Revenir en haut
Aller en bas


 

- [terminé] Tell me what you want to hear | Adiana #2 -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Chiaia :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Adriano Rocca10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Adriano Rocca
http://www.ciao-vecchio.com/t5748-dove-c-e-ombra-c-e-luce-adrian http://www.ciao-vecchio.com/t5763-dans-les-tenebres-de-mon-coeur-adriano#182167
Faceclaim : Richard Madden
Messages : 231 - Points : 511
Âge : 33 ans
Métier : Mécanicien pour voitures et petits avions. Ainsi que pilote pour courtes distances
[terminé] Tell me what you want to hear | Adiana #2 Empty
Sujet: [terminé] Tell me what you want to hear | Adiana #2 ( le Mer 25 Sep 2019 - 23:40 )
This time, don't need another perfect line
Diana & Adriano


Les petits plats avaient été mis dans les grands. Ce n'était pas Noël mais toute la famille avait été convoquée. Et évidemment dans ses rêves d'alliance transfrontalière, les Moretti avaient été aussi invités. Emilia était au bras d'Adriano tandis que Chiara était aux abonnés absents. Il ne pouvait s'empêcher de se demander s'il était la cause de sa désertion. Après tout, à chaque fois qu'ils participaient à un événement commun, cela prenait une drôle de tangente. Adriano allait prendre de ses nouvelles quand il vit Diana apparaître dans l'encadrement de la porte. Superbe, elle portait une robe qui avait dû coûter autant qu'un mois de vivres pour toute l'Afrique du Sud. Ceci dit, cela lui allait à ravir. Emilia se pencha vers son fiancé. « Tu ne trouves pas qu'elle en fait un peu trop?  » Adriano la regarda sans comprendre. « Je parle de son accoutrement. Elle est magnifique mais ce n'est pas un dîner de gala. »  Il opina du chef, avant de lui répondre. «C'est probablement qu'elle sait de quoi mon père va nous parler et c'est peut-être un gros truc pour elle aussi. » Cette perspective effrayait Adriano. Toute alliance entre la Miss Miller et son père ne présageait rien de bon. Il s'assit dans le canapé en cuir blanc du living avant de demander à Natalia de lui servir un verre de muscat. Il était plus à l'aise de demander à être servi dans ce genre de configuration. Emilia s'assit auprès de lui comme si elle cherchait à marquer son territoire. Qu'elle soit intimidée par l'aura féroce de Diana était tout à fait compréhensible.

Adriano regardait Diana, pas comme un homme qui veut ses faveurs mais comme un beau-fils qui craignait son influence sur son père. Il la scrutait. Elle avait l'air confiante, trop pétillante. Qu'est-ce qu'elle mijotait? «Alors Diana, que nous vaut cette invitation à dîner?» Il jouait aux mondains, feignant la politesse pour tous les autres convives. Pour tous sauf pour elle qui savait pertinemment bien que ce ton hypocrite était rempli d'ironie. Il cherchait juste à ouvrir les hostilités. « Vous vous êtes mise sur votre trente et un donc tout laisse à croire que vous savez quelque chose? » Il insistait, cherchant à en apprendre plus, à découvrir quelque chose. Emilia n'aimait pas qu'il cherche à lui parler et elle s'accrochait à son bras comme une enfant possessive avec son doudou.


drvgns. / Dublín & Lannisters


I CAN'T CONTROL
THIS BLOODLUST
Revenir en haut Aller en bas
Diana MillerLe vin est un puissant lubrifiant social
Diana Miller
http://www.ciao-vecchio.com/t6071-diana-_-the-beauty-is-there-bu http://www.ciao-vecchio.com/t6076-cause-i-may-be-bad-but-i-m-perfectly-good-at-it
Faceclaim : Mila Kunis ©cranberry
Je suis absent-e : PR du 6 au 30 octobre
Messages : 856 - Points : 327
[terminé] Tell me what you want to hear | Adiana #2 Giphy
Âge : 33 ans
Métier : Directrice des RH pour le magazine Vogue
[terminé] Tell me what you want to hear | Adiana #2 Empty
Sujet: Re: [terminé] Tell me what you want to hear | Adiana #2 ( le Jeu 26 Sep 2019 - 3:42 )
Natalia avait passé toute la journée à nettoyer et mettre en ordre la villa pendant que Diana avait été faire ses ongles, ses cheveux et était passée chercher sa robe au nettoyeur. Tout était prêt pour ce soir. Elle qui est normalement plutôt de marbre avait passé toute la journée le sourire aux lèvres, excitée à l’idée de fiancer Stefano Rocca. Un rêve devenu réalité pour l’américaine qui avait tout quitté pour conquérir Naples et voilà que c’était réussi. Du moins, une bonne partie. Il devait être 15h lorsqu’elle revint au domicile question de terminer de se préparer. Une fois sa robe enfilée et son maquillage terminé, elle défait sa tignasse blonde qu’elle prend le temps de boucler légèrement. Diana préfère ses cheveux ondulés à lisses, mais ils ne sont pas naturellement ainsi. Personne n’est parfait, même pas la jeune blonde. Elle se regarde une dernière fois dans le miroir avant d’aller au premier étage question d’accueillir les invités. Sa tenue est plutôt sexy, mais quand même classe. Mais absolument rien pour passer inaperçu : c’est sa soirée, elle veut briller. Après avoir enfilé ses talons aiguilles, elle rejoint Stefano au salon. La table est déjà prête et certains membres des Moretti font leur entrée. Elle se surprend à chercher la tête d’Adriano et s’apaise lorsqu’elle le voit franchir la porte aux côtés d’Emilia. Parfait murmure-t-elle. Elle leur laisse le temps de se poser avant d’attaquer.

Après avoir pris une flûte de champagne, elle se dirige tout droit vers le couple assis sur le canapé tout en vidant son verre. Elle était sur les nerfs avec l’annonce qui s’en venait et elle n’allait pas refuser de courage liquide. Elle n’a même pas le temps de faire une remarque avant qu’il ne fonce en premier. Ça serait dommage de tout dévoiler tout de suite, non? À quoi bon venir jusqu’ici si c’est pour tout révéler dans les premières minutes? Elle croise les bras sous sa poitrine, tenant toujours son verre vide dans une main. Elle n’a besoin que d’un regard pour intimer à Natalia de venir remplir son verre. On fait dans les vouvoiements maintenant? Il me semble qu’on était rendu au stade du ‘tu’ la nuit dernière? Diana ne peut s’empêcher de tourner son regard vers Emilia alors qu’elle prononce les derniers mots. Elle se veut ambiguë volontairement. Rien de plus amusant que de foutre la merde partout où elle passe. Son jeu fonctionnait à merveille ; la belle Moretti s’accrochait à son prince comme si sa vie en dépendait. Elle craignait Diana et elle avait bien raison. L’américaine prit place sur le canapé aux côtés d’Emilia, posant sa main sur son genou. Alors, dis-moi tout! Comment vont les préparatifs? As-tu déjà trouvé ta robe? Elle ne lui laissait pas le temps de placer un seul mot. Peu importe, laisse-moi t’aider. Avec mon boulot, si tu savais tout le monde que je connais à Naples. Elle sort son téléphone et fait défiler sa liste de contacts. Y’a pas un designer que tu aimes bien? Elle lui tend son portable question qu’elle regarde les noms affichés. Tout le monde m’en doit une ici de toute façon. Dis-moi qui et ta robe sera faite sur mesure. Il faut bien s’entraider entre futures mariées, non? Elle pose sa main sur bouche, faussant la surprise, comme si elle venait réellement de révéler ceci par accident. C’était écrit dans le ciel que Stefano allait la demander en mariage ce soir. Sinon pourquoi en faire autant?


Oh truth hurts & lies worse
But we're running through the fire when there's nothing left to save. It's like chasing the very last train when we both know it's too late  ▬ Let me hold you for the last time, it's the last chance to feel again
Revenir en haut Aller en bas
Adriano Rocca10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Adriano Rocca
http://www.ciao-vecchio.com/t5748-dove-c-e-ombra-c-e-luce-adrian http://www.ciao-vecchio.com/t5763-dans-les-tenebres-de-mon-coeur-adriano#182167
Faceclaim : Richard Madden
Messages : 231 - Points : 511
Âge : 33 ans
Métier : Mécanicien pour voitures et petits avions. Ainsi que pilote pour courtes distances
[terminé] Tell me what you want to hear | Adiana #2 Empty
Sujet: Re: [terminé] Tell me what you want to hear | Adiana #2 ( le Jeu 26 Sep 2019 - 14:14 )
This time, don't need another perfect line
Diana & Adriano


« En effet. » Il devait se plier au fait qu'elle avait raison. Si Stefano avait demandé une réunion de famille, ce n'était pas pour que Diana dévoile tout sans lui. Mais connaissant le phénomène, elle aurait bien été capable de vendre le morceau si ça l'arrangeait. Elle était ainsi la Miller. Au lieu de cela, elle préféra le mettre dans l'embarras. La remarque sur le tutoiement le mit dans un inconfort certain. Emilia qui était déjà à cran de voir Diana si belle resserra son étreinte en maintenant son sourire parfait. Et en vraie petite dame mondaine, elle prit la défense de son époux. « Il est fatigué, ce matin il me vouvoyait aussi. Je pense que je l'ai trop épuisé cette nuit. » Elle esquissa un petit sourire timide à l'attention d'Adriano mais il savait qu'elle voudrait savoir ce que signifiait cette rencontre nocturne. Il avait prétendu rentrer du travail la veille. Et comme il ne pouvait laisser le non-dit planer au-dessus d'eux, il souligna « Chérie, je te vouvoyais car dans les familles nobles, c'est une marque de respect à l'attention de nos semblables. Mais Diana a raison, je ne devrais pas employer ce ton avec elle.» La rudesse de ses propos n'épargna personne. Il était visiblement en train de la mépriser. Mais Diana était trop guillerette pour s'arrêter à cela. Elle préférait continuer la mascarade de l'amitié avec la future Madame Rocca. Adriano aurait préféré partir à des kilomètres plutôt que de l'écouter vociférer ses âneries par ici. Mais Emilia le tenait contre elle, l'emprisonnant sans qu'il ne soit question de le laisser partir. Si seulement elle savait à quel point Diana ne l'intéressait pas. Mais c'était dur à concevoir pour une femme car effectivement, la blonde avait tout pour elle.

Emilia était toujours sous le choc de l'intimidation. Elle ne répondait rien et regardait le téléphone avec des yeux ébahis alors qu'elle avait déjà sa robe de mariée. Adriano avait envie de vomir. Il allait intervenir mais une information soi-disant accidentelle s'était échappée des lèvres pulpeuses de Diana. Adriano voyait rouge. Lâchant la main de sa fiancée, il saisit celle de Diana pour chercher une bague à son annulaire. « Tu fabules. » dit-il en grognant. Son père n'était pas du genre à faire des déclarations romantiques. Enfin, il ne le connaissait pas si bien que ça mais il l'imaginait plus dans le style à dire au bout de quelques semaines, "ah au fait, on s'est fiancé avec...". Mais Adriano craignait qu'elle dise vrai. Il changea de sujet. Celui qui l'intéressait l'effrayait maintenant. « Et Emilia n'a pas besoin de ton aide pour choisir sa robe. Elle a plus de contacts et de fric que toi. » Emilia le regarda d'un regard noir. C'était peut-être vrai mais c'était totalement déplacé de parler d'argent dans leur monde et encore moins pour dire aux autres qu'ils étaient moins riches qu'eux. Natalia vint sonner la petite cloche du repas afin d'inviter les convives à aller s'asseoir à table.

drvgns. / Dublín & Lannisters


I CAN'T CONTROL
THIS BLOODLUST
Revenir en haut Aller en bas
Diana MillerLe vin est un puissant lubrifiant social
Diana Miller
http://www.ciao-vecchio.com/t6071-diana-_-the-beauty-is-there-bu http://www.ciao-vecchio.com/t6076-cause-i-may-be-bad-but-i-m-perfectly-good-at-it
Faceclaim : Mila Kunis ©cranberry
Je suis absent-e : PR du 6 au 30 octobre
Messages : 856 - Points : 327
[terminé] Tell me what you want to hear | Adiana #2 Giphy
Âge : 33 ans
Métier : Directrice des RH pour le magazine Vogue
[terminé] Tell me what you want to hear | Adiana #2 Empty
Sujet: Re: [terminé] Tell me what you want to hear | Adiana #2 ( le Jeu 26 Sep 2019 - 21:28 )
Diana s’amuse particulièrement à regarder les amoureux tenter de se rassurer l’un et l’autre. Créer le trouble c’est sa force et son plaisir. Ce fut à son plus grand étonnement de voir qu’Adriano était capable de jouer et lui répondre aussi. Il n’était pas encore à son niveau, mais il était plutôt excellent pour maîtriser l’ironie et l’impolitesse voilée. Emilia n’avait clairement pas la force de caractère de Diana à voir comment il mettait de l’énergie à la protéger et la rassurer. Une vraie enfant! Elle tente de ramener l’attention vers elle en discutant du mariage et des préparatifs, laissant échapper du même coup qu’elle s’attend à une bague plus tard dans la soirée. La tension était palpable entre les deux tourteraux ainsi qu’entre Adriano et Diana. Il semblait vouloir l’éviter à tout prix, ne pas avoir à faire à elle. Il la regardait à peine et elle voyait bien que si ce n’était pas d’Emilia, il serait probablement déjà plus loin ou même dans une autre pièce. De son côté, elle aimait bien sa compagnie. D’abord il était plutôt mignon à voir et puis ça lui permettait d’être aux premières loges et vois ses réactions alors qu’elle crachait son venin. Cette soirée s’annonçait parfaite aux yeux de la belle.

Alors qu’elle discutait, ou plutôt terminait sa tirade à la jeune femme, elle sentit la main d’Adriano saisir la sienne avec une certaine rudesse qui ne fut pas sans effet. Elle sentit ses joues devenir rouges quelques secondes avant de reprendre ses esprits. Les sourcils froncés, elle retira sa main avec une certaine force. Pas touche s'il-te-plait. Je viens de faire mes ongles et je ne sais pas où tes mains ont traîné.dit-elle en grimaçant. Agacée, elle ne prit même pas la peine de répondre aux attaques d’Adriano. Sauvée par la cloche, elle se leva d’un coup avant d’aller rejoindre Stefano et se diriger vers la grande salle à dîner. Tout était placé sur la table et les invités prenaient place pendant que Natalia s’affairait à amener les entrées avec l’aide de serveurs engagés spécialement pour la soirée. Diana avait le sourire étampé sur le visage. Stefano avait même pris la peine de reculer sa chaise afin de l’aider à s’asseoir auprès de lui. Le patriarche de la famille prenait évidemment place au bout de la table et elle était de son côté gauche. Adriano était à droite de son père avec Emilia à ses côtés.

Comme une enfant en manque d’attention, elle accrocha le mollet d’Adriano avec son talon question qu’il se retourne vers elle. Mi amore dit-elle d'un ton mielleux à Stefano j’ai oublié de te dire que ton fils est passé à la maison hier soir. Il a même vidé une bouteille de veuve cliquot...C’est étonnant venant d’un Rocca, non? Diana plonge son regard dans celui de Rocca fils avant de prendre une gorgée de vin blanc fraîchement servi, laissant ses pieds toujours près des siens sous la table. Elle tourne légèrement son visage vers Emilia qui ne semble pas trop savoir où se mettre. J’espère qu’il ne s’absente pas souvent pendant la nuit? Vous devez avoir hâte d’emménager ensemble, pas vrai Chiara? Elle vide son verre avant de lever sa main en l’air. Pardon, Emilia...On vient qu’on ne sait plus. Deux magnifiques blondes comme vous. On vous a déjà dit que vous auriez pu être jumelles? Diana ramène son regard vers Adriano. Ça a déjà dû t’arriver de te mélanger j’imagine? L’américaine croise ses jambes sous la table, laissant l’un de ses pieds se balancer, fière de son coup. S’il voulait jouer, valait mieux savoir à qui il s’affrontait.


Oh truth hurts & lies worse
But we're running through the fire when there's nothing left to save. It's like chasing the very last train when we both know it's too late  ▬ Let me hold you for the last time, it's the last chance to feel again
Revenir en haut Aller en bas
Adriano Rocca10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Adriano Rocca
http://www.ciao-vecchio.com/t5748-dove-c-e-ombra-c-e-luce-adrian http://www.ciao-vecchio.com/t5763-dans-les-tenebres-de-mon-coeur-adriano#182167
Faceclaim : Richard Madden
Messages : 231 - Points : 511
Âge : 33 ans
Métier : Mécanicien pour voitures et petits avions. Ainsi que pilote pour courtes distances
[terminé] Tell me what you want to hear | Adiana #2 Empty
Sujet: Re: [terminé] Tell me what you want to hear | Adiana #2 ( le Ven 27 Sep 2019 - 10:06 )
This time, don't need another perfect line
Diana & Adriano


Les manières de Diana étaient toujours aussi subtiles. Adriano s'inquiétait qu'elle ne soit fiancée et elle s'inquiétait de voir de la crasse sur ses doigts fraîchement manucurés. Preuve qu'elle s'attendait réellement à recevoir une bague dessus? Ce n'était pas à exclure. Elle ne répondit à rien à l'accusation de fabulation et Adriano prit cela comme une maigre consolation. Elle n'était peut-être pas entièrement certaine de ce qu'elle avançait. Emilia lui susurra à l'oreille « Tu étais ici hier soir? » Ils arrivaient déjà à table et il sentait qu'il aurait les yeux de la diablesse rivés sur lui pendant tout le dîner. « Pas maintenant Emilia, fais-moi confiance.» Il plongea son regard dans ses yeux et elle fut rassurée. C'était presque drôle mais sa fausse relation avec Emilia devenait la chose la plus sensée de sa vie pour le moment. Elle était réellement investie dans leur couple et il commençait à se sentir rassuré de l'avoir auprès de lui.

Assis devant celle qu'il aurait préféré voir morte sur le sol que bien droite près de Stefano, il sentit son pied venir accrocher son mollet. Adriano la fusilla du regard. Diana savait ce qu'elle faisait: elle creusait la tombe de son futur beau-fils. Stefano n'en avait que faire des agissements de son bâtard mais il le regarda car il devait prétendre que ça le concernait. « Ce n'est pas très élégant de faire remarquer à mon père devant tout le monde qu'il y avait au moins un Rocca à la maison hier soir. Diana, ce manque de savoir-vivre me surprend de ta part. Les petites piques envers son compagnon ne devraient pas être faites de la sorte. » Stefano qui n'avait pas vu les choses ainsi dans un premier temps réalisa que Diana avait peut-être voulu mettre l'accent sur ce fait. Il était étonnant pour un Rocca d'être passé à la maison hier soir... vu que lui-même n'était pas rentré. Il se rembrunit sans rien dire et Adriano adressa à son adversaire un sourire vicieux. Cependant, elle n'avait pas dit son dernier mot. Confondre les soeurs était petit. Emilia ne savait pas quoi répondre et dit gentiment que non, cela ne leur était jamais arrivé. Elles ne se ressemblaient pas tant que ça. Emilia ressemblait à sa mère tandis que Chiara avait plutôt les traits de son père. Et l'attaque ultime vint vers Adriano qui prit une gorgée de vin avant de lui répondre. « Non, contrairement à ce qu'il se passe dans ton monde, je n'échange pas une blonde contre une autre quand cela me chante. Mais si tu banalises la chose c'est probablement que tu en es coutumière et je ne voudrais pas t'insulter en disant que je trouve cela peu flatteur pour une femme. » Cela devenait très sec. Cette manière de dire qu'on pouvait l'interchanger avec une autre blonde ne plut pas à Stefano qui lui jeta un regard noir. « Ca suffit » Devant cet homme qui avait l'avenir d'Ellis entre ses mains, Adriano courbait l'échine. L'entrée fut servie et il tendit la main pour saisir un morceau de beurre à étaler sur son petit pain. Il croisa celle de Diana et en admira l'annulaire encore déshabillé d'une bague significative. « Alors père? Et cette grande nouvelle? »

drvgns. / Dublín & Lannisters


I CAN'T CONTROL
THIS BLOODLUST
Revenir en haut Aller en bas
Diana MillerLe vin est un puissant lubrifiant social
Diana Miller
http://www.ciao-vecchio.com/t6071-diana-_-the-beauty-is-there-bu http://www.ciao-vecchio.com/t6076-cause-i-may-be-bad-but-i-m-perfectly-good-at-it
Faceclaim : Mila Kunis ©cranberry
Je suis absent-e : PR du 6 au 30 octobre
Messages : 856 - Points : 327
[terminé] Tell me what you want to hear | Adiana #2 Giphy
Âge : 33 ans
Métier : Directrice des RH pour le magazine Vogue
[terminé] Tell me what you want to hear | Adiana #2 Empty
Sujet: Re: [terminé] Tell me what you want to hear | Adiana #2 ( le Ven 27 Sep 2019 - 19:31 )
Diana avait clairement sous-estimé Adriano. Derrières ses airs de bon garçon se cachait un homme prêt à protéger ce qu’il aimait et ce qui lui tenait à coeur, peu importe les moyens. Ça amusait bien la blonde, elle aimait les défis après tout. Par contre, ça commençait à l’ennuyer qu’il ait réponse à tout, même au point de la mettre dans l’embarras. Ils avaient l’air de frère et soeur qui s'embêtent pour avoir l’attention de leurs parents. Bon, outre le lien filial, cela s’avérait plutôt vrai. Chacun semblait vouloir dépeindre l’autre à son pire devant Stefano et la course était serrée. Adriano semblait même commencer à y prendre un certain plaisir, à voir le sourire mesquin sur son visage. Étrangement, c’en était plutôt charmant aux yeux de Diana.

L’américaine tenta de créer une diversion en ramenant l’attention sur Emilia. Un petit mouton sans défense aux yeux de Diana, louve prédatrice. Malheureusement, Adriano ne put s’empêcher de protéger sa petite brebis, répliquant à sa place. Ça ne devient pas ennuyant de toujours avoir quelqu’un qui parle à ta place Emilia? C’était tout ce qu’elle avait à répondre, voyant que son stratagème d’intimidation ne fonctionnerait pas tant qu’il serait dans les parages. Elle vida son verre d’une traite avant de faire signe au serveur de venir le remplir. Tout le monde avait commencé à piger dans le bol à pains, mais Diana n’avait pas d’appétit. Pas pour de la nourriture du moins.

Le suspense tirait à sa fin alors qu’Adriano demanda directement à son père quelle était la raison de cette réunion. Sans même réfléchir, Diana posa sa main sur celle de Stefano, prête pour ce qui allait suivre. D’un air détaché, il prit sa main avant avant de la reposer sur les genoux de la jeune femme. Clairement, il n’était pas intéressé par ses signes d’affection. Diana tentait d’expliquer le tout rationnellement : il avait besoin de ses deux mains pour sortir la bague. Tout simplement. Elle replaça la serviette qui était sur ses jambes avant de se racler la gorge. Mes amis, ma famille...je vous ai demandé de vous joindre à moi ce soir pour célébrer le début d’une nouvelle aventure, chère à mes yeux. Un sourire se dessinait à nouveau sur le visage de Diana. Tout pointait vers ce qu’elle attendait depuis toujours. Une union à un homme super puissant et hyper riche. Comme vous le savez sûrement, je suis un homme chanceux, très chanceux. Tout ce qu’un mortel peut rêver, je l’ai et j’ai maintenant envie de le partager. C’est pourquoi j’ai l’honneur - Il n’a pas le temps de terminer sa phrase que Diana pose sa main sur son avant-bras et s’exclame : oui! Oui, oui oui je le veux! Stefano la regarde d’un air intrigué. Chérie, j’admire ton enthousiasme, mais tu ne sais même pas ce dont je parle. Il lui murmure, question de ne pas trop l’humilier devant toute la table. Mais il est certain qu’Adriano a tout vu et entendu. Donc, comme je vous disais... Il se lève, question de ramener l’attention sur lui, pendant que Diana fixe le sol, incrédule. J’ai l’honneur de vous présenter mon tout nouveau projet : la Fondation Stefano Rocca! L’un de ses collègues présent à la table se lève et va chercher une maquette expliquant le projet avant de se joindre à ses côtés pour en parler. Diana se lève, prétextant avoir besoin d'utiliser la salle de bains, mais se dirigeant plutôt vers la cuisine question de ne pas exploser devant tout le monde. Elle manque la description de la Fondation qui n’est ni plus ni moins un exercice de relations publiques. Oui Stefano y donnera une partie de sa richesse, mais il le voit plutôt comme un investissement : la charité est plutôt bien vue et rapporte plus qu’elle n’en coûte quand on est milliardaire. Accoudée sur l’ilôt de la cuisine, Diana essaie de ravaler ses larmes de rage. Rien n’allait comme elle voulait ce soir, pour une rare fois dans sa vie. Comme quoi l’argent ne peut pas tout acheter.


Oh truth hurts & lies worse
But we're running through the fire when there's nothing left to save. It's like chasing the very last train when we both know it's too late  ▬ Let me hold you for the last time, it's the last chance to feel again
Revenir en haut Aller en bas
Adriano Rocca10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Adriano Rocca
http://www.ciao-vecchio.com/t5748-dove-c-e-ombra-c-e-luce-adrian http://www.ciao-vecchio.com/t5763-dans-les-tenebres-de-mon-coeur-adriano#182167
Faceclaim : Richard Madden
Messages : 231 - Points : 511
Âge : 33 ans
Métier : Mécanicien pour voitures et petits avions. Ainsi que pilote pour courtes distances
[terminé] Tell me what you want to hear | Adiana #2 Empty
Sujet: Re: [terminé] Tell me what you want to hear | Adiana #2 ( le Ven 27 Sep 2019 - 22:24 )
This time, don't need another perfect line
Diana & Adriano


Il détestait les jeux de pouvoir car c'étaient ceux-là qui avaient fait de sa mère une femme célibataire et avec un gosse à nourrir tandis que son père ne se souciait même pas de la femme qu'il avait engrossée lors d'un coup d'un soir. Il les détestait car pendant que les grands se disputaient quelques milliers d'euros, le reste du monde se battait pour avoir une miette à manger au matin. Et pourtant, depuis que Diana était entrée dans leurs vies, Adriano commençait à savourer ce monde d'une autre façon. Il s'agissait bel et bien d'un jeu. Là où tout était morne et sans intérêt, elle avait créé un enjeu. Elle cherchait quelque chose et il devait trouver quoi avant qu'elle ne parvienne à ses fins. Elle attaquait et il devait frapper plus fort avant qu'elle n'use toutes ses vies. Et oui, c'était jouissif d'asséner un coup et de la voir encaisser sans avoir à redire. Stefano ne trouvait pas cela plaisant mais ce n'était que le résultat de son mauvais choix de compagne. Quant à la compagne d'Adriano, elle qui habituellement était si présomptueuse, si diva qui donne des ordres, elle semblait maintenant toute petite face à la Diana. La Diana. Elle avait droit à un pronom car elle avait tout d'une marque. Distinguée, froide, calculatrice, les caractéristiques de la belle étaient plus négatifs que positifs mais elle semblait les apprécier comme de réelles qualités. Pourtant, elle était exaspérée qu'Adriano la prenne à son jeu et cela se ressentit quand elle demanda si Emilia pouvait parler pour elle. Adriano battit des paupières comme une gazelle et sourit en se retournant vers son père. Si seulement l'américaine avait su qu'elle se battait avec un novice, la défaite lui aurait semblé encore plus lourde.

Stefano avait commencé sa tirade et comme toujours dans les événements mondains, les riches faisaient des discours interminables pour dire ce qu'ils avaient à dire. Si bien que la pauvre créature qui attendait une bague s'écria mille fois oui avant qu'il n'ait terminé son sujet. Stefano ne sembla pas comprendre ce qui rendait sa petite amie si enthousiaste et lui demanda poliment de le laisser finir. Adriano eut presque pitié d'elle. Clairement, ce n'était pas ce à quoi elle s'attendait. L'attention se redirigea vers le maître de maison mais Adriano continuait de fixer Diana. Cette blessure inattendue, cette faille presque, la rendait humaine. Elle ne le regardait pas mais il la fixait, fasciné par sa peine et par sa beauté dans ce moment de défaite. Elle s'excusa tandis que tous regardaient la maquette. Au bout de quelques secondes, Adriano la suivit dans la cuisine sous les yeux stupéfaits d'Emilia. Accoudée sur l'îlot, Diana ne l'avait probablement pas vu venir et ne s'attendait sûrement pas à ce qu'il vienne. « Cette fondation, c'est pas vraiment une grosse nouvelle. Il en a déjà une. Franchement, même moi je suis déçu. » Adriano, compatissant? C'était bel et bien une première dans l'histoire de la relation Diana-Adriano. «Tu veux une bière? » Il en avait décapsulé une pour lui et la tendait à Diana comme une sorte d'étendard de paix. Cela ne durerait pas très longtemps mais des trèves pouvaient faire du bien parfois. « Ce n'est pas de la Veuve Cliquot mais tu verras que parfois, les choses simples sont meilleures que celles qui semblent promettre monts et merveilles et finalement ne sont que des choses simples déguisées. » Il parlait clairement de son père, qui n'était qu'un homme au final. Mais son costume d'homme riche faisait rêver. Cependant, il n'était qu'un homme. Et les hommes pensent différemment, agissent différemment.

drvgns. / Dublín & Lannisters


I CAN'T CONTROL
THIS BLOODLUST
Revenir en haut Aller en bas
Diana MillerLe vin est un puissant lubrifiant social
Diana Miller
http://www.ciao-vecchio.com/t6071-diana-_-the-beauty-is-there-bu http://www.ciao-vecchio.com/t6076-cause-i-may-be-bad-but-i-m-perfectly-good-at-it
Faceclaim : Mila Kunis ©cranberry
Je suis absent-e : PR du 6 au 30 octobre
Messages : 856 - Points : 327
[terminé] Tell me what you want to hear | Adiana #2 Giphy
Âge : 33 ans
Métier : Directrice des RH pour le magazine Vogue
[terminé] Tell me what you want to hear | Adiana #2 Empty
Sujet: Re: [terminé] Tell me what you want to hear | Adiana #2 ( le Ven 27 Sep 2019 - 22:53 )
Diana devait quitter cette pièce, elle ne pouvait pas se permettre de déconfire ainsi devant tout le monde. Stefano était déjà passé à autre chose, présentant sa nouvelle fondation à ses proches. Il n’avait probablement même pas remarqué qu’elle s’était absentée. Seule dans la cuisine, elle tentait de réfléchir, comprendre ce qui avait échouer. Pourquoi ne voulait-il pas d’elle? Pourquoi tout pointait vers une demande? Peut-être qu’Adriano avait raison et qu’elle avait fabulé, s’était imaginé un beau conte de fées en or pour finalement se faire abandonner. Encore une fois. Du moins c’était ainsi qu’elle le percevait. Malgré son coeur de pierre, Diana était humaine. Elle avait besoin de sécurité, de se sentir désirée et chérie. Elle ne l’admettrait probablement jamais, mais elle rêvait aussi d’être aimée pour tout ce qu’elle était et surtout tout ce qu’elle n’était pas. Parlant de lui, Adriano fit son entrée dans la cuisine. Elle rit nerveusement. C’était bien la cerise sur le gâteau. Si t’es venu ici pour te moquer c’est pas la peine. À sa surprise il fit plutôt preuve de compassion, démontrant qu’il était le plus grand des deux : jamais elle ne se serait abaissée à l’empathie avec lui. Se relevant, elle fit le tour de l'îlot pour aller s’adosser au mur près de la porte. Valait mieux être prête à quitter ce qui semblait être un piège à tout moment.

Adriano s’approcha d’elle pour lui tendre une bière qu’elle prit quelques secondes à accepter. Tel un objet non-identifié, elle observa la bouteille pendant un long moment avant de la vider d’une traite en deux gorgées. Au diable la maîtrise de soi, ce soir rien n’était important. Plus rien n’était important à ses yeux. Il n’eut que le temps de décapsuler sa propre bière que Diana vint lui prendre des mains avant d’en prendre une gorgée. N’ayant toujours pas avalé une miette, elle manqua de s’enfarger dans ses propres pieds avant d’aller prendre place sur le tabouret autour de l’ilôt. Les choses simples ne sont jamais meilleures : ce n’est qu’une phrase que les simples gens se répètent question de se sentir mieux dans leur vie ennuyante et triste. Même l’alcool ne pouvait venir à bout de son cynisme et le froid de ses propos. Emilia t’a laissé te lever et venir me voir? Je la croyais scotchée à toi comme de vrais siamois. Elle s’arrête pour prendre une gorgée. Je peux te poser une question? Tu lui trouves quoi au juste? Diana pose sa bière sur le comptoir, commençant à faire décoller l’étiquette de la bouteille. C’est pas un peu chiant d’avoir une enfant à s’occuper plutôt que d’une femme à aimer et...Diana laisse finalement un sourire apparaitre. Enfin, tu sais. Je ne te ferai pas un cours de biologie. À moins que tu sois encore vierge? Ça expliquerait bien des choses. Elle ne peut s’empêcher d’éclater de rire et la brune n’a pas besoin d’en rajouter plus, laissant plutôt son venin se répandre.


Oh truth hurts & lies worse
But we're running through the fire when there's nothing left to save. It's like chasing the very last train when we both know it's too late  ▬ Let me hold you for the last time, it's the last chance to feel again
Revenir en haut Aller en bas
Adriano Rocca10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Adriano Rocca
http://www.ciao-vecchio.com/t5748-dove-c-e-ombra-c-e-luce-adrian http://www.ciao-vecchio.com/t5763-dans-les-tenebres-de-mon-coeur-adriano#182167
Faceclaim : Richard Madden
Messages : 231 - Points : 511
Âge : 33 ans
Métier : Mécanicien pour voitures et petits avions. Ainsi que pilote pour courtes distances
[terminé] Tell me what you want to hear | Adiana #2 Empty
Sujet: Re: [terminé] Tell me what you want to hear | Adiana #2 ( le Ven 27 Sep 2019 - 23:32 )
This time, don't need another perfect line
Diana & Adriano


« Pas besoin, j'ai l'impression que tu te fustiges déjà bien assez toute seule.» Il lui adressa un clin d'oeil presque amical. Leur relation n'avait pas réellement de nom. Tous les deux étaient un peu de la même famille, étaient ennemis par destinée et en même temps, une sorte d'incompréhension du phénomène Rocca semblait les unir. Diana était tout sauf le genre de femme qu'il aimait. Trop forte, trop aguicheuse, trop... superficielle. Surtout superficielle. Ce côté femme à diamants lui faisait perdre de son quota charme à ses yeux. Pourtant elle vendait du rêve. Elle était une sorte d'égérie de la femme parfaite en un sens. Physiquement, elle n'avait rien à envier à ses consoeurs. Professionnellement, elle aurait pu faire pire. Et elle ne semblait pas avoir de gros problèmes. Mais un fossé s'était créé entre eux et Adriano n'avait jamais cherché à le combler. Ils n'étaient pas du même bois. Elle voulait autre chose que du simple et même amicalement, cela ne pouvait fonctionner entre eux. Si Adriano devait se forcer avec Emilia, il n'y avait nulle part une mention de Diana dans son contrat avec Stefano. C'était un contrat tacite et probablement modulable selon le bon vouloir du padre. Mais jusqu'à présent, Adriano n'avait pas reçu l'injonction d'être gentil avec la démone qui lui servait de belle-mère.

Alors pourquoi l'être maintenant? La décence. Il n'était pas foncièrement mauvais. Et il voyait bien qu'elle était en train de lécher ses blessures. D'ailleurs, elle les léchait à coup de bières. Ni une ni deux, elle avait même pris celle d'Adriano. « Eh, doucement, je n'en ai pas tant que ça dans le... » il ne finit pas sa phrase et fit un geste d'abandon. Qu'elle boive si ça l'aidait à mieux digérer l'humiliation encourue. « La vie des gens simples est bien moins ennuyante que celle des gens riches. C'est quoi ton programme quotidien? Le même train train ridicule et sans sens? » Elle parlait sans savoir de quoi elle parlait. Juger les gens pauvres et simples était bien un truc de bourge. Il ne releva pas la pique au sujet de sa fiancée. Elle avait raison. Le comportement d'Emilia était un peu abusé pour le coup. Mais il ne la critiquerait pas devant elle. C'était sa fiancée et que ça lui plaise ou non, il se devait de la respecter. « Honnêtement? » Il décapsula une bière, un des dernières qu'il avait encore au froid. Portant les lèvres sur le goulot, il avala une gorgée avant de reposer la bouteille et de répondre « Je ne sais pas. Elle a quelque chose, un petit truc qui la rend belle dans sa fragilité. » Il hallucinait. Ce qu'il venait de dire, il le pensait vraiment. A force de pactiser avec Emilia, il avait fini par réellement s'attacher à cette fille à papa qui avait des soucis affectifs. Diana ne pouvait pas être une simple femme avec qui ils avaient une discussion d'adultes. Il fallait qu'elle revienne à la charge. Adriano se rapprocha d'elle, la fixant dans les yeux sans sourciller. « Ca expliquerait quoi? » Il appuya son dos sur le comptoir près duquel elle était. « Tu penses que pour être homme, je dois avoir envie de toi. » Ce n'était pas une question mais une affirmation. Il laissa tomber son regard sur elle sans aucun scrupule ni aucune galanterie. Ses yeux caressèrent son décolleté extravagant, balayèrent ses hanches et s'attardèrent sans retenue sur ses fesses. Il remonta ensuite vers son visage, la fixant avec férocité avant de lui dire. « Mais détrompe-toi, je suis un homme et je n'ai pas envie de toi. Et sache que pour qu'une femme soit femme et non fillette, il ne lui faut rien d'autre que le bon partenaire. » C'est la virilité d'un homme qui expose la féminité d'une femme. Du moins, en partie. Diana n'avait besoin d'aucun homme pour être féminine. Et s'il devait être honnête, il lui aurait dit qu'en cet instant chaque muscle de son corps était contracté par le désir qu'elle lui inspirait. Elle, Diana, la succube dominatrice et pour la première fois un brin fragile aussi.


drvgns. / Dublín & Lannisters


I CAN'T CONTROL
THIS BLOODLUST
Revenir en haut Aller en bas
Diana MillerLe vin est un puissant lubrifiant social
Diana Miller
http://www.ciao-vecchio.com/t6071-diana-_-the-beauty-is-there-bu http://www.ciao-vecchio.com/t6076-cause-i-may-be-bad-but-i-m-perfectly-good-at-it
Faceclaim : Mila Kunis ©cranberry
Je suis absent-e : PR du 6 au 30 octobre
Messages : 856 - Points : 327
[terminé] Tell me what you want to hear | Adiana #2 Giphy
Âge : 33 ans
Métier : Directrice des RH pour le magazine Vogue
[terminé] Tell me what you want to hear | Adiana #2 Empty
Sujet: Re: [terminé] Tell me what you want to hear | Adiana #2 ( le Sam 28 Sep 2019 - 0:15 )
Diana ne prit même pas le temps d’attendre qu’il lui donne la permission et attrappa la bouteille dans ses mains. Ce n’était pas nouveau chez elle : si elle veut, elle prend. Ce n’est pas comme si on lui refusait souvent de toute façon. Mon programme quotidien? Probablement plus fascinant que métro-boulot-dodo. Il s’ouvre une autre bière question de boire avec elle. Dire que la veille ils s’embêtaient l’un et l’autre ici même et maintenant ils étaient capable d’avoir un semblant de conversation et même une civilité l’un envers l’autre...Enfin, plus Adriano que Diana. Elle restait sur ses gardes et n’allait certainement pas laisser tomber son masque pour lui. Ni pour personne en ce qui la concernait. Les vêtements, l’alcool qui coule à flot, les fêtes, les dépenses sans regarder, les voyages un peu partout...je peux continuer mais je pense que tu saisis le portrait. C’était clair que Diana n’échangerait jamais sa vie pour celle d’un pauvre de la plèbe. Après avoir goûté au décadent, c’est difficile de retourner en arrière.

Sans vraiment s’attendre à une réelle réponse, elle osa demander ce qui l’attirait chez Emilia. Pas besoin d'être bisexuelle, Diana était tout de même capable d’admirer et voir l’intérêt ou l’attrait chez une autre femme. Et la Moretti ne lui inspirait rien. Elle lui était indifférente. Heureusement qu’elle était bonne actrice, car elle savait qu’elle aurait besoin de se rapprocher de la blonde si elle désirait en savoir plus sur les Rocca et ainsi arriver à ses fins. Mais ce serait pour une autre fois. Ce soir, toute son attention était maintenant sur Adriano, puisque Stefano n’en avait clairement rien à faire d’elle. La rend belle dans sa fragilité...C’est tellement cliché, je pense que j’ai la nausée. C’est donc ça le truc : la petite fille brisée que tu viens sauver? Un diamant à polir? Ça te fait sentir bien, ça te fait sentir homme, c’est ça? Elle roule les yeux. C’est pire que je pensais alors. Vous vous êtes bien trouvé en tout cas.

Diana continue de boire sa bière surtout pour l’effet que l’alcool lui procure, et non pas pour le goût. Son regard est plongé dans celui d’Adriano alors qu’il lui explique sa vision de l’homme et de la femme. Et ils se rejoignent étrangement sur ce point. Le regard de l’italien quitte le sien pour plutôt descendre sur sa poitrine, ses hanches, son corps entier. Heureusement, il ne semble pas la voir rougir. Diana sent même son coeur flancher une seconde avant de reprendre ses esprits. Elle ne pouvait pas le laisser prendre contrôle sur elle, elle ne pouvait pas se laisser avoir par lui. Elle profite de son moment 'd’absence' pour replacer sa cravate, reprenant le pouvoir sur la sitation. Tu crois que ton papa aimerait que tu regardes ta belle-mère ainsi? Tu n’as pas besoin de parler pour que je sache que tu as envie de moi. Qui n’aurait pas envie de toute façon? La brune se lève question d’être presqu’à la même hauteur qu’Adriano. L’inverse est aussi vrai Adriano. Elle approche son visage du sien, juste assez pour qu’il sente son souffle. Si tu restes trop longtemps avec une fillette, tu vas perdre de ton charme. C’est dommage, ton potentiel est si grand. Si seulement tu avais la bonne partenaire. Diana laisse le doute planer, sans préciser de qui elle parle. Chiara? Peut-être. Elle? Il peut encore rêver. Mais ce n’était surtout pas Emilia. L’américaine se penche pour défaire ses talons, faisant exprès d’en montrer plus que le client en demande. Sa soirée s’est terminée le moment que Stefano a présenté sa fondation donc à quoi bon se forcer à présent? Sans demander, elle prend l’avant-dernière bière toujours au froid avant de revenir vers lui. Juste une chose...fais attention mio caro. Tu peux regarder autant que tu veux, mais ne te met plus jamais dans mon chemin. Et oui, c’est une menace. Elle fait cogner sa bouteille à la sienne avant de quitter la pièce pour aller dans le jardin à l’extérieur question d’en griller une.


Oh truth hurts & lies worse
But we're running through the fire when there's nothing left to save. It's like chasing the very last train when we both know it's too late  ▬ Let me hold you for the last time, it's the last chance to feel again
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
[terminé] Tell me what you want to hear | Adiana #2 Empty
Sujet: Re: [terminé] Tell me what you want to hear | Adiana #2 ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- [terminé] Tell me what you want to hear | Adiana #2 -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Chiaia :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2  Suivant