Revenir en haut
Aller en bas


 

- Une fleur pour la demoiselle. // Lia -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Misako CortesiLe vin est un puissant lubrifiant social
Misako Cortesi
http://www.ciao-vecchio.com/t5924-la-bougie-ne-perd-rien-de-sa-l http://www.ciao-vecchio.com/t5926-la-fleur-qui-sepanouit-dans-ladversite-est-la-plus-rare-et-la-plus-belle-de-toutes-misako
Faceclaim : Arden Cho ©Philias
Je suis absent-e : En présence réduite jusqu'au 08 Décembre, je m'excuse auprès de mes partenaires... Je vous réponds au plus vite.
Messages : 420 - Points : 228
Une fleur pour la demoiselle. // Lia Tumblr_inline_nwhoo0Rj7K1qlt39u_250
Âge : 33 ans
Métier : Fleuriste
Une fleur pour la demoiselle. // Lia Empty
Sujet: Une fleur pour la demoiselle. // Lia ( le Mer 4 Sep 2019 - 22:04 )
Misako s’était réveillée ce matin avec la désagréable impression d’être épiée. Il ne lui fallu que quelques secondes pour comprendre que les esprits devaient à nouveau n’en faire qu’à leur tête. Elle se redressa et remarqua sans peine que plusieurs objets de sa chambre avaient bougé : dont ses vêtements qui étaient éparpillés au sol. Et puis soudainement, plusieurs cadres se tombèrent et se brisèrent en même temps : la faisant longuement soufflé. Elle alluma donc un nouveau bâton d’encens avant de se mettre en tailleur, de joindre ses mains et réciter des incantations en Japonais pour se protéger. Ils reviendront, mais au moins ils ne seraient pas là aujourd’hui. Une fois cela fait, elle soupira longuement et se sentie immédiatement mieux. Aujourd’hui, elle avait décidé de ne pas laisser une seule chance à la morosité, aux petites voix pour gâcher sa journée. Elle se rallongea et referma ses yeux. Le silence de la chambre l’enveloppait de ses bras et ne put s’empêcher de sourire en coin. Cela ne valait pas Okinawa, mais elle s’était créée un petit cocon de paix ici à Naples. Ce n’était pas grande chose, mais elle était là où elle devait être. L’aube pointait à peine le bout de son nez, elle devrait se lever, mais pour une fois : elle préférait flâner au lit. La livraison des fleurs ne serait pas avant une heure.

Aujourd’hui, elle avait décidé de faire une journée spéciale et d’offrir à tous les visiteurs une fleur au hasard. Même les gens qui ne rentreraient que pour admirer les fleurs. Misako avait appris à être généreuse. Elle voulait que le karma continue de lui sourire et pour cela : elle devait bien agir. Son lien avec sa sœur prenait la bonne direction et il lui tardait déjà de la revoir. Plus elle passait du temps avec elle, plus elle comprenait que tout n’était définitivement pas perdu. Elles s’étaient perdues en chemin, mais il ne tenait qu’à elles aujourd’hui de faire en sorte que leurs sentiers se croisent à nouveau. Il y avait plus de choses qui les liaient que le contraire. S’extirpant finalement de son lit, elle se leva et remit correctement les draps avant de se changer pour enfiler des vêtements propres : son jean et une t-shirt blanc avec une tête de Panda dessus. Ses Doc Martens vegan enfilé, elle alla se faire un thermos de thé avant de descendre et d’ouvrir la boutique. Le livreur était pile à l’heure et après quelques formalités accepta volontiers le thé proposé.

Sur les coups de midi, la première cliente passa la porte de la boutique. Misako, derrière le comptoir à faire des bouquets frais, redressa sa tête et fut sincèrement heureuse de voir que la personne qui se tenait devant elle était Lia. Une cliente qui n’était pas une habituelle, mais avec qui la jeune femme aimait parler. Il y avait des liens comme ça qui n’avaient pas besoin d’être expliqué. Certaines âmes étaient faites pour se rencontrer et être là l’une pour l’autre. Elle pensait que c’était le cas entre elles.

“Lia.” Elle fit le tour du comptoir, regarda dans le sceau sur un meuble devant le comptoir et prit une magnifique pivoine rouge : “Pour toi.” Elle tendit la fleur à la cliente : “Aujourd’hui, j’ai décidé d’offrir une fleur à chaque personne qui rentre.” Puis elle retourna derrière le comptoir : “Cela fait longtemps que tu n’es pas passé, comment tu vas ?”


Même si la passion nous déchire, elle ne doit pas briser l’affection qui nous lie. Les cordes sensibles de la mémoire vibreront dès qu’on les touchera, elles raisonneront au contact de ce qu’il y a de meilleur en nous.
Revenir en haut Aller en bas
Lia Solano10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Lia Solano
http://www.ciao-vecchio.com/t4366-la-foi-dans-l-avenir-est-peut- http://www.ciao-vecchio.com/t4669-lia-solano-a-broken-soul
Faceclaim : Kat Babe Graham; credit ANESIDORA
Messages : 219 - Points : 399
Âge : 34 ans
Métier : assistante administrative à la police.
Une fleur pour la demoiselle. // Lia Empty
Sujet: Re: Une fleur pour la demoiselle. // Lia ( le Sam 7 Sep 2019 - 1:21 )
Une fleur pour la demoiselle.

Encore l’un de ces cauchemars, je nous revois Amina et moi, en train de jouer devant la cours de la maison. Le soleil brûle notre peau et pourtant cela nous semble normal. Nous semblons heureuse et tout suit son cours normal. Tout à coup, je me retourne et Amina n’est plus là, elle a disparu. Je la cherche partout, mais impossible de la retrouver. Je me rends dans notre chambre et aucun signe d’elle, mais aucun signe de son doudou non plus. Il n’y a plus rien qui fait référence à Amina, comme si elle n’avait jamais existée. Je me relève en sursaut, criant son nom et me rend compte que ce n’était pas réel. Néanmoins, elle n’est plus ici non plus. Elle m’a quitté dans mes rêves et dans la réalité. C’est comme si elle n’avait jamais existé. Les gens ne seront jamais la vérité sur elle, sur qui elle était vraiment, au delà d’être Mia, elle était Amina, cette petite fille intelligente. Elle était vouée à de si bonnes choses qu’encore aujourd’hui, je n’arrive pas à comprendre, comment le bon Dieu a pu lui ôter sa vie. J’aurais pu quitter ce monde, ça n’aurait pas été une perte, je ne suis pas aussi cultivée qu’elle l’était, je ne suis pas aussi belle qu’elle l’était, je n’étais rien comparée à elle. Un flot de larmes se déverse sur mes joues et comme tous les matins, j’essuie mon visage humide avant d’aller me doucher.

J’ai besoin de m'aérer l’esprit, je laisse un mot sur le comptoir à l’attention de Dria et je quitte l’appartement alors qu’il est encore très tôt. Je marche dans les rues de Naples sans réel lieu de destination. J’observe les personnes déjà éveillées, certains sont en pleine forme, d’autres un peu moins, mais la ville commence tout doucement à s’agiter. Avant même que je m’en rende compte, je me retrouve dans ma boutique de fleurs préférée. J’entrevois cette silhouette familière et malgré le chagrin qui me dévore, un petit sourire s’affiche sur mes lèvres. J’entre discrètement, mais Misako m'aperçois tout de suite. J’adopte mon sourire qui veut dire “tout va bien” alors que ce n’est pas du tout le cas et serre la jeune femme contre moi avant de me saisir de la fleur qu’elle me tend. “Merci ma belle, c’est une très belle attention!” J’approche la pivoine de mon nez afin de la renifler avant que mon regard se porte à nouveau sur l’asiatique. “Oui ça fait un moment que je ne suis pas passée...j’étais...occupée.” Mon regard se défait du sien comme si je réfléchissais à ce que je pourrais lui dire. “Je vais bien et toi?” Comme à mon habitude je n’aime pas étaler mon mal-être et je préfère mentir pour n’attirer aucun soupçon, au fond tout simplement comme je le faisais au Yémen, lorsque mon père, mon frère ou encore mon mari me battait. “Et toi, comment vas-tu?”

lumos maxima


@Misako Cortesi


       

       
       
“She has fought many wars, most internal. The ones that you battle alone, for this, she is remarkable. She is a survivor.”
       
CRACKLE BONES
Revenir en haut Aller en bas
Misako CortesiLe vin est un puissant lubrifiant social
Misako Cortesi
http://www.ciao-vecchio.com/t5924-la-bougie-ne-perd-rien-de-sa-l http://www.ciao-vecchio.com/t5926-la-fleur-qui-sepanouit-dans-ladversite-est-la-plus-rare-et-la-plus-belle-de-toutes-misako
Faceclaim : Arden Cho ©Philias
Je suis absent-e : En présence réduite jusqu'au 08 Décembre, je m'excuse auprès de mes partenaires... Je vous réponds au plus vite.
Messages : 420 - Points : 228
Une fleur pour la demoiselle. // Lia Tumblr_inline_nwhoo0Rj7K1qlt39u_250
Âge : 33 ans
Métier : Fleuriste
Une fleur pour la demoiselle. // Lia Empty
Sujet: Re: Une fleur pour la demoiselle. // Lia ( le Mer 18 Sep 2019 - 21:38 )
Misako avait ouvert la boutique à l’heure, elle attendait des livraisons et ne voulait surtout pas les manquer. Sa bonne intention venait probablement du fait que depuis quelques jours se lever, respirer était difficile. Sa grand-mère lui avait dit de ne pas laisser les démons prendre le pas sur la raison alors elle s’était donnée un bon coup de pieds dans le derrière. Elle le devait. Tous les jours elle caressait l’idée d’en finir, imaginait la vie de ses proches sans elle : réaliser sans surprise que personne ne la pleurerait. Pourtant, elle ne passait pas à l’acte, elle ne se mutilait plus : gardant cela pour des moments où elle a réellement besoin. En voyant Lia rentrer dans sa boutique, son cœur s’allégea et les deux yeux marron de la belle percèrent sa morosité avec une facilité déconcertante. Offrant une magnifique pivoine à son amie, elle retourna derrière le comptoir pour préparer des bouquets. Elle vit immédiatement que Lia évitait sa question et elle ne la blâmait pas pour cela. Oui, elle n’était pas assez cruche pour croire que ce sourire est sincère. Elle-même ne supportait pas qu’on lui demande. Depuis son retour en Italie, elle avait repris cette mauvaise habitude, celle de demander constamment aux autres comment ils vont.

“Je comprends ne t’en fais pas, ce n’était pas du tout un reproche.” Misako lui offrit un nouveau sourire : voulant que Lia se sente bien ici. Comme chez elle en quelque sorte. Si elle pouvait être un refuge pour des gens qui en ont besoin alors elle aurait réussis quelque chose dans sa vie. Elle confirma avec des mots qu’elle allait bien. Mais encore une fois, elle ne mordait pas à l’hameçon. Mensonge confirmé quand la jolie brunette lui posa à nouveau la même question. “Toi… Tu as besoin d’un bon thé.” Elle s’éloigna et alla mettre la bouilloire en route dans l’arrière-boutique avant de revenir. “Pas trop mal, pour une fois.” Elle reprit la confection des bouquets : “C’est un combat de tous les jours… Mais au moins j’arrive à rationaliser et à ne pas me laisser couler par tout un tas d’idées peu plaisante.” Elle attacha les tiges ensembles : “Un pas à la fois comme on dit en attendant que de meilleurs lendemains arrivent.” Elle prit le bouquet, le regarda dans les moindres détails avant d’aller le mettre dans le bac à l’entrée. “Tu veux me donner un coup de main et faire le prochain ?” Demanda-t-elle en lui offrant un beau sourire.


Même si la passion nous déchire, elle ne doit pas briser l’affection qui nous lie. Les cordes sensibles de la mémoire vibreront dès qu’on les touchera, elles raisonneront au contact de ce qu’il y a de meilleur en nous.
Revenir en haut Aller en bas
Lia Solano10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Lia Solano
http://www.ciao-vecchio.com/t4366-la-foi-dans-l-avenir-est-peut- http://www.ciao-vecchio.com/t4669-lia-solano-a-broken-soul
Faceclaim : Kat Babe Graham; credit ANESIDORA
Messages : 219 - Points : 399
Âge : 34 ans
Métier : assistante administrative à la police.
Une fleur pour la demoiselle. // Lia Empty
Sujet: Re: Une fleur pour la demoiselle. // Lia ( le Jeu 3 Oct 2019 - 23:30 )
Une fleur pour la demoiselle.

Misako est une femme adorable, être en sa compagnie me fait toujours du bien, elle a en elle une énergie apaisante et relaxante. Cela est très difficile à expliquer, mais c’est quelque chose que je ressens au plus profond de mes entrailles. Elle arrive à me canaliser lorsque je pars dans tous les sens. C’est d’ailleurs peut-être la raison pour laquelle je me trouve ici. Je ne suis pas venue avec le but d’acheter quelque chose de précis, mais tout simplement, car je sais qu’ici je me sentirais comme chez moi.

“J’espère que tu n’as pas mal pris ma réponse.” Je souris légèrement à la jeune femme et mon visage se décontracte un peu. Je me rends compte que mes mots ont pu être mal interprétés et surtout qu’ils ont pu être blessants. Lorsque je lui demande à mon tour comment elle se sent, j’ai l’impression qu’elle ne se sent pas bien mieux que moi, ce qui fait tout de suite disparaître le sourire sur mon visage. “Tu sais que tu as le droit de m’appeler lorsque ça ne va pas?” J’entend la petite voix dans ma tête qui se fiche presque de moi, car elle pourrait me redire la même chose. “Toi aussi tu as besoin d’un thé!” dis-je avec un ton d’humour dans ma voix.

“Comment arrives-tu à être aussi philosophes?” Elle semble traverser des instants difficiles et pourtant elle reste calme et positive. Je n’arrive pas à avoir des pensées positives, je vis dans le noir, je me morfond et me rend coupable pour quelque chose que je ne pouvais pas réellement maîtriser. Mais cette douleur est si intense et si vif dans ma poitrine que je n’arrive pas à faire comme elle. “Je veux bien, si tu me promets d’être tolérante avec moi.” Mon sourire apparait sur mon visage , je passe derrière son comptoir et enlève ma veste pour la poser sur une chaise qui se trouve-là. C’est à ce même moment que mon téléphone se met à sonner, je regarde l’asiatique avant de lui dire : “ Excuse-moi.” Je me saisis de mon téléphone et décroche. “Allô?” Personne au bout du fil, juste un souffle, une personne qui s’amuse à m’appeller depuis quelques jours et cela commence à m’agacer. “ Foutez-moi la paix! Je travaille pour la police, alors essayez encore une fois et vous verrez les ennuis que vous aurez! Arrêter de me harceler et oublier mon numéro, votre petit jeu ne me fait pas rire du tout.” Ces derniers temps, je m’énerve pour un oui ou pour un non, mais là, je pense que c’est tout à fait justifié, je ne sais pas quel est le but de cette personne , mais cela m’agace au plus haut point et je pense réellement à faire des recherches au boulot afin de savoir qui est cette personne. Une fois le téléphone raccrocher, je regarde la brune et soupir. "Une semaine qu'on me harcèle excuse moi pour ma perte de patience."


lumos maxima


@Misako Cortesi


       

       
       
“She has fought many wars, most internal. The ones that you battle alone, for this, she is remarkable. She is a survivor.”
       
CRACKLE BONES
Revenir en haut Aller en bas
Misako CortesiLe vin est un puissant lubrifiant social
Misako Cortesi
http://www.ciao-vecchio.com/t5924-la-bougie-ne-perd-rien-de-sa-l http://www.ciao-vecchio.com/t5926-la-fleur-qui-sepanouit-dans-ladversite-est-la-plus-rare-et-la-plus-belle-de-toutes-misako
Faceclaim : Arden Cho ©Philias
Je suis absent-e : En présence réduite jusqu'au 08 Décembre, je m'excuse auprès de mes partenaires... Je vous réponds au plus vite.
Messages : 420 - Points : 228
Une fleur pour la demoiselle. // Lia Tumblr_inline_nwhoo0Rj7K1qlt39u_250
Âge : 33 ans
Métier : Fleuriste
Une fleur pour la demoiselle. // Lia Empty
Sujet: Re: Une fleur pour la demoiselle. // Lia ( le Sam 5 Oct 2019 - 18:09 )
Les yeux de Lia dans les siens, Misako se sent plus apaisée. Le chien dans son cœur faisait pâte blanche devant cette femme et donnait du répit à sa maîtresse qui se sentait toujours un peu plus légère pour le coup. Était-ce parce que la femme devant elle avait tout autant de cicatrices - si ce n’est plus - qu’elle ? Ou bien était-ce parce que sur beaucoup de points elles étaient complémentaires ? La fleuriste ne saurait pas dire, toujours était-il qu’elle ne dirait jamais non pour passer un peu de temps avec la métis.

“Je m’offusque rarement des paroles des gens, tu le sais bien ? Et encore moins des tiennes.” Misako retourna à son poste et répondit sans mentir à Lia. Cette femme méritait plus que ses mensonges habituels. Elle sourit en coin, concentrant son regard sur les fleurs sous ses yeux qu’elle triait pour la prochaine composition. “Autant que tu as le droit de m’appeler.” Elle releva ses yeux : “Mais toutes les deux, on ne le fera pas. Pas parce qu’on n'a pas envie, mais parce qu’on est trop habituée à se débrouiller toute seule sans avoir besoin de l’aide de quiconque. Une erreur probablement, mais on ne nous refera pas.” Arborant un sourire toujours sincère, elle hocha la tête : “Je ne dis jamais non pour une tasse de thé.” Dit-elle en s’éclipsant déjà pour aller mettre la bouilloire en route.

Revenant auprès de Lia, elle haussa les épaules à sa question. Comment répondre à cette dernière sans en dévoiler trop sur son passé qui l’avait forgé ainsi ? Misako n’avait pas honte de ses origines, mais elle n’était pas non plus le genre à étalier ces souvenirs nauséabonds pour ternir le présent.

“Parce que je n’ai pas le choix. Si je ne le fais pas, je ne serai pas en train de te parler.” Elle réfléchit et continua : “Et puis c’est ce que j’ai appris à faire pendant dix ans lors… On va dire que c’est devenue une habitude qui me permet aujourd’hui d’ouvrir mes yeux le matin et de les fermer le soir sans que cela soit définitif.” Un jour, Misako parlerait à Lia de tout ce qui lui était arrivée. Un jour. Pas aujourd’hui. “Je t’apprendrai si tu veux.” Si cela pouvait aider Lia, elle le ferait sans hésitation.

Lui proposant de se changer les idées en l’aidant à composer des bouquets, elle rigola à sa réflexion :

“Personne ne te jugera ici. Laisse juste parler ton cœur et suit ton instinct. Tu verras que tu arriveras à faire quelque chose de magnifique.”
Misako n’avait aucun doute sur la chose. Quand le portable de son amie sonna, elle la laissa répondre et ne put s’empêcher d’écouter bien malgré elle. Penchant sa tête sur le côté quand elle retourna à ses côtés, elle se permit de proposer : “Tu veux que j’essaye de savoir qui sait ?” Elle était sérieuse. “Reviens ce soir, je traquerais cet individu pour toi. Il y a quelques trucs et astuces pour apprendre une leçon à ce genre de personnes. Si cela ne marche pas : le karma se chargera de faire des représailles en ton nom.”


Même si la passion nous déchire, elle ne doit pas briser l’affection qui nous lie. Les cordes sensibles de la mémoire vibreront dès qu’on les touchera, elles raisonneront au contact de ce qu’il y a de meilleur en nous.
Revenir en haut Aller en bas
Lia Solano10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Lia Solano
http://www.ciao-vecchio.com/t4366-la-foi-dans-l-avenir-est-peut- http://www.ciao-vecchio.com/t4669-lia-solano-a-broken-soul
Faceclaim : Kat Babe Graham; credit ANESIDORA
Messages : 219 - Points : 399
Âge : 34 ans
Métier : assistante administrative à la police.
Une fleur pour la demoiselle. // Lia Empty
Sujet: Re: Une fleur pour la demoiselle. // Lia ( le Mer 4 Déc 2019 - 21:30 )
Une fleur pour la demoiselle.

L'asiatique est d'une douceur incomparable, à chaque fois que je me retrouve à ses côtés, mes démons se meurent, ma douleur s'apaise. Elle ne semble jamais contrariée, toujours calme et sereine presque un don à mes yeux! À contrario, mon esprit est toujours en effervescence, il ne s'arrête jamais, il m'arrive même d'être épuisée à cause de mes pensées et de cette énergie constante qui parcourt mon corps. “C'est vrai...parfois j'oublie que tu es un ange tombée du ciel.” Je pense réellement ce que je dis, cette fille a un aura autour d'elle presque comme une divinité. Elle est intrigante, même mystique à certains moments, je dirais. Je l'observe se déplacer dans sa boutique et même la voir se déplacer me procure un sentiment de bien-être. C'est fou ce qu'une personne dégage peut vous atteindre et influencer votre humeur ou état d'esprit.

“Alors là, tu as bien raison, on est trop indépendante et on aime déranger personne...beaucoup de gens disent que c'est un défaut.” Dis-je désinvolte, je n'aime surtout pas étaler ma peine et procurer de la pitié aux gens. Pourtant, à bien y réfléchir c'est ce que je fais en me lamentant tous les jours en pensant à Mia. D'ailleurs Dria doit supporter mon pétage de plomb continuellement, ce qui est en démesure avec ce que j'ai l'habitude de montrer de moi. Lorsque je me sens trop coupable de me laisser dépérir ainsi, je me conforte avec le fait que ma considération pour Dria est bien plus forte que celle que j'ai pour d'autres personnes.


L'asiatique s'éclipse alors pour nous faire un thé, je suis donc ici pour un petit moment, chose qui ne me dérange pas, car j'adore passer du temps avec la jeune femme et puis, il faut admettre que cela fait bien longtemps que je n'ai pas passé du temps avec elle et profité de papoter de tout et de rien. “J'imagine bien que l'on t'a inculqué tout cela….mais au fond tu n'es pas tourmentée?” Tout comme elle, j'ai appris à garder la tête haute, ne pas me plaindre. J'ai même appris à ne pas dire mon opinion, même si en ce qui concerne ce sujet, je me suis clairement rebellée, mais il arrive des moments, où je n'arrive vraiment plus à rester de marbre et à ne pas montrer mes émotions, comme en ce moment par exemple. “Il n'y a pas des moments où tu as envie de tout envoyer valser?” En ce moment, j'en ai rien à faire de mon travail, de mon loyer , de tout, je vis uniquement pour survivre et réussir à soulager cette douleur qui se propage dans mon coeur et mon corps en entier. “Je veux bien que tu me montres comment faire...car je suis perdue en ce moment.” Elle aura peut-être des astuces bien de chez elle à me partager qui me serviront et qui me permettront de retrouver ma personnalité habituelle.

“Magnifique? Je ne suis clairement pas convaincue...par contre, je suis certaine qu'avec toi à mes côtés, je peux me débrouiller pour faire quelque chose de plutôt pas mal! “ J'aime bien les activités artistiques, j'apprends à jouer du piano avec Daya, je fais du flamenco avec Ezio, j'apprends également la guitare avec Juan. J'aime l'art sous tous ses angles , alors pourquoi pas explorer ma créativité en créant des bouquets?

Alors que je m'apprête à passer du bon temps avec la jeune femme, je reçois cet appel téléphonique qui me met dans tous mes états, ce n'est pas la première fois que ça arrive et ça commence sérieusement à m'agacer. “Tu peux faire quelque chose contre ça?” Je la regarde intriguée, aurait-elle un côté geek que je ne connais pas encore? “Je pensais plutôt au karma ou à une séance de spiritisme, mais si tu as quelque chose d'autre sous le coude qui pourrait faire cesser cet acharnement sur ma personne, je ne dis pas non." Je répond sans grande conviction avant d'enchainer. “Bon, allons commençons ces bouquets, par quoi dois-je commencer?” Dis-je à la fleuriste avec un grand sourire faisant presque oublier que je suis arrivée ici déprimée.



lumos maxima


@Misako Cortesi


       

       
       
“She has fought many wars, most internal. The ones that you battle alone, for this, she is remarkable. She is a survivor.”
       
CRACKLE BONES
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Une fleur pour la demoiselle. // Lia Empty
Sujet: Re: Une fleur pour la demoiselle. // Lia ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Une fleur pour la demoiselle. // Lia -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut