Revenir en haut
Aller en bas


 

- Milo + Pardon d'être né -

CIAO VECCHIO :: Gestion des Personnages :: Présentations :: Terminées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Milo VeraldiLa jeunesse dorée et éclatante
En ligne
Milo Veraldi
http://www.ciao-vecchio.com/t5976-milo-pardon-d-etre-ne http://www.ciao-vecchio.com/t5980-milo-veraldi-sa-vie-et-ses-galeres
Faceclaim : Joe Collier by andrew weir
Messages : 298 - Points : 376
Âge : 27 ans
Métier : Photographe
Milo + Pardon d'être né Empty
Sujet: Milo + Pardon d'être né ( le Jeu 29 Aoû 2019 - 5:08 )
Lorsqu'on a comme modèle que l'absence...
MILO VERALDI
pré-lien de Moira Veraldi
Identité :Milo Veraldi

Naissance : 27 ans - 07/12/1992

Origines : Naples, Italienne

Statut : Célibataire - Homosexuel

Métier : Photographe

Argent : Fait partie de la classe moyenne

A Naples depuis : Toujours

Calme et discret, du moins tant qu'on ne cherche pas à le bousculer, Milo est une personne qui sait écouter, lire entre les lignes et surtout, voir les choses. Secret, il se confie peu et lorsqu'il le fait, il balance tout comme un barrage qui céderait soudainement. C'est donc généralement plutôt violent pour la personne à qui il se confie. D'autant que souvent mal à l'aise dans les interactions sociales, ne se sentant jamais à sa place nulle part, il a tendance à être assez brut de décoffrage dans ses propos. Alors qu'il fait pourtant toujours très attention au qu'en dira-t-on, persuadé qu'une réputation se fait toujours sur les rumeurs. Il est en vérité bien plus complexe que sa simple timidité le laisse paraître, et bien souvent celle-ci lui sert de camouflage parfait pour ne pas se confronter à ses difficultés.

poids :
68 kg
alcool :
Rarement.
cigarettes :
0 par jour


la chanson la plus écoutée en boucle :
Aucune, le calme et le silence dès qu'il le peut. auteur


Conclusion de ta vieSa vie est une fuite en avant pour ne surtout pas s'arrêter sur ce qui lui pourrit la vie. La désertion du père dont il se croit responsable, dont il s'accuse et alors qu'il cherche par tous les moyens à "s'effacer", comme pour réparer l'erreur de sa présence. Un suicide à feu lent donc. Sa sœur Moira, par sa nature fantasque qui a tendance à prendre toute la place, l'y aidant bien involontairement. Mais pas tant qu'il n'aura pas remis la main sur son père pour se confronter à lui. En attendant, il cherche juste à être le fils parfait qu'il n'est pas mais qui aurait peut-être pu faire rester son père s'il l'avait été...

(un) Vit la vie au lieu de la regarder défiler derrière un objectif ! Il ne comptait plus le nombre de fois où on lui avait sorti cette phrase... Et pourtant ses clichés étaient beaux, souvent prenants et ils "racontaient" toujours quelque chose. Un bout de vie des autres, souvent des drames et toujours de l'émotion à l'état brut. C'était son travail après tout et c'était surtout une façon de se faire oublier au milieu des autres, de ne plus exister si ce n'est que par l’œil de son objectif. Parce que s'il n'était pas un artiste né, qu'il dessinait comme un pied, chantait comme une casserole et était bien trop raide pour parvenir à suivre le rythme d'une quelconque musique, il en avait cependant la sensibilité à fleur de peau. Et il photographiait tout avec la même passion, cherchant à capter, emprisonner l'instant où tout se dévoilait à nu, sans fard d'aucune sorte, que ce soit mannequins, œuvres d'art, drames humains et même les mariages... C'est comme cela que sans même vraiment le chercher, que son nom venait régulièrement à être cité et que plus d'une fois on lui proposa un vrai contrat de travail. Il les refusa systématiquement. Il était le premier à savoir qu'il faisait de bons clichés et qu'il était rare que ceux-ci se trouvent refusés. Mais le travail en free-lance, aussi précaire qu'il puisse être, lui assurait le "droit" de pouvoir décevoir sans que cela ne porte à conséquence, si ce n'est sur son ego déjà pas bien vaillant. Et il avait suffisamment raté de choses dans sa vie pour ne pas y rajouter son métier à cette longue liste. (deux) Alors il photographiait les autres pour oublier le vide de sa propre vie tout comme il avalait les kilomètres sur son tapis de course à la salle de sport, écouteurs fichés dans les oreilles. Ce qui n'aidait certes pas à faire connaissance mais lui assurait une réelle tranquillité alors même qu'il n'y a aucune musique qui sortait de ses écouteurs. Ce n'est pas qu'il était un ermite ou un animal sauvage, ni même qu'il ait du mal avec les autres, pour preuve il se montrait toujours très agréable lorsqu'on venait le trouver, mais... C'est plutôt avec lui-même qu'il avait du mal. (trois) Alors certes il râlait, beaucoup, lorsque sa sœur venait à fréquence régulière balayer d'un vent de folie indomptable sa petite vie si soigneusement répartie entre la photographie et son entraînement. Juste pour s'entendre bougonner en fait. Parce qu'en vérité, il adorait cette liberté de ton et d'expression qu'elle avait et que lui n'avait pas, et qu'elle lui faisait entrevoir -partager ?- à chacune de leur rencontre. Mais cela, il ne lui dira pas. Il le gardera avec tout le reste au fond de lui, refusant de montrer autre chose qu'une image parfaite de lui-même comme s'il n'avait rien à se reprocher. (quatre) Parce qu'il fallait bien cela pour compenser le départ de son père alors qu'il n'était même pas encore né. Avant d'avoir même eu la chance de montrer à quel point il aurait pu être un bébé adorable et un enfant sage et obéissant. Parce qu'il l'avait été ! Il s'était évertué à être cet enfant idéal et surtout cet adulte respectable pour lui montrer... Lui montrer à ce père fantôme qu'il avait fait un erreur et à quel point il pouvait lui, être digne d'être aimé. Lui aussi, comme sa sœur. Et ce n'était pas de la jalousie, il aimait trop Moira pour cela. Moira, si différente de lui... Est-ce que son père l'avait senti, à quel point ce fils serait différent ? Sans doute, c'était du moins ce qu'il s'était persuadé au fil des années de questionnements sans réponse. (cinq) Alors il l'avait recherché ce père absent, y mettant comme dans chaque chose qui lui tenait à coeur, tout son temps et toute son énergie... Ce père qui avait su rester avec sa femme sans l'épouser et rester avec sa fille sans lui donner son nom. Mais qui avait été présent pour elles avant de prendre la poudre d'escampette dès qu'il fut annoncé. Parce qu'il avait beau faire et beau se dire, s'il n'avait pas débarqué, peut-être, sans doute même, que ce père serait encore resté avec elles... Alors il n'avait rien dit quant à ces recherches supportant seul leur poids tout comme il supportait celle de la culpabilité d'être venu au monde. D'autant que cela faisait maintenant plus de dix ans qu'il cherchait en vain. A croire que ce père était réellement devenu un fantôme... Il était certes beaucoup de choses mais il n'était certainement pas naïf. Plus le temps passait, plus il se disait qu'il y avait quelque chose sous cette soudaine disparition. Et là, toutes les hypothèses de la plus plausible -une autre famille quelque part ?- à la plus folle -jeté par la mafia dans le Vésuve suite à des dettes non remboursées ?- se bousculaient dans sa tête. Et il savait qu'il ne pourrait bientôt ne plus faire l'économie d'un détective privé s'il voulait en savoir plus. Ce n'était qu'un cap de plus à franchir... (six) Parce que les caps, il connaissait bien dans sa vie. Cette marche hyper haute que vous vous escrimiez à monter alors que les autres la passaient juste sous vos yeux les mains dans les poches et en sifflotant... Mais tout était toujours plus compliqué pour lui. Peut-être parce qu'il ne se sentait pas vraiment en droit d'obtenir les choses, comme une sorte de punition divine... Ou bien plus sûrement parce qu'il n'avait juste pas le cran de s'imposer lorsqu'il voulait obtenir quelque chose. Il restait en retrait attendant que les choses finissent par venir à lui, ou pas, puisque c'était souvent pas le cas et qu'il voyait des occasions en or se perdre sous ses yeux. Alors même qu'étonnamment, malgré sa peur de l'échec freinant toute son ambition, ça fonctionnait plutôt bien dans sa vie professionnelle... Et pas du tout dans sa vie privée. (sept) Parce que son début de notoriété et les recherches sur son père n'étaient pas les seules choses qu'il taisait à son entourage. Certes, Moira avait raison même s'il préférait se faire arracher les dents plutôt que de l'avouer à voix haute, lorsqu'elle disait qu'il se planquait derrière son appareil photo. Mais sa timidité n'était pas la seule chose qui expliquait son état d'éternel célibataire. Même si ça l'arrangeait bien que tout le monde croit cela, à commencer par Moira. Bien qu'il était en réalité réellement timide, peu sûr de lui et à ne jamais prendre les devants. Mais ça n'empêchait pas qu'il ne s'était jamais intéressé aux femmes et qu'il avait laissé sans aucun remord, Moira dépenser une énergie considérable à lui trouver LA femme idéale. Chose qu'il avait toujours trouvé particulièrement mignonne, voire même très drôle, mais il craignait maintenant le jour où celle-ci apprendrait la vérité sur son orientation sexuelle. L'avantage étant qu'il avait peu de chance d'être pris la main dans le sac vu le désert sentimental qu'était sa vie. Ce qui était quand même... Inquiétant. Et vachement frustrant ! Mais ça, il n'allait pas non plus le crier sur les toits... Il allait juste falloir qu'il pense à sortir un peu de sa salle de sport ou de sa chambre noire. Ce qui était encore faisable mais pour le reste... Ce n'était pas gagné. (huit) Ce n'était pas qu'il se pensait affreux, et il pensait même être plutôt agréable à regarder dans une de ses chemises qu'il affectionnait tant. Et il faisait assez attention à son physique et à son hygiène de vie pour ne pas voir les premiers signes de l'âge apparaître avant quelques années, d'autant qu'il faisait du sport très régulièrement, mangeait sainement, ne fumait pas et buvait rarement et toujours de façon très modérée. Un à deux verres quand il a vraiment besoin de décompresser, c'était ce qu'il appellait se noyer dans l'alcool. Un esprit sain dans un corps sain aurait tout à fait pu être son credo s'il n'avait mieux su quant à ce qui concernait l'esprit. Parce que c'était bien là que le bat blessait, surtout lorsqu'il se trouvait aux côtés de sa sœur, le contraste était saisissant entre l'une extravertie et bien dans sa peau et... lui. (neuf) Au point de parfois se demander si le problème venait réellement du père ou de la sœur... C'était en tout cas la question qui avait taraudé leur mère psychologue de formation, lorsqu'elle lui avait proposé de le prendre en thérapie. Pour obtenir un refus clair et net, d'une violence verbale totalement inattendue. Et qui dévoilait une part bien plus sombre de lui qu'il ne le montrait habituellement... Et s'il n'avait pu faire autrement que faire face au regard de la thérapeute lui clamant qu'elle avait raison, et qu'il y avait bien un problème chez lui, ils ne revinrent plus jamais sur le sujet. D'autant qu'il n'hésitait pas à employer un ton polaire d'avertissement dès que le sujet se trouvait plus ou moins abordé. (dix) Il s'avérait donc que le pousser hors de sa zone de confort et à faire preuve d'honnêteté envers lui-même n'était pas la chose la plus aisée qui soit à faire. Du moins pas sans faire preuve d'autant de violence que lui pour parvenir à prendre le dessus d'une telle confrontation. Chose que sa mère trop saisie par sa réaction, n'avait juste pas réussi à faire, alors qu'il n'avait visiblement pas l'intention de lui laisser la possibilité de faire une seconde tentative de thérapie avec lui. Tout cela était bien trop douloureux pour que qui que ce soit y touche... (onze) Peut-être pas un rêve mais une des choses dont il voudrait réaliser avant de mourir... Voir New-York et Little Italy, mais surtout faire le marathon de New-York. Enfin, peut-être pas le faire en entier non plus mais au moins en prendre le départ. Parce que 42, 195 km... Et à ce niveau-là, oui les 195 mètres comptaient ! Donc juste en prendre le départ et courir les dix premiers kilomètres, ce serait déjà pas si mal. Alors, pourquoi pas ? Peut-être un jour, lorsqu'il se déciderait à quitter son Naples natal... (douze) Une autre chose qu'il comptait elle réaliser très bientôt, c'était de monter sur le Vésuve, son appareil photo reflex à la main, avec la multitude d'étrangers qui y venait à chaque saison touristique. Aussi idiot que cela pouvait être, il voulait pouvoir s'assurer que son père n'avait pas pu être amené en haut du volcan pour y être jeté dedans. C'était... totalement idiot, il était bien d'accord. Mais c'était comme vérifier deux fois que sa porte était bien fermée, chose qu'il ne faisait jamais par ailleurs ! Mais il voulait juste en terminer avec cette idée et pour cela, il allait devoir le gravir ce Vésuve. Du moins jusqu'où il aurait le droit d'aller. (treize) Plus jeune, à chaque début d'année scolaire, il détestait sa sœur pendant quinze jours et le lui faisait bien sentir. Sans jamais lui en expliquer la raison. Le temps en fait que tous les profs ayant déjà eu Moira dans leur classe lui fassent la remarque en plein cours qu'ils appréciaient qu'il soit bien plus calme que sa sœur ! Sauf qu'après cela, il passait forcément pour le chouchou ou au choix la balance de la classe. Déjà que l'intégration était loin d'être une chose évidente pour lui, après cela c'était juste mort pour le reste de l'année... (quatorze) Sa sœur justement, parlons-en ! Il ne se rappelait plus à quel âge elle avait eu sa première déception amoureuse, mais lui était petit. Et il avait été catastrophé d'entendre sa mère annoncer à sa grand-mère que c'était fini de l'amourette entre Moira et de son petit copain d'école. Il avait donc été chercher son argent dans sa tirelire pour aller lui acheter une rose blanche, parce que les rouge c'était pour les amoureux. Et lorsque la vendeuse lui avait demandé si c'était pour sa maman et collé d'office la petite étiquette Pour ma maman sans même attendre sa réponse, il n'avait rien osé dire. Et il avait dû colorier un cœur rouge -pas le choix cette fois-ci- sur le mot maman avant d'aller donner sa rose à sa sœur pensant la consoler. Sauf qu'elle n'était pas triste du tout et qu'elle ne pleurait absolument pas. Ce fut d'ailleurs lui qui fondit en larmes à l'idée de tout l'argent qu'il avait dépensé pour cette rose. Et il ne lui acheta plus jamais rien à aucune de ses ruptures. Mais il s'arrangeait toujours pour la voir et s'assurer qu'elle allait bien. (quinze) Il y avait cependant une chose qu'il aimait presque autant que sa sœur. Son appareil photo reflex numérique, un petit bijou de technologie qui valait à lui seul une petite fortune. Son bébé avec qui il travaillait tous les jours, et il était persuadé que celui-ci s'était à la longue, adapté à ses mains. Et bien à l'abri dans sa boite, sur une étagère destinée à lui seul, le reflex argentique. Celui des photos d'art, des commandes réalisés dans son studio photo et qui lui promettait à chacune de ses utilisations, de longues heures dans la chambre noire à développer une à une les photos...
ton groupe :- DE 29 ANSton avatar :Joe Collier


pseudo, prénom :Clafoutis, Sylviecombien de bougies ?47 ansd'où viens-tu ?Est de la Francecomment t'as atterri ici ?Partenariat




Dernière édition par Milo Veraldi le Ven 30 Aoû 2019 - 0:53, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Adriano Rocca10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Adriano Rocca
http://www.ciao-vecchio.com/t5748-dove-c-e-ombra-c-e-luce-adrian http://www.ciao-vecchio.com/t5763-dans-les-tenebres-de-mon-coeur-adriano#182167
Faceclaim : Richard Madden
Messages : 239 - Points : 545
Âge : 33 ans
Métier : Mécanicien pour voitures et petits avions. Ainsi que pilote pour courtes distances
Milo + Pardon d'être né Empty
Sujet: Re: Milo + Pardon d'être né ( le Jeu 29 Aoû 2019 - 9:40 )
Bienvenue parmi nous bel homme!! Milo + Pardon d'être né 4210718188 Quelle belle fiche bien avancée déjà!

Si tu as besoin de quoique ce soit, fais signe Milo + Pardon d'être né Herz


astra —C'est dans la puissance d'un regard que réside la noirceur de son âme. C'est dans la froideur du sien que j'ai trouvé du sens à ma vie. @j.v
Revenir en haut Aller en bas
Milo VeraldiLa jeunesse dorée et éclatante
En ligne
Milo Veraldi
http://www.ciao-vecchio.com/t5976-milo-pardon-d-etre-ne http://www.ciao-vecchio.com/t5980-milo-veraldi-sa-vie-et-ses-galeres
Faceclaim : Joe Collier by andrew weir
Messages : 298 - Points : 376
Âge : 27 ans
Métier : Photographe
Milo + Pardon d'être né Empty
Sujet: Re: Milo + Pardon d'être né ( le Jeu 29 Aoû 2019 - 9:55 )
Merci Adriano Milo + Pardon d'être né 4210718188

Mais en fait, elle est finie. A moins que j'ai oublié quelque chose, ce qui serait encore tout à fait possible !

Faut pas hésiter à me le dire si c'est le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Sullivan DagostinoLe vin est un puissant lubrifiant social
Sullivan Dagostino
http://www.ciao-vecchio.com/t4731-un-anglais-en-italie-sulli http://www.ciao-vecchio.com/t4742-quand-on-est-medecin-autant-avoir-des-relations
Faceclaim : Jared Padalecki + jenesaispas
Messages : 612 - Points : 1250
Milo + Pardon d'être né Tumblr_ncjfiqj2ZY1st5z40o4_250
Âge : 37 années (17 juillet)
Métier : Médecin généraliste
Milo + Pardon d'être né Empty
Sujet: Re: Milo + Pardon d'être né ( le Jeu 29 Aoû 2019 - 10:28 )
Bienvenue avec ce beau jeune homme Milo + Pardon d'être né 3858275945

Bon jeu Milo + Pardon d'être né 3407175773

PS : Tu as oublié de remplir le "PRENOM NOM" sur ta fiche ! Milo + Pardon d'être né 3537243446




♛ Je jure solennellement que mes intentions sont bonnes, enfin je pense.
Revenir en haut Aller en bas
Dante GaleoneLe vin est un puissant lubrifiant social
Dante Galeone
http://www.ciao-vecchio.com/t4987-dante-o-let-s-set-fire-to-the- http://www.ciao-vecchio.com/t2254-dante-o-never-open-up-so-afraid-to-trust
Faceclaim : Jamie Dornan © lumos solem.
Je suis absent-e : PR
Messages : 14017 - Points : 10517
Milo + Pardon d'être né Tumblr_inline_ox3w8tIB3g1tokatx_400
Âge : trente-six ans.
Métier : commandant de bord pour la compagnie aérienne Alitalia.
Milo + Pardon d'être né Empty
Sujet: Re: Milo + Pardon d'être né ( le Jeu 29 Aoû 2019 - 10:48 )
@Milo Veraldi J'arrive, dès que @Moira Veraldi a donné son avis. Milo + Pardon d'être né 377533827

Et bienvenue sur le forum, officiellement ! <3



Je sens quelque chose qui ne se dit pas, dont j’ignore la cause. C’est dans tes sourires, un je-ne-sais-quoi qui s’arrête au bord du désir. Quelle est cette voix, qui nous entraîne à renoncer sans regarder l’un vers l’autre ? Si c’est un choix, il faut qu’on s’aime, sans se lasser pour se garder l’un et l’autre. L’un près de l’autre.
Danya

Revenir en haut Aller en bas
Satine VasilisLe vin est un puissant lubrifiant social
Satine Vasilis
http://www.ciao-vecchio.com/t5582-ca-fait-tellement-du-bien-daim http://www.ciao-vecchio.com/t5609-for-freedom-beauty-truth-and-love-satine
Faceclaim : Angelina Jolie © .ultraviolences (vava) & ASTRA (sign) )
Messages : 919 - Points : 962
Milo + Pardon d'être né Tumblr_inline_nmq5pzG8Gy1sx0yxq_500
Âge : 44 ans née le 02/06/1975 à Mytilène en Grèce.
Métier : Chorégraphe et metteur en scène au théâtre San Carlo quartier Spagnoli
Milo + Pardon d'être né Empty
Sujet: Re: Milo + Pardon d'être né ( le Jeu 29 Aoû 2019 - 10:53 )
Bienvenue parmi nous super choix. Milo + Pardon d'être né 1754192869 Milo + Pardon d'être né 3697232556

Bon jeu vu que ta fiche est terminée. Milo + Pardon d'être né 2788203480 Milo + Pardon d'être né 2376702121 Milo + Pardon d'être né 1081330135 Milo + Pardon d'être né 3132305143


bonnie clyde
Il est ton premier amour, j'attendrai d'être ton dernier. Peu importe le temps que ça prendra.

   
Revenir en haut Aller en bas
Adriano Rocca10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Adriano Rocca
http://www.ciao-vecchio.com/t5748-dove-c-e-ombra-c-e-luce-adrian http://www.ciao-vecchio.com/t5763-dans-les-tenebres-de-mon-coeur-adriano#182167
Faceclaim : Richard Madden
Messages : 239 - Points : 545
Âge : 33 ans
Métier : Mécanicien pour voitures et petits avions. Ainsi que pilote pour courtes distances
Milo + Pardon d'être né Empty
Sujet: Re: Milo + Pardon d'être né ( le Jeu 29 Aoû 2019 - 11:37 )
@Milo Veraldi Ah non, je n'osais pas affirmer qu'elle était finie alors dans le doute, j'ai écrit "bien avancée" Milo + Pardon d'être né Herz Alors, je modifie: quelle belle fiche!! Milo + Pardon d'être né 4210718188


astra —C'est dans la puissance d'un regard que réside la noirceur de son âme. C'est dans la froideur du sien que j'ai trouvé du sens à ma vie. @j.v
Revenir en haut Aller en bas
Adelina Alma10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Adelina Alma
http://www.ciao-vecchio.com/t2209-il-faut-avancer-ne-jama http://www.ciao-vecchio.com/t2210-adelina-alma
Faceclaim : Louise Brealey + ran94(avatar), .plùm(sign), tumblr + sherlollyresources(gifs)
Messages : 7927 - Points : 3697
Milo + Pardon d'être né Tumblr_puo95edz7m1r9p3hpo4_400
Âge : 37 ans (18/07/1982)
Métier : Directrice/Animatrice en centre de loisirs
Milo + Pardon d'être né Empty
Sujet: Re: Milo + Pardon d'être né ( le Jeu 29 Aoû 2019 - 12:55 )
Bienvenue Milo + Pardon d'être né 3407175773


Adelian
« uc. »
Revenir en haut Aller en bas
Elio Benucci10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Elio Benucci
http://www.ciao-vecchio.com/t3758-elio-counting-stars-delai-jusq http://www.ciao-vecchio.com/t3804-elio-how-to-save-a-life
Faceclaim : Bob Morley @candy apple
Messages : 435 - Points : 1244
Milo + Pardon d'être né Tumblr_ocyb36RlZv1voop43o1_250
Âge : 33 ans(12/08/86)
Métier : Concierge dans le building de l'entreprise Clarizio.
Milo + Pardon d'être né Empty
Sujet: Re: Milo + Pardon d'être né ( le Jeu 29 Aoû 2019 - 13:25 )
Bienvenue ici ! Bon jeu parmi nous Milo + Pardon d'être né 3858275945


 . You were made to be mine

≈ So who can stop me if I decide
That you're my destiny? ≈

Revenir en haut Aller en bas
Moira VeraldiToujours frais après un litre de café
Moira Veraldi
http://www.ciao-vecchio.com/t5248-moira-why-so-serious http://www.ciao-vecchio.com/t5255-moira-crazy-for-you
Faceclaim : Alicia Vikander ©bonnie
Messages : 1518 - Points : 962
Milo + Pardon d'être né GZGYRIz1_o
Âge : 30 ans
Métier : ambulancière-secouriste
Milo + Pardon d'être né Empty
Sujet: Re: Milo + Pardon d'être né ( le Jeu 29 Aoû 2019 - 14:47 )
Bienvenue officiellement sur le forum et dans la famille Milo + Pardon d'être né 1868413595 Milo + Pardon d'être né 1868413595 Milo + Pardon d'être né 2536306704
Merci encore de t'être intéressé au cas du frérot Milo + Pardon d'être né 3407175773

J'adore ton interprétation du personnage en tout cas, il est touchant comme tout le pauvre Milo + Pardon d'être né 4125685566 Et puis j'aime l'idée qu'il y ait plus de non-dits et incompréhensions entre eux, c'est bien pensé Milo + Pardon d'être né 3697232556 J'ai hâte d'exploiter ça en jeu avec toi maintenant Milo + Pardon d'être né 1990746606 En espérant que la sœurette arrivera à lui mettre un peu de baume au cœur au bout du compte Milo + Pardon d'être né 249909329

C'est tout bon pour moi du coup @Dante Galeone, merci Milo + Pardon d'être né 3537243446


EVERYTHING'S FINE
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Milo + Pardon d'être né Empty
Sujet: Re: Milo + Pardon d'être né ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Milo + Pardon d'être né -
CIAO VECCHIO :: Gestion des Personnages :: Présentations :: Terminées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant