Revenir en haut
Aller en bas

Le Deal du moment : -54%
Aspirateur Balai sans fil et sans sac – Bosch ...
Voir le deal
91.09 €

 

- l'âme torturée ce soir le réconfort est au rendez-vous ○ léo -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Gabriella LazzariToujours frais après un litre de café
Gabriella Lazzari
http://www.ciao-vecchio.com/t6670-gabriella-celui-qui-n-est-plus http://www.ciao-vecchio.com/t6673-gabriella-la-beaute-est-dans-les-yeux-de-celui-qui-regarde
Faceclaim : emeraude toubia (bella ciao.) - (Ealitya, profil)
Je suis absent-e : présence réduite.
Messages : 224 - Points : 435
l'âme torturée ce soir le réconfort est au rendez-vous ○ léo Tumblr_o3did0kp7j1v9ucjvo1_400
Âge : trente et un ans, le même âge que mon frère qui est quand même un peu plus petit que moi.
Métier : responsable d'événementiel à son propre compte. Danse toujours de temps en temps dans des clubs privés.
l'âme torturée ce soir le réconfort est au rendez-vous ○ léo Empty
Sujet: l'âme torturée ce soir le réconfort est au rendez-vous ○ léo ( le Dim 2 Fév 2020 - 18:18 )


l'âme torturée ce soir le réconfort est au rendez-vous ○ léo JKHT9HW
parler à des amis est un remède.
song † w/"léo"
Je suis partie plutôt du boulot, simplement parce qu’il n’y avait pas grand monde et simplement mes rendez-vous ce sont annulés au dernier moment. J’ai pu en profiter pour aller me faire quelques petites courses pour ce soir, j’ai envie de me faire un petit repas italien comment on aime bien faire chez nous. Mais avant de me mettre au fourneau, je vais me diriger vers ma salle de bain pour me détendre, un bon bain, et tout ce qu’il faut pour se reposer. Ca ne fait pas de mal de penser un peu ça soit. La musique résonne dans l’appartement. Je viens me faire couler mon bain tranquillement. Après avoir retiré mes vêtements puis enfilé mon peignoir dans ma chambre. Je vais devant le miroir pour venir retirer mon maquillage et attacher mes cheveux dans un chinon pour que mes cheveux ne soient pas mouillés. Je n’ai pas trop envie que la mousse vient dessus et puis je ne vais pas les laver trois fois par jour non plus. Une fois dans l’eau chaude, je laisse mon corps se détendre, mes muscles relâcher. Un petit soupire de bien-être se fait doucement entendre dans la pièce. J’avoue que malgré tout, ça me fait toujours bizarre d’être seule chez-moi. Ca ne fait que deux mois que je suis ici, mais j’ai du mal à m’y faire malgré tout. Avoir vécu avec mon frangin quelques semaines voir quelques mois, là, je suis un peu déboussoler quand même. Les récents événements ne m’on pas fait un grand bien malheureusement. Heureusement que mon frère était là, mais pour l’instant, il sait simplement que j’ai quitter mon ex-compagnon, sans réellement savoir la vérité la-dessus. Je passe instinctivement ma main sur mon ventre. Il manque quelque chose. C’est clair. Je le ressens réellement. J’ouvre doucement les yeux en soufflant un peu plus je viens sortir de mon bain au bout de plusieurs heures. La meilleure des choses, c’est que je fasse quelque chose pour éviter de penser à ses derniers jours. Je me sèche, j’enfile alors un tee-shirt un peu trop grand pour moi, celui de mon frère, avec un legging de sport. Je laisse mes cheveux attachés puis je me dirige doucement vers le salon/cuisine. Je laisse la musique imprégner mon corps, et mon esprit. Chantonnant de temps en temps. Ce soir, ces lasagnes maisons, un film d’action comme je les aime et partir se coucher tôt. On ne dirait pas comme ça, mais ma semaine était bien charger. Alors que je finis de faire ma dernière rangée de lasagne, je n'entends pas la première fois sonner. C’est quand je mets le plat dans le four que je tourne la tête vers ma porte d’entrée. Qui ça peut bien être ? Andrea, entre sans prévenir. Ebba et Adam, ce n’est pas possible, ils m’auraient envoyé un message. J'essuie mes mains avec mon torchon puis je baisse doucement la musique. Alors que je viens ne regarder pas le petit œillet pour voir qui s’est. Je fronce doucement les sourcils en te voyant de dos. Je détache mes cheveux instinctivement avant d’ouvrir. « Ou… » je me stoppe rapidement en te voyant. Ton visage en dit long. Ce n’est pas ton soir, tu n’es pas bien ou à la limite de faire une connerie, ou tu l'as faite, je ne sais pas trop… « Léo, entre, entre. » Je te laisse la place pour que tu entres et que tu ne restes pas sur le pas de la porte. « Qu’est-ce qui se passe ? » Je plisse doucement des sourcils en te regardant avant de venir te prendre dans mes bras.
Revenir en haut Aller en bas
Léo Fedeli10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Léo Fedeli
https://www.ciao-vecchio.com/t5049-leo-elle-est-mon-etoile-parmi https://www.ciao-vecchio.com/t5087-viens-on-est-bien
Faceclaim : Chris Wood + skywalkers
Messages : 484 - Points : 1479
l'âme torturée ce soir le réconfort est au rendez-vous ○ léo SAZS
Âge : 31 ans (3 Mars)
Métier : Garagiste
l'âme torturée ce soir le réconfort est au rendez-vous ○ léo Empty
Sujet: Re: l'âme torturée ce soir le réconfort est au rendez-vous ○ léo ( le Sam 8 Fév 2020 - 12:21 )
Le temps passe et les évènements s’enchaînent. Si d’un côté, tout est beau avec Luna. De l’autre, les nouvelles sont vraiment douloureuses. Barbara est partie rejoindre les étoiles et Lily est partie vivre ailleurs suite à ça. Sans parler des souvenirs qui lui remontent concernant Lydia, il a l’impression de se retrouver dans la même situation qu’à l’époque. Il se sent seul, triste et il a l’impression que ces sentiments négatifs ne s’en iront pas. Bien sûr, ce n’est pas vrai. Il a des proches autour de lui, il a sa fille, il a Luna. Il n’est pas seul. Il n’a pas réussi à s’en convaincre assez que pour résister. Il a confié Louisa à une nounou avant de partir à l’aventure dans les rues de Naples. Il est entré dans un bar au hasard, il s’est posé au bar et il a commandé un verre de vodka, comme il le faisait toujours à l’époque. Et sans réfléchir, il a bu les premières gorgées. Cette sensation de brulure dans la gorge, cet alcool qui coule dans ses veines. Ça faisait longtemps qu’il n’avait plus ressentit ça. Ça fait longtemps qu’il n’a plus touché à un verre. Car ça lui est interdit, car il ne peut pas le faire. L’alcoolisme est une maladie, une addiction, retomber dedans est une mauvaise idée, surtout maintenant. Il arrive à s’en rendre compte avant de prendre un second verre. Il paie sa consommation et s’en va le plus rapidement possible. Il s’en veut maintenant. Et il ne sait pas quoi faire. Il ne peut pas rentrer comme ça. Luna n’est pas au courant pour son passé. Et il n’a pas envie de décevoir encore une fois ses proches.

Il se trouve près de chez Gabriella. Elle sait pour lui, après tout, elle est une de ses plus proches amies. Même s’il s’agit de son ex petite amie. Il n’a plus envie de rester seul. Il a peur de faire pire encore. C’est donc chez-elle qu’il se rend sans plus se poser de questions. Il sonne plusieurs fois à la porte pour qu’elle vient la lui ouvrir. Elle est là, il entend, il a vu la lumière depuis l’extérieur de toute façon. Il rentre quand elle ouvre la porte. Le visage fermer, les yeux sans doute tristes. Il sort de sa poche sa pièce qu’il a reçu aux alcooliques anonymes. « - Je viens de gâcher un an… Je suis… » Il n’a même pas les mots tellement il se sent horrible. Il a tout gâché. Il passe les bras autour d’elle directement quand elle le prend dans ses bras. Il essaie cependant de se contenir. De ne pas trop se laisser aller. C’est assez difficile en réalité. Il n’y arrive pas réellement. « - Ma cousine est… Enfin… Sa maladie l’a emportée, et je pensais pouvoir gérer. Mais visiblement, je ne suis pas capable de ça. » Il a du mal à gérer la mort. Surtout quand il s’agit de personnes qu’il aime. Sa fiancée, sa cousine… « - Je suis désolé de te déranger comme ça. Je ne savais pas trop où aller… Luna n’est pas au courant de mon problème et Nori est occupée de son côté. Le pire c’est que j’ai encore laissé ma fille pour aller faire ce genre de connerie. Qu’est-ce qui ne tourne pas rond chez-moi ? » Et maintenant, il va devoir recommencer tout depuis le début. Ca va être long et difficile encore une fois. Il a la tête complètement embrouillée en plus de ça.





♛ Je suis un homme comblé, avec toutes ces belles jeunes femme à mes côtés.
Revenir en haut Aller en bas
Gabriella LazzariToujours frais après un litre de café
Gabriella Lazzari
http://www.ciao-vecchio.com/t6670-gabriella-celui-qui-n-est-plus http://www.ciao-vecchio.com/t6673-gabriella-la-beaute-est-dans-les-yeux-de-celui-qui-regarde
Faceclaim : emeraude toubia (bella ciao.) - (Ealitya, profil)
Je suis absent-e : présence réduite.
Messages : 224 - Points : 435
l'âme torturée ce soir le réconfort est au rendez-vous ○ léo Tumblr_o3did0kp7j1v9ucjvo1_400
Âge : trente et un ans, le même âge que mon frère qui est quand même un peu plus petit que moi.
Métier : responsable d'événementiel à son propre compte. Danse toujours de temps en temps dans des clubs privés.
l'âme torturée ce soir le réconfort est au rendez-vous ○ léo Empty
Sujet: Re: l'âme torturée ce soir le réconfort est au rendez-vous ○ léo ( le Dim 23 Fév 2020 - 11:42 )


l'âme torturée ce soir le réconfort est au rendez-vous ○ léo JKHT9HW
parler à des amis est un remède.
song † w/"léo"
Quand tu es rentré chez moi, j’ai vu directement que ça n’allait pas. Je t’ai demandé ce qu’il n’allait pas et je te laisse parler. Quand je vois ta pièce, je comprends directement. « - Je viens de gâcher un an… Je suis… » C’est pour ça, sans plus attendre, je te prends dans mes bras, désolée pour toi, mais aussi pour essayer de te réconforter comme je peux. Te montrer que je suis présente malgré tout. Mais tu sais, tu sais que tu peux me parler, tu sais que je suis là pour t’écouter et sans jugement. Je relève doucement le visage pour te regarder tout en t’écoutant.  « - Ma cousine est… Enfin… Sa maladie l’a emportée, et je pensais pouvoir gérer. Mais visiblement, je ne suis pas capable de ça. » Je me mords doucement ma lèvre à l’intérieur quand tu me dis ça. Et c’est certain que tu as du mal a géré ça. Ca ne peut que se comprendre. Je ne sais pas dans quel état, je serais si j’avais tout ce que tu as vécu. « Léo, je suis désolée.. » Je dis doucement en passant doucement ma main sur ton bras. « - Je suis désolé de te déranger comme ça. Je ne savais pas trop où aller… Luna n’est pas au courant de mon problème et Nori est occupée de son côté. Le pire c’est que j’ai encore laissé ma fille pour aller faire ce genre de connerie. Qu’est-ce qui ne tourne pas rond chez-moi ? » Je te fais signe de me suivre en même temps jusqu’au salon pour qu’on s’installe sur le canapé. « Ne t’excuse pas, tu ne me déranges pas une seule seconde et tu le sais. » Je te fais asseoir sur le canapé, puis je viens à tes côtés tout en te regardant. « Léo, il n’y a rien de grave qui ne va pas chez toi, tu veux juste essayer d’apaiser ton esprit par tout ce qui vient de se passer. C’est sur que ça, ce n’est pas une solution mais, dis moi qui tu en a prit qu’un seul et qu’on va pouvoir réussir à t’aider a nouveau, te soutenir autant qu’il faut pour que tu ne recommence plus mais surtout on est là pour toi, pour que tu surmonte cette épreuve, ses épreuves ! » Je passe doucement mes cheveux derrière mes oreilles, et je suis sincère, je serais toujours là pour t’aider quoiqu’il arrive même pour ça. « Même si Luna n’est pas au courant de ton passif, avec Nori, on est là pour t’aider. Tu sais que je peux arranger mes heures pour toi, garder ta petite, ou bien même t’accompagner. » Des solutions, il y a des milliers et on peut en trouver des bonnes pour que Luna ne soit pas au courant, même si ça sera dur de ne rien lui dire, mais on sera là pour te couvrir, t’aider à aller mieux. Je me lève doucement pour aller dans la cuisine à côté, puis je prends de grand verre et de l’eau fraîche. Tout en t’écoutant. Je les dépose sur la table, en sers un puis je te le tends doucement. « Tiens ça te fera du bien. » Je me sers le mien aussi. « Tu sais quoi, ce soir, tu vas rester un petit temps avec moi, même s’il faut aller chercher Louisa pour qu’elle passe la nuit ici aussi. Mais je ne te laisse surtout pas dans cet état et encore moins rentrer chez toi comme ça. » Je te dis toujours avec autant de conviction. Ma chambre d’ami peut être prête en deux secondes, mais aussi mon canapé est tout aussi confortable. En réalité, je ne te laisse pas vraiment le choix.


Flare Guns
IN MY HEAD
TELL ME NOT TO CALL YOU THIS LATE

Revenir en haut Aller en bas
Léo Fedeli10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Léo Fedeli
https://www.ciao-vecchio.com/t5049-leo-elle-est-mon-etoile-parmi https://www.ciao-vecchio.com/t5087-viens-on-est-bien
Faceclaim : Chris Wood + skywalkers
Messages : 484 - Points : 1479
l'âme torturée ce soir le réconfort est au rendez-vous ○ léo SAZS
Âge : 31 ans (3 Mars)
Métier : Garagiste
l'âme torturée ce soir le réconfort est au rendez-vous ○ léo Empty
Sujet: Re: l'âme torturée ce soir le réconfort est au rendez-vous ○ léo ( le Dim 22 Mar 2020 - 11:49 )
Léo se sent tellement triste, stupide et minable par rapport au fait qu’il n’a pas su contrôler son envie de boire ce soir. Il passe les bras autour de son amie quand elle le prend dans ses bras, ça lui fait du bien. Il est content de pouvoir venir la voir. De pouvoir en parler à quelqu’un qui sait. Il la lâche un peu après et il la suit jusqu’au salon. Il se pose dans le canapé avec elle passant les mains sur son visage. Il essaie de faire partir ce stress et cette envie de boire encore. Quand tu es alcoolique et que tu commences, tu as envie de continuer encore et encore. Il ne doit pas le faire, il n’est plus seul maintenant et il ne peut pas se permettre de retourner dans le passé. « - Je n’en ai pris qu’un oui. J’ai réussi à m’en défaire à temps heureusement. » Dit-il avant de soupirer directement. Il laisse les yeux vers elle pour le moment content d’entendre ses mots. « - Je sais.. Je ne suis pas tout seul. Je suis juste vraiment… Déçu de moi. De devoir reprendre les choses à zéro. » Dit-il en baissant les yeux. Il est quand même content de pouvoir se dire qu’il n’est pas aller plus loin. Il n’est pas complètement saoul non plus heureusement. « - Je l’ai laissée avec Nori ce soir. Je ne lui ferai plus de mal. Je ne la laisserai plus. » Dit-il en pensant à Louisa. Il ne veut pas la décevoir. Car si à l’époque, elle ne pouvait pas trop comprendre, maintenant elle a quand même grandi et c’est une petite fille intelligente avec beaucoup de cœur. Il pose les yeux sur le verre d’eau et le prends pour pouvoir boire un petit peu. Il soupire d’aise avant de le reposer devant lui. Il préfère boire de l’eau qu’autre chose. « - Merci Gabi. Merci beaucoup. » Dit-il en lui souriant. Il lui est reconnaissant. Heureusement qu’elle est chez-elle ce soir. Il ne sait pas comment il aurait fait sinon. Il ne sait pas qui il aurait été voir. Il pense à sa cousine aussi. Ses cousines. Il est vraiment triste de cette perte. Il est déjà rassuré de ne pas être seul. D’être en compagnie de son amie. « - En réalité… Ca me fait de la peine que ma cousine soit… Partie, même si je sais qu’elle est apaisée maintenant, elle était malade et… Elle l’est plus là où elle est. » Dit-il en se raclant doucement la gorge. Puis il reprend un peu après. « - Ca me rappelle en même temps Lydia. Quand elle est partie elle aussi. Ca m’angoisse vraiment beaucoup. C’était deux belles personnes, jeunes, qui avaient toute la vie devant elles. Je trouve ça tellement injuste. » Dit-il en essayant de rester fort malgré tout.





♛ Je suis un homme comblé, avec toutes ces belles jeunes femme à mes côtés.
Revenir en haut Aller en bas
Gabriella LazzariToujours frais après un litre de café
Gabriella Lazzari
http://www.ciao-vecchio.com/t6670-gabriella-celui-qui-n-est-plus http://www.ciao-vecchio.com/t6673-gabriella-la-beaute-est-dans-les-yeux-de-celui-qui-regarde
Faceclaim : emeraude toubia (bella ciao.) - (Ealitya, profil)
Je suis absent-e : présence réduite.
Messages : 224 - Points : 435
l'âme torturée ce soir le réconfort est au rendez-vous ○ léo Tumblr_o3did0kp7j1v9ucjvo1_400
Âge : trente et un ans, le même âge que mon frère qui est quand même un peu plus petit que moi.
Métier : responsable d'événementiel à son propre compte. Danse toujours de temps en temps dans des clubs privés.
l'âme torturée ce soir le réconfort est au rendez-vous ○ léo Empty
Sujet: Re: l'âme torturée ce soir le réconfort est au rendez-vous ○ léo ( le Dim 26 Avr 2020 - 14:19 )
Rien n’est simple quand on fait face à des choses des plus difficiles. Rien n’est simple quand au début on est seule. Mais au fur et à mesure, on se rend compte qu’il y a du monde autour de nous pour nous aider et j’étais là, cette personne près de toi pour t’aider, de remonter le moral, que tu sachs que tu peux t’appuyer sur moi à n’importe quel moment. Même si je n’aurais pas été chez moi tu savais très bien que tu pouvais m’appeler et que j’aurais répondu présente ! Faire face à ses démons seuls n’est jamais très bon et je sais très bien de quoi je parles. « - Je n’en ai pris qu’un oui. J’ai réussi à m’en défaire à temps heureusement. » Tu me rassures en m’avouant la vérité, puis je l’aurais vu si tu n’aurais pas dis la vérité. Même si on arrive toujours à noyer le poisson quand on à eu cette habitude, mais j’aurais tellement insisté au point d’être chiante que tu aurais dû tout me dire. « - Je sais.. Je ne suis pas tout seul. Je suis juste vraiment… Déçu de moi. De devoir reprendre les choses à zéro. » Je t’observe mais aussi je te laisse parlé, tu en as besoin ce soir. « - Je l’ai laissée avec Nori ce soir. Je ne lui ferai plus de mal. Je ne la laisserai plus. » Je me pince discrètement mes lèvres, ta fille n’est pas bête et ça on le sait tous. « Tu t’es peut-être déçu, mais d’un côté regarde. Tu es là, à côté de moi car tu t'es très vite rendu compte que tu faisais une connerie. Tu dois aussi réussir à te dire ça, que tout peut arriver mais ta conscience a été plus forte que ton envie. Et quand tu recommencera tout à zéro, tant Gaby est présente. » Je te dis doucement en souriant un peu, tout en continuant pour te rassuré, j’ai ce besoin d’aider les autres et je n’aime pas savoir un ami mal. J’ai penser à l’eau directement que j’aurais pu te proposer d'autres choses, tel que du sirop ou un truc comme ça. Merci les enfants de ma soeur pour les boissons à base de jus ou de sirop. « - Merci Gabi. Merci beaucoup. » Je fais un petit non de la tête, comme pour te dire que tu n’a pas à me remercier et que c’est tout à fait normal. Je t’observe faire, je te laisse le temps, je vois que tu as encore plus gros sur les épaules. « - En réalité… Ca me fait de la peine que ma cousine soit… Partie, même si je sais qu’elle est apaisée maintenant, elle était malade et… Elle l’est plus là où elle est. » Je fronce doucement des sourcils. Je sais que ce n’est pas simple cette situation. « - Ca me rappelle en même temps Lydia. Quand elle est partie elle aussi. Ca m’angoisse vraiment beaucoup. C’était deux belles personnes, jeunes, qui avaient toute la vie devant elles. Je trouve ça tellement injuste. » Je passe doucement ma main dans ton dos pour le frotter doucement et dépose ma tête sur ton épaule un instant puis la relève. « C’était de très belle personne et on s’en souviendra tous comme des jeunes femmes pétillantes, joyeuses avec le sourires. Faut que tu te dise que, oui elles avaient la vie devant elles qu’elles t’aiment plus que tout Léo. Le deuil est des étapes d’une vie très compliqué. » Je dis doucement en te regardant. « Tu n’as pas passer la moitié des étapes qu’une autre exploser t’es arriver en plein visage. Et c’est là que tu dois tout recommencer. Mais sache une chose, pleurer, crier, s’énerver, n’est pas pour les faibles, ça ne peux que te faire du bien. » Je continue de parler avec une voix assez posé et douce. « Tu as la plus belle chose près de toi, Louisa. Elle est très chanceuse de t’avoir et tu vas voir qu’avec elle, tu vas pouvoir faire des tas de chose. Et au moment venu de parler de personne qui ne sont plus présente, mais quand tu vas en parler ça sera avec un sourire aux lèvres simplement parce que tu pensera à elles, que tu sais qu’elles seront toujours présente dans ton coeur Léo. » je dis en souriant doucement.


Flare Guns
IN MY HEAD
TELL ME NOT TO CALL YOU THIS LATE

Revenir en haut Aller en bas
Léo Fedeli10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Léo Fedeli
https://www.ciao-vecchio.com/t5049-leo-elle-est-mon-etoile-parmi https://www.ciao-vecchio.com/t5087-viens-on-est-bien
Faceclaim : Chris Wood + skywalkers
Messages : 484 - Points : 1479
l'âme torturée ce soir le réconfort est au rendez-vous ○ léo SAZS
Âge : 31 ans (3 Mars)
Métier : Garagiste
l'âme torturée ce soir le réconfort est au rendez-vous ○ léo Empty
Sujet: Re: l'âme torturée ce soir le réconfort est au rendez-vous ○ léo ( le Sam 2 Mai 2020 - 15:09 )
Léo n’aime pas avoir ce vice en lui. Il a l’impression d’être en quelques sortes prisonnier de son passé, car il ne pourra plus faire comme avant. Il devra faire attention toute sa vie, ou du moins une bonne partie. Jusqu’à ce qu’il arrive à contrôler sa consommation pour ne pas être dans l’excès. Il a réussi à le faire ce soir, en quelques sortes en tout cas. Il n’a pas dépassé la limite, il n’a pas continué à boire. Mais il a senti l’envie de le faire quand même. Et son parrain d’abstinence lui a déjà expliqué comment ça fonctionne. Il n’est donc pas encore prêt pour ça. Il ferme les yeux quelques secondes et prends une longue inspiration avant de relever les yeux sur son amie. « - Tu as raison. » Bien sûr qu’elle a raison. Ca aurait bien pu être pire. Il aurait pu dériver complètement. Mais il est là. Et il est vraiment content de pouvoir compter sur Gabriella ce soir, comme il a toujours pu le faire en réalité.

Ses pensées vont quand même vers Barbara. Il ne peut pas oublier les années qu’il a vécue à ses côtés. Lily est même partie ailleurs après la mort de sa sœur. Et il comprend son geste, c’est tellement douloureux. Il espère qu’elle va bien malgré tout. Il prendre des nouvelles d’elle autant qu’il peut le faire en tout cas. Il pense aussi à la mère de Louisa qui est partie bien trop rapidement à ses yeux. Elle n’a pas eu le temps de connaître sa merveilleuse petite fille. Du moins, pas assez. Il s’était imaginé toute une vie avec elle. Et s’il perdait aussi Luna de cette manière ? Il ne devrait pas penser à ça, mais il y pense quand même. Ca lui laisse une boule au ventre.

Il écoute les mots de Gaby attentivement. Il racle doucement sa gorge ayant légèrement les larmes aux yeux. Il n’aime pas être blessé comme ça. Il essaie d’être fort et en particulier pour sa petite princesse. Il sourit doucement en hochant la tête. « - Louisa est le soleil de ma vie. Elle me redonne le sourire rien que par sa présence. Heureusement qu’elle est présente. Ca ne serait pas la même chose si elle n’était pas née. » Il pense à la petite directement. Il faut que son cœur soit un peu plus fort. « - Ca va aller. Avec le temps, comme tu viens de le dire. Il n’y a que le temps qui peut aider. » Dit-il en relevant la tête finalement. Le temps guérira ces blessures. « - J’espère que tu vas bien toi au moins. Je débarque comme ça… Je ne sais même pas si ça va. » Dit-il en se mordant la lèvre, se trouvant tellement faible.





♛ Je suis un homme comblé, avec toutes ces belles jeunes femme à mes côtés.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
l'âme torturée ce soir le réconfort est au rendez-vous ○ léo Empty
Sujet: Re: l'âme torturée ce soir le réconfort est au rendez-vous ○ léo ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- l'âme torturée ce soir le réconfort est au rendez-vous ○ léo -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut