Revenir en haut
Aller en bas

Le Deal du moment : -44%
Machine à pâte automatique Philips ...
Voir le deal
99.99 €

 

- (terminé) Fille ou garçon ? feat Tobias -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Hôpital de Maria di Loreto Nuovo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Safiya Rahotep SpilsburyLe vin est un puissant lubrifiant social
Safiya Rahotep Spilsbury
https://www.ciao-vecchio.com/t1780-safiya-celle-qui-est-lu http://www.ciao-vecchio.com/t7523-un-seul-jour-peut-equivaloir-a-l-eternite-safiya
Faceclaim : Zoé Saldana © avengedinchains (vava) Ingrid & Marie (crackships)
Messages : 4536 - Points : 6403
(terminé) Fille ou garçon ? feat Tobias ElegantDimpledJaguarundi-small
Âge : 40 ans née le 20 octobre 1979 à Louxor en Egypte.
Métier : Archéologue. Travaille avec Tobias depuis son arrivée à Naples.
(terminé) Fille ou garçon ? feat Tobias Empty
Sujet: (terminé) Fille ou garçon ? feat Tobias ( le Mer 4 Mar 2020 - 17:29 )

Là est toute la question ?
TOBIAS & SAFIYA



Aujourd'hui Safiya passe sa seconde échographie. Son ventre c'est arrondi. Rendant plus évidente la présence du petit être qui se trouve dans ses entrailles. Ce cadeau du ciel qu'elle et son mari chérissent de tendresse et d'amour. Elle est une femme épanouie. Elle se sent en pleine forme. Le premier trimestre a été un peu complexe vu qu'elle a eu pas mal de nausée. Mais Tobias l'a épaulé veillant à ce que ses deux trésors se portent pour le mieux. Aidant à chaque tache pour ne pas fatiguée inutilement la future maman. D'ailleurs la belle n'a pas vu les cinq derniers mois s'écouler. Après les frénésie du mariage, il y a eu le voyage de noce. Voyage qui a été des plus romantique, sensuel et enrichissant, plein de surprises et de souvenirs. Laissant dans le regard de la jeune épouse des étoiles par milliers. Tout avait été parfait du lever au coucher du soleil. Et les nuits éclairées par l'astre pâle avaient eu pour parure que leurs joutes érotiques. Ou les je t'aime se murmuraient sur l'oreiller. Ou les baisers s'évaporaient dans les caresses. Ou les caresses s'enveloppaient dans l'abandon et le désir. Elle était rentrée comblée, plus amoureuse que jamais. Prête à reprendre son travail au musée. Et ils n'ont pas chômé avec les préparations de l'exposition égyptienne. Safiya ne voulait rien louper de ce bonheur de voir son pays mis à l'honneur dans son pays d'adoption. Mais là aussi elle a bien été épaulée d'abord par Tobias et puis par Léandro. Il y a bien eu quelques petits soucis. Parce que rien ne se fait en claquant des doigts. Mais au final tout a été réussi. Et puis par dessus tout cela, les petites choses de la maison, il y a eu les visites pour sa grossesse. Les divers examens, le suivi gynécologique pour s'assurer que tout se passe bien. Une première grossesse à l'âge de Safiya préoccupe plus que lorsqu'on a la vingtaine ou la trentaine. Mais elle porte sa quarantaine à merveille l'égyptienne. Et son ventre arrondi montre à quel point même si la vie lui a fait des saloperies, elle peut aussi en retour donner du bonheur sans limite. Et c'est de ce bonheur qu'elle se nourrit chaque jour depuis que l'amour ressenti pour Tobias a éclaté au grand jour.

Alors quand Safiya s'étire dans le lit. Qu'elle passe sa main sur son ventre. Se disant qu'ils allaient découvrir combien leur crevette avait changé, elle sourit. Tobias a déjà quitté le lit. Surement pour préparer le petit déjeuner. Elle est souvent affamée au réveil. Pas qu'elle mange pour deux, mais elle a besoin de force avant de poser le pied à terre. Et de pouvoir réellement mettre son cerveau en route. « Mon amour je suis réveillée. » Elle pousse les draps. Frissonne un peu une fois découverte. Elle commence à s'asseoir puis elle voit une tâche. Une tâche de sang. Son cœur s'arrête quelques secondes. Son souffle se coupe. « Tobias. » Elle crie le prénom de son homme d'une voix inquiète. Paniquée. N'osant même pas se  regarder de peur de voir du sang couler entre ses cuisses. Elle pense tout de suite au bébé. Imagine le pire. Des larmes viennent envahir ses yeux. « Tobias. » Elle se lève tremblante restant nue posée contre le lit n'osant bouger. Bloquer par la peur vorace que leur ange se soit envolé durant leurs sommeils. Non ce n'est pas possible. Non. Elle passe sa main sur son ventre cherchant dans cette caresse une réponse. Un je suis bien là maman, ne t'en fais pas. Puis Tobias arrive dans la chambre en trombe. Il la regarde. « Il y a du sang sur les draps. » Sa voix fait écho à toutes les émotions qui la traversent. A cette peur vorace d'avoir perdu leur chérubin. Tobias la prend alors dans ses bras pour la rassurer. Lui dire que c'est son nez qui a saigné. Et que c'est pour ça qu'il c'est levé. Qu'il n'avait pas vu la tâche. Il lui dit que tout va bien. Et il vient caresser le ventre de sa femme frôlant avec douceur la chair qu'il a aimé durant la nuit. Parce que la grossesse de Safiya ne les empêche en rien de s'adonner aux plaisirs des joutes charnelles. Bien au contraire, l'égyptienne est encore plus en demande de ces plaisirs exquis. Comme si tout son corps n'était qu'envie de luxure.  « J'ai eu tellement peur. » Elle reste contre lui quelques minutes. Mais le temps est compté. Et le couple a horreur d'être en retard. Encore plus pour un rendez vous si important. Du coup une fois le petit déjeuner avalé, la douche prise et les habits enfilés, ils prennent la direction de l'hôpital.

« J'ai tellement hâte de voir comme il a grandi. » Safiya passe sa main plusieurs fois sur son ventre. « J'espère que tu vas nous montrer ton bon profil juste pour voir si tu ressembles plus de ta maman ou de ton papa. » Sa voix est pleine de joie, de douceur, de fierté. Oublié, envolé, la peur qu'elle a eu en sortant du lit. L'enfant sera métissé, il n'y a aucun doute. Et il sera le plus beau de tous les chérubins. La belle en est certaine, vu l'amour qui a été à l'origine de sa conception. Amour qui se repend dans chaque geste. « Toujours partant pour que l'on sache le sexe ? » Elle s'en moque un peu l'égyptienne elle l'aimera que cela soit une fille ou un garçon. L'essentiel c'est qu'il arrive en bonne santé et entier. Le reste n'a guère d'importance. Ils arrivent rapidement sur la parking de l'hôpital, ils passent par l'accueil pour faire les formalités d'usage et puis se retrouvent dans la salle d'attente. « C'est amusant on était assis exactement à la même place pour la première échographie. » En face d'eux tout plein de photos de bébés. Tous les enfants qui ont vu le jour dans cet hôpital, cela fait chaud au cœur. « Dans un peu plus de trois mois la frimousse du notre se rajoutera. » Et cette idée enchante Safiya, qui plonge son regard dans celui de Tobias. Elle se souvient de l'émotion qui avait envahi ses yeux quand il avait vu le fœtus apparaître sur l'écran. Elle même avait été émue. Elle se demande si l'émotion va être plus grande. Et encore plus bouleversante. Elle va rapidement le savoir vu qu'ils sont les prochains à passer.

