Revenir en haut
Aller en bas

Le Deal du moment : -24%
-80€ sur l’aspirateur balai sans fil Xiaomi ...
Voir le deal
189.99 €

 

- Suivre le rythme.. feat Marcello -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: San Calisto
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Luna PrimaveraToujours frais après un litre de café
Luna Primavera
https://www.ciao-vecchio.com/t4153-les-trous-noirs-c-est-comme-u https://www.ciao-vecchio.com/t4158-la-blessure-cicatrisee-on-oublie-la-douleur-luna#131616
Faceclaim : Irina Shayk © all souls .(ava) Miss Pie (sign)
Messages : 2259 - Points : 3486
Suivre le rythme.. feat Marcello 1553515517-155231261451006263-27
Âge : 35 ans qu'elle fête le 1er mai. Trouvée en 1994 dans les rues de Naples. On lui a donné 10 ans. A partir de là sa date de naissance a été définie. (1/05/1984)
Métier : Assistante administrative au cinéma le Modernissimo
Suivre le rythme.. feat Marcello Empty
Sujet: Suivre le rythme.. feat Marcello ( le Ven 7 Fév 2020 - 18:45 )

Marcello & Luna.

Le sang qui coule dans leurs veines est différents et pourtant il y a ce lien tissé avec amour qui les unit. Même si parfois la vie leurs donne envie de partir loin l'un de l'autre. Ils reviennent toujours l'un vers l'autre. Parce que c'est écrit. Parce que c'est ainsi.



Luna elle est heureuse. Elle a des étoiles dans les yeux. Elle a oublié les sales coups de destin. Et ne pense qu'aux lendemains. Le message anonyme sur le fait qu'elle soit orpheline a assez fait de dégâts dans son petit cœur. Mais le problème a été réglé et surtout la vérité dite à Léo. Quand au sirop à la fraise qui a failli l'empoisonner et bien les soins appliqués par Caterina et le médecin ont fait qu'elle n'a gardé aucune marque. Elle peut rire, chanter à tue-tête. Comme avant. Comme si ses cordes vocales n'avaient pas connu la brulure d'un produit de ménage pas du tout fait pour être avalé.
En plus ce soir elle retrouve Marcello pour passer la soirée.
Et cette idée de passer du temps avec lui l'enchante. Parce qu'elle l'aime Marcello, il fait parti de sa fratrie. De celle nourrit avec le cœur et du fond des tripes. Comme pour Loris, Jack, Leia, Caterina ce n'est pas le sang qui le lie à lui. Mais juste cette incroyable histoire d'amour qui a jailli de leurs malheurs. Bien sur il y a eu des coups durs et même encore maintenant ils se prennent la tête. Pour des broutilles. Et si parfois le boxeur s'éloigne de la brune, c'est juste pour mieux la retrouver ensuite.
Ils n'ont pas eu la vie facile les orphelins.
Les larmes ont souvent caresser les draps de leurs lits. Ou les épaules des uns et des autres. Mais ils se sont soutenus, leurs permettant de connaitre le bonheur. Des moments intenses aussi beau que si le même sang avait coulé dans leurs veines. Peut être plus beaux. Jamais de mensonges entre eux. De haine. Parfois de la gêne et des blessures trop dures à partager. Mais dans la vie il y a quelques fois des nuages pour faire de l'ombre à un beau ciel bleu.

Luna elle a ses démons. Tout comme Marcello a les siens. Elle a vite compris que lorsqu'elle dansait devant lui, son regard se ternissait d'un douleur puissante. Si puissante qu'il la fuyait. Alors elle a appris à danser loin de lui. A faire attention que ses yeux ne se posent pas sur son corps ivre de musique. Parce que se retenir pour Luna était difficile. Mais faire souffrir son frère la faisait d'avantage souffrir. Bien sur qu'ils ont eu des mots. Quand elle oubliait, et que ses pas faisait naviguer son être sur des airs de musiques balayés de divers horizons. Elle s'en voulait la belle de mettre des larmes dans les doux yeux de Marcello. Elle revenait vers lui pour se faire pardonner. Parfois il préférait partir. Et le cœur de Luna se serrait, mais jamais elle ne lui en a voulu.
Ils ont grandi.
Mais certaines blessures restent ouvertes. Alors elle fait attention. Elle fera attention ce soir alors qu'elle est déjà devant le bar à sautiller sur place en attendant son grand frère. Bon elle est un peu à l'avance la rêveuse. Et la musique qui sort de l'établissement donne déjà le tempo à son être. Elle a presque du mal à se retenir. Et puis elle le voit. Et sans aucune hésitation elle fonce vers lui. Et lui saute dans les bras. Entourant son cou de tendresse et lui offrant une belle attaque de bisous. Difficile de douter de l'amour qu'il y a entre ces deux là.
Un amour sans tâche et pur.
Ou jamais une seule idée charnelle n'est venue les caresser. A vrai dire il y a qu'avec Loris que le lien fraternel a pris cette saveur sulfureuse. Et parfois douloureuse. Allait savoir pourquoi entre eux l'alchimie c'est fait plus forte. « Et ne me dis pas que je t'étouffe sous mes baisers. » Elle le devance ce doutant de sa réaction. « Ni que j'agis comme une gamine de dix ans. » Luna se met à rire après avoir déposé un dernier baiser. Et une fois qu'elle a sa provision d'amour pour l'heure à venir, elle le lâche. Il y aura surement d'autres attaques durant la soirée. Mais Marcello a l'habitude. « Bon tu es prêt pour faire un concours de descente de sirop. » Elle rigole. Luna ne boit pas d'alcool et elle n'a jamais dérogé à cette règle. Tous les orphelins le savent. Peut être que ce soir elle boira une jus de fruit, mais rien de plus. « Alors tu me racontes quoi depuis la dernière fois ? »

Luna lui attrape la main laissant son bras entrainer celui de Marcello dans une mouvement d'enfance. Elle se doute que son bonheur ne passera pas inaperçu. Que Marcello se dira qu'il n'est pas du qu'à lui. Même si elle a parlé de Léo, elle n'a pas réellement avouer ce qu'elle ressent. Elle ne veut rien précipiter. Elle ne veut pas que tout s'envole en faisant les choses trop vites. Ils traversent la rue et entrent dans le bar. Les notes de musique résonnent et la belle ne peut s'empêche de laisser ses pieds marquer le tempo. Il va être compliqué pour Luna de rester assise sans bouger. Mais s'il le faut elle grondera ses pieds pour qu'ils restent sages. Elle reprendra ses hanches pour qu'elles ne roulent pas sous les notes. Ils cherchent une table et ils s'installent.



(fiche) vmicorum. / (ava) jenesaispas & PHILTATOS.


" Hier n'existe pas. Avant-hier non plus. Aujourd'hui, c'est délicieux. Demain est merveilleux."
Revenir en haut Aller en bas
Marcello DescontiLe vin est un puissant lubrifiant social
Marcello Desconti
https://www.ciao-vecchio.com/t6585-marcello-un-pour-tous-et-tous http://www.ciao-vecchio.com/t6615-marcello-rather-be-the-hunter-than-the-prey#221598
Faceclaim : Matthias Schoenearts @sparkle
Je suis absent-e : Présence réduite jusqu'au 23/03
Messages : 430 - Points : 311
Suivre le rythme.. feat Marcello Tumblr_o8d4ipiQUW1rjn473o3_500
Âge : 37 bougies
Métier : Boxeur professionnel, bien qu'il commence à se faire un peu "vieux" pour le domaine
Suivre le rythme.. feat Marcello Empty
Sujet: Re: Suivre le rythme.. feat Marcello ( le Jeu 13 Fév 2020 - 17:10 )

Suivre le rythme @Luna Primavera.


Les nuages gris des derniers jours semblaient quitter le ciel de Marcello. Et cela, sans que l’orage n’éclate juste au-dessus de sa tête. Alors oui il y avait eu les journalistes et leur présence autour de la villa. Il a également eu la visite de Leia, avec les accusations qui ne lui avait pas fait plaisir. Mais le vent semblait tourner pour le boxeur. La vidéo n’était plus sur toutes les lèvres, les sites devaient trouver de nouvelles images sensationnelles pour garder le public. Les avantages d’une société de consommations, ou l’extraordinaire paraît banal après quelques visionnages. Doucement, la vie reprenait son cours et cette vilaine histoire se trouverait bientôt derrière lui. Heureusement qu’il avait suivit les conseils de son équipe et avait gardé la tête baissée jusqu’à nouvel ordre. Ce matin, en allant chercher le courrier dans la boite aux lettres, il avait même eu la bonne surprise d’y trouver une multitude de cadeaux. Des supporters qui voulaient le revoir sur le ring rapidement, des lettres qui avaient le don de lui mettre du baume au cœur.  Il avait passé presque une heure, un café à la main, pour lire chacune des lettres, un sourire satisfait s’affichant au fur et à mesure sur son visage. Parmi les surprises se trouvaient des boites de chocolats. Marcello pensa tout de suite aux Orphelins et leur proposa par sms de partager. Sa deuxième famille, celle que son cœur avait créé pour étouffer le manque constant de ses parents. Ils avaient tous une place particulière dans son cœur, chacun à leur façon. Ils apportaient à leur manière une part manquante du boxeur, rassemblant les pièces. C’est comme s’il ne pouvait être entier qu’en leur présence.

Et d’ailleurs, ce soir, il avait rendez-vous avec Luna. La rêveuse, la joie de vivre, la danseuse. Voici comment il en parlerait si on lui demandait de la décrire. Elle est belle Luna, avec son sourire angélique et ses grands yeux plein d’espoirs. Elle ne peut que donner envie de sourire. Même si parfois son cœur se serre. Marcello n’aime pas montrer ses émotions, c’est pourtant plus fort que lui. Les pas endiablés de la jolie brune lui provoquent souvent une douleur si intense qu’il ne peut pas rester dans les parages. Et dans d’autres occasions, au contraire, il l’observe en silence. Il l’utilise comme un pansement pour recoller quelques morceaux brisés. Et ça marche, c’est son pouvoir à elle.

Avançant dans la rue, ne se trouvant plus très loin du bar, Marcello aperçu Luna qui courait dans sa direction. A vrai dire il s’y attendait. Par reflex, il ouvrit les bras pour la réceptionner et sourit sous la tonne de baisers. Il ne tenta même pas de râler et pourtant la belle le devança, sachant presque ce qu’il aurait répondu s’il ne s’en était pas empêché. Il avait l’habitude maintenant, il savait que les mots n’empêcheraient jamais la jeune femme de le saluer ainsi. « Tu veux vraiment que les gens autour pense que j’ai un cœur tendre eh ? » Ça n’allait pas vraiment avec son personnage médiatique mais pour elle il ferait des dizaines d’exceptions. Et avant qu’elle ne s’enfuît, lui aussi lui embrassa la joue. Une seule fois, il n’est pas du genre à en faire des tonnes. « De sirop ? Tu sais, je crois que je vais être encore plus fou et tenter le coca » Il ne comptait pas vraiment prendre de l’alcool ce soir. Il préférait rester sage et Luna était la partenaire idéale pour l’inciter à rester soft.

La laissant l’entraîner, le boxeur arqua un sourcil en la voyant agir. Oui Luna était généralement de bonne humeur mais aujourd’hui il y avait quelque chose en plus, il le sentait. Il poussa la porte du bar et sentit directement la chaleur étouffante de l’endroit, il y avait déjà bien trop de monde. Sans lâcher la main de la brune, il se dirigea vers une table du fond et tira la chaise. Enfin il alla s’asseoir en face d’elle. La musique résonnait et le boxeur savait qu’il serait difficile pour la belle de se retenir, il n’en fit cependant aucune remarque. « Et bien tu vois, je crois que tout s’arrange. J’ai reçu une tonne de lettres ce matin. Avec des chocolats et tout » Elle était bien évidemment au courant pour cette fichue vidéo. « Sinon je suis resté pas mal chez moi, j’ai fait l’ours et j’ai hiberné » Oui mais il avait une question bien plus importante « Toi, tu es encore plus rayonnante que d’habitude » Oh oui il n’était pas né de la dernière pluie « Je veux bien croire que tu es heureuse de me voir mais je pense qu’une autre pair d’yeux te rends comme ça. J’me trompe ? » Et pour lui laisser le temps de répondre, Marcello arrêta le serveur pour demander un coca et laisser Luna commander sa propre boisson.

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




If you want a rainbow you have to put up with the rain



Revenir en haut Aller en bas
Luna PrimaveraToujours frais après un litre de café
Luna Primavera
https://www.ciao-vecchio.com/t4153-les-trous-noirs-c-est-comme-u https://www.ciao-vecchio.com/t4158-la-blessure-cicatrisee-on-oublie-la-douleur-luna#131616
Faceclaim : Irina Shayk © all souls .(ava) Miss Pie (sign)
Messages : 2259 - Points : 3486
Suivre le rythme.. feat Marcello 1553515517-155231261451006263-27
Âge : 35 ans qu'elle fête le 1er mai. Trouvée en 1994 dans les rues de Naples. On lui a donné 10 ans. A partir de là sa date de naissance a été définie. (1/05/1984)
Métier : Assistante administrative au cinéma le Modernissimo
Suivre le rythme.. feat Marcello Empty
Sujet: Re: Suivre le rythme.. feat Marcello ( le Jeu 20 Fév 2020 - 9:50 )

Marcello & Luna.

Le sang qui coule dans leurs veines est différents et pourtant il y a ce lien tissé avec amour qui les unit. Même si parfois la vie leurs donne envie de partir loin l'un de l'autre. Ils reviennent toujours l'un vers l'autre. Parce que c'est écrit. Parce que c'est ainsi.



Dés que Luna voit Marcello arriver, elle ne peut se retenir de courir vers lui. Heureuse de l'instant magique qu'ils vont partager.
Elle a trois grands frères de cœur. Chacun à sa place. Et pour chacun Luna a une façon d'agir.
Avec Loris, l'histoire a souvent été compliqué et complexe parce qu'il y avait en plus cette attirance charnelle, difficile à contourner. Cette attirance qui a perduré malgré le fait qu'il se soit marié. La dernière tentation est assez récente, alors qu'ils s'étaient promis de ne plus succomber. De ne plus céder. Elle ne pourrait expliquer ce que réellement elle éprouve. Cet amour parfois malmené et qui a du s'acclimater pour exister. Et donc elle garde un goût sucré.
Il y a aussi Jack. Jack et sa douceur qui donne à l'orpheline des sourires éclatants. Et qui la plonge dans l'enfance dés qu'elle entend sa voix ou que son regard bleu s'invite dans le sien. Entre eux c'est un peu comme de la guimauve, mais elle sait que cette guimauve pourrait se changer en flammes de l'enfer si on la faisait souffrir. Gare à tes fesses Léo.
Et puis il y a Marcello. Et avec lui c'est plutôt les montagnes russes. Elle lui en voulait parfois de l'éviter comme si l'approcher le condamner à subir un sort horrible. Alors elle s'isolait, laissant sa peine s'évaporer. Mais elle sait qu'il pourrait aller lui chercher la lune, si elle le lui demandait.
Luna elle les aime ses trois frères. Chacun à sa manière. Chacun étant unique. Et pourtant rassemblé ils forment un tout que même la pire des catastrophes ne pourrait détruire. Alors quand elle passe du temps avec l'un d'eux, elle prend les moments de soleil qu'ils lui offrent. Sachant qu'elle n'aurait jamais pu se reconstruire sans eux. Sachant combien sa vie serait sombre si elle ne les avait pas.

Du coup ce soir Luna profite de Marcello. Et cette soirée commence avec une avalanche de tendresse et de baiser. Et il n'a pas intérêt à rouspéter le grand frère. De toute façon, elle ne lui en laisse pas le temps. Elle l'inonde de son amour non mesurable. Et sans aucune modération. Cet amour là, elle sait qu'il ne le rejette pas. Qu'il ne le blesse pas.
Alors elle en abuse. L'étouffant presque sous ses baisers. « Mais tu as un cœur tendre Marcello. Tu es comme les nounours de guimauve enrobé de chocolat au lait. » Elle s'en lécherait même les babines. « A part que toi tu es le format XXL. » Elle essaie de rester sérieuse, mais c'est compliqué.
Et puis il y a ce bonheur dans son regard qui irradie jusqu'à son âme.
Et ceux qui la connaissent, voit rapidement cette petite flamme qui danse dans ses yeux clairs. « Ah oui soyons fou. Du coca dans mon sirop de fraise. Ce sera plus que parfait. » Luna a beau avoir trente cinq ans, elle garde en aura son enfance. Elle n'a pas honte de cette part d'elle qui s'accroche de rêve de licornes pailletées ou de nuage déguisé. Elle a juste honte d'avoir été abandonnée. Alors à cet instant on pourrait la penser puérile. Mais c'est juste un mécanisme de défense pour ne pas se laisser envahir par cette douleur, contre laquelle, malgré ses divers combats, elle perd à chaque fois.

Et puis il y a ce petit plus. Qui se prénomme Léo.

Luna entraîne Marcello vers la bar. Puis dans le bar.  La musique résonne donnant des fourmis aux jambes de la belle. Mais elle va rester sage pour le moment. Elle commence par demander des nouvelles à son frère. « Des tonnes de lettres et du chocolats ? Des admirateurs ou admiratrices secrets ? » Elle fronce un peu les sourcils en disant ses mots.
Du genre je mène l'enquête, je veux tout savoir.
« Et je suis contente que tout s'arrange. Cette histoire n'a pas été cool. » Ils les cumulent les merdes en ce moment les orphelins, comme si d'un coup le destin c'était mis à se dire. Tiens ils en ont pas eu assez dans leurs enfances et si on en rajouter une couche. Juste pour ne pas qu'ils se souviennent qu'ils sont des oubliés de la vie. Ils sont forts mais parfois, ils ont besoin de souffler.
Et en ce moment et bien c'est plus la tempête qu'un ciel d'été.
Mais ils arriveront à la surmonter. Ils y arrivent toujours. « Merci. » Elle sourit. « Mais tu vas t'imaginer toi ? Bien sur que c'est être avec toi qui me rend heureuse. » Son sourire se fait plus grand. Elle le taquine tout en sifflotant. Enfant innocente prise sur le fait de son bonheur tout neuf. « C'est vrai qu'il y a eu une rencontre qui se transforme peu à peu en une belle histoire. Bon tout reste à écrire et je reste prudente. Pas que je n'ai pas confiance en lui. » Elle soupire, elle sait que l'amour et Marcello cela fait deux. Lui il est fâché avec Cupidon. Et Luna elle a peur de se laisser pousser des ailes. « Mais c'est parce que je n'ai pas confiance en moi. » Elle lève ses yeux pour trouver refuge dans ceux de son frère. « Toujours cette crainte de me faire abandonner …  » Et elle est forte, puissante, insurmontable, vorace. « Si je m'attache trop .. » Même après les années la blessure de l'abandon est bien présente et pesante au creux de la poitrine de Luna.



(fiche) vmicorum. / (ava) jenesaispas & PHILTATOS.


" Hier n'existe pas. Avant-hier non plus. Aujourd'hui, c'est délicieux. Demain est merveilleux."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Suivre le rythme.. feat Marcello Empty
Sujet: Re: Suivre le rythme.. feat Marcello ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Suivre le rythme.. feat Marcello -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: San Calisto
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut