Revenir en haut
Aller en bas

-39%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur le Casque sans fil Sony WH-1000XM3
229.99 € 379 €
Voir le deal

 

- La boisson a raison de moi. ○ Léo -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: San Calisto
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Miguel Rodrigues10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Miguel Rodrigues
http://www.ciao-vecchio.com/t6818-la-terre-est-ronde-miguel http://www.ciao-vecchio.com/t6833-niente-canzoni-d-amore-miguel
Faceclaim : Cody Christian (avatar = bella ciao) ~ (profil = Ealitya) ~ (signature = princessecapricieuse) ~ (crackship = bella cioa)
Je suis absent-e : présence réduite du 14.03 au 04.04
Messages : 113 - Points : 103
La boisson a raison de moi. ○ Léo Taru
Âge : Vingt-neuf ans depuis le 25 février 1991, puis il a toutes ses dents.
Métier : Ancien pompier reconverti en tant qu'ambulancier. Associé à ses patrons, il est le patron régulateur de la société.
La boisson a raison de moi. ○ Léo Empty
Sujet: La boisson a raison de moi. ○ Léo ( le Dim 1 Mar 2020 - 15:06 )

La boisson a raison de moi.
Léo & Miguel
song ○ Hoje à noite, não quero mais permanecer em segredo, estou cansado de guardar tudo. Minhas palavras podem ser fortes e dolorosas, mas não as controlarei.
Voilà, voilà que ça fait deux heures que je suis dans le bureau avec mes associés et deux autres employés. Une histoire qui me touche, encore et toujours. Je ne sais pas pourquoi ils ne cessent de parler sur moi, mais s’il n’accepte pas qui je suis, faut qu’ils s’y fasse tous ses employés. Hurlé et menacé voilà ce que c’est fait mon associé, pour ma part, je tourne en rond dans le bureau en train de bouillir, mais surtout en essayant de calmer mes nerfs. Je n’ai pas envie d’en venir aux mains avec des employés mais s’il le faut, je vais le faire car ça commence à partir loin. « Maintenant stop ! Vous savez quoi, si vous voulez parler sur ma personne, continuer, mais vous en aurez des représailles. Le problème, c’est que je vous aie entendus, j’étais présent est vous ne voulez pas avouer que vous avez réellement dit que je couchais avec des employés. À un moment donné, va falloir que vous grandissez un peu ! Você irrita !* » Je dis en tapant un coup sur le bureau face à eux. Moi aussi, je peux râler, moi aussi, je me montrer méchant. « Hors de ma vue ! » Je leur dis avec un regard menaçant, mais aussi assez noir. Ils se lèvent rapidement pour sortir du bureau. Sauf que le ton continu de monter entre moi et mon associé. Que je ne dois pas leur parler comme ça, que je dois rester calme. Un mec qui s’énerve plus que moi me dit ça. Je coupe court la conversation et quand j’ouvre la porte du bureau, je vois qu’il y a des oreilles qui traînent. « A part, écoutez aux portes, allez tous bosser ! » Je m’avance vers la régulation et je demande s'il peut gérer la fin de journée qui est presque finie. Avec son sourire, il me dit que je peux partir et qu’il gère le reste. Je hoche la tête de haut en bas. Attrapant mon casque de moto, ma veste puis mes affaires qui sont sur le bureau. Je descends le plus rapidement les marches possible sans tomber, enfin, c’est ce que je pensais. J’ai descendu les marches tellement vite, j'ai fais un faux mouvement, que tout à coup mon genou me fait affreusement mal, je grimace en me stoppant, passant ma main contre celui-ci. Je ferme un instant les yeux, le souvenir de mon père me revient bien trop vite en tête. Une bouffée de chaleur me vient ainsi qu’une angoisse se provoque en moi. Cette angoisse de cette nuit, cette journée ou toute ma vie c’est écrouler en un rien de temps. Je déglutis doucement, j’ai besoin de sortir, de prendre l’air rapidement. Je boite un peu malgré moi, vu que la douleur est présente. Cette douleur qui me rappelle quand ce mec m'a pété le genou. Douleur qui me brise le cœur rien qu’à la penser de mon père. Je respire un peu l’air frais, puis je monte sur ma bécane. Un ami et collègue vient me voir, voyant que ça ne va pas. « Miguel ça va ? » « Je… Non, j’vais au garage pour l’véhicule. Ciao. » Ça se voit, ça se lit sur mon visage que ça ne va pas. Je mets mon casque, démarre ma bécane puis je sors du parking privée que l’on a. Je me dirige vers le garage, je n’ai pas remarqué l’heure, mais j’ai promis d’y passer dans la journée. Sur la route, j’essaye de me changer les idées mais ça ne fonctionne pas. J’espère juste pouvoir tomber sur toi en arrivant. Je n’ai pas envie de voir tes collègues. Une fois garer devant, je coupe le moteur, retire mon casque que je pose dessus. Je vois qu’il y a encore de la lumière. Me permettant d'entrer. « Léo, t’es là ? » J’avais vu ta voiture à l’extérieur donc j’espère que tu es là. D’un côté, je ne suis pas venu que pour la voiture, mais savoir si tu voulais venir boire un verre avec moi. J’ai besoin de me changer les idées et tu es la première personne à qui j’ai pensé.


