurie. Elle reçoit rapidement une réponse à son SMS et dans les secondes qui suivent elle voit Léo. Elle s'avance pour le rejoindre et se glisser entre ses bras. « Bonsoir. » Un grand sourire se dessine sur ses lèvres avant qu'elles ne viennent se souder à celles du garagiste. « Contente que tu es accepté de partager cette expérience avec moi. » Seule elle n'y serait surement pas aller. Elle aurait pu voir avec les orphelins, mais elle préfère être en compagnie de Léo. Au moins elle pourra faire du coller serrer si elle ne se sent pas en sécurité.

Luna lie ses doigts à ceux de Léo. « Tu es prêt. On y va ? » Et une fois le feu vert donné, ils entrent dans le San Calisto. Elle ne s'attendait pas à ce qu'il fasse aussi sombre. « Waah !! Faudrait avoir des yeux de chats pour se diriger. » Elle resserre la main de son ami, et se serre même un peu plus contre lui. Même si elle n'a pas peur du noir, là cela l'intimide. Elle attend des bruit mais n'arrive pas à voir d'où ils viennent. « Faut qu'on trouve une table ? » Elle se demande comment les serveurs vont s'en sortir. En tout cas leur tâche n'est certainement pas facile. Elle sent des gens qui la frôlent. Elle tape dans quelque chose. Une table ou une chaise elle ne saurait le dire. « Pardon. » Après tout il y a peut être quelqu'un d'assis. « Ne me lâche pas d'accord. » Sa voix marque un peu son angoisse. Mais elle pense que c'est le temps que ses yeux s'habituent à cette obscurité. Après tout elle se lève bien la nuit pour aller aux toilettes sans allumer la lumière. Seule différence c'est qu'elle connait son appart par cœur et que là elle est en terrain inconnu. « Je sens que cette soirée va être riche en émotion. » Et renforcer leur complicité. Elle a à ses côtés un homme qui pourra palier à toute éventualité si elle a la trouille. Elle sourit à Léo avant de ce dire que c'est idiot vu qu'il ne peut la voir. Du coup elle se met à rire, un peu nerveusement aussi.


" Hier n'existe pas. Avant-hier non plus. Aujourd'hui, c'est délicieux. Demain est merveilleux."


Dernière édition par Luna Primavera le Jeu 5 Sep 2019 - 9:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Léo Fedeli10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Léo Fedeli
https://www.ciao-vecchio.com/t5049-leo-elle-est-mon-etoile-parmi https://www.ciao-vecchio.com/t5087-viens-on-est-bien
Faceclaim : Chris Wood + christaline
Messages : 423 - Points : 1192
{ Mini-Situation 2 : Crainte de l'obscurité } Tumblr_inline_ok7ardROFj1qlt39u_250
Âge : 30 ans (3 Mars)
Métier : Garagiste
{ Mini-Situation 2 : Crainte de l'obscurité } Empty
Sujet: Re: { Mini-Situation 2 : Crainte de l'obscurité } ( le Mar 3 Sep 2019 - 16:01 )
« - A demain mon bébé. » Dit-il en faisant un dernier câlin à Louisa. Il pose un baiser contre sa joue. La laissant ensuite. Il se dépêche ensuite, s’étant mit en retard. La petite a oublié son doudou, et il a fait demi-tour car il ne voulait pas qu’elle soit triste. Une fois dans la voiture, il consulte son téléphone, répondant rapidement au message de sa belle Luna. Puis il se met en route sans plus attendre. Il reste prudent, mais pousse un peu plus sur le champignon pour ne pas la faire attendre trop longtemps. Il arrive enfin, se gardant non loin. Il descend de la voiture, se dirigeant vers Luna avec le sourire aux lèvres. « - Bonsoir. Avec plaisir. Même si, c’est la première fois que je fais ce genre de chose. » Dit-il avant de se mettre à rire. En effet, manger dans le noir, être dans un endroit sans lumière, ce n’est pas dans ses habitudes. Mais ça ne peut que les rapprocher un peu plus encore. Apprendre à se faire confiance. C’est un bon début.

« - Allons-y. » Dit-il en entrant à l’intérieur, gardant sa main dans la sienne. Il marche avec prudence. « - Je ne m’attendais pas à… Aussi noir en fait. » Dit-il en ne voyant rien du tout. Même pas une petite bougie ? Non. Il y a juste du bruit. « - Si je te marche dessus, tu as le droit de me donner un coup. » Dit-il sur le ton de l’humour. Après tout, il espère pouvoir s’amuser un peu aussi. Profiter de ce moment avec Luna. Il voulait hocher la tête pour lui répondre, mais elle ne le voit pas. « - Oui, j’imagine. » Dit-il finalement pour se faire comprendre. Il ne sait pas comment faire. Mais il avance. Il essaie de faire attention. Il fait de petits pas. Pour être prudent. « - T’inquiète pas, je te tiens. » Dit-il avant de rire doucement. Il continue d’avancer, mettant une main en avant. Essayant de sentir les choses. Il cogne son tibia contre quelque chose. « Ahhh… » Il grimace, se baissant pour toujours l’endroit qui lui fait mal. « - Rien de grave. » Dit-il avant de finalement se pencher. Il passe la main sur l’objet qu’il a touché. Il essaie de se faire une petite idée. « - C’est une chaise. Tu peux t’asseoir dessus. Attends. » Il bouge un petit peu. Pour qu’elle puisse se mettre devant lui. Il prend sa main, la posant vers le siège de la chaise comme il peut. « - Tu vois ? Enfin je veux dire… Tu sens ? Ca va aller ? » Il demande quand même. Il n’a pas envie qu’elle finisse les fesses sur le sol non plus. Même s’il n’est pas certain que ça soit une chaise réellement. Mais on sait s’asseoir dessus en tout cas. « - J’espère qu’ils ne vont pas nous servir des choses bizarres. » Après tout, dans le noir, ils peuvent faire ce qu’ils veulent.

@Luna Primavera





♛ Je suis un homme comblé, avec toutes ces belles jeunes femme à mes côtés.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
{ Mini-Situation 2 : Crainte de l'obscurité } Empty
Sujet: Re: { Mini-Situation 2 : Crainte de l'obscurité } ( le Mar 3 Sep 2019 - 20:05 )
La soirée prévue dans ce bar était des plus originales. C’est vrai que c’est le genre de soirée qu’on aurait pu organiser au bar à jeux. Souvent, on y organise des soirées cosplay qui ont pas mal de succès auprès des geeks qui viennent passer du temps pour jouer à des jeux de figurines ou de stratégies. D’autres viennent en groupe d’amis pour des jeux plus léger et pour passer une bonne soirée détente. Le panel de clients est assez varié. Mais ce soir, j’ai pris ma soirée pour venir ici et me plonger dans l’obscurité. Je demande à un serveur de me conduire vers une table. C’est perturbant de ne rien voir, je suis complètement déstabilisée.

Je patiente quelques instants et je sens une personne s’accrocher à moi tout à coup, semblant s’être crispée par angoisse. “Ce n’est que moi, ne vous en faite pas.” Je souris, même si elle ne peut pas le voir et j’attrape sa main pour la diriger à la chaise à mes côtés. Je l’avais repérée plus tôt en tâtant pour essayer de comprendre ce qu’il y avait à mes côtés. “Asseyez-vous là. C’est pas évident d’être plongée dans le noir comme ça, je suis complètement perdue !” Je ris légèrement en m’adressant à la jeune femme au fort accent.

Interraction : @Aisha Njoya
Revenir en haut Aller en bas
Aisha Njoya10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Aisha Njoya
http://www.ciao-vecchio.com/t5857-aisha-emancipate-yourself-from http://www.ciao-vecchio.com/t5868-aisha-bigger-than-the-picture-they-framed-us-to-see
Faceclaim : Berta Vazquez : ealitya
Messages : 400 - Points : 846
{ Mini-Situation 2 : Crainte de l'obscurité } Giphy
Âge : 29 ans
Métier : Femme à tout faire
{ Mini-Situation 2 : Crainte de l'obscurité } Empty
Sujet: Re: { Mini-Situation 2 : Crainte de l'obscurité } ( le Mar 3 Sep 2019 - 23:20 )
La voix de la jeune femme avait commencé à presque monter dans les aiguës tant elle avait peur. Encore une fois, Aisha n’était pas froussarde, mais là les circonstances n’étaient pas les mêmes. La voix qui arriva aux oreilles de l’Ethiopienne fut si inattendue que dans le noir elle se frotta les yeux comme si ça allait l’aider ici. Ce n’était pas Erio. Ou alors il avait changé mais ça elle en doutait. « Hum ? » Fut la seule chose qu’elle fut en mesure de sortir. Elle n’avait pourtant pas bougé plus que nécessaire et était à peu près sûre qu’elle n’avait pas pu s’éloigner autant du lieutenant. En sentant des doigts fins la toucher, la jeune femme se figea sur place. Personne ne pouvait avoir des doigts aussi fins, et elle le savait parce que les siens étaient rocailleux et ressemblaient à des boudins. Là, c’était un esprit. Voilà ce qu’elle avait gagné à vouloir les déranger comme la fille stupide qu’elle était. Déglutissant difficilement, elle se laissa guider comme la bonne soumise qu’elle était face à cette force maléfique et s’assit sans même essayer de discuter. Même son rire n’était pas humain aux oreilles biaisées d’Aisha qui, pour ne pas se faire remarquer, décida de la rejoindre dans ses rires. « Ah, oui. » Oui quoi ? Elle ne savait pas. Elle n’avait même pas compris ce que lui avait dit l’esprit, elle avait parlé trop vite et parce que son cerveau refusait d’être rationnel, l’Ethiopienne avait presque l’impression qu’elle s’était mise à parler une langue maléfique. « Allah. » Souffla la jeune femme surtout pour elle-même, n’osant pas le moindre geste. Peut-être qu’elle pouvait encore s’en sortir… Dans une tentative vaine, Aisha entreprit de s’excuser pour son comportement lors de la séance de ouija. Seul problème. Elle ne savait pas comment s’excuser dans cette langue et encore moins comment le faire auprès d’un mauvais esprit. Après avoir pris une profonde respiration, elle se lança. « Moi, pardon…. Pas courir, mauvais esprit… » Avec le noir, la panique et la peur, elle bégayait plus que d’habitude. Elle était définitivement en enfer. « Mort, pas moi. » Ca voulait dire quoi ? Rien. Elle-même ne saurait pas traduire ça en arabe. Pourtant elle essayait, au moins on ne pourrait pas dire qu’elle ne s’est pas battue jusqu’à la dernière seconde.  
@Erio Mazzei @Honorine Pierrot



Step out your estimate
If you feel insignificant, you better think again. You better wake up cause you're part of something way bigger. Not just a speck in the universe, not just some words in the Bible verse. You are the living word. Bigger than you, bigger than me. Bigger than the picture they framed us to see.   ~ byendlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
Erio MazzeiToujours frais après un litre de café
Erio Mazzei
http://www.ciao-vecchio.com/t5675-erio-o-i-don-t-want-to-live-wi http://www.ciao-vecchio.com/t1460-erio-i-m-not-a-perfect-person
Faceclaim : Jesse Soffer ©Ally Bee
Messages : 1108 - Points : 4081
{ Mini-Situation 2 : Crainte de l'obscurité } Tumblr_inline_o8hfkcCSCc1sc3ygs_250
Âge : trente-trois ans.
Métier : lieutenant de police à la brigade criminelle.
{ Mini-Situation 2 : Crainte de l'obscurité } Empty
Sujet: Re: { Mini-Situation 2 : Crainte de l'obscurité } ( le Mer 4 Sep 2019 - 0:34 )
Une plaie. Voilà ce que représente Aisha ce soir. En lui proposant son toit pour une nuit, l’italien se doutait bien que cette solution temporaire durerait sans doute quelques jours, semaines et au fond, c’était ce qu’il souhaitait ; qu’elle trouve refuge dans un lieu bien plus sécurisant que son appartement dans lequel il craint sans cesse pour sa vie, même s’il ne lui avouera jamais. Avec lui, elle est entre de bonnes mains. Seulement, parfois, c’est chiant. Il aimerait ne pas toujours l’avoir dans ses pattes pour retrouver cette liberté qu’il aime tant et qu’il se réjouissait d’avoir ce soir. Il y a encore quelques heures, il prévoyait de terminer sa nuit dans le lit d’une étrangère rencontrée quelques heures plus tôt, dans un bar, avant que son plan ne change du tout au tout lorsque son regard a croisé celui de l’éthiopienne sur le palier de sa porte. Il aurait très bien pu la laisser dans son logement, refermer derrière lui pour que personne ne puisse y entrer, mais n’a pas eu l’occasion de lui faire part de son plan, qu’elle était déjà là en train de lui souffler le sien. Une soirée dans un bar, dans l’obscurité la plus totale et sincèrement, il aurait largement préféré écouter les ramassis de conneries de cette autre femme, juste pour se noyer ensuite dans ses bras, plutôt qu’être dans ce pub.

Erio a juste le temps de lire le texto de celle qui se sent abandonnée et qui tente de le faire changer d’avis en lui envoyant une photo d’elle plutôt osée, qu’il est repris par un employé à l’entrée qui lui demande d’éteindre son téléphone portable. A l’intérieur, il faut jouer le jeu. Il lâche un soupir en râlant, avant de s’exécuter. Il rate quoi déjà ? Un coup d’un soir, sans prise de tête, pour ça ? Le thème est pourtant sympathique et ça favorise les échanges, les flirts aussi, mais il n’a pas pour habitude de balancer de belles paroles à celles qu’il ne voit pas. Qui sait ? Ca pourrait être un thon, une nana avec des dents cassées, ou avec un énorme bouton sur le menton. « Ouais ouais. » dit-il, à Aisha qui lui ordonne de rester près d'elle, alors qu’il fait tout le contraire pour tenter de trouver le comptoir. Il place son bras en avant, tâte une tête avec plein de cheveux, une épaule, puis enfin une chaise. « Une bière. » commande-t-il. Si Dario connaissait sa mésaventure, il en rirait à gorge déployée. Le serveur lui indique que la pinte est en face de lui et à peine l’a-t-il encerclée d’une main qu’il entend Aisha hurler son prénom. « C’est pas lieutenant que j’aurais dû faire, c’est baby-sitter. Une vodka orange. » enchaîne-t-il, comptant bien faire découvrir ce qu’est l’alcool à la dégénérée plus loin. Erio s’apprête à y retourner, lorsqu’il entend une voix qu’il reconnait bien. Aisha semble s’être installée, non loin de lui. Il écoute distraitement ce qu’elle dit et affiche un sourire amusé. C’est incohérent, mais est-ce que ça le surprend vraiment ? Il saisit les deux verres qu’il glisse sur le comptoir, jusqu’à s’être rapproché au plus près de la voix. « Attention. Parle mieux, le mauvais esprit est en colère. J’le sens. » dit-il, en tâtonnant, jusqu’à trouver les épaules de la jeune femme. Il glisse ses mains jusqu’au bord de la chaise, puis souffle sur ce qu’il pense être sa nuque. « Tu sens toi aussi ? Il est là. Il t’observe. Va falloir être sympa. J’te conseille de faire c’que je dis. » Il ignore à qui elle parle, sait juste que c’est une femme qui se demandera probablement ce qu’il est en train de faire. « Les italiens savent de quoi ils parlent. On est superstitieux par ici. » se justifie-t-il, en reprenant aussitôt : « Lève-toi. Fais un tour sur toi-même et lève les bras en signe de paix. »


Erio Mazzei
Don't make it bad, take sad song and make it better. Remember to let her into your heart, then you can start to make it better. And anytime you feel the pain, refrain. Don't carry the world upon your shoulders, by making his world a little colder.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
{ Mini-Situation 2 : Crainte de l'obscurité } Empty
Sujet: Re: { Mini-Situation 2 : Crainte de l'obscurité } ( le Jeu 5 Sep 2019 - 2:18 )


Mini-Situation 2 : Crainte de l'obscurité.

TIAMUX ET SA TIGRESSE

J'ai besoin de toi. C'est ce que j'aurai dû taper sur mon iPhone, plutôt que de plaisanter. J'ai besoin de te dire que ça ne va pas, que je ne vois plus Barbara qui est dans un sale état. J'aurais dû te parler de la sonde qui la nourrit, de tous ses tubes et tuyaux qui sortent de je ne sais où, mais aussi, j'aurai dû te parler de ses mèches de cheveux qui tombaient chaque fois que je la coiffais avant qu'elle ne décide de tout raser, sans que je le sache, étant choquée et briser lorsque je l'ai vu chauve pour la première fois. C'est de tout ceci et de bien d'autres choses que j'aimerai te parler, seulement, je ne peux pas Etiam. Je ne t'en veux pas, tu le sais. Tu ne peux pas savoir, tu ne peux pas deviner. Mais, surtout, je ne veux pas que tu penses que j'ai choisi un clan, parce que je t'aime comme un frère et que j'aime Octavia comme une sœur.

Ayant couché ses mots sur mon journal, une larme ayant roulé sur ma joue a effacé l'un des mots que j'ai pris soin d'écrire. Essuyant une autre qui menace de prendre le même chemin que la précédente, je l'écrase avec le dos de ma main, pour m'éloigner de mes écrits. On pourrait se demander pourquoi je n'ai pas allumé mon MacBook Air pour taper ses mots et ma réponse serait celle-ci : j'aime entendre la pointe du stylo tracé les lettres sur un papier dont l'odeur me rappelle les romans que je dévore depuis ma tendre enfance. Puis les écrits, mes écrits, je préfère les inscrire sur des feuilles blanches, pouvant ainsi les déchirer ou les garder, selon mon envie, dans quelques jours, semaines, mois ou années. « Debout Lily. » Je me souffle, écrasant encore quelques larmes. Me mettant debout, je m'en vais rejoindre le miroir trônant dans mon immense salle de bain, afin de faire l'état des lieux. « C'est pas terrible. » Je me souffle à moi-même, mes yeux se trouvant bouffis par les larmes, mais également injectés de sang. « Faut tout faire disparaître. » J'ajoute dans un murmure en observant mon reflet, puisque j'ai donné rendez-vous à mon frère de cœur, mon frère que j'ai choisi, mon Etiam, au San Calisto, afin que l'on s'essaye à une expérience ensemble, pour resserrer nos liens, ayant la désagréable sensation que nous nous éloignons l'un de l'autre.

Un maquillage dit « nude », après être sortie de la douche, mes cheveux bruns étant attachés grossièrement, n'étant pas brossé, je peaufine celui-ci afin qu'Etiam ne remarque pas que j'ai pleuré, ni qui que ce soit d'autre d'ailleurs. « On se motive Lily. » Je prononce dans un souffle, puisque je dois terminer de me préparer, afin de me rendre à cette soirée pour nous revoir. Etiam me manque cruellement et sans lui, j'ai la sensation de ne pas être moi, de ne pas être « entière » puisqu'il me fait défaut. Continuant donc, j'opte pour une robe sombre à motifs coloré que j'agrémente avec un collant noir et des bottines de la même couleur. Optant pour mon trench, je retourne à la salle de bain, afin de peigner mes cheveux. Une fois prête, coiffer, habiller, j'ajoute un coup de crayon rouge sur mes lèvres charnues et pleines, avant de sourire à mon reflet. « T'es prête Lily. » Je prononce, avant de légèrement m'empourprer. « Il faudrait vraiment que je cesse de parler seule. » J'ajoute, n'osant plus affronter mon propre regard à travers la glace, quand je me décide à m'en aller pour descendre au rez-de-chaussée, prête à partir, ayant enfiler mon trench pendant ma descente des escaliers. « Tu sors où ce soir ? » Me demande mon géniteur, qui me surprend et qui me fait sursauter. Postant une main sur ma poitrine, mes énormes billes grandes ouvertes, ma mâchoire s'étant légèrement décrochée, je dois attendre une bonne grosse minute afin de me remettre de mes émotions, pour lui répondre. « Je sors, point final. » Je m'empare de mon petit sac à main, en bandoulière, que je laisse généralement à l'entrée. Vérifiant qu'il contient tous mes papiers, ma carte bleue ainsi que ma clef de voiture, je ne lui accorde plus le moindre regard. « Je… Lilwenn. Écoute. Je voudrais que tu me laisses le temps de… » Je ne le laisse pas terminer. « Te fatigue pas. Puis, j'ai pas le temps. Je dois rejoindre Etiam. » Je m'arrête une seconde, pour reprendre : « Je ne te dis pas à plus tard. » Sèche, dure, je me suis octroyée le luxe de ne lui offrir qu'une voix glaciale pour finalement ouvrir la porte d'entrée et la claquer. Une fois en route dans mon Aston Martin, je rejoins le San Calisto, un sourire étant apparu sur mon visage sans même que je ne m'en rende compte avant mon coup d'œil dans mon rétroviseur intérieur. « Mon Tiamux, j'arrive. » Je dis, souriant plus encore lorsque j'émerge sur le parking face au bar. Me garant avec aisance, pouvant le faire les yeux fermés, je coupe le contact. « Les doigts dans le nez. » Je prononce à mon intention, pour m'emparer de mon petit sac et verrouiller ma voiture. Une fois dehors, un vent frisquet venant caresser mon visage, je frissonne puis m'empare de mon iPhone. Un bref texto envoyé à mon Etiam pour lui demander où il se trouve, je sautille sur place, allumant une cigarette pour patienter. La nuit étant tombée, je me décide à bouger après l'avoir grillé, quand, m'emparant de mon téléphone portable afin de vérifier s'il m'a répondu, tout en marchant, ma tête rencontre un réverbère. « PUTAIN ! » Je m'exclame, les yeux fermés, une grimace déformant mon visage alors que mon cœur bat à la chamade à l'endroit où ma tête a cogné. « MERDE ! » J'ajoute, en colère contre moi-même, puisque j'aurai dû regarder droit devant moi. Rangeant mon instrument de distraction dans ma poche, je positionne mes deux mains sur mon front, attendant que la douleur que je ressens s'estompe, tout en commençant à m'insulter dans ma tête, passant entre autres par "pauvre conne".

(c) oxymort
@ETIAM GALLIANO

Revenir en haut Aller en bas
Luna PrimaveraToujours frais après un litre de café
Luna Primavera
https://www.ciao-vecchio.com/t4153-les-trous-noirs-c-est-comme-u https://www.ciao-vecchio.com/t4158-la-blessure-cicatrisee-on-oublie-la-douleur-luna#131616
Faceclaim : Irina Shayk © all souls .(ava) Miss Pie (sign)
Messages : 2221 - Points : 3388
{ Mini-Situation 2 : Crainte de l'obscurité } 1553515517-155231261451006263-27
Âge : 35 ans qu'elle fête le 1er mai. Trouvée en 1994 dans les rues de Naples. On lui a donné 10 ans. A partir de là sa date de naissance a été définie. (1/05/1984)
Métier : Assistante administrative au cinéma le Modernissimo
{ Mini-Situation 2 : Crainte de l'obscurité } Empty
Sujet: Re: { Mini-Situation 2 : Crainte de l'obscurité } ( le Jeu 5 Sep 2019 - 11:09 )
Luna n'a pas peur du noir. Mais une fois dans le bar, l'obscurité semble presque oppressante. Déstabilisante. Elle resserre la main de Léo, c'est le seul repère qu'elle a et elle ne compte pas la lâcher de si tôt. Elle avance se servant de sa main libre pour chercher d'éventuel obstacles. Tout semble avoir une autre dimension. Elle n'arrivent même pas à localiser les bruits qui semblent venir de tous les côtés. Des bruits qui seraient surement insignifiants  s'il y avait de la lumière. Elle serre un peu plus les doigts de Léo entre les siens. Elle sourit à sa phrase. « Je ne n'essaierais pas à vouloir te donner un coup si tu me marches dessus. Imagine que je tape une pauvre personne innocente. Vu qu'on ne voit rien, pas évident d'être sure de toucher la bonne personne. » Luna elle est juste sure de cette main qu'elle tient avec ferveur. Même pas sure que ce souffle qu'elle vient de sentir prêt de son visage soit celui de Léo. Elle essaie de rester calme, parce que cette soirée ne peut renforcer que la confiance qu'elle en mise en Léo. Et même si c'est un peu étrange, même si au fond d'elle, elle a un peu peur. Le garagiste apaise par sa présence cette angoisse qui née doucement. Il semble qu'ils se cognent au même moment. « Je te jure faut être un peu fou pour venir dans des soirées pareilles. Ou alors se sont ceux qui l'ont organisé qui le sont. » Elle se met à rire. Oubliant la mini douleur. « Oui ça va et toi ? » Luna avance sa main suivant le son de la voix de Léo qui semble avoir trouver une chaise. Elle touche du tissu puis une forme. Elle est un peu désorientée, difficile de trouver ses repères dans ce noir complet. « C'est toi Léo ? » « Non ce n'est pas Léo mais par contre se sont mes fesses. » Une voix féminine lui répond. « Ah merde désolée. » Elle doit surement rougir suite à cette remarque. Inatation involontaire, mais bon pas évident quand on ne voit pas plus loin que le bout de son nez; Et encore Luna ne voit même pas son nez. « Pas grave je crois que cela va être le lot de pas mal de personne de se planter de cette façon. Bonne soirée. » « Merci à vous aussi. » Puis elle sent la chaise que Léo lui présente. « Tes fesses ne sont pas dans le coin ? » Là elle se met à rire. Avant de toucher la chaise, elle s'installe doucement. Ce précipiter pourrait la faire se retrouver le cul par terre. « C'est bon je suis assise. Il semble qu'il y ait une autre chaise là. » Elle la tire doucement. Puis tire un peu Léo. « C'est ta joue ? » Elle est sure que ce ne sont pas ses fesses vu qu'elle touche la peau. « Je ne sais pas ce qu'ils vont nous servir, mais il ne va pas falloir louper notre bouche, sinon bonjour les tâches. » Luna rigole à nouveau. « Dire que j'ai mis la main aux fesses d'une femme et je ne saurais jamais qui sait. Remarque c'est peut être mieux ainsi. » Il ne faudrait pas que cela soit une femme qu'elle connaisse et qu'elle croise tous les jours. Parce que là il y aurait un réel malaise, même Luna ne l'a pas fait exprès. Léo s'assoit enfin juste à côté de l'orpheline qui sent un frôlement contre sa jambe. « C'est bien toi là ? » Elle finit pas douter de tout. Même si une chose est sure elle est assise à une table, Léo à ses côtés. Les souffles, les touchers, et les voix qui l'entourent, donnent au lieu beaucoup de mystère. Et font poser pas mal de question. Qui peut bien être là ce soir à ressentir les mêmes émotions que Luna ? « Tu sais si des gens que tu connais participent avec cette soirée ? » On ne sait jamais ils pourraient se retrouver face à une personne qui fait parti de leur vie sans même le savoir.
@Léo Fedeli


" Hier n'existe pas. Avant-hier non plus. Aujourd'hui, c'est délicieux. Demain est merveilleux."


Dernière édition par Luna Primavera le Sam 14 Sep 2019 - 14:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
{ Mini-Situation 2 : Crainte de l'obscurité } Empty
Sujet: Re: { Mini-Situation 2 : Crainte de l'obscurité } ( le Ven 6 Sep 2019 - 23:25 )
Crainte de l'obscurité

C’est après une bonne douche que je perds bien une demie-heure à trouver la tenue adéquate pour notre soirée. Heureusement, que je suis seule et que ni Tina, ni Rosa n’est témoin de mon comportement, car on pourrait croire qu’une adolescente est dans la pièce. Je choisie finalement une robe qui n’en fait pas trop, mais qui laisse tout de mêm part à l'imagination. Elle est de couleur fushia et sublime mes courbes, elle possède un décolleté pas trop plongeant et la partie que j’aime le plus est cette fente sur la cuisse qui dévoile ma peau lorsque je marche. J’opte pour laisser mes cheveux dans leur état naturel, donc frisés et lâchés, telle la lionne que je suis. Bien entendu, c’est avec une paire de haut talon que je sors et mon petit sac à main.

À peine descendue de mon appart j'aperçois mon über qui s’approche. Je lui indique où me déposer et la voiture démarre. Je vois le chauffeur me jeter quelques coup d’oeils à travers son rétroviseur et je me demande pourquoi, jusqu’à ce qu’il me félicite pour ma grossesse. Je lui fais de gros yeux n’arrivant pas à croire ce qu’il vient de me dire. Pourtant, je n’ai pas l’impression d’être boudinée dans cette robe, ni d’avoir de ventre. Je suis assez vexée, mais je ne le montre pas et contente de sourire, sans contredire le chauffeur. Je me contente de regarder le ciel et aperçoit la lune qui a une forme étrangement convexe.  Je constate qu’au final le chauffeur sur qui je suis tombée est plutôt bizarre, il se remet à parler avec moi et m’expliquer qu’il a un lien de parenté avec Geogle Clooney, chose qui ne m’intéresse pas du tout. Puis, il se met à m’expliquer qu’au départ il voulait plutôt se porter sur le transport aérien, mais n’étant pas assez doué, il s’est plutôt porté sur le transport routier et il s’est reconverti en chauffeur de taxi, puis de Uber. Lorsqu’il me dépose devant le San Calisto, je me contente de lui dire au revoir et je me précipite en dehors de l’engin.

J’apperçois au loin Raoul qui arrive également et c’est donc d’un pas décidé que je m’avance jusqu’à lui. “Bonsoir! Tu es très élégant.” dis-je en m’approchant de lui.

lumos maxima


@Raoul de St Ange
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
{ Mini-Situation 2 : Crainte de l'obscurité } Empty
Sujet: Re: { Mini-Situation 2 : Crainte de l'obscurité } ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- { Mini-Situation 2 : Crainte de l'obscurité } -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: San Calisto
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant