Revenir en haut
Aller en bas

Le Deal du moment :
Code promo Nike : 30% de réduction sur TOUT le ...
Voir le deal
-38%
Le deal à ne pas rater :
-38% sur la barre de son Yamaha YAS-108 (ODR 15€)
184.99 € 299.99 €
Voir le deal

 

- [Terminé] 500 miles || PV Adelina -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Parco Virgiliano
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Constello AlmaToujours frais après un litre de café
Constello Alma
http://www.ciao-vecchio.com/t5211-constello-with-all-the-love-th http://www.ciao-vecchio.com/t5213-constello-it-did-not-went-as-planned
Faceclaim : Alan Cumming @Sandrine (avatar MERCI!) et Rogers (code de signature)
Je suis absent-e : En présence réduite jusqu'au 17.01.2020
Messages : 4706 - Points : 2095
[Terminé] 500 miles || PV Adelina Ezgif-com-video-to-gif
Âge : 57 ans [14 janvier 1962]
Métier : Acteur et professeur qui bosse sur son premier lvre
[Terminé] 500 miles || PV Adelina Empty
Sujet: [Terminé] 500 miles || PV Adelina ( le Ven 11 Oct 2019 - 4:44 )

Je n’étais rentré que quelques minutes rangé les derniers légumes fraichement cueillis de la saison. Pas assez longtemps pour me dire que quelque chose allait se passer. Je voulais profiter de cette journée de congé pour m’occuper de fermer mon jardin pour la saison et aller prendre une longue marche avec ma fille et mes petits-enfants. Ça allait être une bonne journée avec le soleil qui brillait. Ce doux soleil d’automne qui marquait la fin des journées les plus chaudes de l’année. Je m’étais égaré quelques instants dans le tri des aubergines, tomates, courgettes, agrumes et raisins. Assez longtemps pour réaliser que la maison était drôlement calme, parce que Dolce, ma nouvelle colocataire était à l’extérieur. Et je redécouvrais cette expression que l’on dit parfois sur les enfants « le silence est suspect quand il y a un enfant… » et bien le même principe s’applique pour un chien.
Si bien que je sortis.
Je contemplais mon parterre de fleur avec un air horrifié sur le visage. Là où se trouvait quelques heures plus tôt un magnifique par terre de fleur se trouvait un trou. Et le monticule de terre qui se trouvait à un jet de pierre faisait ressembler mon terrain à une décharge, à un champ dans lequel s’était écroulé un vaisseau spatial. Pourtant, il n’y avait pas l’ombre d’un extra-terrestre pour justifier l’anéantissement d’un été entier de travail passer à arroser et à entretenir les mauvaises herbes qui tentaient de s’infiltrer dans mes plantes. Il ne fallait pas fouiller très loin pour trouver la coupable de ce terrible crime contre les platebandes : des yeux marrons qui trahissait l’absence la plus totale de remords, de la terre sur le museau et une marguerite à demi mangée dans la bouche. « Non, Dolce ! » dis-je d’un ton ferme. Ce n’était que des plantes… ce n’étais pas grave, mais il faudrait que je trouve comment empêcher un tel massacre d’ici le début de la prochaine saison chaude.

Nous rentrâmes dans la maison après que j’ai quelque peu ramasser le désastre créé par ma nouvelle addition familiale. Après trois semaines à m’habituer à sa présence, c’était quelque peu particulier. Je n’avais pas adopté un chiot mais une chienne de presque sept ans qui avait vécu la plupart de sa vie dans des appartements. Elle prenait donc goût aux grands espaces de ma maison, de mon terrain et de nos balades. Disons que c’était par nécessité que j’avais repris la marche à l’extérieur et la raison pour laquelle j’avais conseillé d’aller prendre une marche à ma fille pour nous occuper et pouvoir parler avec les jumeaux dans leurs poussettes.

Après une brève douche pour moi et une brève sieste pour Dolce, nous sommes partis vers le parc. Bouteille d’eau à la main, j’attendais maintenant ma fille avec une impatience renouvelée. Je n’avais pas vu les jumeaux depuis quelques jours et j’étais certains qu’ils auraient déjà grandi un peu. Les enfants à cet âge changent à une vitesse folle. Au bout de sa laisse, Dolce attendait patiemment assise en me fixant avec ses beaux grands yeux lumineux.



   
If this was my last day on Earth
♛ I knew that tomorrow I’d leaved this place forever... all of the things that I would have done, all of the races that I would have run, far away places that I would have gone wouldn’t matter at all. All that matters are the thing we leave behind and the echoes love can leave inside the mind and the light that last from random acts of kindness.
Revenir en haut Aller en bas
Adelina Alma10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Adelina Alma
http://www.ciao-vecchio.com/t2209-il-faut-avancer-ne-jama http://www.ciao-vecchio.com/t2210-adelina-alma
Faceclaim : Louise Brealey + ran94(avatar), .plùm(sign), tumblr + sherlollyresources(gifs)
Messages : 8363 - Points : 4098
[Terminé] 500 miles || PV Adelina Tumblr_puo95edz7m1r9p3hpo4_400
Âge : 37 ans (18/07/1982)
Métier : Directrice/Animatrice en centre de loisirs
[Terminé] 500 miles || PV Adelina Empty
Sujet: Re: [Terminé] 500 miles || PV Adelina ( le Sam 26 Oct 2019 - 13:37 )
Elle arriva enfin à faire des nuits complètes, les jumeaux avaient enfin pris un rythme correct, ça faisait du bien a tout le monde. D’ailleurs aujourd’hui, elle emmenait Charly et Amelia en promenade, car elle avait rendez-vous avec son père et sa nouvelle compagne, une boule de poil. C’était une bonne chose qu’il ait adopté un animal de compagnie, Adelina aimait les animaux, peut être qu’un jour, elle convaincrait son petit ami d’adopter un chiot, mais bon ce n’était pas le moment actuellement. Elle avait habillé ses enfants pour pas qu’ils aient froids, de toute façon, elle considérait que tout leur allait, ils étaient vraiment mignons, ses bébés étaient les plus beaux, le premier qui dirait le contraire risquerait sa vie. Elle installa les jumeaux dans la poussette double et quitta l’appartement, une bonne balade, voila ce dont elle avait besoin. Puis marcher ça lui ferait du bien, ça lui ferait un peu d’exercice, les jumeaux semblaient heureux aussi, la preuve elle n’avait pas entendu de pleurs. Elle avait pris le nécessaire au cas où. Puis elle avait même enregistré Celian en train de jouer du violon, c’était l’un des meilleurs moyens pour calmer les jumeaux, quelle chance d’avoir un homme avec ce genre de talent, elle devrait apprendre à jouer un jour, elle lui demanderait des cours. Quand elle arriva, il y a déjà pas mal de monde, il faut dire que ce parc était un endroit assez fréquenté et populaire. Au bout d’un moment elle aperçut son père, avec sa boule de poil c’était plus simple de le repérer, elle se dirigea vers lui. « Salut papa. » Il eut le droit à une étreinte et ensuite, elle se baissa pour caresser Dolce, avant de se relever. « Charly et Amelia ont été calme pendant tout le trajet, je crois qu’ils sont contents de voir leur grand-père. » Après tout, il arriva à Adelina de les confier à son père, quand elle devait sortir et que même Celian n’était pas disponible. Elle pouvait compter sur ses parents et même sur ses amis, ça c’était bien, même si la plupart du temps, elle avait du mal à quitter ses enfants, c’était une maman protectrice et elle le serait longtemps. « Alors ta boule de poil t’en fait baver ? » Elle n’en savait rien, mais elle était curieuse de savoir si son père s’en sortait, s’occuper d’un animal ça n’a rien de simple.


Adelian
« uc. »
Revenir en haut Aller en bas
Constello AlmaToujours frais après un litre de café
Constello Alma
http://www.ciao-vecchio.com/t5211-constello-with-all-the-love-th http://www.ciao-vecchio.com/t5213-constello-it-did-not-went-as-planned
Faceclaim : Alan Cumming @Sandrine (avatar MERCI!) et Rogers (code de signature)
Je suis absent-e : En présence réduite jusqu'au 17.01.2020
Messages : 4706 - Points : 2095
[Terminé] 500 miles || PV Adelina Ezgif-com-video-to-gif
Âge : 57 ans [14 janvier 1962]
Métier : Acteur et professeur qui bosse sur son premier lvre
[Terminé] 500 miles || PV Adelina Empty
Sujet: Re: [Terminé] 500 miles || PV Adelina ( le Dim 17 Nov 2019 - 1:30 )
La première chose que j’avais faite toute suite après avoir signer les papier d’adoption de Dolce, ça avait été d’envoyer une photo de moi avec la belle puce dans mes bras. Malgré le fait qu’elle était énorme à ma fille, à Lucia et à Tore. Une photo que j’avais demandé à Ana qui m’avait accompagné de prendre. J’avais eu un véritable coup de foudre pour la boule de poil et malgré l’attentat criminel contre mes fleurs, j’étais très heureux qu’elle soit dans ma vie en ce moment précis. C’était une belle chienne infatigable qui tirait déjà sur la laisse un peu dans l’espoir de pouvoir partir en exploration du parc.

Je fus donc content de voir arriver ma fille. L’étreinte brève était en elle-même une preuve que le dur morceau de mensonge que je lui avais fait avaler d’un coup était lentement mais surement en train de passer. « Salut ma princesse ! Tu es ravissante aujourd’hui. » Bon, je trichais sans doute un peu parce qu’à mes yeux, elle était toujours magnifique. C’était ma fille après tout et même si elle était grande, elle restait ma princesse.

Je regardais doucement à l’intérieur de la poussette pour voir les deux petits et de m’étonner doucement : « Oh ! C’est effrayant ! Ils ont encore grandi ! » Ça faisait longtemps que je n’avais pas vu d’enfant et j’avais oublié combien dans les premiers mois de la vie un enfant grandissait à une vitesse extraordinaire. Les traits qui changeaient, s’affinaient encore, les petites différences. C’était presque magique de voir combien il grandissait à une vitesse folle. « Et bien… papi est très heureux de les voir. » dis-je un sourire gaga aux lèvres.

Elle me demanda ce que je pensais de ma nouvelle colocataire à quatre pattes. Et certes, j’étais presque aussi gaga qu’avec mes petits enfants, mais elle était plus de problème puisque j’étais en un certain sens chargé de sa discipline. « C’est plus de travail que ce que je pensais… » rigolais-je doucement. « Ne te trompe pas… je l’adore mais c’est un peu comme un bébé… Tu vas voir quand Amelia et Charly vont commencer à se tourner et à ramper… Le silence devient suspect. Et bien… madame vient de massacrer mon beau parterre de fleurs… Comme tu peux voir elle a zéro remords pour son crime. » Attentive sur un papillon qui se promenait à côté de nous, ma chienne fixait, sa queue fouettant gaiement l’air comme si de rien n’était. « J’ai repris habitude des plus longues marches parce qu’elle aime bien… Ça change du tapis roulant. » dis-je avec un beau grand sourire sur le visage. « Et toi ? Comment vas-tu ? » demandais-je doucement en me mettant en marche à travers le parc.



   
If this was my last day on Earth
♛ I knew that tomorrow I’d leaved this place forever... all of the things that I would have done, all of the races that I would have run, far away places that I would have gone wouldn’t matter at all. All that matters are the thing we leave behind and the echoes love can leave inside the mind and the light that last from random acts of kindness.
Revenir en haut Aller en bas
Adelina Alma10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Adelina Alma
http://www.ciao-vecchio.com/t2209-il-faut-avancer-ne-jama http://www.ciao-vecchio.com/t2210-adelina-alma
Faceclaim : Louise Brealey + ran94(avatar), .plùm(sign), tumblr + sherlollyresources(gifs)
Messages : 8363 - Points : 4098
[Terminé] 500 miles || PV Adelina Tumblr_puo95edz7m1r9p3hpo4_400
Âge : 37 ans (18/07/1982)
Métier : Directrice/Animatrice en centre de loisirs
[Terminé] 500 miles || PV Adelina Empty
Sujet: Re: [Terminé] 500 miles || PV Adelina ( le Ven 29 Nov 2019 - 13:34 )
« Tu dis toujours que je suis ravissante, c’est parce que je suis ta fille ? » Vu que c’était son père, c’était normal qu’il dise ce genre de chose. Elle était pareil avec ses propres enfants, elle avait commencé à pardonner à son père, ils retrouvaient tous les deux une relation père/fille. Elle avait accepté l’idée, même si parfois c’était un peu dur, maintenant elle espérait juste que ses parents seraient heureux chacun de leur côté. Cela ne devait par être facile, ses parents avaient été ensemble depuis des années, elle savait que sa mère n’avait connu personne d’autre, normal elle l’avait eu assez jeune.

« On est obligé de changer souvent de vêtement, c’est possible que plus ils soient aussi grands que leur papa. » En effet Celian était assez grand alors qu’elle, elle était plutôt petite, elle devait parfois se mette sur la pointe des pieds pour l’embrasser. Peut être que les jumeaux seraient entre les deux. De toute façon, à leur âge, c’était normal que les deux bébés grandissent rapidement, ça se calmerait au fil du temps. « Tu sais je crois que les gens sont contents de les voir en général. » C’est vrai que quand ses proches voyaient Amelia et Charly, ils avaient tendance à être charmé, il n’y avait qu’à voir Anabela qui semblait vouloir toujours gâter ses deux petits filleuls.

« Tu as choisi un animal comme compagnie, c’est normal que ce ne soit pas facile. » Elle se disait que c’était une bonne chose, peut être que sa mère pourrait aussi prendre un animal. Pour sa part, elle ne serait pas contre avoir un chien ou même un chat, mais peut être quand les jumeaux seront plus grands, puis il faudrait que son petit soit d’accord. Déjà qu’elle lui avait sans doute pas mal chamboulé sa vie depuis qu’il était revenu, il faut dire qu’elle n’avait pas perdu de temps pour se jeter dans ses bras. « Enfin je ne pense pas que mes enfants abimeront ton parterre de fleurs, par contre c’est vrai qu’on a intérêt à les surveiller. Ils étaient déjà bien actifs avant de naître. » Elle n’avait pas oublié les coups qu’elle recevait, les hommes avaient bien de la chance de ne pas vivre ça. « Puis c’est bien de marcher à ton âge. » Elle taquinait un peu son père, il était bien pour son âge, c’était une bonne idée les promenades. « Je vais bien, bon avoir une bonne nuit complète c’est compliqué, mais je leur pardonne tout je pense. » Comment résister à ces visages d’anges, c’était impossible pour elle. « Tu sais, tu es le bienvenu à la maison. » C’était son père, il avait le droit de passer pour les voir.


Adelian
« uc. »
Revenir en haut Aller en bas
Constello AlmaToujours frais après un litre de café
Constello Alma
http://www.ciao-vecchio.com/t5211-constello-with-all-the-love-th http://www.ciao-vecchio.com/t5213-constello-it-did-not-went-as-planned
Faceclaim : Alan Cumming @Sandrine (avatar MERCI!) et Rogers (code de signature)
Je suis absent-e : En présence réduite jusqu'au 17.01.2020
Messages : 4706 - Points : 2095
[Terminé] 500 miles || PV Adelina Ezgif-com-video-to-gif
Âge : 57 ans [14 janvier 1962]
Métier : Acteur et professeur qui bosse sur son premier lvre
[Terminé] 500 miles || PV Adelina Empty
Sujet: Re: [Terminé] 500 miles || PV Adelina ( le Sam 7 Déc 2019 - 4:58 )
Devenir parent est une grande responsabilité : il faut inculquer des valeurs, s’assurer de fournir l’ensemble des éléments dont un enfant peut avoir besoin afin de se réaliser. Le fait d’avoir une carrière qui nous rend célèbre a un impact, mais j’avais fait de mon mieux pour protéger autant que faire se pouvait ma fille de la grêle que les médias faire tomber sur une famille qui tentait de son mieux pour faire en sorte de tirer son épingle du jeu. Et quand des couches à changer on passait à ses premiers pas, quand on réalisait que ces monstres sous le lit ou que le tétanos effrayant ne venait pas faire disparaitre notre enfant, on ne pouvait s’empêcher de ressentir de la fierté à l’égard de ce petit bout de vie devenu grand : un tableau auquel on avait en un certain sorte mis tous les ingrédients jusqu’au vernis pour nous assurer qu’il soit en mesure d’être contempler. Et peut-être étais-je un peu imbu de ma personne, mais j’étais fier de ma fille.

Elle dégageait un certain calme, une assurance qui la rendait belle. Et je savais qu’elle avait du travailler pour atteindre ce niveau. J’eus donc un petit sourire moqueur quand elle me demandant si c’était seulement parce qu’elle était ma fille : « Ce n’est pas impossible que ce soit la raison pour laquelle je trouve que tu es la plus belle. Mais il y a aussi le fait que tu rayonnes dans ton rôle de maman. » Ce qui était vrai après tout. Elle avait l’air comblé même si je me doutais que c’était fatiguant : des jumeaux, c’est une masse considérable de travail de plus. Deux fois le trouble.

Je rigolais quand même lorsqu’elle me dit qu’ils grandissaient à une vitesse folle. « En même temps, tu as choisi de t’engager avec une asperge. Celian est grand et mince… » dis-je en pouffant de rire. Oh ! J’aurais pu faire pire et le comparer à un biscuit apéritif que je n’aimais pas. Mais je trouvais ma comparaison amusante. « Tu risques d’avoir deux futurs asperges. Mais au moins, il a pris du temps pour être avec toi un peu ? » Le papa-poule n’était jamais loin avec moi. Et Celian avait ce petit côté bûcheron rustre (pour un homme qui travaillait dans un laboratoire. Et j’avais peur qui se la joue père expéditeur abonné aux absents. Je déposais doucement un regard tendre sur mes petits-enfants endormis dans le panier : « Il faut être un cœur de pierre pour rester insensible à un tout-petit je crois. »


Doucement la conversation dériva vers ce que le désastre de mon chien et le fait que ni Charly ni Amelia n’oseraient faire quelque chose dans le genre. Au fond, le dégât ne me dérangeait pas. Mais Adelina aussi m’avait déjà aidé dans le jardin. « Tu ne te rappelles pas de m’avoir "aider" dans le jardin quand tu étais petite. Tu étais sans doute trop petite. Tu en as fait du ravage toi aussi. Mais c’est normal, autant pour Dulce, les mousses ou toi. » dis-je avec un petit sourire moqueur avant de feindre la sourde oreille lorsqu’elle souligna que les marches étaient une bonne option à mon âge. Feignant la surdité, je répondis un peu plus fortement : « Hum ? Quoi… qu’est-ce que tu dis…. Je n’ai rien entendu. » et lui tirais avec moquerie la langue.

« C’est une passe à traverser les nuits un peu plus courtes. Mais ils vont te le rendre plus tard. Ado, ils voudront plus se lever… Mais ça va être un peu compliqué pour que je vienne comme je débute un tournage bientôt dont le plateau est à Rome donc beaucoup de déplacement en vue. Mais je passerais te voir dans mes jours de congé. » parce que j’avais conscience que mon horaire ne serait pas des plus accommodant pour les quelques prochains mois. Je m’éclaircis la voix avant de poursuivre : « J’aurais proposé que l’on fasse Noël chez moi cette année et j’aurais bien invité ta mère si elle veut bien venir avec moi et Jack ton demi-frère… Si tu n’en vois pas d’objection naturellement. »



   
If this was my last day on Earth
♛ I knew that tomorrow I’d leaved this place forever... all of the things that I would have done, all of the races that I would have run, far away places that I would have gone wouldn’t matter at all. All that matters are the thing we leave behind and the echoes love can leave inside the mind and the light that last from random acts of kindness.
Revenir en haut Aller en bas
Adelina Alma10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Adelina Alma
http://www.ciao-vecchio.com/t2209-il-faut-avancer-ne-jama http://www.ciao-vecchio.com/t2210-adelina-alma
Faceclaim : Louise Brealey + ran94(avatar), .plùm(sign), tumblr + sherlollyresources(gifs)
Messages : 8363 - Points : 4098
[Terminé] 500 miles || PV Adelina Tumblr_puo95edz7m1r9p3hpo4_400
Âge : 37 ans (18/07/1982)
Métier : Directrice/Animatrice en centre de loisirs
[Terminé] 500 miles || PV Adelina Empty
Sujet: Re: [Terminé] 500 miles || PV Adelina ( le Jeu 2 Jan 2020 - 13:48 )
« Je suis parfaitement heureuse dans ce rôle. » Même pendant sa grossesse on lui avait dit qu’elle était rayonnante et les gens avaient l’air sincère dans leur propos. Sauf qu’elle quand elle était enceinte, elle se trouvait énorme et pas vraiment attirante, c’est sans doute ce que ressente la plupart des femmes enceintes, mais elle avait apprécié cette expérience, peut être qu’elle la renouvellerait un jour qui sait. Enfin elle attendrait que ses enfants soient un peu plus vieux, même si elle ne devrait pas trop attendre non plus vu qu’elle continuait de prendre de l’âge. Puis aborder le sujet avec son compagnon c’était quand même compliqué, même si elle trouvait qu’il était un excellent père.

« Je ne crois pas que Celian apprécie que tu le surnomme l’asperge, tu sais, il a horreur des surnoms. » C’est vrai, c’est pour ça qu’elle ne pouvait pas l’appeler chéri ou mon amour, il n’aimait pas ça, sinon elle l’aurait bombardé depuis longtemps. « C’est vrai qu’il est grand, je me sens un peu petite à côté. » Elle n’était pas une géante, donc peut être que ses enfants seraient entre les deux. « Bien sûr qu’il est là, au début de notre relation, je lui ai appris à rentrer du travail, puis tu sais il s’occupe bien de moi. » Elle n’oublierait pas le jour ou elle l’avait rejoint au travail et ou il l’avait fait poireauter des heures, il lui avait fait la morale et il avait compris la leçon. « Ce sont deux petits anges, normal ce sont mes enfants. » Elle faisait probablement partie de ces parents complétement gagas, elle assumait. « Sauf que je ne faisais pas mes besoins dans ton jardin rassure moi, puis c’est l’attention qui compte, ça a dû t’aider quand même. » Quelle idée de comparaison son père avait quand même. « Tu n’entends que ce qui t’arrange, je vois de qui je tiens cette crainte de vieillir. » Adelina n’aimait pas qu’on lui rappelle son âge, si elle avait pu rester bloquer à l’âge de trente ans, elle aurait été heureuse. « Ou alors ils sortiront en douce quand on aura le dos tourné. » Elle connaissait les enfants et les adolescents aussi, bon pour sa part, elle était plutôt renfermée adolescente, mais bon, elle savait comment ça se passait à cet âge. « Je veux des places en avant-première, quand ton film sortira et tu pourrais aussi m’emmener sur les plateaux de tournage. » Après tout Rome, ce n’était pas si loin, bon d’un côté, elle avait les jumeaux, elle pourrait peut-être les emmener s’ils étaient calmes. « Je ne suis pas contre, il faut que je vois avec Celian, mais un repas en famille ce serait chouette. » Même si la situation serait bizarre, après tout ses parents étaient séparés.


Adelian
« uc. »
Revenir en haut Aller en bas
Constello AlmaToujours frais après un litre de café
Constello Alma
http://www.ciao-vecchio.com/t5211-constello-with-all-the-love-th http://www.ciao-vecchio.com/t5213-constello-it-did-not-went-as-planned
Faceclaim : Alan Cumming @Sandrine (avatar MERCI!) et Rogers (code de signature)
Je suis absent-e : En présence réduite jusqu'au 17.01.2020
Messages : 4706 - Points : 2095
[Terminé] 500 miles || PV Adelina Ezgif-com-video-to-gif
Âge : 57 ans [14 janvier 1962]
Métier : Acteur et professeur qui bosse sur son premier lvre
[Terminé] 500 miles || PV Adelina Empty
Sujet: Re: [Terminé] 500 miles || PV Adelina ( le Lun 20 Jan 2020 - 4:05 )
Je faisais des efforts pour apprécier l’homme avec qui ma fille avait choisi de passer sa vie. Mais le côté trop direct de l’Anglais n’était pas nécessairement pour me plaire. Je n’avais pas oublié combien il lui avait brisé le cœur une fois. Il avait eu droit à une deuxième chance et malgré le petit bonheur qu’ils filaient maintenant, je ne pouvais m’empêcher de regarder d’un œil inquiet leur relation. Même si ça allait bien. Ceci ne m’empêchait pas de l’accepter dans la famille. La preuve étant cet humour un brin caustique que j’avais utilisé en le désignant d’asperge. « Ah ! Mais c’était un constat et non pas un surnom. Et c’est pour le taquiner. Et puis, tu le dis toi-même… Il est grand et un peu trop maigrichon à mon goût. »

Chacun ses préférences n’est-ce pas ? Moi je les préférais plus bâti. Mais je n’allais pas nécessairement le préciser ni dire à ma fille que je voyais un ami un peu plus régulièrement ces derniers temps. Tant que ça ne serait pas sérieux entre un de mes amants et moi je ne jouerait pas cartes sur table d’une manière transparente et indubitable. Par contre, la discrétion dans ma propre vie sentimentale n’égalait pas celle que j’imposais en papa poule. Toujours rigolans, je poursuivit : « Et il doit le faire parce que sinon je vais aller en mode complet papa poule même si je suis peut-être trop vieux pour ça. ». Et je rigolais doucement.

La discussion sur mes petits-enfants qui je devais l’avouer étaient d’un calme exemplaire me fit également tout doucement sourire. Ils en viendraient à faire des bêtises : tous les enfants le font. Cela fait partie du processus intégral qui vient avec le fait de grandir. « Non… Mais tu en as quand même fait des bêtises pas possibles. Et tes deux petits anges vont sans doute en faire. L’avantage quand tu es parent c’est qu’un jour tu peux les ressortir pour leur mettre la honte.» Avais-je par le passé été peut-être un peu un père boulet ? Oui… mais je me revendiquais clairement du titre avec une fierté indescriptible. La même qui me mena à rigoler doucement : « C’est que je ne vieillis pas moi. Je suis comme un bon vin. Je deviens simplement meilleur avec l’âge. » rigolais-je doucement.

La conversation dériva doucement sur mes futures productions. Un sourire délicat sur le visage, je lui répondis : « Bien sûr que tu auras des billets pour l’avant-première autant pour le film de monsieur Monteserrat que pour Un’altra storia. D’ailleurs, son avant-première devrait être au début du mois de mars pour ce deuxième… et je dois te prévenir que le film contient des scènes plus… osées de Salvatore et moi. » J’allais au moins jouer carte sur table sur ce point. Si elle n’avait pas nécessairement envie de voir ce genre de scène de tendresse, je préférais qu’elle soit prévenue en avant.

La conversation dériva vers une éventuelle rencontre familiale qui incluerait son demi-frère. « À la bonne heure ! Je te contacterais pour organiser le tout. Je dois avouer que je ne suis pas certain que ta mère soit nécessairement de la partie. C’est encore… compliqué… Mais j’espère que tu comprenne. » dis-je avec un sourire.



   
If this was my last day on Earth
♛ I knew that tomorrow I’d leaved this place forever... all of the things that I would have done, all of the races that I would have run, far away places that I would have gone wouldn’t matter at all. All that matters are the thing we leave behind and the echoes love can leave inside the mind and the light that last from random acts of kindness.
Revenir en haut Aller en bas
Adelina Alma10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Adelina Alma
http://www.ciao-vecchio.com/t2209-il-faut-avancer-ne-jama http://www.ciao-vecchio.com/t2210-adelina-alma
Faceclaim : Louise Brealey + ran94(avatar), .plùm(sign), tumblr + sherlollyresources(gifs)
Messages : 8363 - Points : 4098
[Terminé] 500 miles || PV Adelina Tumblr_puo95edz7m1r9p3hpo4_400
Âge : 37 ans (18/07/1982)
Métier : Directrice/Animatrice en centre de loisirs
[Terminé] 500 miles || PV Adelina Empty
Sujet: Re: [Terminé] 500 miles || PV Adelina ( le Mar 21 Jan 2020 - 12:26 )
« Pourtant je le nourris bien, c’est qu’il a un bon métabolisme. » Adelina se demandait parfois si son père acceptait réellement Celian, ce n’est pas qu’ils étaient en mauvais terme, peut être que son père était surtout protecteur. Puis le fait qu’à l’époque Celian ait coupé les ponts et qu’à son retour, elle se soit jetée dans ses bras, ça n’a pas dû rassurer le pauvre papa. C’est ça les parents, ils veulent toujours le meilleur pour leurs enfants. Elle serait sans doute pareil avec Amelia et Charly, elle se demandait comment son petit ami serait à propos de ce sujet, mais bon ils avaient encore le temps avant de s’inquiéter.

« Tu sais, j’ai plus de trente ans maintenant, à mon plus grand malheur, je peux me débrouiller seule. » Passer la battre des trente cinq ans c’était dur, mais quand elle voyait que son père était encore en forme malgré son âge, ça la rassurait d’un côté, il n’était pas si vieux après tout. « Je ne suis plus une petite fille, mais j’ai toujours un protecteur de toute évidence. » Et pour le coup ce n’était pas son père, mais Celian, à croire que les deux finiraient en compétition à force. Elle rigolait avec son père, elle avait besoin de ce genre de moment. C’est vrai qu’elle avait été en froid avec lui pendant quelques temps, quand elle avait découvert la vérité, mais à présent elle acceptait la situation, du moment que ses parents étaient heureux ça lui convenait.

« A t’entendre, on dirait que j’étais un monstre, je suis sûr que tu exagères. » Pour être honnête, elle ne s’en souvenait pas, si ça se trouve elle avait vraiment donné du fil à retordre à ses parents. « Tu n’oserais quand même pas me mettre la honte, je suis quand même ta fille adorée ? » Puis elle n’avait pas envie de découvrir certaines anecdotes sur elle qui pourrait être gênantes, car comme pour tout le monde, il devait y en avoir quelques-unes. « Ou alors tu deviens aveugle avec l’âge, tu ne crois pas ? » C’était pour le taquiner, c’est vrai que son père était encore bien pour son âge, d’un côté, il était devenu père assez jeune, ça jouait peut-être aussi.

« Je serais présente et ne t’inquiète pas pour cette fameuse scène, je ne serai pas traumatisée, au pire je fermerai les yeux. » Elle était quand même assez mature, puis elle savait à force qu’un acteur devait savoir jouer toutes sortes de scènes, au pire, elle fermerait les yeux ou elle imaginerait quelqu’un d’autre dans le rôle.

« Oui je comprends, mais je ne veux pas laisser maman seule non plus. » C’est là que ça pourrait se compliquer, si ça voulait dire que sa mère passerait noël seule, elle ne pourrait pas profiter pleinement de sa soirée.


Adelian
« uc. »
Revenir en haut Aller en bas
Constello AlmaToujours frais après un litre de café
Constello Alma
http://www.ciao-vecchio.com/t5211-constello-with-all-the-love-th http://www.ciao-vecchio.com/t5213-constello-it-did-not-went-as-planned
Faceclaim : Alan Cumming @Sandrine (avatar MERCI!) et Rogers (code de signature)
Je suis absent-e : En présence réduite jusqu'au 17.01.2020
Messages : 4706 - Points : 2095
[Terminé] 500 miles || PV Adelina Ezgif-com-video-to-gif
Âge : 57 ans [14 janvier 1962]
Métier : Acteur et professeur qui bosse sur son premier lvre
[Terminé] 500 miles || PV Adelina Empty
Sujet: Re: [Terminé] 500 miles || PV Adelina ( le Ven 31 Jan 2020 - 4:51 )
Il était certain que j’étais méfiant à l’égard de Celian. Mais je n’étais pas aveugle et je voyais bien qu’elle était heureuse. Plus heureuse que ce que j’avais un jour été avec sa mère. Aussi heureuse que j’espérais un jour l’être avec un homme qui saurait me combler tout autant. Quelqu’un avec qui je vieillirais. Enfin… Le principe se comprend. Elle m’affirma qu’elle le nourrissait mais qu’il avait un bon métabolisme. Je rigolais doucement en rajoutant : « Bon métabolisme ou pas, j’aurais quand même peur de me couper sur ses pommettes hautes. » Pourtant, je savais très bien que comme homme j’étais fort loin d’avoir le genre de bâti que je recherchais dans la majorité de mes partenaires. Je n’avais jamais été une petite montagne de muscles – j’avais davantage un côté androgyne, un style un peu plus neutre que ce que je voulais admettre même avant que je ne me fasse sortir du placard (parce que cette sortie n’avait pas vraiment amélioré la situation et les teintes « féminines » se multipliait à une vitesse folle.

Renvoyant une balle à mon chien qui s’aventura un peu plus loin, je souris lorsqu’elle me dit qu’elle était assez grande pour ne plus avoir besoin de protection parentale. Si ses grands-parents se permettaient encore de juger ma vie personnelle, elle pouvait être certain que je ne lâcherais pas aisément le morceau de mon côté non plus. Avec tout le sérieux du monde, j’affirmais : « Tu aurais 50 ans que ça ne changerait pas le fait que tu es ma fille et que je n’hésiterais pas à tabasser avec ma canne de vieil octogénaire quiconque aurait l’affreuse idée de toucher à un seul cheveux de ta tête. » avant de pouffer d’un petit éclat de rire à peine camoufler.

Je savais que j’avais eu de la chance d’avoir une enfant relativement facile même si j’avais trouvé la parentalité difficile. Nous étions tous les deux jeunes quand nous l’avions mise au monde. Avec le peu d’expérience de vue que nous avions tant Lucia que moi, il ne fallait pas mystérieusement s’attendre à ce que son éducation n’inclut pas ces bêtises que tous les enfants font. « Il faut bien que ces anecdotes coquettes servent à quelque chose à un point. Pourquoi changer tes couches et nettoyer les dessins à même les murs si c’est pour dire que tu as toujours été sage comme une image ? Ça ne fait pas que je t’aime moins, ça te rend plus adorable jusqu’au moment où tu me rappelles que je ne rajeunis pas… D’abord en me faisant Papi puis en me faisant m’interroger sur ma vision. » dis-je avec un sourire léger.

Je fus toutefois soulagé lorsqu’elle me dit que des scènes osées avec un autre homme ne la choquait pas. Soulagé à demi. J’avais toujours eu conscience que ce genre de scène étaient technique… Pour moi, avec une femme, elles avaient toujours eu l’air d’une chorégraphie. Mais avec Tore… j’avais vu les versions édités qui avaient été mise en place. Et j’avais senti cette tension comme je l’avais rarement senti. Justement parce que ma relation avec Tore n’était pas aussi simple que ce que je voulais bien faire entendre. Mais je n’avais pas envie de me laisser entraîner dans cette discussion.

Je comprenais également qu’elle n’avait pas envie de laisser sa mère seule pendant les réjouissances hivernale. Mais je savais également que la relation pouvait être un peu… compliqué. Même si j’aimais à ma manière Lucia, il y avait des éléments difficiles à avaler, difficile à pardonner et dont j’avais conscience. « Je comprends. Et je vais l’inviter. Mais je ne peux pas forcer sa présence non plus. Au pire, on le fera pour mon anniversaire. » Après tout, mon cinquante-huitième anniversaire n’était qu’à peine un mois après Noël. Mais je n’étais pas certain de mon horaire de tournage pour la semaine du 14 janvier. Il faudrait que je vérifie avant de faire ce genre de promesse.



   
If this was my last day on Earth
♛ I knew that tomorrow I’d leaved this place forever... all of the things that I would have done, all of the races that I would have run, far away places that I would have gone wouldn’t matter at all. All that matters are the thing we leave behind and the echoes love can leave inside the mind and the light that last from random acts of kindness.
Revenir en haut Aller en bas
Adelina Alma10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Adelina Alma
http://www.ciao-vecchio.com/t2209-il-faut-avancer-ne-jama http://www.ciao-vecchio.com/t2210-adelina-alma
Faceclaim : Louise Brealey + ran94(avatar), .plùm(sign), tumblr + sherlollyresources(gifs)
Messages : 8363 - Points : 4098
[Terminé] 500 miles || PV Adelina Tumblr_puo95edz7m1r9p3hpo4_400
Âge : 37 ans (18/07/1982)
Métier : Directrice/Animatrice en centre de loisirs
[Terminé] 500 miles || PV Adelina Empty
Sujet: Re: [Terminé] 500 miles || PV Adelina ( le Jeu 13 Fév 2020 - 15:18 )
« Je les aime bien ces pommettes, moi. » En fait, elle aimait tout chez Celian, pas seulement son physique, mais aussi sa personnalité, son caractère un peu particulier, elle était amoureuse et on ne pouvait rien contre ça. De toute façon, elle n’avait jamais été attiré par les grands sportifs, bien musclé, elle aurait eu peur d’être brisé en deux lors d’un câlin, il faut dire qu’elle a un petit gabarit. Déjà qu’elle devait parfois se mettre sur la pointe des pieds pour embrasser son petit ami quand ils étaient debout, toute une aventure.

Est-ce que les parents étaient tous comme ça ? Elle le serait sans doute avec ses propres enfants, toujours à vouloir les protéger même quand ils seraient adultes, c’est ce que tout bon parent se devait de faire, elle avait toujours pu compter sur son père et sur sa mère. Malgré les mensonges qu’il y avait eu ça n’avait rien changé au fait qu’elle avait eu la chance d’avoir deux parents aimants. « Ne dit pas ce chiffre, moi j’ai arrêté de vieillir à trente ans, j’ai du même dire à Celian qu’on n’était pas obligé de dire l’âge d’une femme quand on souhaitait son anniversaire. » Parler de quand elle aurait cinquante ans, alors qu’elle n’avait pas atteint quarante, il ne fallait pas exagérer, même si père pouffa juste après, c’était hors de question de parler de son âge à elle. Cependant c’était mignon ce qu’il disait, elle avait du mal à le visualiser avec une canne, ce ne serait pas son style, il avait encore le temps, c’était une jeune grand père.

« Je me passerai bien de certaines anecdotes. Puis je trouve que j’ai attendu avant que tu deviennes papi, si Celian était revenu avant ça aurait été bien plus tôt qui sait. Puis de nos jours on a tous des soucis de visions. » Par chance, elle n’en était pas encore à ne plus rien voir. C’est vrai que les choses auraient peut-être évolué différemment si son petit ami était peut-être revenu dix ans plus ou qu’il n’était jamais parti. De toute façon, elle n’avait jamais caché à ses propres parents qu’elle voulait devenir mère un jour, ça se voyait de toute façon.

Le sujet avait dévié sur la carrière de son père, son père avait un travail fascinant, pour sa part, elle n’aurait jamais voulu suivre cette voie. « Merci de faire en sorte qu’on passe un moment tous ensemble. » C’était important pour elle, puis c’est vrai qu’il y aurait aussi d’autres occasions. Son père allait dans quelques années avoir soixante ans, ça lui faisait bizarre, mais elle le trouvait bien pour son âge. « Ta boule de poile va te garder en forme. » D’après ce que Adelina avait pu voir l’animal n’était pas du genre à rester son place, c’était peut être pas la meilleure idée que son père ait eu d’adopter un animal, mais bon, c’était mignon un chien. Les jumeaux étaient toujours aussi calme, elle les observait et s'imagina le jour ou ils marcheraient, ce ne serait pas de tout repos non plus.


Adelian
« uc. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
[Terminé] 500 miles || PV Adelina Empty
Sujet: Re: [Terminé] 500 miles || PV Adelina ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- [Terminé] 500 miles || PV Adelina -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Parco Virgiliano
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2  Suivant