- você irrita = vous faites chier.
(c) princessecapricieuse


i know what it's like. to have every door shut in your face. but you have never only two options. it is your duty and your responsibility to create your option because trust me darling.

La boisson a raison de moi. ○ Léo 5qqk
Revenir en haut Aller en bas
Léo Fedeli10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Léo Fedeli
https://www.ciao-vecchio.com/t5049-leo-elle-est-mon-etoile-parmi https://www.ciao-vecchio.com/t5087-viens-on-est-bien
Faceclaim : Chris Wood + skywalkers
Messages : 475 - Points : 1436
La boisson a raison de moi. ○ Léo SAZS
Âge : 31 ans (3 Mars)
Métier : Garagiste
La boisson a raison de moi. ○ Léo Empty
Sujet: Re: La boisson a raison de moi. ○ Léo ( le Dim 22 Mar 2020 - 10:29 )
Aujourd’hui, pas tellement de clients mais du travail au garage. Ca fait parfois du bien de pouvoir souffler un peu même s’il adore voir des gens et échanger avec eux. Il a téléphoné un peu plus tôt dans la journée à Miguel, pour voir quand il viendrait, ce qui ne le dérange pas. Il le trouve plutôt sympas, mais c’est toujours bien de pouvoir régler les opérations avec les voitures assez rapidement. Il sait que c’est important pour la brigade des pompiers. Il ne lui a pas vraiment préciser quand, donc il l’a simplement attendu en s’occupant de ses affaires. Il a aussi eu droit à un coup de téléphone de sa meilleure amie et de sa fille qui se trouvait avec elle. Un petit moment à parler et il raccroche pour pouvoir continuer son boulot. Il fait toujours comme ça quand il rentre un peu plus tard et qu’il ne peut pas aller la rechercher lui-même à l’école. En soit, rien de particulier ne s’est déroulé aujourd’hui. Ce fut une journée tranquille et assez banale. Il salue ses collègues qui partent petit à petit puisque la journée se termine. Il a dit qu’il s’occuperait de la fermeture et qu’ils n’avaient pas à s’en faire. Il regarde l’heure rapidement, en attendant encore un petit peu.

C’est quand il entend une voix dans le garage qu’il se redresse pour pouvoir s’y rendre en sortant du bureau. « - Ah ben te voilà, je ne t’attendais plus. » Dit-il avec le sourire aux lèvres. Encore quelques minutes de plus et il décidait de partir, mais heureusement, il est arrivé à temps. « - Ça va ? » Il ne semble pas avoir une tête d’une personne complètement en forme. Mais il pose quand même la question. Il avance avec lui jusqu’au véhicules de services. Il en a plusieurs, mais appartenant au pompier, il n’en a qu’un pour le moment. « - J’ai bien avancer. Il est en état de marche. Toi ou l’un de tes collègues pourrez venir le rechercher. Il me faut juste une petite signature et tout sera bon. » Dit-il en prenant le porte document qu’il a posé sur la table juste à côté. Il le ramène jusqu’à Miguel pour qu’il puisse y mettre sa signature, au moins ça sera régler. Il est toujours content de pouvoir rendre service. Puis comme c’est un accord entre les deux services, c’est encore plus simple, surtout pour les factures. « - Si jamais ça ne va pas et qu’il y a besoin d’autre chose, il suffira de me le dire bien sûr, comme toujours. » Il range les papiers une fois terminé. Ce n’était pas grand-chose il le sait, c’est sans doute un déplacement inutile pour lui, mais il n’a pas le choix sinon il ne peut pas laisser le véhicule à qui que ce soit. Il laisse un mot à ses collègues pour dire que c’est bon car il commencera plus tard demain matin. « - Une journée de terminée. Tu veux quelque chose ? »






♛ Je suis un homme comblé, avec toutes ces belles jeunes femme à mes côtés.
Revenir en haut Aller en bas
 
- La boisson a raison de moi. ○ Léo -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: San Calisto
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut