Revenir en haut
Aller en bas

Le Deal du moment : -23%
Apple AirPods Pro
Voir le deal
214 €

 

- [terminé] Mineva | Trouver les mots. -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Virgil Alwood10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Virgil Alwood
https://www.ciao-vecchio.com/t6189-virgil-le-pirate-des-temps-mo https://www.ciao-vecchio.com/t6230-mon-seul-et-unique-amour-reste-l-ocean
Faceclaim : Shemar Moore © lux aeterna (vava)
Messages : 959 - Points : 1405
[terminé] Mineva | Trouver les mots. - Page 2 Tumblr_inline_nmbb8gf1IW1rrrkde
Âge : 46 ans / né le 20/03/1974 en Jamaïque
Métier : Plongeur en haute mer / Propriètaire de la goelette la "Seas of Legends" avec laquelle il sillonne les mers.
[terminé] Mineva | Trouver les mots. - Page 2 Empty
Sujet: Re: [terminé] Mineva | Trouver les mots. ( le Mer 5 Aoû 2020 - 14:03 )
Fracture dans le regard.
Minerva & Virgil

Noyade. C'est la sensation qu'à Virgil en regardant son amie Minerva. Leur relation ne date pas d'hier, il sait quelle femme forte elle peut être. Mais là elle est juste perdue et démunie face à une situation qu'elle ne semble plus contrôler. Elle n'a plus de boussole et son nord comme son ouest ou son sud semblent bien loin de sa portée. Et le pirate n'est pas homme à laisser une pauvre âme égarée se noyer et encore plus quand cette âme à sa confiance toute entière. Alors il apaise, rassure, met une bouée autour de son corps tremblant. Il la sent plus fragile qu'un vase en argile, alors il en prend soin. C'est naturel pour lui, il ne se force pas. Il n'attend rien en retour, il a juste un grand cœur. Et il l'a sort de son enfer, de ce carcan dans lequel semble plonger son être tout entier. Il y avait un avant, et il y aura un après mais là c'est saisir l'instant T est le rendre le plus solide possible, un cocon dans lequel la future maman pourra puiser le temps de sortir du magasin les forces nécessaires. Il y a certainement un proverbe qui pourrait résumer à merveille cette situation, il en connaît quelques uns le pirate mais là rien ne lui vient à l'esprit. Il voit juste l'urgence, celle de stopper la bobine du film catastrophe que Minerva vit. Le reste il avisera plus tard. Quand le calme reprendra ses droits chassant la tempête du chagrin et de la peine de la belle. Même si cette tempête là va encore faire des ravages. Surtout que l'état émotionnel de son amie est poussé à l'extrême avec cette grossesse qui aurait du être un moment de joie. Et qui sous l'effet de la perte se transforme en un vrai combat.

Sortir paraît être la meilleure solution, même si leur sortie manque de se transformer en pugilat avec l'intervention de ce mec qui prend Virgil pour une vedette. Franchement certaines personnes ont un pète au casque. Cela le rend fou de voir comment la personne insiste alors qu'il y soutient qu'il n'est pas celui qu'il pense. Il est à deux doigts de lui faire manger son poing dans sa figure. Mais le pirate a d'autres priorités, Minerva a besoin de lui. Bien plus que ce fan hystérique. Et il se moque bien des retombées qu'il pourra y avoir à cause de son comportement, il n'est pas cette star. Point barre. Et si au prochain Oscar la pauvre vedette manque de vote par sa faute et bien il lui payera un tour en goélette pour compenser. Ce qui m'empêche pas que le mercure soit monter d'un cran, car il reste en colère Virgil, en rage de voir combien les gens ne voient que ce qu'ils veulent se moquant du reste. Alors qu'il y avait une situation d'urgence par rapport à son amie. Enfin ils en riront sûrement plus tard.
« Un vilain dans une émission pour enfant ? Va falloir que j'y jette un coup d’œil pour voir si cela ne terni pas trop mon image de pirate. »
Un sourire naît sur les lèvres de Minerva, c'est toujours ça de pris. Pas un grand pas, mais un petit qui lui prouve qu'elle reste à la surface. Après par rapport à l’importun et son histoire de ressemblance et bien Virgil l'oublie vite. Se concentre sur une et seule chose chasser les larmes des yeux de la future maman, alléger un peu sa peine. Ce sera une bonne chose de gagnée.
« C'est vrai que tu es une jolie planète. Mais on y serait allé en bateau. »
La belle a oubliée le conflit sur le choix des céréales. Le pirate se demande ce qui serait advenu de son amie s'il n'était pas passé par là. Au final que son restau préféré ait été fermé a été une bonne chose.

Une fois en voiture, le jamaïcain s'assure que la discussion continue, qu'elle soit légère. C'est juste pour éviter à Minerva de perdre à de nouveau pied. Elle reste dans un état fébrile, mais le gros flot de larmes s'est apaisé. Et c'est tout ce qui compte pour le moment. L'urgence qui va suivre va être de lui faire reprendre des forces notamment dans le fait qu'elle se nourrisse un peu plus.
« Perso je pense que l'essentiel est que tu manges ce que tu as envie. Si là tu as juste envie de cornet à la fraise et bien mange en, du moment que tu en abuses pas. Même si enceinte il faut une alimentation je suppose équilibrée. Il y a des circonstances ou on peut laisser de côté les règles établies. »
Minerva vit un sacré bouleversement de circonstances. Car attendre un enfant est un bonheur qui se partage à deux, et là la belle l'affronte seule et dans le malheur puisque le père ne sera jamais présent dans cette nouvelle équation qui va s'écrire à deux au lieu de s'écrire à trois. Une chose est sûre le pirate ne laissera pas son amie, il se goinfrera de lasagnes, en plus il adore ce plat et l'assurera de sa présence le temps qu'il faudra. Personne ne l'attend.
« De rien. En plus je trouve que ce rôle me va bien. »
Il tourne vite fait son visage vers elle pour lui adresser son plus beau sourire. Ils ne vont pas tarder à arriver.
« Tu sais combien j'aime jouer avec tout ce qui est en bois. Je me ferais un plaisir de résoudre ton casse-tête. »
Virgil a toujours été serviable. Il ne s'impose jamais, mais montre qu'en cas de besoin il sera présent. Du moment que la belle ne lui demande pas de faire du tricotage.
« En plus tu m'évites de me faire à manger. Au départ j'avais dans l'idée d'aller dans mon restaurant préféré mais il était fermé. C'est ce qui m'a poussé à entrer dans le magasin pour faire trois courses pour mon repas. Comme quoi tout se combine bien. Au final cette fermeture a été bénéfique vu qu'on s'est retrouvé au même endroit au même moment. »
Comme quoi le hasard ou le destin peut parfois pousser les gens l'un vers l'autre. Au moment ou ils en ont le plus besoin et sans qu'ils s'y attendent. Enfin arriver Virgil se gare et va aider Minerva à sortir de la voiture.
«  Et voilà madame est arrivée. »
Il lui ouvre la porte et l'aide à se remettre sur ses pieds. Puis il ferme la voiture et la suit jusqu'à sa maison.

vmicorum.


La Mer patrie
Un bateau. Ce n'est pas que du bois, c'est aussi une âme, bercée par le coeur de son équipage et de son capitaine

   
Revenir en haut Aller en bas
Minerva Di Vicenzi10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Minerva Di Vicenzi
http://www.ciao-vecchio.com/t5501-minerva-love-does-not-delight- http://www.ciao-vecchio.com/t5502-minerva-let-all-that-you-do-be-done-with-love
Faceclaim : Jodie Whittaker (Chrysalis)
Messages : 179 - Points : 646
My universe
Âge : 37 ans (26 septembre 1982)
Métier : Pédiatre
[terminé] Mineva | Trouver les mots. - Page 2 Empty
Sujet: Re: [terminé] Mineva | Trouver les mots. ( le Dim 6 Sep 2020 - 21:52 )
Les attachements que l’on forme auprès des êtres qui nous sont chers sont comme les racines profondes d’une plante. La tempête qui m’avait emportée les avait brusquement rompus. Je n’avais pas réalisé combien mon mari était important dans ma vie et même si j’avais eu presque six mois à me faire à l’idée qu’il ne serait peut-être plus jamais là, je n’avais pas voulu admettre que l’espoir n’était pas une option. Ce qui me rendais fragile.

J’avais grandi dans une famille aimante. Mon univers d’enfants n’avait pas été peuplé de monstres sous les lits ou de quoi que ce soit qui ressemblait à un film d’horreur. Mon premier drame avait été cette immense difficulté dans le département reproduction. Ironique pour quelqu’un qui tenait absolument à avoir des enfants et qui avait toujours imaginé sa vie en termes d’une maison où les rires des petits devenant grands peupleraient un silence quasi-inexistant. C’était peut-être parce que mon monde avait été aussi édulcoré que j’avais l’impression que c’était si difficile d’admettre le danger du monde dont j’avais maintenant une amère conscience. Plus que de simplement chercher à éviter d’irritier avec des draps rugueux en raison d’un mauvais lavage le monde de mon enfant, je me découvrais à avoir peur que lui aussi disparaisse.

C’était en raison de cette peur que je m’étais mise à éviter les nouvelles. Le monde était fou. Le monde n’était pas sécuritaire et j’allais y amener, seule, un petit être fragile et délicat qui dépendrait pleinement de moi – et de cet filet social auquel j’avais la capacité de me raccrocher devant les jours plus venteux où j’aurais l’impression que j’allais faire de nouveau naufrage. Je n’aurais pas, comme parieur poser une pari sur mes émissions d’écoutes du moment. Je lisais beaucoup, avais repris le tricot comme une activité pour occuper mes mains et ma découverte avait été cette émission pour enfant, toute cette panoplies d’émission légère qui permettait pendant un instant de m’évader au loin pour en oublier à quel point la maison que nous avions achetés ensemble me semblait étrangement vide sans mon mari, à quel point le monde me semblait cruel et à quel point mon Dieu semblait m’avoir abandonné avec une épreuve plus grande que celle que j’étais capable de vivre.

J’eus un petit éclat de rire lorsque le pirate m’affirma qu’il devait vérifier pour savoir si ça ne ternirait pas son image de vaillant pirate. « Je crois que j’en ai enregistré un… donc on pourra vérifier, mais je crois honnêtement que ta réputation de gentil pirate s’en sortira même relativement bien. » La présence du Jamaïcain aidait à alléger la curieuse sensation avec laquelle je composais depuis maintenant trop longtemps.

La discussion se balada ensuite vers une fuite au pays du sirop d’érable et de la canneberge (fun fact : Le Canada est le deuxième plus grand producteur mondial de canneberge !) pour aller me battre contre un ours dans une cabane dans le bois : une idée intéressante malgré tout. Mais mon cerveau encore un peu embrouillé par la crise n’avait pas pensé au bateau de Virgil pour s’y rendre mais à un avion. « Merci de me dire que je suis une jolie planète. Ça fait beaucoup de bien…. Même si je me sens un peu idiote d’avoir penser qu’avec un tel marin on irait en avion. Même s’il n’y a pas un vieille légende qui dit que les femmes enceinte font pourrir le poisson ? » demandais-je avec un léger sourire encore.

Je me concentrais sur la discussion toute en légèreté dont j’avais si besoin pour éviter que l’explosion ne se reproduise une deuxième ou une troisième fois. Je choisis de ne répondre que d’un hochement de tête à sa remarque sur le fait de manger. Dans le fond, je le savais que l’important c’était simplement que je mange assez pour que cette vie qui avait pris toute la place dans mon ventre puisse grandir – ce n’était pas ma tristesse qui le ferait pousser mais c’était difficile. Si difficile de me forcer parce que même parfois la glace ne me plaisait pas. Parce que j’avais désappris la solitude ce que je n’abordais pas nécessairement en parlant avec mes proches. J’hochais donc la tête à deux reprises avec un petit : « Je sais. » : le premier sur le fait de manger, neutre. L’autre taquin sur le fait que le rôle de fidèle chevalier allait bien au chasseur de trésor.

J’en abordais le problème de bois et je le regardais doucement m’expliquer sa mésaventure de restaurant : « Nous faisons donc de deux pierres d’un coup parce que pas de lit (mais avec tout le reste, je crois que je vais être plutôt mal foutue. Et je suis certaine que les lasagnes de Mama vont clairement déclasser tout ce que tu aurais pu manger dans un restaurant. » Ma mère était une meilleur cuisinière que moi.

Après nous être garé et que j’ai réussi à m’extirper de la voiture (avec un peu d’aide), je trottinais vers la maison d’un pas plus léger comme si l’apocalypse annoncé s’était un peu effacée. Je fouillais dans les plis de mon sac pour en extraire mes clés, déverrouillait la porte et ouvrit. La maison était en ordre (comme à son habitude) mais elle me semblait encore vide. Je me disais parfois que de déménager serait une option potable pour réussir à survivre à mon deuil. Néanmoins, j’affichais un sourire léger : « [color=crimson]Ma maison est ta maison ! Alors n’hésite pas. Je vais aller mettre la lasagne au four et pendant que ça cuit je peux te montrer la chambre du bébé dans laquelle se trouve le puzzle. Nous ne voulions pas savoir le sexe alors c’est plutôt neutre et sur la thématique du renard » dis-je doucement.


We live, we love
When we're coming up to the end of the road. So what do we do then with tragedy around the bend? We live. We love. We forgive and never give up, because the days we are given are gifts from above. Today we remember to live and love.
Revenir en haut Aller en bas
Virgil Alwood10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Virgil Alwood
https://www.ciao-vecchio.com/t6189-virgil-le-pirate-des-temps-mo https://www.ciao-vecchio.com/t6230-mon-seul-et-unique-amour-reste-l-ocean
Faceclaim : Shemar Moore © lux aeterna (vava)
Messages : 959 - Points : 1405
[terminé] Mineva | Trouver les mots. - Page 2 Tumblr_inline_nmbb8gf1IW1rrrkde
Âge : 46 ans / né le 20/03/1974 en Jamaïque
Métier : Plongeur en haute mer / Propriètaire de la goelette la "Seas of Legends" avec laquelle il sillonne les mers.
[terminé] Mineva | Trouver les mots. - Page 2 Empty
Sujet: Re: [terminé] Mineva | Trouver les mots. ( le Ven 25 Sep 2020 - 10:45 )
Fracture dans le regard.
Minerva & Virgil

Virgil ne peut ignorer le chagrin qui envahit Minerva. Il la sent à la dérive comme un bateau sans capitaine ayant cassé ses amarres. Et il a la sensation d'être le dernier rempart avant que la belle ne coule dans des profondeurs terrifiantes donc elle pourrait très bien jamais ne revenir. Il saisit rapidement ce qui cause cette tristesse insurmontable, ce qui l'ébranle, il a vu le couple qu'elle formait avec Clemente et il se doute que la nouvelle doit être dure à accepter. Ils étaient si fusionnels et si amoureux. Et puis maintenant que la vie grandit en elle comment se faire à l'idée que l'enfant désiré ne connaîtra pas son père. Le désarroi est grand et il submerge Minerva comme une vague immense. Virgil ne peut que l'alléger de sa présence. C'est sûrement bien peu comparer au volume émotionel de l'absence, mais c'est mieux que rien et cela permet à son amie de se reprendre. De s'offrir une parenthèse le temps qu'il restera à ses côtés car il ne compte pas la laisser rentrer seule, il en oublie ses courses et tout le reste. A ses yeux à cet instant il n'y a que la future mère qui compte. Il ne veut pas que cet enfant finisse à l'orphelinat. Il a perdu son père, sa mère se doit d'être forte pour deux et s'il faut que le pirate veille, il le fera. Toujours dans ce suivi de ce code d'honneur qu'il applique depuis bien des années. Un ami se doit d'être présent dans les moments les plus rudes, c'est là que l'on voit sa vraie valeur. Celle de son âme et de son cœur.

Ils sortent dont du magasin et ce n'est pas cette aparté avec cet homme qui le prend pour il ne sait quelle star qui va le stopper. Et tant pis s'il passe pour un ermite bourru et velu. Sa priorité est tout autre, même s'il compte bien vérifier en rentrant pour qui on l'a pris. Un méchant en plus dans une émission pour enfant. Mais comment peut-on mettre des méchants dans les émissions pour les gosses ? Franchement. Les enfants ont besoin de rêver, ils sont déjà assez confronter à la dure réalité de la vie. Lui s'il avait eu des gosses il y serait allé au compte goutte. Il ne les aurait pas mis dans de la naphtaline, il n'aurait pas non plus construit une membrane protectrice autour d'eux. Mais il aurait éviter de causer des peurs inutiles. Le monde est assez rempli de monstre pas la peine de rajouter ceux de la télé, même si les émissions sont prévues pour. « Bon si ma réputation de gentil pirate ne sort pas entachée cela devrait passer. Pas envie de finir au garage à cause d'un vilain qui me ressemble. »
Et il se met à rire aussi. Le trajet en voiture jusqu'à la maison de Minerva se passe sans encombre, il la sent se détendre un peu et ça rassure Virgil. L'essentiel maintenant c'est qu'elle mange, se repose et se reprenne. Il restera à ses côtés le temps qu'il faudra, et le temps qu'elle voudra. Il ne s'imposera pas, ce n'est pas son genre. Mais la belle pourra compter sur lui à tout moment. Et puis il doit bien ça à son ami Clemente. De la haut il constatera que sa femme ne passe pas cette épreuve seule, même si le jamaïcain se doute qu'elle est entourée de sa famille. Mais parfois il faut voir d'autres horizons pour arriver à avancer.
« De rien, il est vrai que la grossesse te va bien. »
Même si la sienne est mouvementée.
« Tu sais les légendes faut en prendre et en laisser. C'est plus les superstitions qui me font frémir. De toute façon si on écoute tout on ne fait plus rien. La vie est faire de risques, faut l'accepter. Et puis on évitera le poisson si tu montes à bord. »
Et il se remet à rire. Virgil veut juste lui changer les idées sans la brusquer. Et un échange de bon procédé se met en place, il pourra manger de bon lasagnes ce qui l'arrange et en contrepartie il devra monter le lit du futur petit ange.
« Je n'ai aucun doute là dessus et puis je vais les déguster en charmante compagnie ce qui est un atout de plus. »
Il lui sourit.
« Et ne t'inquiète pas pour le lit, si je ne m'en sors pas j'appellerais les pirates en renfort. »
Son équipage toujours prêt à tout pour lui, même au pire. Mais là il pense qu'il devrait s'en sortir. Elle ne lui demande pas de faire du point de croix ou de poser de la tapisserie. Pas qu'il n'en soit pas capable, mais il préfère monter un lit.

Ils arrivent enfin, Virgil aide Minerva à sortir de la voiture. Et ils entrent chez elle. La maison est chaleureuse et accueillante. Mais le silence y règne, dans quelques temps des cris d'enfant le rendront moins pesant. Même si l'absence du père feront qu'ils seront certainement moins réconfortant.
« Ok c'est parfait comme programme. Et c'est bien d'avoir la surprise. Et je trouve que le renard est un animal qui s'associe bien à l'enfance.»
Même si lui enfant était plus passionné par tout ce qui touchait  à l'univers de la mer. Le pirate laisse le temps à son amie de mettre les lasagnes au four et puis quand elle est de retour il la suit pour s'attaquer au montage du lit. Il regarde la notice, s'assure qu'il ne manque rien et commence à tout installer. Méticuleux il prend soin de toutes les pièces qu'il pose au sol.
« Ce n'est pas trop compliqué et je pense qu'une fois monté le rendu sera vraiment chouette. Vu le modèle en photo sur le carton.»
Et il s'attaque à la tache tout en surveillant du coin de l’œil son amie.
« Vous aviez pensé à des prénoms ? »
Parce que même si elle ne veut pas savoir le sexe, ils avaient du aborder ce sujet.

vmicorum.


La Mer patrie
Un bateau. Ce n'est pas que du bois, c'est aussi une âme, bercée par le coeur de son équipage et de son capitaine

   
Revenir en haut Aller en bas
Minerva Di Vicenzi10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Minerva Di Vicenzi
http://www.ciao-vecchio.com/t5501-minerva-love-does-not-delight- http://www.ciao-vecchio.com/t5502-minerva-let-all-that-you-do-be-done-with-love
Faceclaim : Jodie Whittaker (Chrysalis)
Messages : 179 - Points : 646
My universe
Âge : 37 ans (26 septembre 1982)
Métier : Pédiatre
[terminé] Mineva | Trouver les mots. - Page 2 Empty
Sujet: Re: [terminé] Mineva | Trouver les mots. ( le Mar 13 Oct 2020 - 16:57 )
Le simple fait d’être dans la maison lève une partie de l’anxiété avec quelqu’un que j’apprécie est plus que rassurant. J’espérais sincèrement que cette peur me passerait et que ce petit être qui grandissait bien au chaud dans mon ventre ne l’absorberait pas comme si c’était de l’eau. Mais j’avais beau lutté contre cette peur, j’étais rassurée parce que l’intérieur de ma maison était sécuritaire : pas de risque pour mon miracle, peu de risque pour moi et une personne pour meubler le silence qui était un peu trop présent entre les murs de la maison.

Après coup, après la crise, j’avais presque envie de bénir le seigneur pour la simple présence de Virgil au bon moment. Mon effondrement sous la tempête aurait pu faire plus de ravages s’il n’avait pas été là. Je penserais sans doute à le mettre dans mes prières du soir comme un simple remerciement de sa présence attentive et plus généreuse que ce qu’il voudrait bien admettre. Certains de mes amis de l’église s’étaient poussés et éloignées pour me laisser l’espace pour vivre mon deuil, pour accepter et pour guérir en un certain sens. Mais je n’avais jamais été très bonne pour une véritable solitude : l’ironie était forte. J’avais toujours été d’une grande timidité mais toujours été entourée des bras rassurants de mes parents et amis qui avait toujours amené un brouhaha rassurant. Le silence de ma maison était autant cause d’angoisse que sa présence venait réveiller la cruelle morsure du deuil qui menaçait de m’envelopper tout entière.

J’étais donc fondamentalement reconnaissante par la présence du pirate qui cherchait à me ramener du côté des vivants et qui réussit l’exploit de m’arracher quelques petits éclats de rires légers ce qui se réchappa justement de mes lèvres lorsqu’il m’affirma qu’il fallait en prendre et en laisser pour les superstitions et qu’on éviterait simplement le poisson s’il me prenait l’envie de m’enfuir avec lui dans sa cabane au Canada. Je savais très bien que même si j’avais été moins brisée par la tristesse, j’aurais peut-être réellement préféré partir. Mais le fait de me retrouver dans le lit que nous avions choisi, dans la cuisine que nous avions peinte à deux, dans les murs où nous avions vécu toute la gamme des émotions était sincèrement rassurant.

Je parlais donc de la chambre du bébé avec un sourire sur la thématique des renards après avoir glissé les lasagnes dans le four avec un petit sourire doux. « C’est inspiré du Petit Prince. C’était le bout préféré de Clemente dans le livre donc ça allait de soi. Et puis, les renards sont intelligents et rusés. Et c’est ce que j’espère qu’il sera. Ça… et en santé… surtout en santé » dis-je avec un petit sourire. C’était la seule chose qui comptait réellement pour moi. Un petit miracle qui aurait la capacité de grandir parce que je n’aurais pas la force d’encaisser un autre coup au cœur sur mon cœur déjà trop fragilisé par l’absence de mon mari et de ces autres grossesses arrêtées que je portais comme des cicatrices sur un cœur de mère à vif.

Je le regardais donc avec espoir examiner le modèle en espérant qu’il y comprenne quelque chose. Il déplaçait doucement chacune des pièces présentes sur place pour doucement tout installer en affirmant que ça ne devait pas être trop difficile à faire et que le rendu serait sans doute plutôt joli. Je le regardais avec des yeux brillants : « C’est parce que tu y comprends quelque chose. Pirate et menuisier amateur visiblement. Plus d’une corde à votre arc monsieur ! Ça sauve des demoiselles en détresse qui ont pleuré quand elles ont fait une tentative de montage de meuble en plus. » dis-je d’un ton semi-moqueur. Parce que ma propre tentative avait été limité à lire le guide d’assemblage avec un air dubitatif. J’étais capable de m’occuper de nouveau-né dans des états à faire pleurer, mais incapable de comprendre les instructions du berceau.

Je répliquais doucement : « On avait pensé à Gabriele pour un garçon et Magdelena pour une fille. On verra donc quand il va se pointer le bout du nez. » Je caressais doucement mon ventre d’une main attentive et douce. Je fonctionnais au jour le jour. « Allez ! Tu veux m’expliquer comment ça fonctionne ? » dis-je en me penchant doucement pour l’aider avec un air attentif. La soirée s’annonçait bien, normale ou presque. Avec au menu un casse-tête grandeur géante, des lasagnes et une amitié qui m’aiderait à garder la tête hors de l’eau.


We live, we love
When we're coming up to the end of the road. So what do we do then with tragedy around the bend? We live. We love. We forgive and never give up, because the days we are given are gifts from above. Today we remember to live and love.
Revenir en haut Aller en bas
Virgil Alwood10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Virgil Alwood
https://www.ciao-vecchio.com/t6189-virgil-le-pirate-des-temps-mo https://www.ciao-vecchio.com/t6230-mon-seul-et-unique-amour-reste-l-ocean
Faceclaim : Shemar Moore © lux aeterna (vava)
Messages : 959 - Points : 1405
[terminé] Mineva | Trouver les mots. - Page 2 Tumblr_inline_nmbb8gf1IW1rrrkde
Âge : 46 ans / né le 20/03/1974 en Jamaïque
Métier : Plongeur en haute mer / Propriètaire de la goelette la "Seas of Legends" avec laquelle il sillonne les mers.
[terminé] Mineva | Trouver les mots. - Page 2 Empty
Sujet: Re: [terminé] Mineva | Trouver les mots. ( le Jeu 22 Oct 2020 - 18:56 )
Fracture dans le regard.
Minerva & Virgil

Il semble que la tempête se calme réellement une fois que Minerva se retrouve dans son foyer. Il n'est peut être pas aussi doux qu'elle le voudrait, parce qu'il y a l'absence mordante et le silence pesant que le deuil met malheureusement en place et pas mal en avant. Mais Virgil veille que ce calme ne se métamorphe pas à nouveau en une mer agitée. Une petite étincelle pourrait refaire partir le feu du chagrin. Il se doute que rien ne doit être évident pour la belle, en plus la grossesse renforce ses émotions et la met plus facilement à fleur de peau. Il se dit que maintenant qu'il sait pour Clemente il va prendre des nouvelles plus souvent, afin qu'elle n'est pas un autre désagrément de ce genre. Il ne sera pas sur son dos sans arrêt, il n'est pas ce genre d'homme, mais la future maman pourra compter sur sa présence si elle en éprouve le besoin. Même que cinq minutes pour souffler si elle le désire. Et puis un peu de compagnie est toujours bonne à prendre quand le moral est au plus mal. Et bébé doit pas mal accaparer ses forces et son énergie. En tout cas il compte bien sur ce moment pour lui redonner le sourire et lui rendre des petits services. Comme le montage du lit en bois. Le bois cela le connaît il a toujours aimé jouer avec. Alors ce n'est pas le montage d'un lit de bébé qui va faire peur au pirate, même si pour lui ce sera une première. Il en faut bien une, et puis elle sera récompensée par une bonne part de lasagne maison. Que demander de plus. Surtout qu'il aurait pu se retrouver sans repas.

Virgil découvre le thème de la chambre du futur petit ange.
« C'est un très joli thème Le Petit Prince, je l'ai lu ado et j'ai adoré l'aventure de ce petit blondinet. Un pirate de l'univers. Vous avez bien choisi, un enfant ne peut être que conquis par cette lecture. J'aime beaucoup le passage du mouton et de la rose. »
Il voit un petit sourire se dessiner sur les lèvres de Minerva, ces petits brins de bonheur le rassurent un peu.
« En effet. Et tout va bien aller Minerva, pour lui et pour toi. Tu sais que tu peux compter sur moi et il ne faudra pas hésiter. Qu'importe l'heure. La seule chose qui pourra me bloquer c'est que je sois en mer. Mais je ne vais pas te laisser tomber et je vais t'aider de mon mieux. »
Même s'il n'était pas Clemente et qu'il n'aurait pas ce pouvoir que l'amour donne pour affronter toutes les épreuves de la vie. Le pirate commence par regarder l'affiche de montage, elle est bien expliquée. Et il installe les morceaux au sol pour y voir plus clair. Il ouvre les sacs de visserie et s'assure qu'il ne manque rien.
« Et le bois c'est quand même mon rayon vu comme j'ai récupéré le Seas of Legends et vu comment il est à présent et ce n'est pas le lit d'un futur bout de chou qui va me faire peur. J'aime beaucoup sauver les demoiselles en détresse surtout quand je sais que je vais avoir en prime une superbe part de lasagnes. En plus j'aurais danser devant le buffet si je ne t'avais pas croisé. »
Virgil pose le plan pour que Minerva le voit aussi.

Ils parlent ensuite du choix du prénom, il sera définitif une fois né, pour le moment la belle ne connaît pas le sexe de son enfant.
« C'est très joli l'un comme l'autre. »
Virgil est attendri par son geste, c'est un grand sentimental le pirate, cela le peine de savoir que ce bonheur ne sera pas partagé avec le papa. La vie est quand même bien cruelle pour priver un enfant d'un père. Puis il se penche avec attention sur le montage du lit.
« Tu vois ce morceau va avec celui là et lui avec lui. On a les deux longueurs. Et il faut mettre les vis. »
Il y va doucement pour qu'elle puisse voir, on ne sait jamais si un jour elle a besoin de le démonter et puis de le remonter. Il se montre patient et délicat et fait chaque geste avec lenteur et douceur.
« Tu comprends. »
Il refait même quand son amie semble perdue. Ils ont le temps et puis il veut que ce soit bien fait. Et petit à petit le puzzle prend forme. Tout comme la bonne odeur des lasagnes se repend dans la pièce. L'ambiance est agréable, Minerva bien plus posée et Virgil content de pouvoir l'aider.

vmicorum.


La Mer patrie
Un bateau. Ce n'est pas que du bois, c'est aussi une âme, bercée par le coeur de son équipage et de son capitaine

   
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
[terminé] Mineva | Trouver les mots. - Page 2 Empty
Sujet: Re: [terminé] Mineva | Trouver les mots. ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- [terminé] Mineva | Trouver les mots. -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2