Revenir en haut
Aller en bas


 

- Tempête | Situation 1 - Coincés dans un gymnase -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Milo VeraldiLa jeunesse dorée et éclatante
Milo Veraldi
http://www.ciao-vecchio.com/t5976-milo-pardon-d-etre-ne http://www.ciao-vecchio.com/t5980-milo-veraldi-sa-vie-et-ses-galeres
Faceclaim : Joe Collier
Messages : 833 - Points : 1726
Âge : 27 ans
Métier : Photographe
Tempête | Situation 1 - Coincés dans un gymnase - Page 3 Empty
Sujet: Re: Tempête | Situation 1 - Coincés dans un gymnase ( le Lun 23 Mar 2020 - 2:40 )
S'il y avait bien une question à laquelle il ne s'attendait pas, c'était bien celle-là. Sa première fois... Qui s'intéressait réellement à ça, hormis la personne concernée ? Pourtant, il n'envisagea pas un instant à biaiser ou à refuser d'y répondre. Et pas seulement à cause de son manque de filtre provoqué par la fièvre. "Il m'en faut plus que ça pour me choquer..." Parce que si Alexis posait cette question, c'est que ça devait forcément signifier quelque chose pour lui. Et aussitôt une multitude de questions lui vinrent à l'esprit sans qu'il n'ose en poser une seule. "C'était avec mon prof de photo, à l'école. Ça remonte à dix ans maintenant. C'était une période où je découvrais la liberté, ma sexualité et surtout la photographie. Et j'adorais ça. J'avais la sensation qu'on me voulait, pour mes photos et pour ce que je faisais et c'était... enivrant. Il savait ce qu'il voulait obtenir de ses élèves, et y réussissait très bien d'ailleurs. J'étais du genre à être bourré d'incertitudes, je manquais de confiance en moi et j'avais envie d'apprendre et de découvrir. Avec le recul, je me dis que je devais être comme du petit lait pour lui. Et c'est là que j'ai découvert l'autre utilité de la chambre noire de l'école." Chambre noire à la lumière rouge d'ailleurs... Couleur qui l'avait fait rire plus d'une fois puisque ce n'était pas sans rappeler le code couleur des anciennes maisons closes. Et vu ce qu'ils faisaient dedans, c'était finalement plutôt approprié. En tout cas, il n'en avait pas été traumatisé. Loin de là même !
Jusqu'à ce que finalement tout parte en cacahuète. "Mais bon, ça s'est quand même mal terminé tout ça. Il m'a eu un super stage et... J'ai eu une relation avec mon maître de stage. Et aussi avec un des étudiants. Ça c'est forcément compliqué lorsqu'ils ont découvert ce qu'il en était..." Doux euphémisme par rapport à ce qui avait été. Mais à 18 ans avec des projets et des rêves plein la tête, il ne fallait pas être devin pour savoir qu'il avait d'autres aspirations une fois le diplôme en poche que de se poser dans une vie de couple pépère avec des types qui auraient pu être son père.

Au moins question honnêteté et véritable personnalité, Alexis était servi puisqu'il avait même pleuré. La fièvre, encore. Et oui, la fièvre avait bon dos ! Bien que pour le moment, il profitait surtout de son bras passé autour de ses épaules. "Là, je risque de m'endormir..." Et pour cause, c'était comme un geste resurgi de l'enfance lorsque sa mère lui posait sa main sur le front et où sa sœur venait lui faire un câlin avant de s'enquérir de son état de santé. Et c'était si agréable qu'il se détendit, son corps devenant plus mou alors qu'il posait sa tête sur l'épaule d'Alexis sans même penser à lui demander sa permission. Il était juste bien et bon sang oui, il aurait presque pu s'endormir... Sauf qu'il n'en était pas question alors qu'Alexis parlait enfin un peu de lui. En vérité, le peu qu'il disait amenait une nouvelle fois à plus de questions que de réponses puisqu'il n'expliquait rien. Mais lui n'était pas fiévreux... "Quels vices ?" Et cette fois-ci la question était sortie toute seule avant même qu'il ne se demande s'il pouvait ou pas la poser. Parce qu'à choisir entre les actes passés et les vices toujours présents, le choix avait été vite fait.

Par contre, il ne s'attendait pas à ce qu'Alexis prenne au sérieux son histoire de vendre son âme au diable. "Tu sais que je ne crois pas au diable ? Mais si j'avais quelque chose à lui demander, ce serait de refaire le passé. Ne pas me faire naître ? Mon père n'aurait alors pas pu me prendre comme excuse pour abandonner ma mère et ma sœur, et Malia serait peut-être encore là au lieu de suivre l'exemple paternel..." Et ça sonnait aussi désabusé qu'il l'était. Si le départ de sa sœur avait été difficile à accepter, ce n'était que maintenant qu'il réalisait à quel point ça avait réactivé l'histoire familiale des Veraldi. Et sa propre culpabilité, même s'il savait n'avoir été que l'excuse officielle de cet abandon.



@Alexis Moreno


Avoir un Gremlins chez soi...
Revenir en haut Aller en bas
Elio Benucci10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Elio Benucci
https://www.ciao-vecchio.com/t3758-elio-counting-stars-delai-jus https://www.ciao-vecchio.com/t3804-elio-how-to-save-a-life
Faceclaim : Bob Morley @sweet poison
Messages : 904 - Points : 2269
Tempête | Situation 1 - Coincés dans un gymnase - Page 3 ImpressiveEducatedGrosbeak-size_restricted
Âge : 33 ans(12/08/86)
Métier : Au chomage depuis son licenciement
Tempête | Situation 1 - Coincés dans un gymnase - Page 3 Empty
Sujet: Re: Tempête | Situation 1 - Coincés dans un gymnase ( le Mer 25 Mar 2020 - 17:22 )
En revenant près de son amie, les mains occupées par les chocolats chauds, Elio eu le plaisir de voir son fils endormi. Il espérait vraiment qu’il ne lutte pas trop contre le sommeil. La nuit avait été assez chamboulée comme ça. Le brun s’assit en tendant le verre à Millie. « Il a eu une grosse période où il ne voulait pas dormir dans son lit. Il atterrissait toujours dans le mien après des larmes de crocodiles et des appels » Le père haussa les épaules, grimaçant légèrement en se remémorant cette période fatigante. Charlie n’avait jamais été un enfant particulièrement difficile, Elio se savait chanceux sur ce point-là. Mais comme tous les bambins, il avait des périodes plus difficiles que d’autres. Le manque de sa mère n’aidait en rien, même s’il ne posait plus vraiment de questions à présent. « J’ai finalement trouvé cette méthode. J’ai tout tenté avant. Rester près de lui jusqu’à ce qu’il s’endorme, lire des histoires, chanter des chansons… » Oh il avait redoublé d’ingéniosité pour tenter d’endormir le petit garçon. Mais le résultat était souvent le même : des pleurs et un réveil a peine la chambre quittée. « Heureusement ça va mieux maintenant. Je crois que ça le rassure. Ce petit rituel » Et Elio espérait sincèrement que ça reste le cas pendant longtemps.

Si l’enfant dormait mieux maintenant, il disait toujours de belles perles durant ses heures réveillé. Comme son projet de se marier avec Amelia. Elio sourit « 25ans de différence, tu serais une vraie cougar ! » Cela le fit rire, comme son amie d’ailleurs. Il jeta un œil vers Charlie qui se retourna mais il n’ouvrit pas un œil, serrant simplement un peu plus son doudou. « Heureusement qu’il ne s’est pas réveillé. Tu aurais dû lui expliquer pourquoi on rigole. Franchement, je t’aurai laissé la joie de lui dire » Et il repartit dans un deuxième fou-rire.

Après avoir prit une gorgée de sa boisson, Elio demanda des nouvelles de Millie. Il ne dirait évidement rien à la presse, même le plus croustillant des potins, mais il ne pu s’empêcher d’en faire la blague. L’Italien n’avait aucune idée des problèmes pouvant être causés par les journalistes, mais il se doutait que ça ne pouvait pas être plaisant. Non, il préférait nettement être méconnu que devoir gérer ce genre de choses. « Je nierai toute accusation » Son sourire s’agrandit quand il parla de Ryu. Le coréen avait souvent cet effet positif sur lui. « . On sera ensemble depuis un an et je pense avoir attendu assez longtemps. J’ai envie de passer à la vitesse supérieur » Mais il ne voulait pas brusquer les choses. Il savait que Ryu avait parfois du mal à parler de ses sentiments et emménager ensemble était une grosse étape aux yeux de l’Italien. Il ne l’avait jamais fait avec personne avant Ryu. « Je te dirais si j’ai besoin d’aide. L’école ça n’a jamais été mon truc, mais vu le niveau, je m’en sors encore »

Ayant presque réveillé Charlie avec sa joie communicative, Millie en demanda rapidement plus sur le sujet. Son excitation était palpable et le sourire d’Elio ne pu que s’accroitre. « Je m’attendais à ce que tu veuilles en savoir davantage » Il n’avait pas pensé à la logistique des choses cependant « Je ne sais pas vraiment. Pour tout avouer… Je me fiche bien d’où on vit tant qu’on est ensembles. S’il veut rester chez lui, c’est assez grand pour tout le monde. Puis il y a un jardin et une chambre supplémentaire pour Charlie » L’argent n’étais pas un problème pour le PDG de Samsung. « S’il préfère qu’on cherche quelque chose tout les deux, ça me va aussi. Je verrai ce qui lui ferait plaisir » A condition qu’il accepte. Elio tourna le regard vers la blonde « On n’a même pas encore emménagé que tu prévois déjà la pendaison de crémaillère » Cela lui fit plaisir. Millie n’avait jamais semblé dégoûté par son orientation sexuel, chose qui avait apeuré le brun durant de longues semaines. « Ban-Ryu n’est pas friand des grandes fêtes tape à l’œil. Mais je suis certain que pour l’occasion…on trouvera un juste milieu » Et avec Amelia en organisatrice, cela ne pouvait être que parfait. « Et puis comme ça…Tu pourras le rencontrer. Mais pour le moment, je le garde juste pour moi »

@Amelia Vecchiato



No one's gonna love you like me

(c)crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Alexis Moreno10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
En ligne
Alexis Moreno
https://www.ciao-vecchio.com/t5510-dis-l-oiseau-oh-dis-emmene-mo http://www.ciao-vecchio.com/t7455-alexis-32-ans-serveur-ex-dealer
Faceclaim : Josh Beech + Ealitya
Messages : 581 - Points : 1382
Tempête | Situation 1 - Coincés dans un gymnase - Page 3 Tumblr_m030zpbqtQ1qbeomso2_500
Âge : 32 ans (26 décembre)
Métier : Employé au café de Poppy
Tempête | Situation 1 - Coincés dans un gymnase - Page 3 Empty
Sujet: Re: Tempête | Situation 1 - Coincés dans un gymnase ( le Lun 13 Avr 2020 - 11:33 )
Son visage se crispe un peu, quand il parle de son histoire. Au départ, il a pensé que cet homme avait profité de sa position pour avoir des rapports avec ce jeune homme. Mais il comprend par la suite qu’il était plutôt consentant, et que ça s’est bien passé. Alors il s’adoucit à nouveau. Il ne peut pas sans cesse comparer son histoire avec celle des autres. Il écoute jusqu’au bout avant de sourire en coin puis de se mettre à rire. « - Et bah, c’est que tu es un don juan. Je ne m’y attendais pas à celle-là. Mais après je comprends, c’est bien de profiter. » Du moins, il était jeune, il l’est encore. Pourquoi se priver de faire ce qu’on a envie de faire. Il imagine que ça a fait du mal à ses personnes par contre. Et ce n’est vraiment pas cool, il n’aurait pas aimé être à leur place. Mais il ne le jugera pas pour ça. « - Le principal, c’est que tu vas bien de toute façon. » Il lui fait un petit sourire, restant dans le positif.

Il soupire d’aise, laissant sa main caresser son bras. Il n’aime pas le savoir mal. Puis il n’allait pas non plus le laisser pleurer dans son coin sans rien faire. « - Tu en as besoin. » De dormir bien sûr. Avec la maladie, c’est quand même compliquer. Mais il continuera de parler avec lui tant qu’il en a envie. « - Oulà. Tu vas me fuir si je venais à te le dire. » Dit-il doucement avant de se mettre à rire. C’est une question assez compliquée quand même. Mais Alexis est du genre à être franc pour tout, sauf pour son passé. Il est lui-même, alors tant pis des conséquences. « - Je bois sans doute beaucoup trop. Et je fume aussi. » Enfin quand il dit fumer, il ne parle pas de cigarette, même s’il en fume aussi. Ses autres vices ? Il en a sans doute, mais il n’en dira pas plus à ce sujet. Il préfère garder ses secrets.

« - Mais non. Ne dis pas des bêtises comme ça. Si tu n’étais pas né, on ne se serait pas rencontrés. Ca serait triste quand même. » Il fait une petite moue en tournant la tête vers lui. Il comprend un peu mieux pourquoi sa tristesse. « - Tu n’es pas responsable des décisions des gens tu sais. Ils sont les seuls responsables. Et penser le contraire te pourris la vie. » Dit-il doucement en réfléchissant un peu avant de reprendre. « - Il se rendra bien compte un jour qu’il passe à côté d’un fils génial. En attendant, ne pense pas de mal de toi. C’est le rôle des cons autour de toi ça. » Les gens sont déjà assez négatifs envers les autres. Inutile de s’affliger, même s’il le fait aussi de son côté.  

@Milo Veraldi




♛ Il paraît que l'espoir fait vivre. Je pense que je vais donc vivre très longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Milo VeraldiLa jeunesse dorée et éclatante
Milo Veraldi
http://www.ciao-vecchio.com/t5976-milo-pardon-d-etre-ne http://www.ciao-vecchio.com/t5980-milo-veraldi-sa-vie-et-ses-galeres
Faceclaim : Joe Collier
Messages : 833 - Points : 1726
Âge : 27 ans
Métier : Photographe
Tempête | Situation 1 - Coincés dans un gymnase - Page 3 Empty
Sujet: Re: Tempête | Situation 1 - Coincés dans un gymnase ( le Dim 26 Avr 2020 - 15:24 )
Au moins il aurait réussi à faire rire Alexis. Mais s'il savait une chose, c'est qu'il n'avait rien d'un Don Juan justement ! A cette époque, il avait d'ailleurs dû faire plus gamin qu'autre chose. En fait, la seule chose qu'il avait réellement eu pour lui, c'était sa passion pour la photo. Et ça avait tellement empli sa vie que les gens avaient fini par croire qu'il était doué. "Non j'avais rien d'un Don Juan, j'étais juste bon en photo, c'est tout. Ils se sont tous excités là-dessus en croyant avoir découvert un petit génie qui se retrouve aujourd'hui à photographier des pizzas ou des mariages... Rien de bien folichon donc." La tête du petit génie ! Mais à défaut d'autre chose, il était au moins honnête avec lui-même.

"Et je me sens bien avec toi, en sécurité." Alors ça, d'où ça sortait...? Certainement d'un recoin de son cerveau qui avait grillé sous la fièvre. Et du sentiment de confort qu'il ressentait alors que Alexis lui cajolait le bras. "On n'aura qu'à dire que j'ai pas dit ça." Histoire de se préserver un peu de dignité lorsqu'il lui faudra dire au revoir et rentrer chez lui. En espérant que l'arbre aura tenu bon, il ne manquerait plus qu'il se retrouve bel et bien à la rue ! "Tu m'étonnes que Malia voulait toujours parler avec moi lorsque j'étais malade. Je raconte tout." Au moins, Alexis avait parlé un peu de lui. Un tout petit peu. Mais ce qu'il lui avait révélé l'avait laissé songeur quelques minutes avant de répondre le plus simplement du monde. "...Ok." Avant qu'il ne finisse par rajouter. "Ça doit pas être facile pour toi. Mais tu sais... Ça n'empêche pas que je me sens toujours bien avec toi. T'as une épaule confortable..." Et peut-être même que sans Alexis, son anxiété sociale aurait pu reprendre le dessus, bien loin de son état actuel si paisible au point d'en être même légèrement léthargique. Et puis, le silence qui s'était fait peu à peu autour d'eux, alors que les naufragés des rues de Naples se reposaient enfin, lui permettait de profiter tranquillement de sa bulle ouatée de bien-être.
Bulle que même le rappel de son père ne parvint pas à faire éclater. Alors qu'il répondait à Alexis à mi-voix, tout en douceur. "T'as sans nul doute raison mais je peux pas m'empêcher de me demander pourquoi. J'étais un gamin sage et obéissant en plus, j'ai jamais posé de problème..." Et d'ailleurs, il était même sûr qu'il ne posait toujours pas plus de problème aujourd'hui. C'était juste son père qui était nul ! "Mais j'aime bien ta façon de voir les choses sur le rôle des cons." Et ça le faisait juste sourire comme un idiot.


@Alexis Moreno


Avoir un Gremlins chez soi...
Revenir en haut Aller en bas
Alexis Moreno10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
En ligne
Alexis Moreno
https://www.ciao-vecchio.com/t5510-dis-l-oiseau-oh-dis-emmene-mo http://www.ciao-vecchio.com/t7455-alexis-32-ans-serveur-ex-dealer
Faceclaim : Josh Beech + Ealitya
Messages : 581 - Points : 1382
Tempête | Situation 1 - Coincés dans un gymnase - Page 3 Tumblr_m030zpbqtQ1qbeomso2_500
Âge : 32 ans (26 décembre)
Métier : Employé au café de Poppy
Tempête | Situation 1 - Coincés dans un gymnase - Page 3 Empty
Sujet: Re: Tempête | Situation 1 - Coincés dans un gymnase ( le Lun 27 Avr 2020 - 13:29 )
Le jeune homme se mord la lèvre. « - Je vois, ils ont quand même profité de toi dans l’histoire. » Dit-il en réfléchissant à ça. Mauvaise chose, c’est le genre de personne qu’il n’apprécie pas en fait. Mais il ne les connait pas heureusement. « - C’est très bon les pizzas, je suis sur qu’elles se sentent belles derrière l’objectif. » Alexis se mit à rire doucement avant de hausser les épaules. « - Il faut bien commencer quelque part. Ca ne veut pas dire que tu feras ça toute ta vie. Chaque chose en son temps. » Il faut avancer, petit à petit. Il essaie de le faire aussi d son côté. Et même s’il aime son boulot, et que ça lui va pour le moment, il ne pense pas faire ça toute sa vie. Il veut son propre bar. Et il ne veut pas de celui-ci de son père, qui ne lui appartient même plus d’ailleurs. Il ne veut pas de l’héritage Melnikov quoi qu’il en soit.

Il hausse un sourcil un peu surprit par ses mots. Mais ça lui fait plaisir et ça le fait sourire. « - Je pense que le fait que tu sois malade, ça m’a aussi un peu attendri je l’avoue. Puis, je suis bien là. Ca fait longtemps. » Dit-il doucement. Il évite le contact autre que sexuel habituellement avec les hommes, une fois encore à cause de son père. Mais il est plutôt à l’aise ici. Et il ne sent pas trop de danger en réalité. Puis ce n’est pas comme s’il le touchait beaucoup en plus de ça. Il lui a quand même avoué ses addictions. Mots qu’il a appris il y a peu d’ailleurs. Et qui lui correspond beaucoup trop bien. « - C’est compliqué. Mais je gère. Et je ne suis pas violant, sauf si on l’est envers moi ou envers mes proches. Ou envers quelqu’un qui ne demande rien. » Il n’aime pas trop l’injustice, il n’aime pas voir quelqu’un s’en prendre à quelqu’un de plus faible. Mais c’est son caractère. Il réagit peut-être un peu trop à ces situations bien que ça ne le concerne pas. Il n’est pas méchant non plus. Il est bien en tout cas, et il n’a pas envie de le faire fuir.

Alexis le regarde. Il ne sait pas rester sérieux très longtemps. Enfin, il sait le faire quand il faut, mais il n’aime pas voir les autres tristes. « - Je crois que tu brillais trop. Ca lui a fait peur. Il n’assumait peut-être pas que son fils soit mieux que lui. » Il hausse les épaules. Il respire calmement en posant un baiser contre sa joue. « - Chacun sa place. »

@Milo Veraldi




♛ Il paraît que l'espoir fait vivre. Je pense que je vais donc vivre très longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Milo VeraldiLa jeunesse dorée et éclatante
Milo Veraldi
http://www.ciao-vecchio.com/t5976-milo-pardon-d-etre-ne http://www.ciao-vecchio.com/t5980-milo-veraldi-sa-vie-et-ses-galeres
Faceclaim : Joe Collier
Messages : 833 - Points : 1726
Âge : 27 ans
Métier : Photographe
Tempête | Situation 1 - Coincés dans un gymnase - Page 3 Empty
Sujet: Re: Tempête | Situation 1 - Coincés dans un gymnase ( le Ven 1 Mai 2020 - 6:59 )
C'était compliqué de mettre des mots sur ce qu'il avait vécu il y a dix ans, parce que même lui avait du mal à définir toutes les interactions qu'il y avait eu entre la photographie, les sentiments, le désir charnel, les espoirs placés en lui et son envie de croquer la vie à pleines dents. Ça avait été surtout une histoire de rencontres entre un jeune étudiant découvrant une certaine liberté et des hommes plus mûrs qui cherchaient à se créer une autre vie sans doute plus pétillante que la leur. Pour découvrir finalement que la jeunesse avait trop de rêves dans la tête pour ne pas poursuivre son chemin et s'éloigner des bras qui se tendaient vers elle. Ce qui était plutôt ironique lorsqu'il pensait que c'était lui aujourd'hui qui tendait les bras à son tour vers d'autres personnes. Sans parvenir davantage à les retenir... "Je sais pas, je crois pas en fait. J'étais trop jeune pour pleinement réaliser leurs attentes, je me contentais de tous les compliments qu'ils me sortaient et ça me suffisait. C'est quand même moi le fautif dans tout ça." Il avait cependant bien conscience de se livrer bien plus que ne le faisait Alexis, mais comme toujours, il se sentait mal rien qu'à l'idée de demander quelque chose qui pourrait... Quoi ? Gêner ? Faire prendre conscience qu'il était là à s'intéresser ? Il n'aimait en tout cas pas la direction de ses réflexions, et il fut content de pouvoir occuper son esprit à autre chose. "Il y a de fortes chances que je fasse ça toute ma vie puisqu'il faut bien que je fasse tourner ma boutique. Mais ça va, je suis content d'avoir cette boutique. Elle me permet de faire mon travail sereinement sans craindre à chaque travail, le jugement sur mes photos..." Ce n'était pas tout à fait vrai puisque l'angoisse était toujours là à chaque fois. Mais de façon atténuée puisque être son propre patron lui permettait d'assurer son emploi. Et s'il devait photographier des pizzas et des mariages toute sa vie pour cela, alors soit. Il ferait avec.

En tout cas, tout ça lui faisait penser à Malia. Il en sourit d'ailleurs avec douceur lorsque Alexis lui avoua être bien lui aussi, même si celui-ci ne pouvait pas le voir sourire vu comment il était placé. Ce qui était tout aussi bien !

Mais il était heureux d'être dans le calme pour écouter Alexis lui parler de son addiction, juste pour pouvoir s'imprégner de ce qu'il disait et surtout de ce qui n'était pas dit. Il regrettait d'ailleurs de ne pas en connaitre plus sur le sujet puisqu'il n'en savait guère plus que ce qu'on pouvait en lire ou en entendre à la télé ou à la radio. Ce qui était peu face à quelqu'un qui vivait cela de l'intérieur. "Je veux bien croire que ce soit compliqué. Autant la consommation que l'abstinence. Je sais que ça se fait par étapes avec énormément de rechutes et que c'est donc un sacré parcours..." Qui ne le regardait en rien en vérité. Ce qui ne l'empêcha pas de sourire plus ouvertement à sa dernière remarque. "C'est normal que tu veuilles protéger les autres, t'es un ange-gardien !" Parce que décidément, ça lui allait bien.

Quant à son histoire personnelle avec son père qui aurait fuit devant sa luminescence, il en pouffa de rire. "Ce qui aurait fait de moi une luciole vu que j'étais encore dans le ventre de ma mère... Il aurait eu de quoi fuir en effet !" Jusqu'à ce qu'il soit surpris par le petit baiser aussi inattendu qu'agréable. "...C'est gentil ça." Et il se cala davantage contre lui juste pour profiter de sa chaleur dans le calme qui s'était fait autour d'eux.


@Alexis Moreno


Avoir un Gremlins chez soi...
Revenir en haut Aller en bas
Alexis Moreno10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
En ligne
Alexis Moreno
https://www.ciao-vecchio.com/t5510-dis-l-oiseau-oh-dis-emmene-mo http://www.ciao-vecchio.com/t7455-alexis-32-ans-serveur-ex-dealer
Faceclaim : Josh Beech + Ealitya
Messages : 581 - Points : 1382
Tempête | Situation 1 - Coincés dans un gymnase - Page 3 Tumblr_m030zpbqtQ1qbeomso2_500
Âge : 32 ans (26 décembre)
Métier : Employé au café de Poppy
Tempête | Situation 1 - Coincés dans un gymnase - Page 3 Empty
Sujet: Re: Tempête | Situation 1 - Coincés dans un gymnase ( le Dim 3 Mai 2020 - 14:58 )
Le jeune homme laisse les yeux sur lui, il réfléchit un peu à ce qu’il vient de lui dire. Il ne sait pas trop quoi en penser. Après, il y a des manipulations dont on n’en a pas conscience et Milo semblait jeune au moment de ces histoires. « - C’était une situation compliquée. Est-ce qu’elle te fait du mal encore aujourd’hui ? » Il est curieux de le savoir. S’il se sent bien par rapport à ça ou non. Et si c’est le cas, si ça ne lui fait rien, alors il peut sans doute passer à autre chose. Il a vécu sa vie, il n’a rien à se reprocher par rapport à ça. « - Par contre, tu me sembles très peu avoir confiance en toi. » Après ce n’est qu’une constatation, elle peut aussi bien être fausse. Mais entendre ce discours par rapport à ses photos ne lui donne pas raison de croire le contraire. C’est bien de continuer cette boutique, mais vivre et réaliser ses rêves est aussi important. Mais il n’ira pas plus loin sur cette question.

Il a préféré le dire directement à Milo, qu’il a des soucis d’addiction. Au moins, il peut facilement s’en aller s’il en a envie au lieu de continuer de parler avec le mec qu’il est. Mais visiblement, il n’en a pas envie. « - Je n’en suis pas encore là. » Dit-il calmement. Loin de là son idée d’arrêter. Car s’il venait à le faire, la douleur, les souvenirs prendraient possession de lui et ça ne serait sans doute pas beau à voir. Il n’a pas envie d’être déprimé, triste et d’en vouloir à la terre entière. Ca l’aide à tenir bon dans sa vie de tous les jours et à être quelqu’un d’ouvert et joyeux envers les autres. Il sourit directement quand il entend ses mots. « - le tien alors. » Dit-il en plaisantant.

Il se joint à son rire. « - Une luciole, j’aime bien. » Il se mord la lèvre légèrement avant de secouer un petit peu la tête. Il veut juste qu’il soit bien. Il a l’air de penser qu’il est responsable de toutes les décisions des autres, alors que c’est loin d’être le cas. Il le garde dans ses bras simplement. Ils sont bien là non ? « - Ca te dérange si je dors comme ça auprès de toi ? » Il demande quand même, on ne sait jamais après tout. Il ne veut pas trop s’imposer.

@Milo Veraldi




♛ Il paraît que l'espoir fait vivre. Je pense que je vais donc vivre très longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Milo VeraldiLa jeunesse dorée et éclatante
Milo Veraldi
http://www.ciao-vecchio.com/t5976-milo-pardon-d-etre-ne http://www.ciao-vecchio.com/t5980-milo-veraldi-sa-vie-et-ses-galeres
Faceclaim : Joe Collier
Messages : 833 - Points : 1726
Âge : 27 ans
Métier : Photographe
Tempête | Situation 1 - Coincés dans un gymnase - Page 3 Empty
Sujet: Re: Tempête | Situation 1 - Coincés dans un gymnase ( le Sam 9 Mai 2020 - 12:34 )
C'était bien une question qu'il ne s'était jamais trop posée. Est-ce que ça lui faisait du mal encore aujourd'hui ? "Non... Enfin, je pense que ça a beaucoup déterminé ma façon d'être dans ma vie sentimentale. Et sexuelle." Bon sang, mais qu'est-ce qu'il racontait pas ? N'empêche que la question était intéressante puisque plus complexe qu'elle n'y paraissait au premier abord. "Ça m'a forgé, si on peut dire. Mais c'était de ma faute... J'ai pas tenu compte de ce qu'ils voulaient eux, bien que j'en avais même pas conscience. Je fais plus attention maintenant. Peut-être trop ?" Grimaçant, il avoua. "Tu poses des questions compliquées... Mais j'y pense souvent. Très souvent... Ça compte comme faire du mal ?" Il n'avait pas l'impression. Mais avant que sa psychothérapeute de maman ne lui dise qu'il souffrait d'une phobie sociale, il n'en avait pas conscience. Du moins, il se croyait juste plus trouillard que la moyenne. Bien que ça revenait exactement à ça en fait ! "J'suis trouillard. En fait, ça s'appelle phobie sociale. Mais ça va, je survis. Tant qu'il ne faut pas demander quelque chose aux autres..." Au rythme où il était parti, Alexis allait tout savoir de sa vie avant que le matin ne se lève. Cool... Ou pas en fait !

Mais il était de toute façon trop malade/fatigué pour y réfléchir. Et puis, il aimait écouter la voix d'Alexis. Elle était chaude et rassurante, comme une couverture qui se serait posée en douceur sur ses épaules. Et d'autant plus lorsque celui-ci se livrait un peu à lui. C'était rare, donc précieux.

Alors lorsque celui-ci lui avoua qu'il ne pensait pas à l'abstinence, il pensa à sa mère. Merci maman ! "Ok... Il parait que c'est comme après un accident et que tu dois réapprendre à marcher tout seul. Au début, t'as besoin de tes deux béquilles avant de consentir à en lâcher une malgré les chutes que ça va entraîner, avant finalement de parvenir à marcher seul, vacillant comme un petit enfant. Ma mère est psychothérapeute. Je te l'ai déjà dit ?" Peut-être, il ne savait plus. Mais sa mère se trompait rarement et c'était bien ce qui la rendait si agaçante. Et si géniale.

"Oh mais je veux bien t'avoir comme ange-gardien ! J'aime ta voix... Et la chaleur que tu dégages... Alors tu peux rester comme ça, sans souci." Et s'il allait dormir, peut-être qu'il ferait mieux de se taire ? En fait, il ferait mieux de se taire tout court mais ça, c'était un peu tard maintenant après touuut ce qu'il avait déjà dit.


@Alexis Moreno


Avoir un Gremlins chez soi...
Revenir en haut Aller en bas
Alexis Moreno10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
En ligne
Alexis Moreno
https://www.ciao-vecchio.com/t5510-dis-l-oiseau-oh-dis-emmene-mo http://www.ciao-vecchio.com/t7455-alexis-32-ans-serveur-ex-dealer
Faceclaim : Josh Beech + Ealitya
Messages : 581 - Points : 1382
Tempête | Situation 1 - Coincés dans un gymnase - Page 3 Tumblr_m030zpbqtQ1qbeomso2_500
Âge : 32 ans (26 décembre)
Métier : Employé au café de Poppy
Tempête | Situation 1 - Coincés dans un gymnase - Page 3 Empty
Sujet: Re: Tempête | Situation 1 - Coincés dans un gymnase ( le Dim 10 Mai 2020 - 13:21 )
@Milo Veraldi

Alexis sourit doucement en laissant les yeux vers le jeune homme. En même temps, plus il lui parle, et plus il a envie d’en savoir plus. Il est curieux de qui est Milo. Et ça l’intéresse de savoir comment il se sent à présent. Que ça soit par rapport à ce qu’il vient de lui dire, ou tout autre chose encore. Il écoute ses mots attentivement. Puis en entendant la fin de ses mots, il approuve. « - Je pense que oui, ça compte, si tu y penses encore souvent. » Ce qui est dommage. Car il s’agit de son passé. Après, il est mal placé pour dire qu’il faut mettre le passé derrière soi puisque ça n’est pas toujours possible. Il joue un rôle tellement important dans le présent. Les gens ne se rendent pas toujours compte. « - Mais j’espère que tu arriveras à passer à autre chose un jour, pour toi. » Surtout pour lui. Afin qu’il puisse être heureux dans sa vie. Qu’il avance sans penser à cette histoire dont il a appris les conséquences probablement. « - Tu es incroyable. » Oui, car il vient de lui dire encore un truc en plus sur lui, sur cette phobie sociale. Et Alexis le trouve encore plus intéressant. Car il n’est pas banal, pas comme les autres, et ça c’est un truc en plus.

Il écoute ses mots attentivement, par rapport à ce qu’il lui a dit un peu plus tôt. Il se mord la lèvre directement. C’est vrai que ça lui sert un peu de béquille pour pouvoir survivre dans ce monde. Il ne peut pas le cacher. « - Non, tu ne me l’as pas encore dit, mais maintenant je le sais. Peut-être que je devrais changer de psy. » Dit-il avant de rire un peu. Car la sienne, il a vraiment du mal à se livrer vraiment, ni a trouver de solution. A part les médicaments qu’elle voudrait qu’il prenne et dont il n’a pas envie. Il préfère sa méthode. Même si ça n’est pas mieux c’est certain. Il se mord la lèvre. « - Je vais finir par tomber amoureux si tu continues attention. » Il se mit à rire légèrement, en le gardant auprès de lui simplement. Il soupire d’aise avant de fermer les yeux. Il a besoin de se reposer maintenant. Même si c’est très agréable de parler avec Milo. Mais la fatigue arrive. Il espère juste que ça ira. Il ne dormira sans doute que de moitié, il ne peut pas prendre le risque. Mais il finit par s’endormir peu de temps après se sentant bien là.




♛ Il paraît que l'espoir fait vivre. Je pense que je vais donc vivre très longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Tempête | Situation 1 - Coincés dans un gymnase - Page 3 Empty
Sujet: Re: Tempête | Situation 1 - Coincés dans un gymnase ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Tempête | Situation 1 - Coincés dans un gymnase -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3