Revenir en haut
Aller en bas


 

- [En cours] - Apprenons à faire connaissance. -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Caterina Prati10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Caterina Prati
http://www.ciao-vecchio.com/t6079-caterina-prati-la-famiglia-pri http://www.ciao-vecchio.com/t6101-caterina-la-phrase-pas-encore-trouvee-sourry-_#193913
Faceclaim : Lucy HALE + ©avengedinchains + pretty.little.doll
Messages : 1200 - Points : 1476
[En cours] - Apprenons à faire connaissance. Q1u3
Âge : 3O ans + née à Naples le 20.06.1989
Métier : gérante du café-littéraire de Poppy Skyes
[En cours] - Apprenons à faire connaissance. Empty
Sujet: [En cours] - Apprenons à faire connaissance. ( le Mar 8 Oct 2019 - 3:24 )
Apprenons à faire connaissance.
CASSANDRA ET CATERINA


J'ai peur. Je suis effrayée. Depuis ce qui s'est produit à mon appartement, je dors peu, me trouvant trop angoisser, pour ne pas dire que je ne dors plus. Bien sûr, je devrais voir un médecin, seulement, je ne me sens pas prête. De ce fait, j'use des remèdes de grand-mère pour essayer de dormir plus paisiblement, ce qui ne fonctionne pas franchement. Mon cœur battant à tout rompre dans ma poitrine, je me trouve en sueur, ayant poussé un cri, réveillée. « Ça ne peut pas continuer comme ça. » Je murmure, des trémolos perceptibles dans ma voix. « Ça ne peut pas continuer. » Je prononce encore, pour éclater en sanglots...
Une grosse demi-heure est passée entre ma crise de larmes et cet instant où je me trouve à la cuisine, ma tasse de café fumante entre mes deux mains, que je tiens fermement. De coutume, je profite du lever du soleil, seulement il y a des jours où je ne peux le faire, restant prostré, paralyser, par ce que j'ai vécu, par ces angoisses qui m'assaillent et qui font remonter en moi de très mauvais et sombres souvenirs. Fermant les yeux, mes mains commençant à trembler, je dépose ma tasse de café sur la table, pour me laisser glisser contre un meuble de cuisine, terminant ma course sur le sol. À nouveau, j'éclate en sanglots, positionnant mon visage entre mes mains, me cachant.
Étant dans la salle de bain, j'essaye de camoufler mes cernes, afin que l'on ne perçoive pas ma fatigue. Je me refuse à mélanger vie professionnelle et vie privée, ce qui fait que je dois être impeccable et rester la même, en toutes circonstances. « Impossible. » Je prononce dans un soupir, puisque je ne peux pas cacher mon regard mouillé, puis surtout, la détresse criante qui s'y trouve, ainsi que la souffrance qui s'y lit. « Caterina. Ça va aller. » Je murmure, essayant de m'encourager en fixant mon reflet dans le miroir. « Les soucis restent à l'appartement. » J'ajoute, faisant la grimace, me demandant comment je pourrais me vêtir pour aller travailler. Hésitante, n'étant pas en forme, je me décide à enfiler un jean, puis un pull en laine. « Classique, mais efficace. » Je me dis, ajustant mon pull au niveau de mes épaules, pour trouver mon entrée, enfilant des bottines. Clefs en main, sac à main tenue en bandoulière, j'attrape un Trench, pour finalement quitter l'appartement qui était auparavant dans mon esprit mien, ce qui n'est plus le cas aujourd'hui...
Ayant ouvert le café-littéraire depuis deux petites heures déjà, j'use de ma politesse habituelle afin que l'on ne remarque pas dans quel état je suis intérieurement, puisqu'il y règne le chaos. Aidant au service des cafés et autres boissons chaudes ou froides, je reste discrète, comme toujours, ainsi que professionnelle mais aussi éloigner, puisque j'ai des distances de sécurité avec tout le monde, afin de me protéger, mais surtout afin de protéger les clients, toute personne étant autour de moi. « Bonjour. » Je prononce dans un mince sourire alors que j'apporte à des clients leurs cafés. « J'arrive dans une minute. » J'ajoute, reconnaissant la jeune femme qui vient de passer la porte, puisqu'elle vient souvent au café-littéraire, ce qui fait d'elle une habituée si je puis dire, qui se trouve très discrète, tout comme moi. Arrivant à sa hauteur, lui souriant faiblement, mes mains étant liées et positionnées devant moi, je prends la parole : « Bonjour à nouveau Cassandra. » Mon sourire s'élargit timidement. « Que désirez-vous boire aujourd'hui ? » *Comme d'habitude je suppose ?*, j'aurais pu prononcer, seulement je ne le fais pas, attendant la réponse de la jeune femme blonde se trouvant attabler et étant prête à petit-déjeuner.



LA FAMIGLIA PRIMA DI TUTTO
JE VOUS AIME MES ORPHELINS
NOTRE FAMILLE EST MA FORCE, CHAQUE PERSONNE LA COMPOSANT M'INSUFFLE DU COURAGE.


Revenir en haut Aller en bas
Cassandra De MatteoLa jeunesse dorée et éclatante
Cassandra De Matteo
http://www.ciao-vecchio.com/t5419-cassandra-de-matteo-car-j-me-j http://www.ciao-vecchio.com/t5424-cassandra-de-matteo-je-dirais-peu-importe-les-chutes-je-prend-le-risque-de-toi
Faceclaim : Lili Reinhart ©lunaeye
Messages : 128 - Points : 194
[En cours] - Apprenons à faire connaissance. Tenor
Âge : 26 ans
Métier : Graphiste/codeuse
[En cours] - Apprenons à faire connaissance. Empty
Sujet: Re: [En cours] - Apprenons à faire connaissance. ( le Dim 8 Déc 2019 - 16:11 )

Aprennons à faire connaissance
Ses derniers temps étaient instables. Bien que je recommençais à retrouver une part de ma vie ou tout du moins, je le pensais, je me sentais encore un peu perdue dans toute cette réalité. Je fermais les yeux, dans mon lit. Mon réveil avait sonné mais je n'arrivais pas à me lever. Je peinais à retrouver le courage pour le faire. Je m'agitais sous ma couette et c'était uniquement quand la violente envie de faire pipi m'empêchait presque de me rendormir que j'avais décidé de me lever. D'un bond, comme ça. Après avoir fait le nécessaire et pris une douche, je répondais rapidement à un texto de mon frère pour finalement me rendre à l'endroit voulu. Cet endroit semblait être le café littéraire de Caterina. Ce lien, je l'aimais de tout mon coeur. Je m'y réfugiais quand j'avais juste besoin de temps ou d'être un peu plus en paix. En général, j'éteignais juste mon portable pour profiter d'un bon bouquin et d'une bonne boisson chaude en compagnie de la gérante, un peu renfermée mais plutôt bienveillante, à vrai dire. « Bonjour ! » avais-je répondu alors je déposais ma veste un peu humide à cause du temps. Elle me vouvoyait encore et ça me faisait sourire. Je déposais mon livre sur la table avec ce moment sourire égayant. « Huum... Je prendrais bien quelque chose de doux ce matin ! » J'en avais bien le besoin vu le réveil chaotique. Je retirais mon écharpe. Il faisait bon dans le petit bar. C'était agréable. J'avais même emmener mon pc pour travailler. C'était si calme qu'il était facile de se concentrer ici. C'était pour cela aussi que j'aimais ce endroit. « Huuum... Je vais vous prendre un grand chocolat chaud. Ca me rappellera mon enfance ! » Je souriais bêtement. C'était une simplicité que j'aimais. Une vie simple, loin de toutes ses hésitations, de tout ses souvenirs oubliés. « Oh et vous pouvez me tutoyer. Je commence à être une habituée ! » Tout en ricanant, je commençais à sortir un petit bloc note. Lié au fait que je devais impérativement dessiner un design avant de réussir à parfaitement le produire sur mon pc. Il y avait déjà sur ce petit bloc de papier, beaucoup de mes croquis. « Vous êtes ouvert bien tôt ce matin... Vous avez été réveillé par le froid, vous aussi ? »
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




Fight

≈ Soit l'amour que même un accident ne peut pas faire oublier.

Revenir en haut Aller en bas
 
- [En cours] - Apprenons à faire connaissance. -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut