Revenir en haut
Aller en bas

-50%
Le deal à ne pas rater :
Câble HDMI 4K Plaqué Or en Nylon Tressé – 2 mètres [Vente Flash]
5.49 € 10.99 €
Voir le deal

 

- Tourner la page. || Loris & Marcello & Mateo -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Quartier Spagnoli :: Rues du quartier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Jack Delaney10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Jack Delaney
https://www.ciao-vecchio.com/t5126-felicitations-tu-vas-bientot- https://www.ciao-vecchio.com/t5136-la-vie-est-un-reve-effrayant-james
Faceclaim : Tom Hiddleston @Aerie & ©hearthkiwi
Messages : 859 - Points : 2328
Tourner la page. || Loris & Marcello & Mateo Tumblr_inline_ogsyt5OEvl1rifr4k_500
Âge : 35 ans
Métier : Médecin légiste
Tourner la page. || Loris & Marcello & Mateo Empty
Sujet: Tourner la page. || Loris & Marcello & Mateo ( le Sam 11 Jan 2020 - 22:41 )
En se réveillant ce matin, Jack avait décidé de se reprendre en main. Il enfila son costume bleu Albert, enfila ses chaussures marron cirés et descendit au barbier en bas de chez lui pour dompter ses cheveux mi-longs et sa barbe. S'il gardait une longueur raisonnable : il ressemblait maintenant à quelque chose. Il savait que bientôt, il devrait retourner au travail et cela le stressait quelque peu. Jack savait déjà que les moments difficiles le tireraient vers le bas. Que les petites voix lui diront encore d'en finir, mais il ne le pouvait pas. Les orphelins comptaient sur lui, mais pas que. Ebba aussi. Cette Louve qu'il avait apprivoisée. D'ailleurs, une course était prévue ce soir et il comptait bien la gagner : lui montrer que leur relation n'arrêtait pas la compétition. Il avait une victoire d'avance sur elle : Ebba devait y remédier.
En remontant chez lui, envoyant un sms par la même occasion à Loris pour savoir s'il était toujours ok pour se retrouver à leur bar habituel : à voisine l'interpella en panique. Elle devait aller à l'hôpital pour aider sa grand-mère, mais ne voulait pas emmener sa petite fille de quatre ans. Elle demandait donc à Jack de la garder et il aurait refusé : s'il n'avait pas vu les grands yeux de la petite. Un visage d'ange pour cacher un diable. Acceptant, le cœur lourd, il ouvrit son appartement et la laissa rentrer. Le petit monstre se calma rapidement heureusement quand elle comprit que sa baby-sitter n'allait pas bien. L'après-midi passa lentement. Chaque fois qu'il regardait l'enfant son cœur s'arrêtait et ses intestins faisaient des nœuds. Pourtant, la candeur de Maria dérida son visage alors qu'ils mangeaient tous les deux les chocolats du calendrier de l'Avent que Jack n'avait pas eu le courage d'ouvrir. Et après cela ils ont préparés une bûche pour la voisine au-dessus qui laissait les poubelles devant sa porte d'entrée et apparemment "avait un troupeau d'hippopotames tous les soirs chez elle" empêchant Maria de dormir. Pendant quelques heures, Jack a retrouvé le sourire. Il a rit, il a fait des bêtises comme si cette enfant était sa vie. Et la vie était si belle… Le retour à la réalité était dur, très dur même.

Finalement, il était l'heure de rejoindre Loris alors il prit ses clés et sortit de l'appartement pour retrouver son frère de cœur. Depuis quelques mois ils ne faisaient plus cette tradition. Cela était sa faute, mais si c'était pour que Loris paye ses boissons en lui tendant des kleenex ce n'était pas la peine selon lui. Le patron sourit en voyant.

"Jack ! Ca fait des lustres."
Un sourire avisé, le concerné leva sa main. "Je te sers l'habituelle ?" Il hocha la tête : "Coca Zero s'il te plaît. J'ai une course ce soir."

Le patron comprendrait. Il alla s'installer à la table qui était devenue la leur par la force des choses. Ce soir, ils ne joueraient pas au billard. Ils ne s'étaient pas vus depuis l'enterrement. Ils avaient du temps à rattraper. Jack voulait aussi montrer qu'il faisait des efforts. Tant pis si demain il faisait trois pas en arrière : aujourd'hui il regardait devant lui. Il devait demander un grand service à Loris car il savait que seul : il n’y arriverait pas.


L’esprit oublie toutes les souffrances quand le chagrin a des compagnons et que l’amitié le console.
William Shakespeare ♛ by wiise


Dernière édition par Jack Delaney le Dim 19 Avr 2020 - 17:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Loris VeraciToujours frais après un litre de café
Loris Veraci
http://www.ciao-vecchio.com/t7583-loris-o-break-me-down-and-buil http://www.ciao-vecchio.com/t7584-loris-o-i-wanna-be-the-slip-word-upon-your-lip
Faceclaim : Thom Morell ©Art Acide (avatar), Djoan & Ealitya (gifs)
Messages : 935 - Points : 2751
Tourner la page. || Loris & Marcello & Mateo Giphy-downsized
Âge : trente-cinq pétales.
Métier : anciennement artiste peintre qui tient depuis 2005, ses vingt-trois ans, une galerie d'art et photographie contemporain. Il organise des expositions et assure la promotion des artistes qu'il met en avant, les accompagnant jusqu'à ce qu'ils prennent des chemins différents. Egalement, il est photographe à ses heures perdues et propose des séances shooting pour ceux qui manquent de confiance en soi.
Tourner la page. || Loris & Marcello & Mateo Empty
Sujet: Re: Tourner la page. || Loris & Marcello & Mateo ( le Dim 23 Fév 2020 - 21:23 )
Ce fameux bar dans lequel il n’a pas remis les pieds depuis le dernier soir où, avec Jack, ils ont partagé un moment sympathique. Entrer à l’intérieur sans lui, ça n’a aucun intérêt et c’est bien trop triste pour qu’il ait pu y songer. Alors ça lui fait étrange de passer le pas de la porte. Ce sentiment est aussi positif qu’angoissant ; il ignore comment il trouvera son ami. Depuis l’annonce de la mort de sa fille, puis l’enterrement, il craint que Jack se tire vers le bas, qu’il s’enfonce dans un gouffre sans jamais remonter. Jusque-là, il vivait avec l’espoir de revoir sa gamine en vie, avec son joli sourire, mais celui-ci lui a retiré. Tout ce que Loris peut faire pour l’aider, c’est d’être disponible et de reprendre leurs habitudes, au moins pour qu’il se raccroche à quelque chose : eux, les orphelins qui ne le laissent pas tomber, qui sont toujours là pour eux, à n’importe quelle heure de la nuit. S’il lui envoyait un message à trois heures du matin, il se déplacerait sans broncher, espérant avoir l’oreille assez attentive pour ne pas rater le bruit qu’il émettra.

C’est avec un sourire qu’il aperçoit son ami au loin. Il s’appuie au bar pour saluer le barman qu’ils connaissent bien et qui ne peut s’empêcher de jouer au curieux, en l’interrogeant sur l’état de Jack. L’italien se contente de confier qu’il tient le coup, avant de s’éloigner pour le rejoindre. « Salut. Marcello devrait être de la partie, normalement. » dit-il, en jetant un coup d’œil à son téléphone afin de vérifier qu’il n’ait pas un message réponse de sa part. Normalement, ces soirées, c’est pour se retrouver entre bonhommes. Il y a des choses qu’on ne peut pas toujours se permettre de dévoiler avec les filles et ce, même s’ils les adorent. « Comment tu vas aujourd’hui ? » Un peu mieux ? Moins bien ? Pas du tout bien ? Loris tire sur le dossier de sa chaise et s’assoit en face de lui, le regard ancré dans le sien. Il aimerait tant pouvoir porter une partie du poids qu’il a sur les épaules, qui les affaisse.


Toi, avec des yeux tristes, ne te décourage pas. Oh je réalise, c'est dur de prendre confiance dans un monde plein de gens. Tu peux tout perdre de vue et la noirceur en toi peut te faire te sentir si insignifiant. Montre-moi un sourire puis ne sois pas malheureuse. Si ce monde te rend fou et que tu as pris tout ce que tu pouvais porter. Appelle-moi simplement, parce que tu sais que je serai là. Et je verrai tes vraies couleurs briller.
Revenir en haut Aller en bas
Marcello DescontiLe vin est un puissant lubrifiant social
Marcello Desconti
https://www.ciao-vecchio.com/t6585-marcello-un-pour-tous-et-tous http://www.ciao-vecchio.com/t6615-marcello-rather-be-the-hunter-than-the-prey#221598
Faceclaim : Matthias Schoenearts @obviously
Messages : 1105 - Points : 838
Tourner la page. || Loris & Marcello & Mateo 88a576dec8a254d933d0620212ed416438849df6
Âge : 37 bougies (20/12)
Métier : Boxeur professionnel, bien qu'il commence à se faire un peu "vieux" pour le domaine
Tourner la page. || Loris & Marcello & Mateo Empty
Sujet: Re: Tourner la page. || Loris & Marcello & Mateo ( le Lun 27 Avr 2020 - 14:32 )
Cela fait plusieurs semaines que Loris, Jack, Mateo et Marcello ne se sont pas retrouvés autour d’une pinte de bière. C’était presque une habitude avant, mais depuis l’enterrement de la fille du médecin, ils n’ont pas pris le temps de le faire. Comment en vouloir à Jack ? Personne ne le fait évidemment, bien au contraire. Les orphelins tentent constamment de l’aider, chacun à leur façon. Un pas à la fois, avancer même si c’est à la vitesse d’une tortue. Cela n’a pas d’importance tant qu’il continue à regarder devant lui. Passant rapidement à la douche après l’entraînement, Marcello entend son téléphone vibrer. Il prend le temps de s’habiller avant de lire le message de Loris, lui rappelant le rendez-vous avec les autres hommes de la petite bande. Le boxeur n’aurait jamais oublié. Il termine de se préparer et fourre ses clefs et son porte feuille dans la poche de sa veste avant de sortir de chez lui.

Dans le taxi le menant jusqu’au bar, Marcello réalise qu’il n’est pas tout à fait à l’aise. C’est bien la première fois que ce genre de sentiment s’empare de lui alors qu’il va voir ses frères. Pour tout dire : il s’inquiète. Jack a tous les droits de flancher, il a même le droit de couler. Les orphelins seront là pour le repêcher et lui tenir la tête hors de l’eau. Mais égoïstement, c’est une vision que Marcello préférerait ne pas voir. Jack est fort, il l’a toujours été.

Perdu dans ses pensées, le boxeur ne voit pas passer le trajet. Si bien que le chauffeur doit se retourner vers lui pour que Marcello comprenne qu’il est arrivé. Il s’excuse, glisse quelques billets dans la main de l’homme et sort pour entrer dans le bar. Son regard se dirige directement vers leur table et il y voit Loris et Jack. Mateo ne devrait pas tarder. L’Italien leur fait un signe avant de passer au comptoir pour demander une pinte de bière. Il attend un instant et sa boisson finalement en main, il s’approche des deux hommes. « Désolé, l’entraînement a duré plus longtemps que d’habitude ». Il pose le verre sur la table avant de s’asseoir à son tour « Comment vous allez ? » Il ne dirige pas sa question simplement sur Jack, il ne veut pas qu’il se sente questionné à peine arrivé. Ils auront bien le temps de développer ce sujet plus tard, si l’envie lui prend.

HJ:
 


If you want a rainbow you have to put up with the rain



Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
Tourner la page. || Loris & Marcello & Mateo Empty
Sujet: Re: Tourner la page. || Loris & Marcello & Mateo ( le Dim 24 Mai 2020 - 17:48 )
Mateo allait être en retard, encore et toujours. Il n’avait pas forcément un problème avec la ponctualité, mais il était quelqu’un de très occupé ces derniers temps. Un peu occupé dirait-on, un peu beaucoup même… Si bien qu’il était vrai qu’il n’avait pas trop accordé de temps à ses amis. Mais il savait combien aujourd’hui ce rendez-vous, dans ce bar était plus qu’important. Il fallait soutenir Jack face au drame qu’il vivait. Ce genre de chose n’était pas facile et Mateo n’était vraiment pas doué avec ce genre de situation à gérer, mais il ferait acte de présence quoiqu'il arrive. Alors le brun se dépêchait de quitter son emploi après avoir fait ses heures et il filait chez lui pour au moins prendre quelques minutes pour se rafraîchir.

Enfin proche du bar, il garait sa moto non loin et prit le soin de bien mettre la sécurité. Manquerait plus qu’on la lui vole. Enfin fait, il arrivait dans le lieu où les garçons devaient se trouver déjà, et ceux depuis un petit moment, Mateo ne passait même pas au comptoir, casque de moto sous le bras, sachant qu’il était déjà bien en retard. Quel ami il faisait. Enfin il aperçut le petit groupe et se pressait pour aller à leur encontre, le jeune homme vit qu’ils avaient tous commandé, et de plus il arrivait juste à la fin de la phrase de Marcello.

« Salut ! Désolé vraiment du retard... Ca va, et vous ? »

Mateo serra la main tour à tour de ses potes, avant de s’asseoir à la seule place qui restait de libre, il posait son casque de moto à ses pieds en soufflant et relevant la tête pour regarder ses amis tour à tour, bien entendu ils n’avaient pas changé, bien qu’on pût voir les traits malheureux de Jack et sentir l’ambiance qui était un peu... Pesante ? Peut-être qu'ils allaient tous marcher sur des oeufs.

« J’ai oublié de commander. Tant pis... »

HJ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Jack Delaney10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Jack Delaney
https://www.ciao-vecchio.com/t5126-felicitations-tu-vas-bientot- https://www.ciao-vecchio.com/t5136-la-vie-est-un-reve-effrayant-james
Faceclaim : Tom Hiddleston @Aerie & ©hearthkiwi
Messages : 859 - Points : 2328
Tourner la page. || Loris & Marcello & Mateo Tumblr_inline_ogsyt5OEvl1rifr4k_500
Âge : 35 ans
Métier : Médecin légiste
Tourner la page. || Loris & Marcello & Mateo Empty
Sujet: Re: Tourner la page. || Loris & Marcello & Mateo ( le Lun 25 Mai 2020 - 13:07 )
Dans le bar, en attendant ses frères de cœur, Jack sirotait son coca en regardant les gens rires, parler. Leur vie semblait si légère comparer à la sienne. Evidemment, il savait que pour beaucoup cela était juste une apparence, mais tout de même. Ils arrivaient à prétendre : là où il n’en était plus capable. En voyant Loris, il cligna plusieurs fois des yeux et lui fit un signe de loin pour le laisser commander. Il hocha la tête :

“Matteo devrait nous rejoindre aussi.” Il l’avait contacté plus tôt dans la journée. Jack allait avoir besoin des trois hommes pour la prochaine étape. Ils ne seraient pas de trop. Il ne voulait pas demander aux filles, il ne vouait pas qu’elles le voient dans cet état pitoyable au fond : il souhaitait seulement les protéger. Quand Loris lui demanda comme il allait : le docteur haussa les épaules. “La douleur ne disparaît pas… Je m’en accommode. Aujourd’hui, j’ai dû garder la fille de ma voisine.” Cela avait été aussi dur qu’agréable.

C’est au tour de Marcello de faire son entrée. Comme pour Loris, il lui sourit de loin : une triste risette, mais cela étaient mieux que rien. Il le suivit du regard jusqu’à ce qu’il s’installe à côté de lui. Il avait pensé plusieurs fois à venir se réfugier dans les bras du boxeur. Ebba avait son cœur, il l’aimait profondément, mais le blond avait toujours eu une place particulière contrairement aux autres de ses frères. Dans une autre vie, ils étaient probablement ensemble. C’est ce qu’il se disait. Il alla répondre, mais Matteo arriva. Ce qui le fit sourire à nouveau. Jack fit signe au barman d’apporter la boisson habituelle de son frère de cœur avant de répondre à son tour :

“Un peu mieux qu’hier, pire que demain.” Se contenta-t-il de répondre en ne sachant absolument pas dans quel état il serait dans quelques jours. Il ne pouvait pas anticiper, ni prévoir. “Merci à tous d’être venu.” Il se racla la gorge. “Je… Je vais avoir besoin de vous.” Jack baissa ses yeux dans sa boisson, fit tourner le verre entre ses doigts. Le barman apporta la commande de Matteo, une fois ce dernier partit il fit part de sa requête : “Je… J’ai besoin de votre aide pour ranger les affaires de Mia.” Difficilement, il avala sa salive en relevant ses yeux vers eux : se retenant de ne pas pleurer en utilisant son prénom : “Je… Je pense qu’il est temps. J’ai essayé de le faire tout seul… Mais je ne peux pas.” Il glissa son regard vers Loris, lui qui l’avait trouvé avec la corde au cou. “Je pensais changer d’appartement, mais je sais qu'où que j’aille : son absence sera la même alors autant tenter de faire quelque chose de sa chambre.” Même si elle n’avait jamais dormi dedans.


L’esprit oublie toutes les souffrances quand le chagrin a des compagnons et que l’amitié le console.
William Shakespeare ♛ by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Loris VeraciToujours frais après un litre de café
Loris Veraci
http://www.ciao-vecchio.com/t7583-loris-o-break-me-down-and-buil http://www.ciao-vecchio.com/t7584-loris-o-i-wanna-be-the-slip-word-upon-your-lip
Faceclaim : Thom Morell ©Art Acide (avatar), Djoan & Ealitya (gifs)
Messages : 935 - Points : 2751
Tourner la page. || Loris & Marcello & Mateo Giphy-downsized
Âge : trente-cinq pétales.
Métier : anciennement artiste peintre qui tient depuis 2005, ses vingt-trois ans, une galerie d'art et photographie contemporain. Il organise des expositions et assure la promotion des artistes qu'il met en avant, les accompagnant jusqu'à ce qu'ils prennent des chemins différents. Egalement, il est photographe à ses heures perdues et propose des séances shooting pour ceux qui manquent de confiance en soi.
Tourner la page. || Loris & Marcello & Mateo Empty
Sujet: Re: Tourner la page. || Loris & Marcello & Mateo ( le Lun 15 Juin 2020 - 13:11 )
Calme en apparence, mais inquiet au fond de lui, Loris attend avec appréhension la réponse à sa question. Il sait bien que Jack n’est pas au mieux de sa forme et il a conscience également que pour se reconstruire pleinement après un tel événement, il se passera probablement de longues années, chose qui lui va très bien, à condition de ne pas le retrouver une nouvelle fois avec la corde au cou. Et c’est probablement ça qui l’effraie le plus ; ne pas être en mesure de savoir ce qu’il fait, quand il le fait, alors, des moments comme celui-ci, où tout le monde se réuni, il les chérit. Ils ont connu plus léger comme instant, mais au moins, ils sont ensemble pour s’épauler dans n’importe quelle circonstance.
D’un signe de tête, l’italien acquiesce, s’apprête à l’interroger sur ce baby-sitting, lorsque Marcello arrive pour les saluer, et Mateo peu de temps après. C’est avec un sourire qu’il les accueille, serrant la main de chacun. « Pas de soucis pour le retard. On s’y fait. » dit-il, sur un air taquin, afin de les embêter tous les deux.
Son attention se repose alors sur Jack qui prend la parole avec difficulté. Le sujet est si délicat qu’il ne peut que le comprendre. La requête est touchante, prouve aussi leur différence. Là où Jack a besoin de leur aide précieuse, lui n’y aurait pas songé une minute et s’il trouve ça intime, personnel, de toucher aux affaires de sa fille, s’il craint de faire ce qu’il ne devrait pas faire, il confirme d’une main sur son bras qu’il sera présent. « Tu voudrais qu’on s’y attaque quand ? » Inutile de lui demander s’il a réfléchi, ça semble être le cas. Et il n’est pas non plus utile de lui donner son avis sur cet appartement qui regorge de souvenirs douloureux. Chacun vit sa douleur comme il peut, et personne ne sera jamais en mesure de dire à Jack comment il doit vivre la sienne. Loris ne peut que le soutenir dans sa démarche. « Si c’est maintenant, il faudra attendre que Mateo ait son verre si tu ne veux pas qu’il râle durant des heures. » souffle-t-il, avec pour objectif d’alléger l’ambiance.


Toi, avec des yeux tristes, ne te décourage pas. Oh je réalise, c'est dur de prendre confiance dans un monde plein de gens. Tu peux tout perdre de vue et la noirceur en toi peut te faire te sentir si insignifiant. Montre-moi un sourire puis ne sois pas malheureuse. Si ce monde te rend fou et que tu as pris tout ce que tu pouvais porter. Appelle-moi simplement, parce que tu sais que je serai là. Et je verrai tes vraies couleurs briller.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Tourner la page. || Loris & Marcello & Mateo Empty
Sujet: Re: Tourner la page. || Loris & Marcello & Mateo ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Tourner la page. || Loris & Marcello & Mateo -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Quartier Spagnoli :: Rues du quartier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut