Revenir en haut
Aller en bas


 

- Le Bon Samaritain [PV Lincoln] -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Santa Lucia :: Le Ruby
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Alvaro NavarroLe vin est un puissant lubrifiant social
Alvaro Navarro
http://www.ciao-vecchio.com/t6031-alvaro-navarro-monsieur http://www.ciao-vecchio.com/t6080-alvaro-navarro-monsieur-want-to-deal-with-me
Faceclaim : Johnny Depp
Messages : 394 - Points : 601
Le Bon Samaritain [PV Lincoln] 70.31.245.251-5e229e067c355
Âge : 51 ans
Métier : Propriétaire du Ruby
Le Bon Samaritain [PV Lincoln] Empty
Sujet: Le Bon Samaritain [PV Lincoln] ( le Lun 13 Jan 2020 - 5:14 )
Le Bon Samaritain
Lincoln & Alvaro
J'étais très heureux de constater cette ascension fulgurante de mes chiffres d'affaires. Dire qu'il y a quelques années, certains grands décideurs en entreprise me regardaient de haut, ne voyant aucunement comment j'allais pouvoir reprendre cette entreprise. Le monde des Clubs avait évolué avec les technologies, pourtant les gens ont encore du mal s'exposer à la vue de tous dans un endroit qui éveille la décadence et la vulgarité. Songez de cette manière est la preuve de la non information, de l'esprit borné de plusieurs qui ne sont point capable de voir que le monde change. Que le monde est ouvert à plusieurs découvertes. La religion catholique a perdu de ces ailes amenant le pauvre peuple à agrandir leur horizon et oser se promener dans ce monde vaste de la beauté féminine...

Ce n'est pas un bordel bas de gamme ici. Je ne suis pas un pervers, ni un ce ces profiteurs de l'ignorance des demoiselles. Non, je suis un visionnaire qui croit que la femme est une oeuvre d'art et non pas un objet. Elles s'exposent durant un numéro bien cordé, par un professionnel, sur une scène surélevée, près des regards, mais loin des esprits mal tournés. En effet, je les gardes bien protégées. Par mes hommes, par mes valeurs et mes règles établies de mon entreprise. Oui, je suis prêt à perdre un client fortuné ayant osé franchir la limite que de perdre ma réputation. C'est probablement pour cette raison que ces vieux hommes à cravates ne me croient pas capable de me rendre à leur niveau, car je suis bien au-delà d'eux. Ils ne voient pas les femmes comme je les vois : les détentrices de notre monde et notre avenir.

C'est le message que je veux dégager. Tant dans mon Club qu'avec mes employés: promouvoir les femmes avant-tout. Elles doivent avoir autant de plaisir qu'elles nous en donne. Toutefois, elles ne doivent pas oublier celui qui leur permet de s'épanouir.

Je refusais que mes hommes jouent aux êtres supérieurs tant à la porte qu'au bar. Avoir le pouvoir de choisir ceux qui entrent et ceux qui restent dehors. Servir ceux qu'ils désirent en premier et faire attendre les autres. Oui, nous avons une liste d'invités, mais je tiens à ce que les gens qui arrivent à l'improviste, ou quiconque qui souhaitent boire un verre profitent des joies et du plaisir de mon établissement. Mais, pas de passe-droit, ni de chantage...Moi seul à ce pouvoir. Moi seul à cette capacité d'ajouter ou de rayer un nom comme bon me semble. Je ne permettrais personne de passer par-dessus mes ordres.

Donc, je me permets, quelques fois, de quitter l'étage VIP, de me rendre au rez-de-chaussée et m'assurer moi-même du bon fonctionnement de mon Club. Bien sûr, je me plais à m'y aventurer, rencontrer de nouveau visage et m'amuser.

Certes, je m'amuse jouant des rôles, prenant des postes de simples employés. Cacher ma véritable identité aux yeux de bien des gens ignorant mon véritable rôle, mon véritable pouvoir au sein de cette bâtisse...et plus encore.

J'avais quand même beaucoup de plaisir, sans pour autant exiger l'excellence. Près du bar, j'apparaissais prenant place derrière le comptoir. Je m'approchais d'un de mes excellents barman afin de l'avertir de ma présence et que je prenais une section. Je prenais le temps d'essuyer le comptoir où j'allais prendre place. Mes yeux scrutaient en même temps la salle m'attardant à mes filles. J'avais confiance en elles, mais pas aux hommes qui leur tournaient autour...
CRIMSON DAY


If you think
I look good...
Imagine how I taste...
Revenir en haut Aller en bas
 
- Le Bon Samaritain [PV Lincoln] -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Santa Lucia :: Le Ruby
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut