Revenir en haut
Aller en bas


 

- Ce n'est qu'un au revoir. feat Azka -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Augusto Rinaldi10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Augusto Rinaldi
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1700-comment-vivre-quand-une http://www.ciao-vecchio.com/t1709-tous-ces-moments-se-perdront-dans-loubli-comme-des-larmes-dans-la-pluie-gus
Faceclaim : Jon Kortajarena © tearsflight (vava) frimelda (sign) / Ingrid (crackship)
Messages : 3712 - Points : 8123
Ce n'est qu'un au revoir. feat Azka Tumblr_psss57Iu7w1wbmcc5o1_540
Âge : 31 ans né le 17/09/1987
Métier : Restaurateur. Il a repris l'affaire familliale. / En préparation pour être le chef durant une croisière.
Ce n'est qu'un au revoir. feat Azka Empty
Sujet: Ce n'est qu'un au revoir. feat Azka ( le Jeu 5 Sep 2019 - 12:22 )
Garder au moins l'amitié entre nousfeat Azka
Le 5 septembre 2019.
Le service a été épuisant. Depuis que Gus a parlé de s'absenter de Naples durant un mois, les clients se bousculent à la porte de la trattoria. Ce qui n'est pas pour déplaire au cuisinier qui voit combien les gens sont attachés à ses plats italiens modernisés. Et un peu à lui aussi. Ses parents sont présents et prennent doucement le relais. Il est rassuré et il sait que durant cette croisière tout va rouler dans le restaurant. L'équipe est au top et lui a mainte fois montrer qu'elle pouvait s'en sortir seule. Il reste peu de jour avant le départ, cinq exactement et il semble que c'était hier que Vera lui faisait cette proposition.
Mais plus de trois mois se sont écoulés.
Il y a eu également un mise en pause dans son couple avec Azka. Gus n'arrivait plus à gérer cette angoisse que son ami ressentait, cette peur de le perdre à chaque instant. Ils semblaient tous les deux s'enfoncer. Alors plutôt que de souffrir, ils ont préféré se séparer.
Enfin c'est Gus qui l'a proposé.
Il avait besoin de souffler. La décision a été compliqué à prendre, et douloureuse aussi. Il espère que de partir loin de Naples durant quelques semaines, lui permettra d'y voir plus clair. Tout ce qu'il aimerait c'est au moins garder l'ami si le reste s'avère impossible. Parce qu'Azka reste un pilier dans sa vie. Du coup il lui a demandé s'ils pouvaient se voir avant son départ. Et ils ont trouvé une date qui leurs convenait. Vu que son ami part aussi quelques jours en compagnie de Sulli. Ce qui ne pourra que lui faire du bien.

Du coup Gus est chez lui vers 14h30 il a dit à Azka qu'il pouvait passer à partir de 15h. Il se douche rapidement et se change, un jean et un tee-shirt blanc simple. Il se fait du café, donc il boit une tasse. Il verra avec Azka quand il sera là s'il préfère une boisson chaude ou froide. Il a encore quelque réserve dans son frigo, qu'il compte nettoyer et éteindre. Il laissera les clés de son appartement à ses parents au cas où.
Gus est un peu anxieux.
Ils ne sont pas vus depuis la séparation et les échanges SMS n'ont pas été bien présent. Il n'a pas voulu imposer sa présence, laissant à son ami le temps donc il avait besoin. Et prenant aussi le sien de son côté. Sachant qu'il avait à préparer son départ et qu'il y avait pas mal de chose à faire de ce côté là.
Maintenant ses valises sont presque bouclées.
En tout cas la professionnelle qui est là dans le salon avec le matériel qu'il compte emporter. Même s'il sait que sur le bateau il va y en avoir. Mais Gus ne travaille qu'avec ses couteaux. Donc ils feront partis du voyage. Sa valise d'affaires personnelles est sur le lit de la chambre d'ami, attendant les dernières petites choses. Il a fait le point récemment avec Vera et il a bien rit quand il a vu la valise de Winston.

La sonnerie de sa porte retentit. Et c'est avec sa tasse de café à la main qu'il va ouvrir. Il a évité de fumer sachant que l'odeur incommode son ami. Il ouvre la porte et affiche un sourire.
« Salut Azka. Content que tu es pu venir. Vas-y entre. »
Il se pousse sur le côté pour le laisser passer. Doit-il lui faire une accolade ? Après tout ils ont l'habitude de se prendre dans les bras l'un de l'autre. Ils l'ont toujours fait même en étant juste amis. Mais il ne veut pas lui imposer du coup il attend de voir si Azka cherche le contact ou s'il préfère l'éviter. Après tout ils ont besoin de temps pour cicatrises.
« Tu vas bien ? »
Gus le regarde il a l'air en forme. Est ce une façade ou bien un fait évident ? Gus lui a les yeux un peu cernés, pas mal crevé par la mise en place du projet de la croisière. Il se reposera un peu une fois sur le bateau. L'air du large lui fera le plus grand bien.




le temps

est la clé de tout.
Revenir en haut Aller en bas
Azkadelio MelchiorreLe vin est un puissant lubrifiant social
Azkadelio Melchiorre
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3418-azkadelio-melchiorre-fiche-de- http://www.ciao-vecchio.com/t3431-azkadelio-melchiorre-fiche-de-liens
Faceclaim : Ricardo Baldin + ©Sadja
Messages : 573 - Points : 980
Ce n'est qu'un au revoir. feat Azka Tumblr_nan3lb9fUH1qfg9xxo2_250
Âge : 32 ans
Métier : Horloger-bijoutier
Ce n'est qu'un au revoir. feat Azka Empty
Sujet: Re: Ce n'est qu'un au revoir. feat Azka ( le Jeu 5 Sep 2019 - 16:30 )
J’arrive devant le loft du cuisinier, le coeur battant la chamade. Il fallait bien qu’on se voit de toutes manières et je pourrais en profiter pour récupérer quelques affaires ainsi que lui rendre les siennes. D’où le fait que je sois venu avec un sac de sport.

Le brun ouvre la porte, une tasse de café à la main. En voyant son sourire, j’ai une partie de moi qui boue sur place, voulant juste se jeter sur lui pour le lui retirer et une autre qui veut également se jeter sur lui pour goûter une dernière fois à ses lèvres, à ses mains qui parcourent mon corps. J’entre sans affiche quelque expression que ce soit sur le visage. “Salut.” dis-je froidement. Je n’allais pas m’attarder plus longtemps ici de toute manière.

Je pose le sac sur un meuble. “Ouais. Je t’ai ramené tes affaires, je me suis dit que c’était la dernière occasion.” Je n’allais certainement pas jouer le mec qui fond en larmes pour récupérer son mec. De toute façon, je ne me voilais plus la face. J’y ai cru les premières semaines, du moins je voulais y croire, mais son silence a bien révélé qu’au final il n’en avait rien à faire de moi. Encore une fois, je me suis fais avoir comme un bleu par ses beaux yeux. “T’as une sale gueule, si je peux me permettre.” dis-je en me tournant vers lui et en croisant les bras sur mon torse. Il était cerné, fatigué et ce serait me perdre dans un monde de bisounours que d’espérer que ça ait un rapport avec moi. “D'ailleurs, je peux récupérer le collier de mon père s’il te plaît.


Revenir en haut Aller en bas
Augusto Rinaldi10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Augusto Rinaldi
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1700-comment-vivre-quand-une http://www.ciao-vecchio.com/t1709-tous-ces-moments-se-perdront-dans-loubli-comme-des-larmes-dans-la-pluie-gus
Faceclaim : Jon Kortajarena © tearsflight (vava) frimelda (sign) / Ingrid (crackship)
Messages : 3712 - Points : 8123
Ce n'est qu'un au revoir. feat Azka Tumblr_psss57Iu7w1wbmcc5o1_540
Âge : 31 ans né le 17/09/1987
Métier : Restaurateur. Il a repris l'affaire familliale. / En préparation pour être le chef durant une croisière.
Ce n'est qu'un au revoir. feat Azka Empty
Sujet: Re: Ce n'est qu'un au revoir. feat Azka ( le Ven 6 Sep 2019 - 18:08 )
Garder au moins l'amitié entre nousfeat Azka
Gus ouvre la porte sourire aux lèvres. Pas qu'il ne soit pas impacté par son histoire avec Azka, mais il se dit qu'un sourire c'est toujours mieux qu'une gueule décomposée. Il remarque rapidement la froideur de son ami, il ne peut lui en vouloir à ce sujet, c'est difficile pour lui aussi. Mais il essaie de ne pas se laisser couler, et puis son travail occupe pas mal de ses pensées. Alors cela adoucit un peu la douleur que cette séparation cause.
Mais c'est Gus qu'il l'a voulu, alors il encaisse en silence.
Il remarque également le sac à dos, se doutant qu'il doit y avoir ses affaires.
« C'est sympa merci, je n'ai pas préparé les tiennes mais elles sont toutes dans ma chambre. » Gus plisse un peu les yeux quand Azka parle de la dernière occasion.
« Oui durant mon absence. Mais on pourra se voir à mon retour. Enfin si tu le souhaites. » Après tout il va leurs rester l'amitié, enfin le cuisinier l'espère.
Vu les réactions de son ami, il n'en est pas spécialement sûr, sur le coup. Il verra bien à son retour, là il ne va pas se prendre la tête. En plus vu qu'il a demandé à son patron de s'absenter il se doute qu'Azka ne va pas trainer. Et c'est peut être cette situation qu'il le rend morose. Il aurait aimé que ces aux revoir se passent dans d'autres circonstances.
Enfin plus amicale.
Même si encore une fois il comprend qu'Azka se sente mal face à lui. Mal entre ses murs. Mal à cause de leur histoire qui n'a pas résisté aux tracasseries de la vie. Gus voulait une pause, pas rompre. C'est assez embrouillé dans sa tête à ce sujet. Il est encore paumé, même s'il semble montrer le contraire. Il sait juste qu'il avait besoin d'espace.

Azka remarque quand même qu'il a une sale tête.
« Tu peux te permettre et je sais. Je ne dors pas assez, pas très bien non plus. » Gus passe sa main nerveusement dans ses cheveux.
« Enfin le boulot, la vie, le départ qui s'approche .. nous .. » Sa voix se fait plus fragile.
« Cela fait beaucoup. Mais je vais survivre. » Enfin il l'espère.
« Tu n'as pas non plus la tête des grands jours. » Le cuisinier se doute que son ami ne doit pas bien dormir non plus.
Que leur séparation le bouleverse. Même si Azka semble froid et distant. Logique qu'il ne lui saute pas dans les bras. Son regard accroche un instant celui d'Azka quand il parle du collier de son père.
« Oui bien sur. Il est sur ma commode je l'ai quitté avec ma chaine pour ma douche. Je vais te chercher ça et je te ramène tes affaires. Au fait tu veux boire un truc, j'ai du chaud ou du froid comme tu as envie. » S'il a envie.
Il file dans sa chambre et revient avec le collier et les affaires d'Azka qu'il a plié.
« Voilà je crois qu'il y a tout. Après ce n'est pas perdu si on a oublié des trucs. On pourra toujours se les rendre plus tard. » Gus pose le tout sur la table, comme ça Azka pourra les mettre dans son sac à la place de celles du cuisinier.
« Alors tu pars quelques jours avec Sulli. Vous allez où ? Si ce n'est pas indiscret. » Il a la sensation de marcher sur des œufs. Pas si facile que ça au final de revoir Azka.

Même en se disant que c'est son ami et qu'il aimerait qu'il le reste.



le temps

est la clé de tout.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Ce n'est qu'un au revoir. feat Azka Empty
Sujet: Re: Ce n'est qu'un au revoir. feat Azka ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Ce n'est qu'un au revoir. feat Azka -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut