Revenir en haut
Aller en bas

-33%
Le deal à ne pas rater :
Antivol en U pour vélo avec câble [Vente Flasch]
13.05 € 19.56 €
Voir le deal
Le Deal du moment :
L’ORÉAL PARIS Men Expert – Lot Gel ...
Voir le deal
8 €

 

- [terminé] Valse d'âromes. ft Alvaro -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Chiaia :: Nota Bene
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Raoul de St AngeLe vin est un puissant lubrifiant social
Raoul de St Ange
https://www.ciao-vecchio.com/t4975-un-mensonge-repete-mille-fois http://www.ciao-vecchio.com/t7522-tout-n-est-pas-blanc-ou-noir-tout-est-souvent-gris
Faceclaim : Hugh Jackman © -cajou.. (vava) / crackships (padawan)
Messages : 1713 - Points : 3334
[terminé] Valse d'âromes. ft Alvaro - Page 2 1557330545-155665680836801069-14
Âge : 48 ans né le 18/09/72 / vérité
Métier : Oenologue / mensonge ancien flic infiltré
[terminé] Valse d'âromes. ft Alvaro - Page 2 Empty
Sujet: Re: [terminé] Valse d'âromes. ft Alvaro ( le Jeu 30 Jan 2020 - 11:22 )

the enemy is at your door.
alvaro & raoul
En face de toi ton ennemi. Mais cela ne t'effleure pas l'esprit. Comment tu pourrais penser une telle chose ? Pour toi Monsieur n'est qu'une ombre malfaisante. Une ombre qui a pourri ta vie. Une ombre qui a brisé ton cœur d'homme et de père. Alors au milieu de ce nombre de personne incalculable, tu joues ton rôle. Comme si tu n'étais que celui que tu dis être. Comme si tu ne cachais rien. Tu tires le fil de ta vie mensongère. Voguant parfaitement sur cet univers que tu t'es créé de toute pièce. Pour toi il n'y a aucun nuage dans cette journée. Tu es là pour travailler et vendre la sélection de vin que que tu as faite. Bien sur que tu observes, et on t'observe en retour. Mais l'homme qui se trouve à tes côtés, l'homme qui se prénomme Alvaro n'éveille en toi aucun soupçons. Il est sûr que si tu savais tu deviendrais un vrai sauvage. Un homme prêt à tout pour faire payer au centuple ce qu'il t'a fait. Tu n'aurais aucune peur de l'affronter. Aucune pitié pour écorcher sa chair pourrie par toutes les insanités qu'il a faite. Tu te moquerais bien du site ou tu pourrais être. Tu te foutrais même d'y perdre une aile de ton âme, voir même les deux. De toute façon tu n'as plus rien à perdre. Mais pour le moment aucun indice vient titiller ton esprit ou ton cœur. Alvaro est juste un potentiel client qui s'intéresse à tes vins. Même s'il a déjà virevolter vers d'autres hémisphères, vers d'autre concurrents. Il est libre de toute façon, de goûter comme d'acheter à qui bon lui semble. Et sur ce point là tu ne vas pas lui faire la guerre. Tu respectes les autres représentants présents à cette exposition découverte. Tu sais que tu as de bons produits. Certains sont même rares et les plus connaisseurs pourront se délecter de tes nectars. Tu ne forceras pas une vente. Tu conseilles, aiguilles, et si en retour il n'y a pas de vente. Et bien tu passes au client suivant. Ce n'est pas dans ce boulot que tu te prends la tête parce que déjà tu as une belle clientèle. C'est plus le plan privé qui te fait vriller. Et ça tu verras plus tard. Peut être ce soir si tu n'es pas trop fatigué et que tu ne finis pas trop tard. A part que tu ne préfères aller courir seul dans le parc pour décompresser. Parce que tu ne vas pas demander Tobias, tu le bouscules déjà assez lors de vos entraînements. Et puis il doit plus avoir envie de passer la soirée avec sa chère et tendre. Après il y a Wayland mais le gamin bossera surement.

Enfin tu verras plus tard. Là concentres toi sur le fait qu'Alvaro soit intéressé par tes vins. Le monsieur a un sacré palais, pas mal d'humour. Il semble le client parfait pour investir dans tes petits trésors. Faut juste que tu l'amènes sans le brusquer vers le but de cette journée. Vendre. Faut bien que tu remplisses ton frigo et ton congélateur. « Et oui. Le business est souvent le centre des discussions. Après tout dépend les situations. Je vous en parle juste, mettant les points sur l'essentiel. » Tu n'es pas du genre rentre dedans ou insistant. « La décision finale vous appartient. » Tu sais que tu ne fais pas mouche à tous les coups. Que certains s'attardent, goûtent à tout pour au final ne rien prendre. Ils te recontactent parfois après pour commander. Parce qu'ils avaient besoin de réfléchir ou d'en discuter. Mais Alvaro ne semble pas être homme à avoir besoin de discuter avec une tierce personne pour prendre sa décision. Mais tu peux te tromper. De toute façon avec ce mec tu te trompes sur toute la ligne et quand tu le réaliseras et bien cela va faire encore plus mal. Son attention semble se poser sur le vin américain. « Non pas encore. Les gens sont un peu frileux par rapport à celui là. Il plait c'est sur à pas mal de palais. Mais il semble que les gens ne soient pas prêt à s'aventurer pour l'acheter. » Tu sais qu'il a du sucés et que tu finiras par le vendre. Mais il faut trouver la bonne personne. La personne qui osera le mettre à sa table ou à sa carte. « Pour ce qui est du stock j'en ai dix cartons de six bouteilles de disponible là. J'en ai en réserve cinq de plus. Ce qui donne quinze cartons que vous pouvez avoir rapidement. » Après s'il ne veut plus tu pourras toujours en commander. « Et je peux si vous le désirez faire qu'on ne le trouve qu'à votre table selon la quantité demandée. » Alvaro s'il le souhaite, il pourra avoir ce vin en exclusivité. C'est peut être le détail qui va booster ta vente.  
 
vmicorums.




La vérité n'a pas encore éclaté, mais elle se dessine doucement. Reste à l'accepter et à vivre avec.
Revenir en haut Aller en bas
Alvaro NavarroLe vin est un puissant lubrifiant social
Alvaro Navarro
http://www.ciao-vecchio.com/t6031-alvaro-navarro-monsieur http://www.ciao-vecchio.com/t6080-alvaro-navarro-monsieur-want-to-deal-with-me
Faceclaim : Johnny Depp
Messages : 593 - Points : 1232
[terminé] Valse d'âromes. ft Alvaro - Page 2 D2fc10eb6dde94fbbbe478e7e97d08d9
Âge : 51 ans
Métier : Propriétaire du Ruby
[terminé] Valse d'âromes. ft Alvaro - Page 2 Empty
Sujet: Re: [terminé] Valse d'âromes. ft Alvaro ( le Jeu 6 Fév 2020 - 4:26 )
Valse d'âromes
Raoul & Alvaro
Je veux le meilleur...Rien d'autre.

C'est l'image que je souhaites répandre quand on se présente chez moi, sur mon territoire. Respirer la qualité. Tant pour la finesse de mes verres que mes muses. La beauté du décor que des courbes qui apparaîtront sous vos yeux. Rien d'aussi vibrant, d'aussi sensationnel. Je ne connais pas la banalité. Je ne veux rien savoir de la normalité. Ici, je m'attend qu'au succès et au bruit du plaisir de mes clients.

Les rires, la folie, l'extase: c'est ce qui m'importe d'entendre. Les claquements des coupes de champagne ou des portes de mes chambres privés. Aucune retenue, aucun calme. C'est interdit. Je refuse de voir une âme perdu dans mes murs. Sentir la tristesse ou la déprime. Je suis même prêt à mettre un billet supplémentaire sur la table pour renverser la machine et lui faire connaître l'expérience du vice et de la débauche...

Et tout cela peut commencer par une consommation. Une seule. Celle qui fera la différence...

Je voulais l'exclusivité. Celui sera le seul à posséder cet élixir qui comblera toutes âmes qui vivent. Rien est plus avantageux que d'avoir la recette gagnante d'une soirée parfaite. Je voyais déjà la surprise des papilles de mes clients de ce goût particulier et qui frappe.

J'avais toujours réussi. Toujours remporter le triomphe lors de mes soirées. Afficher les nouveaux cocktails, les nouveaux arrivages. Promouvoir mes produits avec brio augmentant mes chiffres d'affaires et ma popularité.

Que demander de plus ? Que Parker, lui-même, m'offre ce privilège sur un plateau d'argent ? Si vous saviez comment je jubilais de l'intérieur...

" Nous ne disions pas qu'il faut prendre des risques pour obtenir ce que l'on veut..."

Je payerais une fortune pour me changer en oiseau lorsqu'il apprendra à qui faisait-il affaire ? À qui il venait de discuter pendant plus d'une vingtaine de minute...

Non, je me devais de rester discret. C'est pourquoi je plongeais ma main dans mon veston...Régler cela tout de suite et maintenant...Sans laisser de trace...

Argent comptant...

Un sourire sur mon visage alors qu'il me proposait l'exclusivité...

" C'est exactement ce que je voulais entendre...Quel est le chiffre chanceux pour avoir le monopole de ce bijou des dieux, mon cher ?"

Je ne bronchais pas, la main toujours dans mon veston. J'attendais le chiffre...et maudissait le ciel de ne pas avoir ne ma possession mon arme...

Les invités se multiplièrent autant que les regards. Peut-être étais-je un des premiers à parler chiffres, mais je vous l'ai dit: je sais exactement ce que je veux.

CRIMSON DAY



I may look calm but
in my mind I've killed you three times.
Revenir en haut Aller en bas
Raoul de St AngeLe vin est un puissant lubrifiant social
Raoul de St Ange
https://www.ciao-vecchio.com/t4975-un-mensonge-repete-mille-fois http://www.ciao-vecchio.com/t7522-tout-n-est-pas-blanc-ou-noir-tout-est-souvent-gris
Faceclaim : Hugh Jackman © -cajou.. (vava) / crackships (padawan)
Messages : 1713 - Points : 3334
[terminé] Valse d'âromes. ft Alvaro - Page 2 1557330545-155665680836801069-14
Âge : 48 ans né le 18/09/72 / vérité
Métier : Oenologue / mensonge ancien flic infiltré
[terminé] Valse d'âromes. ft Alvaro - Page 2 Empty
Sujet: Re: [terminé] Valse d'âromes. ft Alvaro ( le Dim 16 Fév 2020 - 15:10 )

the enemy is at your door.
alvaro & raoul
Tu ne ménages pas ton énergie. Ni ton temps. Tu sens en Alvaro un potentiel client. Et pas de ceux qui boiront un vilaine piquette accompagné d'un saucisson du style rosette. Non pour ce monsieur il faut être à la hauteur. Épater la galerie. Être magnétique. Attirer les regards. Surprendre et émouvoir. Le tout avec beaucoup de classe. Tu te doutes qu'il voudra avoir la perle rare. Celle qui fera la différence quand il posera la bouteille sur la table. Celle qui ne subira pas une falsification d'étiquette pour faire bonne figure face aux invités présents. Et tu peux comprendre. Toi aussi dans une autre vie tu voulais toujours épaté tes amis. Surtout quand vous parliez de vins. Une passion que tu as toujours défendu avec ferveur. Et tu te plaisais à leurs faire découvrir de nouveaux crus. Parfois tu sortais des bouteilles de cépages uniques. Découvertes simplement en te rendant dans les foires aux vins. Alors oui tu comprends ce qu'Alvaro veut. Du coup la récréation de la dégustation prend fin et les choses sérieuses commencent à se mettre en place. Sans le brusquer non plus. Vous n'êtes pas en train de courir une épreuve Olympique. Tu vas lui laisser le temps de voir la quantité qu'il lui faut. Tu en as quelques cartons en réserve. Tu lui en parles. Tu sais parfaitement que tu peux en avoir d'autre. Bon pas dans la minute, mais tu sais jouer des coudes quand il le faut. Et faire aller les choses plus vite si besoin. Enfin niveau boulot. Parce que niveau vengeance personnelle tu as un train de retard. A croire que tu mets ton réveil à la mauvaise heure à chaque fois. Tu as du mal à être synchro. Peut être que le destin veut encore te mal mener et te mettre à l'épreuve. A force tu en prends l'habitude. Tu te dis que ce n'est pas pire qu'un ciel d'orage ou de la grêle serait mélangée à une pluie battante avec en plus de la neige. Le combo irréaliste. Mais c'est parfois comme tu vois ta vie. Un combo irréaliste entre paix et rage. Pas d'équilibre. Enfin un petit. Sur le fil.

Faut battre le fer quand il est chaud. Alors tu te files un bon coup de pied dans le moral. Même si là il faudrait plus un bon coup de pied ferme avec une bonne paire de bottes, cela serait plus efficace.  Mais tu reviens dans le game sourire aux lèvres. Prêt à satisfaire ton nouveau client. Si seulement tu pouvais te douter de l'arnaque. Tu ne lui vendrais plus ces sublimes bouteilles. Tu l’assommerais plutôt avec. Ou tu l'empoisonnerais en ajoutant un bon mélange explosif de tubercule de plantes nocives diverses. Mais voilà tu ne te doutes de rien. Pour toi Alvaro est un client lambda. Bien loin de ce pourri que tu rêves d'étrangler de tes propres mains après lui avoir fait subir une bonne séance de torture en bon et du forme. Tu veux le voir mourir doucement, lentement. Qu'il prenne conscience que sa vie quitte son corps. Qu'il te supplie de l'épargner ou de l'achever. C'est dément comme à côté de cet Alvaro des pensées sombres et meurtrières viennent te titiller. Mais va comprendre le mécanisme du cerveau humain. C'est comme celui du cœur, personne n'a réellement le plan pour faire tourner l’organe correctement.

« En effet et ce risque va combler vos invités. Votre table va prendre une couleur que pas mal de napolitain vont vous envier. » Parce que tu sais que tout ce qui ont goûté ce vin, l'ont trouvé divin. Ils ont eu juste peur de ce mouiller. De déplaire en le posant sur leurs tables ou en le notant sur leurs cartes. L'inconnu fait parfois trembler. Mais pas Alvaro à ce que tu peux constater. « Je vous calcule cela tout de suite. » Pour garder une certaine discrétion tu notes sur un carnet le prix de la bouteille, le prix au carton et le prix s'il te prend les quinze cartons. Bien entendu tu lui fais une ristourne sur le lot. Pas question d'appliquer le même montant à la bouteille et au carton. Et puis tu lui montres. » Voilà ce que je peux vous faire si vous prenez les quinze cartons disponibles. » Le chiffre reste quand même impressionnant mais Alvaro peut voir qu'il fait une bonne affaire. De toute manière s'il regarde sur internet le prix du marché de ce genre de vin, il se rendra compte que tu es bien en dessous. Logique vu que tu travailles directement avec le producteur. Un bel avantage dans ce genre de vente. « A vous de voir si cela vous convient. Et le nombre que vous désirez. » Vu où il a sa main tu penses que c'est en bonne voie et que la vente devrait se faire sans problème. « Avec ce vin ajouté à votre cave. » Tu te doutes qu'elle doit être assez conséquente vu ses connaissances. « Vous allez impressionner les gens qui s'installeront autour de votre table. » Après Alvaro gardera peut être ce petit bijou juste pour lui. « Est ce qu'il vous faudra une facture ? Je peux vous en faire avec entête et les TVA si vous faite passer cet achat dans vos frais. » Parce que tu as des clients qui  achètent ton vin et puis l'offrent à leurs propres clients. Quand il y a un gros contrat de signé. Enfin cela ne te dérange pas. Si tu es ici avec une fausse identité, tout ce qui concerne le boulot de Raoul de St Ange ne cache aucune embrouille.
 
vmicorums.




La vérité n'a pas encore éclaté, mais elle se dessine doucement. Reste à l'accepter et à vivre avec.
Revenir en haut Aller en bas
Alvaro NavarroLe vin est un puissant lubrifiant social
Alvaro Navarro
http://www.ciao-vecchio.com/t6031-alvaro-navarro-monsieur http://www.ciao-vecchio.com/t6080-alvaro-navarro-monsieur-want-to-deal-with-me
Faceclaim : Johnny Depp
Messages : 593 - Points : 1232
[terminé] Valse d'âromes. ft Alvaro - Page 2 D2fc10eb6dde94fbbbe478e7e97d08d9
Âge : 51 ans
Métier : Propriétaire du Ruby
[terminé] Valse d'âromes. ft Alvaro - Page 2 Empty
Sujet: Re: [terminé] Valse d'âromes. ft Alvaro ( le Mer 11 Mar 2020 - 3:20 )
Valse d'âromes
Raoul & Alvaro
Napolitain...

Un sourire en coin sur mon visage...Tout comme lui, je sortais gagnant de cette situation...

Cette comparaison était très significative. Un empereur, un conquérant, un preneur de territoire sans pitié. Il y a eu des inconvénient face à cette période difficile pour le simple citoyen, mais, justement, je ne fais pas partie des gens simples.

Non, je suis plus haut. Juché au-dessus de ces gens qui gueulent l'injustice. Cependant, ma position, je l'ai mérité. J'ai travaillé dure pour l'obtenir. Et j'y travaille encore plus pour le maintenir. Pour le faire,je devais m'armer de tous les moyens possible. Tant en défense qu'en outils de persuasion. Le vins ou un arme...Ils sont tous les deux dévastateurs. Il faut, simplement savoir comment l'utiliser...

Et moi, je m'en servais utilisant mon pire ennemi. Une humiliation dont j'étais le seul à m'en réjouir. Déjà soumis, il se pliait à ma volonté m'emparer de sa marchandise. À bien sûr, il allait récolter mon argent, mais je crains que ce sera une faible consolation apprenant avec qui il a reçu cet argent.

Effectivement, peu importe le chiffre qu'il était sur ce petit bout de papier, c'est peu cher payé pour le plaisir que j'ai eu à le voir faire ces terribles courbettes pour m'impressionner. Mon véritable cadeau et de le voir ce soustraire à ce rôle de sommelier de festivité mondaine. Me vendre sa salade sachant très bien que tout ceci est une couverture...

Un piètre couverture...

Je ne faisais qu'acquiescer de la tête voyant le prix. Cela correspondait bien à ce que je m'entendais, mais j'étais encore sous la limite de mon budget. Alors, je ne pouvais qu'être encore plus satisfait.

J'avais mon porte-feuille en main. Non, je n'allais pas payer en argent comptant.La somme était trop volumineuse pour se contenir dans un porte-feuille. Toutefois, je sortis un carton explicatif qui allais justifier mes propos.

" Et bien la facture, mon cher, vous allez le faire au nom de notre hôte de ce soir...Oui, je fais partie des commanditaires de cette événement. Il m'offre le meilleur vin qui soit...Échange de service...Vous n'avez qu'à le livrer ici...Un de mes hommes viendra chercher la cargaison, sans problème...."

Sournois...bien sûr. J'évite un transfert d'argent, un transfert d'information...La vérité sur mon identité...Tout passe par un troc, dont l'hôte confirme avec sa signature sur ce carton.

CRIMSON DAY



I may look calm but
in my mind I've killed you three times.
Revenir en haut Aller en bas
Raoul de St AngeLe vin est un puissant lubrifiant social
Raoul de St Ange
https://www.ciao-vecchio.com/t4975-un-mensonge-repete-mille-fois http://www.ciao-vecchio.com/t7522-tout-n-est-pas-blanc-ou-noir-tout-est-souvent-gris
Faceclaim : Hugh Jackman © -cajou.. (vava) / crackships (padawan)
Messages : 1713 - Points : 3334
[terminé] Valse d'âromes. ft Alvaro - Page 2 1557330545-155665680836801069-14
Âge : 48 ans né le 18/09/72 / vérité
Métier : Oenologue / mensonge ancien flic infiltré
[terminé] Valse d'âromes. ft Alvaro - Page 2 Empty
Sujet: Re: [terminé] Valse d'âromes. ft Alvaro ( le Dim 15 Mar 2020 - 10:05 )

the enemy is at your door.
alvaro & raoul
La vente s'approche de la fin. Bon tu ne vas pas chanter comme un coq parce que tu fais juste ton boulot. Ni crier victoire devant l'assemblée. Mais tu es content du produit que tu as réussi à faire acheter à Alvaro. Sans le manipuler, tu as juste été honnête lui montrant quand prenant ce petit délice il se démarquerait. Qu'il pourrait joindre l'utile à l'agréable en le servant à ses amis quand ils seraient tranquillement posés sur son divan. Tu fais le nécessaire pour que le prix soit attrayant, vu la quantité qu'il prend une petite ristourne va de soit. Bien entendu tu restes discret sur le sujet, notant le prix sur le papier. Pour que les gens aux alentours ne l'entendent pas. Pas que tu aurais une pénalité en retour. C'est juste que tu ne vendras pas la bouteille de vin au même prix si la personne en veut et qu'elle en achète moins. Et puis dans ce genre d'endroit la discrétion fait aussi partie du tout. Et le prix convient à Alvaro vu son hochement de tête. Reste plus qu'à voir les modalités de paiement. Certains optent pour l'argent sonnant et trébuchant, d'autres pour un chèque ou une CB, d'autres font un virement. Alvaro lui me tend un papier. Et t'explique la marche à suivre. Tout te semble parfait. Limpide comme l'eau claire d'un lagon. Cette situation arrive parfois dans de grands événements. Un service qui en vaut un autre et tu n'y vois pas d'inconvénient. Il y a juste sa dernière phrase qui te chiffonne un peu : "un de mes hommes viendra chercher la cargaison". Tu te doutes qu'Alvaro est un homme important à Naples. Et puis c'est le gratin de la ville qui est présent aujourd'hui entre ses murs. Fallait montrer patte blanche à l'entrée. Mais s'il a des hommes à son service, il est peut être plus important que tu ne le pensais. Va falloir que tu fasses des recherches à son sujet. Tu ne penses pas qu'il exerce une quelconque domination dans certains domaines. Mis tu éclairciras, en rentrant, certains points qui te titillent en jetant un coup d’œil à internet. Ce genre de situation te permet aussi de faire du trie et d'éliminer de potentiels suspects. Vu que Monsieur reste pour toi un grand point d'interrogation. Alors éliminer des figures marquantes de la ville, cela réduit les pistes.

Tu récupères donc le papier qu'Alvaro te tend. « C'est parfait pour moi. » Tu regardes ton agenda pour bloquer le jour et l'heure de livraison. Vu que là c'est le weekend, que tu es bloqué à ton stand les deux jours et ce jusqu'à vingt heures. Lundi matin tu seras encore ici pour tout démonter et récupérer les cartons non vendus. Ceux mis de côté et que tu devras livrer. « Est ce que la livraison mardi à huit heures convient ? Si c'est trop tôt je peux passer à dix heures. » Se sont les deux créneaux que tu as pour mardi. « Sinon ce sera mercredi si l'heure ne convient pas. » Une fois l'heure et le jour convenu, tu le notes sur ton carnet qui se remplit peu à peu de livraison à effectuer. Tu arranges le bracelet de ta montre qui a légèrement tourné, tu en profites pour jeter un coup d’œil à l'heure. Il te reste encore un peu de temps pour quelques ventes. « Je vous remercie en tout cas. Vous aurez toutes mes coordonnées professionnelles sur la facture. Comme ça s'il y a un souci ou si vous voulez recommander vous pourrez me contacter. » Ton numéro et ton mail professionnel, un numéro de fax et une adresse de boite postale. Rien de personnel n'est noté. Sur ce coup là tu joues la carte de la prudence. Et puis tes clients n'ont pas besoin de connaître ton adresse et ton numéro personnel. « Bon je crois qu'on à tout. Je vous remercie encore et vous souhaite une bonne fin de journée. » Un serrement de main, après que tu lui ais donné le bon de commande. Et Alvaro s'éloigne et toi tu reprends tes ventes jusqu'à l'heure de la fermeture.

Tu sors assez fatigué, mais la journée a été fructueuse alors tu ne vas pas te plaindre. Tu t'appuies contre ta voiture tu fumes une cigarette avant de prendre le volant. Un petit moment de paix que tu t'accordes. Tu vas surement rentrer, te doucher. Manger un morceau. Puis tu ressortiras trainer autour du Ruby voir si tu peux glaner quelques indices ou quelques renseignements. En attendant un bruit te fait lever les yeux au ciel et tu vois une mouette. Le port n'est pas bien loin, mais elle semble égarée. Un peu comme toi tu l'es certains jours. Quand la fatigue se fait trop violente au sein de ton être. Tu envoies un message au gamin pour voir si tout va bien pour lui. Et puis tu rentres dans ton appart vide et silencieux.   
 
vmicorums.




La vérité n'a pas encore éclaté, mais elle se dessine doucement. Reste à l'accepter et à vivre avec.
Revenir en haut Aller en bas
Alvaro NavarroLe vin est un puissant lubrifiant social
Alvaro Navarro
http://www.ciao-vecchio.com/t6031-alvaro-navarro-monsieur http://www.ciao-vecchio.com/t6080-alvaro-navarro-monsieur-want-to-deal-with-me
Faceclaim : Johnny Depp
Messages : 593 - Points : 1232
[terminé] Valse d'âromes. ft Alvaro - Page 2 D2fc10eb6dde94fbbbe478e7e97d08d9
Âge : 51 ans
Métier : Propriétaire du Ruby
[terminé] Valse d'âromes. ft Alvaro - Page 2 Empty
Sujet: Re: [terminé] Valse d'âromes. ft Alvaro ( le Ven 20 Mar 2020 - 4:03 )
Valse d'âromes
Raoul & Alvaro
Vous n’aviez pas idée de la jouissance que je ressentais à ce moment précis. Lors de la conclusion. À ce moment précis où je me sentais totalement vaincre sur cette rencontre. Vaincre sur tous les aspects: tant au niveaux de l’acquisition, que d’une vengeance douce…Je dis bien, très douce.

Car, ce n’est guère ce que je désirais réellement faire. Il m’en fallait plus que cela, bien plus que cela pour me satisfaire. Ici, ce n’était qu’un apéritif. Un avant-goût de ce je pourrais lui dresser comme calvaire, comme torture.

La seule pensée de l’imaginer rager, se flageller, se maudire d’avoir passé à une dégustation d’affronter son pire ennemi. D’offrir le meilleur à ce qui avait gâcher sa vie. Négocier avec le Diable en personne.

“ Non, mardi me convient très bien. Un de mes hommes viendra les chercher…” disais-je dans un sourire, le regardant très…attentivement.

Pour un homme tel que moi, c’était un délice. Meilleur que le vin, plus somptueux qu’une belle poitrine de femme…Un véritable enfant dans une confiserie voyant le marchant déposer ces trésors dans un sac de papier.

Je me retenais même de ne pas lancer une de ces répliques qui briserait ma couverture. Une de ces lignes bien envoyées afin qu’il se rend compte qu’à la dernière seconde de la terrible erreur qu’il venait de commettre. Voir ce joli minois de vendeur à la con se défiguré de sa propre déconfiture. Dresser mon arme sur sa petite gueule et en finir, mélangeant son sang dans le Single Vineyard Mount Veeder.

“Le plaisir était pour moi.” disais-je observant ma main serrer la sienne. Ce contact, sentir son sang couler dans ces veines. Ma haine prendre de plus en plus forme dans mes muscles. Il jouait avec mes nerfs. Il me provoquait sans le vouloir…La dernière courbe avec le fil d’arrivé.

Mais tout ceci ferait de moi un invité impolie et combien salissant…

Je concluais le tout en le relâchant comme si tout était normal.

Non, j’allais donc devoir me retenir, calmer le jeu et le voir s’enfoncer tout seul.

Ce léger papier entre mes mains symbolisait ce succès de cette opération. Ma conquête de mon affront, de mon audace envers lui. Un signe de la tête, je reculais tranquillement voyant d’autres curieux se présenter à sa table. Je m’effaçais tranquillement dans cette foule.

Non, je n’avais pas besoin de rester plus longtemps. J’en avais eu pour mon argent. Et en plus, il m’avait offert un forfait…

Bref, j’étais gagnant….à tous les niveaux. Pauvre petit….sommelier.

FIN

CRIMSON DAY



I may look calm but
in my mind I've killed you three times.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
[terminé] Valse d'âromes. ft Alvaro - Page 2 Empty
Sujet: Re: [terminé] Valse d'âromes. ft Alvaro ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- [terminé] Valse d'âromes. ft Alvaro -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Chiaia :: Nota Bene
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2