AVENGEDINCHAINS




Et sous le regard attendri de ses parents. Arthur pousse doucement, bercé par la chanson de leurs cœurs. Celle qui résonne d'un amour éternel.
Revenir en haut Aller en bas
Tobias SpilsburyLe vin est un puissant lubrifiant social
Tobias Spilsbury
http://www.ciao-vecchio.com/t545-i-may-be-drunk-miss-but- http://www.ciao-vecchio.com/t587-tobias-and-it-left-me-to-wonder-if-people-ever-know-each-other
Faceclaim : Eddie Redmayne @shiya & Pumpking d'amour & Padawan
Messages : 1316 - Points : 2568
(terminé) Fille ou garçon ? feat Tobias Tumblr_p7iahguhmE1qeiryko1_500
Âge : 37 ans
Métier : Historien et Conservateur au Musée Nationale d'Archéologie.
(terminé) Fille ou garçon ? feat Tobias Empty
Sujet: Re: (terminé) Fille ou garçon ? feat Tobias ( le Dim 8 Mar 2020 - 11:53 )
Il ne faut que quelques secondes à Tobias pour arriver dans la chambre : en panique en ayant entendu sa belle l’appeler ainsi. Il était sur le qui-vive en ce moment. Il ne voulait pas que quelque chose arriver à la mère et au bébé. Il était pleinement conscient des risques que cette grossesse pouvait apporter dans leur vie et il ne laisserait pas le hasard peser son poids dans la balance. Tobias ne laisserait rien arriver a la femme de sa vie, à celle qui portait leur enfant. Il en était hors de questions. Il voit le sang et rassure immédiatement sa belle en lui disant que ce n’était rien. Il avait saigné du nez cette nuit tout simplement : c’était le sien. Pas celui de sa femme. Doucement, il passa ses bras autour d’elle pour la rassurer : pour qu’elle se blottisse contre lui autant qu’elle le voulait. Tant pis s’ils seraient en retard : Safiya devait se calmer et retrouver ses esprits avant toute chose. Sa main sur le ventre se voulait réconfortante, un moyen de dire à cet enfant qu’il serait là. N’importe quand. N’importe où. Il ne serait jamais loin.

“Ca va aller, je suis là hm…?” Il embrassa délicatement ses cheveux et la serra un peu plus contre lui en la berçant pour qu’elle se rende compte que tout allait bien.

Il aida par la suite Safiya à s’habiller avant d’aller lui servir son petit-déjeuner et de verser dans un mug de voyage du thé à la menthe. Au cas où le docteur soit en retard, Safiya pourrait se détendre avec une tasse de thé. Les papiers dans le sac de Tobias qu’il jeta sur son épaule, il prit les clés de la voiture et l’aida à descendre. Il était au petit soin : tentant de penser avant elle à ce dont elle pouvait avoir besoin. Entre les douceurs d’Orient dans son sac au cas où elle aurait faim, le thé qu’il préparait toujours en avance pour qu’elle n’en manque pas : il se pliait en quatre. Tobias avait en réalité l’impression d’être impuissant : elle faisait tout le travail et lui ne pouvait faire que contempler ce ventre qui s’arrondissait un peu plus chaque jour alors que leur enfant commençait à faire savoir qu’il était bel et bien là en donnant des coups.

“Ah oui hein ? Pourvu que tu n’es pas mon nez, mais celui de ta mère. Je veux bien te donner mes yeux par contre bien qu’avoir deux onyx seraient tout aussi beau… Tant que tu vas bien en fait, c’est le principal.” Il caressa à son tour le ventre au feu rouge : “Oui, même si on a acheté des couleurs neutres : je crois que nos parents meurent d’impatience de savoir.” Il se pencha et vola un baiser à sa femme avant de reprendre la route.

Il prit soin de bien installer Safiya dans la salle d’attente et s’installa à ses côtés. Son coude sur le dossier, il posa son poing contre sa tempe pour pouvoir regarder Safiya et le bébé.

“C’est vrai qu’on est assis au même endroit.” Dit-il en souriant. Il ne regardait pas les bébés des autres, il se concentrait sur Safiya et le leur, qui serait bien plus beau que tous les autres. “Et il éclipsera toutes les photos. Je le sens déjà.” Il se redressa pour pouvoir passer sa main dans les cheveux de la belle : “Tu sais que l’écho est sur mon bureau hein ? À chaque fois que nos collègues rentrent : il la regarde et me demande de tes nouvelles. Tu manques à tout le monde.” Il s’approcha pour l’embrasser plusieurs fois : “Je rajouterais celle d’aujourd’hui à côté. Comme ça, ils pourront voir l’évolution. D’ailleurs…” Il attrapa son sac et sortit un collier avec une statue de la déesse Bastet à son bout : “Jamila l’a ramené de son dernier voyage en Egypte, pour vous protéger : toi et le bébé.” Il le passa autour du cou de sa femme : “Mettons toutes les chances de notre côté hm ?” Il avait bien dit qu’il ne laisserait pas le hasard se mettre entre eux.

Le docteur ne tarda pas à arriver et Tobias prit toutes les affaires pour laisser à Safiya le soin d’aller se préparer. Il rentra et la laisse parler avec le docteur, restant dans un coin tout en observant ce qui se passait. Il s’installa au siège près du lit et attrapa la main de sa femme une fois qu’elle fut allongée et prête.




Il faut accepter la pluie -
- pour avoir un arc-en-ciel.
Revenir en haut Aller en bas
Safiya Rahotep SpilsburyLe vin est un puissant lubrifiant social
Safiya Rahotep Spilsbury
https://www.ciao-vecchio.com/t1780-safiya-celle-qui-est-lu http://www.ciao-vecchio.com/t7523-un-seul-jour-peut-equivaloir-a-l-eternite-safiya
Faceclaim : Zoé Saldana © avengedinchains (vava) Ingrid & Marie (crackships)
Messages : 4536 - Points : 6403
(terminé) Fille ou garçon ? feat Tobias ElegantDimpledJaguarundi-small
Âge : 40 ans née le 20 octobre 1979 à Louxor en Egypte.
Métier : Archéologue. Travaille avec Tobias depuis son arrivée à Naples.
(terminé) Fille ou garçon ? feat Tobias Empty
Sujet: Re: (terminé) Fille ou garçon ? feat Tobias ( le Jeu 12 Mar 2020 - 11:08 )

Là est toute la question ?
TOBIAS & SAFIYA



La vue du sang sur les draps bouleverse Safiya. Elle pense au pire et elle sent son être tout entier se serre. Elle connaît parfaitement les risques d'une grossesse à son âge. Mais elle fait attention et Tobias l'épaule dans chaque tache. Alors elle panique. Elle ne veut pas perdre leur bébé. Ce serait un coup de poignard tellement compliqué a accepté. Ils ont tous les deux assez souffert et elle veut que le bonheur qu'ils partagent à présent ne soit fait que de jour de ciel bleu. Bien sur il y aura des orages, parce que c'est la vie. Parce que tout n'est jamais rose 24h/24 et 7j/7. Mais là ils ont besoin que cette part d'eux entre liée grandisse et voit le jour. Tobias déboule rapidement dans leur chambre. L'égyptienne retrouve les bras réconfortants de son mari, il la rassure. Et elle calme alors qu'elle sent sa main caresser son ventre. Et le bébé répond avec timidité à cette invitation. « Tu as senti. Il aime son papa très fort. » Elle reste contre lui un instant, le temps que son cœur s'apaise. Que son souffle se remette. Puis accompagnée par Tobias la préparation s'enchaîne. Pas question de louper le rendez vous d'aujourd'hui. Ils ont hâte de voir comment ce fruit de l'amour a évolué. « Tu es vraiment aux petits soins pour moi enfin pour nous. » Car à présent il était difficile de ne pas se douter que l'épouse devenait mère. Que l'amour ressenti depuis tant d'année avait germé et se préparé doucement à venir crier son premier chant au prochain printemps. Cela pouvait sembler loin et pourtant ils pouvaient presque toucher du doigt cette date qui doucement avançait.

Durant le trajet jusqu'à l'hôpital, ils se demandent à qui le bambin ressemblera le plus. Safiya imagine des visages accordant leurs atouts pour faire le plus magnifique des portraits. « Oui avec tes yeux et une peau légèrement hâlée, il serait parfait. Et moi je l'aime ton nez mon amour. Tu imagines s'il a quelques tâches de rousseur. » Elle sourit au vision qu'elle établi. Concrétisant d'avantage cette future venue. Un feu rouge et Tobias en profite pour caresser le ventre arrondi de sa femme. « Il aime tout autant que moi tes caresses. Oui ils sont impatients. Et toi ? Tu l'es ? Remarque savoir nous permettra d'orienter plus facilement notre choix de prénom. Je voudrais tellement qu'il symbolise nos deux cultures. Sans qu'elles ne soient pesantes pour lui. Car un prénom c'est pour la vie. Il doit être choisi avec prudence et goût. Tu as déjà des idées ? » Safiya a pensé à quelques uns mais rien de bien défini. Une fois arrivé, ils rejoignent la salle d'attente et là hasard ou coïncidence ils sont placés au même endroit. Elle avait été attiré par le tableau avec toutes les photos d'enfant. Le leur y figurera aussi le moment venu. « C'est un prince que tu m'as fais s'il éclipse toutes les photos. Un prince d'orient dans un royaume d'occident. » Elle sourit. Et son sourire ce fait plus grand quand Tobias parle de la première écho posée sur son bureau. Les émotions de cet instant sont encore bien vivaces au sein de son être. « Ils me manquent aussi. Heureusement qu'il y a l'ordinateur ce qui me permet de m'occuper tout en restant tranquille chez nous. Tu vas faire des jaloux avec ces deux belles photos. Ma mère m'a dit qu'elle avait fait encadrer la photocopie de la première et qu'elle trônait dans le salon. Elle attend la seconde. Mes parents comptent venir quelques jours avant la naissance, ils veulent être là le jour J. D'après ce que j'ai compris ils se sont arrangés avec ta mère pour loger à la maison familiale, pour ne pas nous déranger. Ils sont restés en contact après le mariage. En tout cas ma mère apprécie beaucoup la tienne. Je suis tellement contente qu'ils s'entendent tous les trois. » Cela facilitera la communication et les futures fêtes en famille. C'est là que Tobias sort de son sac un collier égyptien. La statue de Basset orne la fine chaîne, chaîne qui se retrouve aussitôt autour du cou de Safiya. « Quelle délicate attention tu la remercieras de ma part. » Elle lui enverra un mail une fois rentré, pas question d'oublier ce geste d'amitié sincère. « Oui faisons que tous nos dieux soient avec nous et le bébé. » Et encore une fois elle passe sa main sur son ventre.

Puis le médecin vient les chercher. Safiya se met en sous vêtement et s'installe. Tobias à ses côté lui prend la main. Elle frissonne au contact du gel froid qui s'étale sur son ventre. Le médecin allume l'écran et pose la sonde sur sa peau. « Allons voir comment ce bébé à grandi. Avec tout l'amour qu'on lui porte il a du bien se développer. » Elle tourne la tête vers l'écran les larmes aux yeux. Serrant la main de son mari, elle voit la silhouette se dessiner. Et elle ne peut s'empêcher de passer à ce jour où ils l'ont vu pour la première fois. A cet instant magique ou ils ont réalisé vraiment que la vie s'était nichée dans les entrailles de Safiya. Ils en ont pleuré ému et troublé de voir cette merveille. Le fruit de leur amour. Le cadeau le plus exquis et le plus merveilleux qu'on pouvait leurs faire. Ce bébé c'était tout ce qu'il y avait de meilleur en eux et même plus. C'était l'espérance. L'espoir. Un avenir. Un souffle de vie intense. Il est vrai qu'à trois mois tout semble plus flou. On devine plus qu'on ne voit vraiment et sans les indications du médecin, le couple n'aurait rien deviné. Et là sous ses yeux émerveillés, elle voyait l'avancée la belle. Une avancée bien présente. Le fœtus ne ressemblait plus à une crevette perdue dans une profonde mer. Ou juste le cœur jouait sa musique impressionnante. A présent il est facile de voir sa tête, son corps, ses jambes, ses bras. Ses petits doigts qui semblent dire "bonjour papa et maman. Je vais bien. Je me sens bien. Je suis aimé". Et ce cœur qui bat si vite si fort et que l'égyptienne distingue au travers de la peau transparente. Ce cœur que le médecin leurs fait écouter. « C'est tellement beau. Je ne me lasse pas. » Il propose même de faire un enregistrement. Ce qui leurs permettra de le réentendre et de le faire écouter. Puis il mesure la tête, le corps, acte parfois compliqué parce que bébé n'arrête pas de bouger. A croire qu'il sait qu'on le regarde et il fait un peu son show. « C'est un futur sportif ou une future danseuse. » Elle rigole et son ventre dessine doucement des vagues. « Le bébé est en pleine forme aucune inquiétude de ce côté là. La maman va bien aussi, votre dernière prise de sang était excellente. Et niveau poids tout est parfait pour vous deux. » Elle regarde Tobias aussi ému qu'elle, elle sent que les mots du médecin le rassure. « Tu vois tout va bien. On va bien. » Et puis il demande s'ils veulent savoir le sexe. « Oui docteur. On aimerait savoir. » Il faut juste que le bébé se mette correctement ce que pour le moment il ne semble pas vouloir faire. « Il veut faire durer le suspens le coquin. » Et puis le médecin arrive à positionner la sonde pour voir le sexe …..

AVENGEDINCHAINS




Et sous le regard attendri de ses parents. Arthur pousse doucement, bercé par la chanson de leurs cœurs. Celle qui résonne d'un amour éternel.
Revenir en haut Aller en bas
Tobias SpilsburyLe vin est un puissant lubrifiant social
Tobias Spilsbury
http://www.ciao-vecchio.com/t545-i-may-be-drunk-miss-but- http://www.ciao-vecchio.com/t587-tobias-and-it-left-me-to-wonder-if-people-ever-know-each-other
Faceclaim : Eddie Redmayne @shiya & Pumpking d'amour & Padawan
Messages : 1316 - Points : 2568
(terminé) Fille ou garçon ? feat Tobias Tumblr_p7iahguhmE1qeiryko1_500
Âge : 37 ans
Métier : Historien et Conservateur au Musée Nationale d'Archéologie.
(terminé) Fille ou garçon ? feat Tobias Empty
Sujet: Re: (terminé) Fille ou garçon ? feat Tobias ( le Jeu 19 Mar 2020 - 19:16 )
Tobias avait réellement réalisé son statut imminent de père en sentant le bébé bouger dans le corps de Safiya. La vie grandissait dans son ventre et il était le témoin chaque jour de cette métamorphose. Impuissant à l’élaboration de ce petit être, il mettait un point d’honneur à se mettre en quatre pour qu’ils ne manquent de rien. La seule façon d’aider l’enfant à venir était de prendre soin de sa maman et pour cela rien n’était trop beau. Que cela soit se lever tôt pour aller acheter des dattes ou bien faire des petits-déjeuners au lit : il mettait le paquet. Une façon de contribuer au combat du quotidien, car Tobias était le témoin direct que cela ne devait pas être évident pour une femme de voir son corps changer. Pourtant, les rondeurs ne rendaient sa femme que plus désirable et il l’honorait dès qu’elle le demandait. Qui avait dit que les efforts de guerre étaient contraignants ? Dans la voiture, ils parlèrent du physique de cet enfant à naître et Safiya semblait être de son avis pour qu’il ait ses beaux yeux bleus, mais le teint hâlé de sa mère. De toute façon, qu’importe à quoi il ou elle ressemble : cela ne sera pas important. Parce que la seule chose qui comptait était que la maman et le bébé aillent bien. Le reste était un bonus. Il espère juste qu’il n’hérite pas de son nez : qu’importe que Safiya l'appréciait. Au feu rouge, la main sur son ventre, il répondit à sa femme :

“Oui, je suis impatient de savoir, mais je sais déjà qu'une petite fille ou un petit garçon : je serais juste heureux qu’il aille bien tu sais ?” Il réfléchit : “J’aimais beaucoup le prénom Diana ou bien Agatha. Pour les garçons… J’ai toujours aimé Peter et puis…” Il regarda la route : “Une part de moi avait idée de l’appeler Arthur si tu aimes ce prénom aussi, comme mon père.” Il roula prudemment et regarda Safiya : “Mais je ne veux pas que tu te sentes obligé de dire oui hein… Il faut que cela te tente aussi et que ton père ne le prenne pas mal.” Il ne voulait pas se mettre sur le dos sa belle-famille.

Dans la salle d’attente, il regarde à peine les photos des bébés sur le mur, mais il sait déjà que le leur sera encore plus beau. Ils auront souffert pour l’avoir, ils auront parcouru une longue route sinueuse, mais que Tobias ne regretterait jamais. Il explique alors que la première échographie trône en majesté sur son bureau près de leur photo de mariage. Vieux jeu qu’il était, ils les avaient toutes faites imprimées pour en faire des albums et en mettre partout : notamment dans la chambre du bébé. Qu’il sache que ses parents s’aiment et que cela n’est pas prêt de s’arrêter. Il écoutait sa femme parler comme si elle était la première merveille du monde, gardant ce sourire amoureux et niais sur son visage. Il était subjugué par Safiya et ne le cachait pas.

“Cela me semble être une excellente idée, qu’ils soient là un peu avant la naissance du bébé. Je suis certaine que tu vas avoir besoin de ta maman et que la mienne se portera volontaire pour te rassurer.” Il sourit un peu plus en remettant une de ses mèches de cheveux correctement : “Oui, ils s’entendent très bien. Cela permet à ma maman de voir d’autres personnes au moins, je suis content.”

Il sortit de sa poche le petit collier rapporter par une de leur collègue et l’accrocha au cou de sa belle. Une statuette pour la protéger. Le bébé et elle. Le médecin arriva et il porta toutes les affaires pour laisser Safiya rentrer en premier. Le temps qu’elle soit installée qu’il alla la retrouver en attrapant sa main. Tobias ne disait rien, se contentait d’observer et laissait sa femme faire toute la conversation. Il n’avait jamais aimé parler aux autres en dehors de son travail alors cela l’arrangeait bien qu’elle soit bien plus encline à répondre aux questions pour deux. Les yeux fixés sur l’écran, il sortit ses lunettes pour mieux voir : comme si soudainement tout allait s’offrir sous ses yeux. Que nenni. Il ne voyait que des ombres bougées jusqu’à ce qu’il le vit. Leur bébé et le cœur de l'Historien se serra de bonheur alors qu’un sourire naissait de plus en plus sur son visage. En entendant les battements de cœur de l’enfant, son regard se trouble de larmes. Il était ému et si heureux d’entendre la preuve que tout allait bien. Le docteur réitéra cependant ces paroles tant attendues : il n’y avait pas de problème avec la grossesse. Tobias remercia dans un souffle Dieu en levant ses yeux au ciel pour appuyer sa prière. En sentant le regard de Safiya sur lui, il se força à dévier ses yeux vers elle en souriant le plus tendrement possible. Il s’approcha pour lui voler un baiser et passa son bras par-dessus sa tête pour qu’il soit encore plus proche d’elle.

"C'est un petit homme." Dit le médecin en regardant les deux parents.

Tobias sourit et laissa quelques larmes couler en voulant cligner des yeux pour mieux voir l'écran. Il regarda amoureusement sa femme et l'embrassa tendrement :

"Tu es contente...?"

@Safiya Rahotep Spilsbury

Face : fille
Pile : garçon




Il faut accepter la pluie -
- pour avoir un arc-en-ciel.


Dernière édition par Tobias Spilsbury le Jeu 19 Mar 2020 - 19:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Brigitta GhionaVieille fille et blogueuse désespérée
Brigitta Ghiona
http://www.ciao-vecchio.com/t82-brigitta-o-la-blogueuse-d http://www.ciao-vecchio.com/t82-brigitta-o-la-blogueuse-desesperee
Faceclaim : Alison Brie ©méphistophélès
Messages : 8163 - Points : 2570
(terminé) Fille ou garçon ? feat Tobias Tumblr_inline_o0c3wf3lGh1rifr4k_500
Âge : Trente-quatre ans, au bout de sa vie à la moindre ride qui s'accumule sur son visage.
Métier : Professeur en école maternelle et blogueuse dépressive à son temps perdu.
(terminé) Fille ou garçon ? feat Tobias Empty
Sujet: Re: (terminé) Fille ou garçon ? feat Tobias ( le Jeu 19 Mar 2020 - 19:16 )
Le membre 'Tobias Spilsbury' a effectué l'action suivante : Jouons avec le hasard


'Pile ou Face' :
(terminé) Fille ou garçon ? feat Tobias Hgbirup
Revenir en haut Aller en bas
Safiya Rahotep SpilsburyLe vin est un puissant lubrifiant social
Safiya Rahotep Spilsbury
https://www.ciao-vecchio.com/t1780-safiya-celle-qui-est-lu http://www.ciao-vecchio.com/t7523-un-seul-jour-peut-equivaloir-a-l-eternite-safiya
Faceclaim : Zoé Saldana © avengedinchains (vava) Ingrid & Marie (crackships)
Messages : 4536 - Points : 6403
(terminé) Fille ou garçon ? feat Tobias ElegantDimpledJaguarundi-small
Âge : 40 ans née le 20 octobre 1979 à Louxor en Egypte.
Métier : Archéologue. Travaille avec Tobias depuis son arrivée à Naples.
(terminé) Fille ou garçon ? feat Tobias Empty
Sujet: Re: (terminé) Fille ou garçon ? feat Tobias ( le Mer 25 Mar 2020 - 11:15 )

Là est toute la question ?
TOBIAS & SAFIYA



Assise dans la salle d'attente à quelques pas de la salle d'examen, Safiya pense. Elle se souvient du ressenti de Tobias et du sien alors que sur l'écran apparaissait la silhouette de leur bébé. L'émotion avait été intense ce jour là car la prise de conscience de ce petit être grandissant au creux de ses entrailles, c'était faite bien plus réelle. Il y avait quelques indices qui ne trompaient pas la future mère sur son état. Mais là voir le fruit de leur amour bougé, entendre son cœur battre avait été magique. Leurs regards c'étaient embrumés de larmes face à la beauté de la création. Face à ce que mère nature leurs offrait. Enfin. Eux qui avaient bravé tant de souffrances se voyaient récompensé par la chance suprême de devenir parents. L'envie d'être mère avait souvent effleurée l'égyptienne. Voir un enfant grandir au sein d'un foyer uni est un cadeau précieux. Mais elle était toujours en vadrouille et puis pour faire un bébé il faut être deux. Et jusqu'à Tobias elle n'avait pas trouvé un homme digne d'être le père de sa progéniture. Ou peut être si … Elle en avait croisé mais elle ne s'était pas attardé. Pourtant avec Tobias rien n'était établi d'avance. Quand elle est venue en Italie c'était juste dans l'optique de soigner ses blessures morales profondes. Et d'aider son ami à soigner les siennes. Qui pouvait mieux se comprendre qu'eux, vu qu'ils ont traversé ensemble la tempête. Et qu'ils sont conscients qu'il n'y aurait pas résister s'ils avaient été seul. Tobias n'a pas été l'évidence. Enfin si un peu, si vraiment elle est honnête avec elle même. Mais elle avait su garder sa place, vu que son cœur était à un autre. Le destin qui se joue de tout, leurs avait donné l'opportunité de saisir leurs chances. Et c'est ce qu'ils ont fait. A présent ils sont mariés et ils sont là assis attendant leurs tours pour redécouvrir cet enfant, leur enfant, qu'ils chérissent plus que tout. Et même si la grossesse doit être surveillé de prés vu l'âge de Safiya. Le belle d'orient est resplendissante de beauté et son visage rayonne du bonheur que son cœur, son âme et son ventre affichent sans aucune retenue.

Qui dit bébé dit choix de prénom. Mais pour faire ce choix il faut connaître le sexe. Même si Safiya a pensé aux deux. Tout comme Tobias. Fille ou garçon ce n'est pas un problème. Ils prendront ce que la nature leurs donnera. Du moment qu'il est entier et en bonne santé, ils l'aimeront. Avec ses défauts et ses qualités. Avec ses ressemblances. Avec son caractère. « Et il ira bien Tobias. Il ne lui manquera rien. Il a été conçu avec tant d'amour et il est bercé chaque par tant d'amour. Que c'est impossible qu'il en soit autrement. » Elle lui sourit, sentant un peu son angoisse. Elle pose sa main sur celle de son époux pour la caresser. Elle se doute qu'il se pose mille questions sur la santé du bébé. Sur sa santé à elle. Mais elle ne s'est jamais sentie aussi épanouie et heureuse. « J'aime bien tes choix. Pour une fille j'avais pensé à Kenza et on y accolerait les prénoms de nos mères. » Elle comprend parfaitement le choix du prénom masculin. Elle sait combien l'absence de son père pèse à Tobias. Elle sait que de là-haut il est fier de lui et du chemin qu'il a accompli. Mais penser ainsi ne soulage pas toutes les peines. « Arthur c'est le prénom d'un roi. Je pense que notre enfant si c'est un garçon le porterait à merveille. Arthur Sohan Rahotep Spilsbury cela sonne vraiment bien. » Il semble que le choix soit presque établi. A voir ce que cette échographie révélera. Safiya parle ensuite de ses parents qui aimeraient venir un peu avant l'accouchement. Un façon d'être présent dés les premières minutes de vie du nouveau né. « Merci. Oui je vais avoir deux mamans pour me dorloter. » Si certaines personnes avaient du mal avec leurs belles-mères ce n'est pas le cas de Safiya, la mère de Tobias l'a accueilli comme une fille. Tout comme les parents de l'égyptienne ont accueilli l'historien comme un fils.  De ce côté là ils n'avaient pas à se plaindre. L'entente était parfaite entre les deux familles, ce qui promettait de superbes réunions autour de cet enfant à venir. « Oui et je crois même qu'il est prévu qu'elle parte en Egypte après la naissance. Mes parents veulent lui faire voir des endroits qu'elle ne semble pas connaître. D'après ce que j'ai compris durant mon dernier skype avec eux. » Et ce n'est pas la mère de Tobias qui dira non à un voyage dans ce beau pays.

Le moment de l'examen se rapproche. Mais avant Tobias met au cou de sa belle un collier rapporté par une amie. Une protection pour la mère et l'enfant. Safiya ne la refuse pas. Et la porte s'ouvre sur le médecin qui leurs fait signe d'entrer. La belle s'installe et l'examen peut commencer. Tout est rassurant l'état de santé de la mère comme de l'enfant. Une soulagement pour les deux époux. Le cœur de l'égyptienne s'emballe en entendant les battements du cœur de leur bébé. C'est une mélodie si belle que des larmes de joie s'invitent dans son regard noir. Elle n'est pas la seule à être ému. Son mari l'est tout autant, se ne sont pas ses lunettes qui vont cacher ses émotions. Même si sans les explications du médecin les images qui bougent seraient indéchiffrables pour les deux. Mais en y regardant bien, les doigts, le nez, les jambes doucement se dessinent. Tobias vole un baiser tendre à sa femme avant qu'enfin, après plusieurs essais, le médecin puisse voir le sexe. Faut dire que cet enfant à la bougeotte et jouer avec la sonde posée sur le ventre de sa mère l'amuse énormément. Mais le médecin est agile. Et il finit par voir que c'est un garçon. Un Tobias miniature pousse dans son ventre. « Oui je suis très contente même. » Sa voix se pare de douceur et d'émotion. « Je vais avoir un deuxième homme merveilleux à la maison et en plus il va porter le prénom d'un roi. Que demandait de plus. » Le médecin les regarde. « Je suis vraiment très heureux pour vous. Et est ce que je peux savoir comment vous allez l'appeler. Enfin si c'est déjà décider car c'est un choix important. Ane pas prendre à la légère. » Avant même que Tobias ne réponde Safiya réplique fièrement. « Je vous présente Arthur Sohan Rahotep Spilsbury. » Oh oui elle est fière l'égyptienne. Fière des prénoms que son chérubin va porter comme des deux noms de famille qui se sont accolés depuis leurs mariage. « Ton père serait vraiment heureux Tobias. » Elle serre la main de son mari, alors que le médecin enregistre toutes les données pour les imprimer. Il lui donne du papier pour qu'elle essuie le gel. Et puis elle se rhabille. « Je vous revoie dans un mois. Pas qu'il y ait de risque parce que là tout est parfait mais pour les derniers mois à venir je vous suivrais de prés. Faite attention continuez de manger équilibré. Et surtout n'hésitez pas à m’appeler si vous avez la moindre inquiétude ou s'il se passe quoi que se soit. Je sais que votre mari veille. Prenez soin de vous. Bientôt vous serez trois. » Et un sourire immense se dessine sur les lèvres de Tobias et de Safiya. Il récupère toute la paperasse et la range. Puis ils prennent congés au prés du médecin et ils sortent du cabinet pour retourner à la voiture. « Un petit gars. Mes parents vont sauter de joie. » Car cela veut dire que pour une génération de plus le nom des Rahotep survivra. « On va faire un peu les boutiques. Histoire de voir les prix et ce qu'on nous propose. Sans spécialement acheter. Sauf si on a un coup de cœur sur quelque chose. Après on peut faire mettre de côté. Pas que je sois superstitieuse. Mais je préfère être prudente et attendre le dernier moment pour ramener à la maison. » Sauf la valise pour la maternité qu'elle compte préparer doucement pour être parée à toutes éventualités. Elle vient embrasser Tobias, le prenant dans ses bras. Laissant son ventre s'appuyer contre le sien. Le bébé ne peut sentir dans cette étreinte que de l'amour.

AVENGEDINCHAINS




Et sous le regard attendri de ses parents. Arthur pousse doucement, bercé par la chanson de leurs cœurs. Celle qui résonne d'un amour éternel.
Revenir en haut Aller en bas
Tobias SpilsburyLe vin est un puissant lubrifiant social
Tobias Spilsbury
http://www.ciao-vecchio.com/t545-i-may-be-drunk-miss-but- http://www.ciao-vecchio.com/t587-tobias-and-it-left-me-to-wonder-if-people-ever-know-each-other
Faceclaim : Eddie Redmayne @shiya & Pumpking d'amour & Padawan
Messages : 1316 - Points : 2568
(terminé) Fille ou garçon ? feat Tobias Tumblr_p7iahguhmE1qeiryko1_500
Âge : 37 ans
Métier : Historien et Conservateur au Musée Nationale d'Archéologie.
(terminé) Fille ou garçon ? feat Tobias Empty
Sujet: Re: (terminé) Fille ou garçon ? feat Tobias ( le Mar 31 Mar 2020 - 20:45 )
Le concept d’avoir un enfant avec Safiya était si loin et pourtant si proche dans l’esprit de Tobias. Loin, car son quotidien avec la belle était trop beau pour être vrai et il avait toujours peur de s’en réveiller ; proche, car il y a quelques mois de cela, ils voyaient pour la première fois ce bébé qui allait arriver bientôt. Il était partagé, entre l’envie de hurler sa joie et se laisser ronger par l’inquiétude de perdre le bébé, mais surtout Safiya. Il prendrait soin de dire au médecin le jour J de sauver la mère et non l’enfant si malheur il devait arriver. Oh la douleur qui résulterait de cette décision serait infâme pour le couple, mais il préférait être condamné à ne pas avoir d’enfant plutôt que de perdre l’amour de sa vie. Tobias faisait son possible pour ne pas transmettre son stress à la future mère : il gardait ces pensées et ses terreurs pour lui. Mari qui était au petit soin, il se mettait en quatre pour que la belle fleur du désert ne manque rien. Une façon de participer à l’effort de guerre en outre et de remédier à son sentiment d’impuissance. Pourtant, c’était bien mal connaître sa belle s’il pouvait lui cacher son appréhension car la voilà déjà à le rassurer. Il hocha la tête, espérant qu’elle est raison. De toute façon, elle avait rarement tort alors il ne prenait pas beaucoup de risques en plaçant tous ses espoirs en elle. Il comptait sur Safiya pour lui dire si quelque chose n’allait pas.

“Kenza, c’est jolie et ça sonne exotique en plus.” Il sourit, l’idée d’avoir une petite fille ne le dérangeait absolument pas. Humaniste, il mettait les hommes et les femmes sur le même pied d’égalité. Il évoqua son idée pour le prénom du garçon et il avala sa salive pour ne pas laisser l’émotion le gagner alors que Safiya faisait rouler sur sa langue tous les prénoms accolés. “Tant mieux, ils pourront nous donner des conseils : je sens que je vais passer de longues soirées à discuter avec ton père autour d’un thé.” Rajouta-t-il en rigolant. “Il n’a pas trop de cheveux blancs, je suppose qu’il doit avoir la technique pour ne pas tourner chèvre.” Il se pencha pour embrasser les cheveux de Safiya et laissa mourir son rire dans cet échange. “Cela ne m’étonnerait pas, elle adore voyager et ne tient pas en place. Je suis persuadé qu’elle s’ennuie à Londres, mais elle ne changerait sa place pour rien au monde quand même.”

Le docteur arriva et les fit rentrer, il porta toutes les affaires et une fois sa femme installée alla la rejoindre non sans prendre le loisir de glisser ses doigts entre les siens. Emu, le cœur tambourinant, il ne perdait pas une seule miette des paroles du médecine : retournant chaque mot une dizaine de fois dans sa tête pour se conforter que oui, tout allait bien. Le bébé semble même jouer avec le docteur et lui donne du fil à retordre pour savoir si c’est une fille ou un garçon et puis le couperet tombe. Ils allaient avoir un petit homme. Un petit Arthur. Ses épaules s’affaissèrent. Cela rendait le tout encore plus concret en un sens. Ils allaient bel et bien être parent. Le docteur leur demanda le prénom, mais Tobias était tellement sous le choc et sous les émotions : le regard ancré sur l’écran, qu’il laissa sa femme répondre. Ce n’est que la voix de sa dulcinée qui le fait revenir sur terre. Il hocha la tête, porta sa main à ses lèvres pour l’embrasser. Le temps de nettoyer son ventre, de se rhabiller, sans oublier de prendre le CD ainsi que la photo de l’échographie et les voilà déjà dehors.

“Tu crois qu’ils auraient été déçus si c’était une fille ?” Demanda-t-il en souriant tout en mettant le contact une fois attachée. “On peut aller faire un tour si tu veux, on a le temps de trouver quelque chose ne t’en fais pas hm ? On a déjà bien avancé. Puis si ma mère le peut : elle a promis qu’elle allait m’envoyer mon lit de bébé : c’est ça en moins à acheter. On aura juste à acheter de la bonne literie. Pour les murs, au lieu de peindre, on pourrait tous les deux dessiner ?”

Il passa ses bras autour d’elle pour la serrer tendrement et répondre au baiser. Il l’admira, caressa sa joue avant de l’embrasser à nouveau :

“Je vous aime, le saviez-vous Madame Spilsbury ?” Il sourit et l’embrassa plusieurs fois avant de passer son bras sur son épaule et de se diriger vers la voiture : ouvrant la porte comme un parfait gentleman avant de lui-même se mettre derrière le volant pour démarrer la voiture. “Tu veux envoyer appeler tes parents pour leur annoncer maintenant ou tu veux attendre ce soir de les voir sur Skype ?”




Il faut accepter la pluie -
- pour avoir un arc-en-ciel.
Revenir en haut Aller en bas
Safiya Rahotep SpilsburyLe vin est un puissant lubrifiant social
Safiya Rahotep Spilsbury
https://www.ciao-vecchio.com/t1780-safiya-celle-qui-est-lu http://www.ciao-vecchio.com/t7523-un-seul-jour-peut-equivaloir-a-l-eternite-safiya
Faceclaim : Zoé Saldana © avengedinchains (vava) Ingrid & Marie (crackships)
Messages : 4536 - Points : 6403
(terminé) Fille ou garçon ? feat Tobias ElegantDimpledJaguarundi-small
Âge : 40 ans née le 20 octobre 1979 à Louxor en Egypte.
Métier : Archéologue. Travaille avec Tobias depuis son arrivée à Naples.
(terminé) Fille ou garçon ? feat Tobias Empty
Sujet: Re: (terminé) Fille ou garçon ? feat Tobias ( le Jeu 9 Avr 2020 - 16:49 )

Là est toute la question ?
TOBIAS & SAFIYA


Safiya est parfaitement consciente des angoisses de Tobias. Elle fait tout pour l'apaiser. Pour le rassurer. Elle se sent bien dans son corps et dans sa tête. Et elle sent que leur enfant va bien aussi. Qu'il est heureux là au creux de ses entrailles entouré de l'amour intense et immense de ses deux futurs parents. Elle le sent en paix et parfaitement à son aise. Elle ne voit que le positif de cette situation. Parce que pour elle c'est tout ce qui à tirer de ces moments que la grossesse lui offre. Et s'il y a des contraintes, si elle doit faire plus attention, ce n'est pas ce qui la dérange. Parce que le bonheur qui les attend au bout de ces neuf mois de patience vaut le coup. Il vaut tous les sacrifices ce petit être qu'il soit un garçon ou une fille. Il sera tendrement et inconditionnellement aimé. Et Tobias sera le meilleur des pères. Comme il est le meilleur des maris. Comme il est le meilleur des amants. Comme il est le meilleurs des amis. Elle n'a pas de crainte à ce sujet. Il franchira toutes les épreuves avec sucés, de toute façon c'est ce qu'ils font depuis qu'ils ont vu le jour et depuis que le destin les a réuni. Et si elle était mal ou si le bébé allait mal elle ne le cacherait nullement à son mari. Elle a toujours été franche et sincère. Et elle le sera toujours. Elle a trop d'amour et de respect pour son homme pas question de lui mentir, en tout cas en ce qui concerne sa santé ou celle de leur enfant.

Ils parlent des idées de prénoms, ils vont pouvoir se fixer d'avantage à la fin de l'examen vu qu'ils sont censés découvrir le sexe de leur futur bébé. Leurs idées sont déjà bien arrêtés avec en prime un hommage pour leurs parents. Safiya lui parle aussi de l'arrivé de sa famille pour le grand événement. « Mon père sera ravi de discuter avec toi. Je pense que c'est lui qui risque de t'empêcher de te faire des cheveux blancs. » Elle se met à rire, pas qu'elle soit moqueuse mais elle sait que s'il y a du souci à se faire Tobias sera dans bien d'occasion le premier sur le podium. Il est d'un naturel soucieux, mais elle ne lui en veut pas. Elle jonglera avec et limitera les dégâts. Car avec un enfant et bien les tracas seront bien plus présents. « En tout cas avec l'arrivé de son petit fils ou de sa petite fille, ta mère ne va pas vouloir partir tout de suite. Mais je me doute qu'avec mes parents à Naples ils vont se faire des sorties tous les trois. » Ce qui enchante l'égyptienne. Heureuse de voir de tel lien se tisser entre les deux familles. Heureuse de penser que son petit trésor sera dorloter sans modération. Et puis si les grands parents s'occupent de l'enfant le couple pourra ainsi avoir des soirées romantiques. Parce que pas question de mettre de côté la sensualité qu'ils partagent et qui enivre Safiya jusqu'au plus profond de son âme et de son être.

Mais il est temps pour les futurs parents de suivre le médecin. Et une fois installée, ils découvrent leur trésor. Et l'émotion est intense alors que le cœur se fait entendre. Alors que le fœtus se joue des instruments. Et puis la nouvelle tombe. Ils auront un garçon. Le bonheur se lit sur leurs visages. Tout va bien. Il ne manque rien à ce fruit de l'amour. Il a juste à finir de grandir avant de montrer le bout de son nez. Pour ravir tout son entourage. Une fois tout récupérer le couple sort du cabinet. Encore sous le choc de cette deuxième rencontre avec ce petit ange qui danse avec aisance dans le ventre de Safiya. La belle parle du bonheur de ses parents quand ils apprendront qu'un garçon va agrandir la lignée des Rahotep. « Non pas du tout voyons. Ils auraient aimé autant l'un que l'autre. Et ils aimeront ce petit gars. Pour la fille on pourra toujours en faire une plus tard. » Elle fait un clin à Tobias. « Ne t'en fais pas je vais d'abord te laisser le temps de te faire à ton fils avant de te demander une fille. » Vu que sa grossesse se passe bien et elle espère qu'elle se passera sans encombre jusqu'à l'accouchement. Ils pourront peut être prévoir un autre enfant quand celui ci sera un peu grand. Mais chaque chose en son temps. Pas trop d'émotion d'un coup, faut qu'elle préserve Tobias. Ils parlent des futurs achats. Sans en faire trop non plus. Mais au moins l'essentiel et puis à présent qu'ils savent qu'ils vont avoir un petit gars, ils peuvent se fixer sur leurs choix. « Ce sera trop parfait qu'il est ton lit de bébé. Faut regarder pour le siège auto et le landau. Quoi que maintenant il y a des combinaison qui font qu'on a tout en un. » Elle répond à son étreinte. Laissant toute sa tendresse et son amour entourer  son homme. « C'est une merveilleuse idée pour la chambre. Notre collaboration devrait donner une association sublime. » Et puis avec leurs talents respectifs ils ne devraient pas trop avoir de problèmes à réaliser une chambre parfaite pour leur chérubin.

Safiya sourit aux mots de Tobias. « Non je l'ignorais. Vous faites bien de me le répéter. Parce que je pourrais oublier. Et puis vous devriez me le dire plus souvent monsieur Spilsbury. Et je vous aime aussi. Je suis même terriblement amoureuse de vous. » Ils échangent des baisers. Elle en réclamerait bien d'autres encore la belle. Mais elle les demandera plus tard. Quand ils seront seul dans leur cocon. Parce que ce n'est pas la grossesse qui l'empêche d'être affamée de relation charnelle. Au contraire elle en demande même encore plus. Jamais rassasiée du plaisir offert. Elle s'installe sur le siège passager après que son homme lui est ouvert la porte. Puis celui ci prend place côté conducteur et démarre la voiture. « Non je préfère attendre ce soir. Enfin quand on sera rentré ce sera plus sympa. On pourra leurs parler de ce qu'on aura vu dans les magasins. Si je les appelle là on n'aura plus de temps pour nos achats. Et puis j'ai envie de savourer cette nouvelle juste avec toi pour le moment. » Elle sourit passant sa main sur son ventre bien rond à présent. Et cette caresse fait écho à un petit mouvement du fœtus. « Arthur aussi a  juste envie de partager ce moment avec ses parents. Au pire on fera un Skype en y joignant ta maman. »  Un moment convivial et familial. Et les voilà partir direction le centre ville pour les divers achats ou du moins pour repérer les choses. Voir s'il faut passer commande pour être certain de tout avoir au moment de l'arrivé du bébé. Pas question d'être pris au dépourvu le jour J.

