Revenir en haut
Aller en bas


 

- [Abandonné] If I just lay here, would you lie with me and just forget the world? -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Hôpital de Maria di Loreto Nuovo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Diana MillerLe vin est un puissant lubrifiant social
Diana Miller
https://www.ciao-vecchio.com/t6071-diana-_-the-beauty-is-there-b https://www.ciao-vecchio.com/t6076-cause-i-may-be-bad-but-i-m-perfectly-good-at-it
Faceclaim : Mila Kunis ©deathsangel ; gifs : (c) liloo_59
Messages : 3446 - Points : 2448
[Abandonné] If I just lay here, would you lie with me and just forget the world? Tumblr_m6ayuhJhn61ruddx2o6_250
Âge : 33 ans
Métier : Directrice des RH pour le magazine Vogue
[Abandonné] If I just lay here, would you lie with me and just forget the world? Empty
Sujet: [Abandonné] If I just lay here, would you lie with me and just forget the world? ( le Mar 26 Nov 2019 - 0:23 )
Comme à son habitude, Diana réservait ses dimanches pour faire du bénévolat à l’orphelinat de Naples. Il y avait trois enfants dont elle s’occupait et avec qui elle passait du temps. C’était les mêmes trois depuis bientôt un an et elle avait développé des liens très forts avec chacun d’eux. Autant elle espérait le meilleur pour eux, autant elle redoutait le jour où l’un ou l’une se ferait adopter. Personne ne savait ce qu’elle faisait de ses dimanches et c’était parfait ainsi. D’abord parce que se montrer vulnérable et humaine aux yeux des autres était trop pour elle. Aussi, elle n’avait pas envie de partager cela avec personne. Elle avait peur de leurs réactions, de leurs jugements ou de leur pitié. C’était très personnel et elle préférait le garder ainsi. C’était de plus en plus difficile, surtout parce que l’un des gamins qu’elle suivait, Nicola, était atteint d’un cancer, un forme très rare de leucémie. Le pauvre petit avait à peine 6 ans et devait déjà se battre pour sa vie, après avoir été abandonné à sa naissance. Il était vrai que certains l’avaient plus facile que d’autres. Cela rappelait constamment à Diana à quel point elle était chanceuse et privilégiée. Mais voilà que la situation de Nicola empirait et les médecins craignaient le pire : le prognosis était très mauvais. Diana faisait donc du mieux qu’elle pouvait pour passer du temps avec le garçon et tenter de lui changer les idées. Il n’avait pas besoin de savoir ce que contenait le futur et de toute façon, il était trop jeune pour comprendre la mort.

Comme à son habitude, elle était en route vers l’orphelinat lorsqu’elle reçu un appel de la directrice. Nicola venait d’être emmené d’urgence à l’hôpital car sa situation s’était empirée pendant la nuit. Il réagissait mal aux traitements et la maladie prenait le pouvoir sur lui. Son coeur battait rapidement et elle aurait voulu appeler quelqu’un, n’importe qui, pour l’aider, la réconforter. Mais elle n’avait personne. Et surtout, Nicola n’avait qu’elle. Diana avertit le chauffeur de la nouvelle destination et elle y arriva en une dizaine de minutes. Elle se rendit à la chambre 205, celle que la directrice de l’orphelinat avait mentionné. C’était une chambre commune. Deux autres enfants s’y trouvaient avec leur famille. Diana posa son sac et son manteau sur un fauteuil avant de s’asseoir sur la chaise près du lit, prenant la petite main du garçon entre les siennes, comme pour les réchauffer. Il était inconscient, dans un coma artificiel, question de l’aider à possiblement survivre. Pour une rare fois elle ne se contrôlait plus. Elle sentait ses yeux se remplirent de larmes et une boule se former dans sa gorge. Elle voyait qu’une femme l’observait en périphérie. Rendue hypersensible par la situation, elle ne pouvait tolérer d’être fixée ainsi. Elle décida donc de la dévisager à son tour avant d’aller prendre quelques minutes pour se calmer dans le couloir. Diana se laissa plutôt s’effondrer au sol, visage entre ses mains. Et elle laissa les larmes couler pendant plusieurs secondes avant d’entendre une voix l’interpeller.


I wanna go so what'd you say, when you gonna let me know if you give a damn about me? •  'Cause you got my hands tied. In my defense I always fall for confidence & your compliments look good on me ♪ (c) delusional angel


Dernière édition par Diana Miller le Lun 13 Jan 2020 - 17:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lilwenn BoschettiToujours frais après un litre de café
Lilwenn Boschetti
https://www.ciao-vecchio.com/t4992-lilwenn-boschetti-evitez-l-ai https://www.ciao-vecchio.com/t5756-lilwenn-boschetti-la-mort-est-prematuree-a-tout-age#182086
Faceclaim : Lily JAMES + ©lux aeterna + Helium par Sia + ASTRA
Messages : 1626 - Points : 2193
[Abandonné] If I just lay here, would you lie with me and just forget the world? SZMyrS7X_o
Âge : 30 ans + née à Paris le 18.06.1989
Métier : bibliothécaire
[Abandonné] If I just lay here, would you lie with me and just forget the world? Empty
Sujet: Re: [Abandonné] If I just lay here, would you lie with me and just forget the world? ( le Jeu 28 Nov 2019 - 23:22 )
IF I JUST LAY HERE, WOULD YOU LIE WITH ME
AND JUST FORGET THE WORLD?
@DIANA MILLER ET LILWENN
L'hôpital, je commence véritablement à le connaître par cœur, et cela, me dégoûte. J'en ai assez d'avoir cette détestable odeur dans les narines, seulement, si je désire voir ma Barbara, je dois m'y faire. Pour être tout à fait franche, cela est déjà le cas et je trouve que c'est navrant. Ici, toutes les personnes présentes ont un petit nuage au-dessus de leur tête et malheureusement, il y en a qui ont des éclairs d'orage, tandis que d'autres sont couverts de trombe d'eau. C'est ce qui arrive à ma Babou, qui réside ici depuis beaucoup trop de temps. Auparavant, lorsque je lui parlais de revenir à la villa, ma Barbara me souriait, seulement, au jour d'aujourd'hui, elle n'y croit plus. Cette chambre stérile est devenue sienne et je ne peux rien y faire, rien n'y changer. Poussant un long soupir tandis que j'ai mes mains enfoncées dans mes poches, je passe les portes d'entrée pour regarder uniquement devant moi. Je ne désire pas voir l'état des personnes alentours, puisque mon cœur se serre déjà assez par ma crainte de me rendre au service d'oncologie. Quand est-ce qu'elle va sortir de cet enfer ? Lorsqu'elle s'en ira avec un drap couvrant son corps et son visage. Un frisson me parcourant à cette pensée tandis que mon cœur se serre plus encore, des larmes brûlantes perlent dans mon regard bleuté. « Arrête, Lily. Tu n'as pas le droit de craquer. » Appuyant sur le bouton de l'ascenseur, je l'attends, fixant les étages qui défilent, quand le « ding » signifiant que les portes vont s'ouvrir se fait entendre. M'y enfonçant la première, je regarde mes chaussures. Je ne désire pas croiser le moindre regard, du moins, pas tout de suite. Il faut que j'enfile mon masque de sœur amusante, qui plaisante, se trouvant toujours positive et cela n'est pas aussi simple qu'il y paraît. Alors, lorsque les portes s'ouvrent, je pousse un très long soupire, pour emboîter le pas des personnes se trouvant devant moi.

Ces couloirs, je les arpente depuis trop longtemps. Durant un temps, j'ai eu de l'espoir, imaginant que ma Barbara reviendrait un jour vivre à la villa, mais aujourd'hui, je ne me voile plus la face. D'ailleurs, situation ironique, c'est elle qui m'a aidé à comprendre qu'elle ne quittera jamais cet endroit, avant qu'elle ne « disparaisse » ce qu'elle préfère dire, ce que je peux comprendre. Ma jeune sœur est forte, bien plus forte que moi et je m'en rends un peu plus compte à chaque jour qui passe. Me focalisant sur le son de mes pieds qui claquent sur le sol, je tourne ma tête pour regarder dans une chambre à la porte ouverte, assistant au spectacle de proches autour de leurs enfants, souffrant tous d'un cancer. Mais lequel ? Aucune idée, il y a beaucoup de variantes de cette maladie destructrice. Baissant mon regard à cette pensée, m'approchant assez pour arriver près de l'encadrement de la porte, je remarque une jeune femme qui ne peut plus contenir sa peine. Fuyant son regard lorsqu'elle pose le sien sur moi, je me décale pour placer mon dos contre le mur, comme pour me cacher afin que les personnes de la chambre ne remarquent pas ma présence, ou plutôt, pour qu'ils ne me voient pas. À cet instant, j'ai la désagréable sensation d'être une « voyeuse » et je déteste ça. Délaissant le mur contre lequel je me suis appuyée, je n'ai pas à arpenter bien longtemps le couloir pour retrouver cette femme, brune, qui n'a pas réussi à contenir ses larmes. À cet instant, mes lèvres pincées, je me demande si je dois passer mon chemin ou m'arrêter afin d'être près d'elle, pour la soutenir. Après tout, lorsque je suis venue pour la première fois ici, afin de voir ma Barbara, j'aurais aimé que l'on s'attarde sur moi pour me consoler. Alors, n'hésitant plus, je m'approche de cette inconnue en larmes. « Salut. » Je prononce, me sentant évidemment conne d'avoir commencé ainsi. La rejoignant avec lenteur, me positionnant à ses côtés, contre le mur de l'immense couloir, je reprends, plus bas de part notre proximité. « Ça va aller. » Quelle phrase à la noix ! Comment ça pourrait aller ? Je ne connais en rien sa position et je sors une phrase basique, qui pue des pieds jusqu'en Australie ! Levant les yeux au ciel, n'arrêtant pas de me répéter que je suis « conne », je me rapproche d'elle, assez maladroitement, pour sortir un mouchoir de ma poche, où se trouve un paquet. « Tenez. » Je souffle, le lui tendant, pour positionner une de mes mains avec lenteur sur son dos, le caressant avec douceur afin qu'elle comprenne que je suis là, puis aussi pour la calmer, l'aider, comme je peux.


I'M TRYING BUT I KEEP FALLING DOWN. ─ I cry out but nothing comes now. I'm giving my all and I know peace will come. I never wanted to need someone. Yeah, I wanted to play tough, Thought I could do all just on my own. But even Superwoman sometimes needed Superman's soul.
Revenir en haut Aller en bas
Diana MillerLe vin est un puissant lubrifiant social
Diana Miller
https://www.ciao-vecchio.com/t6071-diana-_-the-beauty-is-there-b https://www.ciao-vecchio.com/t6076-cause-i-may-be-bad-but-i-m-perfectly-good-at-it
Faceclaim : Mila Kunis ©deathsangel ; gifs : (c) liloo_59
Messages : 3446 - Points : 2448
[Abandonné] If I just lay here, would you lie with me and just forget the world? Tumblr_m6ayuhJhn61ruddx2o6_250
Âge : 33 ans
Métier : Directrice des RH pour le magazine Vogue
[Abandonné] If I just lay here, would you lie with me and just forget the world? Empty
Sujet: Re: [Abandonné] If I just lay here, would you lie with me and just forget the world? ( le Mer 4 Déc 2019 - 2:08 )
Diana est assise par terre et se laisse complètement aller. Des semaines d’accumulation, de stress, de désespoir, de découragement. Tout sort d’un coup. Elle n’a pas peur de croiser qui que ce soit qu’elle connaisse ici de toute façon. Ce n’est qu’elle et Nicola ici. Et jamais il ne la jugerait, d’abord parce qu’il était trop jeune et surtout parce qu’il avait un coeur en or. Il n’aura jamais la chance de grandir et de se faire une place dans le monde, mais elle sait qu’il aurait été un humain exceptionnel. Mieux qu’elle et mieux que n’importe qui de la classe bourgeoise de laquelle elle faisait partie. L’argent et le pouvoir ce n’est pas tout, même si c’est ce qu’elle préfère le plus au monde. Mais là tout de suite, elle ne pense à rien de cela. Elle ne pense qu’au gamin dans la salle, dans un coma. Seul au monde, il n’a que Diana et elle ne se sent pas à la hauteur. Elle aurait voulu lui donner tellement plus, lui permettre de voyager, de s’amuser. Elle aurait voulu lui donner plus de temps, mais la santé est quelque chose qu’on ne peut pas acheter. Du moins, pas encore. La brunette laisse donc les larmes couler sur ses joues lorsqu’elle entend une voix douce l’interpeller. Mais c’est qui celle-là? Ça va pas de parler à des inconnus en larmes dans un couloir d’hôpital? Elle lève ses yeux vers elle. C’est elle qui l’observait un peu plus tôt. Le regard de Diana devient noir. Elle se lève d’un bon, attrapant le mouchoir qu’elle lui tend. Ça va aller? Ça va ALLER? Mais de quoi je me mêle? Vous n’avez aucune idée de ce dont vous parlez. Diana se mouche discrètement avant de trouver une corbeille pour s’en débarrasser. Vous n’avez pas mieux à faire que de déranger les familles? Vous êtes qui au juste? Travaillez-vous ici? Diana se rappelle l’avoir vu quelques fois auprès d’une patiente, mais le fait qu’elle l’aborde ainsi sème un doute dans sa tête. Peut-être est-elle une employée ou bénévole? Un peu craintive de se faire apercevoir ici, elle préfère s’assurer que ce n’est pas une femme mal intentionnée qui pourrait révéler son secret. Pas besoin de dire que cette pensée est très égocentrique vu le contexte, mais Diana reste quand même Diana. Elle jette d’ailleurs un coup d’oeil vers Nicola dans la petite salle pour s’assurer que rien n’a changé dans sa situation.


I wanna go so what'd you say, when you gonna let me know if you give a damn about me? •  'Cause you got my hands tied. In my defense I always fall for confidence & your compliments look good on me ♪ (c) delusional angel
Revenir en haut Aller en bas
Lilwenn BoschettiToujours frais après un litre de café
Lilwenn Boschetti
https://www.ciao-vecchio.com/t4992-lilwenn-boschetti-evitez-l-ai https://www.ciao-vecchio.com/t5756-lilwenn-boschetti-la-mort-est-prematuree-a-tout-age#182086
Faceclaim : Lily JAMES + ©lux aeterna + Helium par Sia + ASTRA
Messages : 1626 - Points : 2193
[Abandonné] If I just lay here, would you lie with me and just forget the world? SZMyrS7X_o
Âge : 30 ans + née à Paris le 18.06.1989
Métier : bibliothécaire
[Abandonné] If I just lay here, would you lie with me and just forget the world? Empty
Sujet: Re: [Abandonné] If I just lay here, would you lie with me and just forget the world? ( le Sam 28 Déc 2019 - 16:43 )
IF I JUST LAY HERE, WOULD YOU LIE WITH ME
AND JUST FORGET THE WORLD?
@DIANA MILLER ET LILWENN
Ce que cette inconnue vit, je le connais. Je me suis laissé tomber à maintes reprises contre l'un des murs de l'étage. Parfois, c'était parce que je devais attendre dehors pour des examens et d'autres fois, c'était parce que j'avais besoin de craquer, de fondre en larmes. Il y en a eu des larmes qui ont trouvé le chemin de mes joues, pour goutteler au niveau de mon menton. Puis franchement, si au début, on se soucie d'avoir les yeux bouffis, ce n'est plus le cas par la suite. On se moque d'avoir les yeux injectés de sang. On se moque de bousculer les autres en pleurant toutes les larmes de notre corps afin de quitter cette chambre où l'être aimé se trouve, souffre, puisque l'on comprend que jamais il ne rentrera à la maison. Mes prunelles s'emplissant de larmes alors que j'y pense, ma main caressant toujours maladroitement le dos de cette inconnue, je reviens à nous, à notre instant, alors que je viens à lui tendre un mouchoir pour lui souffler que ça va aller. C'est con, très con, je l'ai pensé dans ma tête et cette jeune femme brune semble en colère par ses mots maladroits que j'ai prononcé. « Je… » Je n'ai pas le temps de prononcer le moindre mot alors qu'elle a déjà bondi sur ses deux jambes pour me hurler dessus. Aurais-je dû fuir son regard ? Aurais-je dû ne pas la rejoindre pour la laisser dans cette détresse et cette affreuse souffrance seule ? Non. Si j'ai agi ainsi, c'est parce que je connais ce qu'elle vit et je comprends pourquoi elle se montre ainsi. Cette femme est blessée. Elle souffre affreusement, elle a mal et peut-être même que son cœur est brisé. Le mien l'est depuis longtemps, et cela n'est pas dû à Barbara, mais à ma mère que j'ai retrouvé sans vie dans l'appartement que nous partagions alors que je n'avais que seize ans et que nous résidions à Paris.

Ouvrant ma bouche, aucun son n'en sort. Est-ce parce que j'ai la sensation que je dois subir son courroux, ses mots assassins ? Je ne sais pas. Pourtant, alors qu'elle m'affirme que je ne sais pas de quoi je parle ; elle se trompe. Fronçant les sourcils, mes lèvres pincées, je me redresse pour me trouver sur mes jambes et comme défense, je croise mes bras. « Je… Je ne travaille pas ici. » Je la regarde, lui répondant honnêtement, ce que je fais toujours, ce qui est une qualité à mon sens. Je suis incapable de pouvoir mentir et généralement, si la personne se trouvant devant moi n'est pas complètement idiote, elle sait si je l'apprécie ou non. « Je suis... Ma sœur a sa chambre dans ce service depuis de trop nombreuses années. Elle a un cancer qui s'est généralisé et elle va mourir. Tout ce que je peux faire, c'est venir la voir pour la rassurer, pour partager de derniers instants avec elle. Alors, oui. Je sais de quoi je parle. Je sais parfaitement ce que vous ressentez parce que je ressens de la peine, de la colère en moi depuis tout ce temps. » Dans un geste rapide, j'essuie des larmes du revers de l'une de mes mains. « Je suis une famille, une proche et je voulais vous réconforter. Simplement. Bêtement. » Poussant un long soupir, je regarde autour de nous, derrière moi, pour reprendre et terminer. « Je souhaitais simplement que vous ne viviez pas cet instant seule. Lorsque je vous ai vu, j'ai compris que c'était un véritable choc pour vous alors, bêtement, j'ai voulu vous apporter mon soutien. Je n'aurais pas dû à l'évidence. » Sur mes mots que j'ai eu l'impression de cracher comme du venin, je passe à ses côtés pour trouver la cage d'escaliers puisqu'il me semble comprendre que c'est à mon tour de fondre littéralement en larmes, non pas à cause de cet instant dans le couloir mais plutôt d'avoir prononcé ses mots, ceux disant que ma chère et douce Barbara ne sera très prochainement plus de ce monde.


I'M TRYING BUT I KEEP FALLING DOWN. ─ I cry out but nothing comes now. I'm giving my all and I know peace will come. I never wanted to need someone. Yeah, I wanted to play tough, Thought I could do all just on my own. But even Superwoman sometimes needed Superman's soul.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
[Abandonné] If I just lay here, would you lie with me and just forget the world? Empty
Sujet: Re: [Abandonné] If I just lay here, would you lie with me and just forget the world? ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- [Abandonné] If I just lay here, would you lie with me and just forget the world? -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Hôpital de Maria di Loreto Nuovo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut