Revenir en haut
Aller en bas


 

- Aristotele Tagliaferri + If lies were cats, you'll be a litter -

CIAO VECCHIO :: Gestion des Personnages :: Présentations :: Terminées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Aristotele TagliaferriToujours frais après un litre de café
Aristotele Tagliaferri
Faceclaim : David - sexy- Tennant - crédit : Tearsflights
Messages : 53 - Points : 57
Âge : 48 ans (18 avril 1971)
Métier : Inspecteur de police à la brigade criminelle
Aristotele Tagliaferri +  If lies were cats, you'll be a litter Empty
Sujet: Aristotele Tagliaferri + If lies were cats, you'll be a litter ( le Sam 5 Oct 2019 - 23:40 )
Parce que plus c’est malsain, plus ça m’éteint, ça brûle, c’est intense, notre belle démence. Est-ce que tu te rends compte de comment il fait noir ? On se nourrit de nos mensonges, on s'amuse à les croire.
Aristotele Tagliaferri
rôle inventé
Identité :Aristotele Tagliaferri || Ne vous étonnez pas s’il ne se retourne pas si vous employez son prénom. D’ailleurs, ne vous étonnez pas s’il n’emploie pas non plus le vôtre. Utilisez directement le nom de famille. Pas de flafla, pas de formule de politesse. En même temps, qui diable veut s’appeler Aristotele? Sérieusement… Les noms de philosophe ne devraient plus être légaux. Avant, du temps où ses enfants servaient à l’adoucir, il répondait à Ari… même si ça lui donnait la curieuse et désagréable impression d’être un putain de perroquet.

Naissance : 48 ans, 18 avril 1971 à Naples || La quarantaine tire lentement à sa fin. Prière de ne pas rappeler que certaines pièces ne sont plus maintenant sous la garantie. Il a grandi dans les rues de Naples, mais n’y a pas toujours vécu. C’est son ambition qui l’a amené à voyager selon les différentes promotions qu’il a eues.

Origines : Italien || Si ses enfants sont issus du métissage, lui est un produit pleinement italien : aussi italien que de la mozzarella fraîche, qu’une pizza napolitaine, qu’un expresso. Des ancêtres étrangers viennent probablement se glisser quelque part dans son arbre généalogique, mais pensez-vous vraiment qu’il en a quelque chose à battre…? Non!

Statut : Divorcé (hétérosexuel) || Il y a des gens qu’un divorce change dans un bon sens… et il y a Aristotele. Son ex-femme, Aishatou, il l’a rencontré à l’académie de police. Ils ont patrouillé ensemble, se sont mariés, se sont tricoté deux beaux enfants. Et puis, la carrière et les enfants et la vie sociale sont embarqués dans la danse. Ils ont oublié leur couple, se sont négligés… Elle l’a trompé. Il a menti pour la protéger avant qu’il doive prendre le blâme pour elle et donc devenir le connard de service. Et elle a obtenu la maison, le chat, les enfants. Lui, une mutation, une rétrogradation et ses deux trésors qui ne veulent plus lui parler. L’amertume ? Quelle amertume ? Ah! Les deux ans de frustration sans parler à ses enfants ?

Métier :Inspecteur à la brigade criminelle || La police, c’était la seule chose qu’il se voyait faire petit. Devenu grand, il a marché dans les pas de son père avec une fierté immense. Il a toujours tout fait dans les règles. Respecter à la lettre les procédures, même les plus absurdes d’entre elles avec un zèle qui lui assurait qu’aucune de ces enquêtes ne puisse subir le moindre contrecoup en cours. Il est allé jusqu’à s’intéresser à la psychologie criminelle. Les échelons, il les a montés jusqu’à inspecteur en chef… et puis, il a couvert Aishatou. Parce que l’amour peut rendre aveugle.

Argent : Classe moyenne || Sa femme avait un meilleur avocat que lui. Ne cherchez pas plus loin que ça. Il gagne bien sa vie… mais niveau pension alimentaire, disons que sa femme a rempoté le gros lot. Mais il s’en fout. S’il n’a que lui à faire vivre et que ses deux enfants peuvent avoir leur école privée, leurs activités parascolaires… C’est pour le mieux. Lui peut se nourrir de haricots en boîtes, de café décaf et de cigarettes… ou pas parce que ce connard de médecin lui a interdit de fumer.

A Naples depuis : 5 janvier 2019 || Il est revenu après trois ans en poste à Venise. Avant, il a servi pendant quinze ans à Naples au même titre qu’il est aujourd’hui revenu. Et ces anciens collègues ont remarqué combien il avait changé. Ah parce que c’est sur que quand on revient divorcé et aussi agréable qu’une gastro on se fait remarquer.

Bête – Brisé - Curieux - Discret - Droit – Fidèle – Froid – Intelligent - Passionné – Protecteur – Strict
Quand les gens le voient pour la première fois, c’est assez aisé de penser qu’il a toujours été un connard. Après tout, si ça marche et ça parle comme un connard… c’est probablement un connard. La vérité, c’est qu’avant que son univers en entier s’écroule, Aristotele était plutôt un chic type. Il faisait des efforts de politesse, se montrait courtois et généreux. Il a toujours été strict. Suivre les règles, il connaît et l’applique à la lettre au risque de se faire dire qu’il est procédurier. Parce que la droiture, c’est quelque chose qui paie dans le genre de métier qu’il a choisi de faire. Un père policier et une mère madone italienne par excellence ça ne pouvait pas nécessairement créer un hippie. Il est encore animé par la passion : il aime son métier et s’illumine toujours quand il parle de ses enfants ou de son métier. Avant, il y avait une certaine chaleur humaine qui se dégageait du policier. Aujourd’hui, il est davantage bête comme ses pieds et froid comme le pôle Nord. Les formules de politesse ont pris la poudre d’escampette, filant à l’anglaise avec son sourire, ses éclats de rire et la musique qui a longtemps animé sa vie. La vérité, c’est qu’il a jugé bon de mettre un mur pour se protéger des autres, pour éviter d’être à nouveau blessé ou trahi par ceux qu’il aime. Il est donc discret et n’accepte plus de se faire approcher sans aucune raison. Les seules personnes qui peuvent voir que le bon fond existe encore derrière l’homme désagréable qu’il est devenu, ce sont les victimes et leurs proches. Parce qu’il sait encore se montrer protecteur et entourer ceux qui en ont besoin de cette bienveillance nécessaire. Sa curiosité intellectuelle et son intelligence font en sorte qu’il sait percevoir des situations parfois différemment.

poids :
80 kg
alcool :
2 verres
cigarettes :
8 par jour


la chanson la plus écoutée en boucle :
I can’t decide Scissor Sisters


Conclusion de ta vie Mon médecin me dit que je devrais coupé la cigarette. J’avais pourtant arrêté quand Aishatou est tombée enceinte. Il semblerait que la mauvaise habitude soit revenue en force avec notre séparation comme un moyen pour gérer mon anxiété. En même temps, si je l’écoutais vraiment mon médecin, je boirais du décaf et ne prendrais plus non plus d’alcool. C’est un connard. Un connard qui a probablement raison. Mais un connard néanmoins. J’essaie de réduire ma consommation mais ce n’est pas nécessairement facile. J’en fumais un paquet par jour, 20 quand j’ai atterri dans son bureau au début du mois de mars. Alors huit… c’est mieux. La vérité, c’est que je ne m’attendais pas vraiment à me trouver là où je suis en ce moment. Et je regrette peut-être un peu de ne pas avoir laissé mon ex couler à la place. J’ai beaucoup perdu et je doute que je vais un jour pouvoir réussir à réparer ce lien que j’ai brisé avec mes enfants, cette carrière que j’ai gâché en prenant le blâme pour une affaire de couchette. Mais si personne ne décroche quand j’appelle est-ce que je peux vraiment avoir espoir de renverser la vapeur? Non. Alors je m’enfonce lentement dans une vie insipide (comme ce putain de déca que mon docteur essaie de me faire passer pour un équivalent au café). .

(un) Ce ne sont pas toutes les familles qui ont des histoires tortueuses. Les Tagliaferri ne sont pas différents de beaucoup de familles. Alfonso Tagliaferri et Maria Del Rossi ont grandi dans la même ville et fréquenté des endroits communs. Le courant passait. Elle étudiait pour devenir institutrice, lui, pour devenir policier. Ils se sont mariés en mai 1962 et dix mois plus tard, ils accueillaient leur fille, Giuseppina. En 1968, leur premier fils, Fabiolo, suivait. Aristotele vient compléter le trio en pointant son nez à la mi-avril 1971 comme une belle addition dans une petite maison. Une famille de la classe moyenne et fonctionnelle, relativement affranchie du contrôle de l’église.
(deux) Il y a une citation qui dit que « L’ainé fait les règles, l’enfant du milieu est la raison pour laquelle nous avons des règles et le benjamin n’est pas assujetti aux règles ». Et bien disons que dans la famille Tagliaferri, cette citation est partiellement vraie. Giuseppina a toujours été une tête forte : à titre d’ainée et ayant presque dix ans d’écart avec le plus petit du trio, elle savait comment imposer sa volonté aux autres, sans être nécessairement caractérielle. Fabiolo n’étant pas très prompt à obéir et respecter les limites… disons qu’il poussait souvent les limites. Aristotele n’a jamais reçu le mémo qu’à titre de bébé de la famille, il pouvait briser les règles. Si une règle existe, c’est qu’elle a une raison d’être. Il était malléable comme enfant parce que si on lui disait que c’était la règle à respecter, vous pouviez être certain qu’il allait la respecter comme si sa vie en dépendait.
(trois) On ne choisit pas son prénom… Parce que jamais Aristotele n’aurait choisi ce prénom. Il ne l’a jamais aimé. Ça faisait sérieux, adulte et vieilli. D’ailleurs, il n’aimait pas vraiment plus son nom de famille – parce que oui, ce n’est pas très loin de tagliatelle et que c’était une excellente raison pour le taquiner dans la cour d’école quand il était petit. Néanmoins, petit, il était relativement doué pour se faire des amis qui l’ont gentiment surnommé Tag. Mais si ça n’était que de lui, les prénoms et les noms de famille ne seraient jamais employés.
(quatre) Aristotele a toujours eu une admiration sans borne pour son père qui le lui rendait bien. Son père était un homme sévère mais travaillant. Souvent, le Benjamin le regardait partir avec son uniforme de policier, les yeux brillants. De la même manière qu’Alfonso avait regardé son père finir le nœud de sa cravate pour partir au travail avec son arme de service à la ceinture. Il devait avoir quatre ans la première fois qu’il a su que ce qu’il voulait faire dans la vie c’était d’être policier. En même temps, amoureux des règles comme il l’était. Est-ce que c’était vraiment surprenant qu’il veuille s’inscrire exactement dans la lignée des sept générations de policiers qui le précédaient? Pas vraiment.
(cinq) Il était doué à l’école et a toujours tout mis en place pour s’occuper : membre de l’équipe de foot de son école (gardien de but est sa place de choix), judoka et membre du club d’échec. Il a fait son chemin sans nécessairement faire de vague. Certes, on le remarquait. C’était un gringalet : en un été il a pris pratiquement trente-cinq centimètre dans une poussée de croissance fulgurante. Niveau arts, il ne valait pas grand-chose : il n’a jamais été doué pour s’exprimer en public, chante comme un pied et dessine tellement mal que même si sa vie en dépendant il ne serait pas capable de dessiner deux bonhomme allumette identique. Il avait, et a toujours, un esprit logique.
(six) Il a joint l’académie de police dès qu’il en a eu la chance et a investi tous ces efforts pour être à la hauteur et au sommet de sa force. C’était littéralement un rêve de petit garçon qu’il réalisait en enfilant son habit de recrue. Ce qu’il a vu dans les yeux de son père quand il a enfilé l’uniforme des étudiants, c’était exactement tout ce qu’il avait attendu toute sa vie : une reconnaissance qu’il était à la hauteur des attentes d’un père qui l’aimait. Ce n’était pas qu’il ne recevait pas d’attention de sa mère mais son grand frère avait hérité de plus de trait de sa mère. Maria et Aristotele en arrivaient assez souvent à s’engueuler.
(sept) Aishatou Mbape était dans la même promotion que lui à l’Académie. Une belle sénégalaise à la peau chocolat. Elle était nourrie de la même ambition, de la même passion, de la même volonté de se dépasser. Des piques échangés entre deux personnes compétitives : l’un premier de classe quand l’autre était second. De l’ambition et des tempéraments de flic nés pour faire ça. C’est en 1992 quand les deux on vingt-et-un ans que cette rivalité évolue lentement mais surement en une relation de couple qui tendra vers un mariage quand ils sont placés patrouilleurs au même poste à Naples. Les deux ont leur carrière à cœur et prennent le temps de se poser avant de fonder une famille.
(huit) Ils ont choisi de cesser de se protéger en 1995 et après dix mois d’essai, ils ont conçu leur premier trésor : Viola Tagliaferri est née le 4 décembre 1997. Une belle petite puce chocolat au lait avec un sourire qui a immédiatement fait fondre une partie du cœur d’Aristotele. Sa fille est le plus beau cadeau que la vie lui ait donné. L’instinct paternel s’est réveillé en lui avec une force qui n’avait que peu d’équivalent… Il a su dès le moment qu’il l’a tenu dans ses bras que si c’était nécessaire, il ferait passer ses besoins à elle avant tout ce qu’il pouvait ressentir, qu’il l’encouragerait à faire tout ce qu’elle voulait dans la vie. Par contre, ce qu’il avait comme instinct paternel n’a jamais eu vraiment son équivalent chez sa conjointe. Mais ça ne le dérangeait pas que sa fille soit en soit une à papa.
(neuf) Son père est décédé en 1998 d’un malaise cardiaque et pour Ari, ça a été un coup dur à prendre. Ils avaient beau vivre dans deux villes différentes à l’époque, père et fils restaient particulièrement complices malgré les années qui avaient passés. À chaque fois que la famille se rencontraient, les deux étaient inarrêtable. S’habituer à son absence dans les fêtes de famille est particulièrement pénible encore aujourd’hui pour Aristotele.
(dix) En 2001, il a été promu au titre d’inspecteur ce qui n’a pas nécessairement plu à sa femme qui avait la même ambition mais dont le congé de maternité avait joué contre elle. Il faut dire que le couple commençait déjà à avoir quelques problèmes : des querelles un peu plus fréquentes, des incapacités à se comprendre et à être sur la même longueur d’onde. Pourtant, ça n’allait pas encore particulièrement mal dans le couple.
(onze) En 2003, ils se sont même tricoté un fils : Leone Tagliaferri est né le 15 septembre 2004. Oui… Un bébé tricoté à Noël. C’est mieux qu’un pull à offrir, non? Bon, il y a eu un peu de délai sur la livraison mais pour Ari c’était le plus beau cadeau du monde que d’avoir une petite famille parfaite. Il n’a jamais forcé ses enfants à suivre les stéréotypes mais il les a gâtés en amour et en activités. Tout ce qu’ils voulaient faire, ils le pouvaient. Bien sûr qu’il y avait des règles dans la maison. Des éléments à respecter pour s’assurer que l’ordre règne. Ari n’a jamais été un dictateur sans raison : tout était justifié, tout était posé, carré et déterminé à l’avance. Dire la vérité, être gentil, respecter les règles et aucun châtiment ne sera fait. Par contre, des punitions seront donné pour les transgressions aux règles de la maison.
(douze) En 2006, il a été particulièrement atteint par la mort d’un de ses neveux, Amadeo, le fils de sa grande sœur. Il était trop jeune et s’était une tragédie sans nom. Une simple balle perdue – quelque chose d’absurde qui n’avait pratiquement aucun sens. Il aurait compris peut-être mieux si c’était un enfant à problème mais Amadeo était un jeune homme qui aspirait à devenir policier et qui a vu sa vie être amputé bien trop vite d’années précieuses et d’expériences extraordinaires. Il avait 19 ans. Et malgré le fait qu’il avait côtoyé des victimes, il a eu de la difficulté à trouver les bons mots pour consoler sa sœur qui avait pourtant besoin d’amour et d’aide.
(treize) Sa relation avec le jumeaux d’Amadeo, Augusto, s’est quelque peu gâché parce qu’il l’a vu lentement s’enfoncer dans l’alcool et la drogue. Il a cherché à l’aider de son mieux parce qu’il était déjà intervenu sur ce genre d’opération policière. C’était peut-être trop poussé mais il avait peur de se retrouver à intervenir sur ce genre de descente de police et que ce soit son neveu qu’il vienne arrêter. C’était pour le protéger… Exactement comme il aurait fait avec ses propres enfants si jamais ils s’étaient retrouvés dans une telle situation.
(quatorze) Parlons de son couple à nouveau pendant un instant. Ce n’était pas qu’Aishatou et Aristotele ne s’aimaient pas… C’est simplement que le temps avait fait son temps et que les deux avaient évolué en prenant des tangentes différentes. Aishatou dans sa crise de la quarantaine avait besoin d’une vie sociale bien remplie et rêvait de cette carrière pleine de rêve et de grandeur. Lui avait choisi de mettre ses enfants au premier plan. Quand il n’était pas au boulot c’était qu’il allait reconduire ses enfants dans un club de sport, un cours de danse, une implication bénévole. Avec des aspirations qui changent, ils en sont venus à s’éloigner sans le vouloir nécessairement. Les mots échangés commençaient à se teinter de colère et de reproches que ni un ni l’autre n’était prêt à formuler.
(quinze) Il avait 44 ans quand il a été promu chef-inspecteur. Une deuxième claque au visage pour Aishatou. Venise, la ville des amoureux, est devenu le théâtre de leur relation de couple qui en était sur ses derniers kilomètres sans même qu’ils ne s’en rendent compte. Pourtant, il l’aimait encore comme un fou. Mais les enfants devenaient grands, les horaires étaient compliqués, les enquêtes prenaient de la place dans ce portrait mental de la situation qui pouvait être compliqué.
(seize) L’affaire Vitale est ce qui a mis le clou dans le cercueil d’une relation qui battait de l’aile. Ils avaient la preuve parfaite, l’élément qui permettait de résoudre un crime sordide, le meurtre d’un enfant… Et puis, elle l’a appelé en larme parce que sa voiture venait d’être défoncé et la preuve disparue. Il a réfléchi environ quinze secondes avant de prendre le blâme pour elle – parce qu’elle avait déjà tourné les coins ronds, parce que son dossier n’était pas aussi impeccable que le sien. Aristotele a choisi de faire quelque chose qu’il n’avait jamais encore fait : il a choisi de mentir pour protéger la femme qu’il aimait. Et après s’être reporté aux autorités, il a demandé en long et en large les explications de sa femme et il a pris conscience de la bêtise de son geste. Les preuves avaient été volés pendant qu’elle se faisait sauter par un subalterne.
(dix-sept) L’enquête interne l’a trouvé coupable et une tache noire est maintenant imprimée sur son dossier : c’est avec une prostituée qu’il se serait envoyé en l’air avec les preuves dans son automobile. Le divorce qui en a suivi a été désastreux parce que des années de frustrations accumulés ont explosé d’un coup sec. Hiroshima en puissance. Les enfants ont été trainés dans cette bataille mais ce père qui avait toujours été présenté comme fidèle venait de perdre des plumes. Il aurait voulu se battre pour regagner sa place dans le cœur de ses enfants mais les dommages étaient faits : comment avait-il pu oser tromper leur mère avec une fille de ce genre ?
(dix-huit) Il a été rétrogradé à titre de simple inspecteur et a demandé une mutation pour ne pas avoir à côtoyer son ex dans les couloirs. C’était trop difficile de tolérer les regards des collègues qui pensaient que c’était à cause de lui qu’un meurtrier d’enfant courait encore dans les rues. Naples est redevenu sa maison. Il vit dans un appartement très moyen, dans un quartier moyen mais vivant avec une petite épicerie en bas de chez lui. Il appelle ses deux enfants une fois par semaine dans l’espoir qu’ils décrochent pour qu’il puisse avoir de leur nouvelles mais le silence radio est total depuis un an.
(dix-neuf) En juin 2019, il a ressenti ses premières palpitations cardiaques. Quelque chose qui considérant comment son père est parti lui a fait peur. Il faut dire qu’il savait qu’il se négligeait maintenant un peu plus. Fumer comme une cheminée, avoir la main lourde sur l’alcool et se nourrir de plats préparés ce n’est peut-être pas la meilleure des options… Il a donc consulté et le diagnostic d’arythmie cardiaque sévère est tombé comme une gifle de plus dans sa tronche : le genre de truc qui peut tuer la seule chose qui lui reste sa carrière. C’est hors de question qu’il laisse tomber, même s’ils l’ont forcé à travailler avec une nouvelle inspectrice, Vittoria. Sa méthode de défense est donc d’être un hérisson à prendre avec des pincettes, une véritable bombe nucléaire prête à éclater.
(vingt) En vrac : Cuisine comme un pied – a une écriture manuscrite pratiquement illisible (des pattes de mouches) – écrit parfois ses notes de manière codées en utilisant des codes de couleurs – lit sur la psychologie criminelle dans ses temps libres – jure comme un marin – ne répond à aucune formule de politesse ou presque – est très difficile d’un point de vue alimentaire – a un petit côté psychorigide – ne parle presque jamais de son divorce (mais y pense constamment) – son bureau est toujours dans un ordre impeccable – amenait régulièrement ses enfants aux potes pour faire leur devoir quand il n’avait pas le choix - ne s'est pas envoyé en l'air depuis son divorce il y a bientôt deux ans
ton groupe : MACCHIATO ton avatar :David Tennant


pseudo, prénom :A Wanderer, Bianca combien de bougies ?27 ansd'où viens-tu ?Canada comment t'as atterri ici ?Je ne sais plus… mais je ne trouve plus la sortie.




Dernière édition par Aristotele Tagliaferri le Dim 6 Oct 2019 - 5:45, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alicia KowalskiToujours frais après un litre de café
Alicia Kowalski
http://www.ciao-vecchio.com/t6136-alicia-_-all-we-ever-see-of-st
Faceclaim : Rachel Weisz ©lux aeterna
Messages : 617 - Points : 197
Âge : 44 ans
Métier : Policière undercover
Aristotele Tagliaferri +  If lies were cats, you'll be a litter Empty
Sujet: Re: Aristotele Tagliaferri + If lies were cats, you'll be a litter ( le Sam 5 Oct 2019 - 23:48 )
J'attendais pour voir, mais je suppose que y'aura pas d'histoire alors je me lance...

REBIENVENUE!

Faudra un lien...toi inspecteur et moi police undercover Aristotele Tagliaferri +  If lies were cats, you'll be a litter 1993868421 Aristotele Tagliaferri +  If lies were cats, you'll be a litter 1993868421


crashing into you ♒︎ You were the one to visit my darkness, you were the brightest way. I was a bird, you opened the cage and it felt like a clean white page. You came along, you light up my days, my personal sun. Showing me all the ways I could fall. You made me feel new - I'm crashing right into you ©️ endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Adelina Alma10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Adelina Alma
http://www.ciao-vecchio.com/t2209-il-faut-avancer-ne-jama http://www.ciao-vecchio.com/t2210-adelina-alma
Faceclaim : Louise Brealey + ran94(avatar), .plùm(sign), tumblr + sherlollyresources(gifs)
Messages : 7920 - Points : 3697
Aristotele Tagliaferri +  If lies were cats, you'll be a litter Tumblr_puo95edz7m1r9p3hpo4_400
Âge : 37 ans (18/07/1982)
Métier : Directrice/Animatrice en centre de loisirs
Aristotele Tagliaferri +  If lies were cats, you'll be a litter Empty
Sujet: Re: Aristotele Tagliaferri + If lies were cats, you'll be a litter ( le Sam 5 Oct 2019 - 23:51 )
Re bienvenue Aristotele Tagliaferri +  If lies were cats, you'll be a litter 1558408217 Aristotele Tagliaferri +  If lies were cats, you'll be a litter 1558408217 Aristotele Tagliaferri +  If lies were cats, you'll be a litter 1558408217


Adelian
« uc. »
Revenir en haut Aller en bas
Aristotele TagliaferriToujours frais après un litre de café
Aristotele Tagliaferri
Faceclaim : David - sexy- Tennant - crédit : Tearsflights
Messages : 53 - Points : 57
Âge : 48 ans (18 avril 1971)
Métier : Inspecteur de police à la brigade criminelle
Aristotele Tagliaferri +  If lies were cats, you'll be a litter Empty
Sujet: Re: Aristotele Tagliaferri + If lies were cats, you'll be a litter ( le Sam 5 Oct 2019 - 23:55 )
@Alicia Kowalski Tu as eu raison - je ne fais pas d'histoire parce que je me perds normalement dans mes anecdote de 400 mots... Like a pro!

Mais en effet un lien va s'imposer entre policier.

@Adelina Alma Merci!



 
Now, pleas don't ask why
♛ No one quite knows the reason. It could be his head wasn't screwed on just right. It could be, perhaps, that his shoes were too tight. But I think that the most likely reason of all may have been that his heart was two sizes too small.
Revenir en haut Aller en bas
Augusto Rinaldi10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
En ligne
Augusto Rinaldi
http://www.ciao-vecchio.com/t1700-comment-vivre-quand-une http://www.ciao-vecchio.com/t1709-tous-ces-moments-se-perdront-dans-loubli-comme-des-larmes-dans-la-pluie-gus
Faceclaim : Jon Kortajarena © Dublín (vava) frimelda (sign) / Ingrid (crackship)
Messages : 3974 - Points : 8478
Aristotele Tagliaferri +  If lies were cats, you'll be a litter Tumblr_lqph3ixutt1qdz3fpo1_500
Âge : 32 ans né le 17/09/1987
Métier : Restaurateur. Il a repris l'affaire familliale. / Chef sur une croisière grand luxe pour un mois.
Aristotele Tagliaferri +  If lies were cats, you'll be a litter Empty
Sujet: Re: Aristotele Tagliaferri + If lies were cats, you'll be a litter ( le Sam 5 Oct 2019 - 23:57 )
Re bienvenue et contente de pouvoir trouver un lien avec ton nouveau perso, surtout un lien de famille. Aristotele Tagliaferri +  If lies were cats, you'll be a litter 309882823 Aristotele Tagliaferri +  If lies were cats, you'll be a litter 377533827 Aristotele Tagliaferri +  If lies were cats, you'll be a litter 2536306704

Le début est tellement prometteur, hâte de lire la suite. Du coup bon courage pour ce qui te reste de rédaction. Aristotele Tagliaferri +  If lies were cats, you'll be a litter 355798221 Aristotele Tagliaferri +  If lies were cats, you'll be a litter 2788203480

Et à très vite Tonton Aristo ou Tonton Totele. Aristotele Tagliaferri +  If lies were cats, you'll be a litter 1191703564 Je me tâte. Aristotele Tagliaferri +  If lies were cats, you'll be a litter 1125647845

Bon tu connais la maison mais on est là si tu as besoin. Aristotele Tagliaferri +  If lies were cats, you'll be a litter 2167714111 Aristotele Tagliaferri +  If lies were cats, you'll be a litter 3096864900 Aristotele Tagliaferri +  If lies were cats, you'll be a litter 155541286 Aristotele Tagliaferri +  If lies were cats, you'll be a litter 209729686


le sourire

ne s'apprend pas c'est un don.
Revenir en haut Aller en bas
Dante GaleoneLe vin est un puissant lubrifiant social
En ligne
Dante Galeone
http://www.ciao-vecchio.com/t4987-dante-o-let-s-set-fire-to-the- http://www.ciao-vecchio.com/t2254-dante-o-never-open-up-so-afraid-to-trust
Faceclaim : Jamie Dornan © lumos solem.
Je suis absent-e : PR
Messages : 14017 - Points : 10517
Aristotele Tagliaferri +  If lies were cats, you'll be a litter Tumblr_inline_ox3w8tIB3g1tokatx_400
Âge : trente-six ans.
Métier : commandant de bord pour la compagnie aérienne Alitalia.
Aristotele Tagliaferri +  If lies were cats, you'll be a litter Empty
Sujet: Re: Aristotele Tagliaferri + If lies were cats, you'll be a litter ( le Dim 6 Oct 2019 - 0:06 )
Bienvenue parmi nous avec ce nouveau personnage. Aristotele Tagliaferri +  If lies were cats, you'll be a litter 4210718188 J'espère que tu t'amuseras avec lui également. Aristotele Tagliaferri +  If lies were cats, you'll be a litter 377533827

Bon courage pour la rédac ! <3



Je sens quelque chose qui ne se dit pas, dont j’ignore la cause. C’est dans tes sourires, un je-ne-sais-quoi qui s’arrête au bord du désir. Quelle est cette voix, qui nous entraîne à renoncer sans regarder l’un vers l’autre ? Si c’est un choix, il faut qu’on s’aime, sans se lasser pour se garder l’un et l’autre. L’un près de l’autre.
Danya

Revenir en haut Aller en bas
Aristotele TagliaferriToujours frais après un litre de café
Aristotele Tagliaferri
Faceclaim : David - sexy- Tennant - crédit : Tearsflights
Messages : 53 - Points : 57
Âge : 48 ans (18 avril 1971)
Métier : Inspecteur de police à la brigade criminelle
Aristotele Tagliaferri +  If lies were cats, you'll be a litter Empty
Sujet: Re: Aristotele Tagliaferri + If lies were cats, you'll be a litter ( le Dim 6 Oct 2019 - 0:29 )
@Augusto Rinaldi J'ai également hâte d'être en mesure de le jouer. J'espère que la suite te plaira. Je devrais tenter de la finir pendant la nuit (enfin votre nuit ou du moins d'y inclure les anecdotes sur Gus dedans!
Et les deux surnoms vont s'assurer d'avoir un chat mouillé à la place d'un tonton "relativement" plus agréable.

@Dante Galeone Merci beaucoup! J'ai l'intention et j'espère qu'il va réussir à bien s'intégrer.
Revenir en haut Aller en bas
Caterina Prati10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Caterina Prati
http://www.ciao-vecchio.com/t6079-caterina-prati-la-famiglia-pri http://www.ciao-vecchio.com/t6101-caterina-la-phrase-pas-encore-trouvee-sourry-_#193913
Faceclaim : Lucy HALE + ©#CHEVALISSE
Messages : 1164 - Points : 1380
Aristotele Tagliaferri +  If lies were cats, you'll be a litter 0ik2
Âge : 3O ans + née à Naples le 20.06.1989
Métier : gérante du café-littéraire de Poppy Skyes
Aristotele Tagliaferri +  If lies were cats, you'll be a litter Empty
Sujet: Re: Aristotele Tagliaferri + If lies were cats, you'll be a litter ( le Dim 6 Oct 2019 - 0:40 )
@Aristotele Tagliaferri - Monsieur grinch' ! Aristotele Tagliaferri +  If lies were cats, you'll be a litter 3841447445 Tu sais ce que je pense de ta célébrité, petit rappel -> Aristotele Tagliaferri +  If lies were cats, you'll be a litter 772027906 BROADCHURCH ! Aristotele Tagliaferri +  If lies were cats, you'll be a litter 1616937358 Je l'aime tellement cet acteur. Aristotele Tagliaferri +  If lies were cats, you'll be a litter 2167714111 Puis, tu sais que j'ai hésité entre tes deux idées et que je les ai aimé toutes deux. Aristotele Tagliaferri +  If lies were cats, you'll be a litter 2198200818 Fin, voilà. REbienvenue et pour toi, c'est cookie et popcorn -> Aristotele Tagliaferri +  If lies were cats, you'll be a litter 2315554035 Aristotele Tagliaferri +  If lies were cats, you'll be a litter 1947541248 <- c'est la fête ! Aristotele Tagliaferri +  If lies were cats, you'll be a litter 2376702121 Aristotele Tagliaferri +  If lies were cats, you'll be a litter 2376702121  
J'ai hâte que tu puisses jouer ton grincheux ! Aristotele Tagliaferri +  If lies were cats, you'll be a litter 3407175773 Nous faudra des liens, plein de liens, complexes si tu désires, 'fin on trouvera ! Aristotele Tagliaferri +  If lies were cats, you'll be a litter 2002189330 Aristotele Tagliaferri +  If lies were cats, you'll be a litter 3858275945 Aristotele Tagliaferri +  If lies were cats, you'll be a litter 3858275945


LA FAMIGLIA PRIMA DI TUTTO
LA FAMILLE DES ORPHELINS AVANT TOUT. ━ Vouant une confiance aveugle à mes frères et sœurs de l'orphelinat, je pourrais leur confier ma vie. Aujourd'hui encore, nos liens sont forts, se trouvant indestructibles. Notre famille est ma force, chaque personne la composant m'insuffle du courage. ━ Je vous aime mes orphelins.
Revenir en haut Aller en bas
Aristotele TagliaferriToujours frais après un litre de café
Aristotele Tagliaferri
Faceclaim : David - sexy- Tennant - crédit : Tearsflights
Messages : 53 - Points : 57
Âge : 48 ans (18 avril 1971)
Métier : Inspecteur de police à la brigade criminelle
Aristotele Tagliaferri +  If lies were cats, you'll be a litter Empty
Sujet: Re: Aristotele Tagliaferri + If lies were cats, you'll be a litter ( le Dim 6 Oct 2019 - 5:38 )
@Caterina Prati Merci petit chat! (pour les biscuits et le pop-corn aussi!) Avec plaisir pour les liens!



 
Now, pleas don't ask why
♛ No one quite knows the reason. It could be his head wasn't screwed on just right. It could be, perhaps, that his shoes were too tight. But I think that the most likely reason of all may have been that his heart was two sizes too small.
Revenir en haut Aller en bas
Dante GaleoneLe vin est un puissant lubrifiant social
En ligne
Dante Galeone
http://www.ciao-vecchio.com/t4987-dante-o-let-s-set-fire-to-the- http://www.ciao-vecchio.com/t2254-dante-o-never-open-up-so-afraid-to-trust
Faceclaim : Jamie Dornan © lumos solem.
Je suis absent-e : PR
Messages : 14017 - Points : 10517
Aristotele Tagliaferri +  If lies were cats, you'll be a litter Tumblr_inline_ox3w8tIB3g1tokatx_400
Âge : trente-six ans.
Métier : commandant de bord pour la compagnie aérienne Alitalia.
Aristotele Tagliaferri +  If lies were cats, you'll be a litter Empty
Sujet: Re: Aristotele Tagliaferri + If lies were cats, you'll be a litter ( le Dim 6 Oct 2019 - 11:26 )
Benvenuti a Napoliet te voilà officiellement parmi nous !
Je crois que c'est le personnage que je préfère, dans ceux que tu joues. Aristotele Tagliaferri +  If lies were cats, you'll be a litter 3867496782 J'adore le côté grincheux et son histoire, son calvaire, sa relation avec sa femme et la façon dont tu exploites son divorce. Aristotele Tagliaferri +  If lies were cats, you'll be a litter 3407175773 Puis le lien avec Vittoria. Aristotele Tagliaferri +  If lies were cats, you'll be a litter 2805480963 Bon jeu ! Aristotele Tagliaferri +  If lies were cats, you'll be a litter 3867496782


Félicitations, te voilà maintenant validé-e ! A présent, tu vas pouvoir te balader sur Ciao Vecchio et poster dans la rubrique RP.

Pour que ton aventure se passe au mieux, nous t'invitons à te recenser dans le LISTING DES MÉTIERS pour payer ton loyer, ainsi que celui des LOGEMENTS dans le but de ne pas dormir sous les ponts. Afin de te faire des liens plus facilement, nous te conseillons de créer ta FICHE DE PERSONNAGE et de faire aussi un pas vers les autres en allant fouiner dans la leur. L'intégration ne se fait pas à sens unique. Tu peux également prendre connaissance du GUIDE DE CV, notre FAQ qui t'orientera au mieux.

Nous avons un DISPOSITIF DE KARMA, qui consiste à te donner un imprévu à exploiter dans la vie du personnage. Le tien est ajouté dans ton profil (champ Karma). C'est : Un chèque bancaire a été refusé..

Afin d'écrire rapidement, tu peux jeter un œil au système de RP LIBRES et de HASARD si tu souhaites jouer rapidement et sans idée. Aussi, n'hésite pas à t'amuser en FLOODANT et au moindre problème, contacte-nous !

Enfin, terminons sur cette touche d'humour. Nous t'invitons à prendre connaissance de la fiche de BRIGITTA GHIONA pour mieux comprendre ses aventures sur son BLOG.

Passe un bon moment sur Ciao Vecchio. Aristotele Tagliaferri +  If lies were cats, you'll be a litter 209729686 Aristotele Tagliaferri +  If lies were cats, you'll be a litter 377533827 Aristotele Tagliaferri +  If lies were cats, you'll be a litter 2002189330



Je sens quelque chose qui ne se dit pas, dont j’ignore la cause. C’est dans tes sourires, un je-ne-sais-quoi qui s’arrête au bord du désir. Quelle est cette voix, qui nous entraîne à renoncer sans regarder l’un vers l’autre ? Si c’est un choix, il faut qu’on s’aime, sans se lasser pour se garder l’un et l’autre. L’un près de l’autre.
Danya

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Aristotele Tagliaferri +  If lies were cats, you'll be a litter Empty
Sujet: Re: Aristotele Tagliaferri + If lies were cats, you'll be a litter ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Aristotele Tagliaferri + If lies were cats, you'll be a litter -
CIAO VECCHIO :: Gestion des Personnages :: Présentations :: Terminées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2  Suivant