Revenir en haut
Aller en bas


 

- [Abandonné] PV | Une mort accidentelle -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Santa Lucia :: Les bureaux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Cupidon BourréPrêt pour un petit tour ?
Cupidon Bourré
Faceclaim : img fromsomewherewithlove
Messages : 95 - Points : 541
[Abandonné] PV | Une mort accidentelle Empty
Sujet: [Abandonné] PV | Une mort accidentelle ( le Sam 26 Oct 2019 - 23:43 )
Esprit d'AutomneJe suis passé par ici
Bonjour ! Je suis l'Esprit d'Automne. J'interviens dans les RPs afin de mettre du désordre dans ces derniers. Si tu lis ceci, c'est que tu es dans ma ligne de mire. Tu pourras en savoir plus dans ce topic afin d'en apprendre d'avantage sur le dispositif.
Situation / ActionDû au défi sur Twitter, cette femme a vu ses photos divulguer sur la toile. Au travail, elle vit du harcèlement constant et c'est après une énième remarque qu'elle est montée sur le toit, décidée à mettre fin à ses jours. Sur le rebord, elle hésite soudainement. Elle souhaite vivre, vraiment et s'apprête finalement à mettre un pied sur la terre ferme, lorsque le vent assez fort la déstabilise et la fait tomber. Voilà, elle est morte. Et vous qui passiez juste en bas, vous le remarquez.

PV : @Emiko Cortesi & @Milo Veraldi
Revenir en haut Aller en bas
Milo VeraldiLa jeunesse dorée et éclatante
Milo Veraldi
http://www.ciao-vecchio.com/t5976-milo-pardon-d-etre-ne http://www.ciao-vecchio.com/t5980-milo-veraldi-sa-vie-et-ses-galeres
Faceclaim : Joe Collier
Messages : 813 - Points : 1576
Âge : 27 ans
Métier : Photographe
[Abandonné] PV | Une mort accidentelle Empty
Sujet: Re: [Abandonné] PV | Une mort accidentelle ( le Dim 27 Oct 2019 - 4:17 )
Vouloir un colocataire était une chose mais encore fallait-il pouvoir le loger. Et correctement si possible. Il avait donc été faire une virée shopping, surtout pour en fait un oreiller et une couette puisque le clic-clac que sa mère n'utilisait pas et qui l'encombrait plutôt qu'autre chose faisait un parfait lit d'appoint dans son propre salon.

Et il avait eu de la chance, les couettes étaient en promo ! Même si pas encore sorties de leur bac qui prenait d'ailleurs toute la place au milieu du rayon et sans personne pour les mettre sur les rayonnages. Qu'à cela ne tienne, il se servit directement dans le bac. A peine avait-il posé la main sur une de celles-ci qu'il se trouva alpagué par un client cherchant à savoir si une couette thermorégulante avec un garnissage duvet d'oie et enveloppe en coton bio, pouvait supporter un lavage et un séchage en machine... Saisi qu'on puisse lui poser une telle question à lui, il jeta un coup d’œil sur l'emballage de celle qu'il tenait et vit synthétique écrit en gros et le logo du lavage machine non barré. "Euh... C'est que... Non..." Il n'était pas vendeur ? Et qu'il n'y connaissait strictement rien en couette, duvet ou thermo-machinchose ?
Sous la panique grandissante et devant ce type qui le regardait de haut, il tenta comme il put de le satisfaire. Et de se sortir au plus vite de cette situation rocambolesque ! "Ces couettes sont synthétique mais elles sont à un prix imbattable et vous pouvez les passer en machine ! Et à un prix pareil, vous n'en trouverez nulle part ailleurs, c'est une affaire croyez-moi ! Et il n'y en a pas tant que ça, le rayon va vite se vider et..." Et ce type lui tournait -enfin !- le dos pour s'éloigner alors que lui soufflait de soulagement ! C'est que faire l'article pour des produits autre que des appareils photo n'était vraiment pas son truc...

Sa couette et son oreiller -lui aussi synthétique- payés, il marchait d'un bon pas contre les bourrasques de vent alors qu'il en était à envisager une étagère pour le "coin couchage" de son futur colocataire. Quelque chose de moderne puisqu'il recherchait un jeune étudiant Erasmus mais bon marché tant qu'à faire... Et qui ne prenne pas trop de place ! Une bourrasque plus forte que les autres tenta de lui arracher son oreiller des mains lorsqu'un bruit de quelque chose qui tombait juste derrière lui, le fit se retourner. Pour voir à terre un regard vide de toute vie qui le fixait, la bouche encore ouverte sur ce qui devait être un cri muet... Ou du moins, il n'avait rien entendu qui aurait pu laisser présager... ça.

