Revenir en haut
Aller en bas

Le Deal du moment : -42%
MINERVA Vélo de ville – 3 vitesses Nexus
Voir le deal
79.99 €

 

- ce caché derrière un repas de famille. ○ Jacobsen&Lazzari -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Gabriella LazzariToujours frais après un litre de café
Gabriella Lazzari
http://www.ciao-vecchio.com/t6670-gabriella-celui-qui-n-est-plus http://www.ciao-vecchio.com/t6673-gabriella-la-beaute-est-dans-les-yeux-de-celui-qui-regarde
Faceclaim : emeraude toubia (blondie avatar.) - (Ealitya, profil)
Messages : 182 - Points : 298
ce caché derrière un repas de famille. ○ Jacobsen&Lazzari Tumblr_o83jb3fcE01r9pk8qo8_250
Âge : trente et un ans, le même âge que mon frère qui est quand même un peu plus petit que moi.
Métier : responsable d'événementiel à son propre compte. Danse toujours de temps en temps dans des clubs privés.
ce caché derrière un repas de famille. ○ Jacobsen&Lazzari Empty
Sujet: ce caché derrière un repas de famille. ○ Jacobsen&Lazzari ( le Dim 9 Fév 2020 - 14:13 )

Jacobsen & Lazzari.

   

“Une famille qui crie est une famille unie.”


un repas de famille pour dire une vérité. song

Voilà une semaine que j’avais prévenue tout le monde pour qu’aujourd’hui ça soit notre repas, un repas de famille comme on dit si bien. Mais c’est plutôt un petit repas entre frères et sœurs. Je sais très bien qu’on n'a pas toujours le temps de toujours se voir alors j’ai proposé ça et tout le monde a répondu présent. Je sais que chacun apporte quelque chose, mais c’était moi qui étais au fourneau. J’aime faire la cuisine, j’aime faire plaisir alors je le fais réellement. Une fois que je suis prête, je me dirige en ville pour aller chercher les ingrédients que j’ai besoin pour ce repas. Ca sera peut-être simple, mais les repas les plus simples sont les meilleurs. Alors que je me balade tranquillement les écouteurs sur les oreilles, mon sac de cours dans ma main avec mon sac à main. Je me balade tranquillement entre les allées du marché. J’ai cette chance aujourd’hui. Salade, tomate… Bref tout ce qu’il me faut pour faire ce à quoi j’ai pensé. Je n'ai pas dit le repas ça leur sera une surprise. En réalité, si je fais ça, c’est aussi parce que je dois leur parler, leur dire la vérité sur mon ex-compagnon, la raison pour laquelle je leur ai demandé leur aides pour récupérer mes affaires chez lui. Mais pour l’instant, je n’y pense pas trop. Naviguant de marchand en marchant. J’ai trouvé tout ce que je voulais. Le dessert sera apporté. Le repas se passe le midi, j’ai dit à Ebba que si elle veut emmener les petits monstres elle pouvait de toute façon il y a ce qu’il faut à la maison pour qu’ils s’occupent.

Une fois que je suis sur le retour, je m’occupe toujours autant l’esprit. C’est qu’une fois chez moi, la musique en fond et moi derrière les fourneaux pour commencer à préparer le repas que mon cerveau se torture. Comment leur dire, comment leur avouer, comment ça va se passer. Quelle réaction ils vont avoir. Ce qui est certain, je ne vais pas leur dire au début du repas. Je ne me vois pas lâcher la bombe comme ça. Sachant fortement qu’ils y en a un qui va demander ce qu’il m'a pris de tous nous réunir, comme ça sans réelle raison. Je soupire doucement en continuant de préparer le repas. L’entrer est fait. Des petites salades composés, puis je m’attaque à des lasagnes maison. La pâte fait maison, tout est fait maison, enfin sauf la viande on le sait tous qu’elle a été acheté. Sauf que je suis tellement ailleurs, que je viens faire tomber ma casserole de béchamel. « Merde ! » Je lâche en soufflant. Je viens alors ramasser et nettoyer avant de recommencer. « Pense à autre chose Gabi. Aller. Tu peux y arriver. » Je me dis en nettoyant le tout. Une fois que c’est fait, je change la musique pour mettre quelque chose de plus entraînant, qui me fais bouger pendant que je refais ma béchamel. Ca fonctionne assez bien. Je réussis à finir mon plat. Enfin. Je le mets au four. Regarde l’heure, puis je cours presque jusqu’à ma chambre pour pouvoir me changer. J’enfile autre chose qu’une tenue de sport. Jean, et tee-shirt assez basique, mais un peu plus présentable.

Une fois préparé, je retourne dans ma cuisine en chaussette, comme toujours. Je viens tirer ma table pour la mettre au milieu et que l’on aille de la place. Je retire ce qu’il se trouve dessus pour le ranger puis je commence à sortir ce qu’il faut pour mettre la table après le petit apéro, obligatoire. Alors que je suis en train de sortir les verres s’entends sonner à la porte. Qui sera là en premier. Adam ? Ebba ? Andrea ne sonne jamais. Je dépose les verres sur la table pour me diriger vers la porte et avoir la surprise.


@Adam Jacobsen ; @Ebba Jacobsen & @Andrea Lazzari
tenons un ordre de rp ? ce caché derrière un repas de famille. ○ Jacobsen&Lazzari 4210718188

I C H I


Revenir en haut Aller en bas
Adam JacobsenToujours frais après un litre de café
En ligne
Adam Jacobsen
https://www.ciao-vecchio.com/t5989-i-know-i-ve-grown-but-i-can-t https://www.ciao-vecchio.com/t6028-adam-s-notebook#191030
Faceclaim : Hugh Dancy @alaska
Messages : 438 - Points : 682
ce caché derrière un repas de famille. ○ Jacobsen&Lazzari Tumblr_lzyw0d4hEd1qaws2jo1_250
Âge : 43 ans (27 nov)
Métier : Anciennement dans l'humanitaire, il tente de se reconstruire. Il peint mais travaille surtout au refuge pour animaux..
ce caché derrière un repas de famille. ○ Jacobsen&Lazzari Empty
Sujet: Re: ce caché derrière un repas de famille. ○ Jacobsen&Lazzari ( le Jeu 13 Fév 2020 - 11:00 )


Repas de famille

C’est de bonne humeur qu’Adam s’est réveillé ce matin. Atlas est là, allongé au pied de son lit, ronflant comme le chien paresseux qu’il est. L’Italien met d’abord quelques secondes à comprendre où il se trouve, lui qui a pris l’habitude d’ouvrir les yeux dans la chambre d’amis de sa sœur.  C’est la première fois depuis plusieurs semaines qu’il s’endort chez lui, dans son petit appartement. Il est reconnaissant envers Ebba pour tout ce qu’elle fait pour lui, il sait aussi que cela ne l’embête pas et qu’elle crierait au scandale s’il disait avoir l’impression de gêner. Mais l’Italien a aussi besoin de son espace personnel, de sa routine. Elle peut paraître ennuyeuse pour beaucoup mais cela lui convient. Et puis il a l’impression d’avancer. Doucement, un pas après l’autre. C’est parfois bancal, souvent il recule aussi vite qu’il avance, mais il tient bon. Avoir parlé à sa cadette l’a soulagé d’un grand poids et enfin il a l’impression de pouvoir reprendre sa vie en main. Il n’est pas encore certain de savoir dans quelle direction celle-ci va virer, mais il a décidé de laisser un peu de place au destin.

C’est donc avec un sourire collé sur le visage qu’il enfile sa chemise, énumérant le programme de la journée. Le repas de ce midi est définitivement un point sur lequel il se concentre. Il aime sincèrement passer du temps avec sa fratrie. Jacobsen ou Lazzari, cela n’a jamais fait de différence à ses yeux. Les souvenirs, l’entraide et l’amour sont bien plus important qu’une histoire de sang. Surtout que l’ainé réalise que doucement mais sûrement, les cadets quittent Naples pour faire leur vie. Il ne peut pas leur en vouloir non, il a lui-même parcouru le monde avant de reposer ses valises dans cette belle ville Italienne. Des repas de famille, il en a raté un bon nombre durant ses voyages, il met aujourd’hui un point d’honneur à n’en louper aucun.

Fin prêt, Adam attrape sa veste avant de se diriger vers la porte d’entrée. Atlas se lève, voulant sortir avec son maître. Ce dernier lui caresse affectueusement l’oreille « Je reviens dans pas longtemps. On ira se balader cette après-midi ». Il n’est pas certain que le chien puisse le comprendre mais ce dernier semble satisfait retourne s’allonger sur le canapé.

Deux bouteilles et quelques paquets de  gâteaux apéritifs dans un sac, Adam sonne chez sa sœur. Il n’attend que quelques secondes et voilà que la porte s’ouvre. Il est probablement en avance, cela ne le surprendrait pas.  « Hey ma belle, tu vas bien ? » Il lui lance un sourire avant de lui embrasser affectueusement la tempe. Il serait mentir de dire que Gabi ne lui a pas manqué. « J’ai amené deux-trois trucs, j’espère que ça ira » Comme pour prouver ses mots, Adam lève le sac de provisions. Le pauvre n’a aucune idée de ce que Gabriella veut annoncer. S’il en était conscient, il n’aurait pas ce sourire collé sur le visage.  « Je suis passé à la superette avant de venir, je ne peux pas prétendre m’être foulé à cuisiner » Pourtant il aime ça l’Italien, il n’a juste pas vraiment pris le temps ce matin. « Je suis le premier n’est-ce pas ? »


code by bat'phanie


What doesn't kill you makes you stronger



Revenir en haut Aller en bas
Ebba JacobsenToujours frais après un litre de café
Ebba Jacobsen
https://www.ciao-vecchio.com/t5073-une-vie-trop-tranquille-est-u https://www.ciao-vecchio.com/t5112-pour-gagner-il-faut-risquer-de-perdre
Faceclaim : Katheryn Winnick © blood eagle (avatar) + crack in time (sign) / Ingrid (crackships)
Messages : 1153 - Points : 1997
ce caché derrière un repas de famille. ○ Jacobsen&Lazzari G5FIO8f2_o
Âge : Née en Norvège (Trondheim) le 1er mars. 40 ans à bruler mes ailes à l'adrénaline de l'ivresse de la vitesse.
Métier : Psychologue à la prison de Poggioreale. / Occasionnellement pilote dans des courses illégales de quoi bien arrondir les fins de mois.
ce caché derrière un repas de famille. ○ Jacobsen&Lazzari Empty
Sujet: Re: ce caché derrière un repas de famille. ○ Jacobsen&Lazzari ( le Ven 14 Fév 2020 - 12:24 )

La famille est un lieu où tout le monde vous aime, peu importe comment vous êtes, ils vous acceptent pour qui vous êtes.

Jacobsen & Lazzari
Je me suis levée tôt, histoire d'aller courir pour bien démarrer ma journée. J'avais dans l'idée de demander à mon frère de m'accompagner, l'occasion de sortir Atlas. Mais une fois devant la chambre d'ami mon cerveau à réaliser qu'Adam ne dormait pas ici. Il a vécu avec nous durant quelques semaines et je zappe qu'il a repris le chemin de son appartement. Il sait que la porte lui est grande ouverte et quand cas de besoin il peut trouver refuge chez nous. Il allait mieux c'est certain. Mais reste au fond de mon cœur une appréhension. Je n'avais jamais vu mon frère aussi perdu et brisé. J'ai gardé de cette nuit une image marquante. Lui si fort, lui mon roc. Si fragile. Cela m'a sérieusement chamboulé. Même encore maintenant. Bien sur je n'ai rien dis à ce sujet aux jumeaux. On a juste balancé une excuse sans préciser le réel malaise d'Adam. Même si je me doute qu'Andrea et Gabi doivent avoir une idée, sur ce qui m'a poussé à prendre notre aîné à la maison. Mais l'un comme l'autre sont restés discrets, par respect et par amour pour leur frère. C'est donc seule que je suis allée courir. Une bonne douche, et un bon petit déjeuner on suivit. J'ai ensuite réveillé mes enfants vu qu'on est attendu pour le repas de midi chez Gabi. Cela me fait toujours drôle les repas de famille où Miles et Aurora n'y sont pas. Je ne me sens pas entière. En plus Alexandra sera également absente. Pas toujours évident de réunir tout le monde, surtout quand certains sont loin. On devrait passer un bon moment. Même si je pense qu'il y a anguille sous roche. J'ai senti une petite anxiété du côté de ma petite sœur. C'est peut être mon imagination. Parce qu'entre les déboire avec Matthis, le moral d'Adam et Jack a ne pas lâché d'un pouce. J'ai la tête bien occupé, voyant du négatif partout. Il n'y a pas besoin de raison pour se retrouver tous ensembles.

Je regarde l'heure et je décide de faire bouger les monstres, sinon on n'est pas parti. « Matthis, Lisa. Vous êtes bientôt prêts les enfants ? Je ne veux pas qu'on arrive les derniers. » Pendant qu'ils finissent de se préparer je mets dans une boite les cookies qu'on a fait ensemble. Depuis l'histoire de l'argent volé, Matthis c'est mis au plis. Remarque ni son père, ni moi avons lâché du leste. C'est en les rangeant que je remarque qu'il y en a pour un régiment. Adam, Andrea et Gabriella pourront en garder. Les enfants arrivent enfin. « Parfait. » Tout le monde a opté pour un jean et un pull. Simple et efficace. « Aller mauvaise troupe en route. » On monte tous à bord de la voiture. C'est la mère qui conduit, alors prudence. Même si mon pied me démange. Appuyer sur le champignon me ferait grand plaisir, mais pas aujourd'hui. Pas question de jouer à La Louve quand j'ai les enfants à bord. Adam me ferait un serment s'il Matthis ou Lisa venaient à dire que j'ai dépassé les vitesses autorisées. Il accepte d'être mon passager même s'il n'est pas rassuré. Mais ne tolérerait pas que je sois imprudent avec son neuve et sa nièce. De toute façon je sais quand je peux dépasser les limites.

On arrive assez vite et je trouve une place sans problème. A peine devant la porte les enfants tambourinent pour montrer qu'on est là. « Vous allez réveiller tout le quartier. » Ma petite sœur ne tarde pas à arriver. Les gamins lui sautent dessus et entre en trombe. « Désolée ce sont des furies furieuses aujourd'hui. » Et après leur tata Gabi, il fonce sur leur tonton Adam comme si cela faisait des mois qu'ils ne l'avaient pas vu. « Bonjour Gabi. Tu vas bien ? » Je l'enlace et l'embrasse. « On a fait des cookies avec les enfants. Et il y en a pour tous les goûts. » Je rentre et m'avance vers Adam. « Salut grand frère. Tu as l'air en forme. Pas trop dur de se retrouver tout seul. » Je suis ravie de voir que ses yeux sont de moins en moins creusés. Du moins pour le moment. « Tu as vu comme tu manques à mes petits monstres. » Même si c'est moi ce matin qui est zappé qu'il ne dormait pas à la maison. Mais ça je le dirais plus tard. « Andrea va encore arriver en dernier je suppose. » Puis je me tourne vers Gabi. « Tu as besoin d'un coup de main frangine ? » On prête toujours main forte à celui qui reçoit. C'est quelque chose que nos parents nous ont inculqué gamin. Pas question d'un repas en famille ou il y a juste le maitre de maison qui fasse tout le travail.


vmicorum.


“ La plus grande vérité qu’on puisse apprendre un jour est qu’il suffit d’aimer et de l’être en retour.”
Revenir en haut Aller en bas
Andrea Lazzari10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Andrea Lazzari
http://www.ciao-vecchio.com/t6620-andrea-run-like-a-rebel http://www.ciao-vecchio.com/t6632-andrea-cap-ou-pas-cap-de-mettre-un-pied-en-enfer
Faceclaim : Diego Barrueco / hemera (avatar), wiise (signature)
Messages : 61 - Points : 128
ce caché derrière un repas de famille. ○ Jacobsen&Lazzari Tumblr_opmca1IvY91qkdxm3o2_r1_540
Âge : 31 ans
Métier : Officiellement barman au Ghetto Crime Bar, officieusement cambrioleur
ce caché derrière un repas de famille. ○ Jacobsen&Lazzari Empty
Sujet: Re: ce caché derrière un repas de famille. ○ Jacobsen&Lazzari ( le Sam 15 Fév 2020 - 22:43 )
Jacobsen & Lazzari
On mesure l'union d'une famille à sa capacité à traverser ensemble les étapes difficiles.
Ce que le temps passe vite ! S'est dit Andrea qui s'est dépêché d'enfiler son manteau après avoir récupéré les clés de son appartement sur le petit meuble à l'entrée. Comme à son habitude le Lazzari n'est pas en avance et pourtant, c'est pas faute d'avoir fait des efforts depuis qu'il a décroché ce nouveau travail au bar. Malheureusement comme le dicton le dit si bien, chassez le naturel et il revient au galop. Le soucis, c'est qu'il a fallut qu'il fasse demi-tour parce que tête en l'air comme il est, il partait les mains vides alors qu'il avait préparé un petit quelque chose. C'était pas forcément dans ses habitudes de mettre la main à la pâte mais aujourd'hui était un jour particulier. Ce repas n'était pourtant pas le premier qu'ils faisaient en famille mais il sentait que quelque chose se passait. Comme un pressentiment persistait en lui, il avait comme la sensation qu'aujourd'hui plus que jamais il devait être attentif et pas à n'importe quoi ou n'importe qui. Non, il le savait, c'était sa jumelle qui était concernée. Jamais il n'avait su expliquer comment ou pourquoi mais il y avait toujours eut une forte connexion entre eux, au-delà de leur lien fusionnel existait un tout autre lien, disons plus psychique qui faisait qu'il pouvait ressentir les choses comme ce stress qui l'avait envahit. Connaissant aussi la demoiselle il savait pertinemment qu'il ne s'agissait pas de ce repas en lui-même qui pouvait la stresser mais autre chose, un je-ne-sais-quoi qui l'interrogeait, l'inquiétait même et surtout qu'il appréhendait.

Le chemin jusque chez sa moitié fut insoutenable, les questions fusaient dans sa tête et aucune ne réponse ne lui venait. C'est d'ailleurs avec cette espèce d'anxiété lui donnant la boule au ventre qu'il rejoignit les autres et comme à son habitude il ne prit pas la peine de toquer. Après tout, ici, il avait l'habitude de venir squatter, juste pour rendre visite à sa soeur, parfois à l'improviste ou comme pour trouver refuge alors une fois de plus il ne prit pas la peine de s'annoncer comme les autres avaient pu le faire. Ce qui ne changeait pas, c'était aussi le fait qu'il soit le dernier mais on le connaissait à présent et puis si généralement ses parents auraient pu lui faire la remarque, ses frangins avaient toujours été patient avec lui. C'est donc avec un petit sourire crispé qu'il rejoignit la fratrie (quasi) au complet, saluant en premier lieu son filleul adoré et sa petite nièce qui l'accueillirent. « Ça fait plaisir de voir tout le monde réunit. » Enfin tout le monde... ils avaient comprit. Andrea pensait bien souvent aux autres membres de la famille qui menaient à présent leur petite vie loin d'ici. C'était ça, la vie d'adulte, chacun poursuivait son chemin, menant à bien ses projets et puis il y avait lui, toujours seul, toujours paumé et parfois chiant comme lorsqu'il s'amusa à bousculer son frangin. « T'as l'air en forme papy. » lâcha-t-il d'un air amusé. Andrea dans toute sa splendeur, toujours aussi taquin pour dissimuler le fait qu'il pouvait avoir cette espèce de boule au ventre qu'il n'expliquait pas. D'ailleurs son regard ne quittait pas Gabriella dont il attendait de croiser le regard comme pour avoir la certitude que ses doutes étaient bien fondés, que ses questions n'étaient pas le pur fruit de son imagination. La discrétion restait tout de même de mise, si Gabriella avait un quelconque soucis et qu'elle ne souhaitait pas en parler ou le montrer aux autres, il ne devait pas mettre les autres sur la piste. Ce n'était pas contre eux, ce n'était pas méchant non plus, c'était son côté sur-protecteur qui prenait le dessus. Parce que malgré la grosse carapace qu'il voulait afficher, notre Lazzari était une guimauve sur pattes. Il profita également de ce moment où il alla lui dire bonjour pour lui offrir ce petit sourire afin de la rassurer, un sourire qui sous-entendait qu'il avait comprit que quelque chose n'allait pas. « Ça sent super bon, ça m'donne faim tout ça. » finit-il par ajouter en se caressant le ventre. Un vrai estomac sur pattes il était aussi.
@made by ice and fire.


« J'ai compris que le bonheur, ce n'est pas de vivre une petite vie sans embrouilles, sans faire d'erreurs ni bouger. Le bonheur c'est d'accepter la lutte, l'effort, le doute, et d'avancer en franchissant chaque obstacle. » Katherine Pancol
Revenir en haut Aller en bas
Gabriella LazzariToujours frais après un litre de café
Gabriella Lazzari
http://www.ciao-vecchio.com/t6670-gabriella-celui-qui-n-est-plus http://www.ciao-vecchio.com/t6673-gabriella-la-beaute-est-dans-les-yeux-de-celui-qui-regarde
Faceclaim : emeraude toubia (blondie avatar.) - (Ealitya, profil)
Messages : 182 - Points : 298
ce caché derrière un repas de famille. ○ Jacobsen&Lazzari Tumblr_o83jb3fcE01r9pk8qo8_250
Âge : trente et un ans, le même âge que mon frère qui est quand même un peu plus petit que moi.
Métier : responsable d'événementiel à son propre compte. Danse toujours de temps en temps dans des clubs privés.
ce caché derrière un repas de famille. ○ Jacobsen&Lazzari Empty
Sujet: Re: ce caché derrière un repas de famille. ○ Jacobsen&Lazzari ( le Dim 16 Fév 2020 - 13:54 )

Jacobsen & Lazzari.

   

“Une famille qui crie est une famille unie.”


un repas de famille pour dire une vérité. song

Alors que j’entends sonner, je ne sais pas trop qui va arriver en premier. Sur le coup je pense à Ebba mais quand j’ouvre la porte je vois le visage d’Adam, ce qui ne m’étonne pas non plus qu’il soit l’un des premiers a arrivé sur place. Mon sourire aux lèvres qui est assez large mais aussi heureuse de le voir. « Hey ma belle, tu vas bien ? » Je le laisse embrasser ma tempe, alors que je viens déposer un baiser sur sa joue pour le salué a mont our. « Salut frangin, ça va bien et toi donc ? » Oui c’est la politesse même si d’un côté on la vu pire sans poser de question. J’aime savoir mes frères et soeurs qu’il vont bien. Je sais que les aînés ne seront pas du genre a nous inquiété, mais malgré nous on s’inquiétera toujours un peu. « J’ai amené deux-trois trucs, j’espère que ça ira » J’attrape doucement le sac en souriant, puis je le laisse entré, il fait comme chez lui c’est ma devise. « C’est parfait ne t’inquiète pas pour ça. » je dépose le sac sur le plan de travail et sort doucement les affaires qu’il vient d’emmener. Alors que j’allais rajouter quelques choses, je relève le nez pour le regarder quand il parle. « Je suis le premier n’est-ce pas ? » je hoche la tête de haut en bas en souriant. « Exactement, comme toujours j’ai envie de dire. » Je ris doucement en le regardant. « Et puis si Andrea aurait été là en premier c’est qu’il serait venu hier soir on le sait tous. On sait que s’il n’est pas là avant vous il sera le dernier arriver. » je hausse doucement des épaules, on a l’habitude et on ne lui en veut pas. Mais je suis sur que d’un côté il est entrain de ce faire du morose pour moi. Il sait, il le sent que je ne suis pas trop dans mon assiette et que ce n’est pas qu’un repas pour nous réunir tous, enfin, presque tous. « Tu n’as pas apporté Atlas ? Miguel est dans… » Alors que j’allais finir ma phrase j’entends mon chat miauler et je le vois venir se frotté à tes jambes comme un chat malheureux en manque d’affection, ce qui n’est pas le cas. Il adore faire ça, a tout le monde. Je lève doucement les yeux au ciel en souriant, je mets les bouteilles au frigo puis je dépose les sachets sur le plan de travail.

Je prends un petit sursaut quand j’entends tambouriné à la porte de chez moi. Je sais que c’est Matthis et Lisa. Ils ne changeront pas. Je laisse Adam avec le chat, puis je vais rapidement ouvrir sinon ils vont me tué ma porte. Quand j’ouvre celle-ci, j’attrape les petits monstres dans mes bras pour les serrés et les remplir de bisous avant de les lâches. « Désolée ce sont des furies furieuses aujourd'hui. » Je rigole doucement quand Ebba me dis ça. Ce n’était pas grave et elle le savait très bien. « Bonjour Gabi. Tu vas bien ? » J’enlace ma soeur en même temps et fait de même pour la salué en l’embrassant. « Bonjour Ebba, je vais bien et toi ? Et ne t’inquiète pas pour les petits. Ca ne me dérange pas tu le sais. » Je prends les cookies qu’ils ont fait et refermer derrière ma soeur. « On a fait des cookies avec les enfants. Et il y en a pour tous les goûts. » Je souris en haussant doucement des épaules. « Andrea va surement en manger énormément, mais ils ont l’air plus que délicieux. » Je dis en souriant en ayant vu les cookies. Je vous laisse entre aînés puis je retourne vers la cuisine. Je jette un oeil a mon plat dans le four. « Andrea va encore arriver en dernier je suppose. » Je fais un oui de la tête quand tu parles de ma moitié. Et je relève doucement le nez quand tu m’adresse la parole.  Tu as besoin d'un coup de main frangine ? » Je regarde une peut autour de moi. « Oui, il faut finir de mettre la table et installé pour qu’on puisse boire un petit truc avant de manger. » Je montre un peu la table du doigt et l’apéritif qu’Adam a emmener. On est comme ça nous, toujours a aider et on ne dit pas non malgré tout.

Alors que je laisse Ebba m’aider, j’entends mon chat miaulé, mais pas comme d’habitude je me retourne et je vois Lisa mal le prend. « Ma chérie, fait doucement avec Miguel. Tu sais en faisant comme tu fais tu lui fais mal. » Je laisse mes aînés pour m’approcher de la petite et lui montré comme elle peut faire. Je ne lui en veux pas, je sais qu’on peut être mal à droit petit. Je relève ne nez pour regarder Ebba et Adam : « Andrea va arriver dans quelques minutes. » je le sais, je sens sont inquiétude a des kilomètres. On sait que ça impressionnera toujours tout le monde quand c’est ça. Et je ne me suis pas louper, quelques secondes après il passe le pas de la porte sans frappé, je me suis relever pour retourner a ma cuisine, mon plat était prêt. Je laisse ma moitié taquiner notre frère, mais quand je tourne mon visage vers lui pour croiser son regard je baisse rapidement le mien. C’est une façon pour lui dire que : oui ça ne va pas. Mais sans alerté Ebba et Adam, je me retourne rapidement sortant mon plat pour le déposer sur le plan de travail un peu loin, pour que les enfants ne se brûles pas avec. Quand je le sens a mes côté je le salue aussi en embrassant sa joue. On a pas besoin de mot pour le savoir, on a pas besoin quoique ce soit, mais son sourire mes faits affiché le mien doucement. Oui il a raison, mais ça attendra un peu avant que je dise quelque chose parce que pour l’instant c’est bien, l’ambiance est bonne et qu’on profite pour l’instant c’est le principal. « Ça sent super bon, ça m'donne faim tout ça. » Je lève les yeux au ciel quand il dit ça. « Andrea, j’pense que tu es pire qu’un chien sans te mentir. Tu pense qu’à manger toi. » je dis en souriant tout en le bousculant doucement. Je sais qu’Ebba ma aider a mettre l’apéritif sur la table avec les bouteilles. Puis je le regarde en fronçant les sourcils, non méchant mais juste pour l’embêter. « Et, il ou le petit truc que tu voulais absolument apporter ? »

I C H I


Revenir en haut Aller en bas
Adam JacobsenToujours frais après un litre de café
En ligne
Adam Jacobsen
https://www.ciao-vecchio.com/t5989-i-know-i-ve-grown-but-i-can-t https://www.ciao-vecchio.com/t6028-adam-s-notebook#191030
Faceclaim : Hugh Dancy @alaska
Messages : 438 - Points : 682
ce caché derrière un repas de famille. ○ Jacobsen&Lazzari Tumblr_lzyw0d4hEd1qaws2jo1_250
Âge : 43 ans (27 nov)
Métier : Anciennement dans l'humanitaire, il tente de se reconstruire. Il peint mais travaille surtout au refuge pour animaux..
ce caché derrière un repas de famille. ○ Jacobsen&Lazzari Empty
Sujet: Re: ce caché derrière un repas de famille. ○ Jacobsen&Lazzari ( le Jeu 20 Fév 2020 - 11:19 )


Repas de famille



Adam n’est pas surpris d’être le premier arrivé, c’est souvent une habitude chez lui, il a toujours détesté être en retard. Alors il part toujours bien trop en avance, arrivant souvent le premier sur les lieux. Sa sœur l’accueille avec le sourire, ce qui le rassure. Il montre le sac de course avant d’enlever sa veste pour la déposer sur le porte-manteau. « S’il arrivait à l’heure, ce ne serait plus Andrea hein ? » Cela l’amuse. Ils sont totalement opposés avec son petit frère : le jour et la nuit. Cela n’empêche qu’ils se sont toujours bien entendu, même si l’ainé à parfois beaucoup de mal à comprendre le mode de vie de son cadet. « J’ai laissé Atlas à la maison. J’ai la journée de repos alors j’irai le balader après le repas » Peut-être même qu’il prendre son neveu et sa nièce avec lui. Les enfants adorent aller se balader en forêt, et ça rappelle à Adam ses moments privilégiés avec ses propres enfants. Il en parlera à Ebba quand elle sera arrivée, bien qu’il doute de son refus. En parlant du loup, voilà qu’elle frappe à la porte. Enfin, cela doit plutôt être Matthis vu le boucan qu’il fait. Adam laisse sa sœur aller ouvrir et s’accroupit pour caresser Miguel qui vient se frotter à sa jambe. Il n’a pas le temps de se relever que les deux petites boules d’énergie lui sautent dessus. Adam les serre contre lui avant de regarder sa sœur. « Tu leur a donné du café au réveil ou quoi ? » Il sourit en coin avant de continuer « Ça va. Avec Atlas on a parfaitement géré cette nuit à l’appartement » Il lui lance un sourire confiant, ne voulant pas l’inquiéter. Parce que c’est la vérité, tout s’est passé bien plus simplement qu’il ne l’avait imaginé en premier lieu. « Ils m’ont manqué aussi les petites terreurs. D’ailleurs je voulais partir en balade avec eux tout à l’heure. Si ça leur dit »

Et alors qu’Adam aide à mettre la table, Gabriella annonce l’arrivée imminente de son jumeau. Et ça ne rate pas, Andrea entre, sans frapper évidemment. Il ne perd pas une minute pour taquiner son grand frère qui sourit en coin. « Un peu d’arthrose et je vais devoir faire une sieste rapidement, mais ça va mon petit » C’est de bonne guerre, un petit jeu entre eux dû à la grande différence d’âge. « Tu penses qu’à manger Andrea » Chose qu’il n’est pas le seul à remarquer.

Il laisse les jumeaux discuter un instant avant de prendre sa nièce dans ses bras. Quelque chose cloche. Il ne sait pas quoi, mais le comportement des deux plus jeunes lui fait froncer les sourcils. Pourtant il ne dit rien, se contente de lancer un regard vers Ebba avant de vider le paquet de gâteaux apéritifs dans un petit bol. « C’est toujours bizarre de ne pas avoir Miles, Aurora et Alex » Et puis avant, quand tout allait bien dans son couple, il venait avec sa femme et ses enfants également. Ça en fait du monde en moins tout ça. « C’était une bonne idée d’organiser ce repas Gabi » Parce qu’avec leur emploi du temps respectifs, ils n’ont pas toujours le temps de se voir « Quoi de neuf depuis la dernière fois ? » Il lance cette question sans viser quelqu’un en particulier, sachant que tout le monde doit avoir quelque chose à raconter.

code by bat'phanie


What doesn't kill you makes you stronger



Revenir en haut Aller en bas
Ebba JacobsenToujours frais après un litre de café
Ebba Jacobsen
https://www.ciao-vecchio.com/t5073-une-vie-trop-tranquille-est-u https://www.ciao-vecchio.com/t5112-pour-gagner-il-faut-risquer-de-perdre
Faceclaim : Katheryn Winnick © blood eagle (avatar) + crack in time (sign) / Ingrid (crackships)
Messages : 1153 - Points : 1997
ce caché derrière un repas de famille. ○ Jacobsen&Lazzari G5FIO8f2_o
Âge : Née en Norvège (Trondheim) le 1er mars. 40 ans à bruler mes ailes à l'adrénaline de l'ivresse de la vitesse.
Métier : Psychologue à la prison de Poggioreale. / Occasionnellement pilote dans des courses illégales de quoi bien arrondir les fins de mois.
ce caché derrière un repas de famille. ○ Jacobsen&Lazzari Empty
Sujet: Re: ce caché derrière un repas de famille. ○ Jacobsen&Lazzari ( le Sam 22 Fév 2020 - 12:35 )

La famille est un lieu où tout le monde vous aime, peu importe comment vous êtes, ils vous acceptent pour qui vous êtes.

Jacobsen & Lazzari
Une fois les monstres prêts en en sécurité dans ma voiture. On démarre. L'ambiance est au beau fixe dans l'habitacle. Comme si j'avais doublé la dose de recharge électrique. Cela promet. Mais je sais également que mes deux bouts en train permettront, avec leur joie de vivre, de redonner le sourire à toute la famille. Du moins à ceux présents. Ils combleront le vide que laisse les absents retenus ailleurs par leur vie actuelle. A peine devant la porte c'est le branle bas de combat. Et l'invasion disjonctée quand la porte s'ouvre. Heureusement que je vais pouvoir partager la tache et ainsi me retrouver un peu allégée. Parce que quand ils s'y mettent ces deux là, il vaut mieux avoir une bonne dose d'énergie en réserve. Et même prévoir une batterie de rechange au cas où. « Oui mais là ils m'ont épuisé à peine le pied par terre. Surement l'effet repas de famille sans les grands-parents. » Pas que ma mère ou mon beau père soient strictes. C'est juste que lorsqu'on est entre nous c'est plus cool. Enfin en principe. « Pense à en cacher un peu pour que monsieur dévoreur ne mette pas main basse sur tout. » Même si Andrea arrive dernier il va se jeter sur tout ce qui se mange à peine la porte passée. Je me demande où il le met d'ailleurs.

Pour ne pas changer c'est Adam qui grimpe sur la marche de la première place. S'il y avait les JO des repas de famille, je suis sûre qu'il aurait droit à chaque fois à la médaille d'or. Je m'avance pour le saluer et j'en profite pour lui demander si sa nuit en solitaire, enfin pas tout à fait il y avait Atlas, c'est bien passé. « Parce que tu crois que ton neveu et ta nièce ont besoin de café pour partir sur des chapeau de roue ? » Peut être que si parfois je passais la vitesse inférieur eux aussi le ferait. Mais je cours 90% de mon temps alors. Je laisse Gab régler le problème Lisa Miguel. Elle a beau aller vers ses treize ans, elle agit avec le chat comme s'il était une peluche. Alors qu'elle prend grand soin d'Atlas. « Parfait alors je suis rassurée. » Je le serre un peu plus fort contre moi. Lui murmurant à l'oreille. « Mais ta chambre est toujours là au cas où .. » Je m'écarte et parle un peu plus fort. « Au cas où le serpent de ton voisin reviendra occuper ton salon. » Il est vrai qu'on n'a pas parler de cette mésaventure aux jumeaux. J'ai même rien dis à mes gosses. Gab nous passe le message que monsieur qui se fait désirer ne va pas tarder à arriver. « Mieux vaut tard que jamais. » Je soupire, ce n'est pas à son âge qu'on va changer Andrea. Même si avec Adam sur certains points on fait tout pour le voir changer. « Je pense qu'ils seront ravis d'aller courir avec Atlas. Et moi cela me fera des vacances. » Je pourrais papoter avec Gab et encore plus si on se débarrasse d'Andrea. Moment entre filles. D'ailleurs en la regardant bien je trouve ses traits tirés. Surement le boulot.

Et puis l'artiste arrive et il soigne son entré. Sans frapper. « Et c'est pour ça qu'il entre sans frapper. » Parce qu'un chien ne frappe pas et vu que sa jumelle vient de lui dire qu'il ressemblait à cet animal j'en rajoute une couche. Adam est tout de suite attaquer verbale par le plus jeune. Et il riposte. « Non mais attend. Il arrive en dernier. Il ne frappe pas. Et en plus aucun respect pour ses aînés. Toi va falloir qu'on te redresse. » Et je l'attrape avant qu'il ne m' échappe ou que mes petits monstres l'accaparent. Je lui arrange la crinière en la frottant avec ma main. « Espèce de voyou va. » Deux gros bisous sur ses joues. Puis je lui rends sa liberté vu qu'il est attiré, comme le serrait un aimant vers Gab. Ces deux là ils ne sont pas jumeaux pour rien. Du coup je me retrouve avec mon grand frère. J'avale ma salive et ma gorge se serre un peu quand il parle de Miles, Aurora et Alex. « Oui ce n'est pas pareil sans eux. Normalement ils devraient venir quelques jours pour les vacances de Pâques. Mais je n'ai rien dis pour ne pas que les enfants soient déçus s'il y a un empêchement. » Je surveille du coin de l’œil mes enfants et les jumeaux. Me demandant ce qu'ils trament. Parce quand un ne va pas l'autre a tendance à suivre. « Oui c'est une très bonne idée. Cela fait du bien de se retrouver .. » Même si la famille est incomplète. « Je crois que le petit truc a été victime de son retard. Du coup il a zappé. Pas grave il fera la vaisselle le petit. » Et je lui fais un clin d’œil. « Pour moi boulot boulot. » Pas question de parler de mes occupations nocturnes. Les jumeaux et Alexandra sont les seuls qui encore ne savent pas. Il serait peut être temps que j'en parle. Tout comme il va falloir que je parle de Jack, mais bon j'y viendrais. « Allez on va passer à table sinon Andrea va manger tout ce qui trouve. » Les enfants apportent les petites choses qui manquent et tout le monde s'installe autour de la table.


vmicorum.


“ La plus grande vérité qu’on puisse apprendre un jour est qu’il suffit d’aimer et de l’être en retour.”
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
ce caché derrière un repas de famille. ○ Jacobsen&Lazzari Empty
Sujet: Re: ce caché derrière un repas de famille. ○ Jacobsen&Lazzari ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- ce caché derrière un repas de famille. ○ Jacobsen&Lazzari -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut