Revenir en haut
Aller en bas


 

- je fais comment pour me déplacer... ? ♦ léo. -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Jena Solomos10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Jena Solomos
http://www.ciao-vecchio.com/t6279-jena-e-seppellire-lassu-in-mon http://www.ciao-vecchio.com/t6294-everybody-jenalia
Faceclaim : emeraude toubia (cosmic light + me of crackship.)
Je suis absent-e : Jusqu'au 13 janvier je suis en présence réduite... J'en suis désolée !
Messages : 83 - Points : 91
je fais comment pour me déplacer... ? ♦ léo. Tumblr_inline_o3fsw6LXnb1qlt39u_250
Âge : trente ans, le même âge que mon frère qui est quand même un peu plus petit que moi.
Métier : assistante d'un grand avocat renommé.
je fais comment pour me déplacer... ? ♦ léo. Empty
Sujet: je fais comment pour me déplacer... ? ♦ léo. ( le Dim 17 Nov 2019 - 20:35 )


je fais comment pour me déplacer... ? ♦ léo. JKHT9HW
je fais comment pour me déplacer ?
song † w/"léo"
Mon réveil n’a pas sonné. C’est ma chienne qui est venue me lécher le visage pour me faire comprendre que je me suis loupé. Elle sait quand je me lève, mais surtout elle sait que quand je me lève, je lui donne à manger et je la sors le temps que je me prépare. Je grogne et aussi, je la repousse. C’est quand je la repousse et que j’ouvre les yeux que je me rends compte des choses. Je me lève alors en catastrophe, je vais ouvrir le bai vitré à ma chienne. Pendant que mon café coule, je viens envoyer un message à mon patron pour le prévenir de mon retard. Je sais qu’il va rigoler, mais surtout qu’il va me charrier avec ça. Ce n’est pas grave, je me dépêche pour aller me changer, mais aussi finir de me préparer. Je prends rapidement mon café assez rapidement. Je sais que je vais me brûler, mais bon, ce n’est pas grave. Avant de partir, je fais rentrer ma chienne, je lui offre quand même quelques câlins parce que bon, partir sans faire de câlin à ma chienne ce n’est pas possible. Je mets ma veste, puis je prends mon sac après avoir mis mes chaussures. Je viens m’arrêter pour mettre mon rouge à lèvre rouge sur mes lèvres. Alors que je prends mes clefs de voiture ainsi que de maison. Je sors de chez moi. Mais bien sûr pour enchaîner, le temps n’est pas au rendez-vous, je n’ai pas remarqué quand j’ai caressé ma chienne. Je me dépêche de rentrer dans ma voiture en râlant, regrettant d'avoir mit ma jupe de tailleur et ma chemise. Encore et toujours. La journée commence encore plus mal que prévu en fait. La journée commence encore plus mal que prévue en fait. Je vois que mon patron m'a répondus, mais aussi qu’il m'a dit que pour l’instant ce n’est pas grave que je sois en retard notre rendez-vous avec un client n’est pas maintenant et heureusement d’un côté. Je passe doucement mes mains dans mes cheveux, je ressens encore les effets des verres de blanc que j’ai encore dans l’estomac. J’enfile ma clef pour la tourner et essayer de faire démarrer ma voiture. Je pris presque tous les matins dont elle part au quart de tour, mais ce matin… Le karma n’est pas du tout avec moi. Elle ne veut vraiment pas démarrer au bout de la quatrième fois que j’essaye. Je laisse mon front taper sur le volant en soupirant et répétant des petits “mais non… Pas encore !” Je redresse ma nuque et je reprends mon téléphone entre mes mains. J’allais appeler mon assurance, mais, en fait, je tombe sous tes messages. Je viens alors te demander. Je sais que je te demande tout le temps, mais aussi, je préfère que ça soit toi qu’un mec débile qui vienne me dépanner. Mais plus les messages défilent plus, d’un côté, tu continues de te moquer de ma pauvre voiture qui me traîne depuis plusieurs années. J’ai jamais réellement pu me séparer, mais aussi, tu me donnes envie de te faire la tête quand tu vas arriver. Je regarde par le pare-brise la pluie qui tombe. Ca me déprime un peu, mais aussi, j’ai qu’une envie, c’est de rentrer chez moi et de me mettre au chaud. Je prends alors mon courage à deux mains, je reprends mes affaires, sort de ma voiture et je file rapidement chez moi. Bien sûr que tu ne me trouveras pas dans ma voiture à t’attendre, mais chez moi. Je viens me faire à nouveau couler un café, mais aussi, j’en prépare un pour que j’ai qu’appuyer sur le bouton et faire le tiens. C’est alors que tu me dis que tu viens, je me sens soulagé d’un côté, mais aussi mon patron va me tuer. Mais je m’en fous, ça me permets de passer un peu de temps avec toi aussi. Ca fait trop longtemps qu’on ne sait pas vu et si l’on se voit, c’est parce que ma voiture est encore en panne...
Revenir en haut Aller en bas
Léo Fedeli10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Léo Fedeli
http://www.ciao-vecchio.com/t5049-leo-elle-est-mon-etoile-parmi- http://www.ciao-vecchio.com/t5087-viens-on-est-bien
Faceclaim : Chris Wood + wcstedrose
Messages : 370 - Points : 1039
je fais comment pour me déplacer... ? ♦ léo. Tumblr_inline_ok7ardROFj1qlt39u_250
Âge : 30 ans (3 Mars)
Métier : Garagiste
je fais comment pour me déplacer... ? ♦ léo. Empty
Sujet: Re: je fais comment pour me déplacer... ? ♦ léo. ( le Sam 30 Nov 2019 - 13:55 )
Léo était déjà au garage quand il a reçu les messages de son amie Jena à propos de sa panne de voiture. Ce qui en soit, n’est pas inhabituel non plus puisque le véhicule est bien trop vieux. Il passerait à peine à un contrôle et encore… Il a beau le dire, ça rendre d’une oreille et ça ressort de l’autre, alors il s’amuse. Il l’ennuie un peu. Tout en étant sérieux sur le fait qu’elle devrait probablement envisager un changement avant d’être complètement embêtée. « - Je te laisse gérer Luis, j’ai une urgence. Je reviens. » Dit-il à son collègue avant de quitter le garage pour rejoindre sa voiture. Il prend cinq minutes pour entrer l’adresse dans le GPS, même s’il commence à connaître le chemin parcoeur. Il préfère être sûr de ne pas se tromper et éviter de faire perdre du temps à tout le monde. Il se perd un peu dans ses pensées durant le trajet. Comme souvent quand il conduit même s’il essaie d’être prudent. En ce moment, il pense beaucoup aux dernières nouvelles. Même s’il ne devrait pas le faire, surtout au boulot. Il se vide la tête assez vite de toute façon. Il arrive sur place. Il se gare correctement, approchant quand même la voiture du garage de la voiture de la brune car il se doute que ça a sans doute à voir avec la batterie ou un truc dans le genre.

Il sort de son véhicule assez rapidement. Se doutant que finalement, elle est à l’intérieur. Il va jusqu’à la porte et sonne une ou deux fois. Puis il lui sourit quand enfin il lui fait fasse. Il pose un baiser contre sa joue pour lui dire bonjour. « - Bonjour miss têtue. » Dit-il pour plaisanter, encore une fois. Content de pouvoir sentir à nouveau de la chaleur sur lui. Il est vrai que le temps est moins beau que d’habitude, pour Naples en tout cas. Pour certain ça serait le pied bien évidemment. Ils ne sont juste pas habitués ici. « - Comment tu vas malgré la panne ? » C’est sûr que c’est toujours embêtant, de se retrouver coincé comme ça. Mais il espère qu’elle a réussi à passer au-dessus pour quand même passer un bon moment. Il est content de la voir, même si c’est pour cette raison. « - Tu n’as pas oublié mon café ? » Il se mit à rire. Il plaisante, il ne réclamerait rien si ce n’était pas pour rire. « - Tu as des nouvelles d’Olivia au fait ? » Puisqu’elle est son amie aussi. Mais ça fait un petit temps qu’il n’a pas eu de message. Et au vu de la situation d’Etiam avec cette jeune inconnue, il se demande un peu comment ça se passe pour elle. Même s’il n’entre pas dans les détails. Olivia n’est pas du genre à tout partager. C’est son choix, et il comprends puisqu’il ne parle pas de tout non plus de son côté.





♛ Je suis un homme comblé, avec toutes ces belles jeunes femme à mes côtés.
Revenir en haut Aller en bas
 
- je fais comment pour me déplacer... ? ♦ léo. -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut