Revenir en haut
Aller en bas

-32%
Le deal à ne pas rater :
Apple iPad 10.2 (2019) 32Go Wifi
266 € 389 €
Voir le deal

 

- Une partie de la vérité, enfin ? - Léandro -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Romana GalliniLe vin est un puissant lubrifiant social
En ligne
Romana Gallini
http://www.ciao-vecchio.com/t2639-romana-presentation http://www.ciao-vecchio.com/t2658-romana-gallini-liens
Faceclaim : Jenna Coleman (soapflaws)
Messages : 1238 - Points : 1703
Une partie de la vérité, enfin ? - Léandro Tumblr_nesadpWV6Z1r09qfio4_r2_250
Âge : 34 ans - Née le 22 juin 1985
Métier : Pédiatre à l'hôpital de Naples, en congé maternité
Une partie de la vérité, enfin ? - Léandro Empty
Sujet: Une partie de la vérité, enfin ? - Léandro ( le Ven 24 Jan 2020 - 1:18 )

Depuis quelques jours, Romana ne travaillait plus. Son médecin lui avait dit de se ménager, de se reposer le plus possible pour essayer d'accoucher le plus tard possible. Elle était beaucoup fatiguée ces derniers temps, porter des jumeaux n'était pas de tout repos. Elle était seule à la maison, profitant pour se reposer un peu devant un film. Elle avait besoin de s'occuper l'esprit. Très rapidement, elle fut dérangée par un bruit à la porte, elle n'avait pas très envie de se lever, mais elle n'avait pas vraiment le choix. Tenant son ventre elle se dirigeait doucement vers la porte d'entrée. Il n'y avait personne, elle avait sans doute rêvé, il n'y avait sans doute eu aucun bruit. C'était ce qu'elle pensait avant de trouver une enveloppe sur le sol. Sans réellement prêter attention à l'enveloppe Romy l'avait ramassé avant de refermer la porte derrière elle. De nouveau sur le canapé, elle avait repositionné correctement le plaid sur ses jambes avant d'ouvrir la lettre. Romana avait très vite compris que rien n'était normal sur cette lettre. La personne qui lui avait envoyé la menaçait directement et disait que si Romy voulait comprendre elle ne devait pas chercher loin, que le responsable était sous son toit. Qu'est-ce que cela voulait dire ? Pourquoi dire que si Romana se faisait menacer, c'était à cause de Léandro ? Parce que ça ne pouvait être que lui. Elle avait relu la lettre des dizaines de fois et ne comprenait pas ce qui venait de lui arriver. Une personne mal intentionnée était venue jusqu'à sa porte pour la menacer, enfin pas directement, mais cette personne n'était pas loin d'elle quelques minutes plus tôt. Romana avait coupé la télévision. Elle avait besoin de se concentrer pour savoir ce qu'elle devait faire. Sa première réaction avait été de fermer à clé sa porte d'entrée. Elle avait peur, elle était seule chez elle et ne se sentait pas en sécurité. Très rapidement, elle avait pris son téléphone pour contacter Léandro. Léo, il faut que tu rentres à la maison, s'il te plaît. J'ai besoin de te voir. Fait vite, c'est important. Romana espérait que son fiancé remarque très rapidement son message. Elle n'avait pas envie de le déranger, mais elle savait qu'elle se sentirait mieux s'il était là, auprès d'elle. Et puis, il était sans doute urgent de le mettre au courant. C'était donc stressée que Romana attendait le retour de son fiancé, se retenant d'aller fouiller ses affaires pour essayer de comprendre ce qui était en train de se passer.
Revenir en haut Aller en bas
Léandro MazzianiLe vin est un puissant lubrifiant social
Léandro Mazziani
https://www.ciao-vecchio.com/t6531-leandro-mazziani-il-n-y-a-qu- https://www.ciao-vecchio.com/t6537-leandro-mazziani-and-links-i-m-blinded-by-the-lights#218173
Faceclaim : Ben Barnes ©Allcrazy
Messages : 273 - Points : 697
Une partie de la vérité, enfin ? - Léandro 5db326551aaa6a1d29f5860ee0cb72d34a592690
Âge : 35 années
Métier : Directeur du musée archéologique national de Naples, responsable de l'aile de la collection des antiquités égyptiennes et pompéiennes
Une partie de la vérité, enfin ? - Léandro Empty
Sujet: Re: Une partie de la vérité, enfin ? - Léandro ( le Ven 24 Jan 2020 - 13:25 )
Une partie de la vérité, enfin ?


« Nous avons tous les programmes médiatique avec nous… et toute l’influence nécessaire pour faire que cette exposition ait une grande portée pour l’histoire et le monde de la culture. »

Léandro était debout devant une assemblée, qui avait réunit par loin de cinquante personne. Il présentait de nouveau le projet qui était celui de cette année. Celle-ci aurait lieu dans quelques mois et il fallait faire les mises au point. En tant que directeur et orateur, il fit un sourire à l’assemblée et ses collaborateurs en finissant sa phrase. Ce projet il le portait dans son coeur, c’était un atout considérable, une grande soirée allait suivre et cela allait redorer bien des images.

La grande réunion se poursuivait, Léandro continuait de parler et de donner la parole à ses collaborateurs. Alors qu’il allait enchaîner sur la partie économique, son téléphone vibrait dans sa poche. Léandro ne répondait pas étant bien occupé et il en aurait encore pour une bonne heure.

La grande réunion se terminait et chacun quittait la salle, sauf le directeur qui restait à discuter avec les derniers collaborateurs qui souhaitait parler en tête à tête. Il accordait quelques minutes à chacun et promettait d’appeler ces derniers. Un sourire, une poignée de main et il se retrouvait pour finir seul dans la grande pièce. Léandro se permis donc de sortir le téléphone de sa poche, plus d’une heure et demi était passé maintenant. Allumant l’écran de son portable, il vit l’appel manqué puis le message vocal, qu’il écoutait tout de suite car c’était Romana. Il avait peur que cela la concerne surtout avec la grossesse, comme maintenant le médecin avait interdit à sa fiancée de se rendre au boulot. Ou alors c’était avec les deux petits. L’inquiétude lui montait aussitôt, il détestait cela…

Mais l’information était tout autre, car Romy ne disait rien de plus. Léo sorti de la pièce et filait dans son bureau pour aller récupérer ses affaires tout en envoyant un sms à Romana :

[J’arrive, je suis désolé j’étais en réunion. Tout vas bien ?]

Ses affaires récupérés, il informait ses collègues qu’il rentrait et qu’il serait joignable quoiqu’il arrive. Enfin dans sa voiture, il se pressait pour arrivé chez lui. Enfin devant leur maison, Léandro était plus qu’inquiet, il quittait son véhicule et entrait dans leur maison. Il quittait son blouson et posait sa sacoche tout en disant.

« Romy je suis là. »

Aucune réponse, Léandro se dépêchait de se rendre dans la cuisine, mais personne. Dans le salon de même, alors il montait les escaliers en appelant sa fiancée.

« Romy ?! Chérie ? »



I can't see clearly when you're gone...
Revenir en haut Aller en bas
Romana GalliniLe vin est un puissant lubrifiant social
En ligne
Romana Gallini
http://www.ciao-vecchio.com/t2639-romana-presentation http://www.ciao-vecchio.com/t2658-romana-gallini-liens
Faceclaim : Jenna Coleman (soapflaws)
Messages : 1238 - Points : 1703
Une partie de la vérité, enfin ? - Léandro Tumblr_nesadpWV6Z1r09qfio4_r2_250
Âge : 34 ans - Née le 22 juin 1985
Métier : Pédiatre à l'hôpital de Naples, en congé maternité
Une partie de la vérité, enfin ? - Léandro Empty
Sujet: Re: Une partie de la vérité, enfin ? - Léandro ( le Ven 24 Jan 2020 - 16:24 )

Romana ne se sentait pas bien, prise par l’angoisse. Que signifiait cette lettre ? Pourquoi se faisait-elle menacer ? Elle n’y comprenait rien. Tout cela était impensable. Pourquoi cette lettre parlait de Léandro ? Est-ce qu’il avait des ennuis ? Pourquoi ne pas lui en avoir parlé dans ces cas-là ? Romana avait besoin de son fiancé, maintenant, elle avait besoin de sa présence, elle voulait lui parler et essayer de comprendre. Mais les minutes passaient et Romana n’avait aucune nouvelle de son fiancé. Il ne répondait pas, elle savait qu’il était au travail, mais l’attente l’angoissé. Les minutes semblaient être des heures. Romana n’en pouvait plus d’attendre la réponse de son fiancé. Elle tournait en rond dans la maison, s’imaginant les pires scénarios. Elle venait de recevoir cette lettre et Léo qui ne répondait pas, elle faisait vite le lien, peut-être qui lui était arrivé quelque chose, mais elle ne devait pas céder à la panique.

Presque une heure après son appel Romana commençait à se dire qu’elle n’avait plus le choix, elle devait fouiller chez elle, si Léandro lui cachait quelque chose elle trouverait peut-être des choses par ici. Elle avait commencé par regarder à certains endroits du salon, bien que trop évident pour que Romy ne tombe jamais dessus s’il y avait quelque chose. Évidemment, cela n’avait rien donné, elle était montée dans sa chambre la lettre à la main. Peut-être qu’il aurait pu cacher des choses dans ses affaires. Romana savait que fouiller n’était pas bien et elle l’aurait fait si son téléphone n’avait pas sonné. C’était Léandro, il arrivait. Sans prendre la peine de répondre, Romana avait déposé son téléphone sur le lit et s’était assise relisant sans cesse la lettre qu’elle venait de recevoir.

En entendant la voix de Léandro raisonner dans les escaliers, la jeune femme s’était aussitôt levé pour le rejoindre. Elle l’avait prise dans ses bras, rassurait de sa présence et de voir qu’il allait bien. « Merci d’être rentré à la maison. » Sans perdre de temps, Romana s’était dirigée dans leur chambre, là où elle avait laissé la lettre. Elle devait la faire lire à Léandro, il était aussi concerné qu’elle par cette lettre. « Léo, tu...tu dois lire ça. » Romana avait attrapé la lettre qu’elle avait posé sur le lit et la tendait à Léandro. Il devait la lire, il devait savoir que Romy venait de se faire menacer. Il devait aussi lire que la lettre disait qu’il était responsable de ça. Romana voulait comprendre, elle voulait que son fiancé lui explique. Si quelque chose n’allait pas, il devait lui parler, il ne pouvait pas reculer, plus maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Léandro MazzianiLe vin est un puissant lubrifiant social
Léandro Mazziani
https://www.ciao-vecchio.com/t6531-leandro-mazziani-il-n-y-a-qu- https://www.ciao-vecchio.com/t6537-leandro-mazziani-and-links-i-m-blinded-by-the-lights#218173
Faceclaim : Ben Barnes ©Allcrazy
Messages : 273 - Points : 697
Une partie de la vérité, enfin ? - Léandro 5db326551aaa6a1d29f5860ee0cb72d34a592690
Âge : 35 années
Métier : Directeur du musée archéologique national de Naples, responsable de l'aile de la collection des antiquités égyptiennes et pompéiennes
Une partie de la vérité, enfin ? - Léandro Empty
Sujet: Re: Une partie de la vérité, enfin ? - Léandro ( le Ven 24 Jan 2020 - 17:41 )
Une partie de la vérité, enfin ?


Léandro se demandait bien ce que Romy voulait lui dire, il ne pouvait cacher qu’il était inquiet. Il montait l’escalier alors en l’appelant et arrivant sur le palier, Romana venait vers aussitôt. Elle le prit dans ses bras et instinctivement Léo mis ses bras autours de sa femme, bien que son gros ventre faisait qu’il y avait un petit espace entre eux.

« Hey… que se passe-t-il ? Tout vas bien ? »

Romy finit par se décaler pour aller dans la chambre et Léandro la suivait, se demandant ce qu’il se passait réellement. S’arrêtant près de leur lit, il la vit faire elle prit un papier et lui donnait. Léo fronçait les sourcils se questionnant et peu sûr de savoir la réponse au final. Il attrapait la lettre qu’elle lui tendait.

« C’est si grave que ca ? »

Pleins d’idées lui passait par la tête… une dette, la banque, le boulot ou… les yeux de Léo bloquait sur les mots qui défilaient sous ses yeux. Il en tombait des nues… tout ce qu’il redoutait, tout ce qu’il voulait qui n’arrive pas était en train de se produire. Léo en tombait sur le lit, s’asseyant sur le bord. Maintenant tout était… prêt à être révélé à Romana. Aussitôt il la regardait inquiet, se relevant et allant la voir, prenant sa main dans la sienne.

« Tu as vu la personne ? Il ta fait quelque chose ? On ta donné la lettre ou on la déposé à la porte ? Tu as vu quelque chose Romy ? »

C'était une foule de question, mais il avait besoin de toutes les informations possible. Il la regardait et regardait même partout, et posait une main ce qui était plutôt un geste qu'il avait encore du mal à faire de lui même parfois, sur le ventre de sa femme. C'était ses bébés aussi après tout.



I can't see clearly when you're gone...
Revenir en haut Aller en bas
Romana GalliniLe vin est un puissant lubrifiant social
En ligne
Romana Gallini
http://www.ciao-vecchio.com/t2639-romana-presentation http://www.ciao-vecchio.com/t2658-romana-gallini-liens
Faceclaim : Jenna Coleman (soapflaws)
Messages : 1238 - Points : 1703
Une partie de la vérité, enfin ? - Léandro Tumblr_nesadpWV6Z1r09qfio4_r2_250
Âge : 34 ans - Née le 22 juin 1985
Métier : Pédiatre à l'hôpital de Naples, en congé maternité
Une partie de la vérité, enfin ? - Léandro Empty
Sujet: Re: Une partie de la vérité, enfin ? - Léandro ( le Ven 24 Jan 2020 - 21:42 )

Romana n’avait qu’une hâte : le retour de Léandro. Elle était impatiente de le savoir près d’elle, elle se rassurait en sachant qu’il n’allait pas tarder à arriver, mais le temps lui semblait tout de même très long. En l’entendant arriver dans les escaliers, elle fut tout de suite soulagée. Rien que sa présence lui faisait du bien, l'a rassurée, elle n’était plus seule et savait qu’elle pouvait compter sur son fiancé, elle savait qu’il était là pour elle. Et elle allait peut-être enfin pouvoir avoir des réponses. « Pas vraiment. » En effet, tout ne se passait pas vraiment bien. Romana n’allait plus réellement bien, à cause de cette fichue lettre, de ces fichues menaces. Pourquoi il y avait toujours quelques choses pour leur rendre la vie plus difficile ?

Sans attendre, Romy s’était dirigée dans leur chambre afin de récupérer la lettre et de la montrer à Léandro. « Lis la, s’il te plaît. » Oui, c’était grave. La lettre n’avait rien de joyeux ni d’amusant, mais Léandro devait lire cette lettre pour comprendre. Romy observait son fiancé, elle regardait chacune de ses réactions et plus il avançait dans la lecture de la lettre, moins il avait l’air bien. Il s’était assis sur le lit restant silencieux un court instant. Puis, ayant sans doute repris ses esprits, il s’était dirigé vers sa fiancée. « Je n’ai rien Léo, je vais bien. Et non, je n’ai vu personne, quelqu’un a déposé la lettre à la porte. Quand j’ai ouvert, il n’y avait qu’elle, posait sur le sol. » Romana espérait que ces quelques paroles le rassurent, un minimum au moins. Quand Léandro avait posé sa main sur son ventre, elle avait instinctivement posé sa main sur la sienne. Elle appréciait ces moments, même s’ils étaient encore trop rares à son goût. « Léandro, cette lettre dit clairement que… Léandro si tu as un problème, tu dois m’en parler. » Romana avait très bien compris qu’il avait des problèmes. La lettre lui faisait clairement comprendre. Depuis combien de temps duré tout cela ? Ne lui faisait-il pas assez confiance pour lui en parler ? Elle était prête à l’écouter, à l’aider, à le réconforter, le rassurer… Elle ne savait pas ce qu’il devait lui dire, mais elle voulait qu’il lui dise enfin ce qui n’allait pas ici et maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Léandro MazzianiLe vin est un puissant lubrifiant social
Léandro Mazziani
https://www.ciao-vecchio.com/t6531-leandro-mazziani-il-n-y-a-qu- https://www.ciao-vecchio.com/t6537-leandro-mazziani-and-links-i-m-blinded-by-the-lights#218173
Faceclaim : Ben Barnes ©Allcrazy
Messages : 273 - Points : 697
Une partie de la vérité, enfin ? - Léandro 5db326551aaa6a1d29f5860ee0cb72d34a592690
Âge : 35 années
Métier : Directeur du musée archéologique national de Naples, responsable de l'aile de la collection des antiquités égyptiennes et pompéiennes
Une partie de la vérité, enfin ? - Léandro Empty
Sujet: Re: Une partie de la vérité, enfin ? - Léandro ( le Ven 24 Jan 2020 - 22:54 )
Une partie de la vérité, enfin ?


La lettre dans une main, maintenant il était face à sa compagne plus qu’inquiet et il lui avait posé une avalanche de question. Il était très inquiet, voir plus que ca. Son pire cauchemar était en train d’arrivé, maintenant ils s’attaquaient directement à sa famille et son secret… ses secrets… allait être exposé. Romy le rassurait en disant qu’elle allait bien, et que la lettre avait été posée au sol sans plus. Il se pinçait les lèvres, parti dans ses pensées, ca fusait dans sa tête. La main de Romy était sur la sienne, il finit par se décalé perdant le contact entre Romy, les jumeaux et lui.

« Je ne peux rien te dire Romy... »

Il soufflait, il avait vraiment du mal à tenir en place pour le coup. Il regardait de nouveau la lettre et serrait le poing en la chiffonant à moitié. Aussitôt il se rendit à la fenêtre de la chambre pour essayer d’en regarder au dehors, comme la fenêtre de leur chambre. Comment il allait faire… Il savait que sa fiancée avait mainte et une question, et qu’il allait devoir en dire d’avantage. Le brun la regardait de nouveau, on pouvait y lire de la détresse dans ses yeux. Tout son monde allait volé en éclat.

« Je suis désolé Romy… je suis tellement désolé… oublie s'il te plaît. »

Il sentait sa vulnérabilité apparaître au grand jour et il avait été que rarement comme ca devant Romana. Mais il était sans doute prêt à exploser en un instant. Mais maintenant que la lettre était là, il ne pouvait plus reculer, il ne pouvait pas mentir en criant que c’était une mauvaise farce. On voyait la gravité dans cette lettre, et il rageait au fond de lui. Léandro retournait vers le lit où il s’assit sur le bord, lettre toujours en main et son regard se perdant sur le sol, il prit son visage entre ses mains.

« Je voulais juste te protéger tu sais. Je voulais vraiment vous protéger. »



I can't see clearly when you're gone...
Revenir en haut Aller en bas
Romana GalliniLe vin est un puissant lubrifiant social
En ligne
Romana Gallini
http://www.ciao-vecchio.com/t2639-romana-presentation http://www.ciao-vecchio.com/t2658-romana-gallini-liens
Faceclaim : Jenna Coleman (soapflaws)
Messages : 1238 - Points : 1703
Une partie de la vérité, enfin ? - Léandro Tumblr_nesadpWV6Z1r09qfio4_r2_250
Âge : 34 ans - Née le 22 juin 1985
Métier : Pédiatre à l'hôpital de Naples, en congé maternité
Une partie de la vérité, enfin ? - Léandro Empty
Sujet: Re: Une partie de la vérité, enfin ? - Léandro ( le Sam 25 Jan 2020 - 1:04 )

« Si, justement Léandro, tu peux tout me dire... tu dois tout me dire. » Pourquoi est-ce qu’il ne pouvait rien dire à celle qui partageait sa vie depuis tant d’années ? Que pouvait-il lui cacher ? Romana se devait de le rassurer, de lui faire comprendre qu’elle était prête à tout entendre, qu’il devait lui parler. Même si Romana avait peur de ce qu’elle pouvait entendre, elle avait peur de ce qu’il ne voulait pas lui dire, mais il devait lui parler. Était-ce la raison de son éloignement ? Romana se posait bien trop de questions et avait besoin de réponses.

Léandro n’avait pas l’air bien. Que pouvait-il se passer pour qu’il se mette dans cet état ? Romana l’observait, tout chez lui montrait son mal-être, son visage, ses réactions, ses mouvements… vraiment tout. Il s’excusait, mais pourquoi ? Qu’avait-il fait ? En plus de cela, il lui demandait d’oublier.« Comment est-ce que tu veux que j’oublie ? » Oublier ? Comment ? C’était tout simplement impossible. Une personne était venue chez elle, lui avait déposé une lettre de menace. Cette lettre disait clairement que son fiancé en était le responsable, Romana en avait vite déduit qu’il avait des problèmes et sans doute très importants. Les paroles de Léandro, ses réactions ne faisaient que confirmer cela. Il avait des problèmes et il devait en parler à Romana, il n’avait pas le choix, il ne pouvait pas encore la laisser dans l’ignorance.

Il disait vouloir les protéger, mais les protéger de quoi ? De qui ? Que ce passait-il ? Il inquiétait Romana, elle s’imaginait les pires scénarios et le stress commençait à refaire son apparition encore plus intensément que quelques minutes plus tôt. Elle regardait son fiancé de loin, incapable de bouger, incapable de le rejoindre, figeait par la crainte de ce que son fiancé pouvait lui dire. « Qu’est-ce qui se passe Léandro ? S’il te plaît parle moi. Tu voulais nous protéger de quoi ? » Il devait parler, il ne pouvait plus reculer. Romana ne le laisserait pas faire de toutes façons. Il ne quitterait pas cette pièce sans lui parler.
Revenir en haut Aller en bas
Léandro MazzianiLe vin est un puissant lubrifiant social
Léandro Mazziani
https://www.ciao-vecchio.com/t6531-leandro-mazziani-il-n-y-a-qu- https://www.ciao-vecchio.com/t6537-leandro-mazziani-and-links-i-m-blinded-by-the-lights#218173
Faceclaim : Ben Barnes ©Allcrazy
Messages : 273 - Points : 697
Une partie de la vérité, enfin ? - Léandro 5db326551aaa6a1d29f5860ee0cb72d34a592690
Âge : 35 années
Métier : Directeur du musée archéologique national de Naples, responsable de l'aile de la collection des antiquités égyptiennes et pompéiennes
Une partie de la vérité, enfin ? - Léandro Empty
Sujet: Re: Une partie de la vérité, enfin ? - Léandro ( le Sam 25 Jan 2020 - 1:23 )
Une partie de la vérité, enfin ?


Tout était devenue si compliqué et Léandro n’osait rien dire. Il avait peur dans le fond, extrêmement peur. Il ne savait pas exactement qui le menaçait malgré toute ses recherches. Il ne savait pas qui agissait de la sorte. En plus des lettres, des mails, cette personne avait déjà essayé deux fois de se mettre en travers de Léandro soit en lui faisant avoir un accident, soit en le mettant en péril médiatiquement. Et s’il y arrivait ? Et si cette fois c’était sa famille qu’il touchait. Il ne le supporterait pas.

Romana avait raison, elle ne pouvait pas oublié maintenant qu’elle avait vu la lettre et la preuve que quelque chose n’allait pas. Et cette chose allait surement mettre en lumière beaucoup d’autres choses et de cela aussi il avait peur. De plus, ces menaces répétitives étaient en partie l’explication de son éloignement. Tout prendrait quasiment un sens pour sa fiancée.

Il était assis au bord du lit, plongé dans ses pensées, la tête reposant dans ses mains. Il entendait au loin sa fiancée lui demander ce qu’il se passait. Il soufflait un bon coup, retirant ses mains et regardant devant lui. Il n’avait pas le choix, il devait parler.

« Tu me fais confiance pas vrai ? … Je vais t’expliquer en partie, mais je ne peux pas tout te dire Romy… Ca te mettrais en danger. »

Il savait que dès lors qu’il se mettrait à parler, sans doute que Romana serait en colère contre lui et viendrait à le détester. Parce qu’il les mettait en danger… parce que c’était mal ce qu’il avait fait, mais il ne pouvait pas tout dire. Et il allait garder les deux quarts de la vérité pour lui.

« Je ne sais pas qui est l’auteur de ses menaces… J’ai beau cherché depuis des mois, mais je n’ai rien trouvé. Ce n’est pas la première fois qu’il envoie une lettre… mais c’est la première fois qu’il s’attaque à toi. Il m’avait prévenu, mais jusqu’ici j’ai tenté de tout aplanir, d’exaucer ses désirs et d’essayer de m’en sortir. La police ca ne sert à rien Romana… tu sais dans quel monde on vit, ce qu’est la police Italienne… On a toujours un pourris dans le lot. »

Il parlait lentement, la lettre il l’avait déposé sur le côté et ses mains était sur ses cuisses. Il regardait le vide tout en parlant, il ne savait pas réellement quoi dire, car il ne savait pas grand-chose de tout ca.

« Je sais juste qu’il a beaucoup de choses contre moi… De mon passé… qu’il veut me nuire. Qu’il est prêt à tout faire pour. Je dit il… mais peut être que ils sont plusieurs. Je ne sais pas si cela vient de mon passé, de certaines dettes que j’ai à payer… ou de maintenant. Mais je t’assure chérie j’ai essayé de… d’arranger les choses. »

A ses derniers mots Léandro tournait son regard vers sa fiancée. Il était à fleur de peau, les larmes lui montait presque aux yeux et il se promettait de ne jamais pleurer, il n’était pas ce genre d’homme. Il avait versé juste des larmes à la naissance de ses deux enfants, mais rien de plus. S'en était trop pour lui, il fallait aussi que ca sorte, même s'il gardait le plus gros en lui pour la protéger véritablement... de toutes ses magouilles... des virements bancaires... de sa tromperie... et encore d'autres.

« Je vous met en danger… et j’en suis conscient. J'ai essayé beaucoup de chose... même à ce que tu me détestes presque pour qu'il ne t'arrives rien à toi et aux enfants. »



I can't see clearly when you're gone...
Revenir en haut Aller en bas
Romana GalliniLe vin est un puissant lubrifiant social
En ligne
Romana Gallini
http://www.ciao-vecchio.com/t2639-romana-presentation http://www.ciao-vecchio.com/t2658-romana-gallini-liens
Faceclaim : Jenna Coleman (soapflaws)
Messages : 1238 - Points : 1703
Une partie de la vérité, enfin ? - Léandro Tumblr_nesadpWV6Z1r09qfio4_r2_250
Âge : 34 ans - Née le 22 juin 1985
Métier : Pédiatre à l'hôpital de Naples, en congé maternité
Une partie de la vérité, enfin ? - Léandro Empty
Sujet: Re: Une partie de la vérité, enfin ? - Léandro ( le Sam 25 Jan 2020 - 3:01 )


Romana écoutait chaque mot prononçait par Léandro. Elle n’arrivait cependant pas à sortir le moindre son, préférant écouter tout ce qu’avait à lui dire son fiancé. Chaque mot la faisait passer par une émotion différente. Il lui disait cela sans même la regarder, il fuyait le regard de Romana et Romana ne pouvait pas le quitter des yeux. Quand il avait daigné la regarder, Romana avait bien vu que son fiancé n’allait pas bien, il refusait sans doute de le montrer, mais elle le connaissait trop bien pour ne rien voir. Pourtant, elle était toujours là, immobile, clouée au sol, elle n’arrivait pas à faire le moindre pas pour s’avancer vers son fiancé. Tout ce que lui disait Léandro était dur à avaler et les hormones faisaient que ses sentiments étaient amplifiés, pendant qu’il parlait, elle avait déjà dû retenir ses larmes et elle devait encore le faire. Elle le devait pour pouvoir être capable de continuer la discussion. « Léandro, je… » Romana ne savait plus quoi dire. Son fiancé se faisait menacer depuis des mois et il ne lui avait rien dit. Elle ne comprenait pas pourquoi. Pourquoi s’était-il refermé sur lui-même ? Pourquoi avoir gardé tout cela secret ? C’était impensable. Accordait-il si peu de confiance en Romana pour lui faire part de ce qui lui arrivait. Il ne la protégeait pas en ne lui disant rien, il ne protégeait pas non plus ses enfants. Romana aurait dû être au courant. Elle aurait dû savoir que son fiancé était menacé, que l’auteur de ces menaces risquait de s’en prendre à elle et à ses enfants. Comment se protéger si elle n’était au courant de rien ? Comment pouvait-elle protéger ses enfants en étant au courant de rien ? Il aurait dû lui en parler dès la première lettre de menace. À deux, ils étaient censés être plus fort, c’était à deux qu’ils devaient protéger leur famille. Les enfants pouvaient être en danger n’importe quand, n’importe où et jamais elle ne s’était montrée aussi vigilante qu’elle ne l’aurait dû. « Léandro, je ne comprends pas. Ça dure depuis combien de temps ? Tu aurais dû me parler. J’avais le droit d’être au courant, ça me concerne autant que toi. Tu ne me fais donc plus confiance pour ne pas me parler de tes problèmes ? » Romana était partagée entre plusieurs sentiments, la tristesse d’être une nouvelle fois déçue du comportement de son fiancé, la colère à cause de se secret, l’inquiétude, pour ses enfants, pour son fiancé. Ses enfants étaient en danger, ils pouvaient l’être à tous moments. C’était impensable, Romana refusait d’y croire. Elle refusait de savoir que deux petits êtres aussi innocents pouvaient être en danger, elle les aimait plus que sa vie. Et Léandro, qui subissait ça depuis des mois, sans jamais en parler à sa fiancé. A quoi bon servait cette bague si au final le couple n’arrivait pas à se parler. Il y avait d’abord eu Romana qui n’osait pas parler de sa grossesse à l’homme qu’elle aimait. Ensuite, il y avait Léandro qui lui avait caché ce lourd secret. S’il était capable de lui cacher cela que pouvait-il lui cacher d’autre ? Dans le fond, elle pouvait le comprendre, il avait eu peur en recevant ces menaces, il n’avait pas su comment réagir et comme beaucoup il avait obéit, sans en parler à son entourage, pourtant, il aurait du le faire, il aurait du avoir confiance en Romana, il aurait du lui parler, il aurait du se confier à celle qu’il disait aimer. « Léandro, est-ce que tu t’es déjà mis en danger à cause de ces menaces ? Répond-moi s’il te plaît, sans mensonge, j’ai besoin de connaître la vérité. » Est-ce qu’en plus de cela, il s’était déjà mis dans des situations dangereuses ? Risquait-il sa vie pour obéir à cet, ou ces hommes ? Pouvait-il vraiment quitter le domicile familial sans même savoir si ses enfants et sa future épouse le reverrait un jour ? Romana avait besoin de savoir. Si la réponse était positive, et elle l’était sans doute, elle ne le supporterait pas, mais elle avait le droit de savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Léandro MazzianiLe vin est un puissant lubrifiant social
Léandro Mazziani
https://www.ciao-vecchio.com/t6531-leandro-mazziani-il-n-y-a-qu- https://www.ciao-vecchio.com/t6537-leandro-mazziani-and-links-i-m-blinded-by-the-lights#218173
Faceclaim : Ben Barnes ©Allcrazy
Messages : 273 - Points : 697
Une partie de la vérité, enfin ? - Léandro 5db326551aaa6a1d29f5860ee0cb72d34a592690
Âge : 35 années
Métier : Directeur du musée archéologique national de Naples, responsable de l'aile de la collection des antiquités égyptiennes et pompéiennes
Une partie de la vérité, enfin ? - Léandro Empty
Sujet: Re: Une partie de la vérité, enfin ? - Léandro ( le Dim 26 Jan 2020 - 0:30 )
Une partie de la vérité, enfin ?


Peut être que sa fiancée avait raison et il aurait dû lui dire directement ce qu’il se passait. Mais il avait eu à la fois peur et cru qu’il pouvait gérer ca sans incident. Il ne voulait pas mettre un poids en plus sur leur couple et leur famille. Et il ne voulait pas voir de déception dans le regard de la seule personne qui l’estimait dans cette vie. Il se souvenait très bien même d’une discussion entre eux alors qu’ils étaient aux prémices de leur histoire, elle lui avait demandé vraiment si tout son passif de jeu d’argent et de drogue était terminé. Il lui avait promis, promis que rien n’en ressortirait et qu’il était clean sur ce bord là… Et voilà qu’il se trouvait à avoir menti.

« Mais au début c’était juste moi.. moi… je pensais que c’était juste un petit truc à régler. Bien sûr que je te fais confiance, ne dis pas ca. Je voulais juste te protéger toi et les enfants… Tu sais très bien que je ferais tout pour que personne ne vous nuises. Ce sont mes conneries… mon passé. Vous n’avez pas à payer les conséquences de mes actes.  Seulement c’est devenu hors de contrôle et… il était trop tard. »

Il voulait lui faire comprendre pourquoi il n’avait rien dit, ce n’était pas contre elle… c’est pour elle. Comment elle aurait pu continuer à vivre comme si de rien n’était, s’occuper des enfants, prendre soin de cette nouvelle grossesse. Il ne voulait pas qu’elle remette tout en cause que ce soit de la confiance ou de l’amour qu’il lui portait, cela n’avait rien à voir.

En tout cas il voyait bien que sa compagne était sous le choc, elle ne bougeait pas de sa place et malgré qu’elle posait des questions il sentait qu’elle traversait un instant plus que difficile. Léandro lui était toujours au bord du lit, prêt à s’effondrer.

A ses nouvelles questions, il lâchait un léger soupir et son regard déviait au sol. Elle lui demandait de dire la vérité, devait-il vraiment ? A présent il ne savait pas où était la frontière, ce qu’il devait dire ou non. Pour l’instant les menaces étaient juste des mots, il y avait eut trois actes… et on lui avait demandé des choses à faire avec des délaies et du chantage. S’était-il mis en danger lui ? Un peu… Avait-il risquer de tout perdre. Oui.. Que fallait-il faire, lui mentir ? Il savait qu’elle ne lui pardonnerait surement pas s’il mentait. Mais serait-elle plus compréhensive s’il admettait que oui. Léo prit son temps pour répondre, un silence s’installait, il savait que ce silence trahissait surement sa réponse.

« Pardonne moi… oui. J’ai lutté, mais je ne voyais pas d’autres solutions. J’ai refusé beaucoup de choses, mais d’autres je n’avais pas le choix. Romy… je suis désolé… mais si je ne faisais rien, imagine ce qu’il pourrait me faire. »

Il n’avait pas vraiment peur de mourir, il avait peur de laissé sa famille derrière lui alors qu’il était en faillit personnel, des dettes s’étaient accumulés… il ne voulait pas qu’il lui arrive quelque chose et laisser tout ca sur les épaules de Romana. Il avait tant de chose à régler avant. Passant la main sur son visage étant plus qu’à bout, il ne savait en tout cas pas comment Romy allait réagir, ni ce qu’elle pensait déjà… Mais c’était certains qu’elle était déçu et découvrait des choses sur son fiancé qu’elle n’appréciait pas.  Léandro commençait à craquer doucement, une larme roulait sur sa joue.



I can't see clearly when you're gone...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Une partie de la vérité, enfin ? - Léandro Empty
Sujet: Re: Une partie de la vérité, enfin ? - Léandro ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Une partie de la vérité, enfin ? - Léandro -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant