Revenir en haut
Aller en bas


 

- [terminé] Night-suffering. feat Keith -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Augusto Rinaldi10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1700-comment-vivre-quand-une http://www.ciao-vecchio.com/t1709-tous-ces-moments-se-perdront-dans-loubli-comme-des-larmes-dans-la-pluie-gus
ID : sweety / nath
Faceclaim : Jon Kortajarena + © tearsflight (vava) © frimelda (sign)
Je suis absent-e : présente
Multi-comptes : Safiya Rahotep
Messages : 2680 - Points : 5592

Âge : 30 ans depuis le 17/09
Métier : Restaurateur. Il a repris l'affaire familliale.
Sujet: Re: [terminé] Night-suffering. feat Keith ( le Dim 13 Aoû 2017 - 14:01 )


Night-suffering.
keith & hope
Le sommeil enveloppe Hope. Comme les bras de Keith. Une protection contre ses démons. Mais aucun ne viendra la titiller durant le reste de sa nuit. Elle dort posée et heureuse, tranquille au contre le corps réconfortant de son fils. Elle se réveille avant lui. Elle le regarde. L’entoure de son amour dans quelques gestes doux et simples. Comme elle  aime le faire à chaque fois qu’il a soulagé son sommeil troublé. Puis elle se lève. Sans bruit. Elle sait qu’il a besoin de se poser encore quelques heures. Il a du s’endormir après elle. Entendant en la veillant  le signe que sa mère soit partie au pays de Morphée. Elle rejoint sa salle de danse. Son premier geste du matin. Elle se doute que son fils la rejoindra quand il se réveillera. Ils aiment partager également ses instants. Des instants sincères et profonds ou leurs corps sont liés par la danse. Elle s’échauffe pour rompre son lien avec la nuit. Puis elle s’élance. Gracieuse et divine. Elle s’offre à chaque pas. Elle y va doucement, ne voulant en aucune manière forcer son corps. Et puis son art prend le dessus. Et la danseuse s’abandonne oubliant tout. Plus rien n’existe autour de Hope même pas son reflet dans son miroir. Elle pourrait même danser les yeux fermés. Elle connait par cœur cette pièce. Alors elle se laisse aller. Alliant douceur des mouvements à la perfection de ses gestes. Elle est une autre. C’est comme une renaissance.

Et puis il apparait.
Dans l’embrasure de la porte.
Il inonde la pièce.
De plus de lumière.
Elle s’avance.
Il l’enlace.


Hope retrouve le son fils. Le contact se fait intime. Comme le baiser que Keith dépose au creux de sa nuque. Elle le laisse prendre sa main. Leurs doigts se lient. Et dans un mouvement doux, Keith pose son autre main sur la hanche de sa mère. Alors que la danseuse effleure son épaule. Un regard intense vient caresser l’instant. Et ils se laissent emporter par la musique. Elle se laisse guider pousser par ce bonheur de partager ses pas avec son fils. Tout se fait naturellement, sans retenue, ni barrière. Elle regarde leur reflet le miroir. Leurs regards sont brillants, inondé d’une vague nitescence. Ils sont beaux. En harmonie. Un accord parfait, sans aucune fausse note. Bercer par la passion et par l’amour inconditionnel qu’ils se portent. C’est presque irréel, tellement ce qu’ils dégagent est puissant et indomptable. Preuve que leur amour est immarcescible. Ils dansent. Et dansent encore. Jusqu’à ce que la dernière note tombe. Elle reste blottie contre son fils alors qu’il vient la taquiner de ses mots. « Tu es le meilleur des partenaires mon fils. Et pourtant j’en ai eu mais avec toi tout est si facile. Si parfait. Comme une évidence. Je ne me lacerais jamais de danser avec toi. C’est toujours merveilleux et troublant. »  Elle le couve du regard, fière de ce qu’il est devenu malgré les épreuves qu’il a traversé. « Tu aurais pu exceller dans cet art aussi. » Elle caresse sa joue avec tendresse. « Et si on allait déjeuner j’ai une faim de loup. Pas toi ? » Son corps a besoin de reprendre des forces après ces heures d’abandon.

Elle unit sa main à la sienne.
Ils s’échappent dans la cuisine.
Elle ne peut s’empêcher de le regarder.
Il est sa fierté.
Il est sa chair.
Il est sa vie.
Il est même son oxygène.
Depuis le premier jour où il a envie son corps de sa fragile existence.


Ils entrent dans la cuisine, le souffle encore court. Hope s’affaire rapidement autour du café. Laissant Keith gérer les tartines. Puis elle prépare du jus de fruit frais. Comme dans la danse, ils savent s’harmoniser même dans les tâches les plus banales. Guider par ce besoin de combler l’autre même dans les gestes les plus basiques. Elle le regarde, sourit. Elle aime le voir homme, même si l’enfant lui manque souvent. « Au fait tu as pu voir pour les dates par rapport au projet ? » Elle pose les tasses sur le bar, c’est souvent là qu’ils prennent leur petit déjeuner le matin. Elle attrape le pot de sucre mais ne fait pas attention qu’elle prend le sel à la place. Il faut dire que les pots sont assez semblables. Et Hope est un peu distraite. Encore prise par les tourbillons de la danse qu’elle a partagé avec Keith. Même si ce n’est pas la première fois, son cœur de mère explose dans ces moments là. Elle a toujours peur que ce soit le dernier. Même si elle essaie de ne pas penser à ce genre de chose. Elle s’installe se sert du café. « Tu en veux ? » Elle le demande par habitude. Elle prend ensuite le pot de sel et en met un peu dans son café avant de le tendre à Keith. Toujours sans faire attention. C’est juste lorsqu’elle porte la tasse à ses lèvres et que la boisson chaude caresse sa langue qu’elle se rend compte de son erreur. « Pu .. perruque. » Elle rectifie rapidement son mot comme quand Keith étant enfant. Elle remplaçait souvent un gros mot par le premier qu’il lui venait en tête. Bon elle aurait pu laisser "putain". Mais encore une habitude qui perdure. « Désolé. Je me suis trompée de pot c’est celui du sel. Cela m’apprendra d’avoir les mêmes. » Elle rigole suite à sa méprise. Puis elle se lève pour rincer sa tasse avant de s’installer de nouveau pour reprendre le court du petit déjeuner. Un soleil de plus dans sa journée qui ne fait que commencer, même si elle est déjà bien entamée.




AVENGEDINCHAINS


Connard à ses heures perdues

HATE ME. LOVE ME.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
Sujet: Re: [terminé] Night-suffering. feat Keith ( le Dim 13 Aoû 2017 - 19:23 )
night sufferingTobias & Hope
La danse les emporte naturellement. Leurs pas les emportent dans une chorégraphie spontanée où chacun laisse la musique prendre le contrôle de leur échange. L’accord entre eux est toujours parfait. Leur complicité éclate et Keith ne peut s’empêcher de l’afficher comme une fierté qui l’honore à chaque instant. Il cherche également à apporter une note joviale à ce début de matinée et n’hésite pas à taquiner sa mère. « Normal, je suis ton fils. Cette connexion, tu ne pourras jamais l’avoir avec quelqu’un et je compte bien en garder l’exclusivité. » Il déclare dans un sourire franc et coquin tout en gardant le corps de sa génitrice entre ses bras. Il n’est pas gêné à leur proximité, bien qu’elle soit toujours empreinte d’une ambiguïté que certains pourraient révélés. Il continue de laisser ses iris claires plonger dans les siennes tandis qu’un échange se met naturellement entre eux. « Sans doute, la musique coule dans mes veines et est ma raison de vivre. Je ne peux qu’être attiré par tous les arts qui viennent en accord avec elle. » Il précise naturellement dans une voix empreinte d’une passion qu’il ne cherche pas à camoufler. La musique est l’essence de l’existence qu’il mène. Il s’inspire de chaque moment qu’il vit pour trouver les bonnes notes qui sauront révéler cet instant aux personnes susceptibles d’entendre ses morceaux. Des moments simples, doux, parfois joyeux, avec des sonorités endiablées et entrainantes, mais aussi parfois tristes, emplis de douleur ou de haine, aux rythmes graves et lourds pour transmettre le message voulu. Hope lui propose d’aller propose d’aller prendre leur petit-déjeuner et il accepte immédiatement. « Un peu. Je te suis. » Il déclare en laissant sa main s’unir à celle de sa mère qui l’entraine jusqu’à leur cuisine. Il lui sourit, sent son regard pénétrant sur lui. Il ressent tout l’amour qu’elle lui porte et il le reçoit avec toujours autant de bonheur. Il ne pourra jamais douter de l’affection qu’elle lui porte. Il en a eu la preuve durant toute son existence, d’autant plus qu’il se sait responsable en partie de la tension que sa venue au monde a engendré dans le couple de ses géniteurs. Ils retrouvent rapidement la cuisine et les habitudes prennent le contrôle. Ils réalisent les gestes qu’ils font depuis des années dans un parfait accord. « Oui, sur une semaine, je peux trouver le moyen d’avoir 3 demi-journées de disponible. Tu penses que c’est suffisant. Semaine du 14 aout. S’il faut plus, je peux voir à déplacer quelques rendez-vous. » Il déclare à la question de sa mère alors qu’il finit de préparer les tartines pour leur petit-déjeuner. Son regard rencontre celui de sa mère tandis qu’elle s’installe et lui propose une tasse de café. « Oui, merci. » Il la laisse le servir alors qu’il vient déposer à côté de la tasse de sa mère les quelques tartines qu’il a pris le soin de faire pour elle. Il trempe sa tartine dans son café avant d’être interpellé par les propos de sa mère. Il en sourit simplement, car cela lui rappelle son enfance. « Tête en l’air ! » Il déclare à l’encontre de sa mère quand elle lui fait part de l’incident qu’elle vient de vivre. Il a un petit sourire amusé sur les lèvres et ses prunelles brillent de cette lueur éclatante. « Il faudrait le mettre à un autre endroit pour ne pas te tromper à l’avenir. » Il conseille alors qu’il vient lui servir une nouvelle tasse de café avant de reprendre sa dégustation. Une bonne journée s’annonce. Le soleil semble pointer le bout de son nez et Keith compte bien en profiter.  
Revenir en haut Aller en bas
Augusto Rinaldi10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1700-comment-vivre-quand-une http://www.ciao-vecchio.com/t1709-tous-ces-moments-se-perdront-dans-loubli-comme-des-larmes-dans-la-pluie-gus
ID : sweety / nath
Faceclaim : Jon Kortajarena + © tearsflight (vava) © frimelda (sign)
Je suis absent-e : présente
Multi-comptes : Safiya Rahotep
Messages : 2680 - Points : 5592

Âge : 30 ans depuis le 17/09
Métier : Restaurateur. Il a repris l'affaire familliale.
Sujet: Re: [terminé] Night-suffering. feat Keith ( le Ven 18 Aoû 2017 - 11:52 )


Night-suffering.
keith & hope
Hope se laisse emporter par la danse. C’est exquis. Délicieux. Une douceur qu’elle savoure avec amour et passion. Un lien unique qui la transporte avec son fils au-delà de l’horizon. Au-delà de ces murs. Lui seul en est capable. « De toute façon je ne compte l’offrir à personne d’autre. » Elle lui sourit. Elle aime le savoir possessif et exclusif. Elle a toujours été comme ça envers lui. Se moquant des gens qui jasaient quand leur tenue portait à confusion sur le lien qui les unissait. Il y a toujours eu ce feeling entre eux. Cette ambigüité tissée dés la première seconde ou Keith a envahi sa chair. Et renforcer, au cours des années passées, par tout ce que la vie leur a imposé. Il pourrait même faire qu’un tellement ils sont fusionnels. Elle reste contre lui, nullement gênée par cette étreinte captivante. Leurs regards se kidnappent les enveloppant d’une douceur presque suave. « Il faut dire que tu as été bercé par la danse et la musique dés tes premières secondes de vie. Je me souviens encore comment tu réagissais dans mon ventre quand je dansais. Je te sentais exalté par tout cela. Et même si tu épuisais mes forces tu rendais mon art plus sincère et plus vrai par ta présence. » Keith éveillait des émotions si puissante quand Hope le portait qu’elle finissait souvent frissonnante et tremblante. Baigner d’amour et de passion. Keith l’avait rendu mère mais aussi plus apte à libérer ses émotions. Mais danser épuise les forces et le corps de la danseuse réclame sa pitance. Et puis les heures passent alors autant profiter un maximum des ces instants volés au monde. Ils se retrouvent rapidement dans la cuisine. Et comme sur le parquet leurs mouvements sont coordonnés. C’est comme un second ballet. « On va partir déjà sur ces dates et puis on verra. Je ne veux pas non plus trop bousculer ton emploi du temps. Merci Keith. » La danseuse sait que de toute façon s’il y a besoin de plus, son fils lui accordera. Il ne la laisse jamais tomber. Elle sert le café. Encore perdue dans ses pensées elle ne fait pas attention à ce qu’elle fait. « C’est de ta faute tu m’as trop fait tourbillonner. » Elle lui sourit en retour et corrige rapidement sa faute. « Je vais carrément en acheter un autre avec écrit SEL en gros. » Elle sourit, grisée par ces moments de bonheur qu’elle partage avec son fils. Ils finissent de déjeuner tranquillement  parlant de chose et d’autre. Laissant leurs regards se retrouver. Leurs mains se frôler. Tout est innocent et beau. Pur et vrai. Puis vient le moment de se séparer. « Passe une bonne journée Keith. A ce soir. » Elle l'embrasse tendrement. Elle s'attarde un peu dans ce baiser plein de tendresse. Et puis elle rompt le lien. A regret.

Chacun retrouve sa chambre.
Chacun va suivre sa voie.
Elle aura dans la journée.
Mille pensées pour son fils.
Elle languira aussi.
Le moment où ils se retrouveront.
Seul au monde dans leur cocon.
Et quand elle s’offrira à la danse.
Une part d’elle dansera que pour lui.
Parce qu’il est tout pour elle.
Et que sans lui. Elle n’est rien.



AVENGEDINCHAINS


RP TERMINÉ


Connard à ses heures perdues

HATE ME. LOVE ME.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: [terminé] Night-suffering. feat Keith ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- [terminé] Night-suffering. feat Keith -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Résidences