Revenir en haut
Aller en bas

Le Deal du moment : -40%
Remise de 40% sur le sac à dos en cuir Lacoste ...
Voir le deal
156 €
Le Deal du moment : -40%
SanDisk Carte microSDXC UHS-I pour Nintendo Switch 128 ...
Voir le deal
25.99 €

 

- (terminé) [Ban-Ryu] Let's drink and talk -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Marcello DescontiLe vin est un puissant lubrifiant social
Marcello Desconti
https://www.ciao-vecchio.com/t6585-marcello-un-pour-tous-et-tous http://www.ciao-vecchio.com/t6615-marcello-rather-be-the-hunter-than-the-prey#221598
Faceclaim : Matthias Schoenearts @obviously
Messages : 1240 - Points : 1014
(terminé) [Ban-Ryu] Let's drink and talk - Page 2 B0ba231fe803554a5f014cc153812106558bca30
Âge : 38 bougies (20/12)
Métier : Boxeur professionnel, bien qu'il commence à se faire un peu "vieux" pour le domaine
(terminé) [Ban-Ryu] Let's drink and talk - Page 2 Empty
Sujet: Re: (terminé) [Ban-Ryu] Let's drink and talk ( le Sam 25 Avr 2020 - 15:22 )

Let's drink and talk @Ban-Ryu Kim.


Parler de ses parents, voilà une chose bien rare pour le boxeur. Si beaucoup connaissent son passé, peu peuvent se vanter de l’entendre de la bouche du principal concerné. Pourtant, Ryu fait partie de ce cercle fermé. Marcello sait que le Coréen n’irait répéter aucune information, qu’il n’en jouerait pas contre lui non plus. Parce que même s’ils n’ont pas les mêmes maux, ils se comprennent pour beaucoup de choses. Et c’est agréable pour ce grand gaillard. Un autre cœur de pierre qui baisse les armes, ça incite à faire de même et parfois…se confier sur des choses pesantes. La réplique de son ami le fit sourire. « Ce sera un chat alors. Moins de contraintes » Le boxeur n’a jamais eu d’animal de compagnie. Parce que sa vie n’est pas appropriée. Il y a les déplacements professionnels, les jours d’entrainements et les combats en dehors de Naples. Quand il rentre, il a sa famille : les Orphelins. Il ne ressent pas le besoin d’avoir une présence à ses côtés. Alors l’idée ne lui a jamais effleuré l’esprit. « Et s’il peut être en peluche, encore mieux » Il sourit avant de terminer son verre et le reposer. L’idée du PDG est alléchante, même s’il s’est déjà entraîné en matinée. Qu’importe, cela ne peut pas lui faire du mal. Alors il acquiesce et emprunte l’escalier pour descendre jusqu’à sa salle de sport. Il y en a pour tous les goûts là-dedans, de quoi occuper un régiment.

Voyant Ryu sauter sur place comme un enfant devant ses cadeaux de Noël, Marcello rigole et enlève ses propres chaussures. « T’as vraiment de l’énergie à revendre toi » Et cela n’est pas pour lui déplaire. L’Italien étire son cou avant d’hocher la tête. Les techniques de Kung-Fu ont été rapidement survolé durant ses premières années d’entrainement. Il était jeune, il ne se souvient plus de grand-chose. Son entraîneur ne voulait pas que le boxeur se retrouve déstabilisé devant un adversaire ayant étudié ces techniques. Mais cela étant diamétralement opposé à sa façon de porter les coups, ils n’étaient que très rarement revenus sur le sujet « J’avoue que je suis curieux » Il se retourne et enlève son t-shirt qui le gênerait bien trop dans ses mouvements. Il pose le vêtement sur une chaise et attrape ses gants afin de les enfiler. Resserrant le scratch avec ses dents, Marcello montre le ring pour inviter Ryu à s’y rendre. « Il y a des années, mon entraîneur m’a parlé des arts martiaux, mais franchement…c’était trop loin de ma façon de faire » Il sourit avant de sautiller sur place pour s’échauffer « Je te préviens, je ne compte pas te ménager juste parce que je te connais ». C’est bien la première fois que l’Italien se retrouve devant le Coréen. En y pensant, il est étrange qu’ils ne l’aient jamais fait avant. « Que le meilleur gagne ». Il le regarde et se met en position, observant ses mouvements avant de bouger. Il a toujours besoin de comprendre son adversaire avant de porter le premier coup.




code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




If you want a rainbow you have to put up with the rain



Revenir en haut Aller en bas
Ban-Ryu KimLe vin est un puissant lubrifiant social
Ban-Ryu Kim
http://www.ciao-vecchio.com/t3877-la-violence-est-une-forme-de-f http://www.ciao-vecchio.com/t4002-zero-de-conduite-ban-ryu#127292
Faceclaim : Kim Woo Bin © ealitya
Messages : 522 - Points : 1484
(terminé) [Ban-Ryu] Let's drink and talk - Page 2 VTC9
Âge : 34 ans
Métier : Fils d'un des actionnaires majoritaires de Samsung, il a prit sa place autour de la table à sa mort il y a 5 ans de cela et représente aujourd'hui la compagnie en Europe même si le business n'est pas sa tasse de thé.
(terminé) [Ban-Ryu] Let's drink and talk - Page 2 Empty
Sujet: Re: (terminé) [Ban-Ryu] Let's drink and talk ( le Dim 26 Avr 2020 - 16:30 )
Ryu n’est pas celui qui juge. Il est celui qui écoute, sans pour autant donner des conseils : il savait bien trop les risques qu’il pourrait encourir si jamais il donnait son opinion. Les gens avaient juste besoin d’être écouté, tout simplement. Rien de plus. Alors, il ne disait rien. Se contentait de regarder son ami qui se confiait à lui. Les parents étaient une chose étrange. L’homme d’affaire n’avait jamais aimé les siens. Il avait même été soulagé de leur mort. Marcello, en revanche, semblait avoir vu de ses propres yeux ce que s’était l’amour. Et où ça l’a mené ? Telle était la question. Une qu’il ne poserait pas. Ce n’étaient pas ses affaires après tout. Il allait s’occuper de son business point final. Au fond, ils se comprenaient et n’avaient pas besoin de partager les mêmes expériences pour bien s’entendre.

“Un chat, c’est indépendant, tu n’as pas besoin de faire grand chose. Je ne suis pas prêt de prendre un animal de toute façon, pas tant que j’ai Mei. Ca serait trop de choses à gérer.” Même si la petite adorait les chats et s’occupait de ceux de tout le quartier.

Sautant presque sur ses deux jambes, il adorait l’idée de pouvoir se battre. Cela faisait longtemps. Au moins, pour s’amuser, car bien souvent les combats qu’il entreprenait étaient purement pour faire mal. Pour défoncer des gens, surtout des homophobes ou des racistes. C’était un de ses passe-temps favoris. Une fois dans la salle, il se prépara. Un combat avec deux styles différents : voilà qui égayait un peu plus son esprit. Il enleva sa chemise pour se retrouver en marcel et être plus mobile dans ses mouvements.

“C’est ce qui se passe quand tu es plus de neuf heures assis dans une chaise !” Il avait besoin de se défouler, d’expier cette colère et cette violence qui semblait toujours présente dans un coin de son esprit. Il était né comme ça on lui avait dit et tous ses efforts n’enlèveront jamais cette tare. Un défaut que Mei a hérité également. Heureusement qu’il pourrait l’aider.

Il laissa Marcello s’équiper tandis qu’il sautait sur place pour s’échauffer. Il n’irait pas pleine puissance, ils n’étaient pas là pour se faire du mal. Juste pour évacuer l’instinct primaire de vouloir se battre à défaut de pouvoir faire autre chose ensemble. Il monta sur le ring et se mit déjà en position pour se préparer psychologiquement. Si cela n’était que pour le fun, il n’empêchait que Ryu ne voulait pas se démonter.

“J’aimerais bien te voir essayer de toute façon.” Dit-il en rigolant.

Et le combat commença. Il n’y avait pas de vainqueurs, pas de perdants, ils étaient tous les deux forts dans leur discipline et ni l’un, ni l’autre n’avait réussis à prendre l’ascendant. Essoufflé, il sourit et enlaça rapidement Marcello à la fin du combat pour le remercier avant de redescendre du ring et de prendre une serviette qui traînait là.

“On devrait faire ça plus souvent.” Il l’utilisa pour s’essuyer : “Au moins, on n’a pas peur de se faire du mal.” Car Ryu n’attendait que cela. Souffrir. C’était un sentiment dont il était accro. Pas psychologiquement cependant, il n’était pas si masochiste que ça. “On remet ça la semaine prochaine ? On se fait une petite tradition ?” Il lui fit un clin d’œil, regarda son téléphone : “Je vais devoir y aller. Merci pour ce soir.” Il lui serra chaleureusement sa main avant de remonter et de se rhabiller.

Dehors, il monta dans sa voiture et rentra chez lui : juste à temps pour faire un dernier bisou à Mei.


“Même une feuille de papier est plus légère si on la porte à deux.”
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
 
- (terminé) [Ban-Ryu] Let's drink and talk -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2