Revenir en haut
Aller en bas


 

- The first day of our life. // Safiya -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Tobias SpilsburyLe vin est un puissant lubrifiant social
Tobias Spilsbury
http://www.ciao-vecchio.com/t545-i-may-be-drunk-miss-but- http://www.ciao-vecchio.com/t587-tobias-and-it-left-me-to-wonder-if-people-ever-know-each-other
Faceclaim : Eddie Redmayne ©RQ & Padawan my love
Messages : 1091 - Points : 2149
The first day of our life. // Safiya Tumblr_p7iahguhmE1qeiryko1_500
Âge : 37 ans
Métier : Historien et Conservateur au Musée Nationale d'Archéologie.
The first day of our life. // Safiya Empty
Sujet: The first day of our life. // Safiya ( le Sam 21 Sep - 19:10 )
Aujourd’hui était le jour J.
Celui où ils allaient se dire oui.
Le premier jour du reste de leur vie.

Tobias n’avait que très peu dormis et cela n’était pas du tout la faute de Syjad qui pourtant avait tenté de le faire boire encore et encore. Facile pour lui qui ne touchait pas à une goutte d’alcool, mais Tobias avait arrêté au bout de sa troisième pinte. Il ne voulait pas avoir la tête dans les chaussettes demain, mais bien dans les nuages. Alors, il était monté se coucher plus tôt que les autres : laissant les hommes célébrer cette dernière nuit où il était encore “célibataire”. De toute la soirée, il n’avait pas pensé à son père. Ce n’est qu’allongé dans son lit qu’il commençait seulement à réaliser que demain… Il ne serait pas là. Il allait manquer le mariage de son fils, lui qui voulait tant le voir se poser avec quelqu’un. Et puis, depuis sa première rencontre avec Safy : il n’avait eut que des mots doux pour la belle Egyptienne. Elle avait su conquérir tout le monde, Safiya, même l’homme militaire, bourru qu’il était. Tobias tourna pour se mettre sur le côté : accroché à sa penderie trônait son costume, la cravate était accrochée au cintre et ses chaussures soigneusement cirées par ses soins étaient au pied. Oui, il était prêt. Son cœur s’emballait rien qu’à imaginer Safiya dans sa robe. Comme un idiot, il se mit à sourire avant de rire comme un gosse. Pourquoi ressentait-il que seulement cette euphorie ? Tobias ne le savait pas, mais toujours était-il que les voix qui le tiraient vers le bas semblaient être muettes depuis quelques jours : le laissant pleinement profiter de ces instants précieux qu’il n’oublierait jamais. Il avait encore imprimé sur sa rétine les affres de la guerre : alors pourquoi ne pourrait-il pas se souvenir parfaitement de son mariage avec celle qui a conquis son cœur ?

Il dû finalement trouver le sommeil car lorsqu’il rouvrit ses yeux : le jour perçait les volets, mais il ne devait pas être plus tard que huit heures. Tobias était un lève-tôt et non un lève-tard. Il se leva et alla se brosser les dents, se raser avant d’enfiler quelque chose de présentable pour prendre le petit-déjeuner. Sa maman l’attendait, les larmes aux yeux : émus d’assister à ce moment si particulier dans la vie de son fils et dans sa vie aussi à dire vrai. Elle expliqua rapidement que la soirée de la veille s’était divinement bien passé et arborait fièrement le henné que sa future belle-maman avait fait. Tobias, sincèrement heureux de voir sa maman aussi rayonnante, se contentait de manger ses tartines en la regardant tourner sur elle-même et faire de grands gestes : comme si l’historien comprendrait mieux ce qu’elle tentait d’expliquer. Une fois repu, il embrassa le front de sa mère et alla aider ceux qui s’étaient portés volontaire pour installer les derniers détails. Les tables étaient dressées dans le barnum qui avait été hissé dans le jardin. Tout était comme les croquis dessinés dans le carnet. Tout était à l’heure image. Il regarda sa montre, compta les heures qui lui restait et décida de continuer de tout installer pour la cérémonie sur la plage. Un petit escalier menait vers une partie privée de cette dernière : donnant le loisir pour les invités, mais surtout pour les futurs mariés, de profiter d’un peu intimité pour ce moment si cher à leur cœur.
Les chaises installées, les petites bouteilles de verres installés dessus et les bulles mises à côté : Tobias regarda une dernière fois la scène avant de hocher la tête et prendre dans ses bras Anabela qui était venue l’aider évidemment. Il ne restait plus qu’à se préparer et encore une fois, il avait demandé l’aide de sa meilleure amie et témoin. Une fois la douche prise, le pantalon et la chemise enfilée : il se sécha les cheveux et laissa Ana le coiffer. Il lui faisait entièrement confiance et rigolait aux éclats avec elle. Pour sûr qu’elle savait le faire détresser, car derrière son sourire se cachait un immense stresse. Les trois pièces complètement enfilées : il se regarda une dernière fois dans le miroir, passa son bras autour des hanches de sa meilleure amie et embrassa sa joue :

“Merci encore d’être là.” Souffla-t-il en la regardant doucement : “Je ne sais pas si j’aurais été capable de faire tout ça sans toi.” Et Tobias était sincère dans ses paroles. “Descendons, les invités ne devraient plus tarder : je ne voudrais pas être en retard à mon propre mariage.” Et sur ces mots, il sortit de la chambre pour descendre au rez-de-chaussée et accueillir les convives.

Indiquant avec Syjad l’endroit où allait se passer la cérémonie : il remarqua rapidement l’arrivée de son futur beau-père. Cela était le signe que sa belle était en route et son cœur s’arrêta. Les mains moites, il regarda le cousin de Safy qui se mit à rire :

“Ne t’en fais pas, elle ne va pas te mordre…” Tobias se joignit à son rire. “Viens, il est temps d’aller te mettre en place aussi.” Tobias tourna sa tête vers Anabela et hocha la tête avant de lui tendre son bras : “Il est l’heure hein ?” Son bras sous le sien, l’homme de lettre posa sa main sur la sienne et l’emmena vers la plage.

Attendant fébrilement l’arrivée de Safiya, il laissait la musique qu’ils avaient choisi d'agrémenter les murmures des convives. Sa maman et belle-maman, au premier rang étaient en pleine discussion quand la chanson pour l’entrée de Safiya se fit entendre. Comme si son père lui chuchota dans l’oreille de se tenir droit : Tobias se redressa et mit ses mains derrière son dos comme un militaire. Un petit clin d’œil, un geste instinctif pour faire honneur à celui qui avait fait de l’homme qu’il était aujourd’hui. Et en voyant sa belle dans la robe : ses yeux s’embrumèrent bien malgré lui. L'estomac retourné, le cœur qui manquait des battements : le voilà retombé amoureux de celle qui allait devenir sa femme dans moins d’une heure.

Comme il était chanceux.
Comme il était heureux.
Comme la vie semblait enfin leur donner un peu de répit et du bonheur.

Il mettait secrètement au défi quiconque de se mettre sur sa route maintenant. Tobias se sentait invincible en cet instant : alors que son regard ne quittait pas celui de sa promise.


L'agréable sentiment d'avoir quelque chose à faire, un but à poursuivre.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Safiya Rahotep SpilsburyLe vin est un puissant lubrifiant social
Safiya Rahotep Spilsbury
http://www.ciao-vecchio.com/t1780-safiya-celle-qui-est-lu http://www.ciao-vecchio.com/t1809-un-seul-jour-peut-equivaloir-a-l-eternite-safiya
Faceclaim : Zoé Saldana © Ingrid (vava) & (crackships)
Messages : 3615 - Points : 5439
The first day of our life. // Safiya Tumblr_o8mqmuCWfx1uc1f2fo1_500
Âge : 39 ans née le 20 octobre 1979 à Louxor en Egypte.
Métier : Archéologue. Travaille avec Tobias depuis son arrivée à Naples.
The first day of our life. // Safiya Empty
Sujet: Re: The first day of our life. // Safiya ( le Sam 28 Sep - 14:55 )

Le premier jour du reste de leur vie.
TOBIYA



Safiya se réveille la tête blotti dans l'oreille de son homme. Il lui a manqué cette nuit. Alors elle l'a cherché au travers de son odeur déposé nuit après nuit dans leur lit. Sur la chemise portée la veille, qu'elle a glissé sur sa peau nue avant de s'endormir. Il lui a manqué durant toute cette soirée ou les rires uniquement féminins se sont entremêlés. Son corps savait que cette séparation n'était que pour quelques heures, tout comme son cœur et son âme. Mais elle aime tellement se lover contre lui, sentir sa chaleur l'envouter, qu'elle se dit que plus jamais elle ne veut passer une nuit sans lui. Que même une seconde serait comme une éternité loin de Tobias. Mais dans quelques heures plus rien, ni personne ne pourra les séparer. Ils vont lier leurs destins, lier leurs vies. D'ailleurs leurs vies se lient peut être dans les entrailles de la belle. Elle a quelques jours de retard, cinq en comptant bien, mais pour le moment Safiya n'a rien dit à personne. Ne voulant donner de fausse joie. Se disant que c'était peut être à cause du stress du mariage. Ou des émotions intenses qui ont entouré ces derniers jours. Même si au fond d'elle une voix lui murmure, que c'est bien le fruit de leur amour qui occasionne ce retard. Elle sourit pensant au test de grossesse qu'elle a acheté, qu'elle n'a pas osé faire. Par peur de ne pas voir noté ce qu'elle espère. Et puis elle a tellement de chose en tête que c'est plus simple pour l'égyptienne de mettre ce retard sur le dos du stress. Parce qu'il est bien présent, même si tout ce qui a précédé ce jour J, a été dés plus prenant, dés plus unique.
Plus tard quand toute cette agitation sera terminée.
Plus tard quand elle sera avec l'homme de sa vie.
Celui a qui elle a donné son cœur, et pour qui elle donnerait sa vie.
Quand son nom sera accolé au sien pour le reste de leurs vies.

The first day of our life. // Safiya 9kWiCop

La lumière transperce doucement les volets et les rayons de clarté donnent à la pièce une aura particulière. Safiya aimes cet instant. Reposant, simple, apaisant, elle soulève doucement ses bras drapé de tissus bleu pâle et fait danser ses mains devant ses yeux. Elles les trouvent belles alors qu'elles sont parés de henné. Elle sourit se rappelant de la soirée. Il y avait sa mère, celle de son fiancé, Anna, Magda, Adalyn, Padma, Louise et Lilas la cousine de Tobias. Elles ont papoté, pas que de mariage, mais d'un tas de chose, qui à présent semble presque insignifiante face à la journée qui attend l'égyptienne. Elles ont aussi dégusté des mets confectionnés par la mère de la belle. De quoi les faire voyager par la pensée et les saveurs en Égypte. La cérémonie du henné était très importante pour Safiya. Elle a été respectée et faite dans l'amour et la joie. D'ailleurs il n'y a pas que ses mains qui sont tatouées. Son dos l'est également, ce qui rendra le décolleté de sa robe de mariée encore plus enchanteur. Certains des messieurs présents au mariage risquent aussi d'avoir de belles surprises puisque toutes les femmes présentes ont acceptés de se faire également tatouer leurs mains. Ce qui a enchanté l'égyptienne au plus haut point, elle a pris un réel plaisir à faire découvrir et à partager ce moment intense et symbolique. En tout cas elle se souviendra longtemps de cette soirée et de l'évènement qu'elle annonçait.

The first day of our life. // Safiya 9kWiCop

Il est temps pour Safiya de se lever, elle attend des bruits dans la cuisine. Surement son père sur le pied de guerre, prêt avant tout le monde, pour aller aider aux derniers préparatifs. Son regard se pose sur la housse accrochée à l'armoire, à l'intérieur la beauté faite avec amour par Syjad et la couturière. De côté les chaussures qui vont orner ses pieds et sur la table son bouquet. Elle pose sa main machinalement sur son ventre en se levant. Cela va donner une ampleur encore plus immense à l'instant qu'elle va partager avec Tobias. Même si personne ne va se douter de ce petit secret qu'elle compte révéler ce soir à son homme. Elle attrape son peignoir et l'enfile sur la chemise de Tobias. Elle se dirige vers la cuisine. Son père est là sourire aux lèvres. Elle vient l'enlacer. Elle reste contre lui comme elle aimait le faire quand elle était enfant. Ils échangent un je t'aime en égyptien. Sa mère les rejoint. Le père s'attarde un peu avant de laisser ses femmes entrent elles. Il sera plus utile au prés de la famille de Tobias que là dans les affaires d'habillage, de coiffage et de maquillage. De toute façon ils se retrouvent bientôt, car l'heure tourne vite et pas mal de chose reste à faire. En priorité prendre un petit déjeuner même si la future mariée n'a pas le cœur à manger, sa mère c'est encore la faire changer d'avis. Elle profite de ce moment, se rappelant de son enfance. La mère et la fille ont toujours été complices et Safiya sait que c'est grâce à tout ce que sa mère lui a apporté qu'elle est cette femme libre, prête à se battre pour sa vie. Son père aussi a beaucoup participé à cet émancipation. Elle est certaine qu'il va verser sa petite larme quand il la conduira vers Tobias et qu'il laissera sa place d'homme. Il sait qu'il ne perd pas sa fille en là donnant mais qu'il gagne un fils. Tout comme Safiya gagne une mère de cœur. Un instant la tristesse l'envahit, elle se demande ce que le père de Tobias pense de cette union. S'il va veiller sur eux de là haut en cette magnifique journée. C'est la voix de sa mère qui la fait revenir sur terre. Il est temps.

The first day of our life. // Safiya 9kWiCop

Alors Safiya file dans sa chambre, et là dans une joie intense on la prépare. Elle se fait maquiller, coiffer, puis habiller. Les dessous fabriqués par Magda s'accordent à merveille avec sa tenue. Sa mère n'en revient pas de la voir si belle. Le décolleté de la robe de mariée laisse voir le tatouage de henné. La ceinture en satin de couleur émeraude donne une note des plus attachantes. Tout comme les petits rubans dans ses cheveux liés aux fleurs qui parent sa coiffure. Elle glisse ses pieds dans ses chaussures de Cendrillon. Elle se regarde dans le miroir émue de se voir. Elle met discrètement le test de grossesse dans le sac qu'elle a préparé pour leur nuit de noce. Les parents ont réservé une suite dans un des plus beau hôtel de Naples. Alors elle a prévu pour la nuit et de quoi se changer demain. Elle attrape son bouquet et tout le monde descend pour rejoindre la voiture divinement décoré qui les attend. Durant le trajet Safiya ne pense qu'à Tobias et au regard amoureux qu'il posera sur elle quand elle avancera au bras de son père. Quand elles arrivent à la résidence les invités sont déjà en place. La belle sent son cœur battre encore plus fort en entrant dans la demeure pour rejoindre la plage. Son père est là aux côtés de Francesco, elle leur sourit. La mère pose un baiser sur la joue de fille. « Tu es tellement belle .. Je t'aime ma chérie .. » Mais elle ne finit pas sa phrase prise par l'émotion, elle rejoint les invités accompagné par Francesco qui prend sa place de témoin. Et puis c'est le moment.

Son père lui tend son bras et ils se regardent . « Je crois qu'il est temps ma Safy que je te confie à l'homme de ta vie. »


« Je le crois aussi. » Et ils avancent. Le regard de Safiya s'égare un instant sur les invités avant de se poser dans celui de Tobias. Son cœur accélère alors que sa main serre un peu plus le bras de son père. Elle approche des 40 ans mais à cet instant elle se sent aussi fragile qu'une enfant. Tant d'émotion viennent envahir son être.
Et chaque pas qui la rapproche de Tobias lui ramène un souvenir de tout ce qu'ils ont partagé. Rien que le meilleur car aujourd'hui ils oublient le pire. Ils ne voient que le bonheur. Leur bonheur. Cet instant magique qu'ils vont partager avec leurs familles et leurs amis.
Et chaque pas qui la rapproche de Tobias lui montre qu'ils ont été les plus forts.
Que croire n'a pas été vain.
Qu'aimer peut rendre plus vivant.
Qu'à deux tout peut être braver.
Une fois à sa hauteur le père de Safiya donne à Tobias la main tatouée de sa fille. « Je te la confie mon fils. Prends en soin car elle est la personne plus précieuse à mon cœur. » Il pose un un baiser sur la joue de sa fille. « Je t'aime papa. » La langue égyptienne vient encore une fois résonner sur les lèvres de la belle. Et puis elle se retourne vers Tobias, plongeant d'avantage son regard dans le sien. « Tu es beau. Et je suis prête à être toute à toi. » Les émotions se lisent sur les visages tout comme elles illuminent leurs regards.
A cet instant face à face Safiya a la sensation qu'ils sont seuls.
Seuls au monde.
Seuls face à la mer.
Seuls face au premier jour du reste de leur vie.
Mais ce seuls sommes comme un nous face à l'amour qui les unit.

The first day of our life. // Safiya 9kWiCop


AVENGEDINCHAINS




" What if we rewrite the stars ? Say you were made to be mine. Nothing could keep us apart. You'd be the one I was meant to find. It's up to you, and it's up to me. No one can say what we get to be. So why don't we rewrite the stars ? Maybe the world could be ours. Tonight. " Rewrite the Stars. Phillip & Anne.
Revenir en haut Aller en bas
Tobias SpilsburyLe vin est un puissant lubrifiant social
Tobias Spilsbury
http://www.ciao-vecchio.com/t545-i-may-be-drunk-miss-but- http://www.ciao-vecchio.com/t587-tobias-and-it-left-me-to-wonder-if-people-ever-know-each-other
Faceclaim : Eddie Redmayne ©RQ & Padawan my love
Messages : 1091 - Points : 2149
The first day of our life. // Safiya Tumblr_p7iahguhmE1qeiryko1_500
Âge : 37 ans
Métier : Historien et Conservateur au Musée Nationale d'Archéologie.
The first day of our life. // Safiya Empty
Sujet: Re: The first day of our life. // Safiya ( le Lun 30 Sep - 21:21 )
Tobias ne peut pas détourner son regard de celle qui va être sa femme dans quelques minutes. Safiya est absolument somptueuse dans sa robe, dans sa tenue. Le henné sur ses mains donnait une touche d’exostime, représentait sa culture. Loin de son pays, mais elle le gardait tout de même près du cœur. L’historien avait fait son possible pour encourager sa belle à inclure des traditions d’Egypte. C’est, là-bas, après tout qu’ils s’étaient rencontrés et que le coup de cœur avait été immédiat même s’il avait fallu des années à l’homme de lettres pour ouvrir les yeux. Le principal était qu’il avait réagi à temps. Safiya marchait vers lui et son coeur se gonfla d’une allégresse encore inconnue. Les yeux embrumés, il prit une longue inspiration pour ne pas les laisser envahir plus que de raison cette vision enchanteresse. Elle était… Si belle. Se mordant la lèvre inférieure, il avala sa salive quand il attrapa la main de sa belle.

“Je la protégerais et en prendrais soin père.” Répondit-il en arabe en s’inclinant également comme la tradition le voulait. “Merci de me la confier.” Puis il se redressa pour pouvoir plonger son regard dans les grands yeux sombres de Safiya. Le rouge aux joues, il sourit en coin en l’entendant le complimenter : “Et que devrais-je dire de toi…?” Il serra sa main : comment il avait envie de l’embrasser, mais il se retenait. Ce n’était pas encore le moment.

Pedro, l’homme qui représentait la loi à leur mariage sourit et baissa ses mains pour inviter les convives à s’asseoir. Derrière lui se trouvait l’oncle de Safiya qui regardait la cérémonie pour officialiser l’acte dans le pays natal de la belle. Certes, ce n’était pas un mariage musulman comme la tradition le voulait, mais ils avaient réussi à trouver un moyen grâce à Syjad et son incroyable sens de la persévérance.

“Mesdames et Messieurs, nous sommes réunis aujourd’hui pour célébrer le mariage de Safiya Rahotep et de Tobias Winston Spilsbury. Vous avez été invité à être le témoin de cette union entre deux personnes qui ont traversé bien des tourments, mais pour au final gagner bien plus que des cicatrices. Ils se sont trouvés dans l’adversité et ont décidé aujourd’hui de s’unir pour écrire une nouvelle page de leur vie.” Pedro regarda ses notes et rappela les trois articles du code civil italien sur le mariage, la vie des époux et la responsabilité du mariage envers l’un et l’autre, mais envers les enfants. Tobias glissa son regard vers Safiya quand il parla d’enfant : oui, il s’imaginait enfin être à nouveau papa même si une part de lui sera toujours endeuillée.

Pedro fit signe aux témoins de s’approcher. Tobias prit l’alliance de Safiya et la passa sur les premières phalanges de son annulaire gauche :

“Monsieur Spilsbury, voulez-vous épouser Safiya Rahotep ici présente ?
- Je le veux.” Il glissa l’anneau à son doigt. Laissant Safiya faire de même.
- Mademoiselle Rahotep, voulez-vous épouser Tobias Winston Spilsbury ici présent ?” Tobias se tourna vers elle, attendant sa réponse : même s’il la connaissait déjà.

“Suite à votre réponse affirmative, en ma qualité d’Officier d’État civil de la Commune, je vous déclare unis dans le mariage au nom de la loi. Vous pouvez embrasser la mariée.”

L’historien ne se fit pas prier et s’approcha de son épouse pour encercler son visage et l’embrasser tendrement sous les acclamations des invités et leurs applaudissements. Voilà. Aux yeux de la loi : ils étaient maintenant liés pour toujours. Jusqu’à ce que la mort les sépare. Pour le meilleur et pour le pire.


L'agréable sentiment d'avoir quelque chose à faire, un but à poursuivre.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Safiya Rahotep SpilsburyLe vin est un puissant lubrifiant social
Safiya Rahotep Spilsbury
http://www.ciao-vecchio.com/t1780-safiya-celle-qui-est-lu http://www.ciao-vecchio.com/t1809-un-seul-jour-peut-equivaloir-a-l-eternite-safiya
Faceclaim : Zoé Saldana © Ingrid (vava) & (crackships)
Messages : 3615 - Points : 5439
The first day of our life. // Safiya Tumblr_o8mqmuCWfx1uc1f2fo1_500
Âge : 39 ans née le 20 octobre 1979 à Louxor en Egypte.
Métier : Archéologue. Travaille avec Tobias depuis son arrivée à Naples.
The first day of our life. // Safiya Empty
Sujet: Re: The first day of our life. // Safiya ( le Sam 5 Oct - 17:54 )

Le premier jour du reste de leur vie.
TOBIYA




Sa main accrochée autour du bras de son père. Safiya avance vers Tobias. Tout semble se faire au ralentit. Comme si tout se gommer autour d'eux, pour leurs permettre de savourer l'instant. Ce moment unique. Ces quelques secondes restantes ou chacun attend l'autre. Ou chacun se languit de l'autre.
C'est comme traverser un pont pour rejoindre l'autre berge. Celle ou le bonheur rend l'herbe plus verte et le ciel plus bleu. Celle ou la brise est légère et le parfums délicat. Ce chemin semble long et pourtant ...

Safiya sait que tous les regards des invités sont portés sur elle. Mais le sien est perdu dans celui de Tobias. Captivé par l'amour qui sonne comme un hymne à la vie. Elle sent son cœur battre aussi vif que les battements d'aile d'un colibri. Elle est émue comme si c'était la première fois qu'elle le voyait. Comme si elle ouvrait les yeux pour découvrir un nouveau monde. Elle est légèrement tremblante mais son père trouve les mots pour la rassurer. Pas qu'elle est peur de la voie sur laquelle elle s'engage. Mais parce qu'elle est traversée par une harmonie d'émotions fortes. Mêlant passé et présent tout en jouant des brides d'avenir. Car aujourd'hui son avenir Safiya le lie définitivement à Tobias. A l'homme qu'elle aime et qu'elle chérit plus que tout. La route pour ces deux êtres a été longue et ils sont souvent passés par des chemins périlleux. Mais le résultat est là et il éclate aux yeux du monde.
Peu importe le temps qu'ils ont mis pour se trouver. L'essentiel c'est l'amour qui résonne en échos dans leurs cœurs. Et l'amour ...

The first day of our life. // Safiya 9kWiCop

Et l'amour se dessine sous les yeux de ceux qui les accompagnent à cet instant.
L'amour se respecte quand le père donne la main de sa fille à l'homme qu'elle a choisi.
L'amour se façonne dans cet échange de mots d'un père à son nouveau fils.
L'amour se reflète dans leurs regards étincellants, dans leurs doigts liés, dans cette aura qui les entourent et qui les rend beaux, uniques, immortels.
L'amour se forge dans les promesses qui vont échanger.
Devant leurs Dieux et devant les hommes.
Promesses que rien ni personne ne pourra délier.

The first day of our life. // Safiya 9kWiCop

Safiya confie son bouquet à ses demoiselles d'honneur Padma et Adalyn. Un sourire aux lèvres elle regarde tendrement son oncle et Syjad. Elle ne les remerciera jamais assez de permettre à son mariage avec Tobias d'être officialisé en Égypte. Cela compte beaucoup pour la belle. Qui a cet instant devient encore plus fébrile vu que la cérémonie civile va commencer. Elle sent sa main trembler tout contre celle de Tobias, autant ému qu'elle. « Mesdames et Messieurs, nous sommes réunis aujourd’hui pour célébrer le mariage de Safiya Rahotep et de Tobias Winston Spilsbury. Vous avez été invité à être le témoin de cette union entre deux personnes qui ont traversé bien des tourments, mais pour au final gagner bien plus que des cicatrices. Ils se sont trouvés dans l’adversité et ont décidé aujourd’hui de s’unir pour écrire une nouvelle page de leur vie. » Elle écoute Pedro alors qu'il cite les articles du code civil. Oui elle le chérira dans la joie comme dans la peine, oui elle l'aimera dans la richesse comme dans la pauvreté, oui elle en prendra soin qu'il soit bien portant ou malade. Et les enfants. Sa main libre vient se poser discrètement sur son ventre, elle n'en a peut être même pas conscience. Oui elle veut des enfants, elle sait combien un bonheur pareil pourra guérir les plaies encore ouvertes de Tobias.

« Monsieur Spilsbury, voulez-vous épouser Safiya Rahotep ici présente ? » Une larme nait dans ses grands yeux noirs alors que Tobias répond et qu'il glisse à son annulaire droit. Le cœur de Safiya s'emporte pris par une valse tournoyante de sensation. Elle laisse ses larmes couler, des larmes de joie. Une joie immense et intense. Celle de devenir la femme de l'homme qu'elle aime. A son tour elle orne l'annulaire de Tobias de l'anneau. « Mademoiselle Rahotep, voulez-vous épouser Tobias Winston Spilsbury ici présent ? » Leurs regards se capturent. « Je le veux. » Et la belle laisse l'anneau prendre place. L'instant semble se stopper. Ils sont seuls. Heureux. Mariés. « Suite à votre réponse affirmative, en ma qualité d’Officier d’État civil de la Commune, je vous déclare unis dans le mariage au nom de la loi. Vous pouvez embrasser la mariée. » Les mains de Tobias viennent encercler le visage de Safiya et leurs lèvres se retrouvent enfin. Les invités accompagnent l'allégresse qui caresse le jeune couple. L'égyptienne pose sa main contre la joue de son mari. Oui ils sont mari et femme. Et le belle ne retient plus ses larmes. Elle savoure ce premier baiser en tant que madame Rahotep Spilsbury. Elle sait qu'il y en aura d'autre, beaucoup d'autres. « Je t'aime. » Ils restent dans les bras l'un de l'autre se tournant vers la foule, Safiya remarque que les proches essuient leurs yeux. Les larmes du bonheur sont les plus belles et elle se doute que cette journée en verra couler bien d'autres.

The first day of our life. // Safiya 9kWiCop

Une fois le baiser terminé, les émotions un peu contrôlée, Syjad aidé de Francesco apporte le nécessaire pour mettre en place la cérémonie du sable. Une petite table couverte d'une nappe blanche est amenée et déposée devant les mariés, face aux invités. Deux bouteilles pleines y sont posées, et une troisième vide attend d'être remplit. Une façon plus personnelle pour Safiya et Tobias de s'unir. En liant leurs racines, la terre qui les a vu naitre, la passion qui les a rapproché. Une symbolique tout autant importante pour l'un comme pour l'autre. Que seraient-ils sans cette terre qu'ils aiment foulés et qu'ils respectent du plus profond de leurs cœurs ? Terre qui a souvent écouté leurs prières.
C'est Safiya qui prend en premier sa bouteille. « Vous savez tous l'importance que nous accordons à la terre, à celle de nos ancêtres comme à celles gorgées d'histoire. » Elle lève la bouteille contenant le sable que ses parents lui ont apporté de Louxor, la ville qui la vu naitre, qui l'a vu grandir et qui a été l'écrin de l'amour qu'elle porte à Tobias. « La force que j'ai et qui m'a maintenu en vie je l'ai puissé dans cette terre. Ma terre. Elle sait tout de moi, mes forces comme mes faiblesses. mes joies comme mes peines. » Elle commence à verser doucement le sable dans la bouteille vide. « Je lie cette terre berceau de ma naissance à la tienne. Cette terre m'a faite. M'a façonné. Mais c'est ton amour qui m'a donné vie, qui m'a sauvé. » En même temps que Safiya fait couler sa terre, Tobias y ajoute la sienne sous le regard ému de tous les invités. La bouteille vide peu à peu se remplit dans une harmonie parfaite. Comme une évidence à cet amour qui résonne dans leurs cœurs et leurs âmes. Et une fois la bouteille remplit, Safiya et Tobias la prenne ensemble et la lève. « A présent nous avons une terre promise. Une terre riche d'amour. Une terre fertile. Une terre d’accueil. Une terre à nous. » Et le couple s'enlace et s'embrasse à nouveau encore une fois poussé par la joie qui s'exclame sans retenue par l'assemblée qui leurs fait face.

The first day of our life. // Safiya 9kWiCop


AVENGEDINCHAINS




" What if we rewrite the stars ? Say you were made to be mine. Nothing could keep us apart. You'd be the one I was meant to find. It's up to you, and it's up to me. No one can say what we get to be. So why don't we rewrite the stars ? Maybe the world could be ours. Tonight. " Rewrite the Stars. Phillip & Anne.
Revenir en haut Aller en bas
Tobias SpilsburyLe vin est un puissant lubrifiant social
Tobias Spilsbury
http://www.ciao-vecchio.com/t545-i-may-be-drunk-miss-but- http://www.ciao-vecchio.com/t587-tobias-and-it-left-me-to-wonder-if-people-ever-know-each-other
Faceclaim : Eddie Redmayne ©RQ & Padawan my love
Messages : 1091 - Points : 2149
The first day of our life. // Safiya Tumblr_p7iahguhmE1qeiryko1_500
Âge : 37 ans
Métier : Historien et Conservateur au Musée Nationale d'Archéologie.
The first day of our life. // Safiya Empty
Sujet: Re: The first day of our life. // Safiya ( le Mer 9 Oct - 21:14 )
Tobias ne quittait pas du regard la silhouette de Safiya. Pour la première fois depuis longtemps il avait l'impression d'être complet. Entier. Il ne pensait pas à tout ce qui lui était arrivé. Il ne s'accrochait qu'à l'instant présent : devenant sourd aux affres du passé. Il le devait. Maintenant qu'il allait épouser celle qui l'avait toujours soutenue. Pouvait-il en être autrement ? Ils allaient bientôt faire des projets, ils avaient déjà émis l'hypothèse de prévoir un bébé. Quelque chose qui taraudait l'esprit de Tobias qui avait peur que le malheur s'abatte encore sur eux s'ils faisaient cette petite chose qui emplissait de bonheur bien des foyer. D'expérience il savait que la vie n'aimait pas laisser de répit. C'était comme ça. Il ne devait pas être né sous une bonne étoile et c'était tant pis pour lui. Il devait apprendre à vivre avec cette sensation constante que quelque chose va arriver. Alors, ne pas sentir cette épée de Damoclès sur lui - le jour de son mariage - était salvateur. Remerciant celui qui dans quelques minutes allait être son beau-père, il prit la main de sa Safy et son regard se fit encore un peu plus doux. Comme il voulait l'embrasser. Encore et encore. Cependant, il savait que ce n'était pas encore le moment. Ils devaient attendre l'autorisation de Pedro. Après ça, il aurait tout le loisir de la couvrir de baisers quand bon lui semblait.
Le maître de cérémonie prit la parole, mais Tobias ne l'écoutait pas : bien trop obnubilée par sa belle qui accaparait toute son attention. Il n'y avait qu'elle. Il n'y aurait qu'elle. Homme loyal et droit dans ses bottes - qui n'a qu'une seule parole - la promesse qu'il allait faire serait respecté à la lettre. Il voulait que Safiya. Corps et âme. Il ne souhaitait rien d'autres. Finalement, en entendant son nom il se devait de redescendre sur terre et prit l'anneau de sa mère pour la glisser sur les premières phalanges de sa belle. Son regard dévorant le sien, il répéta le serment et glissa l'anneau. Safiya fit de même et son sourire s'agrandit un peu plus. Dans quelques secondes il pourrait embrasser sa femme. Il ne fallu donc pas le dire deux fois pour s'approcher et l'embrasser sans-gêne. Il accentua le geste en encerclant son visage de ses mains. Les applaudissements et acclamations de leurs familles, amis et collègues étaient bien loin. Très loin.

"Je t'aime encore plus." Souffla Tobias en arabe.

Il ne restait plus maintenant qu'à faire la cérémonie du sable. Syjad et Francesco aidèrent en apportant la petite table préparer. Il laissa Safiya prendre la parole : ayant toujours été douée pour parler aux foules contrairement à Tobias qui se plaisait dans l'ombre. Il ajouta la terre d'Écosse et celle de l'Angleterre à celle d'Égypte. Maintenant remplie, il entoura la main de Safiya pour la brandir. Voilà une bouteille qui n'irait pas dans le carton, mais bien quelque part en évidence dans le salon. Il embrassa à nouveau sa femme et caressa sa joue pour essuyer les dernières traînées de larmes. L'Historien se tourna vers l'assemblée.

"Nous vous invitons maintenant à remonter vers la maison où le vin d'honneur sera servi. Manger, buver, célébrons ensemble ce moment."

Voilà, il avait fait son petit discours, cela serait suffisant. Il attrapa la main de Safiya et remonta l'allée en souriant aux invités qui attendaient que le couple passe pour bouger. Le photographe leur fit signe de les suivre pour prendre les photos officielles maintenant. Sa main toujours dans celle de la belle, il s'exécuta donc. Il n'aimait pas les photos, mais pour Safiya il serait prêt à tout. D'autant plus que la séance se passe dans le rire, dans la bonne humeur : ils sont portés par l'allégresse du moment. Un qui durera toute leur vie.

Les photos faites, il retient Safiya quelques instants. "Restons un peu tous les deux avant de rejoindre les autres." Il l'attira à lui pour la contempler. Ils étaient seuls au monde en cet instant. "Tu es tellement belle. Je ne savais pas que la perfection pouvait être encore plus poussée." Il l'embrassa. "Le plus dur est fait, maintenant on peut juste se détendre et profiter." La cérémonie était ce qui stressait le plus l'homme de lettre. Être le centre de l'attention n'était pas sa tasse de thé.


L'agréable sentiment d'avoir quelque chose à faire, un but à poursuivre.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
The first day of our life. // Safiya Empty
Sujet: Re: The first day of our life. // Safiya ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- The first day of our life. // Safiya -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut