Revenir en haut
Aller en bas


 

- The first day of our life. // Safiya -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Tobias SpilsburyLe vin est un puissant lubrifiant social
Tobias Spilsbury
http://www.ciao-vecchio.com/t545-i-may-be-drunk-miss-but- http://www.ciao-vecchio.com/t587-tobias-and-it-left-me-to-wonder-if-people-ever-know-each-other
Faceclaim : Eddie Redmayne ©Schizophrenic & Padawan my love
Je suis absent-e : En présence réduite jusqu'au 08 Décembre, je m'excuse auprès de mes partenaires... Je vous réponds au plus vite.
Messages : 1121 - Points : 2230
The first day of our life. // Safiya - Page 2 Tumblr_p7iahguhmE1qeiryko1_500
Âge : 37 ans
Métier : Historien et Conservateur au Musée Nationale d'Archéologie.
The first day of our life. // Safiya - Page 2 Empty
Sujet: Re: The first day of our life. // Safiya ( le Mar 19 Nov 2019 - 23:10 )
“C’est que j’apprends d’un maître en la matière.” Safiya avit réussis à trouver les clés, les bons mots pour dérider cet homme qui malgré ses efforts continuait de rougir à la moindre insinuation un peu trop osé.

Pourtant, Tobias sentait bien que quelque chose changeait entre eux. Elle n’était pas n’importe qui, elle était sa femme dorénavant. Pour le meilleur et pour le pire. Même s’il vivait déjà ensemble depuis longtemps, que le mariage n’allait - au fond - rien changé à tout cela : il ne pouvait pas s’empêcher de se demander s’il allait tout de même voir des changements. Même s’ils étaient infimes. En se plongeant dans ses grands yeux noirs, l’Historien se demandait si d’autres nuages allaient couroucé leur avenir où bien s’ils avaient passé l’oeil de la tempête ? Étaient-ils dorénavant à l’abri ? Tobias ne pouvait pas se reposer sur ses lauriers. C’est pourquoi, il comptait bien reprendre ses entraînements pour s’assurer d’être en mesure de protéger sa famille le moment venu, car oui, il était conscient que tôt ou tard Safiya voudrait des enfants. Ils en avaient déjà parlé brièvement, mais avec la perte du bébé d’Angèle : cela était un sujet sensible. Encore aujourd’hui, il pense de temps en temps à cette petite fille qui n’a pas respirer. Tobias se souvient avec un peu trop de détails ce moment terrible où il avait rencontré ce petit être sans vie… Pendant de longs mois il avait pensé que cela était un signe, qu’il ne devrait pas être père. Pourtant, même s’il redoutait cet instant, il savait que Safiya voudrait un enfant né de leur amour. Parce que oui, ils s’aiment. Plus que tout d’ailleurs. L’homme de lettre serait prêt à donner mille fois sa vie pour protéger sa belle. Tobias saurait trouver une façon de mettre à l’abri de tout danger Safiya. Là n’était pas la question, aujourd’hui : l’Historien était serein comme il l’avait très peu de fois été ces derniers temps.

“S’il n’y aurait que moi, j’accepterais que tu me dévores là maintenant tout de suite à l’hôtel… Mais tu insistes pour qu’on y retourne. Serais-tu devenue moins sage que moi ?” Demanda-t-il en arquant un sourcil et en lui volant un baiser.

Pour sûr qu’il ne dirait pas non pour directement passer à la nuit de noce. Il n’y avait qu’à voir ses pupilles qui se dilataient déjà pour comprendre tout le désir qu’il pouvait ressentir pour elle. Il frissonna quand elle chuchota les quelques mots dans son oreille en rigolant doucement.

“Même si je le pourrais, je ne voudrais pas d’une liberté où tu n’es pas à mes côtés.”

Entrelaçant ses doigts au sien, il la suivit jusqu’à leurs invités qui avaient déjà trouvé leur place. La décoration était parfaite, à leurs images et le début du repas se passa également à merveille. Tout coulait de source et pour le grand anxieux qu’était Tobias : cela était salvateur. Il n’avait pas peur, il se sentait bien et cela était le principal. C’est probablement parce qu’il était aussi détendu qu’il fut en mesure de monter sur scène pour pouvoir chanter la chanson qu’il avait préparé. Oui, il avait fait l’effort de vaincre sa peur du public pour faire une surprise à Safiya. C’était dire l’influence qu’elle avait sur lui. L’Égyptienne faisait de lui une personne plus ouverte sur le monde et moins timide. Tendant sa main vers elle pour lui dire de venir; il s’empressa de la capturer avec son bras pour ne pas qu’elle lui échappe. Tobias ne referait plus jamais l’erreur de la laisser partir. Il passerait le reste de sa vie à l’aimer et à la choyer.

“Faites donc Madame Spilsbury Rahotep.” Souffla-t-il entre deux tendres baisers. “Je crois que pour le reste, tu sais tout de moi.” Et cela n’était pas un mal.

Cet instant intime fut interrompu avec l’arrivée de gâteaux. Encore une fois, il laissa Safiya montrer le chemin : gardant sa main dans la sienne pour la suivre. Les douceurs coupées, il fut pris d’un élan de malice et plongea le doigt dans la crème pour la répandre sur le nez de sa femme. Sans attendre sa permission, il nettoya le tout avant de rire : pas peu fier de sa bêtise. Il ne fallut que quelques secondes pour la fleur du désert fassent la même chose sous les rires des invités qui continuaient de les prendre en photo. Pour sûr qu’ils auraient des photos de leur mariage avant celles officielles. Une coupe de Champagne à la main, il trinqua avec Safiya :

“Je ne suis pas seul dans cette histoire, tu fais la moitié du travail. Merci de me rendre heureux, il me tarde de vivre ce nouveau chapitre.” Il lui vola un baiser et prit une gorgée de Champagne. Reposant la coupe, il aida sa belle à distribuer les assiettes : “Je pense que c’est l’instant présent qui rend le tout encore meilleur.” Il n’en doutait pas d’ailleurs.

Après avoir eux-mêmes manger le gâteau, le DJ les appela sur la piste de danse et c’est ainsi que commença leur première danse : les deux époux collés l’un à l’autre dans un moment qui n’appartenait qu’à eux. Tobias avait passé ses mains autour de la taille de sa promise. Pas besoin de faire le show, ils avaient décidé de faire quelque chose de simple : encore une fois à leur image. S’il était stressé pour cet instant, il réalisa bien rapidement que tout se passait pour le mieux. Le fait que ses beaux-parents viennent sur la piste de danse rapidement l’avait incroyablement soulagé, il faut l’avouer. Alors que les dernières notes douces mourraient, Syjad déboula de nul part pour montrer sur la petite estrade installée pour l’occasion et ouvrir la soirée :

“Il est maintenant temps de faire la fêter et célébrer comme il se doit cette nouvelle union !”

Et bientôt, il fut joint par tout le monde alors que le DJ passait des musiques plus rythmiques et dansantes. Tobias rigola en voyant le cousin de Safiya faire le show et resta quelques instants à danser avant de s’éclipser pour retourner à leur table et regarder les invités s’amuser.


L'agréable sentiment d'avoir quelque chose à faire, un but à poursuivre.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Safiya Rahotep SpilsburyLe vin est un puissant lubrifiant social
Safiya Rahotep Spilsbury
http://www.ciao-vecchio.com/t1780-safiya-celle-qui-est-lu http://www.ciao-vecchio.com/t1809-un-seul-jour-peut-equivaloir-a-l-eternite-safiya
Faceclaim : Zoé Saldana © Lunaeye (vava) & (crackships)
Messages : 3799 - Points : 5570
The first day of our life. // Safiya - Page 2 Gif-passion-plaisir-69
Âge : 40 ans née le 20 octobre 1979 à Louxor en Egypte.
Métier : Archéologue. Travaille avec Tobias depuis son arrivée à Naples.
The first day of our life. // Safiya - Page 2 Empty
Sujet: Re: The first day of our life. // Safiya ( le Ven 29 Nov 2019 - 12:19 )

Le premier jour du reste de leur vie.
TOBIYA



Les jeunes mariés prennent un instant pour eux, loin des brouhahas de la fête qui s'annonce. Safiya taquine Tobias, qui est à présent son mari. Elle se souvient, en plongeant ses yeux noirs dans les yeux clairs de son mari, combien leur route est peu commune. Elle n'a pas été facile, la vie ne les a pas épargné. Mais ils se sont relevés et les voilà mariés pour le meilleur parce que le pire elle veut le laisser derrière elle. Elle veut croire à ce bonheur au goût sucré et suave. Sulfureux parfois quand leurs corps s'enchainent dans la passion d'un acte éternel. Elle l'aime de tout son être, de tout son cœur, de toute son âme. Elle l'aime. Tobias est à la fois son oxygène et le sang qui coule dans ses veines. Au creux de ses entrailles aussi. Ce qu'elle espère fortement, même s'il y a cette angoisse du à la perte du bébé d'Angèle. Mais ils feront front et ensemble ils passeront cette étape. Elle sait qu'il sera un bon père, comme un époux dévoué. Elle n'a aucun doute sur les capacités de Tobias à tout faire pour que rien ne lui arrive. Pour que rien n'arrive à cet enfant à naitre, si Dieu a exaucé ses prières. Safiya sourit quand il lui répond qu'il la suivrait bien à l'hôtel pour que cet échange se fasse plus charnel. L'idée lui plait, elle grande dévoreuse de son homme, ne dirait pas non à succomber à cette tentation terrestre si délicieuse. Et qui a pris une dimension dés plus passionnée avec Tobias. L'amour avec lui à une saveur particulière. Et elle en est extrêmement gourmande. Mais l'heure n'est pas aux galipettes, leurs invités les attendent et ils se doivent d'être présent pour les remercier de l'importance qu'ils ont accordé à leur mariage. Alors même si l'envie est là, vorace comme un lion affamé, ils quittent leur instant de liberté pour retrouver la foule et l'euphorie de la fête. Cette journée est pour eux, elle est parfaite, tout colle à leurs univers, à l'essence même de leurs êtres. Les sourires dessinés sur les lèvres des convives sont vrais et intenses. Tout comme les étoiles qui parent le regard des jeunes mariés. Leur vie va être belle, Safiya est prête à parier. Même s'il y a des embûches, la force et l'amour qui naissent de leurs cœurs seront toujours les vainqueurs. « Je ne voudrais pas d'une liberté sans toi. » Quelles chaines plus douces peuvent exister que celles qu'ils ont tissé au fil de la route qu'ils partagent depuis tant d'année ? Aucune.  

The first day of our life. // Safiya - Page 2 9kWiCop

Et main dans la main ils retrouvent les convives. Tout est parfait même plus que parfait. Safiya ne pouvait espérer mieux comme journée. Elle rayonne de bonheur et il se fait plus grand encore quand Tobias chante pour elle. Les larmes qui roulent sur ses joues ne sont que pures émotions sincères. Des notes d'amour qu'elle ne retient pas, fière de son homme. Fière de ce chemin qu'ils ont choisi d'unir et partager. Elle le rejoint émue, touchée, par ce geste. Par les mots qu'il prononce. Par le regard qu'il pose sur elle. A cet instant elle se sent belle et fière d'être devenue la femme de Tobias. Elle le taquine bien sur, parce que cela reste un peu sa marque de fabrique. Et puis Tobias est tellement craquant quand il rougit sous les doux mots de l'égyptienne. Ils se connaissent par cœur, ils n'ont jamais eu peur d'avouer leurs faiblesses, d'ouvrir leurs cœurs, de laisser parler leurs âmes. « Et tu sais tout de moi. Ils nous reste juste à apprendre tout de nous. » Car à présent c'est ensemble qu'ils vont avancer dans la vie, même s'ils le font depuis quelque temps déjà. La date de leur mariage reste le début de leur véritable vie à deux. C'est là que les gâteaux arrivent. Et tradition oblige ils les coupent ensemble. Cette fois c'est Tobias qui se fait taquin venant goûter à sa manière la crème. Et Safiya suit rapidement la même voie, sous les rires des convives. Puis ils trinquent. L'ivresse du bonheur se lit dans leurs regards. « Il va être des plus merveilleux ce nouveau chapitre. » Un nouveau baiser laisse à leurs lèvres ce goût de trop peu, mais il y en aura d'autre tout aussi plaisant et intense. « Oui certainement. Je crois que je vais faire mettre une part de côté. » Safiya regarde Tobias, sourire aux lèvres. Elle s'approche et lui murmure au creux de l'oreille. « Je testerais ce soir sur d'autres parties de ton corps pour voir si il est autant savoureux que sur le bout de ton nez. » Elle pose ses lèvres sur les siennes et avant même qu'il ne réponde. « Et n'ayez pas les idées mal placées monsieur Spilsbury. »  

The first day of our life. // Safiya - Page 2 9kWiCop

Après la dégustation des gâteaux, l'heure de l'ouverture du bal raisonne. Et les voilà tous les deux collés l'un contre l'autre. Encore un instant qu'à eux. Ils sont dans leurs bulles alors que les regards des invités ne les quittent pas. Tout en douceur ils se laissent porter par la musique, avant d'être rejoint par les parents de Safiya. La belle les regarde avec douceur. Et eux regardent le couple avec fierté. Puis c'est le cousin de l'égyptienne qui fait son entré. Elle se doute qu'il a du préparer un petit truc en douce. Elle le connait, Syjad, c'est un peu le roi des surprises. Mais il lance juste le vrai départ des festivités et tout le monde rejoint monsieur et madame Spilsbury sur la piste de danse. La musique prend une tournure bien différente et les corps s'agitent, Syjad en tête de liste. Safiya se rallie vite à sa cause et les voilà tous les deux en train de se défier en danse. Jouant pleinement le jeu. Elle voit Tobias se laisser aller aussi. Puis il s’éclipse. Elle reste sur la piste, passant d'invité en invité pour danser un peu avec chacun. S'assurer que tout se passe bien aussi. Histoire de savoir si la cérémonie leurs a plu, si le repas était à leurs goûts, tout comme la décoration. Les réponses sont très positives. Elle quitte la piste de danse pour retrouver son mari. Elle se met derrière lui, et entoure son cou de ses bras, avant de se pencher et de l'embrasser sur la joue. « Tout va bien mon amour. Tu as vu comme nos invités sont heureux. Ils ont tous aimé la cérémonie. J'ai eu tout plein de compliment sur ma robe. » Elle dépose un autre baiser. « Je suis tellement heureuse Toby. Tellement. » Elle a parfois perdu espoir, croyant que sa vie ne serait faite que de souffrances. Mais il y avait toujours dans ses moments sombres ce phare d'allumer au loin. Son phare, celui qui la guidait quand tout semblait l'abandonner. Et ce phare c'est Tobias. Sans lui, elle ne serait plus qu'une ombre laissée dans un univers sans lumière. « Je t'aime monsieur Spilsbury. » Et elle vient sceller ses lèvres à celles de son mari. Avant que Syjad ne vienne les interrompre leurs rappelant qu'ils auront tout le temps plus tard pour papillonner et flirter. Que là ils devaient s'amuser. Et qu'il avait une surprise. « Une surprise ?? Tiens tiens je ne m'en serais aucunement doutée. » Safiya sourit à son cousin avant de le prendre dans ses bras pour une étreinte tendre, sous les yeux de Tobias qu'elle délaisse quelques minutes. « Je t'aime toi aussi. Et encore merci pour tout. Tu nous a tellement aidé pour que tout soit parfait. » Elle reconnaissante pour le temps qu'il lui a accordé. Pour l'amour qu'il a mis dans la confection de sa robe unique. Pour le temps qu'il a pris pour elle, pour l'écouter, la rassurer.

The first day of our life. // Safiya - Page 2 9kWiCop

AVENGEDINCHAINS




" What if we rewrite the stars ? Say you were made to be mine. Nothing could keep us apart. You'd be the one I was meant to find. It's up to you, and it's up to me. No one can say what we get to be. So why don't we rewrite the stars ? Maybe the world could be ours. Tonight. " Rewrite the Stars. Phillip & Anne.
Revenir en haut Aller en bas
Tobias SpilsburyLe vin est un puissant lubrifiant social
Tobias Spilsbury
http://www.ciao-vecchio.com/t545-i-may-be-drunk-miss-but- http://www.ciao-vecchio.com/t587-tobias-and-it-left-me-to-wonder-if-people-ever-know-each-other
Faceclaim : Eddie Redmayne ©Schizophrenic & Padawan my love
Je suis absent-e : En présence réduite jusqu'au 08 Décembre, je m'excuse auprès de mes partenaires... Je vous réponds au plus vite.
Messages : 1121 - Points : 2230
The first day of our life. // Safiya - Page 2 Tumblr_p7iahguhmE1qeiryko1_500
Âge : 37 ans
Métier : Historien et Conservateur au Musée Nationale d'Archéologie.
The first day of our life. // Safiya - Page 2 Empty
Sujet: Re: The first day of our life. // Safiya ( le Mer 4 Déc 2019 - 20:39 )
“Je n’aurais pas dit mieux…” Souffla-t-il avant de se pencher pour venir l’embrasser tendrement tout en continuant de valser doucement. Pas besoin de faire de grands gestes pour montrer qu’ils s’aimaient et que cet instant était un échange de complicité.

Les gâteaux arrivent et c'est de nouvelles douceurs qui font leur entrer. Goûtant avec malice à la pièce maîtresse du chariot, il savait que Safiya allait rapidement faire de même ce qui lui arracha un rire. Tobias, de part son regard, ses faits et gestes, montrait au combien il était plus que détendus, mais surtout heureux comme jamais. Cette allégresse qui l’entourait était si agréable, si parfaite qu’elle en était grisante. Il ne voulait pas se demander quand elle allait s’arrêter. Il comptait juste en profiter jusqu’à temps qu’elle s’épuise. Tobias avait cruellement besoin d’un peu de douceurs dans sa vie. Son mariage avec la femme de sa vie n’échappait pas à cette règle. Aujourd’hui, plus que les autres jours, il se rendait compte d’au combien Safiya était si importante pour lui.

“Je suis certain qu’il va en rester, nos invités ne mangeront jamais tout.” Il passa sa main dans les longs cheveux de sa belle : “Il serait encore meilleur quand on sera dans notre chambre et tu le sais aussi bien que moi. Cela ne sert à rien de jouer les innocentes Madame Rahotep Spilsbury.”

Le dessert avalé, il était maintenant tant de faire leur première danse. Quelque chose qui le stressait car tous les regards allaient être braqués sur lui, mais il savait que tant qu’il garderait Safiya contre lui : ce sentiment inconfortable restera au large. C’est pourquoi, Tobias colla son corps au sien pour ne pas qu’elle lui échappe. Il ne s’occupe pas réellement des autres convives qui se joignent à eux : seule sa femme compte en cet instant. Mais Syjad le tira de ses pensées en attrapant le micro et en enflammant la piste de danse. Discrètement, Tobia put ainsi s’effacer et laisser Safiya ainsi que son cousin danser ensemble au rythme de l’orient. Voir danser la belle comme ça lui rappeler la première fois qu’ils avaient craqué. Cette journée si particulière avec la nuit dans la maison. Cela avait probablement donné le ton sur le reste de leur vie ensemble. Un standard en outre qu’ils devraient suivre jusqu’à leur dernier souffle. Chose qui ne dérangeait absolument pas l’Historien qui de toute façon ne se voyait pas rester loin d’elle. Le regard de Tobias ne quittait pas la silhouette gracieuse de sa femme qui se faufilait entre leurs invités. Ceux qui étaient restés ce soir connaissaient l’ours mal léché que pouvait être parfois l’homme de lettre alors personne ne venait trop lui parler sauf sa mère qui s'installa quelque minutes près de lui. Il laissa sa tête tomber en arrière en sentant Safiya derrière lui. Il la redressa pour recevoir un baiser sur sa joue. Posant ses mains sur les bras de l’Égyptienne, il hocha la tête :

“En même temps, tu es absolument magnifique ! Bien sûr que tu vas recevoir des compliments.” Il embrassa sa joue à son tour : “Je suis heureux que tout se soit bien passé et aussi tellement, mais alors tellement soulagé !” Affirma-t-il en rigolant. “Et moi donc.” Il se recula légèrement pour pouvoir la regarder : “J’ai juste besoin de toi à mes côtés et tout va mieux.” Il lui vola un baiser avant que Syjad n’arrive pour séparer les tourtereaux.

Tobias les regarda s’enlacer en souriant doucement. Ils étaient si adorable. Avec son portable il prit même une photo discrètement. Un moyen d’avoir lui aussi une trace de ce jour.

“Pff tu sais bien que tu n’as pas à me remercier !” Il rigola : “Je l’ai fait avec plaisir, tant que tu ne me le redemandes pas tous les autres matins.” Il la taquinait évidemment. “Viens donc Tobias aussi.” Il tira son cousin par alliance par la main et mena les deux amoureux sur la piste avant de lâcher leurs mains pour attraper le micro : “Faites entrer les chaises !” Deux immenses trônes, chacun porté par quatre hommes, arrivèrent. Tobias, gêné, se plia à la tradition et monta donc sur le sien tandis que Syjad alla aider sa cousine : “Pour Tobias et Safiya Rahotep Spilsbury : hourraaaay.” Et la musique orientale repris sous les applaudissements et les déhanchements des invités qui se portaient volontiers au jeu alors que les porteurs faisaient le tour de la salle. Tobias, pas à l’aise, riait cependant de bon cœur.


L'agréable sentiment d'avoir quelque chose à faire, un but à poursuivre.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
The first day of our life. // Safiya - Page 2 Empty
Sujet: Re: The first day of our life. // Safiya ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- The first day of our life. // Safiya -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2