AVENGEDINCHAINS




Et sous le regard attendri de ses parents. Arthur pousse doucement, bercé par la chanson de leurs cœurs. Celle qui résonne d'un amour éternel.
Revenir en haut Aller en bas
Tobias SpilsburyLe vin est un puissant lubrifiant social
Tobias Spilsbury
http://www.ciao-vecchio.com/t545-i-may-be-drunk-miss-but- http://www.ciao-vecchio.com/t587-tobias-and-it-left-me-to-wonder-if-people-ever-know-each-other
Faceclaim : Eddie Redmayne @shiya & Pumpking d'amour & Padawan
Messages : 1316 - Points : 2568
(terminé) Fille ou garçon ? feat Tobias Tumblr_p7iahguhmE1qeiryko1_500
Âge : 37 ans
Métier : Historien et Conservateur au Musée Nationale d'Archéologie.
(terminé) Fille ou garçon ? feat Tobias Empty
Sujet: Re: (terminé) Fille ou garçon ? feat Tobias ( le Ven 10 Avr 2020 - 15:36 )
Il y avait tellement d’incertitude. De peur dans son cœur de futur père que Tobias se laissait volontiers happer par ces moments de stress total. Il n’avait pourtant pas le droit. Safiya devait avoir son soutien total et ce n’était pas en paniquant pour un oui ou pour un non qu’il allait pouvoir le faire. Il était tout bonnement hors de question qu’elle prenne les angoisses de son mari. Elle devait avoir Asse de crainte dans son esprit pour en plus devoir porter le fardeau de son compagnon. Alors, l’Historien faisait son possible pour qu’elle se sente soutenue et aimer. Comme elle le devrait. Comme une reine d’Egypte, ou plutôt comme une déesse. Tobias peut compter sur la belle pour lui dire si quelque chose n’allait pas. Il lui faisait confiance et c’est pour cette raison qu’il devait continuer de se montrer fort. Tant qu’elle ne disait rien, tout allait pour le mieux. Il se le répétait. Il rigola doucement en imaginant les conversations qu’il aurait avec son beau-père. Un homme qu’il respecte, un homme qu’il craint encore un peu : parce qu’il avait ce charisme, cette aura imposante.

“Je ne me fais pas de soucis là-dessus. Ils semblent aimer l’histoire et l’archéologie : elle va pouvoir les bassiner avec des anecdotes. La pomme n’est pas tombée loin du pommier.” Il ressemblait plus à sa mère qu’à son père pour le coup. Il n’avait hérité que très peu du caractère de son géniteur. Ce qui était une douleur aujourd’hui : ayant l’impression de le perdre un peu plus chaque jour.

Le médecin ne tarda pas à confirmer l’intuition de Safiya : tout allait bien. Le bébé était en bonne santé et la mère également. Soupirant de soulagement, il serra un peu plus la main de sa dulcinée pour lui montrer que le poids était partit de ses épaules. Il se sentait mieux, moins malade et stressé. Un peu de répit, juste assez pour lui laisser le temps de profiter de cette nouvelle. Ils allaient avoir un petit garçon. Un petit homme. Un mini-eux. Comme il avait hâte. Encore plus maintenant, car ils allaient pouvoir tout préparer en connaissance de cause. Déjà mille et une idée traversaient son esprit à la vitesse de la lumière. Une fois sortit, il s’assura que sa femme était bien couverte avant de se diriger vers leur voiture. Il sourit en l’entendant dire que ses parents allaient être heureux que cela soit un petit garçon. Elle le rassura rapidement en disant qu’ils auraient été heureux avec une petite fille également. Il rigola en l’entendant dire que cela serait pour plus tard.

“Oui, termine donc celui-là et élevons le, un peu hm ?” Il passa sa main dans les cheveux de Safiya : “Et puis rien ne nous dit que sa sera une fille si on a un deuxième enfant.” Tobias n’était pas certain d’en vouloir deux. Enfin, là n’était pas la question et il se gardait bien de dire son opinion : préférant profiter de l’instant et ne pas contrarier la maman. “Je pense aussi, il faudra probablement le retaper un peu, mais je peux demander à Syjad de s’en occuper. Histoire que le parrain aide à la préparation. Je suis certain qu’il sera aux anges.” Tobias réfléchit : "Prenons un siège auto seulement ok ? Je ne suis pas forcément pour une poussette. Je préfère le porter contre nous ou dans notre dos. Qu’il soit à notre hauteur et non à celle des pots d’échappement.” Le voilà le papa poule : prêt à couver sur un bébé qui n’était pas encore né. “Il y a eu plusieurs études sur le sujet.” Oui, il avait fait ses recherches.

Doucement, il la serra contre lui et embrassa ses cheveux : hochant la tête pour confirmer les paroles de sa belle. Aucun doute sur le fait qu’ils allaient faire des merveilles ensemble. La preuve grandissait entre les entrailles, bien au chaud, de Safiya. Il profita de ce petit instant pour lui rappeler au combien il l’aime. Il ne se lasserait jamais de dire ces quelques mots. Jamais. Dans la voiture, il demanda si sa belle voulait appeler ses parents maintenant. Avant de prendre le volant, il envoya un message à sa mère pour savoir si elle était libre ce soir : que les trois grands-parents apprennent en même temps la nouvelle sur le sexe de leur petit-enfant. Il savait déjà que sa mère serait aux anges : ayant toujours exprimé le fait qu’elle n’aurait pas supporté avoir une fille. Enfin, Tobias se disait qu’une petite fille était différente d’une fille.

“J’ai prévenu ma maman, comme ça on essayera de se caler tous ensemble. Il n’y a pas trop d’heures de décalages entre nos trois pays, heureusement.” Cela serait difficile. Ils étaient tous à quelques heures d’avion des uns et des autres. Sa famille proche tout du moins. Il compte bien emmener Safiya et Arthur plus tard en Israël : pour faire découvrir sa terre natale à son fils et sa femme. Sans oublier l’Écosse. Pour sûr qu’Arthur ira se baigner dans les lacs avec son père.

Conduisant vers le centre commercial, il tournait la tête de temps en temps pour contempler sa femme et son enfant à venir. Comment se lasser d’une telle vision ?




Il faut accepter la pluie -
- pour avoir un arc-en-ciel.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(terminé) Fille ou garçon ? feat Tobias Empty
Sujet: Re: (terminé) Fille ou garçon ? feat Tobias ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- (terminé) Fille ou garçon ? feat Tobias -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Hôpital de Maria di Loreto Nuovo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut