Revenir en haut
Aller en bas

-43%
Le deal à ne pas rater :
Braun Tondeuse À Barbe BT3041
28.59 € 50.01 €
Voir le deal
-43%
Le deal à ne pas rater :
Braun Tondeuse À Barbe BT3041
28.59 € 50.01 €
Voir le deal

 

- [terminé] [Banelio] I just need you now -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Quartier Spagnoli :: Las Cuevas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Declan O'Reilly10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
En ligne
Declan O'Reilly
https://www.ciao-vecchio.com/t4363-ames-sensibles-s-abstenir https://www.ciao-vecchio.com/t4368-le-connard-de-service-a-votre-service#139421
Faceclaim : Vinnie Woolston © HOODWINK. (vava) / Meelan crackships (sandrine)
Messages : 1204 - Points : 2319
[terminé] [Banelio] I just need you now - Page 2 1458934614-vw03
Âge : 31 ans né le 17/02/1988 à Dublin
Métier : Agent animalier au zoo Di Napoli
[terminé] [Banelio] I just need you now - Page 2 Empty
Sujet: Re: [terminé] [Banelio] I just need you now ( le Mer 15 Jan 2020 - 9:47 )
Remake the portrait of an asshole.
banelio & declan

Ban-Ryu semble un petit peu à cran. Un petit peu énervé. Enfin je dis semble mais je devrais plus l'affirmer. Parce que là il n'y a pas débat. Le jaune est pire qu'une pire électrique alimenter au nucléaire. On aime bien se figther. Alternant les échecs et les victoires. Mais cette fois je crois qu'il ne compte pas me laisser des points d'avance, ou le moindre avantage. Qui ai-je bien pu toucher pour que cela le chatouille autant ? Je suis loin de penser que le mec avec qui je parlais il y a une minute et le centre de cette colère. Que Elio est la goutte de trop dans l'univers très fermé de Ban-Ryu. Mais j'ai rapidement ma réponse quand je sors et que je vois celui avec qui j'ai partagé quelques verres. Choc total et frontal. Je pige vite la situation. Ban-Ryu est une lopette et en plus son mec l'a fait passer à mes yeux pour une nana. Le tableau est complet. Mais l'effet bascule il est pour ma gueule. Et il semble que je vais payer cher cette affront. Enfin je devrais plutôt dire je vais payer cher cet affront. Je regarde autour de moi histoire de voir s'il n'y a pas des flics qui traînent en civil. Pas envie que ce petit duo dansant finisse au poste et me prive d'une belle fin. Celle de Ban-Ryu bien sûr. Pas la mienne et j'imagine déjà Elio pleurant toutes les larmes de son corps face au visage démonté de son mec. Et je balance un joli discours plein de fleurs, fanées et empoisonnées. Cela me plait de les voir rager. Blesser par mes mots. Mes conneries comme riposte gentiment Elio. Leur complicité me fait sourire. Bon sang comme ils me donnent envie de gerber avec leur amour en marshmallow teinté de cette odeur de dégueulasse et hors norme. Comment font-ils pour  …  
Berk je ne préfère pas y penser.

Et je me retrouve face à Ban-Ryu. Il ressemble à un ninja, son regard pu la haine et la rage. La mort. D'ailleurs il m'en parle de la mort. « Je crois que le contrat avec cette dame je l'ai signé depuis un bail. Elle est juste du genre escargot tu vois elle tarde à venir. » Je plaisante tout à fait détendu et à mon aise dans cette situation qui pu pourtant le pourri. Et voilà que le premier coup tombe et puis un autre. Je riposte mais Ban-Ryu semble en acier ce soir. Genre Terminator. Il doit y tenir énormément à Elio. Je me dis un instant que je devrais respecter ça. Que c'est de l'amour même s'il ne rentre pas dans les codes que je m'en fais. Mais pour penser dans ce sens il faudrait qu'un extracteur vienne m'arracher avec violence toutes les images qui surgissent quand j'imagine deux hommes ensemble. Cela n'a rien de beau, de romantique, d'amoureux, de vrai. C'est juste sordide, interdit, douloureux, sale, horrible, mortel. Tout comme les coups que je prends. Bien sur j'en renvoie, parce que je suis une bête et que la bête sort comme une furie. Ivre de cette rage, de cette violence qui résonne d'une enfant ou je n'étais que le pantin d'un obsédé. Je souris. Je ris même quand son poing s'abat. « Allez vas y cogne tu peux faire mieux. » Je provoque parce que la douleur ressentie apaise l'enfant détruit. Mais je ne le dirais jamais ce genre de chose. Je passe juste pour le salop, le connard qui ne supporte pas les pédés.

Et c'est là que la roue tourne. Elio vient me frapper. Surpris par ce coup que je n'attendais pas. Bien entendu Ban-Ryu l'en glorifie. Et me balance une pique qui me fait serrer les poings. « Toi m'aider. Mais tu te prends pour mère Thérésa. Personne ne peut m'aider le jaune. Et encore moins un connard de pédé qui se fait enfiler. » Le sang coule de mes lèvres. Mes côtes me font un mal de chien. Tout comme ma mâchoire. Il va finir par me péter une dent s'il continue. Un vrai marteau piqueur. Je vois dans son regard la haine. Il a teinté souvent mon regard. Un instant je retrouve l'enfant dans ses yeux furibond. Cette vision me fait frissonner. Je me relève et balance mais chaque coup est contré comme si Ban-Ryu avait avalé la potion magique d'Astérix. « Bêta, gamma, zêta .. c'est quoi ensuite à oui Jones pour Zêta Jones. » Ma connerie ne fait rire que moi. J'arrive à le frapper au torse à nouveau mais son chien de garde, Elio, semble prêt à faire face avec lui. Je tombe sous les coups. Me replie sur moi même. Pas question de demander grâce ou pardon. Plutôt crever. De toute façon personne ne pleurera mon âme damnée. Je mets juste mes mains sur mon visage qui a déjà bien morflé. Mais je ne demanderais pas la pitié. Pas face à deux lopettes. Non jamais. Je riposte un peu. Crachant à terre le sang qui envahit ma bouche. « C'est tout ce que vous avez dans les couilles pédés. » Je sais qu'ils ne vont pas me lâcher. Mais j'ai vu pire. Bien pire. Si seulement ils pouvaient imaginer. Si seulement ils pouvaient voir dans mes yeux l'enfant terrorisé que j'étais. Que je suis à cet instant.  



vmicorum. / nelliel & Sweet Poison


Déchéance
L'envie de crever au bord des lèvres. Ne plus ouvrir les yeux pour ne plus souffrir.
Revenir en haut Aller en bas
Elio Benucci10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
En ligne
Elio Benucci
https://www.ciao-vecchio.com/t3758-elio-counting-stars-delai-jus https://www.ciao-vecchio.com/t3804-elio-how-to-save-a-life
Faceclaim : Bob Morley @dark dreams
Messages : 622 - Points : 1566
[terminé] [Banelio] I just need you now - Page 2 Tumblr_inline_nkxhsr9Uu81t3gh7j
Âge : 33 ans(12/08/86)
Métier : Concierge dans le building de l'entreprise Clarizio.
[terminé] [Banelio] I just need you now - Page 2 Empty
Sujet: Re: [terminé] [Banelio] I just need you now ( le Sam 18 Jan 2020 - 22:02 )

I just need you now @Ban-Ryu Kim et @Declan O'Reilly.


Elio se sentait totalement impuissant face à la situation. Il n’avait jamais été un homme violent, il ne voyait pas le plaisir d’écraser ses phalanges contre la joue d’une autre personne. Et c’était bien ça le problème, les deux hommes en face de lui semblaient prendre leur pied à cet instant. Declan devait puiser son courage dans les infamies qu’il balançait, rassemblant tout son vocabulaire dans l’espoir de blesser verbalement le couple. Si cela ne touchait pas Ban-Ryu, Elio était facilement blessé par ce genre de mots. Ces reproches : il les avait entendus des centaines de fois de la bouche de son père. Ce dernier détestait la simple idée que son fils puisse aimer le même sexe. Ce sentiment était contre-nature à ses yeux, aussi meurtrier qu’un poison coulant dans ses veines. Et le patriarche avait pris soin d’inculquer ce genre de valeurs à coups de ceinture, laissant des traces indélébiles à son ainé. Il avait d’ailleurs fallu plusieurs années pour que le jeune Benucci accepte ses sentiments envers son meilleur ami. Et aujourd’hui encore, il avait du mal avec les marques d’affection en public. Peut-être parce que cela pouvait mener à ce genre de situation ? Oui, probablement.

Les insultes ayant déjà blessé son ego, Elio ne put retenir son poing quand Declan frappa Ban-Ryu. Il aurait pourtant dû s’y attendre, l’Irlandais n’allait pas accepter les coups sans y répondre. Une fois, juste pour le calmer, voilà ce que le brun s’était dit. Mais Ryu semblait en feu et rapidement Declan se retrouva au sol, se protégeant le visage. Cela ne l’empêchait pas de parler. Lui et le Coréen avaient une conversation tout en se battant. Cela semblait irréel pour Elio qui espérait simplement pouvoir quitter la scène au plus vite. Mais pas sans son homme. Il pensait à présent que la leçon était passée, le but n’était pas de tuer ce pauvre mec.

« Ça suffit » Il leva son bras devant Ban-Ryu pour l’arrêter. Sa voix était plus ferme qu’il ne l’aurait probablement pensé mais son regard voulait tout dire. Declan était au sol, tentant de les provoquer un peu plus. Elio ne savait pas quelle mouche avait piqué l’Irlandais mais il se demanda un instant s’il n’était pas assez maso pour aimer ça. De son côté, le brun se replongeait dans un passé douloureux. Il se voyait trop bien à la place de Declan, à attendre que son père se lasse des coups. Il ne voulait pas être à la place de son géniteur, quoi que Ban-Ryu en dise. Et le Coréen comprendrait probablement, après tout il connaissait son histoire. « Il en a eu assez ». Elio se recula d’ailleurs, attrapant la main de Ryu pour lui intimer de faire de même. Le Coréen devait savoir qu’il ne partirait jamais sans lui. « Allons-y… » Il fit un signe de tête vers la voiture de son compagnon avant de murmurer plus bas « S’il te plaît ? » Il se fichait personnellement que Declan entende, mais il savait que Ryu verrait ça comme un signe de faiblesse.

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


[/quote]


 . You were made to be mine

≈ So who can stop me if I decide
That you're my destiny? ≈

Revenir en haut Aller en bas
Ban-Ryu KimLe vin est un puissant lubrifiant social
Ban-Ryu Kim
http://www.ciao-vecchio.com/t3877-la-violence-est-une-forme-de-f http://www.ciao-vecchio.com/t4002-zero-de-conduite-ban-ryu#127292
Faceclaim : Kim Woo Bin ©RQ
Messages : 344 - Points : 1007
[terminé] [Banelio] I just need you now - Page 2 Tumblr_inline_n2ejntpu0u1s1jhku
Âge : 33 ans
Métier : Fils d'un des actionnaires majoritaires de Samsung, il a prit sa place autour de la table à sa mort il y a 5 ans de cela et représente aujourd'hui la compagnie en Europe même si le business n'est pas sa tasse de thé.
[terminé] [Banelio] I just need you now - Page 2 Empty
Sujet: Re: [terminé] [Banelio] I just need you now ( le Mer 22 Jan 2020 - 22:50 )
Lui aussi il avait déjà passé un pacte avec la mort et ce depuis longtemps. Il l’avait tant de fois attendu frapper à sa porte qu’aujourd’hui il se demandait si un jour il allait la rencontrer. Declan devait être pareil. Non. Ils étaient pareils. Il y avait cette douleur dans leurs yeux, il y avait leurs nerfs toujours à vifs et avide de se battre pour souffrir. Comme s’il ne savait faire que ça. Des êtres écorchés qui ne comprennent pas qu’ils ont le droit de ne pas avoir le cœur meurtri et les entrailles nouées. Une chose que Ryu apprenait petit à petit avec Elio qui défaisait lentement ces longues années de conditionnement par un père bien trop strict et une société patriarcale implacable. Alors les coups, il les accepte, il les encaisse, mais les redonne aux centuples parce qu’au fond : c’est ce qu’il sait faire de mieux et ce depuis son plus jeune âge. Il ne se laisserait pas faire, il ne laisserait pas Elio se faire agresser encore. Il était question d’envoyer un message pour ne pas perdre à nouveau celui que son cœur semblait avoir choisis comme compagnon de voyage. Évidemment qu’il pouvait faire mieux, il le peut toujours et Declan n’a pas besoin de le provoquer en cet instant. Il ne lui répond même pas d’ailleurs et se contente d’abattre ses poings contre ses pommettes.

La suite le surprit, Elio se mêla à la bagarre. Une envie de le frapper, de lui hurler dessus pour dire que ce n’était pas son combat mais le sien, lui démangea la gorge. Il n’en fit cependant rien et se contenta de le remercier de ce coup de mains. Après tout, son ami n’avait pas eu un combat à la loyal alors pourquoi cette pourriture d’homophobe en aurait un ? Pour une fois, Ban-Ryu rangea ses principes vieillot et parla enfin au mec par terre.

“Non, mais vu comment tu es seul à boire tous les soirs tu ne dois pas avoir beaucoup de personnes qui te proposent de l’aide couillon.” Il approcha un peu plus son visage contre le sien : “Je ne suis pas un saint, juste un mec qui vient de loin et je te l’ai déjà dit.” Mais se souvenait-il seulement ? Ils avaient tous les deux bien bu ce soir-là.

L’homme d’affaire s’acharne, se moque qu’il se soit replier sur lui-même et donc le combat n’avait plus rien d’agréable : il avait vu l’état d’Elio et savait qu’on n’avait pas laissé de chance non plus à l’italien. Il alla donner un énième coup quand celui qui avait aussi été victime s’interposa.

“Qu’est-ce que tu fous ?!” Grogna Ryu : “C’est comme ça qu’on se finit avec Declan.” Oui, ils avaient déjà envoyé l’un et l’autre à l’hôpital au moins une fois. C’était de bonne guerre.

Pourtant, en voyant la détermination d’Elio à vouloir partir, à vouloir le laisser ainsi : le coréen jura dans ses dents et se redressa. Il ouvrit ses poings qui - dans un craquement sinistre - s’ouvrirent. Passant son regard de son compagnon à Declan, il souffla :

“Fine !” Il cracha par terre l’excès de sang dans sa bouche. Il alla récupérer sa veste, chercha dans la poche interne et en sortit une carte qu’il glissa dans la poche de Declan : “Quand tu seras moins con, quand tu voudras te sortir de cette spirale : t’as qu’à m’appeler.” Il sortit son portable et appela une ambulance avant de s’éloigner vers sa voiture.


“Même une feuille de papier est plus légère si on la porte à deux.”
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Declan O'Reilly10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
En ligne
Declan O'Reilly
https://www.ciao-vecchio.com/t4363-ames-sensibles-s-abstenir https://www.ciao-vecchio.com/t4368-le-connard-de-service-a-votre-service#139421
Faceclaim : Vinnie Woolston © HOODWINK. (vava) / Meelan crackships (sandrine)
Messages : 1204 - Points : 2319
[terminé] [Banelio] I just need you now - Page 2 1458934614-vw03
Âge : 31 ans né le 17/02/1988 à Dublin
Métier : Agent animalier au zoo Di Napoli
[terminé] [Banelio] I just need you now - Page 2 Empty
Sujet: Re: [terminé] [Banelio] I just need you now ( le Ven 24 Jan 2020 - 19:26 )
Remake the portrait of an asshole.
banelio & declan

Ban-Ryu me masque pas sa rage, sa haine. Je fais tout pour la rendre plus vorace. Poussant le jeu plus loin. Je le vois se transformer en bête sauvage prêt à m'abattre. Tel un rhinocéros il fonce. Je riposte. J'ai bien compris qu'il allait me foutre une sacrée raclée. J'ai bien compris qu'il ne laisserait pas passer cette infamie. Mes muscles vont prendre chers mais les siens ne seront pas en reste. Même si pour le moment c'est à ma tronche qui il fait sa fête. Il n'a pas la stature d'un scandinave. Alors je devrais m'en sortir. Je relance toujours voulant le blesser. Voulant le rendre fou. Je ne vais pas devenir blanc comme neige à cause de sa situation, Elle ne changera pas mon point de vue. Ma haine envers les pédés. Des mecs qui baisent des mecs comme si c'était naturel. Alors que c'est indécent au possible. On ne peut pas parler d'amour dans ce cas. Mais j'ai du aller trop loin puisque d'un coup Elio vient se mêler à la fête et mettre son grain de sel dans la bagarre. Enfin plus son coup de poing. Et il frappe fort le petit pédé. Ban-Ryu a du lui donner des cours, d'ailleurs il semble étonné par cette intervention musclée. On ne va pas lui donner une médaille non plus parce qu'il vient au secours de sa pauvre petite femme. J'ai même envie de rire sur le coup. Mais je me retiens car j'ai une putain de douleur au niveau de la bouche. Avec en plus un goût de sang prononcé qui ne cesse de remonter. Tel une vague. Il va finir par me péter les dents le jaune. Je vais ressembler à quoi sur mes futures photos. A Rocky. Ou à Mickey Rourke.

Je finis par me retrouver à terre. Cette fois résister aux assauts de Ban-Ryu est compliqué. A croire qu'il est possédé par le diable. Par l'enfer tout entier. Et pourtant je riposte. L'amour lui donne des ailes. Même si pour moi l'amour ne peut exister entre deux mecs. Même si on joue une belle musique. Genre sérénade. Cela ne changera rien. « Et moi je n'ai pas besoin de ta sympathie. Ne vas pas croire que je vais changer mon fusil d'épaule juste parce que tu baises un mec. Et qu'aux yeux de certains c'est mignon. » J'en profite pour cracher le sang qui vient titiller ma salive. Essuyant au passage mes lèvres douloureuses d'un geste de la main. « J'en ai rien à foutre de là d'où tu viens. Je constate juste ce que tu es. Et je vais que te détester d'avantage. » Je me prépare à recevoir d'autres coups. Je serre les poings. Les dents. Ban-Ryu peut frapper encore et encore. Rien ne changera le fait que tous les deux me font horreur. Et rien à foutre que personne ne m'aide.  On est pas dans la petite maison dans la prairie et je suis loin de vivre dans le ranch du bonheur. Putain, c'est bien trop tard à présent. Même si Demetrio m'a fait voir un peu de lumière. Mais là c'est juste de la noirceur qui envahit mon être. J'ai même la sensation d'être à nouveau ce gamin que son beau-père mettait plus bas que terre. Faisant de lui une merde.

Mais il semble que cette soirée m'apporte son lot de surprise. Voilà que Elio après m'avoir frappé, demande à Ban-Ryu de stopper. Dans quel conte de fée je suis tombé tout d'un coup ? Y aurait-il une âme charitable pour me sortir de cet enfer ? Ou bien c'est juste une illusion et je vais prendre double ration ? Je sais que le jaune n'est pas mec à renoncer sauf quand faut appeler l'ambulance. Et sur ce coup là il semble que j'en ai plus besoin que lui. Pourtant il jette l'éponge. Je n'y crois pas. « Putain mais c'est qui porte la culotte ? » J'éclate de rire. Ce qui déclenche une douleur violente dans mes côtes qui me fait grimacer. « Finie. Très drôle. » Je vois Ban-Ryu fouiller dans sa poche et puis il se penche vers moi, me glissant un truc dans la poche. « Non mais tu crois au père Noël en plus. » Je lui lance un regard froid. Et en même temps mes tripes et mon cœur se serrent. Putain j'ai envie de lui arracher les yeux suite à sa phrase et en même temps j'ai envie de chialer. Déchiré par les émotions. Par cette violence qui m'habite et qui me pousse à agir comme un salopard. Mais comment lutter face à mon passé bien trop ancrer dans ma chair et dans mon âme. « Je te jure que je te le ferais regretter le jaune. » Je les regarde s'éloigner, sans un seul regard pour ma pauvre carcasse.

J'essaie de me relever mais la douleur est puissance. « Merde fait chier. » Je veux me tirer de ce coin. J'ai connu pire. Je m'appuie sur ce qui se trouve autour de moi. J'y suis presque mais mes pieds s'embrouillent dans une moustiquaire. « Putain ça fout quoi là ce machin. » Je recommence faisant attention où je pose mes pieds. Une fois. Deux fois.Trois fois. Je finis par y arriver en hurlant de douleur. J'entends l'ambulance se rapprocher. Pas envie d'aller à l'hôpital. En plus vu mon état ils vont appeler les flics. Alors je traine ma carcasse et je me planque derrière les poubelles. Tirant même un carton sur moi. Chaque mouvement est douloureux. Chaque respiration est douloureuse. Même garder les yeux ouvert me fait mal. Je reprends mon souffle doucement. L'ambulance s'arrête. Un mec cherche dans les alentours. J'arrête de respirer. De penser. « Il n'y a rien là. Surement un canular. Faudra rappeler le numéro pour lui parler du pays. » Oui c'est ça parlaient du pays à Ban-Ryu. Quand ils sont partis je me relève difficilement. J'appelle un taxi et le chauffeur comprend vite qu'il ne vaut mieux pas me demander quoi que ce soit. Je lui laisse un bon pourboire. Une fois chez moi j'attrape une bouteille d'alcool fort, je bois une bonne rasade avalant quelques cachets. Je m'écroule sur mon canapé. Cabossé, détruit, vidé, anéanti. J'ai juste envie qu'on me foute la paix. Juste envie de crever.


vmicorum. / nelliel & Sweet Poison


Déchéance
L'envie de crever au bord des lèvres. Ne plus ouvrir les yeux pour ne plus souffrir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
[terminé] [Banelio] I just need you now - Page 2 Empty
Sujet: Re: [terminé] [Banelio] I just need you now ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- [terminé] [Banelio] I just need you now -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Quartier Spagnoli :: Las Cuevas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2