Revenir en haut
Aller en bas

Le Deal du moment : -52%
AUKEY Écouteurs Bluetooth 5 sans Fil – ...
Voir le deal
28.78 €
-48%
Le deal à ne pas rater :
PHILIPS SHB3175BK/00 Casque Bluetooth technologie BASS+, – 12 h ...
35.69 € 68.37 €
Voir le deal

 

- [terminé] Dangereuse tentation. ft Red -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Santa Lucia :: Le Ruby
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Raoul de St AngeLe vin est un puissant lubrifiant social
Raoul de St Ange
https://www.ciao-vecchio.com/t4975-un-mensonge-repete-mille-fois https://www.ciao-vecchio.com/t5021-tout-n-est-pas-tout-blanc-ou-tout-noir-tout-est-souvent-gris
Faceclaim : Hugh Jackman © Tag (vava) / crackships (padawan)
Messages : 1600 - Points : 3083
[terminé] Dangereuse tentation. ft Red 1557330545-155665680836801069-14
Âge : 47 ans né le 18/09/72 / vérité
Métier : Oenologue / mensonge ancien flic infiltré
[terminé] Dangereuse tentation. ft Red Empty
Sujet: [terminé] Dangereuse tentation. ft Red ( le Dim 13 Oct 2019 - 17:30 )

behind a beautiful there is a beast.
red & raoul
Ce soir tu comptes sortir. Aller faire un tour du côté du Ruby. Peut être même que tu y rentreras pour boire un verre. Leur whisky n'est pas mauvais quand on y met le prix. Tu ne comptes pas te saouler. Ce n'est pas le genre d'endroit où tu peux te permettre de perdre la tête. De parler un peu trop sous le coup de l'alcool. Tes mots pourraient bien se retourner contre toi. Alors tu resteras prudent et tu te contenteras de trois verres maximum. Enfin pour le moment tu finis de rentrer tes commandes. Faut bien penser finance si tu veux pouvoir vivre correctement. Tu comptes également manger avant de sortir. Boire de l'alcool l'estomac vide, il n'y a rien de pire. Et garder la forme fait aussi partir de tes priorités. C'est vrai que tu te passerais bien de toutes ces tracasseries. Mais tu n'as pas le choix. L'argent que tu avais mis de côté, quand tu étais flic, a disparu bien vite en te mettant à la poursuite de Monsieur. Il a donc fallu que tu trouves des solutions pour financer tes recherches. Il n'était pas question que tes parents se saignent, ils en avaient assez fait. Quand à la nourriture tu as toujours été gourmand, et cuisiner t'a plu très tôt. Ces activités te permettent te tenir ta tête hors de l'eau. De ne pas couler. Sans ton boulot, sans tes moments en cuisine, ta haine aurait fini de te bouffer. Parfois tu te dis que tu devrais juste foutre une bombe dans ce putain d'établissement. Et tout faire exploser. Adieu Monsieur. Mais tu tuerais des innocents, des personnes comme Wayland et tu préférerais éviter. Après tout le môme n'a rien demandé et il ne doit pas être le seul dans ce cas. Enfin ...
Pour le moment tu te concentres sur ta commande et une fois entrer tu attaques à faire la cuisine.

Tu commences à trier tes légumes, la radio en fond sonore. Tu sifflotes alors que tu coupes des carottes que tu ajoutes aux oignons déjà dorés. Des petits pois que tu écosses. Et puis quelques morceaux de bœuf. Tu laisses le tout mijoter et tu profites de ce temps pour nettoyer, jetant les détritus dans le broyeur de ton évier. Pratique et rapide. Enfin en principe. Là il bloque. « C'est quoi ce bordel ? » Tu ressors toutes les épluchures et tu le fais fonctionner à vide. Il hésite un peu. Tu le secoues et il redémarre. Du coup tu y vas doucement, pas la peine de crier victoire trop tôt. Tu restes au dessus surveillant que tout disparaissent. Et cela semble être le cas. Puis un bruit bizarre, comme un cliquetis. Il se bloque encore avant de repartir. Génial. Mais dans le mauvais sens. Et sans que tu t'y attendes et surtout sans rien comprendre d'un coup tu te prends toutes les épluchures à moitié écrabouiller en pleine figure. « HEY. CONNARD » Heureusement que tu n'avais pas gardé ta chemise blanche parce qu'elle aurait morflé. « Putain de merde de broyeur. Ce n'est pas sur ma gueule qu'il faut tout balancer. » Tu es furax. Tu attrapes le torchon tu t'essuies parce que tu ressembles sur le coup plus à une poubelle qu'à autre chose. « Et merde. » Le souci du broyeur t'a fait oublier de baisser le feu sous ta casserole. Et ton ragout a brulé. « Quel connerie !! » Tu enverrais presque la casserole valser contre le mur. Ta soirée commence bien. Tu mets tout dans l'évier tu nettoieras demain, là tu es gavé. Tu files sous la douche ce qui efface l'odeur de carotte et d'oignon que le sale coup du broyeur avait mis sur toi.  Et te calmes. Tu enfiles ensuite un pantalon de toile noire et une chemise. Tu mangeras dehors du coup. Plus du tout envie de cuisiner.

Il est environ 23h quand tu pousses la porte du Ruby. Il y a déjà quelques clients. Du regard tu cherches inconsciemment Wayland. Tu n'as pas eu de nouvelles du gamin depuis le soir ou tu l'as hébergé et tu espères qu'il n'a pas eu de souci. Ce gamin quand tu y penses il te fait vriller le cœur. Toujours à te dire que Kewan aurait son âge s'il était en vie. Ce qui ne fait que te torturer l'esprit. Tu te poses au bar un peu à l'écart. Pas envie de te mêler à la clientèle présente. Pas envie qu'une fille vienne te titiller. Et puis dans un coin de ta tête il y a la belle Latisha. Difficile à faire le deuil de ton passé quand le présent t'y fait basculer quand ton regard se porte sur elle. Tu commandes un whisky sec. Un quinze ans d'âge. Pour ne pas te déconcentrer tu admires la robe ambrée du liquide que tu fais doucement tourner dans ton verre. Avant de le savourer à petite gorgée. Et puis tu la vois. Cette femme brune qui mène la danse. Il n'y a qu'à voir comment les filles et les gars du Ruby plient sous son regard. Ou bien comment ils décampent vers les clients esseulés. C'est Red. Un prénom qui claque sous la langue. Et qui fait frissonner dés qu'on se laisse capturer par ses yeux. La belle a des atouts. Elle est la maitresse du jeu. Mais jusqu'où dirige t-elle les règles ? Tu sais que Monsieur aime déléguer. Tout en gardant un œil sur tout. Tu l'observes de loin. Ce n'est pas la première fois que tu le fais. Tu ne cherches pas spécialement à attirer son regard. Mais tu aimerais bien savoir ce que ses pupilles cachent. Ce qu'elles savent. Ce qu'elles voient. Et cette fois elle s'approche plus prés. Venant même se poser à tes côtés. « Bonsoir belle dame. » Tu la salues, la politesse étant de mise dans ce lieu. Pourtant tout ce qui est visible n'est que de la poudre aux yeux. « Je peux vous offrir un verre ? » Tu gardes la distance, ta voix ne laisse rien passer. Même si des questions brulent ta langue comme un acide doucement déversé entre tes lèvres.  

vmicorums.




Et les rires prenaient la place des larmes.
Et si demain on refaisait le monde. Notre monde.


Dernière édition par Raoul de St Ange le Dim 23 Fév 2020 - 12:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Red Guarana10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Red Guarana
Faceclaim : LANA PARRILLA
Je suis absent-e : NON
Messages : 155 - Points : 392
[terminé] Dangereuse tentation. ft Red Tumblr_pxnxpvnwaU1wj0l62o7_250
Âge : 38
Métier : Directrice Artistique Mon rôle est de réfléchir à la façon dont il faut mettre en scène le produit ou le service qu'on me confie. Mais cette définition est de loin être celle que vous imaginez. Je prétends être la directrice artistique, mais en réalité, le décor est tout autre. Je suis la petite garce qui recrute ta fille ou ton fils pour en faire d'eux, des belles princesses, et des beaux princes : je les habille, je les coiffe, je les soigne, et je les présente ... Une reine mère qui s'occupe merveilleusement bien de ses poulains.
[terminé] Dangereuse tentation. ft Red Empty
Sujet: Re: [terminé] Dangereuse tentation. ft Red ( le Lun 28 Oct 2019 - 10:00 )
Tu le fixes, tu le regardes, tu ne le quittes pas des yeux. Cet homme, qui admettons-le, à un charisme qui pourrait faire fondre mes belles petites demoiselles. Il venait assez régulièrement, à une heure assez tardive.  Faut dire aussi que ce lieu ne vit que la nuit… Aussi bien que les hommes ou les femmes n’osent pas franchir les portes du Ruby avant la nuit tombée. Pourquoi ? Par peur de se faire voir en plein jour, et en plein délit. Oui, nous savons, toi et moi, que la plupart d’entre nous, nous sommes ici pour …. Pour découvrir le plaisir du sexe. Osez aller plus loin, réalisez vos fantasmes, vos envies, ou tout simplement, combler un vide au fond de vous. Mes filles, mes garçons, ils étaient là pour ça !!! Ils servaient à ça !!! À vous aidez à aller mieux et à rendre vos soirées aussi épanouissantes, qu’une vie de famille.

J’ai grandi dans ce monde, j’ai été comme eux, une petite prostituée. Avant d’arriver ici, à ce stade, je faisais la rue. Je vendais mon corps pour me permettre de vivre, de payer mes factures, mais aussi d’avoir de quoi manger. Ma vie n’a pas toujours été aussi rose que je le prétendais. Oui, aujourd’hui, je pouvais m’offrir tout ce que je voulais, mais pour en arriver là, j’en ai vu passer des hommes. Le Ruby m’a sauvée de là, m’a sortie de la misère et de la rue.

Ce lieu représentait tout pour moi !!! Mais parfois, il m’arrivait aussi de penser à … arrêter… C’est idiot de ma part de penser qu’un jour, je pourrais devenir quelqu’un d’autre. Quelqu’un qui pourrait donner de l’amour à une personne, aimer son enfant, avoir une famille … Et être aimé.

Avec Alvaro, tout est toujours compliqué. Sa femme, sa vie, son travail … Cela faisait plus d’un an qu’elle était morte … Et, je sais qu’au fond de lui, il pense encore à elle … Un amour sincère. Un amour profond que je ne pourrais jamais comprendre. Tout ce que je sais, c’est que je ne pourrais jamais la remplacer. Son cœur était trop atteint, et je n’ai pas ce pouvoir de guérison.

En tuant sa femme, j’ai perdu toutes mes chances d’être avec lui, mais d’un côté, je savais aussi qu’il n’aurait jamais quitté sa femme pour moi.

Un amour impossible, mais je m’y accroche.

Je m’avançais vers cet homme, et je prenais place à ces côtés. Le sourire aux lèvres, je lui adressais la parole. « Bonsoir, bel homme » répliquais-je de la même manière que lui. Je faisais signe au serveur de me servir la même chose. «  Avec plaisir !!! » leçon numéro un : ne jamais refuser un verre. Et puis, ça fait une petite entrée d’argent. Je faisais un clin d’œil à mon serveur, et mon visage recroisait Raoul. « Monsieur, je vous souhaite la bienvenue dans ce paradis. » Je soulevais mon verre en direction de tous ces belles petites femmes, et beaux mâles. « Ou plutôt devrais-je dire, la re-bienvenue. » Je buvais une gorgée et sans lui laisser le temps de prendre parole, je poursuivais : «  Je vous vois souvent, mais je vous vois jamais montrer à l’étage » Je déposais mon verre sur le comptoir, et délicatement, sans perdre de temps, je posais ma main sur sa cuisse. «  Auriez-vous des troubles  de la sexualité ? » Je me foutais aucunement de lui, je prenais juste soin de mes clients, et croyez-moi, beaucoup d’hommes viennent ici pour ces raisons. Et mes filles étaient des magiciennes… «  Si c’est le cas, je peux vous aider… » Bien sûr, la séance n’est pas gratuite, mais attendons un peu avant de parler tarif.



DON'T THINK I DIDN'T NOTICE
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Raoul de St AngeLe vin est un puissant lubrifiant social
Raoul de St Ange
https://www.ciao-vecchio.com/t4975-un-mensonge-repete-mille-fois https://www.ciao-vecchio.com/t5021-tout-n-est-pas-tout-blanc-ou-tout-noir-tout-est-souvent-gris
Faceclaim : Hugh Jackman © Tag (vava) / crackships (padawan)
Messages : 1600 - Points : 3083
[terminé] Dangereuse tentation. ft Red 1557330545-155665680836801069-14
Âge : 47 ans né le 18/09/72 / vérité
Métier : Oenologue / mensonge ancien flic infiltré
[terminé] Dangereuse tentation. ft Red Empty
Sujet: Re: [terminé] Dangereuse tentation. ft Red ( le Mer 6 Nov 2019 - 17:32 )

behind a beautiful there is a beast.
red & raoul
Le Ruby, pas spécialement le meilleur endroit pour passer une soirée. Mais tu as eu une journée affreuse et tu as besoin de décompresser. En plus ils ont un bon whisky, c'est une raison suffisamment valable pour que tu viennes poser tes fesses, sur un des tabourets de ce lieu à double tranchant. Et puis Wayland y bosse. Ce gamin il envahit ta tête, un peu trop parfois. Vous échangez des SMS mais là c'est silence radio. Et tu te fais du souci, même si tu continues à vivre. Et à ruminer ta vengeance. Elle te donne la nausée parfois, mais pas question de la laisser tomber. Tu as juré sur les tombes de ces deux êtres chers à ton cœur qui t'ont été enlevés bien trop tôt. Enfin tu as une journée assez pourrie, pas la peine de la rendre plus sombre en ajoutant des idées noires. Tu préfères te noyer dans la couleur ambrée du liquide qui se trouve dans ton verre. Tu veux le déguster, le savourer du regard avant de le laisser glisser dans ta gorge. Tout en surveillant les environ, au cas où Wayland se montre. Quoi que pas certain que le gamin s'approche de toi pour papoter. Et il ne vaut mieux pas qu'on le voit en ta compagnie. Même si tu restes prudent, avec les mecs dans le style de Monsieur on ne sait jamais trop comment ils fonctionnent. Un faux pas et Monsieur pourrait bien finir de couper le peu d'aile qu'il reste au métis. C'est pour ça qu'il faut que ce mec disparaisse, qu'il soit haché en petit morceau et jeter aux requins. Personne ne le pleurera. Tu as dis que tu oublierais tes idées noires le temps de cette soirée alors essaies.

Et c'est à ce moment là que tu LA vois. Elle a déjà accaparé ton regard et tu te doutes de son rôle dans cet établissement. Elle s'installe juste à tes côtés, sortant son plus beau sourire. A combien d'homme déjà l'a t-elle distribué ? Et à combien va t-elle le distribuer encore ? Mais tu te montres poli en la saluant et en lui proposant un verre. Après tout elle pourrait peut être t'aiguiller vers certaines pistes, ou te dévoiler certains secrets. Même si tu sais qu'elle ne va pas non plus se mettre à table parce que tu lui offres un verre. Si Monsieur l'a engagé c'est qu'il sait que la belle saura tenir sa langue. Sinon il pourrait bien prendre du plaisir à la lui couper. Elle accepte bien sur, d'abord parce que c'est du fric et il y en a jamais assez dans la caisse du propriétaire. Et puis surement aussi parce qu'elle cherche à te faire plaisir. Ou à s'assurer que tout va bien pour toi. Tu l'observes voyant son petit manège. Tu n'es pas né de la dernière pluie et tu connais les rouages de ce genre d'établissement. Plumer le client fait parti du pacte passé avec le diable. Lire dans ses pensées ou dans ses iris paumés aussi. Et lui faire gouter aux délices offerts est presque une obligation. D'ailleurs la belle te fait remarquer qu'elle t'a déjà vu. Est ce qu'elle observe tes allées venues ? « En effet c'est une re bienvenue. J'aime beaucoup votre whisky. Un atout dans un endroit comme le votre. » Une chose importante ne lui a pas échappé c'est que jamais tu ne montes à l'étage. Jamais tu ne suis une de ses belles de nuit pour libérer la pression et croquer dans leur chair tendre. Et ainsi ajouter quelques billets de plus dans les caisses de Monsieur.

Tu ne réponds pas tout de suite, en plus le geste de la belle brune, te surprend. « Je ne viens pas ici pour chercher .. » Tu regardes sa main poser sur ta cuisse. « Ce genre de contact. Même si de votre part c'est très agréable. » Tu frôles ses doigts des tiens, et tu te retiens de rire quand elle te demande si un souci masculin est la cause de ce fait. Tu t'approches un peu plus d'elle pour répondre à sa question. « Non rassurez vous tout marche parfaitement de ce côté là. Je pourrais même vous surprendre. » Tu attrapes sa main baladeuse pour la porter à tes lèvres posant un délicat baiser en son creux. « Et comment m'aideriez vous si c'était le cas ? » Tu sais que c'est prendre un risque, mais tu es là pour en apprendre un maximum sur Monsieur. Les autres filles ne pourront rien te dire, mais elle oui. Il faudra également que tu alignes quelques billets, ici tout se paie. Mais si en retour tu avances dans ton enquête personnelle cela vaut le coup. Tu avales quelques gorgées de ton verre. « Est ce que je pourrais savoir quel prénom vous portez ? Une belle femme comme vous qui se propose de m'aider doit en porter un des plus original ? » Tu as vaguement entendu un prénom se répéter, mais tu veux en être certain. Et puis tu tâtes le terrain juste pour voir jusqu'où la belle est capable d'aller. Même si tu penses qu'elle doit être de celle qui va jusqu'au bout des choses. Et même au-delà selon les circonstances.

vmicorums.




Et les rires prenaient la place des larmes.
Et si demain on refaisait le monde. Notre monde.
Revenir en haut Aller en bas
Red Guarana10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Red Guarana
Faceclaim : LANA PARRILLA
Je suis absent-e : NON
Messages : 155 - Points : 392
[terminé] Dangereuse tentation. ft Red Tumblr_pxnxpvnwaU1wj0l62o7_250
Âge : 38
Métier : Directrice Artistique Mon rôle est de réfléchir à la façon dont il faut mettre en scène le produit ou le service qu'on me confie. Mais cette définition est de loin être celle que vous imaginez. Je prétends être la directrice artistique, mais en réalité, le décor est tout autre. Je suis la petite garce qui recrute ta fille ou ton fils pour en faire d'eux, des belles princesses, et des beaux princes : je les habille, je les coiffe, je les soigne, et je les présente ... Une reine mère qui s'occupe merveilleusement bien de ses poulains.
[terminé] Dangereuse tentation. ft Red Empty
Sujet: Re: [terminé] Dangereuse tentation. ft Red ( le Dim 10 Nov 2019 - 12:01 )
« En effet c'est une re bienvenue. J'aime beaucoup votre whisky. Un atout dans un endroit comme le votre. » Vrai. L'alcool, un bon alcool est l'atout parfait pour s'emparer d'une proie. L'alcool rend faible les hommes, ainsi que les femmes, et c'est grâce à cela, que j'arrivais souvent à mes fins. Il n'était pas le seul à venir ici, à hésiter... Croyez-le ou non, mais ce n'est pas toujours facile pour un homme de franchir le pas alors, mon rôle dans cette histoire, c'est de les mettre à l'aise. Ils aiment mon whisky, ils en prennent un second, puis un autre et puis étonnamment, l'effet de l'alcool aussi étonnant soit-il, produit dans l'être humain une sorte de libération. L'homme ose affronter sa peur ... Ose affronter ce qui le bloque en étant sombre. Ils osent ... C'est tout simplement ça, la différence. Ils OSENT.

Je lui adressais un sourire, un sourire qui en disait long sur mes pensées. Je ne pouvais le nier le fait que je le trouvais remarquablement séduisant. Il avait du charme, un charme qui me faisait fondre sur place. J'ai toujours été attirée par des hommes plus  âgés que moi parce que justement, comme il le disait, il pouvait me surprendre... Les hommes plus âgés avaient bien plus expériences que les petits jeunes qui pensent être doués.

Mais visiblement, il n'était pas là pour ce genre de contact ? Pour l'instant... Je mettrais ma main à couper que d'ici deux, trois verres, il sera déjà en haut en train de sauter l'une de mes petites.

Il frôlait mes doigts, ensuite, il retirait ma main de sa cuisse pour venir déposer un baiser sur celle-ci. Humm, gentleman en plus de cela.

J'ouvrais enfin la bouche pour lui répondre :

« Me surprendre ? » Je faisais mine d'être étonnée, et c'était le cas. Il en fallait beaucoup pour me surprendre, et je n'aimais pas ce genre de remarque dans le sens où, la plupart des hommes qui pensent être doués, surprenants sont très souvent.... nuls. des vrais incompétents « Je ne crois pas, non !!» Nos visages étaient très proches, mais ce n'était pas autant que j'allais poser mes lèvres sur les siennes et à vrai dire, ce n'était pas ce que je cherchais  ... dans une premier temps, du moins .... Même si, je me répète, je le trouvais terriblement sexy... « Je ne suis pas l'une de ces filles » disais-je en jetant un regard sur l'une qui venait de passer,les fesses à moitié à l'air. « Je ne vends pas mon cul pour du sexe, mais quand un homme me plaît » Mes lèvres s'approchaient non pas des siennes, mais, elle se trouvait désormais qu'à quelques centimètres de son oreille, et je lui murmurais « Je peux faire une exception » Je mordillais le lobe de son oreille, alors que la main dans laquelle, il avait déposé un tendre baiser, vint se positionner sur sa joue, et je l'obligeais ainsi à me regarder droit dans les yeux. J’espérais seulement qu'alvaro ne me regarde pas, parce que je doute, qu'il apprécierait ce genre de situation, et le fait que je drague à ce point un autre homme. « Joue pas à l'idiot avec moi, tu sais qui je suis » Qui ne me connait pas ??? Je me levais de mon tabouret, sans pour autant quitter le contact de la chair de cet homme. « Mais il y a une chose que tu dois savoir, mon mignon, c'est moi qui pose les questions ... Et j'en ai une même deux... Qui es-tu ? Et que viens-tu faire ici ?  » C'était dans mon droit de lui poser ce genre de questions.... Il puait le flic à plein nez, et je me méfiais de lui. Et j'avais de quoi l'être. Alvaro m'avait déjà parlé de ce fameux Raoul, et la belle histoire qu'ils ont ensemble. Alvaro avait tué sa pauvre petite femme d'amour, et Wayland n'était qu'un objet sexuel que je prenais un malin plaisir de le dévorer. Mais ici, je préférais jouer la carte de l'ignorance, faisant mine que je ne le connaissais pas. « Si tu viens juste ici pour consommer un whisky à 10 dollars, alors sincèrement, je t'invite à aller boire ton verre ailleurs... Il y a des bars prévus pour ça !! » Je le testais .... je voulais voir jusqu'à où il pouvait aller. Partira-t-il ou bien cédera-t-il à l'envie de se taper l'une de mes petites chéries.



DON'T THINK I DIDN'T NOTICE
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Raoul de St AngeLe vin est un puissant lubrifiant social
Raoul de St Ange
https://www.ciao-vecchio.com/t4975-un-mensonge-repete-mille-fois https://www.ciao-vecchio.com/t5021-tout-n-est-pas-tout-blanc-ou-tout-noir-tout-est-souvent-gris
Faceclaim : Hugh Jackman © Tag (vava) / crackships (padawan)
Messages : 1600 - Points : 3083
[terminé] Dangereuse tentation. ft Red 1557330545-155665680836801069-14
Âge : 47 ans né le 18/09/72 / vérité
Métier : Oenologue / mensonge ancien flic infiltré
[terminé] Dangereuse tentation. ft Red Empty
Sujet: Re: [terminé] Dangereuse tentation. ft Red ( le Mar 19 Nov 2019 - 10:40 )

behind a beautiful there is a beast.
red & raoul
Tu vantes les mérites du whisky que tu es en train de boire à la belle à tes côtés. Tu pourrais vanter les siens, sur le plan physique, parce qu'elle dégage un magnétisme qui joue énormément dans son charme. Mais tu préfères jouer celui qui vient pour la boisson et uniquement la boisson. En plus ce nectar on ne le trouve que très rarement, Monsieur doit se le faire livrer en exclusivité ou presque. C'est tout à fait son genre d'avoir des choses que l'on ne trouve pas ailleurs. Cela pare l'établissement de couleurs bien plus chatoyantes et de saveurs bien plus exquises. Une pierre précieuse, d'ailleurs il porte bien son nom "le Ruby", on ne pouvait trouver mieux comme étiquette sur ce lieu ou si on creuse un peu on trouve que du sordide. Tu fais tourner avec élégance le liquide doré contre les parois de verre. Tu précises que tu n'es pas là non plus pour les princesses misent à disposition de tous les clients. Non tu es là pour déguster ton verre même si la perle à tes côtés t'adresse un sourire des plus explicite. Combien d'homme ont eu la chance de le voir se dessiner ses lèvres de cette manière ? Tu ne peux pas le dire et tu sais que ce n'est pas elle qui va te faire le compte des mâles qui ont honoré sa couche pour quelques minutes de plaisir. Tout ce que tu comprends c'est que tu ne la laisses pas indifférente et que tu pourrais être à son goût. Toujours bon à savoir surtout quand tu sais quelle place elle tient dans ce palace ou la dorure n'est qu'un paravent de l'horreur. A part qu'elle ne te dupe pour mieux te faire couler.

Tu réponds à ses questions, elle te montre de l'intérêt. Jusqu'où serait-elle prête à aller ? Est-elle au courant de tout ? Est-elle au courant pour toi ? Monsieur lui a t-il divulgué ses petits secrets et ses coups bas ? Tu n'en sais trop rien, elle n'est pas évidente à cerner. Il est vrai que dans cet endroit il faut mieux rester de glace surtout quand on y bosse. Quand on est client aussi. Surveiller ses arrières et ne prendre aucun risque. Tout se paie avec Monsieur et se paie cher la plus part du temps. Enfin tu joues le jeu, tout en jetant un coup d’œil de temps à autre, pour voir si le métis pointe le bout de son nez. « Si je ne peux vous surprendre c'est que j'ai rien à vous apprendre ou à vous faire découvrir. » Pas que tu cherches à la titiller, parce que non tu ne comptes pas céder juste pour voir si oui ou non tu peux la surprendre. Tu ne veux pas te mettre le cul entre deux chaises et qu'une gâterie avec la belle puisse porter préjudices à ton plan de vengeance. Elle précise certaines choses, des points importants, notamment le fait que lorsqu'un homme lui plait elle peut faire une exception. Ses mots te font sourire. Pas un sourire de victoire, parce que tu ne cherches pas cela ce soir. Mais un sourire flatté vu ce qu'elle vient de dire. « Dois-je comprendre que je vous plait ? » Tu plonges ton regard dans le sien, pas du tout déstabilisé par la situation. Ici tu joues un rôle, un rôle que tu répètes depuis des années. Tu as appris à cacher tes sentiments, à faire taire ton ressenti, à museler ta haine, à calmer ta peine. Surtout quand tu te trouves face à une mante religieuse ou une veuve noire. Même si elle est beaucoup plus attirante que ce genre de bestioles, tu sais que c'est de l'acide en bombe et que le moindre faux pas pourrait le faire exploser. Alors tu y vas mollo et encore plus quand sa peau vient taquiner la tienne. Tu n'as pas le droit de perdre pied.

Ni de jouer au con vu comme la belle se lève et riposte quand tu y demandes son prénom. Tout le monde sait qu'elle se nomme Red, toi compris. Mais tu vois ainsi qu'il y a anguille sous roche et qu'elle joue peut être un double jeu. Elle te titille pour t'attirer dans son nid de guêpe et une fois pris et bien elle pourrait t’asséner le coup de grâce ou bien laisser faire Monsieur. En tout cas là elle est piquée. « La colère et la rage te vont bien aussi. » Tu ne te démontes pas, tu restes calme, pire qu'une mer d'huile, tu continues à boire son verre sans te soucier d'une hypothétique tempête. « Et pour ce qui est de tes questions et bien je suis là pour boire un verre et passer une soirée tranquille hors de chez moi. Et je me nomme Raoul de St Ange si tu veux tout savoir et je suis œnologue. Divorcé et sans enfant si tu as besoin de plus. » Tu ne l'a pas regardé en disant ses mots, tu fixes juste ton verre que tu vides gorgée après gorgée. Tu restes sur tes gardes montrant que tu ne cherches pas d'histoire. Un simple client qui ne consomme que du whisky, ce qui n'a pas l'air de plaire à Red vu la réplique qu'elle sort en suivant. « Du coup on ne peut pas venir ici juste pour le plaisir de boire un verre. Qui coûte bien plus que dix dollars en passant. Je vais donc devoir changer mes habitudes et trouver un autre lieu. Dommage. » Tu t'approches un peu plus de la belle qui de mode douceur est passé en mode vipère prête à piquer sa proie. « Je ne goûterais jamais à une de tes filles. Parce que ce n'est tout simplement pas mon style. Je pourrais faire un exception .. » Tu marques un temps de pause tu en profites pour lui rendre son baiser innocent. « Pour toi !! Histoire de voir qui pourrait surprendre qui ? » Et tu t'éloignes pour te reconcentrer sur ton verre que tu finis. Tu en commandes un autre, attendant de voir sa réaction. Même si tu sais que le jeu pourrait devenir plus dangereux selon ce que Red te répond.


vmicorums.




Et les rires prenaient la place des larmes.
Et si demain on refaisait le monde. Notre monde.
Revenir en haut Aller en bas
Red Guarana10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Red Guarana
Faceclaim : LANA PARRILLA
Je suis absent-e : NON
Messages : 155 - Points : 392
[terminé] Dangereuse tentation. ft Red Tumblr_pxnxpvnwaU1wj0l62o7_250
Âge : 38
Métier : Directrice Artistique Mon rôle est de réfléchir à la façon dont il faut mettre en scène le produit ou le service qu'on me confie. Mais cette définition est de loin être celle que vous imaginez. Je prétends être la directrice artistique, mais en réalité, le décor est tout autre. Je suis la petite garce qui recrute ta fille ou ton fils pour en faire d'eux, des belles princesses, et des beaux princes : je les habille, je les coiffe, je les soigne, et je les présente ... Une reine mère qui s'occupe merveilleusement bien de ses poulains.
[terminé] Dangereuse tentation. ft Red Empty
Sujet: Re: [terminé] Dangereuse tentation. ft Red ( le Sam 30 Nov 2019 - 10:29 )
Raoul de St Ange .... Je savais qui il était, ce qu'il faisait, et surtout, ce qu'il cherchait exactement. Alvaro. D'ailleurs, en ce moment, il devait certainement nous regarder au loin. Il devait autant que moi, se méfier de ce type. Il n'était aucunement ici pour savourer un verre et d'ailleurs, je n'étais peut-être oenologue, mais cela sentait à des kilomètres la rage, la colère et la vengeance. Alvaro avait tué sa femme, et séquestré son petit garçon d'amour – qui entre parenthèses, je prenais un malin plaisir d'abuser de son petit corps parfait... Ou pire, je l'offrais aux hommes, aux femmes, à qui compte qu'il voulait jouer avec lui ... Wayland était le fils parfait. Le fils avec des doigts de fées... Rien d'y songer, j'avais une folle envie de lui, mais son père  m'intéressait grandement, et je l'admets, je le trouvais bien plus séduisant que son fils... Faut dire aussi que j'étais plus attirée par les hommes plus âgés que par les jeunots.

Si je voulais savoir plus ? Bien sûr que je voulais en savoir bien plus sur lui, et c'est réelle intention. Voulait-il tuer Alvaro ? Voulait-il récupérer son petit garçon ? Aaah, très certainement, mais chut, faisons semblant de rien, et continuons à jouer.

«tes mensurations, peut-être ? » Je taquinais bien évidemment. Je ne voulais pas savoir exactement la taille de son sexe et puis, les enfants, ce n'est pas la taille qui compte, mais la façon dont on l'utilise. « détends - toi un peu et tu n'es pas obligé de me raconter ta vie, et le fait que tu es divorcée, ça .. Tu vois, je m'en fous !!! » J'étais piquante, je le sais !! Mais je me devais de l'être.

Cela ne devait pas être une habitude de sa part de venir ici, juste pour savourer nos whisky, et par-dessus tout, surveiller les environs. Je voulais qu'il se casse, je voulais qu'il se barre loin d'ici, et qu'il nous laisse avec son fils car j'avais encore énormément de choses à lui apprendre.  

J'affichais un sourire quand celui-ci m'avouait qu'il ne goûtera jamais une de mes filles, mais moi !!!! peut-être. D'ailleurs, il en avait profité pour me voler un baiser innocent. En ce moment, j’espérais juste une seule chose  - qu'Alvaro ne soit pas dans les parages.

Soudain, mes plans avaient subitement changé. Pour finir, je voulais qu'il reste...

Oh oui, qu'il reste. J'avais une folle envie de m'amuser avec cet homme.

Alors que le serveur arrivait avec la bouteille de Whisky entre les mains, je la prenais «  Donne-moi ça !!! »... Tenant la bouteille d'un main, je servais un bon verre à ma nouvelle proie. «  Et si , on allait dans un endroit plus calme où nous serrions rien qu'à deux ? » Allait-il accepter mes avances, ou allait-il prendre la fuite comme un lâche ? «  A l'abri des regards ? » Mais la question a se poser désormais... Est-ce un piège ?

Je n'avais pas envie d'attendre sa réponse... D'ailleurs, la seule chose que j'avais envie : c'était de prouver qu'il était comme son fils, un cleb qui obéit aux ordres. « Suis-moi avec ton verre » Je lui tournais le dos, et je partais à l'étage.

Me suivra-t-il? Ne me suivra-t-il pas? A suivre!



DON'T THINK I DIDN'T NOTICE
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Raoul de St AngeLe vin est un puissant lubrifiant social
Raoul de St Ange
https://www.ciao-vecchio.com/t4975-un-mensonge-repete-mille-fois https://www.ciao-vecchio.com/t5021-tout-n-est-pas-tout-blanc-ou-tout-noir-tout-est-souvent-gris
Faceclaim : Hugh Jackman © Tag (vava) / crackships (padawan)
Messages : 1600 - Points : 3083
[terminé] Dangereuse tentation. ft Red 1557330545-155665680836801069-14
Âge : 47 ans né le 18/09/72 / vérité
Métier : Oenologue / mensonge ancien flic infiltré
[terminé] Dangereuse tentation. ft Red Empty
Sujet: Re: [terminé] Dangereuse tentation. ft Red ( le Lun 9 Déc 2019 - 17:10 )

behind a beautiful there is a beast.
red & raoul
Te bruler les ailes ne te fait pas peur. Tout comme jouer avec le danger. Tu n'as plus rien à perdre, mais foncer tête baissée n'est pas la solution. Parce que tu pourrais voir ta vengeance t'échapper, en plus la séduisante Red est une parfaite adverse. Ton fil conducteur doit rester la prudence. La belle est sulfureuse et tentatrice. Elle te teste habillement. Veut-elle te déstabiliser en te poussant à la faute ? Tu ignores si elle sait que tout est faux quand tu lui balances qui tu es. Est ce que Monsieur lui a fait part de votre histoire ? Du sale tour qu'il t'a joué il y a quelques années ? Peut être a t-il préféré garder cet horrible dérapage pour lui ? A part qu'il ne soit du genre à se vanter de ces écarts de conduite ? Qu'importe ? Tu réponds à ses questions, donnant peut être un peu plus que ce qu'elle attendait. Est ce qu'en retour elle aussi te fera des confidences ? Ou bien est-elle juste là pour essayer de t'ouvrir l'appétit et te faire craquer ? En tout cas ce jeu t'amuse, surtout quand elle parle de tes mensurations. « Faut bien que je garde un peu de mystère. » Red reste piquante, par rapport aux restes de mes propos. Mais ce n'est pas ce genre de chose qui va t'atteindre. « Mais je suis détenue ma belle. J'ai juste répondu à tes questions avec quelques détails. » Et tu finis ton verre.

Tu lui fais clairement comprendre que tu ne goûteras pas à une de ses filles. Pas qu'elles ne soient pas des beautés, pas qu'elles ne soient pas expérimentées dans les plaisir de la chair. Mais avec Monsieur rien n'est jamais bien clair. Et c'est souvent du sordide qui se cache sous la luxure. Tu as pu voir quand tu étais flic à San Francisco ce qui se tramait, derrière les lourds rideaux rouges en velours. Les filles étaient pour la plus part là par obligation. Parce qu'elles n'avaient pas d'autres solutions pour avoir un toit sur la tête et de quoi manger dans leurs assiettes. Elles se retrouvaient dans le lit des clients éprouvant plus de nausée que du plaisir. Et tu te doutes que c'est le même enfer ici. Tu vois bien Wayland.  Vous vous titillez un peu, fait attention à ne pas perdre pied. Parce que Red elle est douée. Un échange de regard. Un échange de sourire. Elle semble bruler d'un feu exquis, feu qu'elle doit réserver à des clients privilégiés. Voir carrément au boss. Elle est certainement plus experte dans l'art de la luxure que les demoiselles sur lesquelles elle veille jalousement. Elle prend la bouteille au barman, sert les verres. Et Red te fait une proposition surprenante. Elle te propose de vous isoler tous les deux, loin des regards indiscrets. Loin des gens que tu pourrais faire baver s'ils te voyaient en sa compagnie.

Tu la regardes s'éloigner, elle semble sure d'elle. Trop sure peut être. Tu avales ton verre et tu regardes le barman. « Une vraie tornade Red. Désirable. Torride. Et surtout très dangereuse quand on se laisse prendre dans ses filets. » Il en a certainement rien à foutree de ton discours. Mais parler tout haut te fait réfléchir. Qui te dis que ce n'est pas un piège et que Monsieur ne sera pas tapi dans l'ombre à te voir succomber à sa sirène empoisonnée. Tu te lèves pour la rejoindre. Red a gravi quelques marches que tu montes rapidement. Tu l'attrapes par la main et tu la stoppes dans sa montée. « Tu es sublime et ton corps est certainement fait pour l'amour. Mais tu dois être du genre mante religieuse. Et je ne voudrais pas être dévorer vivant. » Tu colles ton corps contre le sien, te moquant des gens qui montent ou qui descendent. Tu l'embrasses fougueusement, alors que tes mains jouent sur les courbes de son corps. Se montrant même indécentes. Et puis tu plantes tes yeux dans les siens, la laissant prisonnière de ton corps. « Une autre fois peut être. Ailleurs que dans ce lieu de luxure et de vice. Un endroit qui collerait mieux à la belle que tu es. » Hors de ce lieu, tu pourrais en apprendre surement plus qu'ici, Car les murs ont des oreilles. Un dernier baiser doucement déposé sur sa joue. « Et puis la patience donnera plus de saveur à l'acte. » Si acte un jour il y a. « Tu ne crois pas ? » Tu laisses tes yeux glisser sur ses courbes, tu y rends sa liberté et tu redescends les marches, tout en lui jetant un dernier coup d’œil. Pas sur qu'elle apprécie que tu la plantes là sur les marches. Mais tu tentes, tu verras bien si tu suscites vraiment son intérêt. Ce qui serait amusant c'est que Red te suive. Mais cela voudrait dire qu'elle pourrait échapper au pouvoir de Monsieur.

vmicorums.




Et les rires prenaient la place des larmes.
Et si demain on refaisait le monde. Notre monde.
Revenir en haut Aller en bas
Red Guarana10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Red Guarana
Faceclaim : LANA PARRILLA
Je suis absent-e : NON
Messages : 155 - Points : 392
[terminé] Dangereuse tentation. ft Red Tumblr_pxnxpvnwaU1wj0l62o7_250
Âge : 38
Métier : Directrice Artistique Mon rôle est de réfléchir à la façon dont il faut mettre en scène le produit ou le service qu'on me confie. Mais cette définition est de loin être celle que vous imaginez. Je prétends être la directrice artistique, mais en réalité, le décor est tout autre. Je suis la petite garce qui recrute ta fille ou ton fils pour en faire d'eux, des belles princesses, et des beaux princes : je les habille, je les coiffe, je les soigne, et je les présente ... Une reine mère qui s'occupe merveilleusement bien de ses poulains.
[terminé] Dangereuse tentation. ft Red Empty
Sujet: Re: [terminé] Dangereuse tentation. ft Red ( le Ven 20 Déc 2019 - 9:13 )
« Une vraie tornade Red. Désirable. Torride. Et surtout très dangereuse quand on se laisse prendre dans ses filets. » I Hum que de beaux compliments. Il avait vu juste !!! J'étais dangereuse... Peut-être pas autant qu'Alvaro, mais je pouvais être aussi diaboliquement très mauvaise. D'ailleurs, c'est pour cela qu'Alvaro et moi, on s'entendait merveilleusement bien. Il était moi en version masculin – la seule différence, c'est que je n'ai jamais offert mon cœur comme lui, il avait fait avec sa femme. L'amour est une grande faiblesse. Et je sais de quoi, je parle. Parce que j'aimais cet homme, l'homme que Raoul voulait anéantir. Alvaro était devenu ma plus grande faiblesse. Je l'aimais et voir que cet homme devant moi, lui voulait du mal, je perdais totalement le contrôle. Je voulais le tuer, je voulais le torturer dans cette chambre, et mes plans tombaient à l'eau. Il m'avait parfaitement analysé, digne d'un vrai flic. J'étais dangereuse, et peut-être un peu psychopathe, mais ça, ce n'était qu'un détail.

Nous nous trouvions dans les escaliers, m'arrêtant ainsi dans la foulée. Ainsi j'étais à une marge plus haute que lui, ce qui fait que j'étais parfaitement à sa hauteur. Je le regardais dans les yeux, et je souriais.

Alors qu'il glissait ses mains autour de moi pour venir coller son corps musclé contre le mien, je ne restais pas inactive pour autant, et mes mains quant-à-elles, elles l'enroulaient autour de son cou.

« Ce que je crois ? » Lui répétais-je dans son oreille. Oui, ma joue contre la sienne, je lui murmurais «Tu as raison. Il ne faut pas brusquer les choses et vouloir trop vite pénétrer la zone très délicate, au risque de blesser qui compte. Il est important d'être très détendu mon cher et parfaitement apaisé, pour que les sphincters se relâchent et permettent une pénétration fluide. Le sexe est comme la vengeance, cela demande une préparation qui requiert de la patience pour mieux se préparer » Ma main avait glissé sur son entre-jambes, et d'un coup, sans vouloir lui faire mal, j'agrippais son objet entre mes doigts «Je sais ce que tu cherches mais, ce n'est pas ici que tu le trouveras !!! » Murmurais-je toujours contre son oreille. «D'ailleurs, il y a que lui qui peut profiter de mon corps en dehors de ce lieu ... » de mon autre main, je plaçais mon index sur ses lèvres pour qu'il se taise. «  Chuuuut !!! Ne dis rien !!! Je ne dirais pas que tu es là, ce sera notre petit secret .... Si tu me jures de rien dire à mon patron... Il ignore que je fais du bénévole en dehors de mon travail. » Que cela soit clair, je parlais de la même personne, mais il fallait que je fasse croire à Raoul, que le patron n'était pas celui qui pensait être. C'était juste un patron... Un patron qui me faisait remarquablement bien l'amour en dehors du  travail !!!



DON'T THINK I DIDN'T NOTICE
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Raoul de St AngeLe vin est un puissant lubrifiant social
Raoul de St Ange
https://www.ciao-vecchio.com/t4975-un-mensonge-repete-mille-fois https://www.ciao-vecchio.com/t5021-tout-n-est-pas-tout-blanc-ou-tout-noir-tout-est-souvent-gris
Faceclaim : Hugh Jackman © Tag (vava) / crackships (padawan)
Messages : 1600 - Points : 3083
[terminé] Dangereuse tentation. ft Red 1557330545-155665680836801069-14
Âge : 47 ans né le 18/09/72 / vérité
Métier : Oenologue / mensonge ancien flic infiltré
[terminé] Dangereuse tentation. ft Red Empty
Sujet: Re: [terminé] Dangereuse tentation. ft Red ( le Jeu 2 Jan 2020 - 19:47 )

behind a beautiful there is a beast.
red & raoul
La beauté de Red pourrait te faire perdre la tête. Tu sais également que craquer pourrait sonner ta perte. Elle est comme le serpent qui a tenté Eve. Mais quel homme correctement constitué, refuserait de monter avec elle ? Aucun dans la logique sinon c'est qu'il n'aime pas les femmes. Elle a tout pour plaire, tout pour faire naître le vertige sous un seul baiser. Alors tu n'oses même pas imaginer ce qui pourrait bien se passer si sa peau effleurait la tienne. Son charme est un poison envoûtant y céder doit emmener en enfer. Tu dois garder cette idée en tête, la belle est une dangereuse tentatrice. Elle pourrait faire de ton petit paradis fragile une vraie damnation. Et puis tu ignores tout d'elle. Par contre elle pourrait connaître certaines choses sur toi. Elle bosse au Ruby et elle y tient une place de choix. Alors tu te jetterais peut être dans la gueule du loup si tu la suivais à l'étage. Même si l'idée d'une danse charnelle avec elle t'électrise. Elle est loin de te laisser de glace et le contact de ses doigts sur ta peau laisse la trace d'une saveur sulfureuse et indécente.

Tu finis par la rattraper dans le couloir avant qu'elle ne s'échappe. Tu colles ton corps contre le sien. Difficile de ne pas céder à l'appel de la chair. Elle éveille bien des envies. Ses mains s'activent et pour rendre le tout plus insolent Red murmure des mots qui assaillent ton esprit d'image troubles et sensuelles. Les mots qu'elle emploie son savamment choisis, même si le mot vengeance vient titiller lourdement ton oreille. Mais tu l'oublies sous son geste. Elle ose venir jouer avec ta virilité. Tu t'en mords même les lèvres. Elle sait comment troubler un homme, elle sait comment le faire tomber dans ses filets. Son souffle contre ton cou, la proximité de vos corps. Tout n'est que souffre. Tu mordilles son oreille qui reste, vu votre position, à porter de tes lèvres. Ta main calée dans son dos descend sur ses fesses donc tu savoures la courbe. L'envie de riposter à ses mots est bien présente mais son doigts sur ta bouche te fait garder le silence. Lui donnant ainsi l'opportunité de continuer et de t'enflammer d'avantage. La vilaine. Elle mériterait bien une fessée, voir un châtiment plus intime vu son audace. Ta main vient sur sa hanche, s'égare sur son ventre avant de descendre vers son intimité. Après tout elle cherche à mettre le feu à ton être autant lui rendre la pareille. Lui donner envie de déroger aux règles et si en plus son boss et Monsieur, posséder Red aura une autre saveur. « Tu aimes jouer avec le feu ? » Tu plonges ton regard dans le sien. Ta main se fait plus présente sur sa féminité que tu titilles délicatement au dessus du tissu. Tes lèvres viennent se saisir à nouveau des siennes. Ta langue s'invite à la danse alors que ta main glisse entre ses cuisses. « Comme tu l'as dis. Il faut que tout soit détendu pour permettre une pénétration fluide. Et pour que tout soit parfait il faut s'appliquer dans les préliminaires. » Tu te demandes si tes caresses subtiles contre sa fleur cachée lui font de l'effet. « Si on se revoit en dehors de ce lieu, je te jure que mes doigts et ma langue offriront à ton bouton de rose des caresses enivrantes. Avant que mon épée vienne braver le feu de ton volcan. » Red t'a donné un aperçu tu en fais de même. Une manière de lui donner envie de franchir le pas avec toi ailleurs que sous le toit du Ruby. Tant pis si tu y perds ton âme. Tu portes à ta main libre à ta poche et tu sors une carte avec ton numéro de portable. « Pour me contacter. » Tu relâches ton étreinte à regret. Red t'a sérieusement émoustillé, mais pas question malgré l'envie qui te caresse que tu montes. Cela signerait ta perdition de lui céder.

vmicorums.




Et les rires prenaient la place des larmes.
Et si demain on refaisait le monde. Notre monde.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
[terminé] Dangereuse tentation. ft Red Empty
Sujet: Re: [terminé] Dangereuse tentation. ft Red ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- [terminé] Dangereuse tentation. ft Red -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Santa Lucia :: Le Ruby
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut