Revenir en haut
Aller en bas

-50%
Le deal à ne pas rater :
-50% sur le Hub 4 ports USB 3.0 de KabelDirekt
6.99 € 13.99 €
Voir le deal
-15%
Le deal à ne pas rater :
HUAWEI MateBook – PC Portable 13″
849 € 999 €
Voir le deal

 

- (hot) Qui l’a vue a tout vu. || Louise -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Syjad RahotepToujours frais après un litre de café
Syjad Rahotep
http://www.ciao-vecchio.com/t5800-une-bonne-bibliotheque-est-le- http://www.ciao-vecchio.com/t5812-syjad-suis-ton-coeur-aussi-longtemps-que-tu-vis#183480
Faceclaim : Mena Massoud ©RQ + littlewolf
Messages : 674 - Points : 503
(hot) Qui l’a vue a tout vu. || Louise Tumblr_psyfvlZzu51ynip0yo3_400
Âge : 33 ans
Métier : Traducteur pour l’ambassade Egyptienne de Rome et le consulat Egyptien de Milan.
(hot) Qui l’a vue a tout vu. || Louise Empty
Sujet: (hot) Qui l’a vue a tout vu. || Louise ( le Lun 6 Jan 2020 - 22:17 )
Spoiler:
 

Syjad relisait encore et encore cette lettre dans le train qui le menait à Rome : il ne se lassait pas de glisser ses yeux sur ces mots. Elle affirmait ne pas savoir quoi dire, mais ce qu’elle avait couché sur le papier était plus que suffisant. Il pouvait sentir qu’elle avait mis du temps à écrire ce petit mot qui avait enflammé son cœur. Jamais ce feu ne pourrait s’éteindre. Il se savait maintenant encore plus condamné : un pied dans la tombe. Ce mot doux écrit de la main de Louise confirmait des sentiments qu’il avait toujours ressenti pour la belle. Il se souvenait encore des frissons qui remontaient jusqu’à sa nuque à chaque fois qu’il la voyait ou sentait les effluves de son parfum. Il avait beau avoir nettoyé tout son appartement avant de partir, fait le balayage et le nettoyage de fond en comble : rien n’avait réussi à calmer ce brasier dans son cœur. Normalement quand quelque chose ou quelqu’un le troublait : il n’avait qu’à se transformer en Cendrillon et le tour était joué. Cependant, on ne parlait pas de n’importe qui… On parlait d’une jolie blonde qui avait conquis son cœur à la première seconde. La température semblait toujours monter d’un cran quand il pensait à la belle avant de s’endormir. S’il faisait son possible pour garder des pensées chastes : l’histoire était bien différente dans ses rêves au point de troubler la réalité. Cela faisait quelques semaines qu’ils ne s’étaient pas vus et Louise lui manquait. Il ne savait pas quand il la reverrait, elle avait poliment décliné son offre d’aller à Rome avec lui alors il ne l’avait pas forcé. Certes, il avait repoussé le voyage, mais c’était pour une bonne raison et pas seulement parce que la belle demoiselle ne pouvait pas venir. Même s’il ne fêtait pas Noël, il avait pris cette tradition de faire le sapin et recevoir ses amis ou bien ses amis. Sa cousine avait beau être bien occupée : Syjad faisait son possible pour prendre soin d’elle. Pour elle, il serait prêt à lui faire couler un bain, l’entourer de bougies aux parfums d’Orient et même lui faire un massage des pieds pendant qu’elle se repose. Après tout… Ils attendaient un heureux événement avec Tobias alors il était normal qu’en tant que futur tonton : il soit à la hauteur. Fille ou garçon, cela importait peu. Il était juste heureux pour eux. Ils méritaient tout le bonheur du monde après que la vie ait arraché tant de bons moments en les obligeant à souffrir.
La gare de Rome annoncé, Syjad plia soigneusement la lettre de Louise et la glissa dans sa poche intérieure : à gauche évidemment comme ça elle était près de son cœur. Il se garderait bien d’avouer une telle chose, mais quelque chose lui disait que tôt ou tard Louise comprendrait ses sentiments. Elle avait - après tout - deviner qu’il était l’auteur des nombreuses lettres qu’elle a reçu. Il pensait avoir été assez intelligent pour cacher son identité, mais clairement il n’avait pas été assez malin. Probablement parce qu’il ne voulait pas que ses mots sonnent faux. Il avait écrit avec ses guts, pas son cerveau. Ce dernier avait tenté de l’arrêter, mais avait échoué. Il était comme ça Syjad : la plupart du temps il écoutait son trop grand cœur. Qu’importe que cela lui porte préjudice, parfois il agissait avant d’agir et ce n’était pas plus calme. Etrangement, il faut le mentionner, la chose n’était pas aussi aisée quand il avait devant lui celle qui était maître dans son coeur. Toujours était-il qu’en sortant du train, il réalisa qu’au lieu de travailler et terminer la traduction : il avait rêvassé tout du long. Tant pis. Il l’assumerait totalement. La grêle frappait contre le toit de la gare, il prit le temps de s’arrêter et de lever sa tête pour profiter un peu plus du bruit. Il avait toujours aimé les jours de pluies ou en l'occurrence ici avec de la grêle. Ses cheveux étaient déjà frisés et sa mise en plie était à désiré alors il ne tenterait même pas d’échapper à l’averse. Dehors, il se dirigea vers la coutellerie où son père va régulièrement pour récupérer le cadeau de Noël de ce dernier : il n’avait pas pu se libérer pour venir à Naples alors Syjad comptait lui donner son cadeau une fois la réunion terminée. Si ce n’était pas dans leur religion de fêter Noël, cela n’empêchait jamais le fils d’offrir à son père quelque chose. Comme Syjad disait toujours : il a pris les meilleurs côtés de chaque culture. Le paquet dans son sac près de son sandwich emballé dans du papier d'aluminium, il prit la direction de l’ambassade.

C’est sur les coups de 19h que Syjad arriva à son hôtel. Il aurait pu rester chez son père, mais il préférait le confort d’un hôtel. Il faut dire que leur moment père et fils s’était mal terminée puisqu’il avait remis sur le tapis un sujet houleux. Il souhaitait marier Syjad à la fille d’un ami. Prétextant que c’était la tradition et tout le baratin habituel : le jeune Rahotep était parti sans même chercher à le convaincre. Cela n’était pas possible. Il devait juste espérer que son géniteur n’aille pas plus loin dans les plans sans lui en reparler. S’il devait se marier : c’était à une seule personne. Louise. La belle française. Il préférait rester célibataire aux mœurs volages plutôt que se lier à une autre personne qu’elle. Une fois dans sa chambre, il posa ses affaires et eu à peine le temps de se laisser tomber sur le lit qu’il entendit frapper à sa porte. Fronçant les sourcils, il pensait que c’était le room service. Cependant, en entendant frapper à nouveau : il se leva pour aller ouvrir. C’est là qu’il tomba nez à nez avec celle qui faisait chavirer son cœur.

“Louise…?”
Il était confus. “Comment…? Je veux dire… Hey.” Il perdait clairement son latin. Il tendit son bras : “Pince moi. Au cas où ça soit un rêve.” Il rigola doucement et se décala : “Rentre, rentre.” Il n’allait évidemment pas la laisser dehors : “Comment tu as sû où je restais ? Tu es arrivée quand ? J’aurais pu venir te chercher à la gare.” Mille et une question pour une princesse sortie tout droit d’un compte de Mille et une nuit. Et en attendant son coeur battait à tout rompre comme un accro à la drogue qui viendrait se s'injecter le produit à la seringue.


Love is the way
Life is a journey, not a destination ✻ Laisser son cœur prendre les reines, c’est aussi s’ouvrir et se laisser agréablement surprendre par des gens déjà présents dans notre vie.
Revenir en haut Aller en bas
Louise Bellecour10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Louise Bellecour
https://www.ciao-vecchio.com/t5572-louise-nobody-puts-baby-in-a- https://www.ciao-vecchio.com/t5608-louise-sweet-dreams-are-made-of-this
Faceclaim : Sarah Gadon @lux aeterna
Je suis absent-e : Présence réduite jusqu'au 31/03
Messages : 451 - Points : 869
(hot) Qui l’a vue a tout vu. || Louise Tumblr_inline_o1fmfq71UK1rifr4k_500
Âge : 33 printemps (17/12/86)
Métier : Ancienne danseuse étoile, elle a tout laissé tomber pour s'acheter un fond de commerce et faire son petit salon de thé.
(hot) Qui l’a vue a tout vu. || Louise Empty
Sujet: Re: (hot) Qui l’a vue a tout vu. || Louise ( le Sam 18 Jan 2020 - 11:13 )

Qui l'a vue à tout vu @Syjad Rahotep.


Les yeux rivés sur le paysage défilant à travers la vitre, Louise tapotait nerveusement sa jambe de ses doigts. Dans 15 minutes elle arriverait en gare de Rome et devrait trouver l’hôtel où restait Syjad. Bien sûr elle avait préparé son coup. L’Égyptien lui avait proposé de l’accompagner et elle avait dû poliment refusé. Avec l’ouverture du salon de thé, elle ne pouvait pas se permettre de prendre des vacances en dehors de Naples. Le timing était mauvais en définitive, et ils n’en avaient pas reparlé. Mais en allant chez son ami pour prendre un thé, la Française avait remarqué une réservation pour un hôtel dans la capitale Italienne. Avait-il repoussé son voyage ? Ou alors devait-il y retourner pour des raisons professionnelles ? Elle avait gardé ses questions pour elle ; prétendant ne rien avoir vu. Elle lui ferait la surprise, voilà ce qu’elle avait décidé. Malheureusement, la blonde n’avait pas eu le temps de le revoir depuis cette date. Le salon de thé marchait bien, les clients étaient nombreux et la jeune Française sentait la fatigue dès qu’elle fermait la porte de son établissement. Heureusement, depuis quelques semaines, elle avait engagé une jeune femme pour l’aider, ce qui allégeait nettement le travail. C’est d’ailleurs elle qui s’occupait de la boutique durant son absence. Louise resterait joignable au besoin, mais elle espérait avoir quelques jours avec Syjad. Son cœur s’emballait dès qu’elle pensait au jeune homme, réalisant maintenant que ses sentiments devenaient de plus en plus forts. Elle ne voyait plus l’Égyptien comme un simple ami à présent. Elle ne savait pas vraiment ce qu’elle lui dirait – ou même si elle aborderait le sujet durant le week-end elle tentait de ne pas penser à cela. Et si Syjad n’était pas seul ? S’il n’avait pas parlé de ce déplacement parce qu’il était accompagné ? Tant de questions qui se bousculait dans la tête de la Française alors que le train arrivait maintenant en gare.

Sa petite valise sur le quai, Louise avança tout en regardant autour d’elle. Des gares et des aéroports, elle en avait vu des centaines. Mais jamais de cette façon. Jamais en ayant le temps de flâner dans les boutiques de souvenirs. Elle appréciait toujours cette liberté nouvelle. La Française se dirigea vers l’allée de taxi et donna l’adresse du fameux hôtel. « Un chemin en particulier mademoiselle ? » Louise sourit et réfléchit. Elle se fichait de faire un détour « Le plus beau, s’il vous plaît » Le chauffeur hocha la tête et ne se priva pas pour lui parler de quelques ruelles et monuments. Bien sûr, elle aurait le temps de les visiter pleinement plus tard, mais déjà un énorme sourire se dessinait sur son visage. Enfin, l’homme se gara devant l’hôtel et aida Louise à sortir sa valise. Elle lui tendit quelques billets et le remercia avant de s’avancer dans l’entrée. Le bâtiment était magnifique. Elle replaça une mèche de cheveux derrière son oreille avant de marcher vers la réception. Louise pensait qu’il serait difficile de savoir le numéro de la chambre de Syjad, mais on la lui donna sans trop de questions.

Dans l’ascenseur, son cœur accéléra de nouveau. Son trajet lui avait presque fait oublier son anxiété. Elle se regarda dans le miroir et passa une main pour plisser sa jupe. Des collants et de longues bottes habillaient ses jambes. Un petit pull en laine et une longue veste terminaient le tout. Elle ne voulait pas trop en faire non, elle ne savait pas dans quel état d’esprit serait Syjad. Devant la chambre 687, Louise frappa sans même se poser de question. Elle ne devait pas se laisser le temps de réfléchir. Elle attendit une minute avant de taper une seconde fois contre le bois, nerveusement. Finalement la porte s’ouvrit et encore une fois, son palpitant augmenta d’une vitesse. Elle entra comme il le lui proposa, traînant sa valise à roulette avec elle. Cela voulait dire qu’il était seul, voilà une excellente nouvelle. Elle écouta chaque question, ouvrit la bouche pour y répondre sans vraiment savoir quoi dire. Voilà, elle n’avait pas pensé plus loin que ce moment, elle ne s’y était pas autorisée. Alors elle se rapprocha de son ami, se mit sur la pointe des pieds et déposa tendrement ses lèvres contre celles du brun, sans plus d’explications.


code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




Million dreams

≈ Sometimes, life gives you a second chance

Revenir en haut Aller en bas
Syjad RahotepToujours frais après un litre de café
Syjad Rahotep
http://www.ciao-vecchio.com/t5800-une-bonne-bibliotheque-est-le- http://www.ciao-vecchio.com/t5812-syjad-suis-ton-coeur-aussi-longtemps-que-tu-vis#183480
Faceclaim : Mena Massoud ©RQ + littlewolf
Messages : 674 - Points : 503
(hot) Qui l’a vue a tout vu. || Louise Tumblr_psyfvlZzu51ynip0yo3_400
Âge : 33 ans
Métier : Traducteur pour l’ambassade Egyptienne de Rome et le consulat Egyptien de Milan.
(hot) Qui l’a vue a tout vu. || Louise Empty
Sujet: Re: (hot) Qui l’a vue a tout vu. || Louise ( le Mar 21 Jan 2020 - 22:26 )
Syjad ne s’attendait absolument pas en ouvrant la porte à tomber sur le joli minois de Louise. Avec son salon de thé fraîchement ouvert : il n’avait jamais osé lui re demander de l’accompagner de peur qu’elle se sente forcée ou obligée. Il avait préféré donc garder cela pour plus tard quand elle aurait plus le temps. Il avait des problèmes à gérer également de son côté : notamment la pression exercée par son père pour qu’il se marie avec la personne de son choix. Pour un homme aussi libre et qui a côtoyé la société Occidentale pendant longtemps : Syjad n’était absolument pas d’accord pour qu’une telle chose arrive. On ne l’obligerait pas à se passer la corde au cou. Cela fait des années qu’une femme à clamer son cœur et il entend bien être fidèle à ses sentiments pour celle qui venait de passer la porte de sa chambre d’hôtel. Penaud, chamboulé : le bougre n’en menait pas large comme en témoignait ses joues rougies. Il avait tellement de questions à lui poser, comme celle de la raison de sa venue par exemple ou bien comment elle avait su l’hôtel où il était pour quelques jours ? Louise était pleine de ressources apparemment : quelque chose que Syjad n’a jamais douté en réalité. Il n’était jamais surpris de découvrir de nouvelles qualités chez Louise, car elle était si parfaite à ses yeux que cela en était normal. Appeler le romantique, fleur bleue ou bien fou : il se sait foutu de toute façon. Comme les marins séduits par les sirènes, Syjad ne pouvait que naviguer et se rapprocher d’elle. Reprenant assez ses esprits pour pouvoir poser quelques questions : la suite le laissa sans voix.

Elle l’embrassa.

Restant droit comme un piquet, l’idiot qu’il était en cet instant ne se rendait pas compte de ce qui se passait. Louise venait de poser ses lèvres contre les siennes. Un doux baiser sucré, une embrassade attendue depuis des années maintenant. Syjad se savait un peu plus condamné : plus jamais il ne pourrait embrasser d’autres lèvres. Il ne lui fallu que quelques secondes de plus pour finalement répondre à cet échange en fermant ses yeux pour en savourer chaque détail. Il voulait se souvenir de tout : du souffle de Louise contre sa pommette, de cette ivresse qui montait en lui alors qu’il posait ses mains sur ses hanches pour l’attirer un peu plus contre lui et ainsi raffermir le baiser. Toutes ces années, à attendre valait la peine. Pensa-t-il. Oui. Il ne regrettait pas d’être resté dans l’ombre. Même si elle réalisait que c’était une erreur : au moins il l’avait eu pour lui. Rien que pour lui. Et cela était la plus douce des récompenses.

Mettant fin à l’échange, son regard attendri la contemplait amoureuse. Il glissa sa main sur sa joue pour mieux l'admirer. Il ne ressentit pas tout de suite le besoin de parler : bien trop enivrer par ce moment intime, cette première fois. Il voulait était certain de prendre des photos mentales : au cas où cela serait la dernière fois.

“Bonsoir à toi aussi.” Souffla-t-il finalement en souriant de toutes ses dents : “Tu as fait bonne route ?” Une question sincère, même si en cet instant, il ne pensait qu’à une chose : sceller à nouveau ses lèvres contre les siennes. Il ne s’était pas éloigné d’ailleurs, il n’avait pas bougé : ne le désirait pas. “Tu es la plus belle des surprises.”


Love is the way
Life is a journey, not a destination ✻ Laisser son cœur prendre les reines, c’est aussi s’ouvrir et se laisser agréablement surprendre par des gens déjà présents dans notre vie.
Revenir en haut Aller en bas
Louise Bellecour10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Louise Bellecour
https://www.ciao-vecchio.com/t5572-louise-nobody-puts-baby-in-a- https://www.ciao-vecchio.com/t5608-louise-sweet-dreams-are-made-of-this
Faceclaim : Sarah Gadon @lux aeterna
Je suis absent-e : Présence réduite jusqu'au 31/03
Messages : 451 - Points : 869
(hot) Qui l’a vue a tout vu. || Louise Tumblr_inline_o1fmfq71UK1rifr4k_500
Âge : 33 printemps (17/12/86)
Métier : Ancienne danseuse étoile, elle a tout laissé tomber pour s'acheter un fond de commerce et faire son petit salon de thé.
(hot) Qui l’a vue a tout vu. || Louise Empty
Sujet: Re: (hot) Qui l’a vue a tout vu. || Louise ( le Jeu 23 Jan 2020 - 16:12 )

Qui l'a vue à tout vu @Syjad Rahotep.


Louise, elle ne pensait pas avoir le courage de poser ses lèvres sur celles de l’Egyptien. C’est pour cette raison qu’elle n’avait pas pensé à cette éventualité. Elle ne s’y était pas autorisé. Parce que les espoirs font parfois plus mal que la réalité. La Française avait donc décidé de se rendre à Rome sans aucune attente particulière. Elle voulait faire une surprise à Syjad, passer quelques jours avec lui, point. Ce qui se passerait – ou pas – dans la capitale Italienne n’était pas de son ressort. Du moins, c’est ce qu’elle se disait en frappant à la porte de la chambre d’hôtel. Mais en voyant l’air du brun, ses joues rougir et ses grands yeux étonnés, elle ne pu retenir un pas vers lui pour goûter à ses lèvres. Tant pis, elle avait craqué. Louise savait que ses sentiments avaient nettement évolué depuis ses retrouvailles avec Syjad. Peut-être qu’elle avait mal interprété les signes et qu’il la repousserait gentiment, tentant d’utiliser les bons mots pour ne pas la blesser. L’Egyptien était bien trop gentil pour vouloir lui faire du mal intentionnellement, elle le savait. Mais non, elle sentit les mains du brun se poser sur ses hanches et le laissa la rapprocher de lui. Elle se sentait aussi fragile que forte entre ses bras et elle adorait ça.

La blonde ferma les yeux en sentant la main de Syjad sur sa joue. Oh pourtant elle ne voulait pas quitter son regard non, mais la tendresse du geste la surprit. Elle sourit doucement avant de le regarder de nouveau. Elle rigola nerveusement « Bonsoir ». Vrai qu’elle n’avait même pas prit le temps de le saluer, ou bien de répondre à ses questions. « J’ai pris le train. J’au eu le temps de finir mon livre durant la trajet » Alors forcément, il avait été bon. Et cela avait surtout détourné son attention des heures à venir, ne la laissant rêveuse que les vingt dernières minutes.« Si tu veux, je pourrais te le prêter. Je crois que ça te plairait»

A la remarque de Syjad, elle baissa légèrement la tête, gênée. « J’ai vu une réservation pour cet hôtel quand je suis venue chez toi la dernière fois. J’en ai déduit que tu avais reculé ta visite à Rome » Elle leva la main pour la passer dans les cheveux en bataille du brun, gardant son sourire sincère « Alors je suis venue ». Elle croisa son regard avant de se reculer d’un pas. Elle était pourtant bien contre lui, mais ne voulait pas précipiter les choses. Elle regarda autour et s’approcha de la fenêtre « Wow… » La vue était magnifique. Elle adorait les illuminations de la ville. Elle tendit légèrement sa main en arrière pour inviter l’Egyptien à la rejoindre « Tu as un programme chargé ces prochains jours… ? » Elle tourna ensuite le regard vers lui, sérieuse « Tu préfères que je prenne une chambre séparée pour les quelques jours? »



code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




Million dreams

≈ Sometimes, life gives you a second chance

Revenir en haut Aller en bas
Syjad RahotepToujours frais après un litre de café
Syjad Rahotep
http://www.ciao-vecchio.com/t5800-une-bonne-bibliotheque-est-le- http://www.ciao-vecchio.com/t5812-syjad-suis-ton-coeur-aussi-longtemps-que-tu-vis#183480
Faceclaim : Mena Massoud ©RQ + littlewolf
Messages : 674 - Points : 503
(hot) Qui l’a vue a tout vu. || Louise Tumblr_psyfvlZzu51ynip0yo3_400
Âge : 33 ans
Métier : Traducteur pour l’ambassade Egyptienne de Rome et le consulat Egyptien de Milan.
(hot) Qui l’a vue a tout vu. || Louise Empty
Sujet: Re: (hot) Qui l’a vue a tout vu. || Louise ( le Sam 25 Jan 2020 - 16:49 )
Syjad savourait cet instant qu’il avait attendu depuis des années. Cela valait tellement la peine. Son cœur se gonflait un peu plus à chaque seconde qui s’écoulait. Il voulait que cet instant dure encore et encore, mais il devait la regarder. Il devait se plonger dans ses yeux pour s’assurer que ce n’était pas un de ces rêves qui hantaient ses nuits. Alors, il caressa sa joue dans l’espoir de se rassurer un peu plus qu’elle était belle et bien là. La jolie danseuse étoile qui avait ravi son cœur dès le premier regard. Il se joignit à son rire quand elle répondit à son bonsoir. Ce n’était pas important, la politesse pouvait être reléguée au second plan maintenant. Syjad s’en moquait. Seule Louise comptait.

“Avec plaisir, je sais qu’on a les mêmes goûts. Je te propose un échange vu que moi aussi j’ai terminé mon livre en venant. Comme ça, on aura tous les deux de la lecture pour le retour.” Même s’il n’attendait pas impatiemment cela. Bien au contraire.

Lui demandant doucement comment elle avait su dans quel hôtel il était, Syjad rigola franchement :

“Bien joué Sherlock Holmes.” Il était amusé de la situation oui, mais aussi touché car elle avait fait l’effort de venir. “Je ne l’ai pas reculé, je dois revenir régulièrement dans la capitale pour le travail.”

Syjad la laissa remettre ses cheveux en places en gardant un sourire presque idiot sur ses lèvres. Louise s’éloigna de lui pour aller voir la vue, il la laissa faire en glissant ses mains dans ses poches tout en la suivant. En voyant celle de la belle blonde tendue, il l’attrapa pour entrelacer ses doigts dans les siens. Il se glissa derrière elle et ramena leurs mains entrelacées sur son ventre. L’encerclant de ses bras, il posa sa joue contre sa tête pour regarder la ville.

“J’ai quelques réunions à transcrire et traduire, mais cela ne me prendra que quelques heures demain. Je devrais avoir fini vers 16h.” Il la regarda dans les yeux en hochant la tête : “Tu peux rester ici si tu veux.” Il embrassa son nez : “Cela ne me dérange absolument pas.” Il l’embrassa doucement, prolongeant le baiser un peu plus longtemps : “Absolument pas.” Syjad la couvait du regard, il pouvait enfin l’admirer comme il le voulait et ne devait plus se cacher. “Tu veux faire un premier tour de Rome ce soir ? Et demain après le travail et dimanche on pourra visiter un peu plus ?”


Love is the way
Life is a journey, not a destination ✻ Laisser son cœur prendre les reines, c’est aussi s’ouvrir et se laisser agréablement surprendre par des gens déjà présents dans notre vie.
Revenir en haut Aller en bas
Louise Bellecour10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Louise Bellecour
https://www.ciao-vecchio.com/t5572-louise-nobody-puts-baby-in-a- https://www.ciao-vecchio.com/t5608-louise-sweet-dreams-are-made-of-this
Faceclaim : Sarah Gadon @lux aeterna
Je suis absent-e : Présence réduite jusqu'au 31/03
Messages : 451 - Points : 869
(hot) Qui l’a vue a tout vu. || Louise Tumblr_inline_o1fmfq71UK1rifr4k_500
Âge : 33 printemps (17/12/86)
Métier : Ancienne danseuse étoile, elle a tout laissé tomber pour s'acheter un fond de commerce et faire son petit salon de thé.
(hot) Qui l’a vue a tout vu. || Louise Empty
Sujet: Re: (hot) Qui l’a vue a tout vu. || Louise ( le Mer 29 Jan 2020 - 21:02 )

Qui l'a vue à tout vu @Syjad Rahotep.


La littérature avait toujours été une passion de la demoiselle. Depuis toute petite elle aimait se plonger dans un livre pour se libérer l’esprit des occupations journalières. La danse demandait de l’énergie, les bouquins l’apaisaient. En vieillissant, elle avait gardé cette habitude. La belle sourit avant de regarder Syjad « Intelligent en plus d’être mignon » Comment avait-elle pu le laisser passer sous ses yeux sans le remarquer plus tôt ? Voilà ce qu’elle se demandait à présent. Syjad avait eu le don de la faire sourire à travers des mots, peu d’hommes pouvaient s’en vanter. Non, l’Egyptien était différent des autres…Et elle aimait ça.

Louise avoua comment elle avait trouvé l’hôtel. Elle espérait sincèrement que son ami ne soit pas fâché. Elle n’avait pas particulièrement fouillé dans ses affaires, le papier traînait juste sur le bureau et son regard s’était posé dessus. Elle sourit en coin en l’entendant « Ce qui veut dire que si on ne peut pas tout visiter cette fois-ci on aura d’autre occasions de le faire … ? » S’avançait-elle un peu trop ? La Française avait envie de se laisser guider par l’instinct. Et celui-ci lui criait qu’elle devait s’accrocher au bonheur qu’elle ressentait en voyant Syjad.

Elle s’éloigna cependant, juste pour regarder la vue. Rome, elle en avait souvent rêvé et pourtant n’avait jamais pris le temps de venir dans cette ville aux milles merveilles. Me regard rivé sur la place devant l’hôtel, elle tendit sa main en arrière pour que l’Egyptien se rapproche. Elle frissonna en le sentant si proche, ferma les yeux en réalisant qu’il posait sa joue contre son visage. Leurs doigts entrelacés, elle resserra un peu l’étreinte en se faisant un peu plus petite entre ses bras. Maintenant qu’elle était si proche, cela semblait comme une évidence. Elle ne voulait plus le quitter. Elle lui demanda cependant s’il préférait qu’elle prenne une autre chambre pour le séjour. Bien sûr qu’elle l’aurait fait s’il le lui avait demandé. Elle n’aurait même pas essayé de le convaincre. Elle fronça le nez quand Syjad l’embrassa, souriant par la même occasion. Mais quand le brun posa ses lèvres sur celles de la Française, elle leva la main pour la passer dans ses cheveux. Elle se mordit doucement la lèvre en le regardant « j’espérais que tu dirais ça » Elle le réalisait à présent. Elle voulait rester près de lui ce soir.

Syjad parla de la ville, d’aller visiter ses ruelles et ses monuments. Louise détourna un instant son regard vers l’extérieur, caressant toujours d’une main les cheveux du brun, avant de poser ses prunelles bleues sur lui. « J’avoue qu’avec le train et l’anticipation…Je suis vraiment fatiguée » Sa main vira pour caresser tendrement la joue de Syjad « Pourquoi ne pas passer la soirée ici ? Tu as dû avoir une grosse journée également » Ils auraient tout le temps de visiter le lendemain. Attrapant la main du brun, elle tourna sur elle-même, comme elle l’aurait fait sur la piste de danse avant de mettre les deux bras autour de son cou et de le regarder dans les yeux. Oui elle était heureuse. Toute la pression des dernières heures retombait. Il n’était pas venu à Naples accompagné et il semblait lui aussi heureux des évènements. Que demander de plus ? Elle se mit sur la pointe des pieds pour glisser à son oreille « J’ai amené une bouteille de vin… »



code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




Million dreams

≈ Sometimes, life gives you a second chance

Revenir en haut Aller en bas
Syjad RahotepToujours frais après un litre de café
Syjad Rahotep
http://www.ciao-vecchio.com/t5800-une-bonne-bibliotheque-est-le- http://www.ciao-vecchio.com/t5812-syjad-suis-ton-coeur-aussi-longtemps-que-tu-vis#183480
Faceclaim : Mena Massoud ©RQ + littlewolf
Messages : 674 - Points : 503
(hot) Qui l’a vue a tout vu. || Louise Tumblr_psyfvlZzu51ynip0yo3_400
Âge : 33 ans
Métier : Traducteur pour l’ambassade Egyptienne de Rome et le consulat Egyptien de Milan.
(hot) Qui l’a vue a tout vu. || Louise Empty
Sujet: Re: (hot) Qui l’a vue a tout vu. || Louise ( le Lun 3 Fév 2020 - 23:13 )
Ses joues se mirent à rougir en l’entendant dire qu’il était mignon en plus d’être intelligent. Il avait réellement l’impression d’être dans un film, dans un de ses nombreux rêves. Louise pensait réellement ça de lui ? Est-ce qu’il était en droit d’espérer que tout cela n’allait pas s’arrêter demain ou bien le surlendemain ? Son cœur ne pourrait pas survivre à une telle déception. Il le savait. Syjad avait attendu des années pour ne serait-ce avoir qu’un regard de la part de cette danseuse à la peau de porcelaine. Il ne pourrait pas se résigner à la laisser partir maintenant qu’il avait goûté aux fruits interdit qu’avaient toujours sembler être ses lèvres.

“Mignonne et intelligente… Mais ça, je le savais déjà.” Répliqua-t-il quand elle expliquait le pourquoi du comment de sa présence ici. Il hocha la tête : “Bien sûr, je t’emmènerai au bout du monde si tu me le demandes même.” Il sourit un peu plus : “Ou bien Rome, c’est plus près.” Pourtant, il était bel et bien prêt à l’emmener partout. Visiter les quatre coins du monde, voir ses yeux s’illuminer devant les beautés que ce dernier à offrir…

Syjad retourna sur la terre ferme quand il sentit le froid de son éloignement l’entourer. Il la suivit du regard avant d’aller la rejoindre doucement en se glissant derrière elle : se permettant des choses qu’il s’était toujours interdites. Il la serra contre lui et baissa ses yeux pour regarder leurs mains entrelacées. Son père allait le tuer de se rapprocher d’une femme qu’il n’a pas choisie, mais comme il s’en moquait. Il ne voulait que Louise. Il n’y avait qu’elle. Alors, quand elle se tourna pour demander innocemment si elle devait prendre une chambre : Syjad lui embrassa le nez pour la faire taire. Non. Il n’en était pas question. Elle dormirait avec lui, même s’il ne se passait rien, même s’il aurait juste la chance de la contempler. Il proposa de sortir, Louise décidait le programme de la soirée : après tout, c’était sa première fois à Rome. Syjad commençait à connaître les rues maintenant. Frissonnant à son toucher, il comprit où elle voulait en venir et son sourire s’étira un peu plus.

“On n’a même pas besoin de descendre au restaurant en bas, on peut commander le room service…” Pour sûr qu’il allait profiter de toutes les occasions pour rester en tête-à-tête avec elle. Jamais il n’avait abusé de la générosité de son employeur alors ce soir, il le pouvait.

Le traducteur la fit tourner sur elle-même, l’admirant un peu plus : la regardant comme s’il la découvrait pour la première fois. Il ferma les yeux en sentant le souffle de Louise au creux de son oreille. Il en profita pour déposer un baiser dans son cou en posant ses mains sur ses hanches :

“Je ne bois que rarement, mais pour toi ? Je ferais une exception…” Il remonta son baiser sur sa gorge : “J’espère qu’il est français au moins…?” Il embrassa sa mâchoire : “Il semblerait que mes plats préférés viennent tous de ton pays.” Il déposa cette fois-ci ses lèvres sur Louise : se faisant plus entreprenant.

Il serra le tissu de son chandail et l’attira à lui pour qu’elle soit collée à son bassin. Ses baisers, qui étaient chastes il y a quelques secondes se firent plus langoureux tandis que ses mains remontaient dans son dos. À bout de souffle, il s’éloigna à contre-cœur sans la quitter du regard.

“Je vais aller chercher les verres.”

Il sourit et s’éloigna pour aller dans la salle de bain. Il en profita pour prendre de longues inspirations et tentés de se calmer. Syjad ne voulait pas laisser les émotions gagner, mais quand ce dont vous avez rêvé se réalisait… Il était difficile de rationaliser. Il se passa un peu d’eau sur le visage, l’essuya et se donna deux gifles silencieusement avant de ressortir avec le but de sa disparition un peu précipitée.

“Je te laisse le servir, tu t’y connais mieux que moi.”


Love is the way
Life is a journey, not a destination ✻ Laisser son cœur prendre les reines, c’est aussi s’ouvrir et se laisser agréablement surprendre par des gens déjà présents dans notre vie.
Revenir en haut Aller en bas
Louise Bellecour10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Louise Bellecour
https://www.ciao-vecchio.com/t5572-louise-nobody-puts-baby-in-a- https://www.ciao-vecchio.com/t5608-louise-sweet-dreams-are-made-of-this
Faceclaim : Sarah Gadon @lux aeterna
Je suis absent-e : Présence réduite jusqu'au 31/03
Messages : 451 - Points : 869
(hot) Qui l’a vue a tout vu. || Louise Tumblr_inline_o1fmfq71UK1rifr4k_500
Âge : 33 printemps (17/12/86)
Métier : Ancienne danseuse étoile, elle a tout laissé tomber pour s'acheter un fond de commerce et faire son petit salon de thé.
(hot) Qui l’a vue a tout vu. || Louise Empty
Sujet: Re: (hot) Qui l’a vue a tout vu. || Louise ( le Mar 11 Fév 2020 - 17:16 )

Qui l'a vue à tout vu @Syjad Rahotep.


Syjad lui rendit son compliment, ajoutant qu’il l’emmènerait au bout du monde si elle le souhaitait. La blonde sourit, il avait toujours eu une facilité avec les mots, un atout qui savait faire fondre le cœur de la Française. « Commençons par Rome oui » Elle hocha la tête, son sourire s’élargissant devant celui du brun. Elle leva les yeux vers lui, prise d’une touche de sincérité et de romantisme. « Que tu me fasses découvrir toutes les belles choses dont tu parlais dans tes vidéos » Ou ses lettres. La vie de Syjad avait toujours fait rêver la blonde, qui se sentait parfois coincées entre les chaines de son éducation. Oui elle avait voyagé, mais elle ne choisissait jamais la destination. Et même quand elle partait avec son ex-fiancé, il préférait rester en Europe, ne pas trop s’éloigner de son pays natal. Antoine organisait tout, préférant préserver la forme de sa fiancée plutôt que de lui faire pétiller les yeux.  La blonde s’en trouvait souvent frustrée, voulant découvrir toutes les merveilles que le monde a à offrir.

Elle s’éloigna pour admirer la vue, mais bientôt la chaleur de Syjad lui manqua. Sans y réfléchir, elle tendit alors la main pour qu’il se rapproche de nouveau. Elle profitait de chaque moment, chaque instant de douceur. Et s’ils auraient pu se balader dans la fraîcheur hivernale de la capitale, Louise décida au contraire de rester avec lui, dans la chambre. Après tout, il lui avait donné l’autorisation de rester avec lui pour ce soir. « Je ne dis jamais non au room-service ». Parce qu’elle en avait usé. Le plus souvent, en sortant d’une représentation, elle était tellement fatiguée qu’elle optait pour un diner seule dans sa chambre d’hôtel. Cela pouvait sembler solitaire, mais elle avait besoin de ce moment de calme après le travail et la concentration. Chaque soir était intense, chaque mouvement était encré dans son corps et elle se donnait à 150%.

Elle proposa un toast. A eux, même si elle ne le disait pas ouvertement. Elle savait que l’Egyptien ne buvait que très peu. Louise frissonna au contact de Syjad, sentant une chaleur nouvelle envahir son corps alors que les baisers devenaient plus entreprenants. Elle en oublia sa remarque sur la provenance du vin, ne répondant même pas à sa question. Non, toute son attention était attirée par autre chose : Syjad. Le traducteur semblait la défaire de quelques neurones quand ses lèvres se posaient ainsi sur les siennes. Il la rapprocha de lui et elle en profita pour poser ses mains sur son torse, ne décollant pas ses lèvres. Et alors qu’elle s’apprêtait à remonter sa dextre sur le cou du brun, celui-ci s’éloigna. Louise s’en trouva frustrée, ne comprit pas pourquoi tout semblait bien trop vide d’un coup. Le rouge aux joues, une chaleur qu’elle n’arrivait pas à faire taire dans le bas du ventre, elle se contenta d’hocher la tête alors que l’Egyptien se dirigea vers la salle de bain.

La Française souffla longuement pour se remettre les idées en place. Voyons, elle n’allait pas lui sauter dessus à peine arrivée quand même, pour qu’elle genre de femme allait-il la prendre ?

Après avoir remis ses cheveux en place, elle alla vers sa valise pour en sortir la bouteille de vin. Elle l’ouvrit et tourna la tête en entendant Syjad ressortir. Elle sut que toutes ses bonnes résolutions venaient de voler en éclats. « J’espère qu’il te plaira. Je l’ai trouvé dans une petite boutique Française » Elle n’avait pas pris n’importe quoi non. Elle servit les deux verres et lui lança un sourire avant de pousser le récipient vers l’Egyptien. « A…Nous ? » Elle l’espérait oui, et vu l’ambiance électrique qu’elle sentait dans la chambre depuis les baisers de Syjad, elle rougit juste en imaginant la suite. Et d’ailleurs, avant même qu’il puisse porter le verre à ses lèvres, elle lui vola un baiser. Timide certes, mais franc. Puis elle fit trinquer avant de boire quelques gorgées de la boisson. « Je suis plutôt contente de mon choix, j’avoue » Elle n’avait rien prit de trop fort non.


code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




Million dreams

≈ Sometimes, life gives you a second chance

Revenir en haut Aller en bas
Syjad RahotepToujours frais après un litre de café
Syjad Rahotep
http://www.ciao-vecchio.com/t5800-une-bonne-bibliotheque-est-le- http://www.ciao-vecchio.com/t5812-syjad-suis-ton-coeur-aussi-longtemps-que-tu-vis#183480
Faceclaim : Mena Massoud ©RQ + littlewolf
Messages : 674 - Points : 503
(hot) Qui l’a vue a tout vu. || Louise Tumblr_psyfvlZzu51ynip0yo3_400
Âge : 33 ans
Métier : Traducteur pour l’ambassade Egyptienne de Rome et le consulat Egyptien de Milan.
(hot) Qui l’a vue a tout vu. || Louise Empty
Sujet: Re: (hot) Qui l’a vue a tout vu. || Louise ( le Ven 14 Fév 2020 - 23:46 )
Oui, mille fois oui. Si elle lui demandait là, maintenant tout de suite de l’emmener au Japon, en Australie, en Amérique : il le ferait sans hésitation. Syjad avait toujours rêvé d’un compagnon de route et même dans ceux les plus fous : jamais il n’avait pensé que la belle pourrait être celle qui serait à ses côtés. Cela était mettre la charrue avant les bœufs et il ne mangeait pas de ce pain-là. Il préférait se contenter de ce que le présent lui offrait et en cet instant : les lèvres de Louise étaient tout ce dont il avait besoin, envie. Et puis il ne résista pas à l’envi de se glisser derrière elle pour pouvoir admirer la vue de son hôtel. Avec sa chambre en hauteur : ils dominaient le centre-ville et les quelques ruines qui faisaient partie même du centre. Souriant en l’entendant accepter le room service, il embrassa ses cheveux en prenant une longue respiration. Il était si bien. En cet instant. Il oubliait tout, absolument tout. Seule la femme dans ses bras comptait. Le contact fut rompu alors qu’elle parlait d’ouvrir une bouteille de vin. Il la suivit sans pour autant résister à l’envi de coller son corps au sien pour l’embrasser à nouveau. Comme pour se raisonner que cela n’était pas une de ses fantaisies : mais bien la réalité. Une qu’il avait attendue et qu’il comptait bien savourer. Lentement, mais sûrement, comme on mangerait une boîte de chocolats hors de prix. C’est pourquoi, en sentant son corps et son cœur s’emballer, il prétexta aller chercher des verres pour s’éloigner dans la salle de bains et se ressaisir le temps qu’elle ouvre le vin. Syjad était ému. Il ne l’avait pas été depuis des années et cela le chamboulait.

Revenant dans la chambre, il leva en l’air ses trouvailles et la laissa remplir les deux verres. “Je ne m’y connais pas du tout alors pour le coup : je te fais confiance.” Les yeux fermés. Il attrapa son propre calice et le leva doucement : “À nous et à Rome.” Il lui offrit son plus beau sourire avant de prendre une gorgée pour se calmer. Quelle erreur… Il réfléchit et puis il dit : “Tu veux regarder un film ?” Il posa son verre sur la table de chevet et se jeta sur le lit : “Il est tellement confortable que quand tu vas t’allonger dessus : tu ne voudras plus jamais en sortir. On peut coconner ce soir et manger au lit. Parce qu’on est des adultes responsables hein ?”


Love is the way
Life is a journey, not a destination ✻ Laisser son cœur prendre les reines, c’est aussi s’ouvrir et se laisser agréablement surprendre par des gens déjà présents dans notre vie.
Revenir en haut Aller en bas
Louise Bellecour10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Louise Bellecour
https://www.ciao-vecchio.com/t5572-louise-nobody-puts-baby-in-a- https://www.ciao-vecchio.com/t5608-louise-sweet-dreams-are-made-of-this
Faceclaim : Sarah Gadon @lux aeterna
Je suis absent-e : Présence réduite jusqu'au 31/03
Messages : 451 - Points : 869
(hot) Qui l’a vue a tout vu. || Louise Tumblr_inline_o1fmfq71UK1rifr4k_500
Âge : 33 printemps (17/12/86)
Métier : Ancienne danseuse étoile, elle a tout laissé tomber pour s'acheter un fond de commerce et faire son petit salon de thé.
(hot) Qui l’a vue a tout vu. || Louise Empty
Sujet: Re: (hot) Qui l’a vue a tout vu. || Louise ( le Dim 16 Fév 2020 - 21:44 )

Qui l'a vue à tout vu @Syjad Rahotep.


Alors c’était décidé, ils resteraient à l’hôtel pour la première soirée : leur première soirée. Louise voulait la rendre spéciale, particulière, juste à eux. Elle servit l’alcool et trinqua à un nouveau chapitre de leur vie. C’était maintenant à eux d’écrire l’histoire, la plus belle de toute. La française porta le verre à ses lèvres, voyant l’Egyptien faire de même. Elle sourit quand il s’installa sur le lit et hocha la tête avant de poser sa coupe sur la seconde table de chevet. « Alors là, tu me prends par les sentiments ». Même si elle ne voulait pas regarder un film non. Depuis qu’il s’était éloigné, Louise ne voulait que se rapprocher de lui. Elle y pensait depuis de longs mois maintenant, sans pour autant laisser les émotions la gagner. Elle avait eu peur de s’emballer, de voir des signes là où il n’y en avait pas. Ce soir, c’était différent.

Alors elle se pencha pour dé-zipper ses bottines, tendant ses jambes pour laisser tout le loisir à Syjad de déposer les yeux sur ses courbes. Elle les retira et se releva lentement, passant la main dans ses cheveux. Louise se faisait féline, sensuelle. Elle jouait de ses hanches pour attirer le regard du brun. Depuis combien de temps n’avait-elle pas été ainsi ? Elle voulait plaire. Mais pas à tout le monde, juste à lui, à Syjad. Continuant ses mouvements, elle s’avança vers le lit. Elle ne pouvait même pas blâmer l’alcool pour ses gestes, la gorgée de vin ne faisait aucun effet. Non, c’était bien le traducteur qui faisait remonter autant de désirs. Assise sur le matelas, elle leva la main pour la poser sur la joue du brun. Caressant doucement sa peau, ne lâchant pas ses yeux du regard, elle approcha son visage pour l’embrasser de nouveau. Le roomservice pourrait attendre. Elle savait qu’elle ne se lasserait jamais de ses lèvres. Sa main descendit dans le cou de Syjad, touchant du bout des doigts son épiderme. Elle voulait en découvrir plus. Chaque parcelle de peau. Alors doucement elle décala son visage, posant ses doigts sur les boutons de la chemise de l’Egyptien. « Peut-être que je pourrais te mettre en appétit… ? » Elle ouvrit le premier bouton, non sans embrasser sa mâchoire à plusieurs reprises, avant de s’attaquer au deuxième. La Française prenait son temps, s’attardait sur les réactions de l’homme lui faisait face. Elle ne pouvait pas prétendre avoir eu beaucoup de partenaires, mais ce qu’elle voulait ce soir : c’était lui.



code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


[/quote]


Million dreams

≈ Sometimes, life gives you a second chance

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(hot) Qui l’a vue a tout vu. || Louise Empty
Sujet: Re: (hot) Qui l’a vue a tout vu. || Louise ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- (hot) Qui l’a vue a tout vu. || Louise -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2  Suivant