Sidéré, il resta là à fixer ces yeux éteints alors que du sang commençait à s'écouler lentement des longues mèches brunes, jusque sur le macadam du trottoir... Et qu'il ne bougeait pas, son oreiller et sa couette dans les mains, alors qu'il cherchait à comprendre ce qui avait bien pu se produire. La bourrasque de vent, l'oreiller qui avait bien failli s'envoler et... ça. Cette femme morte à ses pieds alors qu'elle n'y était pas deux secondes auparavant alors qu'il venait tout juste de passer...


@Emiko Cortesi
Revenir en haut Aller en bas
Ares Staçion10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Ares Staçion
http://www.ciao-vecchio.com/t7659-ares-turns-out-all-my-mistakes http://www.ciao-vecchio.com/t7705-vous-etes-en-etat-d-ares-stacion
Faceclaim : Milo Ventimiglia : ealitya
Messages : 344 - Points : 532
Âge : 38 ans
Métier : Psychologue spécialisé en criminologie
[Abandonné] PV | Une mort accidentelle Empty
Sujet: Re: [Abandonné] PV | Une mort accidentelle ( le Mer 30 Oct 2019 - 20:45 )
La lessive dans une main alors qu’elle marchait dans les rues de Naples en route pour rentrer chez elle, Emiko se demandait encore comment elle avait pu foirer une machine de vêtements de la sorte. A cause d’une chaussette rouge laissée dans le panier de blanc, elle se retrouvait avec des vêtements roses. Elle n’avait rien contre cette couleur mais ce n’était pas sa couleur de prédilection. Elle qui préférait passer inaperçue, se trouvait fine habillée sa blouse rose bonbon sur le dos. Parce que bien sûr, elle n’en avait pas de rechange et avait dû se rendre au travail comme ça. Elle avait bien pensé à en voler une à une de ses collègues, mais elle se ravisa en se disant que pour des raisons d’hygiènes il valait peut-être mieux éviter. Tout ça pour dire qu’elle détestait Nino. Elle savait que c’était sa chaussette rouge qui avait fait ça à ses vêtements. Sa seule consolation était que ses vêtements à lui étaient rose bonbon.

Dans un soupir, elle sortit d’ailleurs son téléphone pour lui envoyer un message, sachant pertinemment qu’il serait déjà chez elle à ne rien faire avant qu’elle ne rentre. Le trouver affalé sur son canapé à l’attendre était devenu son quotidien. Si tous les jours elle le menaçait de changer les serrures pour ne plus qu’il ait accès à son chez elle et viole son intimité de la sorte, elle n’en fera jamais rien. Le dire et le penser faisaient grimacer la jeune femme, mais elle appréciait la compagnie du jeune homme. C’était d’ailleurs  l’une des seules personnes en qui elle avait pleinement confiance. Et pas seulement parce qu’elle n’avait pas le choix étant donné qu’il avait décidé de presque élire domicile chez elle. Bravant ainsi le froid et les bourrasques de vent, elle s’était rendue en ville se procurer de la lessive et une nouvelle paire de chaussette au sapeur pompier parce que pour se venger, elle s’était amusée à donner des coups de ciseaux dans la paire qui avait détruit sa machine de blanc. Une rafale de vent la fit reculer un court instant alors qu’elle essayait de s’avancer dans la rue. Un autre soupir s’échappa de ses lèvres, les cheveux dans les yeux. Si même la météo s’y mettait. Incapable d’aller plus loin, elle s’arrêta aux pieds d’un bâtiment le temps de reprendre son équilibre mais un bruit sourd qui retentit dans son dos en même temps qu’elle sentit quelque chose tomber, attira son attention. Pendant de longues secondes, elle ne se retourna pas, concentrée sur la flaque rouge qui avait gagné ses talons et dans laquelle elle était à présent debout. Le regard imperturbable, elle se retourna pour voir de quoi il s’agissait finalement et vit étalé devant elle un corps inerte. D’instinct, elle leva la tête comme pour vérifier qu’aucun autre corps ne lui tomberait sur la tête aujourd’hui et baissa ensuite les yeux sur cette femme morte sur le coup. La tête inclinée sur le côté, Emiko pas plus impressionnée que ça, ni intéressée. En tant que médecin, elle aurait dû être la première à se présenter comme telle pour prendre le relai face aux gens qui commençaient à s’attrouper pour voir la scène d’horreur. Mais elle n’était pas d’humeur. Elle le voyait bien sans même l’avoir auscultée qu’elle devait être sans intérêt de son vivant. Morte, elle était encore plus insignifiante. Un regard rapide sur la foule inquiète confirma à la jeune femme qu’elle n’adoptait pas la bonne attitude. Elle rapporta très vite son attention sur le cadavre allongée à ses pieds, reculant tout de même d’un pas pour arrêter de baigner dans le sang et poussa un soupir. « Quelqu’un devrait appeler les secours. » Lâcha Emiko d’une voix faussement concernée. Quelqu’un, mais pas elle. « Pauvre femme. » Souffla-t-elle en plaquant doucement une main sur sa bouche, secouant la tête de gauche à droite. Une fois encore, elle n’était pas vraiment intéressée par la situation mais cette curiosité morbide l’obligeait à rester là. « Vous avez vu ce qui est arrivé ? » Demanda le médecin à un jeune homme non loin d’elle.

@Milo Veraldi


titre en minuscule ici
Petit texte ici. ▬ Texte coloré + italic.
Revenir en haut Aller en bas
Milo VeraldiLa jeunesse dorée et éclatante
Milo Veraldi
http://www.ciao-vecchio.com/t5976-milo-pardon-d-etre-ne http://www.ciao-vecchio.com/t5980-milo-veraldi-sa-vie-et-ses-galeres
Faceclaim : Joe Collier
Messages : 813 - Points : 1576
Âge : 27 ans
Métier : Photographe
[Abandonné] PV | Une mort accidentelle Empty
Sujet: Re: [Abandonné] PV | Une mort accidentelle ( le Jeu 31 Oct 2019 - 6:37 )
Les yeux braqués sur le corps de la femme à ses pieds, il cherchait à faire le lien entre les différents éléments. Parce qu'il ne faisait que marcher sur le trottoir à se battre contre les bourrasques de vent et d'un coup... ça. Un corps qui tombait à ses pieds, juste dans son dos.
Il y avait parfois aux informations des gens qui en sauvaient d'autres, surtout des enfants, qui tombaient des étages. Et lui était passé, sans rien voir, et cette femme était maintenant morte à ses pieds. Comme s'il avait loupé le coche pour la sauver. Mais il ne savait pas ! Il ne l'avait même pas vu tomber, alors comment il aurait pu la sauver ?!

Et pourtant cela s'était joué à quoi ? Deux-trois secondes près ? Oui, certainement pas plus. Et puis, il y avait eu ce vent qui l'avait freiné comme si... Pourquoi n'avait-il pas levé les yeux en l'air à ce moment-là ? Il l'aurait vu !
Secouant la tête, il tenta de se persuader qu'il n'y était pour rien. Il ne faisait que passer après tout. Et... Bon sang, il n'aimait pas ce regard vide qui le fixait. Alors lorsqu'il entendit qu'il fallait appeler les secours, il écarquilla le regard devant une telle ineptie.

"Les secours ?! C'est pas un peu tard là ? Elle est morte, ils vont pas la ressusciter ! Plutôt la police peut-être, non ?"

En vérité, il n'en savait strictement rien. Ce n'était pas comme s'il croisait des cadavres tous les jours, c'était la première fois qu'il en voyait un en vrai ! Et il pouvait dire que ça n'avait rien à voir avec ce qui était montré dans les films. Mais par contre, elle devait bien tout comme dans les films avoir de la famille quelque part...
Il n'avait en tout cas pas plus envie que la jeune femme lui ayant parlé de faire quoi que ce soit. Sauf peut-être de fermer ses paupières sur son regard vide mais il n'était pas sûr d'en avoir le droit.

"Je passais et elle est tombée juste derrière mon dos. Je n'ai rien vu, et j'ai rien pu faire surtout... C'est la première fois que je vois un mort, pour de vrai je veux dire."

Il ne savait pas pourquoi il lui disait tout cela, sans doute pour extérioriser le choc mais il devait bien avouer avoir bien du mal à se détacher de ce regard dérangeant. "Et je suppose qu'on a pas le droit de la toucher pour lui fermer les yeux..." Mais ça, il l'avait dit plus pour lui-même qu'autre chose.
Ce qui ne l'empêcha pas de lui lancer un regard en coin étonné de la trouver si peu choquée alors que lui l'était carrément !


@Emiko Cortesi
Revenir en haut Aller en bas
Ares Staçion10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Ares Staçion
http://www.ciao-vecchio.com/t7659-ares-turns-out-all-my-mistakes http://www.ciao-vecchio.com/t7705-vous-etes-en-etat-d-ares-stacion
Faceclaim : Milo Ventimiglia : ealitya
Messages : 344 - Points : 532
Âge : 38 ans
Métier : Psychologue spécialisé en criminologie
[Abandonné] PV | Une mort accidentelle Empty
Sujet: Re: [Abandonné] PV | Une mort accidentelle ( le Dim 24 Nov 2019 - 0:40 )
« Hum. » Fut la seule réponse que la jeune femme fut en mesure de fournir. Il avait peut-être raison, il valait mieux prévenir la police. Elle aurait pu se pencher sur la personne pour voir si on pouvait encore la sauver, mais une pensée étrange retint Emiko qui avait pourtant fait un pas en avant pour voir de plus près. Inutile. Avec la chance qu’elle avait, elle se retrouverait bien assez vite sur sa table. Ou pas, peu lui importait. Ce qu’elle voulait voir cependant, c’était cette âme qu’elle cherchait encore aujourd’hui. Après la discussion avec sa sœur, c’était la réflexion qu’elle s’était faite ; l’âme existait. Elle n’était juste pas assez rapide pour la voir se dissocier de son enveloppe charnelle. Ici, elle avait vu cette femme heurter le sol et s’exploser le crâne ainsi que d’autres organes, donc si elle restait suffisamment patiente, elle était certaine de voir cette âme en question s’évaporait ou partir en fumée ou peu importe ce que faisait les âmes. En attendant, elle décida d’engager la conversation avec un passant qui avait vu la scène juste pour gratter quelques minutes, les yeux toujours en direction du cadavre. Elle aurait pu être celle qui alerterait les secours, mais elle avait bien vu que plusieurs personnes avaient déjà sorti leur téléphone pour les alerter. A part obstruer la ligne, sortir le sien pour les prévenir ne servirait à rien d’autre. « Ah bon ? » Elle avait lâché ça, ne sachant pas très bien si ça rebondissait sur le fait qu’il n’avait rien vu ou si c’était la première fois qu’il voyait un mort. L’un comme l’autre, ça n’intéressait pas Emiko. Mais elle restait persuadée que si elle restait là, quelque chose se produirait. Quoi ? Elle n’en avait aucune idée mais elle voulait juste voir. Pendant un court instant la légiste détacha son regard du cadavre qui gisait toujours au sol tandis que des sirènes se faisaient entendre au loin. « Je suppose que… » D’une voix incertaine, elle ne savait pas si elle devait ou non fermer les yeux de cette pauvre femme. Après un bref regard autour d’elle, elle réalisa que personne n’aurait le courage de le faire. Pour sa part, ça ne la dérangeait pas, mais encore une fois, elle ne voulait pas déranger sa quête de l’âme. Dans un soupir, elle plaça une de ses mèches derrière son oreille et s’accroupit à hauteur du cadavre avant de lui fermer les yeux d’un geste simple de la main avant de se relever aussitôt. « Voilà, comme ça elle pourra avoir droit au repos éternel. » Elle avait lâché cette phrase sans y croire, mais c’était ce que lui avait dit son géniteur le jour où il avait décidé de prendre en charge le corps sans vie de son bébé. Qu’il aurait droit à son repos éternel une fois qu’ils seraient débarrassés du corps. Elle n’y croyait pas plus que là, et comme ici elle s’en était fiché. Elle voulait juste voir cette âme dont tout le monde parlait. A peine avait-elle accompli ce geste qu’elle vit débarquer la police, des ambulanciers et tout le bordel pour prendre en charge le cadavre. Maintenant qu’ils étaient là, elle présumait que le spectacle touchait à sa fin. Dommage. Elle aurait espéré quelque chose de plus grandiose que ça. « Bon… » Lâcha Emiko prête à tourner les talons. « Au revoir ? »


titre en minuscule ici
Petit texte ici. ▬ Texte coloré + italic.
Revenir en haut Aller en bas
Milo VeraldiLa jeunesse dorée et éclatante
Milo Veraldi
http://www.ciao-vecchio.com/t5976-milo-pardon-d-etre-ne http://www.ciao-vecchio.com/t5980-milo-veraldi-sa-vie-et-ses-galeres
Faceclaim : Joe Collier
Messages : 813 - Points : 1576
Âge : 27 ans
Métier : Photographe
[Abandonné] PV | Une mort accidentelle Empty
Sujet: Re: [Abandonné] PV | Une mort accidentelle ( le Dim 24 Nov 2019 - 4:29 )
C'était étonnant les analogies que l'on pouvait faire placés dans des conditions hors-normes. Et la seule chose à laquelle il pensait en filigrane de tout cela était Alice aux pays des merveilles, lors du thé complètement fou avec le Lièvre de mars et le Loir... Ce qui n'avait aucun rapport avec sa situation actuelle hormis le côté complètement aberrant et absurde de leur situation.

Et les réponses que cette femme lui faisait n'aidaient vraiment pas !

Comment ça « Ah bon ? » ?! Parce qu'elle voyait des morts qui tombaient à ses pieds tous les jours, elle ?! Eh bien, pas lui et... et... Il était en droit de ne pas savoir comment réagir !
D'autant que ce regard vide braqué sur lui -aussi paradoxale que pouvait sembler cette phrase- était juste terrifiant. Et dire qu'à l'obtention de son diplôme, son prof était venu le voir pour lui proposer de devenir Grand reporter parce qu'il aurait soi-disant pris de superbes photos de guerre... A l'époque, il l'avait regardé halluciné comme si une deuxième tête lui avait soudainement poussé à côté de la première... Et il avait eu raison ! Photographier des regards vides, non merci !

Et visiblement, après un rapide tour d'horizon sur tout le beau monde -bien vivant lui !- qui s'était arrêté devant ce corps, il n'était pas le seul à ne pas oser l'approcher pour lui fermer les yeux ou chercher son identité. C'en était même déroutant de voir comment la mort était quelque chose de visiblement compliqué pour le commun des mortels. Sauf peut-être pour cette femme qui lui avait adressé la parole. Et qui le fit facilement et sans la moindre hésitation apparente une fois sa décision prise.

Admiratif, autant pour son geste que pour les paroles qui l'accompagnèrent, il lui fit un petit signe de tête respectueux alors qu'il la remerciait. "Merci pour elle..." Et pour lui aussi mais ça, il préféra ne pas le préciser.

Et puis les gens compétents arrivaient sirènes hurlantes et il n'était pas sûr d'avoir envie de savoir si ce qui était décrit dans les séries télévisées correspondait bien à la réalité des choses... Grand reporter de guerre, il y avait franchement de quoi rire !
Et visiblement, il ne semblait pas être le seul à estimer que sa place n'était plus ici puisque la jeune femme dont il ne connaissait même pas le nom d'ailleurs -sans doute resterait-elle à jamais dans son esprit comme l'inconnue qui avait su entre tous, fermer les yeux à une morte- lui disait au revoir d'un presque incertain.

Oui, au fait comment se disait-on au revoir alors que la seule chose qu'on avait en commun était d'avoir en quelque sorte veillé ensemble une morte en attendant que les autorités la prenne en charge ?

"Au revoir... Passez une bonne fin de journée."

Que c'était bizarre à dire ! Il aurait d'ailleurs pu rajouter "Essayer de passer une bonne fin de journée." Mais il avait le sentiment que tout cela n'allait pas changer grand chose à son programme. Et peut-être que pour lui non plus au final, même s'il allait y penser tout le reste de la journée.

Il la regarda donc s'éloigner avant qu'il ne se décide à en faire de même à son tour, sa couette et son oreiller toujours dans ses mains et luttant toujours contre les bourrasques de vent. Même s'il fit tout de même un peu plus attention à ce qui se passait au-dessus de lui. Savait-on jamais...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
[Abandonné] PV | Une mort accidentelle Empty
Sujet: Re: [Abandonné] PV | Une mort accidentelle ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- [Abandonné] PV | Une mort accidentelle -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Santa Lucia :: Les bureaux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut